Couloirs

Inscription
Connexion
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Escapade, direction les cuisines!!  Pv : Jules 

Colorado, tournait, se retournait dans son lit. Il n'avait pas pu manger grand chose ce soir là, il n'avait pas super bien réussi ses examens de fin d'année et avait peur de ne pas être prit en troisième année... Et la chaleur dans le dortoir même s'il n'était que deux et donc n'apportaient pas beaucoup de chaleur, c'était intenable. C'est pour prendre l'air, qu'il parti dans les couloirs. Ses pieds, sur les pierres qu'étaient constitué les couloirs, était fraîche sous chacun de ses pas. Mais cette balade nocturne, qui était pas inhabituel pour lui, lui donnait faim. Il ne voyait plus grand chose dans la nuit alors pris sa baguette, et un éclaira jusqu'à trois pas devant lui. Effectivement, il n'y avait plus de feu d'allumer ce qui était normal vu l'heure tardive. Colorado, ne savait plus où allait il commençait à avoir le ventre qui ne faisait plus que gargouillait depuis une demi-heure bientôt. Il commençait à ce faire tard, a sa montre il était minuit passé. Il continua a erré dans les couloirs ne sachant plus où il voulait aller. Puis il passa devant les cuisines, l'espoir de se remplir l'estomac venait de germer. Il vérifia à gauche et à droite que personne n'était là, puis éteignit la lumière au but de sa baguette. Il entra doucement croyant être seul, sauf que les petits elfes de maison était déjà en train de préparer milles choses. Il voulu se faire discret en prenant une ou deux bricoles à manger sauf qu'il rendit compte qu'il n'était pas le seul sorcier à avoir franchit la porte. Il se demanda qui cela pouvait bien être, de dos il avait l'impression que c'était une fille, oui c'était même sûr. Elle semblait être très jeune surement une première année. Il mit sa main sur son épaule. Elle sursauta.

"Tu sais que tu ne devrait pas être là?"

Il voulait lui faire peur, il attendait qu'elle se retourne pour voir la tête qu'elle ferait lorsqu'elle verrait que ce n'était qu'une blague. Lui non plus n'aurais pas dû être là.

Escapade, direction les cuisines!!  Pv : Jules 


Jules longeait le mur telle une ombre. Enfin, elle tentait plutôt de se faire la plus discrète possible, mais ses chaussures couinant sur le sol à chacun de ses pas ne l’aidaient pas vraiment. A chaque tournant, elle s’arrêtait pour jeter un coup d’œil discrètement sur le prochain couloir. Elle ne souhaitait vraiment pas se faire prendre en train d’errer dans les couloirs. Après tout ce n’était que sa première année à Poudlard, et elle avait tout le temps de faire des bêtises et récolter les punitions qui iraient avec. Mais pour l’heure, Jules avait décidé de se rendre aux cuisines. Les fringales nocturnes étaient courantes pour elle. Chez elle, Jules avait l’habitude de se relever en pleine nuit pour aller voler un cookie ou n’importe quel autre gâteau qui aurait eu le malheur de trainer à sa portée. Bien que cette habitude soit moins présente grâce à son entrée à l’école de magie, parfois elle ne pouvait simplement pas résister. Cette nuit en était un parfait exemple.

Jules arriva enfin devant le tableau représentant la coupe de fruit. Elle se mit à chatouiller la poire verte en souriant. Elle avait toujours trouvé ça marrant cette façon de rentrer dans les cuisines. Heureusement, qu’un de ses camarades avait eu la gentillesse de l’informer sur la manière de procéder sinon elle aurait pu y passer la nuit qu’elle serait toujours planté devant. Jules attrapa la poignée puis l’actionna doucement. Elle rentra dans la salle le plus discrètement possible. A chaque fois qu’elle venait cette salle l’impressionnait. La salle était immense avec plein de casseroles et de marmites accrochées partout sur les murs. Jules remarqua sur une des tables des morceaux de desserts, surement ceux qui n’avaient pas été mangé lors du diner. Jules détestait le gâchis de nourriture enfin surtout quand cela lui donnait une raison de venir finir la part des autres. C’est sur cette idée qu’elle s’installa sur le banc et commença à piocher dans les plats qui se trouvaient devant elle. Jules commençait tout juste à grignoter quand elle senti une main se poser sur son épaule. La surprise la fit sursauter d’une manière impressionnante. Elle pouvait déjà s’estimer heureuse de ne pas en être tombé du banc. Sursauter oui mais être ridicule non.

"Tu sais que tu ne devrais pas être là?"

Cette phrase paralysa Jules directement. Sérieusement, elle ne pouvait pas se faire avoir par un préfet maintenant. Jules prévoyait déjà quels mensonges éhontés, elle allait pouvoir tenter de lui faire gober pour justifier sa présence. Si seulement, elle avait fait un peu plus attention elle l’aurait surement entendu ouvrir la porte, et avec un peu de chance elle aurait pu se planquer. Découragé par sa propre inattention, Jules soupira en se retournant vers cette nouvelle personne. C’est sans même prendre le temps de regarder qui c’était qu’elle tenta d’inventer une histoire.

« Euh oui. Mais j’ai une très bonne raison d’être ici. C’est une histoire assez compliquée par conséquent je suis certaine que tu n’as absolument aucune envie de l’entendre, et puis vu l’heure tu dois être fatigué, je m’en voudrais de t’infliger… »

Jules interrompit d’un coup son flot de parole et de gesticulation incontrôlés. Elle venait enfin de prêter attention à la personne qui se trouvait devant elle. Il s’agissait d’un garçon qui à vue d’œil ne devait pas être beaucoup plus âgé qu’elle. Jules aurait misé sur un ou deux ans de plus. Tout comme elle, il était à Gryffondor. Jules se souvenait de l’avoir croisé quelques fois. Mais ils n’avaient encore jamais discuté ni même été présenté. Mais ce qui était sûr, c’est qu’il n’était absolument pas préfet. Par conséquent, aucune explication n’était requise. Jules en fut grandement soulagée car honnêtement son excuse sur sa présence était tout bonnement pathétique. Elle lui lança alors un regard interrogateur.

« T’es pas préfet ! Tu m’as vraiment fait peur. Je voyais déjà les points en moins. »

Jules se retourna de nouveau vers la table pour reprendre un morceau de gâteau, tout en affichant un sourire.

« Et puis apparemment toi non plus tu ne devrais pas être là. »

Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Escapade, direction les cuisines!!  Pv : Jules 

« Euh oui. Mais j’ai une très bonne raison d’être ici. C’est une histoire assez compliquée par conséquent je suis certaine que tu n’as absolument aucune envie de l’entendre, et puis vu l’heure tu dois être fatigué, je m’en voudrais de t’infliger… »

Heureusement que la jeune fille n'était pas tombé sur sa préfète Madeleine parce que ceci ne lui aurait pas plus et elle se serait sûrement mis en colère où l'aurais puni.. Il ne lui aurais pas donné chère de sa peau après cela, quelques fois, il était bien content que ce sois Rusard qui le punisse.En parlant de Madeleine, il n'avait pas pensé à elle pour rien, il comptait faire encore une mauvaise blague... Encore... Colorado savait qu'il était en troisième année et qu'il fallait qu'il commence à grandir mais pour l'instant il n'y songeait pas encore. Et c'est des mauvaises idées plein la tête qu'il rigola intérieurement.

« T’es pas préfet ! Tu m’as vraiment fait peur. Je voyais déjà les points en moins. »

*Tu vas voir si tu as pas de raison d'avoir peur.*
Une lueur dans ses yeux jaillit celle de la bêtise bientôt accompli, la pauvre petite première allait-elle résister? Ellea n'avait pas la mondre impression de ce qu'il allait lui tomber dessus. Et peut être qu'après ça elle ne referait pas d'escapades nocturnes.. Et elle lui répondit:

« Et puis apparemment toi non plus tu ne devrais pas être là. »

Il voyait son heure arrivé à grand pas, peut être qu'il allait bien rire. Enfin il ne lui restait qu'un moment pour le savoir.

"Exactement, et c'est entièrement ta faute... - Il voulu laisser un petit blanc pour la faire mariner - Madeleine, notre préfète est malade, et elle m'as demandé de faire un tour de surveillance dans le salle commune cette nuit, le temps qu'elle aille mieux, elle n'aurait pas toléré qu'il se passe quoi que ce soit, ça tu peut en être sûre... Et c'est ainsi que je t'ai vu sortir, du dortoir... Et je t'ai suivit jusqu'ici en essayant d'être discret parce que peut être tu serrais revenu seule et je n'aurais rien eu à te dire. Pour une nouvelle, tu commence bien l'année"

Il pensais avoir réussi son petit monologue était beau, il ne savait pas s'il avait été crédible, alors pour se donner de la contenance, il pris un petit air sévère. Il attendait avec impatience, ce que sa jeune victime pourrait bien lui dire comme excuse. Il jubilait, et il espérait que sa charmante préfète ne saurais jamais ce qu'il venait de dire. Cela aussi pourrais lui retomber dessus. Et maintenant que son jugement était passé il savait qu'il devrait se tenir assez, à carreaux en y réfléchissant, il savait qu'il n'avait même pas était crédible d'avoir pensé cela. Il attendais avec impatience ce que trouverais comme nouvelle excuse sa victime parce qu'elle venait ouvertement de dire qu'elle était venu ici alors qu'elle savait qu'elle n'avait pas le droit ou sinon il verrait qu'il n'était pas crédible et qu'il n'aurait qu'à manger un petit bout avec elle.

Reducio

Ce RPG a été bloqué car n'ayant pas reçu de réponse depuis plus de 6 mois. Pour demander sa ré-ouverture, vous pouvez contacter vos préfets ou professeurs.