Couloirs

Inscription
Connexion
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Les farces rapprochent?  Libre 

Octobre, le mois préféré de Tessa Bonsorm, était enfin arrivé. Déjà, il commençait à faire de moins en moins chaud, la nuit tombait plus rapidement et il y avait moins de monde dehors. Et surtout, c'était le mois pendant lequel ce déroulait sa fête préférée : Halloween. La fillette aux longs cheveux noirs aimait toutes les fêtes : Noël (synonyme de cadeaux et de sucreries), Carnaval et Mardi-Gras (qui apportaient déguisements, crêpes, beignets et sucreries en tout genre) et Pâques bien sûr (pour le chocolat); mais Halloween était celle qu'elle attendait le plus chaque années.

Elle voyait en déambulant dans les couloirs depuis quelques jours, tout ceux qui se préparaient pour la fête. Les costumes et les décors du château promettaient d'être superbes et horribles comme la fillette l'espérait. Elle avait déjà préparé quelques farces à faire, mais la fête n'avait lieu que le lendemain, et elle commençait un peu à s'impatienter. Le 30 octobre était une journée qui semblait durer une semaine aux yeux de la serpentarde qui en avait plus qu'assez d'attendre cette fête. Alors qu'elle patientait depuis presque un an, elle craquait toujours la veille, ne pouvant plus tenir.

Cette année-ci ne faisait pas exception à la règle, et la petite fillette aux cheveux noirs courrait dans les couloirs à la recherche d'un endroit propice pour sa troisième farce de la journée. Oui, oui, vous avez bien lu : troisième. Elle ne pouvait tout de même pas s'arrêter là, après avoir mis de fausses araignées dans les assiettes de certaines personnes au petite déjeuner, ni après avoir réussit à effrayer deux fillettes de son âge, qui étaient à présent persuadées qu'un troll vivait dans les cachots et qu'il participerait à la fête d'Halloween avec les élèves. Ses yeux gris balayaient les lieux à la recherche de sa prochaine victime (ou complice contre son gré à une farce dont il _ou elle_ n'aurait aucun contrôle ni bon souvenir).

En courant elle ne put pas s'empêcher de repenser à toutes les farces qu'elle avait déjà faites (ou refaites) pendant les précédentes fêtes d'Halloween. Oui, elle ne repensais qu'à ces farces là, sinon elle en aurait pour plusieurs jours à ce remémorer toutes celles accomplies durant son enfance. Et les moldus de son village ne savait pas à quel point ils avaient eût de la chance qu'elle ne puisse pas utiliser la magie pour ses blagues, et qu'elle ne le pourrait jamais d'ailleurs. Ils ne savaient pas à quel point ils avaient eût de la chance, eux. Mais voilà, en se rappelant ses bons souvenirs, elle ne regardait plus vraiment les gens devant elle, et finit pas bousculer quelqu'un assez violemment.

La fillette aux cheveux noirs tomba au sol, glissa un peu sur les fesses avant de comprendre ce qu'il c'était passé. Avant même de pouvoir aviser la personne qui l'avait (pardon : qu'elle avait) bousculée, elle remarqua que son sac était tombé lui aussi, et qu'il s'était ouvert au beau milieu du couloir, dévoilant aux yeux de tous sont contenu. C'est ainsi qu'un drôle de masque assez effrayant ayant une longue langue verte s’exhiba joyeusement aux côtés d'araignées en plastique et de sa baguette magique. D'un bond, Tessa se redressa et se jeta sur ses affaires qu'elle fourra dans son sac.
Elle se moquait bien d'être prise sur le fait, mais l'effet de surprise allait être gâché. Et ça c'était une catastrophe!

Les farces rapprochent?  Libre 

Le jeune Dylan sortait tout juste de son cours de métamorphose. Il adorait ces cours, mais plus précisément, il adorait le professeur de métamorphose. Monsieur Ainsworth. Tant de classe, tant de charisme, tant d'élégance réunis dans un même homme. Dylan admirait vraiment ce professeur et faisait toujours tout pour pouvoir être le chouchou. Bizarre d'ailleurs, d'habitude, il n'agit pas comme cela. Mais monsieur Ainsworth, bien que jeune professeur, est tellement puissant, dans tout les sens du terme. Il a une méthode pour enseigner hors pair, il a un sourire charmeur, il a du style, bref, il a vraiment tout ce qu'il faut ! En fait, Dylan aimerait bien lui ressembler, c'est vrai que c'est vraiment quelqu'un de génial et d'absolument merveilleux. A chaque fois que Dylan pense le cerner, son professeur lui dévoile une facette de lui qu'il ne connaissait pas encore. Il est si mystérieux et si envoûtant à la fois. Bien que Dylan ne soit pas amoureux de monsieur Ainsworth, il reste une figure majeure dans l'enfance de Dylan. Vraiment, il donnerait tout pour lui ressembler. Pour ressembler à ce héros. Même si Dylan n'en était pas encore à l'idée d'ériger un petit hôtel à la gloire de ce professeur, on s'en rapprochait pas mal quand même. On peut dire en tout cas que Dylan idolâtrait ce personnage, mais en même temps, qui ne le ferait pas ? Pour Dylan, il était évident que monsieur Ainsworth était quelqu'un de sublime et de parfaitement parfait - pléonasme - En tout cas, monsieur Ainsworth est vraiment un Dieu parmi les Dieu du monde sorcier, c'est évident et qui allait contredire cette affirmation ?

Mais passons sur les idoles et héros du petit Dylan pour reprendre le cours de son existence normale. Il sortait donc tout juste du cours de métamorphose et allait se diriger vers sa salle commune puisqu'il avait un peu de temps libre avant la reprise de sa journée et de ses cours. Il ne savait pas encore trop ce qu'il allait pouvoir faire mais il pensait réviser quelques matières puisque pour lui, les examens de fin d'année approchaient à grand pas. Il fallait donc se préparer. Mais son esprit était aussi embrouillé par autre chose : Halloween. Eh oui, le mois d'Octobre avait frappé à la porte du château, et du monde entier d'ailleurs, et Dylan commençait déjà à extrapoler plein de petites idées pour le jour J tant attendu par tous les enfants du monde : le soir de la fête. Le jeune Gryffon ne savait pas très bien quel jour cela allait tomber mais en tout cas, une chose était sûre pour lui, c'était qu'il comptait bien s'amuser à faire quelques petites farces. Il passait des soirées mémorables avec ses parents, chez lui, les soirs d'Halloween. Films d'horreurs moldus, bonbons et j'en passe. D'ailleurs, il avait aussi pu expérimenter la coutume moludue d'aller demander des bonbons aux voisins du quartier. Il avait pu le faire avec son frère, alors qu'il était encore sous la dizaine. Et puis il faut se le dire, à cet âge là, lorsque l'on est encore enfant, eh bien tout est synonyme d'amusement, donc Dylan appréciait particulièrement la fête d'Halloween, même s'il détestait être pris au piège. Mais ce sont les risques du métier ! Alors qu'il repensait aux bons moments passés pendant cette période de l'année, il ne remarqua même pas que quelqu'un venait de lui foncer dessus. * Quelle originalité, vraiment ... Mais aïe quand même ! * se dit Dylan, un peu déboussolé. Se secouant la tête, il observa ce qu'il venait de se passer. Une jeune fille semblait elle aussi avoir été victime de l'incident mais ne se souciait pas de Dylan. * Quelle sympathie ... * lui reprocha le jeune homme. Malgré tout, il se releva, s'époussièra un peu et ramassa son sac par terre, avant de prendre la parole :

" Je suis désolé, je ne faisais pas attention où j'allais. Quoique peut être n'y suis-je pas pour grand chose ... Enfin bref, tu vas bien ? Rien de cassé ? "

Au même moment qu'il posait la question, il reconnut la jeune fille comme appartenant à la maison de Serpentard. Dylan avait entendu bon nombre d'horreurs au sujet de cette maison, mais il ne paniqua pas pour autant. La jeune fille semblait simple d'apparence et pas menaçante. Quoiqu'elle ne s'occupa pas de Dylan de suite, mais ramassa plutôt le contenu de son sac en vitesse, donc pour l'aimabilité, on repassera. D'ailleurs, Dylan n'avait pas pu tout voir, mais il avait pu apercevoir quelques farces sortir de ce sac et être rangés en vitesse. Préparait-elle elle aussi Halloween ? Elle était un peu en avance, mais Dylan ne tira pas de conclusions hâtives, il aurait l'occasion de lui reposer la question un peu plus tard. Pour l'heure, il vérifiait qu'aucune de ses affaires ne manquaient à l'appel en attendant la réponse de la jeune inconnue de chez Serpentard.

Reducio
Le passage souligné est la réalisation d'un défi, n'y prêter pas attention ... :sweatingbullets:

Gryffondor du mois d'octobre 2015
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Les farces rapprochent?  Libre 

Tessa se dépêcha de ranger ses affaires tombées hors de son sac à leur place. Pendant ce temps, la personne qu'elle avait percutée ramassa son propre sac qui avait lui aussi atterrit par terre mais, à la différence de celui de la fillette, il ne s'était pas ouvert. Elle releva rapidement la tête pour voir qui elle avait bousculé cette fois (à force de courir sans regarder devant elle, elle devait avoir percuté plus d'une vingtaine de personnes... rien que cette semaine), et elle se retrouva face à un garçon. Des cheveux châtains et des yeux verts, ainsi que l'insigne des Griffondor épinglé sur ses vêtements, il la regardait d'une étrange façon. D'ordinaire elle pouvait lire à travers les gens, mais là... était-il furieux d'avoir été poussé par une petite fille (il semblait aussi plus âgée qu'elle, et de toute façon elle ne l'avait jamais vu pendant les cours communs avec les rouge et or), ou bien inquiet qu'elle ce soit faites mal?

" Je suis désolé, je ne faisais pas attention où j'allais. Quoique peut être n'y suis-je pas pour grand chose ... Enfin bref, tu vas bien ? Rien de cassé ? "


La petite aux longs cheveux noirs se releva en serrant son sac contre elle. Elle le regarda avec méfiance, sans vraiment y faire attention. Voilà qu'elle pouvait déjà rayer une victime potentielle de sa longue liste. Heureusement que Poudlard ne manquaient pas d'élèves!


"Ce n'est pas grave" répondit la vipère sans comprendre l'allusion du garçon "Je ne regardais pas non plus où j'allais."

Il lui fallut un peu plus de temps pour répondre à la deuxième partie de la question. Avant de parler, elle rouvrit son sac et vérifia que rien n'était abîmé. Tout son matériel de farces et attrapes prévues pour ses blagues d'Halloween ne semblait pas avoir été endommagés par la chute. Elle poussa même sa fouille à sa petite réserve de bonbons, surtout les plumes en sucres qu'elle détestait casser, même si elle les croquait pour les manger. Mais de ce côté là rien à craindre non plus.


"Non, rien de cassé, ça va. Et toi?"

Elle savait que ce serait malpoli de partir sans attendre la réponse, pourtant elle eût du mal à se retenir, et ne pas lancer un salut rapide avant de repartir en courant. Halloween n'attendrait pas! Et le fait que cette fête tant attendue ne soit que le lendemain n'y changeait absolument rien. Histoire de ne pas montrer qu'elle n'était qu'une enfant sauvage et incapable de vivre en société, elle prit néanmoins le temps de se présenter.


"Je m'appelle Tessa, Tessa Bonsorm. Et toi?" ajouta-t-elle avec un sourire, masquant son impatience.

Les farces rapprochent?  Libre 

"Ce n'est pas grave. Je ne regardais pas non plus où j'allais."

Eh bien au moins Dylan n'avait pas provoqué un accident entre les deux élèves qui lui auraient peut-être valu d'aller dans le bureau d'un professeur. La jeune fille semblait bien aller et c'était de qui comptait après tout. En tout cas, la politesse semblait être son fort, ce qui plaisait beaucoup à Dylan qui avait déjà rencontré des personnes qui manquaient beaucoup de respect dans ce château. Ceci étant, la jeune fille qu'il avait maintenant en face de lui préférait fouiller son sac pour voir si rien ne manquait au lieu de commencer une conversation avec le jeune homme. Ce qui n'était pas vraiment très poli et, d’après l'allure de cette jeune Serpentarde, Dylan la compara intérieurement à un loup. Un méchant loup mal élevé. Mais peut-être Dylan se faisait-il des idées, après tout, il ne connaissait pas encore la jeune fille et elle n'avait donc pas vraiment à faire attention à lui, mais il trouvait tout de même vexé qu'elle s'occupe de son sac en faisant tout ce bruit plutôt que d'effectuer une présentation dans les règles de l'art. Il ne lui demandait pas non plus de se présenter en alexandrin et de faire tout cela comme une poète, mais il y avait un minimum, tout de même. En plus, il était inutile de faire comme si de rien n'était, Dylan avait vu le contenu du sac et avait compris les intentions de la jeune fille. * Halloween, c'est tellement une fête géniale, aussi * pensa Dylan alors que la jeune fille reprit la parole :

« Non, rien de cassé, ça va. Et toi ? Je m'appelle Tessa, Tessa Bonsorm. Et toi ? »

Enfin elle s'était présentée. Dylan devrait donc lui faire quelques remerciements pour lui avoir demandé s'il allait bien lui aussi, mais il faut dire que c'était la moindre des choses, non ? Dylan pensait enfin avoir trouvé quelqu'un pour passer une partie de sa jeunesse à faire des farces absolument magiques et inoubliables pour Halloween. Même s'il préférait les fruits aux sucreries, il ne disait pas non plus non quand on lui en proposait, après tout, c'est encore un jeune enfant. Quoiqu'il en soit, il avait souri après que la dénommée Tessa se soit présentée. Il trouvait cela vraiment chouette de pouvoir faire de nouvelles rencontres, d'autant que comme ça, il allait pouvoir éviter de se faire avoir par les farces que Tessa semblait avoir prévues. D'autant qu'elles semblaient bien méchantes et cruelles, vu tout ce qu'elle avait dans son sac. * Mieux vaut l'avoir de mon côté * songea Dylan. Halloween n'était qu'un jeu pour les deux jeunes gens, mais un jeu tellement amusant qu'il fallait bien en profiter. Même si cette fête était également l'occasion d'absorber une bonne dose de sucre et d'attraper des caries, ce qui n'est pas non plus une bonne idée. Dylan préférait quand même Noël, où il fallait s’embrasser sous le houx, c'était beaucoup plus tranquille. Perdu dans ses pensées, il n'avait même pas fait attention que Tessa attendait une réponse et qu'elle était peut-être pressée. Aussi il s'empressa un peu rapidement de répondre, gêné :

« Moi, ça va ! J'suis costaud ! Moi c'est Dylan Swanson ! Ravi de te connaître ! Vu tout ce que tu as dans ton sac, mieux vaut t'éviter le soir d'Halloween ... Moi je n'ai pas encore trop d'idées, mais ma baguette va me servir ! »

Dylan souriait, était content de pouvoir discuter avec quelqu'un de ses plans pour Halloween. Si ce n'est que Tessa semblait un peu perdue par la réflexion de Dylan, peut-être l'avait-il gêné ? Ce n'était pas son but, il veut simplement partager une bonne soirée avec quelqu'un. En plus, il venait de la rencontrer, et Tessa semblait vraiment gentille bien qu'un peu machiavélique sur les bords. Le contenu de son sac donnait des sueurs froides à Dylan, il y avait pas mal de choses la dedans ... Il se promit donc d'essayer d'en savoir plus sur les intentions de Tessa pour la soirée à venir.

Gryffondor du mois d'octobre 2015
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Les farces rapprochent?  Libre 

Le garçon en face d'elle semblait perdu dans ses réflexions, et le petite fille aux cheveux noirs eût toutes les peines du monde de ne pas secouer sa main devant les yeux du Griffondor. Il semblait être à plus de mille lieux du couloirs, dans un monde qui n'existait que dans sa tête. Serait-ce mal vu pour le petite vipère de s’éclipser sans rien dire pendant que ce garçon avec qui elle venait d'avoir un collision, réfléchissait? D'un côté, elle ne voulait pas partir sans que cette histoire de bousculade n'était pas terminée pour de bon, mais de l'autre...

Il y avait toutes ses personnes qui défilaient dans ce couloir en les évitant pour passer, puisqu'ils étaient tous les deux au beau milieu de chemin. Tous ces élèves qui pourraient faire partis du palmarès de Tessa, mais qui passaient leur chemin sans ce rendre compte de ce qu'ils manquaient. La fillette les regarda s'éloigner les uns après les autres, commençant à croire qu'elle ne pourrait pas mener à bien la farce qu'elle voulait faire dans ce couloir. Elle ne songeait même plus à la réponse du garçon à présent, tout ce qu'il lui restait à l'esprit c'est qu'elle était bloquée ici pour une raison peu importante et déjà à demi oubliée, et qu'elle s'ennuyait fermement. Tout ce qu'elle pouvait faire c'était d'attendre, attendre elle ne savait plus trop quoi.

Quand le garçon se mit à parler soudainement, Tessa tourna la tête ne s'attendant plus à ce qu'il prenne la parole.
*Ah oui c'est vrai* songea-t-elle rapidement. *Il en a mis du temps!* Nous pouvons souligner aussi que la mesure du temps n'était une chose aisée pour la première année, et qu'avec sa patience assez légère, tout lui paraissait long.

« Moi, ça va ! J'suis costaud ! Moi c'est Dylan Swanson ! Ravi de te connaître ! Vu tout ce que tu as dans ton sac, mieux vaut t'éviter le soir d'Halloween ... Moi je n'ai pas encore trop d'idées, mais ma baguette va me servir ! »

Tessa baissa les yeux vers son propre sac et rougit légèrement. Alors il avait tout vu... Comme elle l'avait songé au départ, cela lui faisait une victime potentielle en moins, dommage. Surtout qu'à lui parler ainsi, il était presque à sa merci et il lui aurait été facile de le piéger.
*Tant pis, à défaut il acceptera peut-être de m'aider* La dernière réplique de Dylan ne lui avait pas échappée, pas plus que son envie de s'amuser pour Halloween. Elle n'était pas contre un peut d'aide, surtout qu'elle avait toujours manqué de soutient avant Poudlard, et qu'à présent il suffisait parfois de s'amuser un peu dans son coin pour qu'un farceur vienne vous accompagner et fait avec vous plusieurs projets afin qu'aucun ne s'ennuie.

"Des idées j'en ai plusieurs, mais parfois ce n'est pas possible des les réaliser. Il faut éviter les préfets et les professeurs, mais aussi les rapporteurs en tout genre"


La petite fille parlait en connaissance de cause, puisque c'était à cause d'une fille sans humour et qui était allée voir un professeur qu'elle s'était faite punir la dernière fois. Depuis elle faisait plus attention, mais tout en sachant que la peut n'évite pas le danger, elle se doutait qu'elle n'échapperait pas à la vigilance de certains adultes, en particulier Rusard qui pour Halloween semblait mettre les bouchées doubles.


"Tu veux m'aider? J'aurais besoin d'un coup de baguette justement... Enfin je sais que je peux le faire seule, mais ce sera plus drôle à deux, non?"
ajouta Tessa en esquissant un sourire plein de malice. Elle avait hâte de retourner s'amuser, Halloween n'attendrait pas.

Les farces rapprochent?  Libre 

« Des idées j'en ai plusieurs, mais parfois ce n'est pas possible de les réaliser. Il faut éviter les préfets et les professeurs, mais aussi les rapporteurs en tout genre »

Ainsi donc, la jeune Tessa avait plus d'un tour dans son sac et plus d'une idée derrière la tête. * Intéressant * se dit Dylan n se frottant les mains. Il songeait déjà à en faire une alliée pour pouvoir faire les quatre cents coups, le soir venu. Ceci étant, elle n'avait pas tout à fait tort : les préfets veilleraient au grain, et les petits fouineurs et rapporteurs de première ne se feraient pas prier pour aller gagner la confiance des mêmes préfets en aller cafeter. Ce genre de comportement énervait au plus haut point le jeune Dylan qui grinça des dents en pensant à son grand frère qui le dénonçait tout le temps, dès qu'une bêtise avait été commise. Mais Dylan sourit assez vite, puisqu'il se rappelait le dénoncer également, comme vengeance. En somme, il s'était radouci, et repensant maintenant à tout ce que Tessa prévoyait. Son sac semblait plein de belles petites choses : il n'en connaissait même pas la moitié, aussi il se demandait si elle accepterait de lui montrer quelques tours, pour qu'ensemble, ils puissent profiter d'une soirée remplie de farce en tout genre. Dylan était donc plutôt content de sa rencontre fortuite avec la jeune Tessa des Serpentard, en plus, cette maison était bien connue pour son côté vicieux et assez fourbe, même si cela restait un gros cliché auquel Dylan refusait parfois de croire. Il aimait se faire son opinion sur chaque chose, et non se fier à ce que les autres pouvaient dire.

Et son opinion est que Tessa est une jeune fille tout ce qu'il y a de plus normal, avec le côté fun en plus. Eh oui, il n'était pas forcément simple de trouver des personnes qui sont prêtes à faire des farces et à se mettre dans des situations un peu compliquées. Après tout, Halloween c'est la fête des farces, mais il ne faut pas non plus oublier que si on va trop loin, on finit par se faire punir. " Tant va la cruche à l'eau qu'elle se casse ", comme le dit le proverbe moldu. De plus, le jeune homme l'avait bien expérimenté à ses dépens, chez lui à la maison. Sa mère savait toujours tout et il ne pouvait simplement pas faire une bêtise sans qu'elle soit au courant. Même si, comme je l'ai dit, son frère en rajoutait parfois une couche. Tessa l’interrompit dans sa réflexion en lui proposant de se lier pour faire des farces. L'idée était bonne, mais qu'avait-elle derrière la tête, précisément ? Dylan était curieux de le savoir, mais comme il adorait se servir de sa baguette, il n'hésita pas un seul instant :

« Bien sûr ! J'attendais depuis le départ que tu me le demandes ! Ahaha, j'adore, ça va être grandiose ! Le jeune homme trépignait sur place. Alors, des idées ? Par quoi on commence ? »

Dylan, absolument ravi que Tessa lui ait demandé de l'aider, était surexcité. Il ne savait pas dans quoi il se lançait puisqu'il venait de rencontrer cette jeune Serpentarde, mais il était sûr d'une chose : il pourrait apprendre à connaître Tessa avec ce petit moment de complicité machiavélique. Qui plus est, c'est ainsi que les nouvelles amitiés se forment, n'est-ce-pas ? Il se lança donc dans des explications rapides et concises de ce qu'il avait prévu de faire avec sa baguette, n'ayant pour sa part, aucun autre moyen de jouer des mauvais tours. Tessa l'écoutait patiemment, même si peut être était-elle un peu surprise de l’engouement de Dylan. Une fois ses excuses terminées, il s'excusa de s'être autant emporté, mais précisa qu'il était bien content d'avoir trouvé une partenaire de crime, comme il aimait à les appeler maintenant. Il reprit son souffle et attendit de savoir ce que Tessa en pensait. L'idée d'un faux feu sur les vêtements des élèves était une bonne idée, non ?

EDIT : Tessa prit rapidement congé de Dylan après lui avoir proposé d'être son compagnon de blague, le laissant ainsi seul avec lui-même dans les couloirs. Vexé, Dylan avait prit le chemin de sa salle commune sans trop comprendre la réaction de Tessa.

Gryffondor du mois d'octobre 2015