Couloirs

Inscription
Connexion
Pas d’avatar
Ysalyne Benett  

Perdue dans le dédale des couloirs l PV Bella WELSON

Ysalyne sortit de la salle d'étude, le cartable lourd au bout de la main, mais l'esprit léger. Bien qu'élève plutôt studieuse, ce n'était pas dans ses habitudes d'aller se terrer dans une salle pour faire ses devoirs. Elle trouvait souvent l'ambiance trop lourde pour y travailler, et l'appel incessant du parc, le chant du vent, les piaillements de oiseaux... tout cela avait tendance à l’obséder plus qu'habituellement lorsqu'elle était enfermer dans ce genre de pièce.

Pourtant aujourd'hui, elle s'était secouée un peu et s'était forcée à aller dans cette salle d'étude sombre et désagréable. Et ce n'était pas un soudain changement de caractère qui l'avait poussé à faire cela, mais plutôt une note qui était reste au travers de sa gorge et qui l'avait poussé à réagir.

Elle n'avait jamais été très douée en potions. Autant elle adorait l'histoire de la magie et les sortilèges, autant elle se débrouillait en métamorphose, autant elle ne rechignait pas d'aller en défense contre les forces du mal, autant elle était une vraie bavboule en potions. Ca n'était pas vraiment sa faute ; c'était sa maladresse qui l'handicapait toujours.

Depuis qu'elle était arrivée à Poudlard, elle s'était toujours arrangée pour avoir des résultats acceptables – et c'était bien le mot, puisque c'était souvent la note qu'elle obtenait. Mais elle n'avait jamais cherché à réellement travailler dans cette matière, car, un peu défaitiste sur ce coup-là, elle était partie du principe que peu importe qu'elle travaille ou pas, le résultat serait le même.

Sauf que plus les mois passaient, et plus le programme devenait exigeant. Sauf que pour la première fois de sa vie, Ysalyne avait eu un P à son devoir. Et sauf que ça, c'était inconcevable pour elle. Alors aujourd'hui, au lieu d'aller rejoindre ses amis dans le parc, au lieu d'aller respirer l'air frais, et au lieu d'aller profiter du chant des oiseaux, elle avait mis les bouchées doubles pour comprendre son précédent cours de potions.


« Enfin pas facile quand tu n'as déjà pas compris tous ceux de l'année dernière... » marmonna Ysalyne en souriant au passage au portrait d'un gentleman anglais, qui la salua en ôtant son haut-de-forme sur son passage pour lui souhaiter bonne journée.

Mais elle était tout de même contente d'elle. Contente de son initiative, contente d'avoir respecter ce qu'elle s'était dit la veille.

Maintenant, elle ne pensait qu'à descendre aux sous-sols pour déposer ses affaires dans son dortoir et pouvoir enfin aller retrouver le soleil au-dehors.

Perdue dans le dédale des couloirs l PV Bella WELSON

Bella cherchait la salle de classe de sortilèges en prenant des escaliers qui montaient, qui descendaient, qui allaient à droite ou qui allaient à gauche. Si Bella cherchait cette salle, c'était pour ne pas perdre de temps et ne pas arriver en retard à son cours de sortilèges, comme la dernière fois en métamorphose où elle était arrivée un quart d'heure plus tard, peut-être même une demi-heure. Elle avait pris la mauvaise habitude de suivre les élèves de sa classe et elle voulait essayer de ne plus avoir cette manie.
Elle vagabondait sans y faire attention devant une multitude de tableaux avec les portraits qui se parlaient entre eux des derniers potins, qui parlaient seuls ou certains qui ne parlaient pas et qui se reposaient.
Elle se promenait maintenant en tant que "touriste" pour admirer ce magnifique château, ayant oublié ce qu'elle s'était dit et promis depuis plusieurs jours : se remémorer les chemins pour entrer et sortir de chaque salle de cours (dont celle de sortilèges). Elle reportait toujours la date où elle devait le faire et utilisait l'excuse des devoirs à finir pour ne pas avoir à tenir sa promesse. Mais ce matin-là, elle n'avait plus de devoirs à faire et elle était donc obligée de tenir sa promesse oubliée et qui devait attendre qu'elle la fasse depuis un long moment.

Son esprit était ailleurs. Elle pensait à tout et à rien. Surtout à rien d'ailleurs. Elle se demandait entre-autre comment aucun des moldus qui habitaient pourtant juste à côté de Poudlard ne voyait ce gigantesque château (elle n'avait pas lu l'Histoire de Poudlard…) ou quelle formule dire pour changer la couleur d’un objet. Ils l'avaient étudié il y a peu, elle en était sûre, et pourtant sa mémoire ne voulait pas aller plus loin que ce qu'elle avait mangé le midi, et encore, elle n'était plus très sûre du menu. Comme à chaque fois (et il y en a beaucoup) qu'elle ne se souvient de presque rien, elle se fit un test de mémoire avec quelques multiplications (quoique pas très utiles pour la magie, elles sont très pratiques pour être sûr que l’on n’est pas trop ignorant) :
« Deux fois deux font cinq. Non quatre. Trois fois trois, ça fait huit ou neuf ? Neuf » murmura Bella pour elle-même tout en regardant cette fois-ci toutes les armures et les tableaux.
Ce n'est qu'au bout d'un moment qu'elle se rendit compte qu'elle s'était perdue.
Soudain, l’illumination : elle s’était perdue dans les sous-sols, donc c’est comme si elle sortait du cours de potion. Mais, chaque jour, comme elle se contentait de suivre les Serdaigles, elle n’avait jamais fait vraiment attention au chemin pour sortir des sous-sols.
Pas d’avatar
Ysalyne Benett  

Perdue dans le dédale des couloirs l PV Bella WELSON

Ysalyne rajusta le sac de cours qui commençait à peser sur son épaule et prit un nouvel escalier.

Oui, elle prit un escalier, comme on prenait des ascenseurs, ces boîtes moldues qui montaient et descendaient les étages à votre place, celles qu'ils avaient adopté au Ministère. Comme quoi, même les Moldus avaient de bonnes idées parfois !

Et bien à Poudlard, les escaliers avaient la même fonction. Ils bougeaient, et vous emmenaient d'un étage à l'autre, sans que vous deviez fournir plus d'effort que de descendre ou de monter les marches, selon votre destination. Mais ce que les escaliers du monde entier enviaient sans doute à ceux de Poudlard, c'est que ces derniers avaient un côté farceur et imprévisible qui rendait toutes promenades dans les couloirs du château aventureuse.

Certains changeaient de vitesse selon la météo, ce qui vous obligeait à être en alerte lorsque votre escalier arrivait près de son palier, certains encore ne desservaient pas le même endroit le mardi. D'autres étaient munis d'une marche qu'on aurait pût croire faite en sable mouvant, et qui échangeait sa place avec les autres marches de l'escalier de façon tout à fait aléatoire.

La petite fille sauta par-dessus la marche manquante pour atteindre l'autre palier et continua sa route. Si elle avait mis plusieurs logues semaines avant de savoir se repérer dans les seuls couloirs de Poudlard, l'apprentissage de l'escalatologie – mot qu'elle avait elle-même inventé pour désigner la science des escaliers de Poudlard – lui avait pris bien plus de temps encore.

Elle n'était pas donc pas peu fière, arrivée en deuxième année, de commencer à même anticiper certains changement dans la trajectoire des escaliers, et même si sa science n'était pas parfaite, et qu'elle se retrouvait souvent dans des endroits imprévus, petit à petit, elle se perdait de moins en moins, et c'était déjà une belle victoire.

Au détours d'un couloir, Ysalyne, trop pressée d'arriver à sa salle commune pour enfin sortir à l'air libre, comme d'habitude, ne fit pas attention à ce qui se passait autours d'elle. Au tournant, elle buta avec force dans quelque chose – ou plutôt dans quelqu'un.

La Serpentard recula de quelques pas et balbutia des excuses, gênée d'avoir encore été d'une maladresse sans nom. Elle espérait juste que cette personne ne la connaissait pas encore pour ses nombreux exploits en matière de bourdes.


« Oh, désolée ! Vraiment... j't'avais pas vu... »

Ysalyne releva les yeux et retint de peu un soupir de soulagement. La petite fille qui se tenait devant elle avait l'air si perdue qu'elle ne doutait pas qu'elle soit une première année, et une petite Serdaigle, semblait-il, au vu de la couleur qui habillait son uniforme.

Perdue dans le dédale des couloirs l PV Bella WELSON

La logique l’ayant apparemment abandonnée, sans idée réalisable, elle décida d’aller chercher dans chaque couloir la sortie.
Il y avait des armures et des tableaux dans les couloirs, mais aucun signe d’escalier. Elle ne perdait pas espoir de suite et continua de marcher dans ces couloirs en sens inverse, ayant peut-être oublié de regarder dans un endroit.
Mais c’était peine perdue, il n’y avait ni porte, ni escalier qui montait, ni rien, que des couloirs infini et des escaliers qui allaient tous de droite à gauche, sauf sûrement un ou deux, mais elle ne savait pas où ils étaient.
Elle savait bien qu’elle finirait par trouver, sinon pourquoi quelqu’un aurait construit ce gigantesque château ?
Pour que des élèves se perdent ? Non, c’est évident qu’il y avait une sortie quelque part.

Elle y était allée elle-même presque tous les jours pour son cours et était toujours ressortie en même temps que les autres.
*Voilà ce qui se passe quand je ne regarde pas où je vais* Se reprocha-t-elle
A peine venait-elle de penser cette phrase qu’elle crut reconnaître un personnage dans un tableau. Ce personnage était peut-être allé rendre visite à quelqu’un, mais se raccrochant à la pensée qu’elle avait trouvé comment sortir qu’elle continua d’avancer droit devant elle.

Arrivée plus tard vers le tournant d’un autre couloir sans avoir vu quelque chose qui lui aurait fait se souvenir de comment sortir des sous-sols, que quand elle vit un escalier qui ne bougeait pas quand elle arriva à un tournant, elle se dépêcha d’y aller, sans regarder autour d’elle, trop contente d’avoir réussi à sortir et se cogna contre quelqu’un et tomba par terre.
« Oh, désolée ! Vraiment… j’tavais pas vu… » Dit la personne qu’elle avait bousculé

« Pas grave, je t’avais pas vu non plu… » Répondit-elle, soulagée qu'il y ait enfin quelqu'un qui pourrait l'aider

Elle se releva du mieux qu’elle put et regarda la dudit personne. Elle ne pouvait pas être en première année, et donc savoir comment sortir, et être chez les Serpentards, vu la couleur verte qui ornait son uniforme. Elles s’étaient déjà croisées à la sortie de certains cours, mais c’était tout ce que Bella se souvenait.
Bella lui posa alors la question : «  Tu sais comment on fait pour remonter ? »
Pas d’avatar
Ysalyne Benett  

Perdue dans le dédale des couloirs l PV Bella WELSON

La petite Serdaigle s'empressa de répondre que ce n'était pas grave et Ysalyne soupira de soulagement. Malgré ses maladresses répétées, elle n'avait encore jamais envoyé quelqu'un à l'infirmerie, et elle comptait bien respecter cette ligne de conduite encore longtemps, voir toujours, si la chance, pour une fois, lui souriait.

La deuxième année s'apprêtait donc à marmonner un salut pour rejoindre au plus vite, comme elle l'avait prévu, son dortoir, dans le but ultime d'enfin sortir à l'air libre dans le parc, moment qu'elle prévoyait depuis maintenant plusieurs heures. Non pas qu'elle était associable, mais elle résistait difficilement à l'appel de la nature.

Cependant, comme si elle sentait qu'Ysalyne projetait déjà de la quitter, la petite fille enchaîna aussitôt.


« Tu sais comment on fait pour remonter ? »

La Serpentard regarda la première année avec un mélange d'étonnement et d'appréhension. Oui, d'appréhension, car elle ne se connaissait que trop bien, et savait pertinemment que ce genre de demandes pouvait la conduire loin, très loin... Or, elle ne rêvait que d'un matelas d'herbe fraiche et d'un peu de brise sur le bout de son nez... Elle était beaucoup trop gentille. C'était un comble.

Comment faire pour remonter ? Remonter où d'abord ? Ce château avait une dizaines d'étages, des dizaines de couloirs, une centaine de salles. Et puis qu'est-ce que c'était que ces manières, franchement ? Elle ne pouvait pas dire « Excuse-moi », comme les gens bien élevés, avant de la harponner comme ça ?

Non, même quand elle essayait de se mettre en colère pour rien comme Baxrendhel, ça ne fonctionnait pas, et ce vaine efforts de caractère ne parvint pas à ses fins. Ysalyne soupira. Oui, beaucoup trop gentille. Un jour, ça la perdrait, sûrement. Mais aujourd'hui, ça servirait sans doute à rendre la journée d'une première année de Serdaigle.


« Hm... Où est-ce que tu veux aller, exactement ? »

Perdue dans le dédale des couloirs l PV Bella WELSON

Ce n’est qu’au bout d’un moment qu’elle répondit :

« Hm... Où est-ce que tu veux aller, exactement ? »

Rien qu’au son de la réponse de la Serpentard il y avait quelque chose qui clochait.

Bella se creusa la tête en se demandant si c’était elle qui l’avait mise de mauvaise humeur ou si elle l’était déjà.
Elles s'étaient bousculées, Bella s’est excusée, et lui a demandé comment on faisait pour remonter.

«  Je cherche la salle de sortilège, pour pas me perdre et… »

Elle voulait finir sa phrase quand la mémoire lui revint et qu’elle se rendit compte qu’elle avait oublié ce que ces parents lui avaient toujours dit et redit : dire s’il te plaît. Heureusement qu’ils n’étaient pas là, sinon ils lui auraient fait la morale.
Comment avait-elle pu l’oublier ! Elle ne l’avait pratiquement jamais oublié, mais ce jour-là, elle était fatiguée, elle avait envie de sortir de ce château et ne plus revoir les escaliers avant un moment et elle était tellement heureuse d’avoir trouvé quelqu’un pour l’aider que sa mémoire était devenue comme celle d’un poisson rouge et avait oublié la première chose que ces parents lui avaient apprise.

« … S’il te plait » rajouta-t-elle au milieu de sa phrase et en retard, comme d’habitude, dans chaque chose qu’elle faisait !

Mais la deuxième année avait quand même l’air d’être gentille, elle lui avait bien demandé où elle voulait aller, même si dans sa voix, elle était en colère.
Pas d’avatar
Ysalyne Benett  

Perdue dans le dédale des couloirs l PV Bella WELSON

La salle de sortilège ? Ysalyne réfléchit un instant. Bien sûr, elle savait très bien où se trouvait cette salle de classe, et elle pourrait aisément y conduire la petite nouvelle mais... elle avait tellement envie d'aller se promener dehors ! Et qui savait combien de temps son action charitable lui prendrait ?

La Serpentard se retint de soupirer. Elle n'était pas comme cela d'habitude, vraiment... Elle était plutôt du genre empathique, du genre prête à aider son prochain, du genre maternelle, du genre compréhensive. Oui mais... oui mais là, la nature l'appelait tellement... Elle ne rêvait que de pouvoir sentir le vent dans ses cheveux, au moins une fois aujourd'hui !

« … S'il te plait. »

Ysalyne croisa les yeux implorants de la première année et cette fois-ci, soupira pour de bon, s'avouant bel et bien vaincue. Un petit sourire pointa sur ses lèvres. Oui, elle était attendrie par cette petite tête brune. Et puis elle se voyait un peu en elle, à ses débuts à Poudlard. Elle ne comptait plus les fois où elle s'était perdue et où elle n'avait fait qu'empirer la situation en n'osant pas demander à d'autres élèves son chemin. Pas par fierté, non, ce n'était pas le genre de sentiment qui pouvait pousser Ysalyne à prendre des décisions. C'était seulement par timidité.

« D'accord, t'inquiète pas. J'vais t'y conduire. »

La jeune fille ajusta la sangle de son sac sur son épaule et commença à faire demi-tour, la Serdaigle sur ses talons.

« Au fait, pourquoi tu cherches la salle de sortilèges ? Tu as cours, là ? »

Reducio
:( Désolée pour la qualité très discutable de mes posts...

Perdue dans le dédale des couloirs l PV Bella WELSON

« D'accord, t'inquiète pas. J'vais t'y conduire. »

La jeune fille ajusta la sangle de son sac sur son épaule et commença à faire demi-tour, et Bella la suivit, très soulagée qu'elle l'aide.
Elle a quand même passé plusieurs heures interminables (bon, d'accord, 1 heure, mais c'est énorme quand même !).


« Au fait, pourquoi tu cherches la salle de sortilèges ? Tu as cours, là ? »
« J’aurai préféré aller dehors, mais c’est que je me suis perdue hier et je suis arrivée en retard et comme j’avais pas envie de me perdre encore pour le cours de demain, je me suis dit que c'était une bonne idée, mais apparemment pas, et je me suis perdue... » répondit la bleue

«T'es chez les serpentards c'est ça ? Et t'es en deuxième année ou pas ? »

Qu'est-ce qu'elle aurait pu dire d'autre ? Elle n'a jamais été très bavarde et elle détestait le silence, alors il fallait bien qu'elle dise quelque chose, même si ce qu'elle a dit n'était pas nécessaire : la Serpentard était habillée en vert, elle l'avait remarqué dès le début !
Elle se retint de dire une autre bêtise du style : ''Moi, je suis chez les Serdaigle'', ou quelque chose du genre, parce que non seulement ça se voyait, et même, ça n'intéresse pas tout le monde !
Pour ne pas dire d'autre bêtise, Bella continua de marcher pour pouvoir rattraper la "deuxième année", en se demandant quand même si elle était bien en deuxième année ou plus.
Pas d’avatar
Ysalyne Benett  

Perdue dans le dédale des couloirs l PV Bella WELSON

La première année sur ses talons, Ysalyne pris le chemin qui lui semblait le plus rapide pour atteindre la salle de sortilèges. La Serdaigle pris une seconde, comme pour réfléchir, avant de lui répondre.

« J’aurai préféré aller dehors, mais c’est que je me suis perdue hier et je suis arrivée en retard et comme j’avais pas envie de me perdre encore pour le cours de demain, je me suis dit que c'était une bonne idée, mais apparemment pas, et je me suis perdue... »

Ysalyne mis quelques secondes avant de cerner la situation. Par Merlin ! Qu'est-ce que cette petite parlait vite ! Elle finit tout de même par comprendre que la première avait été en retard à un précédent cours et que, voulant éviter que cela ne se reproduise, elle avait décidé de partir à la recherche de sa prochaine salle avant l'heure de son cours, ce qui était, selon Ysalyne, une démarche tout à fait intelligente.

Elles avancèrent encore de quelques pas avant que la petite ne recommence à parler. Le silence était trop beau pour durer ! En son for intérieur, Ysalyne espérait réellement qu'une fois menée jusque devant la salle qu'elle recherchait, cette petite Serdaigle la laisserait tranquille et qu'elle pourrait enfin faire ce qu'elle avait prévu depuis le départ : se précipiter dans le parc pour profiter du soleil qui disparaîtrait bien assez tôt.

« T'es chez les Serpentard c'est ça ? » 

« Hum... oui. »

« Et t'es en deuxième année ou pas ? » 

« Oui. »

La brièveté de ses réponses mirent quelque peu Ysalyne mal à l'aise. Elle ne voulait pas être méchante ou que sa cadette la pense asociale, mais elle ne rêvait que de courir dehors et voulait s'assurer par tous les moyens qu'elle ne lui tiendrait pas la grappe une fois sa mission accomplie.

La Serdaigle sembla cependant refroidie par ses réponses en monosyllabes et ne prononça plus un mot de tout le trajet. La deuxième année se sentait peut-être un peu coupable, mais elle se rassurait en se disant qu'elle aurait tout le temps de se racheter un autre jour.

Après plusieurs couloirs et deux escaliers plutôt coopérants, pour le plus grand soulagement d'Ysalyne, elles arrivèrent enfin à destination.

« Bon bein, voilà. J'espère que tu sauras y retourner toute seule, hm... » Comment lui faire comprendre qu'elle voulait repartir seule, de son côté, sans passer pour une horrible personne ? « Je te laisse, j'ai des trucs importants à faire mais... Oui, voilà, n'hésite pas à venir me voir un de ces quatre. Si tu veux... Bonne journée ! »

Après un dernier sourire poli, Ysalyne agrippa la sangle de son sac de cours et tourna les talons. A elle la détente dans le parc !


Reducio
RP terminé pour moi ! Désolée d'y avoir un peu coupé court, mais après plus d'un an de pause, il me semblait évident de le conclure rapidement. Si tu veux ajouter un dernier post, je t'en prie ! Au plaisir !