Couloirs

Inscription
Connexion

Rencontre accidentelle  PV Elesya 

C’était un soir de semaine comme les autres. Doris venait d’avoir une journée chargée de cours en tout genre. Après plusieurs semaines passées à Poudlard, la jeune fille avait trouvé ses marques. Elle avait pu faire quelques rencontres et se sentait vraiment à l’aise dans sa nouvelle école. Elle avait l’impression de vivre un rêve éveillée. Doris n’avait jamais eu connaissance du monde de la magie avant la réception du courrier d’admission à Poudlard.
La jeune fille ne voyait pas le temps passer depuis son arrivée en septembre. Entre les cours et les devoirs elle avait vraiment l’esprit très occupé. Ses parents commençaient à lui manquer et elle envisagea de leur envoyer un hibou très prochainement pour leur donner des nouvelles. Et il y en avait des choses à raconter. Sa mère étant moldue, elle ne connaissait absolument pas le monde de la magie. Et son père qui est sorcier ne voulait pas trop qu’on parle de magie à la maison. C’était donc l’occasion de raconter tout ce qu’elle pouvait faire en tant que sorcière et de rassurer sa mère qui avait semblé anxieuse lorsqu’elle était partie.

C’était distraite par ses pensées que Doris marchait tranquillement dans les couloirs de Poudlard, en direction de la salle commune des Serdaigles. Elle commençait à se repérer dans ces dédales de couloirs. A son arrivée, elle se perdait sans cesse et mettait un temps fou pour rentrer chez les serdaigles et cela l’épuisait. Mais désormais elle connaissait un peu mieux ces couloirs et les escaliers qui n’en faisaient qu’à leur tête. Cependant, elle n’avait pas encore pris le risque de partir à l’aventure dans le château pour découvrir les lieux. A vrai dire, elle ne savait même pas ou se trouvaient les salles communes des autres maisons. Doris espérait pouvoir partir en découverte très prochainement. Mais pour le moment, le plus important était d’avoir repéré les différentes salles de cours pour ne pas devoir les chercher à chaque fois et ainsi éviter d’arriver en retard.

Doris était vraiment très absorbée par ses pensées. Et justement, elle qui pensait commencer à se repérer dans ces couloirs, elle se retrouva dans un lieu qu’elle ne connaissait pas. Elle reprit ses esprits et se concentra pour essayer de se remémorer à quel endroit elle s’était trompé. Mais rien n’y faisait, distraite comme elle était Doris ne parvenait pas à se souvenir du chemin à prendre pour retrouver les serdaigles. Mais cela ne la paniqua pas pour autant, elle ne serait pas en retard car les cours de la journée étaient terminés. De plus, personne ne l’attendait dans la salle commune. Doris était plutôt contente car c’était là son occasion de découvrir de nouveaux lieux.

Pour tenter de comprendre où elle se trouvait Doris commença par observer les lieux. Elle vit qu’il y avait beaucoup plus de sorciers vêtus de rouge que dans les lieux habituels auxquels elle se rendait. La jeune fille vit un peu plus loin des sorciers rentrer par une porte dissimulée derrière le portrait d’une grosse dame, ça devait être leur salle commune. Elle se dit donc qu’elle devait être à proximité de la salle commune des gryffondors car le rouge était leur couleur. Doris s’approcha du portrait de la grosse dame et lui demanda si c’était bien là la salle commune des gryffondors. La grosse dame lui répondit très gentiment qu’elle avait raison puis elle s’éloigna et disparu du cadre. Doris voulait lui poser d’autres questions pour retrouver son chemin mais la grosse dame devait certainement avoir d’autres choses à faire. Bon, tant pis. Doris décida alors de demander de l’aide à quelqu’un d’autre, un humain cette fois. Elle fit quelques pas dans les couloirs, tout en observant les lieux. La jeune fille avait le nez en l’air et ne faisait pas attention à l’endroit où elle mettait les pieds. Très distraite, elle ne regardait pas où elle allait.

Doris marchait donc tranquillement en admirant les lieux lorsqu’elle heurta quelque chose (ou quelqu’un), ce qui la fit tomber par terre. Elle se redressa et vit une jeune fille avec des livres éparpillés autour d’elle. Oups…

#0B3861

Rencontre accidentelle  PV Elesya 

La journée d'Elesya avait été particulièrement éprouvante et épuisante. Le matin même, la petite avait dû endurer deux cours pratiques et un cours théorique. Autant le cours de Potion s'était réveillé particulièrement intéressant, en effet, il y a quelques heures seulement, la rouquine avait appris à préparer une potion d'amnésie avec sa camarade de paillasse. Elle était d'ailleurs encore tout excitée, mais elle ne le montrait pas.
Le cours de Métamorphose avait été lui aussi intéressant, il faut dire qu'apprendre à annuler certaines métamorphoses pouvait s'avérer très utile. En revanche, le cours d'Astronomie lui avait été d'un ennui, ennui qu'elle n'avait pas mesuré l’ampleur. Tellement qu'elle préférait l'oublier. L'après-midi, la Gryffondor s'était rendue à la bibliothèque pour travailler. Elle adorait la bibliothèque, ce lieu si calme et rempli d'une agréable atmosphère où régnaient le calme et la plénitude. Il y a des jours, où la Rouge et Or se demande encore pourquoi elle n'a pas terminé à Serdaigle. Mais le choixpeau avait préféré l'envoyer à Gryffondor, sûrement à cause de son tempérament rebelle.

Quand bien même, lorsqu'elle eut terminé la grande majorité de ses devoirs, Elesya remonta dans son dortoir. Sur le chemin, elle repensait à ses parents, en particulier à son père. Il fallait d'ailleurs qu'elle lui écrive une lettre pour lui raconter comment ça se passer, pour cela, il faudrait qu'elle pense à emprunter le hibou de son frère. Pendant ce temps, Elesya monta les fameux escaliers et comme d'habitude, il n'en faisait qu'à leur tête. Elle soupira, quelques minutes plus tard et elle était de nouveau perdue dans cet immense château. Ce qui l'énervait encore plus, c'est qu'elle était en train de porter une tonne de livres et que par conséquent, la jeune demoiselle ne voyait mais alors pas du tout où elle se dirigeait. Tant pis, elle n'avait plus qu'à croiser les doigts et à prier pour qu'elle ne rentre dans personne. Mais c'était sans compter sur sa maladresse et sa chance légendaire, en effet, rapidement Elesya percuta quelqu'un. Sous le choc, les livres s'envolèrent et la jeune fille finit à même le sol. Totalement désorientée, Elesya regardait autour d'elle, elle put d'ailleurs constater qu'elle avait mis une sacrée pagaille. Certains livres étaient entre ouverts et d'autres fermer. Mais qu'avait-elle fait ? C'est à cet instant précis que la douleur provenant de son fessier se mit à se manifester. Tout en marmonnant, Elesya essayait de se relever. Même s'il s'agissait clairement de sa faute, Elesya ne pouvait pas s'empêcher d'être en colère, en colère contre celle ou celui qui l'avait bousculée.
Sans plus attendre, elle lui faisait face. Elle put donc rapidement distinguer la personne qui se trouvait face à elle et qui l'avait par conséquent bousculé. Il s'agissait d'une Serdaigle à en voir la couleur de son uniforme. Sans s'en rendre compte, Elesya lâcha brutalement sous la colère :


« Tu peux pas faire attention ? Regarde où tu vas au moins ça t'éviteras de foncer dans les gens de cette manière. »

À en voir le visage de la jeune Serdaigle face à elle, celle-ci semblait sincèrement désoler, Elesya n'éprouvait à cet instant précis pas la moindre compassion pour sa camarade de classe. La colère était bien trop forte et puis sa frustration et sa fierté l'empêchaient de s'excuser, telle une vraie lionne, elle était bien trop fière pour le faire et elle n'allait pas se laisser marcher dessus par cette fille. Rapidement elle reprit :

« Peut-être que tu aurais besoin d'une bonne paire de lunettes. Oui j'en suis persuadée » lâcha-t-elle méchamment et sans vergogne.

La Gryffondor attendait à présent la réaction de sa camarade, poings serrés, elle se retenait. Il fallait qu'elle se calme et vite, pour cela, Elesya tentait désespéramment de respirer, mais elle n'y arrivait pas, sa colère bouillonnait à l'intérieure. Et pour couronner le tout, la journée épuisante qu'elle avait passée n'avait rien arrangé, il serait donc difficile de la calmer. Mais peut-être que cette fille allait y arriver, qui sait on ne sait jamais. Peut-être qu'elle arriverait à l'apprivoiser.


Reducio
J'espère que ça te va, dis-le moi, je peux encore modifier si tu le souhaites ^^

Finisseuse des Griffes Ardentes.
Gryffondor du mois de Juillet 2016.
Membre de la L.A.C

Rencontre accidentelle  PV Elesya 

A peine eu-t-elle repris ses esprit que Doris entendit la personne qu’elle avait renversée (ou qui l’avait renversée peu importe) lui crier dessus. Elle se releva et regarda la jeune fille qui lui faisait face. Doris ne savait plus où se mettre, elle n’avait pas l’habitude qu’on lui parle de cette façon. Mais après tout elle l’avait bien cherché, c’est vrai qu’elle aurait pu faire attention ! Cependant, ce n’était pas la seule fautive et elle ne voulait pas se laisser incendiée sans se défendre.

"Excuse-moi… Mais toi aussi tu aurais pu faire attention."

Doris vit que la jeune fille avait l’air vraiment très en colère. Cela l’effraya un peu et elle ne voulait pas envenimer les choses. Elle se dit que cette jeune fille avec ses longs cheveux rouges et qui criait de cette façon semblait exploser de rage. Même si Doris avait été vexée par la manière dont elle lui avait parlé, elle prit sur elle et voulut plutôt aider sa camarade. En effet, elle n’était pas du genre à créer des embrouilles mais plutôt à les éviter. Elle s’était rapidement défendue, il était temps maintenant de tenter d’apaiser la situation. Doris ne voudrait pas se faire une ennemie qu’elle appréhenderait de croiser dans les couloirs. Elle avait la chance de ne pas s’être fait d’ennemis durant cette première année et elle n’avait pas l’intention de commencer à s’en faire. Être dans une situation désagréable comme celle-là n’était pas évident, mais en faisant appel à tout son courage, elle ravala sa fierté assez difficilement pour paraitre amicale. Ce n’était pas évident pour une fillette de onze ans mais elle parvint tout de même à faire face.
Doris s’accroupit et commença à ramasser les livres tombés par terre, ouverts et étalés dans tous les sens.


"Laisse moi t’aider à ramasser tes livres."

Doris se dit que de cette façon, la jeune fille se calmerait un peu. Du moins, elle l’espérait mais sans grande conviction car elle semblait vraiment très en colère. Si elle détestait quelque chose, c’était bien les conflits. C’est pourquoi Doris se sentait mal à l’aise. Mais pire que tout, elle redoutait de se faire des ennemis. Doris était jeune et insouciante, elle n’avait pas encore eu l’occasion de faire énormément de rencontres dans sa vie, mis à part les habitants de son village natal elle n’avait pas rencontré de nouvelles personnes depuis longtemps avant son arrivée à Poudlard. C’est pourquoi tout cela l’impressionnait. C’est pour ça aussi qu’elle n’avait pas l’habitude des conflits. Mais après tout, cela fait partie de la nature humaine. De toute façon, que ce soit ce jour-là où un autre, elle allait bien découvrir qu’elle ne pouvait pas s’entendre avec tout le monde…


Reducio
C'est très bien :)

#0B3861

Rencontre accidentelle  PV Elesya 


Alors qu'elle attendait la réponse de sa camarade, Elesya ne l'avait pas quitté des yeux une seule seconde. Toujours en colère de ce qu'elle lui avait fait, la Gryffondor se retenait. Telle une vraie lionne, Elesya avait rugi et à présent elle attendait que sa camarade réagisse, au fond elle voulait qu'elle réagisse, elle voulait qu'elle lui réponde, oh oui. Les poings serrés, elle attendait la réaction de la Serdaigle, elle fut rapidement servie de la répartie de la jeune aiglonne.
Elle s'excusa, tout en lui renvoyant la balle : c'était aussi de sa faute et non pas que de la sienne. El se retint donc de dire quoi que ce soit pour le coup, elle se pinça la lèvre inférieure, elle savait très bien que la Bleue et Bronze en face d'elle disait vrai, mais elle avait sa fierté et jusqu'à aujourd'hui, jamais elle s'était excusée, excepté la dernière fois où elle avait blessé sa camarade de chambre à l'aide d'un sortilège sans le vouloir. Celui-ci n'avait pas fonctionné, et la pile de livres avait terminé sa course sur Sasha. Mais aujourd'hui, les circonstances étaient totalement différentes, c'est pourquoi, la rouquine effaça cet affreux souvenir de son esprit. Elle continuait donc à observer sa camarade qui semblait attendre une réponse ?

La situation était tendue entre les deux jeunes filles, tellement que le silence commençait à devenir assez pesant. C'est alors que la jeune Serdaigle ravala sa propre fierté et qu'elle s'accroupit pour ramasser les livres d'Elesya. La jeune Gryffondor était partagée, devait-elle l'aider et par conséquent ravaler sa propre fierté ? Ou alors la laisser faire et en profiter pour la regarder tout en tirant profit de cette situation ? Après quelques instants, la demoiselle opta pour la proposition numéro deux. Elle observait tranquillement sa camarade qui ramassait un à un ses livres. Puis elle craqua, elle s'accroupit elle aussi pour ramasser celui qui était tombé à ses pieds. Mais son altruisme s'arrêta là.
Quelques minutes plus tard, Doris lui tendit ses propres livres, elle les prit sans rechigner, son regard était toujours aussi mauvais à l'encontre de la Serdaigle. Un nouveau silence s'était installé entre les deux jeunes filles, mais il ne dura pas puisqu'Elesya décida d'y mettre fin. Elle devait essayer de se rattraper, même si depuis qu'elle l'avait vu, elle ne voulait pas s'en faire une amie, bien au contraire. Elle avait une idée bien précise derrière la tête, c'est pourquoi, elle décida de ravaler sa fierté et de faire comme si de rien n'était avec la jeune fille. Elesya Hamilton, bientôt tout le château allait la connaître, mais pour cela, elle devait de se la jouer fine, porter son habituel masque de comédienne et manipuler cette pauvre fille, qui ne le serait bien évidemment jamais.


« Elesya Hamilton, enchantée » dit-elle à sa camarade tout en lui tendant son autre main. « Et toi ? »

Intérieurement, Elesya était fière d'elle, très fière d'elle. Elle avait réussi à se calmer et à se mettre totalement dans son « rôle » et ce en seulement quelques minutes. Pendant ce temps, elle attendait sa réponse, sa main était toujours tendue. Elle se mit d'ailleurs à sourire poliment, même si ce sourire voulait en réalité dire qu'elle se moquait clairement de la Serdaigle. Aux yeux de son entourage, il avait bien l'effet escompté, c'est-à-dire qu'avec ce sourire, la plupart des personnes lui faisaient rapidement confiance sans se douter de la véritable personnalité de la Rouge et Or.

Finisseuse des Griffes Ardentes.
Gryffondor du mois de Juillet 2016.
Membre de la L.A.C

Rencontre accidentelle  PV Elesya 

Doris avait ramassé pratiquement tous les livres de la jeune Gryffondor sans que cette dernière ne prenne la peine de l’aider hormis pour le livre se trouvant le plus près d’elle. Doris n’y avait pas pris attention et avait rendu les livres à sa propriétaire avec un sourire légèrement forcé. Elle se demandait ce qui allait lui arriver car en scrutant la jeune fille rousse, Doris se dit que sa colère n’était toujours pas redescendue. Après tout, elle s’était excusée et n’avait plus rien à se reprocher. Un silence gênant s’installa quelques secondes avant que la jeune gryffone reprit la parole pour se présenter.

Doris se dit alors qu’elle ne lui en voulait plus et que finalement, elle n’était plus en colère. Sinon, elle n’aurait pas pris la peine d’engager une conversation et aurait pu partir sans la regarder après avoir récupéré ses livres. Au lieu de ça, elle ouvrait une porte à Doris pour lui permettre de faire connaissance. Sa camarade lui avait dit qu’elle était « enchantée ». Était-ce sincère (vu les circonstances cela semblait peu probable) ou était-ce seulement par politesse ? Doris n’était pas du genre à se poser ce genre de question. Sa naïveté et sa spontanéité la poussèrent à croire qu’Elesya s’était calmée et voulait engager une conversation, au grand bonheur de la jeune Serdaigle. Doris sourit également et serra la main qu’Elesya lui tendait tout en lui répondant.


« Enchantée Elesya, moi c’est Doris Lynch. »

Elle la regarda d’un œil de compassion et plutôt que de continuer son chemin dans les dédales du château, Doris voulait aider Elesya qui était chargée de ces livres.

« Tu veux que je t’aide à transporter tous ces livres ? Il ne faudrait pas que quelqu’un d’autre te renverse ».

Inconsciemment, avec cette tournure de phrase, Doris avait mis la faute de son côté concernant la collision entre les deux filles. La jeune Serdaigle voulait vraiment aider sa camarade. De toute façon, elle ne savait pas vraiment où aller et elle demanderait peut-être son chemin à Elesya un peu plus tard. Doris espérait donc que la Gryffonne accepte son aide pour pouvoir se faire pardonner.

#0B3861

Rencontre accidentelle  PV Elesya 


Elesya avait laissé la pauvre Serdaigle ramasser seule tous ses livres et ce sans l'aider. Après tout, ce n'était pas de sa faute à elle, mais celle de la Bleue et Bronze. Cependant, elle ramassa celui qui était le plus près d'elle, tout en réfléchissant. Comment pourrait-elle lui faire payer ? La Gryffondor n'en savait absolument rien à cet instant précis raison pour laquelle elle décida de faire amie/amie avec la jeune fille. Totalement calmée, la Rouge et Or se présenta donc à sa camarade et elle lui tandis la main. Comme elle l'espérait, la pauvre jeune fille était tombée dans le panneau, en effet, naïve comme elle était, la blondinette lui tandis également la sienne, puis elle serra celle d'Elesya tout en se présentant. Alors comme ça, elle s'appelait Doris. Voilà qui promettait d'être intéressant, la Gryffondor fit donc mine de partir voyant la réaction de sa camarade qui réagit d'ailleurs comme elle l'espérait à nouveau.


Comme elle le pensait, la Serdaigle proposa son aide à la jeune fille, en effet, elle lui proposa de l'aider à transporter ses livres afin d'éviter une éventuelle collision avec un autre élève. À ces paroles, Elesya sourit puis elle le répondit :

« Oui pourquoi pas, tu as raison, j'éviterais ainsi d'engendrer un autre accident » dit-elle innocemment. Sur ces paroles, la Rouge et Or donna quelques livres à sa camarade, puis elles se mirent ensuite en route de la salle commune des Gryffondor qui n'était d'ailleurs pas très loin d'ici. Un silence s'était d'ailleurs installé entre les deux jeunes filles, silence qui fut rapidement interrompu par El' qui le trouvait vraiment trop angoissant :

« Dis-moi, tu cherchais quelque chose en particulier ou quelqu'un ? Car tu semblais vraiment perdue. » demanda-t-elle, tout en enchaînant : « J'y suis, tu t'es perdue en réalité c'est ça? » dit-elle sûre d'elle.

Reducio
Désolée du retard. J'espère que ça te vas :)
Peux-tu attendre un peu avant de répondre ? Merci (j'ai trop de rp à rattraper), merci :)

Finisseuse des Griffes Ardentes.
Gryffondor du mois de Juillet 2016.
Membre de la L.A.C

Rencontre accidentelle  PV Elesya 

Doris ne savait pas vraiment quoi penser du comportement d’Elesya. Elle ne savait pas si elle voulait être hostile ou amicale avec elle. Mais quoiqu’il en était, Doris allait l’aider jusqu’au bout. On ne sait jamais ce qui peut arriver. La jeune Serdaigle arrêta donc d’essayer d’analyser le comportement de la jeune Gryffone. Elle était peut-être top naïve, voire stupide mais la spontanéité de Doris était parfois une qualité.

Lorsqu’Elesya accepta de nouveau son aide, Doris sourit et était heureuse. En fait, si elle ne l’aimait pas et si elle lui en voulait, Elesya aurait certainement voulut s’en séparer au plus vite. Du moins, c’était ce que pensait Doris.

Les deux filles marchèrent donc vers un lieu mais Doris ne savait pas lequel. Elle suivait Elesya sans même savoir où elle l’emmenait. Elle se dit que ce devait être dans sa salle commune. La jeune serdaigle se dit alors qu'elle n’avait pas le droit d’y pénétrer. Bof, elle l’aidera jusque là-bas puis s’en ira. Cela lui permettra de connaitre un peu mieux les lieux et de savoir où se situe la salle commune des Gryffondor, ça peut toujours servir !

Après quelques seconde de silence gêné et de marche, Elesya avait repris la parole. C’était vrai que Doris était venue ici pour quelque chose. Elle avait complètement oublié la raison pour laquelle elle était arrivée dans cette partie du château. Après quelques secondes de réflexion, elle s’en souvint. Doris se dirigeait vers sa salle commune lorsqu’elle s’était perdue dans les couloirs. C’était assez stupide de sa part ! Bien qu’elle passerait pour une idiote en l’avouant à sa camarade, la spontanéité de la Serdaigle prit le dessus.


« Eh bien en fait je voulais aller dans ma salle commune mais je me suis perdue. Je ne sais vraiment plus comment m’y rendre… Tu saurais où elle est ? Ou alors tu pourrais peut-être juste m’indiquer l’emplacement du hall ? »

Depuis le hall, Doris saurait retrouver sa salle commune. Tout en faisant attention à ne pas faire tomber l’un des livres d’Elesya, Doris suivait difficilement sa camarade en se faufilant parmi la foule d’élèves.

#0B3861

Rencontre accidentelle  PV Elesya 

Elesya semblait avoir vu juste, sa camarade était belle et bien perdue, mais alors qu'elle pensait qu'elle allait le nier, elle fut surprise de constater le contraire. En effet, la spontanéité de Doris était telle qu'il lui était sûrement impossible de mentir. C'est ce que pensait Elesya à cet instant précis. La jeune Serdaigle ne le savait pas, mais la jeune Gryffonne avait une petite idée en tête. Pendant que Doris lui expliquait qu'elle cherchait sa salle commune, Elesya réfléchissait à un plan. Ce ne fut lorsqu'elle lui demanda l'emplacement du hall, qu'Elesya revint sur terre, mais d'une facilité les plus déconcertante. Pour combler le moindre doute qu'elle pourrait avoir, la Rouge et Or lui répondit :

« Oui bien sûre, mais avant laisse-moi t'emmener avec mes livres près de ma salle commune tu t'y retrouveras beaucoup plus facilement. »

Les deux jeunes filles marchèrent donc en direction de la salle commune des Gryffondors. Le silence était de nouveau revenu entre les deux filles, mais il ne dura pas puisque quelques minutes plus tard, elles étaient enfin arrivées à ladite salle ou plutôt devant son portrait. Elesya récupéra donc ses livres, puis elle indiqua une mauvaise direction à la jeune Serdaigle. Comme quoi, le silence lui avait permis de trouver la meilleure des idées. Puis, Doris était si naïve, qu'elle ne le remarquerait certainement pas ou du moins pas avant d'être arrivée à destination.

« Donc, pour aller dans la salle commune des Serdaigle il faut que tu descendes ses escaliers et que tu tournes à droite directement. Tu vas voir ce n'est pas très loin » dit-elle à sa camarade. « Sur ce, je vais te laisser, j'ai des devoirs à terminer, à un de ces jours » fit-elle tout en saluant sa camarade de la main et en la plantant là. Lorsqu'elle eut le dos tourné, Elesya souriait machiavéliquement. Puis elle rentra dans sa salle commune, les livres en mains. À l'intérieure, elle lança d'ailleurs rapidement un sort de lévitation afin d'être plus rapide. Dire qu'elle aurait pu faire exactement la même chose depuis le début.

Reducio
Fin du rp pour moi, j'espère que ça te va ? Merci pour ce rp :)

Finisseuse des Griffes Ardentes.
Gryffondor du mois de Juillet 2016.
Membre de la L.A.C

Rencontre accidentelle  PV Elesya 

Doris avait suivi la Gryffone non sans mal parmi les dédales des couloirs bondés. Avec ses bras chargés de livres, elle tentait de ne pas perdre de vue les cheveux roux d'Elesya. C'est donc avec du mal que Doris arriva à la salle commune des Gryffondors. Elle n'y était jamais venue et cela lui faisait plaisir de savoir où elle se trouvait. Encore faudrait-il qu'elle sache se repérer si elle devait y revenir un jour. Après avoir rendu les livres à Elesya, celle-ci lui indiqua une direction. Doris fut attentive à ses explications et nota mentalement le chemin à prendre.

"Merci Elesya, à bientot j'esp..."

Doris n'avait pas eu le temps de saluer sa camarade qu'elle était déjà rentrée dans sa salle commune. La jeune Serdaigle était déçue car elle aurait aimé la connaitre un peu plus. Elle se rendait alors compte que ce n'était surement pas le cas de la jeune Gryffone. Tant pis, elle ne la reverrait plus ce n'était pas grave.

Doris se dirigea vers sa salle commune selon les indications données par Elesya. Mais au bout de 15 minutes à marcher dans les couloirs de Poudlard, Doris ne retrouva toujours pas la salle des Serdaigles. Elle avait pourtant bien suivi ce qu'avait dit Elesya ! Elle commença alors à s’énerver et bouillait intérieurement. Elle comprit alors que la Gryffondor s'était moquée d'elle. Doris enrageait et continuait à marcher dans les couloirs, en espérant trouver sa salle par hasard.

Elle en voulait à Elesya de lui avoir fait perdre son temps de cette façon ! Doris se mit alors à la détester. C'était en fait une fille à éviter ! Plus jamais elle ne voulait avoir affaire avec elle. La Serdaigle s'en voulait de l'avoir aidée et d'avoir été aussi naïve. Cela lui servirait de leçon...

Après avoir marcher 20 minutes de plus, Doris vit enfin un couloir qu'elle connaissait. Cela lui permis de retrouver son chemin et sa salle. Epuisée, elle se dirigea dans le dortoir et s'endormit en quelques minutes.

Reducio

Fin pour moi aussi. C'était très bien ce RP ! Merci à toi :)

#0B3861