Poudlard Express

Inscription
Connexion

Le chariot de Madame Réglisse

Le Poudlard Express va bon train (hoho) et se rapproche de plus en plus de la gare de Pré-au-Lard. C'est au moment où vous sentez la faim vous creuser le ventre que vous entendez la voix de Madame Réglisse s'approcher : "Qui est-ce qui voudrait quelque chooooose ?" Et l'odeur sucrée emplit vos narines...

RP de 5 lignes minimum.
Merci d'ajouter à la fin de votre post la liste de vos achats.

« Si je voulais essayer de définir d'une manière quelconque l'expression singulière de leurs regards, je dirais que jamais je ne vis d'yeux brillant plus énergiquement de l'horreur de l'ennui et du désir immortel de se sentir vivre. »

Le chariot de Madame Réglisse

Le voyage était long. Très long. Kimiah avait essayer comme elle pouvait de tuer l'ennui du voyage comme par exemple faire une partie de bataille explosive mais le résultat était le même. Elle s'ennuyait et en plus elle commençait à sérieusement avoir faim. Heureusement , une douce odeur de friandises fit son chemin jusqu'à ses narines. Elle se leva d'un bond et se rua dehors pour voir approcher le fameux chariot de madame réglisse rempli de sucreries. ce chariot était une vrai bénédiction pour elle étant donné qu'elle ne pouvait pas aller à Pré-au lard avant sa troisième année. Elle s'approcha du chariot presque en courant, et regarda toutes les friandises qui s'offraient à elle. Elle réfléchissait à ce qu'elle pourrait bien acheter.*Pas de chocogrenouille, ni de grenouille à la menthe*pensa-t-elle avec dégout.*Et pas de baguette réglisse non plus*.
Après quelques minutes de réflexion, elle leva la tête en souriant, prête à passer sa commande.

" Bonjour, je voudrais deux bulles baveuses, une plume en sucre et une dragée surprise s'il vous plait!"

« Unto a land flowing with milk and honey »

Le chariot de Madame Réglisse

Alors qu'elle était plongée dans son tout nouveau livre qui s'intitulait " Mille herbes magiques" et qui devait lui servir en cours, Aschley fut tout à coup dérangée par des cris et des élèves qui parlaient dans le couloir. Même dans son wagon, tout le monde était excité. Ne comprenant pas pourquoi, la jeune fille regarda sa montre et se rendit compte que la fin du voyage approchait et que tous ces élèves faisaient sûrement la queue pour pouvoir acheter des friandises à Madame Réglisse.

Tentée par la bonne odeur qui se dégageait du chariot de la pauvre dame, Aschley se leva, prit sa bourse dans sa valise et sortit du wagon pour se mettre dans la file d'attente. Quelques minutes plus tard qui avaient été très éprouvante pour elle car tout le monde voulait passer devant les autres, elle arriva finalement devant le chariot. Son choix fait, la gourmande dit à Madame Réglisse:

- Bonjour, je voudrais commander 1 Chocogrenouille et 1 Souris en sucre s'il vous plaît.

- 2 gallions s'il vous plaît mademoiselle.

Aschley lui tendit les deux gallions et repartit avec ses achats qu'elle mit vite dans sa valise pour les garder pour plus tard vu que le train arrivait à Pré au Lard.

RiatsilcM yelhcsA
Le monde est notre échiquier, et toi, un pion de ma volonté.
Responsable du dortoir des filles
"Il semble à l'envieux que ce qu'on accorde de mérite aux autres est retranché du sien."
Jules Petit-Senn.

Le chariot de Madame Réglisse

Kendall , empressée d'arriver à destination, était allongée sur une banquette d'un compartiment où se trouvait des élèves de première année avec lesquelles elle avait fait connaissance. Tout le monde piaillait la dedans, alors Kendall se mit à songer à sa commande, car oui, si une seule chose l'aidait à tenir éveillée, c'était bien le le chariot de friandises ! Elle avait envie de tout acheter mais son père lui avait recommandé de pas se gaver dans le poudlard express pour bien profiter du banquet, qui aura lieu le soir. Alors elle se mit enfin d'accord, et tout d'un coup une odeur plus qu'appétissante pénétra dans ses narines, alors et s'écria:

-Eh les gars ! Sa vous dit de faire un p'tit tour vers le chariot ?

Et tout le monde se rua à l'extérieur du compartiment.

-Bonjour, je voudrai deux baguettes à la réglisses, trois chocogrenouilles, et une draguée surprise, s'il vous plait.

Le chariot de Madame Réglisse

Madame Réglisse tend les friandises à chacune des trois jeunes filles, qui se sont précipitées à l'appel du sucre.
"Et voilà ! Bon voyage, et attention aux caries..."

(Les friandises sont dans votre malle.)

« Si je voulais essayer de définir d'une manière quelconque l'expression singulière de leurs regards, je dirais que jamais je ne vis d'yeux brillant plus énergiquement de l'horreur de l'ennui et du désir immortel de se sentir vivre. »

Le chariot de Madame Réglisse

Voilà des heures que le Poudlard Express avait quitté la gare de King's Cross. Le train se rapprochait de plus en plus de Pré-Au-Lard et Aurore sentait l'impatience monter progressivement en elle. Elle était seule dans son compartiment et, même si elle trouvait toujours une occupation, cela faisait de longues minutes qu'elle ne tenait plus en place. Elle avait hâte d'arriver à Poudlard, et la faim commençait à se faire ressentir. Aussi, lire ne lui suffisait plus. Elle ne voulait qu'une chose: arriver.

- Qui est-ce qui voudrait quelque chooooose ?

Cette voix la fit sursauter. Un sourire fendit rapidement son visage à la vue du chariot de Madame Réglisse. Elle avait attendu ce moment depuis le départ du train le matin même. Elle s'empressa de sortir l'argent prévu à cet effet de sa poche, et se dirigea vers les friandises. Son choix se fit rapidement.

- 8 Chocogrenouilles s'il-vous-plait.


La jeune fille adorait le chocolat, et elle avait décidé de commencer une collection. De cette manière, elle aurait quelques friandises en stock et pas mal de cartes Chocogrenouilles en sa possession. Elle paya rapidement, remercia la dame et retourna à sa place, avalant immédiatement une première friandise tout en regardant le paysage.

"Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent !"
Aigle du mois de juin 2016
Poursuiveuse/Gardienne remplaçante des Eclairs de Serdaigle
"Je crois en toi!" Comprendra qui pourra
Ma couleur = #4F79A4

Le chariot de Madame Réglisse

Leornus attendait patiemment son arrivée à Poudlard dans le Poudlard Express. Commençant à trouver le temps long, il décida de tuer le temps, tantôt en regardant par la fenêtre, tantôt en lisant la Gazette du Sorcier. Mais au bout d'un moment, il entendit une voix crier :

-"Qui est-ce qui voudrait quelque chooooose ?"

Cette voix, accompagnée d'une délicieuse odeur sucrée, le tira de son journal. Il se rua sur sa valise, prit les quelques gallions qui lui restaient dans son porte-feuille et se rua dans le couloir. Une longue file d'attente se dressait alors entre lui et la vieille dame, vendeuse de sucreries. Grâce à sa petite taille, Leornus réussit à se glisser parmi les "grands" des quatrièmes et troisièmes années. Lorsque son tour fut venu, il dut se décider rapidement car derrière lui, de nombreux autres futurs élèves de Poudlard attendaient.

-"Alors, qu'est-ce qu'il te faut mon garçon ?" lui demanda la vieille dame.

-"3 chocogrenouilles, 2 bulles baveuses, et une dragée surprise s'il vous plait."

Leornus RUSTLEY, 1ère année Poufsouffle.
Je serais un grand et bon sorcier !
I'm from Poufsouffle, and I'm proud of it !

Le chariot de Madame Réglisse

Madame Réglisse donne aux deux enfants les friandises qu'ils ont demandé, un sourire chaleureux illuminant son visage.
"J'en connais une qui veut se lancer dans la collection de cartes de chocogrenouilles ! Voilà pour toi ! Et pour toi, mon garçon !"

(Les friandises sont dans votre malle.)

« Si je voulais essayer de définir d'une manière quelconque l'expression singulière de leurs regards, je dirais que jamais je ne vis d'yeux brillant plus énergiquement de l'horreur de l'ennui et du désir immortel de se sentir vivre. »

Le chariot de Madame Réglisse

Aneline était installer dans un compartiment avec des amies, elle lisait tranquillement le passage de Madame Réglisse, elle savait que la gourmandise était un vilain défaut mais elle ne pouvait pas s’empêcher de manger des friandises. Elle était dans ses pensées lorsqu'elle entendit quelqu'un crier :

"Qui est-ce qui voudrait quelque chooooose ?"


Aneline reconnut la voix de Madame Réglisse, elle ferma sont livre et se releva d'un bond. Elle sortit de ses poches quelques gallions et se dirigea rapidement vers le chariot. Elle attendit son tour devant le chariot, elle était pressée de manger des friandises, sont frère avait oublié de lui en donner avant qu'elle parte pour l'école, elle n'avait donc pas eu la chance d'en manger durant le voyage, le passage de Madame Réglisse était donc une très bonne chose pour la jeune Gryffondor. Lorsque son tour fut venu elle s'adressa à Madame Réglisse :

"Bonjour Madame ! Je souhaiterais 3 Chocogrenouilles, une Plumes en sucre, 4 Dragées surprise et une Baguette réglisse s'il vous plait Madame", demanda-t-elle en souriant.

"Cela vous fera 13 Gallions Miss"
, lui répondit la vieille dame en lui tendant les friandises.

La jeune Gryffondor lui tendit l'argent et récupéra ses friandises avant de se diriger vers son compartiment pour les manger, en attendant d'être arriver dans sa deuxième maison, la fabuleuse école de sorcellerie Poudlard.

Ma Mémounette je t'aime fort fort fort ! Tu es la meilleure !!
Dunchinounet !!!!!!!
VIVE LES GRIFFES ARDENTES
Couleur : #852345

Le chariot de Madame Réglisse

Angélique était assise dans un compartiment de train depuis trop longtemps. Elle avait la tête qui tourne et un teint verdâtre qui ne signifiait rien de bon. Si seulement elle pouvait se dégourdir les jambes! Mais elle n'osait pas se lever, avec le maque d'équillibre qu'elle a toujours eu. Elle s'accota la tête contre la fenêtre du train quand elle senti son ventre gargouiller.
*Ça non plus, ça n'augure rien de bon,* pensa-t-elle. Angélique commençait à être fatiguée. Même dans cette position peu comfortable, elle savait qu'elle aurait pu s'endormir si cette drôle de dame n'avait pas interrompu ses pensées en criant:

-"Qui est-ce qui voudrait quelque chooooose ?"

Angélique sursauta et apperçu une dame qui la regardait avec de grands yeux ronds. Elle portait avec elle une énorme quantité de friandises posées sur un gros chariot. Toutes ces friandises avaient l'air délectables. Soudain, Angélique apperçu les Chocogrenouilles. Alors, elle sortit quelques Gallions de ses poches et regarda la dame. D'un air un peu timide, elle demanda si elle pouvait avoir 3 Chocogrenouilles , sans oublier d'ajouter un petit s'il-vous plaît à la fin de sa demande. La dame la regarda avec un grand sourire avant de se pencher vers les friandises demanées.


(3 Chocogrenouilles)

Angélique Paquin, première année, Serdaigle
"Tout homme s'enrichit quand abonde l'esprit!" -Rowena Serdaigle-
"Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent !"

Le chariot de Madame Réglisse

Alice avait décidé de voyager seule dans son compartiment. Elle avait bien trop peur de devoir partager un compartiment avec un plus grand qu'elle en réalité. Et puis, ne disait-on pas qu'on était mieux seul que mal accompagné ? C'est donc ainsi que pour passer le temps, la rouquine avait donc observé le paysage la majeure partie de son voyage, sans se soucier de rien, puisqu'elle avait pris le soin de verrouiller la porte de son compartiment.

Porte qu'elle déverrouilla bien vite en entendant au loin le chariot de friandises poussé par une vieille femme rondouillarde qui clamait au et fort à qui voulait l'entendre qu'elle avait plein de friandises. Aussitôt, Alice bondit de son siège pour aller s'acheter deux ou trois trucs à manger, parce qu'elle commençait à avoir faim !


- Bonjour madame ! J'aimerai quatre chocogrenouilles, deux dragées surprises de berties crochues et une plume à sucre s'il vous plait  !

Sans plus attendre, la gamine brandit son argent sorcier devant la vieille dame à l'allure gentille et récupéra ensuite ses friandises, avant de retourner dans son compartiment. Elle avait hâte d'être à Poudlard...

Summer time and the living is easy !

Le chariot de Madame Réglisse

Si les adieux avec ses parents, du côté moldu avaient été difficiles, vivre sa première expérience magique avec la traversée de la barrière invisible qui permettait d’accéder au quai 9 ¾ avait réveillé l’anticipation de la jeune née moldu. Anticipation qui était tout aussi vite redescendu quand elle s’était rendu compte que le Poudlard express n'était qu’un train ordinaire, qui avait plus à sa place dans un musée que sur des rails. C’était donc un peu morose, et incertaine de la longueur du trajet qu’Eileen s’était installée, seule, dans un compartiment. Elle avait le nez plongée dans un de ses ouvrages scolaires, lorsqu’une voix avait attiré son attention.
“Désirez-vous quelque chose mademoiselle?”

Eileen s'apprêtait à refuser poliment, cependant lorsque son regard se posa sur le chariot, elle changea d’avis. Devant elle, des friandises comme elle n’en avait jamais vu, avec des appellations toutes plus étranges les unes que les autres.
“Heu...oui …”

Elle ne savait plus où donner de la tête. Si ça n’avait tenu qu’à elle, elle aurait tout goûter, malheureusement, son budget était limité et après réflexion elle opta pour la gourmandise et l'aventure.
"Je vais vous prendre une chocogrenouille et un paquet de dragées surprises de Berties Crochues, s’il vous plait"

Finisseuse - Batteuse remplaçante des Éclairs de Serdaigle.
"Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent !"
Les dons de chocolat sont acceptés, donc si vous vous sentez d'humeur généreuse, n'hésitez pas !

Le chariot de Madame Réglisse

Madame Réglisse remplit quatre petits sachets de bonbons et les donne aux jeunes filles.
"Voilà pour vous ! C'est fou ce que les chocogrenouilles marchent bien !"

(Les friandises sont dans votre malle.)

« Si je voulais essayer de définir d'une manière quelconque l'expression singulière de leurs regards, je dirais que jamais je ne vis d'yeux brillant plus énergiquement de l'horreur de l'ennui et du désir immortel de se sentir vivre. »