Poudlard Express

Inscription
Connexion

De nouvelles amitiés pour un nouveau départ.

Maya arrive dans le train du Poudlard Express les mains pleines de valises différentes. James, son grand frère qui est en troisième année, l'aide à porter  toute ses affaires dans un wagon vide. Ils finissent par en trouver un et posent chaque valises. James soupire en soulevant sa grosse valise noire pleine de livres. 
- Si seulement père avait jeté un œil dans toute ces valises, il y en aurait moins de la moitié de celle présente ici. L'année prochaine soit tu ne prends pas trois tonnes de choses inutiles soit tu les portes toute seule ! 
Sur cette dernière phrase, la petite brunette s'assoit près de la fenêtre et regarde par cette dernière. 
- Ce n'est pas ma faute si je veux être la meilleure élève cette année ! Il faut bien que père soit fière d'un de nous deux, dit-elle en tirant la langue. 
Le troisième année la décoiffe avant d'ouvrir  la porte du wagon pour partir rejoindre ses amis. 
- Miss parfaite, si tu as besoin de moi, je suis avec Tomas et Jacob au dernier wagon. Viens seulement si tu as vraiment besoin de moi et ne joues pas  de tes charmes avec eux. C'est compris ?
La jeune hybride lève les yeux au ciel, son frère avait très bien comprit son plan. James part en se moquant de sa petite sœur et Maya se retrouve seule avec ses valises dans le wagon. 

Avant, on imaginait les légendes.
Maintenant, on les vit.

De nouvelles amitiés pour un nouveau départ.

Lerya monta dans le train accompagnée seulement d'une petite valise, ainsi qu'une petite sacoche en cuire usé contenant le précieux livre que lui avait légué sa mère, sur les créatures magiques, ainsi que son carnet de croquis . Elle n'était pas très grande du haut des ses 11 ans et à cause du poids de sa valise, elle avait du mal a ce déplacer dans ce train emplit d'élèves turbulent surtout qu'elle n'était venue avec personne.
Apres un petit moment a tirer sa valise derrière elle, à chercher un compartiment vide en vain, elle pris la décision de rentrer dans le prochain qui se présentait à elle. Tant pis s'il n'était pas
vide. La jeune fille n'aimait pas particulièrement être entouré de personnes, non pas qu'elle était associable, d'ailleurs elle détestait la solitude, mais elle était très nerveuse à l'idée de parler à d'autres et avait du mal à s'ouvrir aux autres. Elle n'avait jamais vraiment eu d'amis. Les seules personnes à qui elle s'ouvrait complètement était ses deux petits frères et sœurs, jumeaux, de vrais fripouilles ! A leur souvenir Lerya pris courage et s'approcha du comparativement le plus proche avec une détermination nouvelle.
« ...aiment besoin de moi et ne joues pas  de tes charmes avec eux. C'est compris ? »
C'était un jeune homme sûrement âgé de 2 ou 3 ans de plus qu'elle qui venait de dire ces mots. Il s'adressait à une fille particulièrement belle,telle qu'elle semblait ne pas être humaine. Du moins la future sorcière n'avait jamais vu de personne humaines ainsi. Persuadée qu'elle était une genre de fée et surtout n'y connaissant rien au monde de la magie, elle voulu a tout pris dessiner les trait de ce visage complètent ainsi son carnet de croquis.
Elle fut ramené à la réalité lorsque cette « fille-fée » Entra s’installer dans le compartiment avec ses multiples valises.
Lerya s'avança prés d'elle en baissant les yeux : elle avait beaucoup de mal à soutenir le regard de quelqu'un surtout lorsqu'elle ne connaissait pas la personne.
Nerveuse elle demanda enfin d'une voix faible :
« -Est-ce que a serait possible de m'installer dans ce compartiment ? »

Mais l’homme dont le sang coule à flots sur la terre,
Fixant toujours les yeux divins de la chimère
Meurt, la poitrine ouverte et souriant encor.
couleur: #0b8c6e

De nouvelles amitiés pour un nouveau départ.

Maya commence déjà à s'ennuyer. Comment son frère peut lui interdire de faire ce qu'elle voulait ? Elle soupire avec une certaine hâte que le train démarre enfin. Un bruit de porte qui s'ouvre sort la jeune fille de ses pensées de vengeance envers son grand frère.  Une petite fille, qui devait avoir son  âge, venait d'entrer dans le wagon rempli de valises. Maya marque que deux places sont libres, une à côté d'elle et une autre en face. Soudainement, elle se demande si une autre personne va venir bientôt. Mais pour l'instant, Maya dévisage la nouvelle arrivante, une première année comme elle, sans doute, doutée de beaux cheveux bruns et de puissants yeux gris, que Maya trouve ravissant. La jeune fille ouvre la conversation, d'une voix faible qui s'entendait nerveuse : 
" - Est- ce que a serait possible de m'installer dans ce compartiment ? "
Maya lui sourit pour la rassurer. De la compagnie pour le voyage, ou même pour l'année si elles tomberaient dans la même maison, ne lui ferait pas de mal. 
" - Je t'en prie, c'est possible. Malgré le bazar de mes affaires, qu'on peut dire nombreuses, il reste deux places ici, elle lui monte de la main les deux places assises vides. Comme ça, tu as le choix. "
À la fin de son discours, le jeune West-Newton se tourne vers la petite nouvelle en attendant sa réponse. 

Avant, on imaginait les légendes.
Maintenant, on les vit.

De nouvelles amitiés pour un nouveau départ.

Leya leva les yeux vers la jeune fille brune en attendant sa réponse.Elle vit que celle-ci lui faisait un sourire. A ce geste, la petite timide se détendit. Cette « fille-fée » avait l'air gentille et cela lui fut confirmé par sa réponse.
-Je t'en prie, c'est possible. Malgré le bazar de mes affaires, qu'on peut dire nombreuses, il reste deux places ici, elle lui monte de la main les deux places assises vides. Comme ça, tu as le choix. "
Lerya lui fit un signe de tête en remerciement et un sourire, ce voyage n'allait pas être si mal tout compte fait !
Elle mis sa petite malle sous le siège le plus proche de la fenêtre et s'assit sur ce dernier, sa sacoche  serrée contre elle. Elle regarda par la fenêtre les derniers au-revoir des enfants avec leur familles. Au vu de l’accoutrement de certaines familles elles compris que certains étaient nés de familles de sorcièrs.
« cela devait sûrement être plus facile pour eux »pensa-t-elle 
Elle se demanda d'ailleurs de quel genre de famille pouvait bien venir sa colocataire de compartiment.
Ni tenant plus, elle posa la question malgré sa timidité.
« -Es-tu humaine ? »
Lerya rougit de honte à la question directe qu'elle posa, cela pourrait être malpoli,elle aurait au moins pus faire un effort pour formuler sa question. Elle se fit encore plus petite qu'elle ne l'étais déjà, ne
s'attendant pas à recevoir une réponse à sa question si maladroitement posée.

Mais l’homme dont le sang coule à flots sur la terre,
Fixant toujours les yeux divins de la chimère
Meurt, la poitrine ouverte et souriant encor.
couleur: #0b8c6e

De nouvelles amitiés pour un nouveau départ.

Le sourire de Maya lui fut rendue par l'arrivante. La jeune fille s'assoit après avoir ranger sa petite malle sous un siège. Maya l'étudit toujours, remarquant ses joues rouges de timidités et son envie devant les familles encore présentes à l'extérieur du train. La première année venue dans le wagon de Maya quitte du regard l'accoutrement des sorciers du quai 9 3/4 pour la regarder. Ses joues deviennent encore plus rouge, Maya se demandait comment s'était possible. 
" - Es-tu humaine ? "
Maya baisse la tête pour cacher son amusement avant de la relever avec un grand sourire et les yeux à la limite de pleurer de rire. On peut dire qu'elle est direct cette petite, ça plaît à Maya ce genre de caractère. 
" - On peut dire que je suis le contraire du humaine, je suis une hybride vélane du sang quand même pur. Et je me présente Maya Della West-Newton, elle lui tend sa main pour qu'elle la serre. Mais tu peux m'appeler simplement Maya. "

Avant, on imaginait les légendes.
Maintenant, on les vit.

De nouvelles amitiés pour un nouveau départ.

La réaction de la jeune fille ne fut pas du tout celle qu'elle attendait. Lerya regarda surprise son interlocutrice dont les yeux  s'étaient embués de larmes de rire.
"- On peut dire que je suis le contraire du humaine, je suis une hybride vélane du sang quand même pur. Et je me présente Maya Della West-Newton, elle lui tend sa main pour qu'elle la serre. Mais tu peux m'appeler simplement Maya. "
« Une vélane ?» pensa-t-elle il lui semblait avoir lu quelque chose à ce sujet dans son livre mais elle ne se souvenait pas exactement ce qu'elle y avait lu. Au moins elle avait vu juste, cette jeune fille
brune était en effet pas humaine.

Elle venait à peine de commencer son voyage qu'elle rencontra déjà des être fabuleux
Elles'en réjouissait.
« -peux-tu m'en dire plus sur les Vélane s'il te plais ? »demanda-t-elle, avide de savoir.
Puis elle vu la main tendu vers elle, la serra timidement et s'empressa de
se présenter également.

« -Et moi c'est Lerya Yuugiri, et tu m'appeler...bin.. juste lerya! »
Elle sourie a ses mots un peu ridicules
« N’empêche,pensa-t-elle quel long nom , MayaDella West-Newton »

Mais l’homme dont le sang coule à flots sur la terre,
Fixant toujours les yeux divins de la chimère
Meurt, la poitrine ouverte et souriant encor.
couleur: #0b8c6e

De nouvelles amitiés pour un nouveau départ.

Toujours en retard.... C'est tout ce que savait faire la jeune Matthew, elle s'était levée à une heure si tardive qu'elle croyait même rater le train, appelé Poudlard Express d'après sa mère. C'était gênant, voire humiliant d'arriver si en retard le jour de la rentrée, et pas n'mporte quelle rentrée, c'était sa première rentrée.

Heureusement, la jeune fille fut soulagée en voyant que le train était toujours  bel et bien la. Elle fit rapidement la bise à sa mère avant de monter à pas de course à bord du train. Des qu'elle fut dedans, le train émit un son, une fumée sortit et les silhouettes des parents qui faisaient un signe d'au revoir à leur enfants bouger. Mais, déjà tous les compartiments étaient occupés. Donc, elle se mit à faire des aller retours à la recherche d'un compartiment vide, mais ceci finit par une défaite.

A la fin, la jeune blonde aux yeux bleus, finit par trouver un compartiment qui contenait deux jeune filles apparament du même âge qu'elle. Mais sa timidité l'empêchait d'entrer brusquement. Au final, elle ouvrit la porte et ses joues rosirent pendant qu'elle lançait.

- Bonjour. Heu.... Puis-je rester avec vous ?

La jeune fille lança ces douces paroles avec timidité, attendant leur réponse.

I'm not perfect but I'm me and that's even better.

De nouvelles amitiés pour un nouveau départ.

Maya sèche ses larmes par un coup de doigt sous les yeux. 
" - Peux-tu m'en dire plus sur les Vélane s'il te plaît ? " demande la jeune brune aux yeux gris. 
La jolie West-Newton cherche pensivement comment bien expliquer à sa nouvelle amie ce qu'elle était. 
" - Les vélanes sont des créatures qui ont l'apparence de femmes humaines pour charmer les humains mâles grâce à un puissant sortilège. Elles ressemblent à des femmes très belles, d'une extrême beauté mais qui devient hideuse quand elles sont en colère. Mais j'ai seulement du sang de Vélane, je n'en suis pas une pleinement. "
Après son explication, la fille à la petite malle serre la main de Maya en se présentant.
" - Et moi c'est Lerya Yuugiri, et tu m'appeler ... bin... juste Lerya ! "
" - Et bien, enchantée de te connaître, Lerya, répondit Maya avec un sourire aux lèvres. "
La discussion des deux jeunes filles fut interrompue par une nouvelle arrivante. Une blonde qui avait l'air aussi timide que Lerya et dont les joues avaient la même couleur. 
" - Bonjour. Heu.... Puis-je rester avec vous ? "
La voix de la jeune blonde aux yeux bleus était très douce et bercée de timidité. Maya regarda tour à tour Lerya et la nouvelle venue. 
" - Si Lerya est d'accord, je pense que oui. Il reste une place ici. Tu veux bien qu'elle se joigne à nous, Lerya ? "

Avant, on imaginait les légendes.
Maintenant, on les vit.

De nouvelles amitiés pour un nouveau départ.

Lerya écouta attentivement les explications de Maya.
"- Les vélanes sont des créatures qui ont l'apparence de femmes humaines pour charmer les humains mâles grâce à un puissant sortilège. Elles ressemblent à des femmes très belles, d'une extrême beauté mais qui devient hideuse quand elles sont en colère. Mais j'ai seulement du sang de Vélane, je n'en suis pas une pleinement. "
Lerya trouvait vraiment cela passionnant et quelle chance elle avait de pouvoir parler à quelqu'un ayant du sans d'une créature si fascinante!
Quand la jeune semi-velane eu finit, une autre fille fit intrusion dans le compartiment.
La jeune fille en profita pour sortir son carnet couvert de croquis de dragons, opiicus, phénix et autres afin de faire un petit croquis de Maya à un son insu et noté les quelques infos celle-ci lui avait
donné.
Absorbé par son travail, elle revint à la réalité qu'à l'entente de son nom :

« ...veux bien qu'elle se joigne à nous, Lerya ? "
Un peu désorienté elle regarda maya puis la nouvelle venue qui avait l'air aussi mal à l'aise qu'elle précédemment. Puis se souvenant qu'elle devait répondre à la question elle dit d'une voix un peu
faible :
« heu..oui bien sûr sans problème, mets-toi là. »
La petite dessinatrice indiqua le siège à sa droite d'une main,pendant que de l'autre elle rangeait tant bien que mal son carnet de croquis dans sa sacoche.

Mais l’homme dont le sang coule à flots sur la terre,
Fixant toujours les yeux divins de la chimère
Meurt, la poitrine ouverte et souriant encor.
couleur: #0b8c6e

De nouvelles amitiés pour un nouveau départ.

" - Heu... oui bien sûr sans problème mets toi là. "
La voix de Lerya est un peu faible, que Maya pense qu'elle ne l'écoutait pas. Elle voit soudain la jeune Yuugiri rangée un carnet à dessin, et Maya comprend. Elle a en face d'elle un dessinatrice. Elle se demande bien ce qu'elle put dessiner, sans doute un dessin mémorial comme il n'y avait rien d'intéressant dans le wagon, sans doute à cause de ses valises qui prenaient beaucoup trop de place ici. Maya détourne son regard de sur la petite Lerya pour observer l'arrivante. Pour vouloir rentrer dans ce wagon rempli de bazar, il faillait être sans doute arrivée en retard aujourd'hui. La jolie West-Newton sourit à cette pensée, la blonde lui rappelle sa mère. 
" - Sinon, la nouvelle arrivante porte un prénom ou elle préfère un surnom ?
Elle attend la réponse de cette dernière avec un brin de curiosité.

Avant, on imaginait les légendes.
Maintenant, on les vit.

De nouvelles amitiés pour un nouveau départ.

Alyne était en train d'observer les deux jeunes filles en face d'elle, elles avaient l'air sympathiques et amicales. Elles acceptèrent la demande de la Matthew qui leur souria, et entra sans le compartiment, qui, semblait être en bazar.

Puis, la jeune gamine de onze ans s'installa silencieusement sur le siège vide qui restait, elle s'assit confortablement tout en contemplant ce s'assit faisaient les deux autres filles. L'une d'elles, dessinnait tranquillement et semblait être talentueuse, tandis que la seconde lui demanda son nom.

- Heu... moi je suis Alyne, Alyne Matthew et vous ? 

Pourquoi devait elle toujours lancer le Heu... avant de parler ? C'était devenu habituel lorsqu'elle parlait à des gens qu'elle ne conaissait pas, ça prouvait fortement sa timidité. La jeune blonde observa le paysage à travers la fenêtre en attendant...

I'm not perfect but I'm me and that's even better.

De nouvelles amitiés pour un nouveau départ.

Maya remit ses longs et majestueux cheveux bruns ébènes derrière ses épaules. La nouvelle s'assit sans faire un bruit, elle regarda les deux autres avant de répondre à la question de Maya. 
" - Heu...moi je suis Alyne, Alyne Matthew et vous ? "
La belle brune sourit en entendant le nom de famille d'Alyne. " Matthew " était un nom de famille classique chez elle en Arizona enfin, chez sa mère depuis environ trois ans... À cette pensée, Maya soupira en perdant son sourire, et en oubliant de répondre à l'arrivante ! Maya réfléchissait à son arrivée à Poudlard qui se rapprochait de minute en minute. Elle ne connaissait cette école que depuis quatre ans, le jour où James a reçu sa lettre, comme elle aurait dû aller Ilvermorny, mais l'établissement d'Ecosse la fessait déjà rêvée. Sa hâte intérieur était amplifié par une certaine peur de ne pas tomber dans une bonne maison. Sa préférée était Serpentard, la maison aux serpents, elle connaissait beaucoup trop de choses sur ces reptiles qu'entrer dans la même maison que son frère était devenu comme acquis, mais la jeune fille sait que rien est dût et que tout est à prendre. Quelques secondes après s'en être rendu compte, Maya lui répondit enfin comme Lerya était dans la lune. 
" - Ravie de te rencontrer, Alyne. Je m'appelle Maya Della West-Newton, mais c'est vraiment très long donc appeler moi simplement Maya. "
Elle retrouva son sourire et lança un regard à Lerya pour la sortir de ses pensées, en plus de l'appeler par un presque sourd bruit. 
Dernière modification par Maya D. West-Newton le 1 janvier 2018, 16 h 01, modifié 2 fois.

Avant, on imaginait les légendes.
Maintenant, on les vit.

De nouvelles amitiés pour un nouveau départ.

Bonjour,

Ce sujet a été verrouillé pour non respect des règles des RPG.
Vous pouvez les consulter ici.

Envoyez-moi un hibou lorsque vous en aurez pris connaissance, et ce RPG sera réouvert.

Il en est du romantisme fiévreux comme de la moule pas fraîche : quand on en abuse, ça fait mal au cœur.