Poudlard Express

Inscription
Connexion

Voyager ne se fait jamais seul  Athalée Drasilio 

King's Cross - Matin du départ


Toute la famille se présenta à la gare de King's Cross. C'était une matinée en pleine semaine et il n'y avait pas grand monde sur les quais de train, contrairement à ceux de l'Underground. Toutefois, quelques regards se tournèrent sur les étranges bagages que poussaient les Gordon sur les chariots mis à disposition : un chapeau pointu digne des déguisements de sorciers, une marmite à l'ancienne. Les deux filles qui semblaient les plus âgées portaient même à la main ce qui ressemblait à des balais. Mais finalement les regards se détournèrent plutôt vite, pensant qu'il s'agissait là d'un quelconque évènement costumé. Un garçonnet blond d'à peine cinq ans cligna tout de même des yeux plusieurs fois lorsqu'il crut voir bouger une photographie collée sur la valise d'une des filles.

Lorsque la famille arriva devant le portail qu'Alexander avait déjà traversé tant de fois sans que le train ne parte jamais sans lui, Ruby embrassa rapidement ses parents, empoigna le chariot que son père était en train de pousser puis se précipita vers le mur, pressée de rejoindre ses amies. De ses deux soeurs aînées, Ruby était la favorite d'Alex car leur caractère étaient relativement proches, et le fait qu'elle parte aussi précipitamment sans se soucier de savoir si tout se passerait bien pour lui lui noua le ventre.
Le reste de la famille traversa la barrière à l'unisson, et ce fut au tour de Juliet de disparaitre après avoir déposé une bise sur la joue de ses parents, étreint les deux plus jeunes de la fratrie qui resteraient une nouvelle fois bloqués sur le quai et pincé la joue d'Alex avec un clin d'oeil complice qui signifiait "Tu verras, tout ira bien !".

Fillan, le benjamin de la famille, s'avança alors vers son grand frère pour l'enserrer dans ses bras. En levant les yeux d'un air quémandeur, il demanda :

"Tu m'enverras des lettres et des bonbons de chez Honeydukes ?"

Touché par son innocence, Alexander répondit d'un ton doux :

"Oui je t'enverrai des lettres si tu veux, mais tu sais, les première année ne sont pas autorisés à aller à Pré-au-Lard.
- Ah !
lâcha le petit garçon visiblement déçu. Mais tu vas intégrer l'équipe de Quidditch ? Et tu vas pouvoir aller voler dans les cuisines comme Papa ? Et tu vas voir le Calmar Géant !
- Je verrai Fillan, je n'y suis pas encore.
- Fillan !
intervint son père sur un ton de réprimande léger. Laisse ton frère tranquille, tu vas le mettre en retard. Puis posant une main sur l'épaule d'Alex, il dit : Bon courage fiston, tu nous envoies des nouvelles rapidement hein ?"

Sa mère, qui était elle-même plutôt grande, s'abaissa et lui baisa la joue en lui soufflant à l'oreille :

"Bisous mon chéri, et fais attention à toi !
- Oui Maman, promis !"
déclara-t-il d'un ton exaspéré, comprenant bien en fixant les yeux gris de sa mère que cette remarque ne s'appliquait pas pour les dangers extérieurs, mais signifiait plutôt "ne fais pas de bêtises".

Enfin, Alison, qui aurait aimé que ce soit sa rentrée à elle mais qui avait encore une année à patienter, s'approcha de lui avec un sourire et l'embrassa sur la joue.

Alexander prit alors son chariot puis chargea ses deux valises avec l'aide de son père. La plupart des compartiments de ce wagon était encore inoccupés : Alexander en choisit un du côté opposé au quai afin de ne pas passer les cinq minutes qui restaient avant le départ à faire des coucous interminables. Il sortit d'une sacoche un catalogue sur les plus grandes actions de l'histoire du Quidditch et commença à observer les photos mobiles qui représentaient les joueurs en train d'accomplir des figures incroyables. Les futurs première année commençaient à grouiller dans les couloirs du wagon qui leur était destiné, pressés par leurs parents de monter dans le train avant que celui-ci ne se mette en marche. Alexander lança deux ou trois coup d'oeil furtifs vers le couloir pour essayer de mémoriser les visages de ceux qui suivraient la scolarité en même temps que lui, mais il ne se leva pas tout de suite pour essayer de faire des rencontres : il aurait bien le temps de socialiser plus tard.
Dernière modification par Alexander Gordon le 18 mai 2018, 0 h 49, modifié 1 fois.

"N'oublies pas Alexander, tu auras beau accumuler autant de connaissances que possible, ce ne sera jamais que la force de ton coeur qui te fera agir : un coeur plein de vertu est supérieur à une tête pleine de science !!"

Voyager ne se fait jamais seul  Athalée Drasilio 

Athalée marchait entre sa jumelle et ses parents. Elle était stressée. Elle ne savais pas ce qui l'attendait la bas. Sa mère était sorcière, mais avant de recevoir elle même sa lettre pour Pouldlard, leur mère leur avait tout caché, même quand Kévin était partit aussi à Poudlard, une école soi disant "privé". Leur mère leur avait donc parle rapidement du monde magique à leur découcerte de cette lettre.
La famille avançait. Les deux parents devant, Aurelle qui dirigeait la famille pour leur indique le chemin, Cameron derrière. Les deux jumelles, Cassildeys et Athalée était aux côtés de leur grand frère âge de deux ans de plus, Kévin. Cassildeys paraissait sereine, comme à son habitude, contrairement à Athalée. Il est vrai que ses deux jumelles étaient tout de même très différentes.
Athalée, marchant en poussant son chariot rempli de sa valise, regardait tout autour d'elle. Des yeux la regardaient perplexe de cette énorme valise bien plus grosse qu'elle. Mais les regards ne duraient pas. La famille Drasilio se frayait un chemin parmi les quelques moldus ou sorciers qui passaient par la. Les enfants avançaient, tous avec leurs chariots et leurs valises, dont un animal pour Kevin: un rat. Adoré par Athalée, déteste mar Cassildeys qui trouvait que c'était un animal répugnant, réflexion faisant toujours rire la petite rousse.
Ils arrivèrent entre la voie 9 et 10, à la voie 9 3/4, la fameuse voie. Athalée prit peur. Qu'allait il arrive? Et si elle se blessait en foncent dessus? Qu'arriverait-il il là bas, dans le train, dans l'école? Kevin, ayant l'habitude, fit la bise à leur père et fila en direction du mur ou il disparut en quelques secondes seulement. Puis les parents se tournent vers les deux filles, le père parla le premier:
"Mes chères filles! Bonne rentre à vous ! 
Je ne peux malheureusement pas vous accompagner de l'autre côté. Mais votre mère si. 
Sachez que je vous aime fort, que vous allez me manquez. Envoyez nous des hiboux. On se voit au vacances d'avril, avant nous ne pourrons pas aller dans la maison en Ecosse."

Cette famille, pas forcément riche, avait hérité d'un arrière grand parents, d'une maison en Ecosse, ville natale d'Aurelle. Ils y passaient leurs vacances et avaient décidé que ce serait leur lieu de retrouvaille. Puis la mère vit là peur dans les yeux d'Athalée, elle était toujours stressée, pour tout. Alors cette dernière s'exprima:

"Mon enfant, ma fille, ma puce, ma petite sorcier, tout va bien se passe. Je suis désolé de t'avoir cache cela, toi qui aime tant la magie! Tu me comprendras un jour. 
Allez dites au revoir à votre père, Cassildeys passe en première pour rassurer ta sœur."

Athalée se jeta dans les bras de son père. Quelques larmes coulèrent, elle n'avait jamais quitté sa famille. Elle le serra dans ses petits bras et posa sa tête sur son ventre. Elle était petite par rapport à toute sa famille. Elle resta la un moment puis sa sœur l'éloigna pour le serrer a son tour  et lui dit:

"Et, arrête de te stresser comme sa tout le temps! Calme, ce n'est rien, juste un train. 
Au revoir papa! À bientôt!"

Bientôt....quelle blague! Elle n'allait les revoir qu'en Avril! Elle laissa échapper quelques larmes avant de se tourner vers ses parents et de dire finalement:

"Au revoir papa, à bientôt !"

Elle reprit son chariot entre ses mains fragiles et dirigea son regard sur le mur. Sa sœur courut et fonça dans le mur, sans blessures. 
Athalee jeta un dernier regard à son père et courut à son tour, suivie de sa mère. 







Elle passa le mur comme s'il n'existait pas. Elle se retrouva dans une gare remplie se jeunes sorciers et de leurs familles. Elle se faufila un chemin pour retrouver son frère et sa sœur jumelle. Enfin tous réunis, sans le père qui ne pouvait passer car il était moldu. Ils attendèrent le train.
Des sifflements se firent entendre. Le train arriva. Stoppé, les élèves se ruèrent dans ce dernier. Athalee regarda son grand frère partir et sa sœur le suivre. Elle jeta un regard sur sa mère, se jeta sur elle et lui dit:
"Au revoir! Je vous aime toi et papa ! À très bientôt"
Elle prit sa valise de toutes ses forces dans ses mains, s'avança vers le train, monta dans celui ci et parcourut les couloirs. Elle trouva enfin un compartiment où il n'y avait qu'un seul garçon. Elle prit sa respiration, se calma et se décida à entrer.
"Heu...salut! Je peux?"
Sa valise était trop lourde pour elle, elle l'échappa d'un seul coup par terre, faisant un bruit sourd. Elle la laissa à terre et tourna son regard en direction du garçon, attendant une réponse, positive au mieux.




Vive les cours... Enfin presque ! Cela me cause du retard dans les rp ! Je m'excuse énormément!!
.JE SUIS UN SERPENT ET UN DRAGON ET UN LOUP.
"Lire c'est échapper à la réalité un instant pour vivre dans le rêve!"

Voyager ne se fait jamais seul  Athalée Drasilio 

Sous un soleil éclatant, le joueur se tenait debout sur son balai et faisait face aux spectateurs les bras levé dans une expression de triomphe. Sous la photo, la légende indiquait : M. McFloran, attrapeur et numéro 14 des Pies de Montrose, après avoir fait remporter la Ligue britannique de Quidditch de 2001 à son équipe. Alex adorait les Pies de Montrose depuis qu'il était allé voir son premier match de Quidditch à Montrose même. L'été dernier, Ruby lui avait ramené une dédicace du gardien et capitaine des Pies, Graham, qu'elle avait eu la chance de rencontrer lors d'une excursion avec des amies : il avait supplié son père de le protéger avec un sortilège de Conservation et ne le gardait jamais loin de lui. Il se répéta ses mots intérieurement : "Bonne chance Alex !! Les rêves d'enfant sont les plus beaux, car ils sont le plus susceptibles d'être réalisés. O. Graham"

Mais alors qu'il était plongé dans ses pensées, la porte du compartiment s'ouvrit sur une jeune sorcière qui semblait avoir son âge. Elle était toutefois plus petite que lui et semblait plutôt timide. C'est en tout cas ce que supposa Alex lorsqu'elle parla :

"Heu..salut ! Je peux ?"

Le garçon lui adressa un sourire amical, mais avant qu'il puisse répondre par l'affirmative, la valise de la jeune fille s'écrasa au sol à grand fracas. Aussitôt, le rouquin mit de côté le catalogue qu'il feuilletait et se leva de son siège pour venir en aide à sa future camarade.

"Attends deux minutes je vais t'aider."

Positionnant une main de part et d'autre de la valise, Alex parvint à grand peine à soulever l'énorme bagage de la jeune fille. Son corps, bien loin d'être habitué à porter des charges aussi lourdes, ne lui fit pourtant pas défaut et il parvint à ranger la valise dans le casier approprié aménagé sur un côté du compartiment, juste à côté de la sienne d'au moins un tiers plus petite.

"Pfff... Ben dis donc, tu as caché un troll là dedans ou quoi ? demanda-t-il sur le ton de la plaisanterie, tout en essayant de reprendre son souffle. Au fait je m'appelle Alexander Gordon. Tu peux m'appeler Alex, se présenta-t-il avec un sourire, tout en lui présentant une main tendue."

"N'oublies pas Alexander, tu auras beau accumuler autant de connaissances que possible, ce ne sera jamais que la force de ton coeur qui te fera agir : un coeur plein de vertu est supérieur à une tête pleine de science !!"

Voyager ne se fait jamais seul  Athalée Drasilio 

Quand Athalée s'était posée devant le compartiment, elle eut l'impression d'avoir surpris le jeune garçon qui était déjà dedans. Puis, des que sa valise était tombée à terre, le garçon avait lâché son magasine et s'était précipité pour l'aider. Elle se sentait intimidée. Elle n'osait pas bouger. Alors elle regarda le garçon posé sa valise à côté de la sienne. Son regard posé sur celles-ci, elle se rendit compte que la sienne était plus grande.  La petite rousse se demanda pourquoi mais n'eut pas de réponse. 
Puis le garçon, ayant fini de l'aide, lui parla en plaisantant. Cela la fit rire et elle se détendit un peu.  Il est vrai qu'elle se demandait encore pourquoi sa valise était plus grande, après tout il avait l'air d'avoir le même âge qu'elle. Elle pena a sa mere, elle avait sûrement rajouté des choses "au cas où", ses pensées l'attristèrent quand elle pensait qu'elle ne reverrait ses parents que dans plusieurs moi pour Avril, s'ils ne se voyaient pas pour Noël. Elle reprit ses esprits rapidement pour ne pas montrer son angoisse, sa peur, son stress et sa tristesse. Elle dérivation ses pensées sur tous les livres qu'elle avait emmené en plus pour elle, peut être était cela de si lourd et imposant. Elle rit de plus belle. Elle et la lecture: une vraie union. 
Puis elle se rendit compte que le garçon tendait sa main en sa direction. Elle la serra puis répondit enfin:
"Je dirai pas un troll mais plusieurs livres en plus, enfin beaucoup plus..... Peut être."

Elle rit de nouveau. C'est vrai, que ses camarades de classe moldus la prenaient pour une folle de lire autant. Mais elle aimait cela. Elle se présenta à son tour.
"Salut Alex, Alexander...j'adore ce prénom. Et ton nom aussi. Moi c'est Athalée, Athalée Drasilio."
Elle retira enfin sa main de celle d'Alexander. Elle ne l'avait pas lâcher avant, elle avait oublié. Elle fut gênée et détourna encore une fois son regard du garçon. Décidément, sa timidité la suivait partout sans l'aider. Elle la suivait sans cesse et l'embetait dans toutes situations. Athalée voulait ne plus être timide mais ne pouvait s'empêcher de l'être tout le temps. S'en était insupportable. 




Son regard en direction du compartiment où se trouvait le garcon, leurs valises et la magasine d'Alexander pose sur le siège, elle attendait de savoir si elle pouvait entrer. Et attendait de savoir s'il accepterait de rester avec elle. D'accepter qu'elle reste avec lui, sans qu'elle le gène. 

Vive les cours... Enfin presque ! Cela me cause du retard dans les rp ! Je m'excuse énormément!!
.JE SUIS UN SERPENT ET UN DRAGON ET UN LOUP.
"Lire c'est échapper à la réalité un instant pour vivre dans le rêve!"

Voyager ne se fait jamais seul  Athalée Drasilio 

Alexander fut surpris de voir à quel point la jeune fille semblait mal à l'aise, en témoignaient ses nombreux petits rires gênés. Peut-être était-elle issue de parents moldus et découvrait alors un monde tout nouveau ? Le garçon se demanda comment lui aurait réagi s'il avait appris soudainement qu'il était sorcier et qu'on l'envoyait à Poudlard du jour au lendemain, le forçant à quitter foyer et famille sans préavis. Pourtant d'un naturel extraverti, il se doutait que cette épreuve ne devait pas être facile.
Il se donna donc pour mission de la rassurer du mieux possible : après tout, s'ils étaient répartis dans la même maison, ils se côtoieraient probablement de manière régulière.

Après l'avoir aidée à ranger sa valise et avoir échangé une poignée de main avec la prénommée Athalée - qui fit bizarrement durer celle-ci une dizaine de secondes, le temps de lui faire un compliment sur son prénom - Alex se rassit à son emplacement initial, imaginant que la jeune fille viendrait se placer face à lui. Il n'en fut rien, et la sorcière resta planté dans l'ouverture entre le couloir et le compartiment. Alex lui lança avec un sourire, à la fois amusé et étonné de voir à quel point sa gêne lui empêchait toute initiative :

"Tu as le droit de venir t'assoir Athalée." Puis, pour lui retourner le compliment sur son prénom, il ajouta : "C'est super joli aussi comme prénom : il vient d'où ?"

Le garçon souhaitant à tout prix briser la glace avec sa future camarade rebondit ensuite sur les fameux livres contenus dans son énorme valise :

"Tous tes livres, c'est pour t'avancer en cours ou c'est simplement pour le plaisir ? Tu dois en avoir un paquet pour que ta valise pèse autant. Perso, j'ai du mal à lire : je n'ai même pas encore déballé les livres de cours qu'on nous a fait acheter, à part celui sur les duels mais bon, c'était surtout pour les illustrations, avoua-t-il avec un sourire coupable."

Puis, afin d'en avoir le coeur net, il se risqua à demander :

"Mais du coup, ne le prends surtout pas mal si je te demande ça mais tes parents sont des non-sorciers ?" Le dernier terme était évidemment choisi pour ne pas froisser la sorcière si jamais elle était effectivement d'ascendance moldue : les parents d'Alex avaient toujours fait attention à éduquer leurs cinq enfants dans le respect d'autrui, et ils leur avaient notamment inculqué un certains tact à avoir vis-à-vis des moldus, ce pour quoi Ruby et Alexander ne brillaient qu'occasionnellement.

"N'oublies pas Alexander, tu auras beau accumuler autant de connaissances que possible, ce ne sera jamais que la force de ton coeur qui te fera agir : un coeur plein de vertu est supérieur à une tête pleine de science !!"

Voyager ne se fait jamais seul  Athalée Drasilio 

Athalee continuait de poser son regard dans le compartiment, gênée. Elle venait de quitter ses parents et n'avait pas l'habitude de se retrouver seule. Même sa jumelle l'avait quitté pour aller dans un autre compartiment avant elle avec son frère, elle avait été surprise qu'ils n'aillent pas la chercher, ils restaient tout le temps ensemble d'habitude. Alors là, seule à parler avec quelqu'un, avec sa timidité, c'était presque une épreuve. 
Puis Alex s'assit la où il était avant qu'elle n'arrive. La rousse ne bougeait pas, elle ne savait que faire. Devait elle aller ailleurs, aller sasseoir, attendre son invitation ? Elle fit la dernière solution, de peur de gêner le garçon. Alors elle attendit, puis de toute manière, même si elle voulait bouger pour aller s'assoir, elle en était incapable, incapable de bouger du à son stress et sa timidité. 
C'est alors que le garçon sourit, amusé et étonné, et lui parla. Elle fut heureuse d'entendre qu'il acceptait qu'elle vienne s'asseoirr, alors elle bougea enfin, se posa à ses côtés sur le siège. Àu côté de lui pour ne pas être déstabilisé à le regarder en face. Puis à ses côtés, elle pouvait se sentir rassuré de l'avoir à côté. Puis il ajouta un compliment sur son prénom, cela la fit détourné le regard l'espace d'un instant. Puis il reparla alors Athalée le regarda, concentré sur ce qu'il disait. Il lui parla de ses livres puis de ses parents. 
Elle décida de répondre en essayant de ne rien oublier car il avait beaucoup parlé:
"Merci. Oh je crois que c'est mes parents qui l'ont inventé pour moi, je ne sais pas d'où il vient, désolé. 
C'est pour le plaisir! J'aime tellement lire, alors oui il doit y en avoir beaucoup et même pas assez. C'est vrai que j'avais du mal à la porter. Je n'ai pas encore ouvert les livres de cours aussi! Tu as une passion toi?
Ahah non je suis sang...mêlé si je me souviens ce que ma mère m'a dit. En fait mon père est moldu et ma mère sorcière, mais je ne connais rien à ce monde car pendant tout le temps, ma mère nous a caché à mmon frère, ma sœur et moi ce qu'elle était. Elle nous a encore menti quand mon grand frère est partit à Poudlard pour la première fois en disant qu'il allait dans une école prive. Puis quand moi et ma jumelle avons reçus nos lettres elle nous en a parlé un peu en nous disant la vérité. Donc voilà.....et toi?"

Elle souriait enfin, heureuse d'avoir reussis à parler autant en présence de cette personne qu'elle ne connaissait à peine. Son regard était complètement tourne vers ce garçon, sa peur diminuait et sa timidité aussi sans pour autant la quitter complètement. Alors elle regardait le garçon dans l'attente d'une réponse mais son regard évitait le sien.

Vive les cours... Enfin presque ! Cela me cause du retard dans les rp ! Je m'excuse énormément!!
.JE SUIS UN SERPENT ET UN DRAGON ET UN LOUP.
"Lire c'est échapper à la réalité un instant pour vivre dans le rêve!"

Voyager ne se fait jamais seul  Athalée Drasilio 

Lorsqu'Alexander proposa à Athalée de venir s'installer, il s'attendait à ce que celle-ci s'assoie face à lui pour faciliter leur conversation mais elle choisit plutôt de prendre place sur la même banquette que lui. Le garçon comprit rapidement en voyant les yeux fuyants de la jeune fille que c'était surtout la peur de soutenir son regard qui l'avait décidée à se mettre à côté de lui. Décidément, sa timidité semblait maladive ... Emporté par sa gentillesse, et aussi par le désir de ne pas rendre la situation gênante pour les deux enfants, Alex renouvela ses tentatives pour détendre l'atmosphère :

"Et bien tes parents ont très bon goût. Tu es d'origine anglaise ? Drasilio ce n'est pas commun comme nom."

Elle expliqua alors que ses lectures étaient principalement récréatives, et qu'elle non plus n'avait pas entamé la lecture scolaire. Puis, chose étonnante qui apporta une preuve au garçon que la jeune fille commençait à se sentir relativement en confiance, elle lui posa une question sur lui :

"Tu as une passion toi ?"

La réponse d'Alex ne se fit pas attendre, tant le garçon était excité à l'idée de parler de son sport préféré.

"Oh que oui, j'aime beaucoup le Quidditch comme tu peux le voir, dit-il avec un sourire en coin, tout en lui tendant le magazine qu'il bouquinait quelques minutes plus tôt. Puis, suite à l'explication de la jeunesse vécue par Athalée et sa méconnaissance du monde magique, il ajouta : C'est un des sports les plus appréciés par les sorciers, un peu comme le rugby ou le football chez les moldus. Mes deux parents et tous mes frères et soeurs sont sorciers et on en est quasiment tous fans, sauf ma mère même si elle vient voir un match de temps en temps. D'ailleurs il y a eu la Coupe d'Europe cet été et l'Écosse a gagné la finale contre la France. Ça se joue par équipe de quatre : chaque joueur a un poste différent et doit s'occuper d'une certaine balle. Ah et oui petite particularité qui va sans doute te sembler bizarre mais les joueurs sont sur des balais volants."

Pour mieux illustrer ce qui devait faire halluciner la jeune fille, Alexander tourna les pages de son magazine jusqu'à tomber sur celle qui lui plaisait le plus : une photo qui couvrait la quasi-totalité de la double page montrait une femme monter en flèche sur son balai volant, poursuivie par une boule, puis changer brusquement de direction alors que la boule continuait sa course et percutait de plein fouet une boule semblable qui effectuait le chemin inverse. Alex expliqua alors :

"C'est la capitaine des Pies de Montrose, mon équipe préférée. Les deux boules qui explosent en se fonçant dessus ce sont des cognards : ils sont là pour faire tomber les joueurs de leur balai mais là elle a clairement eu un tour d'avance sur eux."

Changeant alors de sujet pour éviter que la discussion ne tourne qu'autour de sa passion, Alexander demanda :

"Mais du coup ton frère est déjà à Poudlard ? Il est en quelle année ? Parce que j'ai mes deux soeurs qui y sont aussi : elles sont en quatrième et en sixième année. Et tu sais dans quelle maison il est ?"
Dernière modification par Alexander Gordon le 22 mai 2018, 0 h 46, modifié 1 fois.

"N'oublies pas Alexander, tu auras beau accumuler autant de connaissances que possible, ce ne sera jamais que la force de ton coeur qui te fera agir : un coeur plein de vertu est supérieur à une tête pleine de science !!"

Voyager ne se fait jamais seul  Athalée Drasilio 

Athalée ne savait que dire et que faire dans cette situation. Elle détournait toujours son regard de celui du garcon mais elle souriait. Heureuse de pouvoir rencontrer quelqu'un avant d'être arrivé dans cette école mystérieuse. Il avait l'air tellement gentil. Athalée était comme rassurée de l'avoir à ses côtés pour le voyage. Puis, après qu'elle ait raconte d'où venait son prénom, le garçon demanda autre chose. Elle répondit aussitôt.
"Oh heu merci. Je...enfin la famille de ma mère est écossaise et celle de mon père est française. Alors non, je n'ai pas d'origine anglaise, mais se pouvait être une idée. Je suis écossaise et française. Depuis que ma mère a caché son côté magique, mes parents ont quittés l'Écosse pour la France, donc je parle français avant tout. Nous vivons en France, mais nous allons de temps en temps voir mes grands parents maternels en Ecosse. Désolé je parle trop."

Elle rit. C'est vrai qu'elle avait beaucoup parlé. Elle se retourna enfin face au garçon pour voir sa réaction. Elle était toujours gênée. Elle ne voulait pas l'embêter avec tout ce qu'elle disait. Elle n'avait pas l'habitude d'être accompagnée. Elle était souvent seule. 
Puis quand elle lui demanda s'il avait aussi une passion, il se mit à parler d'un bloc. Il avait l'air excité de pouvoir parler de sa et il montra un magasine à la petite rousse. Elle le feuilletant rapidement tout en l'écoutant et essayant de comprendre tout ce qu'il disait. Puis il lui montra une image sur le magasine pour mieux lui faire comprendre. Elle comprenait rapidement alors elle avait tout retenu, enfin presque, de ce que lui avait dit Alex. Elle fut surprise de voir l'image bougée mais elle avait aperçue cela plusieurs fois depuis la découverte du monde magique. Cela paraissait maintenant tellement normal. 
Puis avant qu'elle puisse lui parler davantage de sa passion, le garçon lui demanda tout autre chose. Elle prit le temps de réfléchir, puis répondit:

"Alors déjà, sa à l'air super le quidditch!! 
Puis mon frère est bien déjà à Poudlard. Je crois qu'il va faire sa rentrée en troisième année. Deux ans de plus que ma jumelle et moi. Je crois qu'il m'a rapidement parle d'une maison, rouge et or.....Gryffondor, c'est sa Gryffondor il m'avait dit! Woaw ce sont des grandes sœurs alors! Elles sont dans quelles maisons, elles ? 
Et sinon, toi, ton nom vient d'où? Tu as des origines anglaises ?"

Sa timidite s'envolait peu à peu. Elle était rassurée. Elle n'avait plus peur d'être rejetée ou autre par ce garçon. Elle parlait normalement. Et maintenant, elle le regardait dans les yeux. Un sourire apparut sur ses lèvres et n'allait pas la quitter d'ici la. Elle était heureuse de ne pas se sentir seule. Cela l'aidait à moins stressée pour sa rentrée. Elle pensait à autre chose, s'amusait avec Alex. Et malgré la distance imprévue entre son frère, sa jumelle et elle, elle était bien. Ils étaient partit sans elle dans le train, mais malgré son manque, Athalée était heureuse d'être ici. 



Vive les cours... Enfin presque ! Cela me cause du retard dans les rp ! Je m'excuse énormément!!
.JE SUIS UN SERPENT ET UN DRAGON ET UN LOUP.
"Lire c'est échapper à la réalité un instant pour vivre dans le rêve!"

Voyager ne se fait jamais seul  Athalée Drasilio 

Alex écouta l'histoire de la jeune fille avec attention. Ce n'était pas commun de rencontrer quelqu'un qui vivait à l'étranger, et, plein d'enthousiasme, le garçon s'exclama :

"Oh sérieux, tu parles français ? C'est génial !! Je suis déjà allé en France une fois, mais c'était il y a longtemps, en Britanny. Je ne sais plus comment ça se dit en français. Du coup je sais dire deux-trois trucs comme Bonjoueur et Comment ceu veu ? ou encore Messi boucou, dit-il avec un fort accent britannique, avant de rire de la situation. Il était tout de même en train de parler français, sans doute avec le pire accent qui soit, à une personne qui était probablement parfaitement bilingue. Tout en jetant un regard implorant le pardon d'Athalée pour avoir massacré de la sorte la langue de Molière, il ajouta : Et oui que veux-tu ? Je n'ai pas souvent quitté l'Écosse. Mais du coup pourquoi tu n'es pas plutôt allée à l'école de la magie en France, Boubaton il me semble ?"

Athalée semblait bien intéressée par le Quidditch, ce qui fit plaisir à Alex. Il espérait pouvoir lui apprendre les règles de manière un peu plus exhaustive plus tard, et peut-être même avoir l'occasion de jouer comme il le faisait avec ses soeurs, se passant le souaffle le plus rapidement possible en évitant que celui-ci ne tombe à terre. Bon sa maîtrise du balai était encore loin d'être magistrale, mais il aurait sûrement ses premiers cours de vol cette année, et à partir de l'année prochaine il pourrait obtenir son propre balai.

La dérive du sujet de la conversation du Quidditch aux frères et soeurs des deux enfants ne dérangea pas le moins du monde Alexander pour qui la famille était un autre grand sujet de fierté. D'ailleurs, lorsque la jeune fille lui annonça que son frère avait été réparti à Gryffondor, il ne put s'empêcher de commenter avec un air savant, comme s'il se retrouvait en position de mentor envers Athalée :

"Gryffondor c'est une belle maison : mon père y a fait sa scolarité. Après on ne peut pas dire qu'il y ait de mauvaises maisons à Poudlard, elles se valent plus ou moins. Mes deux soeurs sont toutes les deux à Serdaigle, tout comme ma mère l'était avant elles.'

La jeune sorcière, dont la timidité semblait s'atténuer petit à petit, lui posa alors une nouvelle question, sur ses propres origines cette fois.

"Et sinon, toi, ton nom il vient d'où ? Tu as des origines anglaises ?
- Moi ? Oula non
, protesta-t-il avec amusement, fier de ses origines. Je suis cent pour cent Écossais, depuis des générations. J'ai toujours vécu dans l'Aberdeenshire : il y a un gros foyer de Gordon là-bas, mais ils sont pas tous de ma famille, c'est juste que le nom est très répandu."

Un bruit dans le compartiment d'en face lui fit lever la tête pour vois ce qui se passait : plusieurs garçons de son âge chahutaient en se lançant des friandises et en riant. Le regard d'Alex se porta sur une de leurs valises, grande ouverte - probablement celle d'où les garçons avaient tirés les bonbons - et de laquelle dépassaient plusieurs livres de cours que le garçon avait également dans sa valise. En une fraction de seconde, Alex, qui avait la discussion facile, trouva un nouveau sujet à aborder avec sa nouvelle connaissance.

"Tu as une idée du cours que tu as le plus envie d'avoir ? Moi j'ai hâte d'apprendre des sorts à lancer avec ma baguette. Tiens d'ailleurs elle est là, annonça-t-il fièrement en sortant une baguette plutôt courte de la même sacoche dans laquelle le magasine était rangé. Bois de châtaigner et ventricule de dragon. Et la tienne elle est faite en quoi ?

"N'oublies pas Alexander, tu auras beau accumuler autant de connaissances que possible, ce ne sera jamais que la force de ton coeur qui te fera agir : un coeur plein de vertu est supérieur à une tête pleine de science !!"

Voyager ne se fait jamais seul  Athalée Drasilio 

Quand Athalée parla de ses origines, ce qui était encore dur à comprendre à 11 ans, le garçon eut l'air enthousiasme. Il répondit aussitôt. Il rit quand il énuméra certains mots français qu'il essayait de parler. Il n'avait pas l'accent français mais sa pouvait être pire. Quand il essayait de parler, Athalée rit. Elle écouta attentivement ce qu'il disait et continuait de rire. Elle remarqua ensuite le regard implorant le pardon d'Alex. Puis elle répondit, toujours en rigolant. Elle n'arrivait plus à se calmer, sa peur était partit, sa timidité l'avait enfin laissée tranquille. Elle dit:
"Oui je peux parler français et écossais du coup. C'est génial effectivement ! La Bretagne, tu veux dire ? Ahah c'est déjà super ! Bonjour, merci beaucoup, comment ça va ? "

Elle lui répéta les mots correctement en lui faisant un clin d'oeil. Elle essaya de calmer son rire et continua:
"Je crois que c'est parce que la mère est déjà allée dans celle ci. Puis malgré que nous vivons maintenant en France. Le côté sorcier de ma famille est écossais donc je pense aussi que c'est à cause de sa. Je suis moitié originaire d'Écosse et moitié originaire de France."
Puis Athalée écouta la suite de ce qu'il avait à dire. Il changeait souvent de discussion mais cela ne la dérangeait pas. Au moins, ils parlaient et aucun silence pesant ne s'installait. Elle ne savait pas quoi lui dire alors c'était parfait. Elle était de plus en plus rassurée. Elle était tout à fait d'accord avec ce qu'il disait sur les maisons. Elle ne le dit pas pour écouter la suite, mais lui montra en hochant la tête doucement. Son sourire était toujours collée à son visage. 
Il parla de ses origines a son tour. Athalee souriait encore. Il paraissait fier de ses origines. Athalee ne savait encore que très peu de choses malheureusement. Puis, son regard posé dans celui du garçon, elle continua de l'écouter enchainer ses paroles.
Puis un bruit se fit entendre dans un autre compartiment. Plusieurs garçons se chahutaient et riaient en se lançant des friandises mais Athalée n'en fit pas attention. Elle continuait de regarde Alex, attendant qu'il parle car elle ne savait comment entamer une nouvelle conversation. Ce qui ne se fit pas attendre, il trouva un nouveau truc à dire et se remit à parler. Elle lui répondit aussitôt, heureuse de ce sujet car c'était nouveau pour elle. Sa curiosité l'emporta:
"Je ne sais pas trop quels cours il y aura, mais j'ai entendu parler un peu. Alors j'ai hâte de commencer les cours d'astronomie, de vol, je trouve sa fabuleux de voler comme dans les dessins animés!! Aussi les cours de botanique!! Vive la nature. Et soins aux créatures magiques mais sa je sais que c'est pas en première année! Et toi? 
Oh ma baguette est en bois de châtaignier comme toi et crin de licorne!"
Elle récupéra sa baguette qui était dans son sac en bandoulière qu'elle portait depuis le début sur elle. Elle l'a prit dans sa main droite et la lui montra. Toujours souriante ! 




Vive les cours... Enfin presque ! Cela me cause du retard dans les rp ! Je m'excuse énormément!!
.JE SUIS UN SERPENT ET UN DRAGON ET UN LOUP.
"Lire c'est échapper à la réalité un instant pour vivre dans le rêve!"

Voyager ne se fait jamais seul  Athalée Drasilio 

Alexander sourit. La plupart des matières énumérées par Athalée n'intéressaient pas le moins du monde le garçon car principalement théoriques, alors qu'il n'attendait que de passer à quelque chose de concret, quelque chose qui le ferait se sentir véritablement un sorcier et pas juste un érudit féru de bouquins : les potions, les sortilèges, la métamorphose, ... Le seul point commun qu'ils partageait c'était leur intérêt pour le vol. Le garçon avait la chance d'avoir déjà pu pratiquer un peu, même s'il n'était pas super à l'aise, et il ne demandait qu'à s'améliorer et pourquoi pas postuler pour l'équipe de Quidditch de sa future maison.

"Je suis d'accord pour le vol, j'ai hâte de commencer et encore plus d'avoir mon propre balai, dit-il d'un ton jovial. Mais sinon ce qui me donne le plus envie c'est les cours de Défense contre les Forces du Mal : j'ai hâte de pouvoir me défendre seul et d'utiliser la magie. Sinon il y a aussi la métamorphose qui peut être sympa : mon père est chercheur en techniques de métamorphoses donc il pourra peut-être m'aider dans cette matière, surtout que je n'ai jamais rien compris à ses recherches."

Lorsque la jeune fille sortit sa baguette, Alex fut à nouveau frappé par la petitesse de la sienne, plus courte d'au moins dix centimètres. Lorsqu'Ollivander la lui avait présentée, il l'avait décrite comme malicieuse et adaptée à un sorcier en quête de frissons. Son père, qui l'accompagnait alors, avait exprimé un soupir et avait dit sur le ton de la plaisanterie "Et bien au moins, t'es sûr que celle-là elle est pour toi !" en lui posant une main sur l'épaule.

Les deux baguettes des sorciers étant sorties, Alex eut une idée pour faire passer le voyage plus vite : pourquoi ne pas pratiquer un peu de magie ?

"Je connais quelques sorts ... Si ça te dit, je peux te montrer ?"

En réalité, le garçon n'avait jamais lancé aucun sort avec sa baguette, averti par ses parents de la possible sanction s'il était pris à faire de la magie en dehors de l'école. Cependant, il avait vu ses parents tellement de fois lancer des sortilèges communs qu'il était certain de pouvoir les lancer à son tour.

"N'oublies pas Alexander, tu auras beau accumuler autant de connaissances que possible, ce ne sera jamais que la force de ton coeur qui te fera agir : un coeur plein de vertu est supérieur à une tête pleine de science !!"

Voyager ne se fait jamais seul  Athalée Drasilio 

Pendant qu'elle tendait sa baguette, Alexander se mit à sourire. Puis il répondit, au plus grand plaisir d'Athalée. Pendant qu'il parlait, Athalée se demanda ce que s'étaient que les défenses contre les forces du mal et la métamorphose. Elle se souvenait vaguement du nom, sa mère et son frère avaient du lui en parler mais elle ne se souvenait plus. Tellement de nouvelles choses d'un coup, elle ne pouvait tout comprendre d'un coup. Alors elle regarda attentivement Alex et essaya de comprendre au mieux ce qu'il disait. Mais son regard perplexe devait surement la trahir. La petite rousse se détourna encore une fois, sa timidité était revenue. Elle ne connaissait rien à ce monde magique alors comment pourrait-elle s'en sortir là-bas. Ses questions continuaient de la tourmenter et tant qu'elle n'aurait pas de réponses, elle serait stressée.
Mais pas le temps pour le moment, Alex venait d'être surpris. Athalée lui avait montrer sa baguette mais il avait paru surpris. La petite rousse regarda attentivement les deux et se rendit compte que la sienne était largement plus grande que celle du garçon ! Il est vrai que quand elle avait vu sa baguette, elle avait été surprise par sa taille car elle était grande pour sa petite main! Mais après tout, elle découvrait ce monde magique, alors tout était à découvrir et tout la surprenait ! 
Puis le garçon parlait à nouveau:
"Je connais quelques sorts ... Si ça te dit, je peux te montrer ?"

Athalée se retourna dans sa direction. Sa curiosité se raviva. Sa timidité disparut pour laisser place à son sourire. Et elle répond tout de suite:
"Heu...c'est quoi les défenses contres les forces? Et la métamorphose ? 
Désolé, j'ai appris en peu de temps mon côté magique et donc je n'ai pas tout appris par ma mère. Je ne connais pas tout encore.
Tu es sur que tu pourrait m'en apprendre? Je dois pas être douée même nulle puis je connais rien moi!" 
Elle le regarda, la joie et la peur traversant son regard. Sa baguette était toujours dans sa petite main. Elle regardait Alex, espérant qu'il devienne son ami car il espérait tellement gentil puis elle se sentait moins timide en sa compagnie. Elle le regardait, espérant qu'il ne l'a prenne pas pour une idiote car elle ne connaissait presque rien en la magie alors qu'elle était sorcière.




Vive les cours... Enfin presque ! Cela me cause du retard dans les rp ! Je m'excuse énormément!!
.JE SUIS UN SERPENT ET UN DRAGON ET UN LOUP.
"Lire c'est échapper à la réalité un instant pour vivre dans le rêve!"

Voyager ne se fait jamais seul  Athalée Drasilio 

La confiance de la jeune fille semblait être gagnée, ce qui ravit Alexander. Une vraie discussion était désormais lancée, et Athalée n'hésitait plus à poser des questions pour éclaircir les points d'ombre qui parsemaient encore son esprit.

"La Défense contre les Forces du Mal, c'est un cours que l'on aura à Poudlard : d'après mes parents, c'est un des cours où l'on pratique le plus la magie parce qu'on apprend plein de sortilèges pour nous défendre contre des créatures plus ou moins dangereuses. La métamorphose c'est un autre cours qui consiste à changer un objet en autre chose. Mon père fait des recherches pour trouver des nouvelles techniques de métamorphose avec des formules super compliquées mais je n'y comprends pas grand chose."

Après ces explications on-ne-peut-plus sommaires, Alex avait vu la curiosité s'éveiller dans l'oeil de sa camarade lorsqu'il avait proposé de pratiquer la magie. Ravi de l'intérêt qu'il suscitait, le garçon se plaisait à partager son savoir avec quelqu'un d'un peu perdu, à la fois par pure gentillesse, mais aussi inconsciemment parce qu'il éprouvait un sentiment de supériorité.

"Tu es sûre que tu pourrais m'en apprendre ? lui demanda-t-elle avec un air dubitatif sur ses propres capacités.
- Je sais pas vraiment, je l'ai jamais lancé. J'ai juste vu mes parents l'utiliser plusieurs fois à la maison : c'est un sortilège pour nettoyer la saleté, expliqua le garçon. Regarde !"

Le garçon pointa alors le bout de sa baguette en direction d'un chewing-gum collé sur le rebord de la fenêtre. Il reconnu à la couleur violacée un reste de Bulle Baveuse qu'un élève avait dû acheter et jeté, las de mâcher indéfiniment la friandise. Excité à l'idée de lancer son premier sort, Alexander prononça :

"Tergeo !"

Une moitié de la confiserie abandonnée se décolla de la fenêtre tandis que la seconde restait fixement accrochée. Déçu de la réussite partielle de son sort, Alex se tourna vers Athalée avec un petit sourire gêné :

"Je t'avais prévenu que c'était une première."

"N'oublies pas Alexander, tu auras beau accumuler autant de connaissances que possible, ce ne sera jamais que la force de ton coeur qui te fera agir : un coeur plein de vertu est supérieur à une tête pleine de science !!"

Voyager ne se fait jamais seul  Athalée Drasilio 

Athalée fut ravie que le garçon lui réponde en lui expliquant les matières et en quoi elles consistaient. Elle fut impressionnée par ces amtieres, ce n'est pas forcément ce qu'on apprend dans les écoles moldus, ça c'était sur ! Elle avait tellement hâte de se trouver dans l'école de magie et de pouvoir assister à tous ces cours tous passionnants. Sa peur et son stress semblait disparaitre peu à peu. Elle avait confiance avec le garçon. De toute façon, elle devait profiter du voyage et ne pas panique à l'idée d'entrer à Poudlard. 
Dès qu'elle avait montré de la curiosité pour la proposition d'Alex, il avait parut heureux. Il lui dit de suite qu'il 'avait jamais lance de sortilèges mais avait pu assister à des essais de ses parents. Ça ne rassura pas Athalée qui avait peur du résultat. Mais elle fit confiance en Alex et le regarda pointé sa baguette vers un chewing gum collé à la fenêtre. Il lança le sort et Athalée se força à retenir la formule en se la répétant plusieurs fois dans sa tête. 
Mais résultat à moitié fascinant, le garçon se se tourna vers Athalée en disant : 
 "Je t'avais prévenu que c'était une première."

Athalée rit en le voyant presque déçu du résultat. Elle répondit aussitôt en riant toujours:

"Quel sort fascinant dis moi! Tu dois etre doué!
En tout cas merci quand même pour m'avoir expliqué les cours. Je peux....je peux peut être essayer de le lancer? Pour voir..."


Elle ne voulait pas qu'il le prenne mal, sa phrase était ironique! Elle était déjà surprise par ce qu'il avait produit. 
Puis sans attendre une réponse, elle leva sa baguette, la pointa en direction du restant du chewing gum. Elle jeta un bref coup d'oeil au garçon comme pour se rassurer et prononça:

"Tergeo!"
Résultat fascinant et innatendu venant d'elle. Elle avait réussis. L'autre moitié du chemin gum se décolla immediatement sans résister. Sa peur envolée, elle se tourna soudainement vers le garçon et cria presque:
"Tu as vu!! J'ai réussis! J'ai jeté mon premier sort !"
Elle fixa sa baguette. Elle ne se rendait pas compte, elle était tellement surprise par ce qu'elle venait de faire. Elle avait jeté son premier sort et l'avait réussis. Elle avait vaincu à moitié sa timidité et avait fait confiance au garçon. Elle ne parla plus, espérant qu'Alex relance la conversation. Elle ne savait plus quoi dire. La magie était tellement belle! Elle faisait des miracles.




Vive les cours... Enfin presque ! Cela me cause du retard dans les rp ! Je m'excuse énormément!!
.JE SUIS UN SERPENT ET UN DRAGON ET UN LOUP.
"Lire c'est échapper à la réalité un instant pour vivre dans le rêve!"