Poudlard Express

Inscription
Connexion
Pas d’avatar
Ysalyne Benett  

 RPG – PRIVÉ  Fermeture quasi automatique

[PRIVÉ : Elisabeth Edwards]
..........................................

01 septembre 2042


Et une nouvelle année qui débutait. Une nouvelle année, une nouvelle vie, aussi. Peut-être. Ysalyne regardait le paysage quitter le manteau de la ville de Londres pour revêtir celui de la campagne que le Poudlard Express traverserait plusieurs heures durant, jusqu'à rejoindre l'Ecosse, le pays de la jeune Benett, puis Poudlard.

Un instant, Ysalyne se surprit à espérer pouvoir faire arrêter le train écarlate près de son village et pouvoir courir embrasser sa grand-mère qu'elle n'avait pas vu de l'été, après son déménagement début juin avec ses parents à la capitale. Elle lui avait tant manqué que ce souhait la hanta pendant plusieurs longues secondes avant qu'elle ne se raisonne : cela n'avait rien de rationnel.

Ses parents ne l'avaient même pas accompagné à la gare. Elle s'était imaginé... Avait espéré que, peut-être... Mais ils n'en avaient pas eu l'occasion : son père avait dû partir, comme presque tous les matins, très tôt à la boutique d'antiquaire moldue dans laquelle il travaillait pour gagner leur pain et payer leur loyer et sa mère avait, ce matin, des analyses à passer à Sainte-Mangouste. Encore.

Heureusement qu'elle avait croisé Antony, qu'ils avaient discuté, qu'il semblait lui avoir pardonné. Par Merlin, elle avait même croisé ses parents ! A cette constatation, Ysalyne rougit. Non mais qu'elle idée, vraiment ! Mais ce n'était finalement qu'un détail de ces retrouvailles : elle était vraiment heureuse qu'il ne lui reproche visiblement rien, ni son silence ni son absence des six derniers mois, sa désertion des couloirs de Poudlard. Un jour, elle lui expliquerait pourquoi elle avait dû partir, comment elle avait vécu tout ce temps dans la peur de perdre sa mère à chaque seconde, pourquoi des cauchemars viendraient sans doute la hanter encore longtemps. Seulement, pour le moment, elle voulait juste profiter de la chaleur et du réconfort que la présence de son amoureux lui procurait. Comme un accueil bienveillant qui lui souhaitait la bienvenue à la maison. A Poudlard.

Quelques minutes seulement après le départ, cependant Ysalyne fut prise d'une sérieuse envie d'aller aux toilettes. S'excusant et promettant de revenir vite, elle sortie du compartiment et alla soulager son envie pressante et soudaine. Chose faite, mains lavées, séchées, la fillette reprit la route pour sa cabine lorsqu'elle passa devant la porte d'un compartiment dans lequel une petite fille brune était assise seule. Sans aucun doute possible une future première année.

Attristée de la voir faire ce voyage si emblématique toute seule, Ysalyne ouvrit lentement la porte du compartiment et interpella sa benjamine d'une voix douce :

« Excuse-moi ? »

 RPG – PRIVÉ  Fermeture quasi automatique

Ce jour ci, une nouvelle vie commençait pour Elisabeth, une vie de sorcière. Elle avançait sur le chemin que des milliers de sorciers avait foulé au moment d'aller à Poudlard. Elisabeth était si heureuse. Bien sur, le moment qu'elle attendait le plus était sans nul doute le moment de la répartition ,où elle espérait être répartie à Serdaigle "La maison des érudits" comme l'avait été sa mère. Elisabeth redescendit sur terre quand sa mère lui annonça qu'elles étaient arrivées à la barrière magique de la voie 9 3/4. Alors Elisabeth la traversa sans hésitation, pressée de voir ce qui se cachait derrière.

Elle ne fut pas déçue, une multitude de sorciers et de sorcières était réunis au même endroit. Mais ce qu'Elisabeth attendait le plus était le Poudlard Express, qui était là aussi. Alors Elisabeth n'hésita pas, elle fit la bise à sa mère et couru se chercher un compartiment dans le train. Elle en trouva finalement un qui était vide et s'installa dedans.

Au début Elisabeth ne manquait de rien, friandises, livres et autres occupations à sa disposition ,puis, elle se rendit vite compte  qu'une chose lui manquait : de la compagnie.

Malheureusement, ses parents ,ou plutôt son père n'avait pas voulu ,qu'elle rencontre d'autres enfants sorciers avant qu'elle n'aille à Poudlard.

C'est à ce moment qu'une fille entra dans le compartiment. Tirant Elisabeth de sa rêverie,
l'inconnue l' interpella d'une voix douce:

-" Excuse-moi ?

Elisabeth mit du temps à réagir puis lui demanda gentiment :

-Qu'est-ce que je peux faire pour toi?"

Appelez moi... Savonette
Vive les Aiglons
Fondatrice de la TGBGTLB (TeamGirlBruneGénialeTropLesBest)
Hiboutez moi si vous voulez nous rejoindre!
Pas d’avatar
Ysalyne Benett  

 RPG – PRIVÉ  Fermeture quasi automatique

La nouvelle mis une fraction de seconde avant de répondre d'une voix très calme et très posée pour son âge et pour ce qui lui arrivait. Elle était en route pour la première fois vers Poudlard, et elle n'avait pas l'air surexcitée le moins du monde par cette perspective.

Elle-même se rappelait son premier voyage et s'il n'avait pas été le théâtre de la naissance de ses amitiés les plus grandes, il avait au moins eu le mérite d'être joyeux, excité, magique. Elle avait croisé des nouveaux tout aussi impatients qu'elle, des anciens qui la rendait envieuse, qui lui avait donné l'occasion de s'imaginer à quoi ressemblerait sa vie à Poudlard... Bon, pour le moment, elle avait été loin du compte, elle comptait bien se rattraper cette année !

Avec un sourire, Ysalyne se glissa dans le compartiment et, autant dans un réflexe que pour les isoler des bruits des couloirs, referma la porte derrière elle.

« Je peux ? » demanda-t-elle en désignant la banquette face à la fillette.

Lentement, elle alla s'asseoir à la place qu'elle pointait et sourit à la nouvelle.

« Je suis désolée, je me mêle peut-être de ce qui ne me regarde pas mais... Tu es toute seule ? »

Après tout, peut-être s'était-elle trompée et les amis de la fillette ne tarderaient pas à venir la rejoindre. Mais elle en doutait, car il lui semblait bien que toute les affaires présentes appartenaient à la future première année.

Couleur de dialogue #808000

 RPG – PRIVÉ  Fermeture quasi automatique

La nouvelle arrivante sembla se plonger dans ses pensées quelques secondes, puis retrouvant son air normal elle demanda:
« Je peux ? »
En désignant la place qui se trouvait en face d' Elisabeth. Elisabeth songea à lui répondre qu'elle était bien toute seule , mais elle se ravisa en pensant qu'un peu de compagnie ne lui ferait pas de mal. Quand  Elisabeth sortit enfin sortit de son nuage, elle se rendit compte que l'inconnue la fixait en souriant. C'est a ce moment que la jeune fille se remit à parler
« Je suis désolée, je me mêle peut-être de ce qui ne me regarde pas mais... Tu es toute seule ? »
Elisabeth eu la courte impression que la grande la prenait en pitié, elle n'aimait pas vraiment cela. Mais voyant que la grande n'avait que de bonnes intention , elle répondit en soupirant:
"En effet je suis toute seule"
Puis la curiosité d' Elisabeth l'emporta sur sa méfiance elle enchaina:
"Comment t-appelle tu, tu veux une chocogrenouille, en quelle année est tu, ou sont tes valises?"
Puis, réalisant quelle l'avait bombarder d'un peu trop de question a la fois et un peu trop vite, elle lâcha un vague:
"Excuse-moi, je me suis un peu emporter, j'aurais dû aller moins vite!"
Mais au fond d'elle Elisabeth souhaitait de tout cœur que la jeune fille répondes a ses questions.

Appelez moi... Savonette
Vive les Aiglons
Fondatrice de la TGBGTLB (TeamGirlBruneGénialeTropLesBest)
Hiboutez moi si vous voulez nous rejoindre!
Pas d’avatar
Ysalyne Benett  

 RPG – PRIVÉ  Fermeture quasi automatique

Lorsque Ysalyne fut assise face à elle, la petite répondit par l'affirmative, d'un ton qui ne convenait pas à une enfant de onze ans. Elle avait un langage très mesuré... Mais peut-être était-ce le fait de rencontrer quelqu'un pour la première fois qui lui faisait prendre ce réflexe de politesse.

Mais cette impression disparue bientôt au profit d'un flot de questions qu'Ysalyne eu toutes les peines du monde à suivre. Eh bien ! Soit elle était finalement très excitée par sa rentrée à Poudlard mais elle ne l'avait pas montré avant, soit elle avait simplement un débit de paroles assez impressionnant.

Ysalyne ne pu s'empêcher de sourire face à cette avalanche d'interrogations et la petite s'arrêta net.

« Excuse-moi, je me suis un peu emportée, j'aurais dû aller moins vite ! »

« C'est rien. C'est ta première rentrée, non ? C'est normal d'avoir pleins de questions. Je veux bien essayer d'y répondre, si tu veux. »

La Serpentard essaya de se rappeler ce que la fillette lui avait demandé à la vitesse de la lumière.

« Je suis en deuxième année, à Serpentard. Je m'appelle Ysalyne. »

Quoi d'autre ? Ah oui, celle-ci l'avait particulièrement amusée.

« Mes valises les plus grosses sont dans le wagon à bagages. Sinon, dans mon compartiment, j'ai un sac à dos avec mon uniforme pour me changer avant d'arriver à Poudlard, une bouteille d'eau, un livre, des trucs comme ça. »

Et la dernière ? Elle était certaine d'en avoir compté quatre mains impossible de s'en rappeler...

« Et, pardon, mais c'était quoi ta dernière question ? » demanda-t-elle en riant de sa courte mémoire.

Fais attention à bien respecter mon code couleur Elisabeth     #808000

 RPG – PRIVÉ  Fermeture quasi automatique

La jeune fille ne paru pas se facher devant la grande quantité de question que lâcha Elisabeth, elle paru même plutôt amusée.
Elisabeth appris donc que la grande s'appellait Ysalyne ,qu'elle était en troisieme année a Serpentar ...    SERPANTAR! Sa mère avait toujours dit a Elisabeth de se méfier des Serpantars. Pourtant, Ysalyne avait l'air gentille. En même temps sa mère lui avait aussi dit: "Ne te fie pas aux apparences
Oh,après tout Zut! Ce n'était pas sa mère qui n'avait qu' Ysalyne pour parler. Alors mettant fin au grand conflit qu'il y avait en elle, Elisabeth reposa la question a laquelle Ysalyne avait oubliée de répondre:

-Je t'ai proposée des chocogrenouilles mais si tu n'aimes pas ça j'ai d'autres friandises.

A cet instant Elisabeth se rendit compte que quelqu'un les regardait a travers la vitre,elle nereconnut d'abord pas la personne qui les observait discretement,puis Elisabeth la reconnue. Cette peste qu' elle avait rencontrée sur le chemin de traverse,Lina Dubois il me semble. Elle ne lui avait pas fait grande impression ce jour là. Elisabeth pensait que cette fille la irait directement a Serpantar. Mais si les Serpentar sont tous aussi gentils qu' Ysalyne,alors Lina n'avait aucune chance d'y atterire même si son sang était le plus "pure" de se monde entier . A ce moment Lina se compte que Elisabeth l'avait vue alors elle s'avança et ouvrit la porte sans même frapper avec un air de défi dans les Yeux...

Appelez moi... Savonette
Vive les Aiglons
Fondatrice de la TGBGTLB (TeamGirlBruneGénialeTropLesBest)
Hiboutez moi si vous voulez nous rejoindre!
Pas d’avatar
Ysalyne Benett  

 RPG – PRIVÉ  Fermeture quasi automatique

Ah oui ! Des chocogrenouilles ! Maintenant qu'elle le lui disait, cela lui revenait. Ysalyne s'apprêtait à répondre par la négative, en affirmant avoir tout ce qu'il lui fallait dans son propre wagon et ne voulant pas la dépouiller de son butin de friandises, mais l'attitude de la nouvelle changea immédiatement et c'est tout juste si elle ne se tendit pas entièrement sur sa banquette, en fixant d'un regard perçant la porte du compartiment.

Interpelée, Ysalyne tourna la tête dans la même direction et aperçu à son tour une toute jeune fille, elle aussi visiblement une future première année, qui les observait derrière la vitre. Etait-ce une amie de la petite ? Sûrement pas, vu la façon dont elles se fixaient. Ysalyne tenta tout de même de poser la question, histoire de briser la tension qui s'était installée à l'arrivée de la seconde fillette.

« Tu la connais ? »

Mais elle n'eu pour réponse que le silence de l'affrontement visuel auquel se livrait les deux petites et la Serpentard préféra ne pas insister. Peut-être valait-il mieux ne pas s'en mêler, après tout, la seconde petite partirait sans doute dans quelques secondes. Cependant, elle n'en fit rien et entra dans le compartiment d'un pas décidé, presque agressif. Ysalyne fronça les sourcils. Cela ne lui disait rien qui vaille. Que ce passait-il ? La lueur qu'elle voyait dans les yeux de l'intruse et qu'elle dirigeait vers la petite assise sur la banquette ne lui plaisait pas...

Non. Ce n'était pas ses affaires. De peur de s’immiscer dans une situation qui ne la regardait pas, Ysalyne se contenta de laisser poser son dos sur le dossier de la banquette et d'observer. Il lui faudrait tout de même retourner dans son wagon à un moment ou à un autre, mais elle avait un peu de temps et elle ne voulait pas interrompre un quelconque échange entre les deux fillettes. Après tout, peut-être son pressentiment était-il erroné et peut-être étaient-elles réellement amies ?

Elle ignorait pourquoi, mais elle en doutait.

 RPG – PRIVÉ  Fermeture quasi automatique

Après que Lina soit entrée Elisabeth lança d'un ton calme:

"-Lina,je ne cherche pas la bagarre, alors, si il te plait, va-t-en!

Elisabeth esperait que Lina comprendrait le message et s'en irait ,mais ,plutôt que cela la jeune peste pris la parole:

-Donne-moi une raison pour laquelle je partirais, Edwards.

Siffla-t-elle. Puis se tournant vers Ysalyne elle dit:

-Tu arrives vraiment a supporter cette fille?

Dis t'elle avec une pointe de mépris dans la voix. Puis voyant le paquet de Patacitrouille d'Elisabeth ouvert,elle se servit sans lui demander la permission. La présence de Lina Dubois dans le wagon commençais a devenir franchement dérangeante. Mais comment la faire partir? Elisabeth essayait de trouver une solution, mais elle n'en voyait pas.Tout ce que Elisabeth pouvait faire était de regarder Lina impuissante, cette fille était réellement méchante. Mais Elisabeth ne la laisserais pas gâcher son premier voyage a bord du Poudlard Express alors elle reprit la parole:
-Lina franchement,tu n'as rien d'autre a faire que de venir m'embêter, parce que tu commence sérieusement a me casser les pieds alors si il te plaît va t'en.
Premièrement Lina eu une absence de réaction, puis, elle répondit:
-Ce n'est pas bien de parler comme ça aux gens, Edwards.
Et,avec une mine faussement triste elle ajouta:
-Tu m'as vexée,je vais devoir prendre une chocogrenouille.
Elle avança sa main vers le paquet d'Elisabeth cette fois, c'était de trop Elisabeth se leva et cria a Lina :
-Sors d'ici!"

Appelez moi... Savonette
Vive les Aiglons
Fondatrice de la TGBGTLB (TeamGirlBruneGénialeTropLesBest)
Hiboutez moi si vous voulez nous rejoindre!