Poudlard Express

Inscription
Connexion

Ultime Infortune  PV 

20/06

Après les quelques infortunes à Pré-au-Lard, je rentre enfin dans le monstre de fer et d'acier. Le nombre d'élèves m'accompagnant est considérablement réduit par rapport à la rentrée, mais c'est normal. Beaucoup restent à Poudlard et c'est tant mieux. Comme ça j'aurais moins de chances de croiser des nés-moldus. Maman m'a bien dit qu'il ne fallait pas que je parle avec eux, qu'il fallait que je les évites parce qu'ils sont mal vu maintenant. 

Michael ne m'accompagne pas, il a dit préférer rester avec Peter Speculus car ils risquent de ne plus se voir pendant pas mal de temps.

Un sac pesant sur les épaules, une lourde valise qui traîne derrière moi, je me fraye difficilement un chemin dans le couloir, ma valise tape dans les murs et dans mes pieds. Je lâche des jurons, m'énervant de la situation quand je trouve un compartiment vide. J'me dis que comme je suis encore à Pré-au-Lard je peux utiliser la magie et c'est ce que je fais un lançant un sortilège de lévitation sur ma valise pour la placer dans mes filets. 

J'ai été un des premiers à rentrer dans le train, il n'est donc pas improbable qu'un élève arrive pour prendre place dans le compartiment. Je réfléchis. 
Il y a peu d'élèves, cela ne devrait pas poser problème si je réserve une banquette entière. J'use donc de mon sac comme d'un oreiller en le mettant à l'extrémité de la banquette opposée à la fenêtre. Puis je j'ôte mes chaussures et mes chaussettes et m'allonge en plaçant mes pieds sur les rebords de la vitre.

Je ferme mes yeux à la fois serein et irrité. Serein car je vais voir ma famille dans seulement quelques heures, irrité car je vais voir ma famille seulement dans quelques heures et non tout de suite.
Je me concentre sur ma respiration. Je la fais lente et longue.
Loin dans ma tête, j'aperçois le visage de Charles.

'Elle est née des caprices, pommes d'or, pêches de diamant'
Deuxième année RP

Ultime Infortune  PV 

Voilà, c'était la fin de l'année scolaire. Et Emelyne devait rentrée chez elle... Certains de ses amis avaient dû utilisée une des plumes noires de l'école pour rentrer chez eux. Car pré-au-lard et Londres étaient contrôlées par les manteaux noires de Miss Parkinson, la nouvelle chef du Gouvernement imposé. Emelyne n'avait pas vraiment envie de retournée chez elle. Mais d'un autre côté...Elle s’inquiétait quand même pour son père et le reste de sa famille, dont elle n'avait eu aucune nouvelle depuis longtemps maintenant... Elle était de retour dans le train rouge et noir. Elle rentrait "chez elle", quittant ses amis sorciers. Retrouvant la froideur de son village moldu. Un frisson la parcourut.
Elle était dans les dernières à arrivée dans le train aussi dû-t-elle se résignée à choisir un compartiment déjà utilisé. Le moins peuplé serait le mieux... C'est ainsi qu'elle le vit : un garçon de première année, qu'elle avait déjà aperçu en classe mais à qui elle n'avait jamais parler. C'était un serpentard, plutôt petit, brun. Et il s'était étalé le long d'une banquette, les pieds poser sur le rebord de la vitre. Allait-il réellement faire le trajet dans cette position ? Emelyne commença à parler :

- Excuses-moi, est-ce...

Mais elle s’interrompit immédiatement, se rendant compte qu'il avait les yeux fermés et que sa respiration était lente et sereine. Il dormait donc ? Déjà ? Il venait tout juste de quitter pré-au-lard... Elle hésita à entrer. Était-ce courtois de s'installée sans demander la permission ? Mais ne l'était-ce pas de réveillé un dormeur ? Elle finit par hausser les épaules et entrer. Minimisant le bruit au possible, elle hissa sa valise au dessus de la banquette libre et s'installa. Elle observa un court instant le garçon - 1 minute tout au plus - puis laissa son regard dérivé à travers la fenêtre, perdue dans ses pensées. Le paysage défilait sans qu'elle ne le voit réellement.

Emy, 2A RP &1A devoirs - Jo'familly Forever - Ma Noona c'est Taylor <3 - Marraine Louve - Vive Gryffondor !
ODN-SOH-MERLIN, Ayden

Ultime Infortune  PV 

Alors que le train commence à se tirer lentement, alors que je sens le contact du wagon contre les rails, j'entends quelqu'un approcher. Je garde les yeux fermés. J'attends patiemment de savoir si elle va pénétrer dans la cabine. 

Une voix féminine de fillette rompt alors le silence pour quelques mots. Effectivement, la voix n'a pas fini sa phrase, elle s'est vite tue. Peut-être la fillette a t'elle pensé que je dormais. C'est fort probable, et du coup elle ne veut pas me réveiller. Tant mieux, de cette façon, je ne serais pas dérangé et je pourrais passer un trajet paisible. 

Elle rentre, j'entends des mouvements indéfinissables. Mon cerveau comble le vide en me faisant imaginer des gestes improbables. En revanche, je n'ai aucun mal à comprendre lorsqu'elle s'assied. J'ai bien envie de savoir qui c'est tout de même. Adaline? Non, j'aurais reconnu sa voix. Je ne pense pas que ce soit quelqu'un que je connaisse, sinon j'aurais reconnu son ton.

Tant pis pour le voyage tranquille, je veux découvrir l'identité de mon passager. Je baille alors allègrement pour simuler un réveil. Je doute que le spectacle ne soit très crédible mais je ne m'en soucie guère. J'ouvre mes yeux puis papillonne avec mes paupières. 
J'entreprends un mouvement vertical avec mes jambes, remettant mes pieds sur le sol, et me relevant par la même occasion. 

Puis je l'observe. Une fillette tout ce qu'il y a de plus normal. Brune, les yeux assez clair, ni trop grande, ni trop petite. Banal, est le mot qui lui correspond le plus.
Effectivement je ne la connais pas. Son visage m'est familier mais je ne saurais dire si c'est dû à un entr'aperçu ou à sa banalité sans conteste.

Je la regarde sans barrière durant quelques secondes encore, et puis je ne sais guère pourquoi, je lâche un:

-" 'jour"

Puis je m'étends dans ma position originale, sans fermer les yeux cette fois-ci. 
D'ici quelques semaines, je n'aurais plus aucun souvenir de cette rencontre.

'Elle est née des caprices, pommes d'or, pêches de diamant'
Deuxième année RP

Ultime Infortune  PV 

Emelyne était perdue dans ses pensées, le regard fixé sur le paysage qui défilait, sans le voir. Comment les choses se passerait ? Sa mère agirait-elle comme si de rien n'était ? Allaient-elle simplement se voir, se rejoindre, se dire "bonjour, ça fait longtemps. Allons y.", puis ne plus se parler du trajet ? allait-elle lui reprochée son courrier de début d'année ? Emelyne osera-t-elle quand elle demander pourquoi elle ne lui avait rien envoyé, si ce n'est à noël ? Peut-être même que sa mère serait fâchée et ne lui parlerait pas du tout... Et puis avec les Manteaux-noirs... Le nouveau gouvernement, mettant la pression sur les habitants, n'arrangerait pas les choses certainement... Emelyne entendit soudain le garçon baillé bruyamment, elle sursauta et se retourna vers lui. Il se redressa, l'observa puis lança un " 'bouj". Elle se mis à douté de la réalité du sommeil du garçon... Son bâillement lui semblait bien trop insisté, trop bruyant pour être vrai et il n'avait pas du tout le regard d'un personne qui vient de s'éveillé... Mais elle s'abstient de toute réflexion à se sujet. Peut-être avait-il compris qu'elle pensait qu'il dormait, et pour ne pas la mettre mal à l'aise faisait-il semblant ? Emelyne secoua la tête : non, il n'aurait certainement pas fait ça... Ils ne se connaissaient même pas... Elle lui sourit donc et répondit poliment :

- Bonjour. Désolée si je t'ai réveillé. Je voulais te demander la permission avant de m'installée mais comme tu dormais, je n'ai pas voulu te déranger. Mais si cette place n'est pas disponible, je peux partir, si tu préfères ?

Mais le garçon s'était déjà réinstallé dans sa position initial. Bien que cette fois, il garda les yeux ouvert. Des yeux verts, comme elle les appréciait tant. Emelyne se fit la réflexion qu'il était mignon, bien qu'il lui semblait qu'il avait un air espiègle.

Emy, 2A RP &1A devoirs - Jo'familly Forever - Ma Noona c'est Taylor <3 - Marraine Louve - Vive Gryffondor !
ODN-SOH-MERLIN, Ayden

Ultime Infortune  PV 

Je lève discrètement les yeux au ciel quand je l'entend parler. Tout ce qu'elle vient de dire est d'une banalité affligeante. Les formules de politesses sont inutiles entre enfants, elles ne nous sont pas destinées. 

Est-ce que je voudrais qu'elle parte? Oui, bien sûr, je préfère la solitude à la compagnie. Enfin la compagnie d'inconnu, j'aurais peut-être aimé faire ce voyage avec Herschel mais je ne crois pas qu'il prenait le train. Peut-être est il un né-moldu? Non, je n’espère pas. Cela voudrait dire que je ne pourrais plus lui parler alors que c'est un des seuls... copains? Que je me suis fais.
Adaline prenait-elle le train? C'est probable, elle n'aurait aucun problème avec le nouveau gouvernement puisqu'elle est Sang-Pur comme moi. Je suis Sang-Pur... Je n'ai pas encore totalement intégré la nouvelle et ce que cela implique. Tant pis, j'ai tout l'été pour ça. 

Donc oui, je préférerais que tu partes fillette, mais je ne peux pas te le dire, car c'est tout simplement pas à moi de le décider. Je ne m'approprie pas les choses qui ne sont pas à moi, et cette cabine de train n'est pas à moi, alors je n'ai pas le droit de lui dire de partir.
Je me fais rapidement la réflexion qu'elle n'est pas née-moldu, sinon elle ne prendrait pas le train. Un peu rassuré je lui répond:

-"Mmmh..? Tu peux rester, t'fais c'que tu veux.

Bien décidé à être certain qu'elle ne soit pas née-moldu, je rajoute: 

-Alors tu as eu le droit de rentrer chez toi? "

Je sais bien que la réponse est évidente puisqu'elle est avec moi dans le Poudlard Express, mais je compte sur elle pour qu'elle développe sa réponse, histoire que j'obtienne la mienne. Je ne sais même pas pourquoi je fais tout ça. Maman m'a dit d'éviter les nés-moldu, mais je crois que je n'ai pas vraiment compris pourquoi.
Je ne vois pas vraiment ce qu'ils ont de différents de nous. De toute façon, je crois que je n'en connais pas. Ou alors je ne le sais pas. 

Tout ce que je sais, c'est que j'ai hâte d'arriver.

'Elle est née des caprices, pommes d'or, pêches de diamant'
Deuxième année RP

Ultime Infortune  PV 

Il y eu tout d'abord un long silence durant lequel il lui sembla que le garçon réfléchissait. Il lui sembla aussi que son regard sur elle était calculateur, comme s'il pesait le pour et le contre d'une éventualité. Sa question était-elle si compliquée ? Elle ne nécessitait pourtant qu'un "oui, je préfère" ou un "non, ça ne me dérange pas"...
William Barckeley a écrit :
14 juillet 2019, 17 h 17
-"Mmmh..? Tu peux rester, t'fais c'que tu veux.

Bien décidé à être certain qu'elle ne soit pas née-moldu, je rajoute: 

-Alors tu as eu le droit de rentrer chez toi? "
Emelyne compris immédiatement le sous entendu. Elle faisait comme elle voulait mais il préférait quand même qu'elle parte... Très bien, elle ferait comme elle avait envie : elle resterait. La question qui suivit la laissa un instant perplexe. La réponse n'était-elle pas évidente ? Elle se reprit bien vite et décida de répondre d'une manière plus évidente que sa présence dans le train :

- Oui, je suis une descendante de nombreuses générations de sorciers et sorcières Irlandais. Une née-sorcière. A vrai dire, on pourrait limite croire que je suis sang-pur en fait... Mais ce rang à été retirer il y a longtemps maintenant... Quoique j'ai entendu dire que le nouveau gouvernement l'avait remit en place. Je suppose que toi aussi, tu es né-sorcier. Sinon tu ne serait pas ici. Tes amis sont tous resté au château ? Une parti d'entre mes amis oui.

Elle se rendit compte qu'elle ne s'était même pas présentée :

- Au fait, je m'appelle Emelyne O'Brien, première année à Gryffondor. Enchantée de te rencontré.

Elle lui tendit la main, en signe de salutation et de sympathie.

Emy, 2A RP &1A devoirs - Jo'familly Forever - Ma Noona c'est Taylor <3 - Marraine Louve - Vive Gryffondor !
ODN-SOH-MERLIN, Ayden

Ultime Infortune  PV 

Me voilà conforté. Ainsi elle est Irlandaise. À vrai dire c'était assez audible, son accent ne passe pas aperçu, mais j'apprécie assez l'accent Irlandais. Je ne sais pas comment sont déterminés les Sang-Pur, je sais seulement que je le suis, il faudra que je demande à Maman comment on sait quand quelqu'un est Sang-Pur ou non. Enfin, tout ce qui compte c'est que je sache que je le suis je suppose. 
Elle me parle d'amis et me demande si les miens sont restés à Poudlard. Je ne sais que trop répondre car je n'ai pas vraiment d'amis. Est-ce qu'Herschel est un ami, est-ce qu'Adaline est une amie? Je n'en sais trop rien, mais s'ils le sont, ce sont bien les seuls. 

Maussade, je relève les yeux vers celle qui se révèle être "Emelyne O'brien, première année à Gryffondor".

-"Ouais le nouveau gouvernement l'a remit en place. D'ailleurs je suis un Sang-Pur, Maman nous a inscrit, elle, mes frères et moi. Mes amis... non mes amis sont pas restés à Poudlard. 
Je sais même pas si je vais revenir l'année prochaine, c'est possible que non.

Répudiant tout contact humains, quels qu'ils soient, avec des inconnus, je fais mine de ne pas avoir vu sa main tendue. Quand je veux serrer une main, c'est moi qui tend le premier mon bras.
Je réponds tout de même à sa présentation par politesse.

-Moi c'est William Barckeley, première année à Serpentard. Je rentre à Godric's Hollow, apparemment il n'y a plus de moldus là-bas et c'est aussi là-bas que y'a notre Cheffe. 
Tu habites où toi ? "

Entretenant la conversation plus par politesse oisive que par curiosité, je ne change pas de position et attends calmement la réponse d'Emelyne.

'Elle est née des caprices, pommes d'or, pêches de diamant'
Deuxième année RP

Ultime Infortune  PV 

Emelyne fut un instant surprise par les paroles du Serpentard : ne pas revenir à Poudlard l'année prochaine ? Pour elle c'était juste impossible qu'elle n'y retourne pas ! Poudlard était devenu sa maison, l'endroit où elle se sentait le plus à sa place... Non, impossible qu'elle ne revienne pas l'année prochaine. Elle prit mentalement note de ce que lui disait le garçon. Qui visiblement... Ne voulait pas devenir son ami : il fit comme si il ne l'avait pas vu tendre la main, évitant ainsi de lui rendre la pareil. Par gentillesse plus qu'autre chose, après tout elle ne cherchait pas à se devenir l'ennemie du garçon, Emelyne fit semblant de ne rien avoir remarquer et reposa sa main sur ses genoux. Surtout qu'il fut tout de même poli et se présenta.

-Moi c'est William Barckeley, première année à Serpentard. Je rentre à Godric's Hollow, apparemment il n'y a plus de moldus là-bas et c'est aussi là-bas que y'a notre Cheffe. 
Tu habites où toi ? "

Emelyne se dit que peut être, devenir ami avec lui était encore possible finalement... Il semblait intéresser un minimum à elle, donc elle avait encore espoir, même s'il avait refuser sa poignée de main, de s'en faire, du moins un ami, une connaissance amicale. Aussi fut-elle franche et directe avec lui, sans a priori aucun :

- Un village près de Shannon, en Irlande. C'est perdu en plein campagne Irlandaise. Les paysages sont magnifique. Il y a un lac aussi. Enfin, c'est plus un étang... J'ai hâte de rentrée car mes parents ne m'ont pas écrit depuis Noël. Mais sinon, je retournerais forcément à Poudlard l'année prochaine. Si toi aussi tu reviens, on se verra peut-être à nouveau dans le train, qui sait ? Mais en tout cas, pour moi, il est absolument hors de question que je reste dans mon village... Les gens... Ils y sont odieux avec moi.

L'angoisse refit surface : et si ils recommençaient à la traitée de démon, et pire encore ? Elle secoua la tête, voulant refoulée ses pensées sombres. Non... Ce serait différent. Elle avait des amis désormais. Elle avait Poudlard. Et surtout, elle savait qui elle était : une Gryffondor, brave et fière. Elle ne se laisserait plus faire. Elle prit d'ailleurs son courage à deux mains pour oser lui demander :

- Tu n'as pas un peu peur de rentrée chez toi avec tout ça, Will ? Oh... Je peux t’appeler, Will, au fait ?

Elle était un peu gênée de ne pas avoir penser à lui demander à propos du surnom avant de poser sa question. Elle avait cette manie de surnommer les gens... ça finirait bien par lui retombé dessus un jour.

Emy, 2A RP &1A devoirs - Jo'familly Forever - Ma Noona c'est Taylor <3 - Marraine Louve - Vive Gryffondor !
ODN-SOH-MERLIN, Ayden

Ultime Infortune  PV 

Emelyne parle de d'Irlande.Je suis déjà allé en Irlande, mais j'étais petit alors je ne m'en souviens pas bien. Nous étions allés sur la côte ouest. Je me souviens encore de l'océan qui s'étendait à perte de vue, et du vertige que cela m'avait fait ressentir. Des milliers de kilomètres d'eau et rien d'autre. J'avais eu un peu peur, et avais refusé de me baigner. De toute façon l'eau était tellement froide que Michael et Charles n'étaient restés que quelques minutes avant de sortir en claquant des dents. 

J’acquiesce poliment à ses dires. Je suis surpris par le fait qu'elle n'ait eu aucun contact avec ses parents depuis Noël. Quel genre de parents restent plus de six mois sans prendre de nouvelles de ses enfants? La perspective de ne pas parler à mes parents pendant une telle période me glace le sang. Elle ne doit pas bien s'entendre avec eux, c'est très probable. Peut-être qu'elle n'a pas très envie de rentrer chez elle.

Cela se confirme lorsqu'elle m'explique que les gens sont odieux avec elle dans son village. C'est bizarre, ce n'est qu'une enfant, comme moi. Généralement les adultes sont toujours attentifs et bienveillants avec les enfants. Emelyne est peut-être odieuse avec eux, ça expliquerait pas mal de choses; ses parents, le comportement des habitants de son village...

Je suis un peu surpris par la question qui suit. 

-"Peur? Oh non je n'ai pas peur. Maman m'a dit que mon village a beaucoup changé et que c'est là-bas que y'a le nouveau ministère. Enfin... C'est plus un ministère maintenant, ça s'appelle la Ci.. la Citadelle! Elle a dit qu'elle était visible depuis ma chambre et en plus Maman travaille là-bas! 

Je prends une petite pause. 

-Non, vraiment je n'ai pas peur, j'ai même très hâte de rentrer. En plus y'a plus de moldus dans mon village, alors je pourrais jouer avec mes jouets dehors. Avant j'avais pas le droit comme y'en a qui sont un peu magiques.

Cette perspective me met légèrement de bonne humeur et en regardant le paysage défilé, j'ai de plus en plus hâte d'être chez moi. 

-Et toi tu as peur? À cause de tes parents? Tu ne dois pas très bien t'entendre avec eux s'ils ne t'ont pas écrit depuis Noël...

Je baille et me repositionne. 

'Elle est née des caprices, pommes d'or, pêches de diamant'
Deuxième année RP

Ultime Infortune  PV 

William Barckeley a écrit :
22 septembre 2019, 12 h 26
-"Peur? Oh non je n'ai pas peur. Maman m'a dit que mon village a beaucoup changé et que c'est là-bas que y'a le nouveau ministère. Enfin... C'est plus un ministère maintenant, ça s'appelle la Ci.. la Citadelle! Elle a dit qu'elle était visible depuis ma chambre et en plus Maman travaille là-bas! Non, vraiment je n'ai pas peur, j'ai même très hâte de rentrer. En plus y'a plus de moldus dans mon village, alors je pourrais jouer avec mes jouets dehors. Avant j'avais pas le droit comme y'en a qui sont un peu magiques. Et toi tu as peur? À cause de tes parents? Tu ne dois pas très bien t'entendre avec eux s'ils ne t'ont pas écrit depuis Noël...

Je baille et me repositionne. 
Emelyne reste sans voix un court instant. Qu'elle se pense non-aimée, abandonnée ou non comprise par ses parents était une chose. Mais se l'entendre dire... William Berckeley n'était décidément pas un garçon si stupide que ça... Il était même sans doute, au même titre que ses meilleurs amis ou que Nicolas, bien plus intelligent que les autres garçons de son âge. Et contrairement à elle, il semblait très proche de sa mère... Une petite pointe de jalousie la tenaillait. Mais elle l'ignora et répondit plutôt à la question de son camarade de trajet :

- Je n'ai pas vraiment peur... Notre village est assez isolé et nous ne sommes pas beaucoup de sorcier là-bas. Et puis c'est l'Irlande, pas l'Angleterre... Ce sera sans doute un peu plus calme que dans le cœur du pays. Je n'ai pas peur non plus à cause de mes parents ! Je... Je suis habituée à être seule. Alors je suppose que je vais encore l'être cet été. Mais ce n'est pas grave... J'ai ma petite sœur et je m'occupe des chats de la maison. Et puis j'aurais plein de chose à faire de toute façon. Mes devoirs, mes jeux, mes activités extra-scolaire à préparée pour la rentrée... Je ne devrait pas trop m'ennuyée. Et puis j'ai mes amis. On s'enverra certainement des hiboux. Et puis ce n'est pas que l'on ne s'entend pas bien... On est très proches. Enfin, on l'était... Mais, ils ne m'entendent plus. C'est comme si mes petits frères faisait tout pour les éloignés de moi. Mais c'est parce qu'ils sont jeunes encore... Quand ils seront plus grand, ça ira mieux.

Oui, elle devait restée positive. Mais elle pensait que à peine sur le quai, se serait une autre affaire. Elle sera sans doute déçu encore une fois, de constatée que même pour le retour, elle devra se débrouillée seule. Et faire face aux Manteaux noirs l’inquiétait un peu. Mais elle n'avait plus trop le temps de s'en faire : la Gare de Londres venait d'être annoncée, d'ici une trentaine de minute ils seraient déjà dans King's Cross.

Emy, 2A RP &1A devoirs - Jo'familly Forever - Ma Noona c'est Taylor <3 - Marraine Louve - Vive Gryffondor !
ODN-SOH-MERLIN, Ayden

Ultime Infortune  PV 

Plus elle parle et plus je me rends compte que ce qu'elle dit ne m'intéresse pas du tout. Je sais que c'est moi qui lui est posé une question et que je n'aurais donc probablement pas dû, mais c'est plus fort que moi.

J'ai tout de même entendu ce qu'elle m'a dit d'une oreille et ce que j'en ai retenu est très étrange. Apparemment ses petits frères essayent d'éloigner ses parents d'elle. Ça n'a pas l'air d'être une famille unie du tout et j'ai du mal à l'envisager. Pour moi une famille est unie par définition, bien au delà des petites querelles qu'il peut y avoir. 
Ma famille à moi elle est unie. Au delà de papa et maman et de Charles et Michael. Nous sommes aussi unis avec les cousins Marcus et Peter, avec tonton Ryan et tante Elisabeth, même encore avec les grands parents. 

Cela a toujours été et sera encore, c'est pourquoi j'ai du mal à comprendre ce qui peut clocher dans sa famille à elle. Ce qu'elle me raconte est une bizarrerie, une curiosité ou un mensonge.

Je soupire, comme j'ai l'habitude de le faire. J'espère qu'on est bientôt arrivé. Pour ne pas trop me mettre dans l'embarras je décide de répondre sans lui donner trop d'éléments pour en dire plus.

-"Oui ça ira sûrement mieux plus tard. J'peux pas trop t'aider, moi tout va bien chez moi."

Et c'est bien pour ça que je suis si content d'y retourner d'ailleurs. Quand je pense que certains préfèrent rester à Poudlard. Quel enfer. 
Emelyne au moins pourra s'échanger des hiboux avec ses amis. Pour ma part ce n'est même pas la peine d'y penser pour la bonne et simple raison que je ne me suis fait aucun amis. 
Sauf Herschel. Il n'y a qu'avec lui que l'on pourra s'échanger des hiboux. Je compte sur lui, je lui ai donné mon adresse, tout repose sur ses épaules. 

'Elle est née des caprices, pommes d'or, pêches de diamant'
Deuxième année RP

Ultime Infortune  PV 

Emelyne reconnue immédiatement l'expression du visage qu'affichait le garçon. Il s'en fichait. Ce qu'elle disait ne l’intéressait pas. Elle n'était même pas certaine qu'il l'ai écouter. Elle avait tellement l'habitude d'être ignorée dans son village, qu'elle savait reconnaître les gens qui écoutaient réellement de ceux qui n'écoutaient pas du tout. Elle se demanda pourquoi il lui avait poser une question si la réponse ne l’intéressait pas... Pour comblé le silence ? Faire passer le temps ? Se moquer d'elle peut-être ? Emelyne n'en comprenait pas la raison, mais elle fit celle qui n'avait rien remarquée. Encore. Elle écouta la réponse très... simple qu'il lui offrit. Elle haussa les épaules pour toute réponse, accompagné d'un simple "Je vois...". Elle n'avait rien à ajouter, surtout s'il n'écoutait pas au final... Elle sorti donc son roman et se plongea dedans. Le reste du voyage, c'est à dire à peine trente minutes, se déroula en silence. Quand elle entendit qu'ils entraient en gare de King's Cross, elle ferma son livre, le rangea et commença à récupérer ses affaires. Une fois que ce fut fait, elle se tourna vers le garçon et lui dit

- Merci beaucoup pour ce voyage. Passe de bonnes vacances. Et peut-être à une prochaine fois, qui sait ?

Elle ouvrit alors la porte du compartiment et sorti, le laissant seul. Elle se dirigea vers la porte du wagon, sa valise dans une main, son manteau dans l'autre. Dans le couloir, quelques élèves attendait déjà, visiblement désireux de vite rejoindre leur famille. Une fois le train complètement à l'arrêt, la porte du wagon s'ouvrit seule, permettant aux voyageurs scolaires de descendre sur le quai de la voie 93/4. Qui était étonnamment vide et calme par rapport au jour de la rentrée. Et pleine d'hommes encapuchonnés de noir qui patrouillaient aussi. C'était le moment tant redouté...

Fin du RP pour moi. Merci beaucoup William :)

Emy, 2A RP &1A devoirs - Jo'familly Forever - Ma Noona c'est Taylor <3 - Marraine Louve - Vive Gryffondor !
ODN-SOH-MERLIN, Ayden