Bibliothèque

Inscription
Connexion

Murmures presque silencieux

La bibliothèque, fin d'après-midi pluvieuse. Seule, est censée rencontrer Alicia et accepte qu'on la rejoigne.

Chalotte était ravie, la bibliothèque corespondait parfaitement à ses attentes. Dans le Poudlardexpress elle avait rencontré des septièmes années, dont elle n'aurait su dire à quelle maison ils appartenaient car ils ne portaient pas leur cape de sorcier à ce moment là, qui lui avaient vanté les mérites et les atouts de cet endroit. Le calme, les doux murmures, les odeurs particulières du savoir et de la vieillesse. Il ne fallait pas être Merlin pour comprendre que cette pièce était âgée de plus de quelques centaines d'année et Charlotte mettrait sa main à couper que la réserve contenait quelques exemplaires uniques et vieux peut-être d'un petit millénaire.

En outre c'était l'extase ! Des étagères remplies à craquer, de vieux manuels aux reliures fragiles datant de la vieille école, de la poussière par-ci par-là. Charlotte déposa ses affaires à une table. Il y en avait des circulaires un peu partout au centre de la grande pièce qui pouvaient accueillir près de cinq élèves et d'autres plus petites et plus fines directement collées aux bibliothèques pour favoriser le travail individuel et conserver le calme. Elle en choisit une de la deuxième sorte. De toute façon elle ne s'attendait pas à ce que quelqu'un la rejoigne. 

Elle tendit la main devant elle et attrapa le premier livre. Sa couverture était d'un marron assez foncé et le titre était écrit en enluminure aux diverses teintes de vert. Elle ne tarda pas à se plonger dans les premières phrases sans toutefois s’imprégner pleinement de l'univers car elle jetait parfois de petit coup d’œil à droite à gauche pour voir ce petit monde de sorciers évoluer même dans les moments les plus futiles.

2ème année RP ; 1ère année devoir.
Ce n'est que du bonheur !

Murmures presque silencieux

C'était un dimanche après-midi, il pleuvait. Je n'aimais pas tellement la pluie car elle nous empêchait d'aller dans le parc, tranquille, à l'ombre d'un arbre. Mais tant pis on faisait avec, et comme tous les jours de pluie à Poudlard j'étais parti à la bibliothèque. Non pas pour travailler, car je n'aimais pas travailler à la bibliothèque par ce temps, mais pour lire. Dans cette bibliothèque ce n'étais pas comme dans les bibliothèques de Londres, elle était un peu plus petite, beaucoup plus vieille et cela la rendait plus mystérieuse. Mais il y avait un autre détail, c'était que les livres qu'elle renfermait étaient surtout des livres sur Poudlard, et c'était à cet endroit qu'il fallait aller pour en apprendre plus sur cette école.

Je n'étais jamais venu à la bibliothèque pour lire auparavant depuis que j'étais ici car à chaque fois je venais pour faire mes devoirs, et j’allais lire dans le parc ou dans mon dortoir. Mais cette après-midi là, étant donné que j'étais resté toute la matinée à me prélasser dans mon dortoir, j'avais eu envie de sortir.

Je n'avais pas croisé beaucoup de monde dans les couloirs et ça m'avait donné l'impression que je serais tranquille dans la bibliothèque mais j'avais eu tort, car à peine entrée, j'entendais déjà des grands bruits de bavardages. Je soupira et entra un en étant peu moins convaincue que je resterait ici longtemps.
En entrant, je respira l'air qui envahissait la pièce et son odeur si particulière que j'aimais tant. J' observa autour de moi un long instant pour regarder les sorcier de différentes années, travaillant dur ou discutant.

Je me mis ensuite à la recherche d'un livre entre les longues allées d'étagères remplies. Je m'arrêta un peu plus tard devant des " Légendes et contes sur Poudlard ". Il y avait une dizaine de livres sur ce thème et j'en choisi un au hasard. Il était magnifique, sur la couverture étaient représentés des objets du monde des sorciers, avec un titre en lettres d'or qui disait " Légendes de Poudlard " et des motifs en reliefs pourpre et or décoraient la tranche. Je le pris et me dirigea vers le centre de la salle où je m'assis derrière une des tables individuelles à côté d'une jeune Serdaigle -de ce que disait son blason- aux cheveux bruns et bouclés.

"Ceux qui pensent que c'est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient "

Murmures presque silencieux

Un peu après que Charlotte se soit installée à sa table et qu'elle se soit mise à lire l'ouvrage qui relaté les Rois sorciers s'étant succédé dans le monde, un étudiant s'assit à la place juste à côté d'elle. Elle délaissa sa lecture quelques instant pour le détailler discrètement du coin de l’œil. C'était une fille, certainement de son âge ou du moins à peine plus âgée, de cela elle en état sûre. Elle pouvait voir le blason de sa maison et la couleur bleu à l'intérieur des manches de sa robe de sorcière. Maintenant qu'elle faisait plus attention elle se dit que son visage lui disait quelque chose. Elle s'était sans doute croisée dans leur salle commune. 

Elle la détailla encore un peu plus mais se fit moins invisible cette fois-ci. Ses cheveux roux lui arrivaient jusqu'aux épaules et Charlotte trouvait cela de toute beauté. Elle ignorait ce qu'elle trouvait de beau dans la rousseur, peut-être les reflets cuivrés ou peut-être la rareté ; bien que finalement à Poudlard ce n'était pas si rare car elle en avait vu des chevelures flamboyantes. Elle ne pouvait pas voir ses yeux mais elle les devinait clairs, bleus ou même verts, qui contrastait joliment avec sa peau plus foncée.

Lorsqu'elle se rendit compte qu'elle fixait un peu trop la jeune aigle à sa droite, Charlotte plongea son regard dans son livre. Mais bien vite abandonna et la regarda de nouveau. Elle lisait un livre sur les légendes de Poudlard ; qu'est-ce qu'elle aurait aimé en lire un de livre comme celui-là. Puis subtilement elle se dit qu'elle pourrait engager la conversation avec ce sujet. Elle s'éclaircit la voix et doucement dit :

- Bonjour, tu saurais où je peux trouver le même livre que toi ?

Elle se sentait un peu bête mais il fallait bien commencer par quelque chose.

2ème année RP ; 1ère année devoir.
Ce n'est que du bonheur !

Murmures presque silencieux

Je m'étais installée depuis une dizaine de minutes et que j'étais déjà plongée dans mon livre, passionnant. Comme d'habitude, je suppose que j'avais les yeux écarquillés et le visage tout près des pages du livres, mais je n'y faisait pas attention sur le moment. J'étais en plein combat épique entre deux chevaliers qui se battaient pour avoir le château de Poudlard et ses terres. L'un des deux chevaliers leva alors son épée, rayonnante au soleil et... La jeune fille à côté de moi qui devait me fixer depuis un moment, s'éclaircit la voix et demanda :

- " Bonjour, tu saurais où je peux trouver le même livre que toi ? "

Je trouva qu'elle avait une jolie voix, une voix douce. D'abord, cela m'énerva un peu qu'elle me pose une question alors que j'étais en plein dans ma lecture, puis elle me parut gentille d'engager la conversation comme cela, alors qu'au départ je pensais que j'allais passer une après-midi ennuyeuse avec, pour couronner le tout, la pluie, qui n'en finissait pas. Alors je lui répondis, en essayant de cacher un peu mon excitation de rencontrer une nouvelle personne :

- " Euh.. c'est vers là bas lui répondis-je en désignant du doigt une des allée de la bibliothèque. Tu veux que je te montre ? "

Dès que je lui avais posé cette question, j'avais un peu bougé sur ma chaise, prête à me lever si sa réponse serais affirmative.

"Ceux qui pensent que c'est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient "

Murmures presque silencieux

Au début Charlotte se dit qu'il aurait mieux fallut taire autant ses paroles que ses envies de rencontres. C'est vrai, finalement en plus de déranger sa camarade dans sa lecture qui semblait de toute grandeur elle ne se présentait pas ; quel manque de manière lui aurait fait remarqué son grand frère avec un léger rictus moqueur. Mais, si sa voisine, très mignonne, parut agacée qu'elle l'ait interrompu cela ne dura que quelques secondes car elle esquissa un tout petit sourire content. 

- Euh.. c'est vers là bas. Tu veux que je te montre ?

Elle pointait du doigt une allée tout en bougeant délicatement sa chaise de sorte qu'elle puisse s'y lever si Charlotte répondait positivement. Pendant un instant la petite fille fut surprise. Elle avait oublié sa question tant elle avait été plongée dans ses brèves pensées. Elle se leva de son siège, jeta un coup d’œil dans la direction indiquée, vers les rayonnages qui s'étendaient longuement puis plongea son regard dans celui bleu de l'aiglonne rousse devant elle. Ses yeux, elle ne les remarquait que maintenant mais ils étaient de toute beauté, renversants et si singuliers.

- Cela ne t'ennuis pas ? De me montrer, demanda-t-elle tout en se triturant l'intérieur des manches de sa robe de sorcière. 

En soit, elle n'avait pas à se sentir nerveuse, c'était l'autre enfant qui lui avait proposé de lui montrer.

2ème année RP ; 1ère année devoir.
Ce n'est que du bonheur !

Murmures presque silencieux

Je souris. Elle parut gênée par sa réponse, et même si je trouva qu'il n'y avait pas vraiment de raison pour cela, je la comprenais. Je me leva.

La jeune fille était jolie, avec un petit visage mignon et de très jolies bouclettes brunes dans ses cheveux. Elle avait des yeux couleur noisette, qui s'accordaient plutôt bien avec ses cheveux. Quand je ne fus encore près de nos deux tables, je me rappela que je ne connaissait même pas son nom.
Je la regarda en lui demandant :

- Dis, je n'ai même pas pensé à te demander ton prénom, moi c'est Alicia en tout cas. Euh, Johnson, Alicia Johnson.

Je m'étais levée, bien avant que l'information n'arrive à mon cerveau qu'elle était d'accord pour que je l'emmène, et toujours en souriant, avait commencé mon chemin entre les allées de la bibliothèque. Je pensa qu'elle me suivrait. J'avais peu-être tort, mais je ne contrôla pas l'expression "sûre de moi" qui s'exprima sur mon visage. Et ce fut cette expression, elle seule, qui me convaincue de continuer. Je ne me rappelais absolument pas du chemin qu'il fallait suivre pour arriver à l'allée des "Contes et légendes de Poudlard" mais je m’engouffra dans une des allées sombres de la bibliothèque. Je ne reconnu en rien les livres qui l'occupaient et je continua donc entre les hautes allées remplies de livres, et je me demanda comment quiconque pouvait bien attraper un ce ces livres tout en haut des étagères.

La pluie martelait les vitres avec un bruit assez insupportable mais elle ne me dérangea pas. Je marcha longtemps, tranquillement, en plaignant un peu la jeune fille si elle me suivait. Tout à coup je me rendis compte que j'étais en train de tourner en rond depuis sûrement un petit bout de temps. Quelle pas douée je faisait : je venais de me perdre dans une bibliothèque.

"Ceux qui pensent que c'est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient "

Murmures presque silencieux

L'aiglonne se leva à son tour et Charlotte retint un soupire de reconnaissance. Bien qu'il y ait beaucoup de personnes gentilles et agréables à Poudlard il persistait, que ce soit dans la communauté sorcière ou moldue, ce léger malaise de se retrouver debout seul dans un lieu où pratiquement personne ne l'est. 

- Dis, je n'ai même pas pensé à te demander ton prénom, moi c'est Alicia en tout cas. Euh, Johnson, Alicia Johnson.

Charlotte ne pu se retenir de sourire en visualisant à merveille dans sa tête la célèbre scène où l'agent double James Bond se présente ; presque de la même manière que sa camarade quoique un peu moins nerveux et hésitant.

- Moi c'est Charlotte Haas, répliqua-t-elle avec un grand sourire.

Puis Alicia se mit en marche dans les allées de la bibliothèque. Sa démarche était volontaire et posée comme si elle avait parcouru des milliers de fois les rayonnages de la bibliothèque. Elle la suivit gentiment en observant autour d'elle pour se souvenir des allées et de leurs thèmes. Elle remerciait silencieusement sa mémoire visuelle car bientôt elle se souviendrait d'où trouver ce qu'elle chercherait à l'avenir.
À mesure qu'elles marchaient Charlotte commença à devenir sceptique. Elle n'en aurait pas mis sa main à couper mais il lui semblait avoir déjà remarqué l'allée dans laquelle elles se tenaient. Les pas d'Alicia se firent moins rapides et la jeune fille se mit à sa hauteur.

- Dis, Alicia... on ne serait pas déjà passé par ici ? Les grands héros de Poudlard étaient amateurs de botanique ? demanda-t-elle en rigolant alors qu'elle inspectait les livres autour d'elle.

Tout savoir sur la pousse des plantes en Automne était le titre du livre qu'elle prit dans les mains. Elles étaient bien loin des comptes de Poudlard mais ça ne lui faisait ni chaud ni froid. Elle trouvait cela amusant, au moins elle saurait où chercher pour son prochain devoir de botanique.

2ème année RP ; 1ère année devoir.
Ce n'est que du bonheur !