Bibliothèque

Inscription
Connexion

Racket à l'amiable

Dimanche 8 Mai 2044, Bibliothèque.
Avec @Erin Drummond et @Azaël Liderick

    Les pans de sa jupe battaient au rythme de ses pieds qui les frappaient. Avant, arrière, les deux jambes dans un rythme différent. Herschel avait toujours été très actif, alors même quand il était assit, il devait bouger, ce qui donnait souvent sa position actuelle, où il battait des jambes en se balançant sur sa chaise. Quand il ne pouvait le faire, il tapait du pied par terre ou se tordait les doigts. Il avait toujours eu du mal à rester calmement assit quelque part. Il se mordilla la lèvre inférieure en lisant rapidement un paragraphe du gros livre de botanique étendu sur la table devant lui, à moitié dans le vide mais assez bien placé pour ne pas tomber. Le chapitre parlait des plantes et de la façon dont elles pouvaient être magiques et aider pour les potions. C'était d'ailleurs un devoir de cette matière qu'il faisait mais certaines réponses pouvaient être trouvées dans d'autres livres, ça rajoutait toujours quelque chose de plus au devoir, et il ne pouvait décemment pas simplement recopier son devoir pour faire celui d'Azaël, sinon il se serait fait grondé à cause de lui pour avoir triché alors qu'il ne l'avait pas fait. Après-tout, il faisait ça pour se faire pardonner, il n'y arriverait pas si Azaël était puni par sa faute parce qu'il n'avait pas assez bien fait son devoir. 

    Il se demandait d'ailleurs où il était. Il devait venir chercher ses devoirs pour le début de la semaine. Herschel avait tardé à finir le dernier, c'est pour cela qu'il était arrivé plus tôt pour finir le dernier avant l'heure où ils devaient se retrouver. Hors du dortoir ou de la salle commune, parce que sinon les autres auraient posé des questions et supposés quelque chose de mauvais. Azaël n'était pas méchant, Herschel lui devait bien ça. Il avait l'impression que toutes les mauvaises choses qui arrivaient à Azaël depuis la dispute étaient de sa faute et ça lui était insupportable. Il ne pouvait pas se résoudre à laisser Azaël avoir des problèmes sans l'aider comme il  pouvait. Et puis ça ne le dérangeait pas tellement, c'était même presque gentil de sa part de lui avoir donné des matières qu'il aimait bien, même si ça n'avait peut-être pas été intentionnel. Il n'était pas le méchant dans l'histoire. Et pourtant parfois il ne pouvait s'empêcher de se demander s'il ne se faisait pas avoir comme un con. La conversation avec le Serpentard de l'autre jour l'avait retourné. Un racket. Ce n'en était pas un, pas vrai ? Il avait accepté, il avait même proposé, alors Azaël avait accepté de lui pardonner. Il n'était pas méchant, c'était lui qui l'était. Lui pour avoir poussé l'autre. Même s'il avait commencé en frappant Panthéa. Mais ça ne le regardait pas. Après-tout, tout le monde se disputait au moins une fois, même lui. 

    Il soupira, remonta ses lunettes et replongea la pointe de sa plume dans le petit pot d'encre noire. Il avait eu assez de mal au début à prendre l'écriture d'Azaël et ça lui faisait souvent mal au poignet, mais ce n'était pas très grave au final, parce qu'il avait réussit. C'était une petite victoire. Azaël était en retard. Ou alors il avait prévu trop d'avance ? Il ne savait plus trop, mais il savait que Azaël le verrait en rentrant, puisqu'il était proche de l'entrée. 

IMPORTANT /!\
RDD, deuxième année RP

Racket à l'amiable

Tu ne vas pas très souvent à la bibliothèque. T'aimes bien l'endroit pourtant, c'est calme. Mais un peu trop studieux à ton goût. Si tu apprécies le fait de travailler en silence, tu n'es pas franchement capable de travailler plusieurs heures d'affilée sans rien faire d'autre. C'est pour ça que tu préfères le parc, ou ta salle commune. Parce que tu peux prendre des pauses quand tu veux pour revenir travailler ensuite au top de ta concentration. A la bibliothèque, si tu commences à faire autre chose, tu risques de te faire mettre dehors, et ce serait quand même dommage. Du coup, les fois où tu passes le plus de temps dans ce temple dédié aux livres, c'est quand tu dois récupérer les devoirs que Herschel fait pour toi.

Et c'est bien ce que tu fais en ce dimanche. Comme à chaque fin de semaine en fait. Un peu comme un rituel qui vous est propre. Tu le rejoins, tu récupères les devoirs, tu les relis pour vérifier que tout est en ordre, et hop, vous repartez chacun de votre côté comme si de rien n'était. C'est qu'il ne faudrait surtout pas vous faire prendre. Surtout pour toi, t'es persuadé que tout ça te retomberait entièrement dessus même si c'est lui qui t'a proposé de faire tes devoirs à ta place. Personne ne croirait à cette histoire. De toute manière, t'as beau dire toujours la vérité, il est rare que ta parole soit réellement écoutée. Alors faire attention est la base de cet échange entre vous. Il faut que vous puissiez passer pour simplement deux camarades qui travaillent ensemble une fois par semaine. C'est beau l'entraide, non ?

Une fois dans la bibliothèque, tu ne mets pas bien longtemps à repérer Herschel. Tu vas directement t'asseoir à sa table, en face de lui. Tu lui adresses un petit sourire en guise de salutations avant de sortir tes affaires, comme un bon petit élève. Parchemins, plume, encre, notes, et même quelques ouvrages. L'illusion doit être parfaite. Et tandis que tu ouvres un livre en faisant mine de le déchiffrer, tu te penches vers ton camarade pour lui chuchoter quelques mots.

- Alors, t'en es où ? T'as bientôt fini ? C'est à rendre demain !

Il n'a jamais rendu le moindre de tes devoirs en retard. Mais t'aimes bien avoir réellement le temps de les vérifier. Comme ça, tu sais de quoi ils parlent et tu ne rates pas trop d'informations importantes. C'est que t'as intérêt à ne pas avoir trop de lacunes aux examens de fin d'année dans ces matières là, sinon la supercherie ne tiendrait pas bien longtemps.

- Deuxième année RP -

Racket à l'amiable

Dimanche. J'aime bien le dimanche. Parce que je peux faire ce que je veux. Les devoirs je les fais dans la semaine. Enfin des fois je déborde sur le samedi, mais c'est quand j'ai des recherches à faire. Alors quoi qu'il en soit, aujourd'hui c'est fait pour s'amuser, et pas autre chose. En plus dans ce château y a pleins de trucs à faire. Au début je le pensais tout pourri, mais en fait ça va. C'est cool. Y a des pièces partout, des livres, des secrets, de la magie. Ça occupe. Des fois je vais dans le parc pour jouer, courir ou m'entraîner à jeter des sorts. Et puis y a d'autres fois, comme aujourd'hui, où je vais à la bibliothèque. Il est trop ouf cet endroit. On peut lire plein de trucs sur tout et n'importe quoi. Au début de l'année, je lisais des trucs sur les créatures, mais là ma nouvelle passion c'était de découvrir des sorts, des maléfices et tout ça tout ça quoi. Je peux pas les lancer bien sûr, parce que je suis encore trop petite, mais je les retiens dans un petit endroit de ma tête et que je serai grande, je les ferai, et ça impressionnera tout le monde.

Du coup aujourd'hui il faut que je trouve un autre livre. Un livre sur les baguettes magiques. Parce que c'est un outil ultra important, et je veux comprendre comment ça marche la fabrication, les effets des matériaux sur nos sorts. Ma baguette elle est cool, mais je veux savoir à quoi ça correspond le bois de tremble et le ventricule de snallygaster. Peut-être que comme ça je vais découvrir que c'est une baguette spécialisée dans un type de magie particulier, et je pourrais ainsi focaliser mes recherches de sortilèges dans cette catégorie là, j'aurai plus de chance de réussir.

Je laisse mes doigts glisser sur le bois des étagères, lisant rapidement le nom des ouvrages, à la recherche du mot "baguette". Je suis absorbée par ma recherche, si bien que je ne fais pas attention à ce qu'il se passe autour. Alors forcément, j'ai pas vu mon pote Azaël. Depuis qu'on a joué ensemble dans les toilettes abandonnées, on se retrouve parfois et c'est trop cool, alors je lui lance d'un ton enjoué :

- Yo Aza ! Qu'est-ce tu fais là ?

Je me prends une vague de "Schhhh" des élèves studieux qui veulent pas être dérangés, à laquelle je réponds en levant les yeux au ciel. Qu'est-ce qu'ils peuvent être relou certains là, des vrais petits rois qu'il ne faut pas déranger. Dommage pour eux, je m'en fiche complètement. Je pose ma main sur l'épaule du Serdaigle pour le saluer. Les câlins pour dire bonjour entre potes, j'ai vraiment du mal. Et puis je me rends compte qu'il n'est pas seul. Il y a un autre Bleu avec lui, un type que j'ai déjà croisé rapidement, parce qu'il est en première année aussi. Et qu'il est roux. Comme moi. Chose suffisamment rare pour frapper les esprits.

Je me penche au dessus de lui sans la moindre gène pour regarder ce qu'ils font. Je souffle. Un devoir. Sérieusement ? Un devoir le dimanche ? Comme s'il n'y avait pas autre chose à faire ?

- Pourquoi tu fais tes devoirs le dimanche toi ? Je pensais les Serdaigles ils bossaient tout le temps, tu devrais déjà avoir fini non ?

Oui, le bonjour devait surement être en option, mais à cause de lui et de ses devoirs, je peux pas jouer avec Aza, parce qu'il a l'air de l'aider... Je devrai peut-être proposer mon aide moi aussi, histoire que ça aille plus vite et qu'on aille un peu dehors. Adieu les envies de lecture sur les baguettes, la présence du garçon avait éveillé en moi mon envie de me défouler. Et puis s'il connait bien le garçon roux, ça ferait un camarade de plus pour s'amuser.

Il y a des choses de l'enfance que seule l'enfance connait. - McCann
#6D071A