Rayonnages

Inscription
Connexion

 FanFic  One shots MLiens

Salut Salut Salut !

J'ose enfin poster quelques écrits qui figurent en ce moment même dans les éditions ultérieures de l'Espi'Aigle. Avec l'accord de mon ReC, je vais désormais poster les différentes fictions puisque c'est la rubrique dont j'ai la charge.

Pourquoi One shots MLiens... En fait, c'est parce que le temps d'une fiction, je prends possession d'un personnage de ML et raconte une histoire de son point de vue. Maintenant que la présentation de ces ones shot est faite...

Voici la première !

Code couleur : #002E9A
Love story turns easily into a tragedy - James et Rosalys
Adieu mes amis <3

 FanFic  One shots MLiens

Avertissement de l’auteur.


Aujourd’hui est un grand jour, mes chers amis. J’ai eu l’idée de vous conter, à chaque édition pour cette rubrique qu’est la fiction, un moment de la vie de certains personnages de MagicLand que vous connaissez bien. Chaque personne ayant fait sa fiche au chaudron baveur aura une place susceptible dans ma petite série. Bien évidemment, je dédie la fiction de l’édition à la personne qui sera mon personnage principal le temps de quelques lignes. Bonne Lecture !

Dédicace à : Amy Holloway

Merci à notre chère Directrice de maison ! Cette fiction est pour vous ! Je vous souhaite une agréable lecture et espère que cette histoire vous fera rire aux éclats.
Votre dévouée élève,
Rosalys Lanoblis


Amy Holloway ou ses idées (dé)garnies.


«  Amy avait toujours, du plus loin qu’elle se souvienne, eu envie de tester une coloration magique sur ses cheveux roux. Le bleu avait été, pendant un temps, une couleur qu’elle avait envisagé. Le professeur de défense contre les forces du mal y pensait souvent, à cette coloration, pourtant, elle n’avait jamais osé sauté le pas. Bien sur, on peut comprendre cette jeune femme. Se teindre les cheveux, si ce n’est pas permanent, rappelle un peu l’engagement du tatouage. Il faut aimer être visible. Or, pas sûr que Miss Holloway soit très fan de l’attention que peuvent lui porter les gens si elle devenait excentrique…

C’est pourtant lors d’un des cours qu’elle donnait aux deuxièmes années qu’elle eut sa révélation. En effet, la jeune enseignante donnait cours aux Poufsouffles et aux Gryffondors combinés en cette année de 2042 et Echo Caterwool faisait parti des nombreux étudiants présents dans la salle de classe. Les nouveaux cheveux roses de la poursuiveuse avait convaincu Amy de s’essayer à la coloration capillaire. N’écoutant que son coeur qui la guidait vers Pré-au-Lard le soir même, la rouquine fit abstraction de sa conscience qui lui hurlait qu’il s’agissait d’une très mauvaise idée.

Arrivée devant l’échoppe qui gagnait tellement d’argent avec ses produits capillaires, le professeur de défense contre les forces du mal inspira un bon coup avant d’entrer. Elle zigzagua entre les présentoirs et s’arrêta devant celui des couleurs dans les tons violets. L’enseignante s’était finalement décidée pour cette couleur si féminine. Sans perdre de temps, Amy prit une des boites violettes sans même regarder l’étiquette et alla la payer illico presto, elle avait encore à appliquer le produit.

Sa teinture dans le sac en plastique, le professeur de défense contre les forces du mal retourna au château rapidement, ayant hâte d’appliquer le produit sur ses beaux cheveux de feu. Lorsqu’elle arriva dans son petit logis, dissimulé par une porte secrète qui ne s’ouvrait qu’avec un mot de passe, L’enseignante fila sous la douche et appliqua le produit. Elle savait que ce dernier agirait ainsi pendant la nuit et que le lendemain, elle se retrouverait avec une splendide chevelure mauve. L’enseignante alla donc se coucher, le sourire aux lèvres, heureuse de se dire que le lendemain, elle serait une autre femme.

Le lendemain, le professeur de défense contre les forces du mal se leva tranquillement et alla prendre sa douche. sans se regarder une fois dans le miroir, Amy descendit les escaliers jusqu’à la Grande Salle. Quand elle y pénétra, le silence se fit dans la salle et, tandis que la rouquine nouvellement mauve avançait parmi les longues tables, elle entendait des murmures où seuls le mot « cheveu » était compréhensible. L’enseignante s’assit finalement, avec un grand sourire, à coté de sa collègue Miss Peters qui la regardait avec effarement. Cette dernière s’écria:


Amy ! Qu’est il arrivé à tes cheveux ?!

- J’ai changé de couleur, ça te plait ?

En disant cela, le professeur de défense contre les forces du mal passa pour la première depuis la matinée sa main dans ses nouveaux cheveux… Inexistants. Prise de panique, l’enseignante se toucha le crâne plusieurs fois. Plus aucun cheveux, ni couleur flamme ni mauve. Elle était juste crâne d’oeuf. Écarquillant les yeux de terreur, Amy se précipita hors de la grande salle et couru jusqu’à son appartement. Là-bas, elle prit l’emballage de la supposée coloration et lut avec attention l’étiquette. « Calvitie immédiate ou comment perdre ses cheveux pour en avoir des plus beaux ». La jeune femme, furieuse d’avoir acheté cela sans s’en rendre compte, se dirigea à grands pas vers l’infirmerie, l’emballage à la main. Peut-être que l’infirmière pourrait aider son petit problème de non-fourure ? En tout cas, une chose était sûre. Amy chérirait pour toujours ses précieux cheveux roux. »


Code couleur : #002E9A
Love story turns easily into a tragedy - James et Rosalys
Adieu mes amis <3

 FanFic  One shots MLiens

Avertissement de l’auteur.


Aujourd’hui est un grand jour, mes chers amis. J’ai eu l’idée de vous conter, à chaque édition pour cette rubrique qu’est la fiction, un moment de la vie de certains personnages de MagicLand que vous connaissez bien. Chaque personne ayant fait sa fiche au chaudron baveur aura une place susceptible dans ma petite série. Bien évidemment, je dédie la fiction de l’édition à la personne qui sera mon personnage principal le temps de quelques lignes. Bonne Lecture !

Dédicace à : Katy Smith


Miss Smith et la "Lov'Attitude"


Le vent soufflait dans ses cheveux tandis que l’air marin emplissait ses poumons et son coeur. Les larmes aux yeux, émue, Katy Smith contemplait l’étendue infiniment bleue qui constituait l’océan Atlantique. Elle aimait regarder l’écume qui s’échouait sur le sable fin et chaud, le claquement des vagues contre les rochers et le cri des mouettes. Elle sentait avec bonheur cette odeur salée qui parvenait jusqu’à son nez et s’en délectait. La jeune fille rêvait de pouvoir ôter ses chaussures et marcher tranquillement sur le sable chaud, le long de l’eau.
Malheureusement, elle doutait que ses parents apprécient de la voir partir s’amuser dans les vagues seule, malgré ses quinze ans. La brunette les regarda de loin pendant quelques instants et réfléchit. D’une certaine manière, Katy avait toujours été une enfant modèle et suivait les règles. Elle était bonne à l’école et était préfète, une figure d’autorité. Pourtant, aujourd’hui, son corps et son esprit lui hurlaient de lâcher prise et désobéir.
Sans réfléchir à deux fois, un peu à la manière des Gryffondor, tête baissée, Katy courut vers la mer. Ses parents, à quelques mètres devant elle, ne remarquèrent pas sa disparition et lorsqu’elle fut sur le sable, la cinquième année retira ses chaussures, un sourire béat aux coins des lèvres. Elle n’avait que très peu de temps avant que ses géniteurs ne se rendent compte de son absence. La jeune fille savoura donc un instant la sensation de grains rugueux glissant entre ses orteils avant de se mettre à courir vers l’eau froide et salée de l’Atlantique. Elle réprima un frisson quand ses doigts de pied rentrèrent en contact avec l’eau froide mais ne les retira pas pour autant. Elle resta ainsi, les cheveux au vent et un sourire flottant sur son visage avant de se dire qu’elle aimerait explorer les environs.
La Serdaigle commença donc doucement à marcher le long de l’océan, humant les parfums estivaux. Au fur et à mesure, au gré de ses pas, elle s’éloignait de ses problèmes, de ses relations conflictuelles et de ses secrets. Elle n’avait pour ainsi dire plus rien qui ne paralysait son esprit.
C’est alors qu’elle le vit. Il était si beau, si musclé. La jeune fille s’approcha doucement et le regarda, feignant d’observer l’océan. Son dos était rouge écrevisse, un peu comme s’il avait passé un trop long moment sous le soleil d’Atlantique. Il n’en restait pourtant pas moins beau et la bleue et bronze soupira de bien être devant tant de beauté. Elle venait de tomber amoureuse.
Prise d’une envie folle et irrépressible, Katy trottina vers le bel inconnu et se baissa à sa hauteur. Elle retint de ses doigts les mains de son coup de coeur et déposa un baiser sur la tête du jeune gens.
Soudain, il se réveilla et, de ses petits yeux noirs, il la scruta. Il fit claquer ses mains, de tel sorte que la jeune fille soit obligée de lâcher prise. Elle recula vivement tandis que son amoureux se mettait à la pourchasser, courant de travers.
Katy Smith venait de tomber amoureuse. Mais pas de n’importe qui. Le crabe qui la coursait en cet instant, c’était bien pour lui que le coeur de la Serdaigle s’était mit à battre aussi fort.



Code couleur : #002E9A
Love story turns easily into a tragedy - James et Rosalys
Adieu mes amis <3

 FanFic  One shots MLiens

Avertissement de l’auteur.


Aujourd’hui est un grand jour, mes chers amis. J’ai eu l’idée de vous conter, à chaque édition pour cette rubrique qu’est la fiction, un moment de la vie de certains personnages de MagicLand que vous connaissez bien. Chaque personne ayant fait sa fiche au chaudron baveur aura une place susceptible dans ma petite série. Bien évidemment, je dédie la fiction de l’édition à la personne qui sera mon personnage principal le temps de quelques lignes. Bonne Lecture !

Dédicace à : Noah Blodwell


La rentrée panique


La rentrée arrivait à grands pas. Enfin, ça, c’était ce que Noah aimait se dire pour ne pas paniquer. En effet, le 1er Septembre, c’était demain… Ce qui était bien plus que « proche ». Le jeune blond, à force de toujours dire qu’il ferait sa valise le lendemain, se retrouva au pied du mur. On était le 31 Août, il était 18h30, et le jeune garçon regardait toujours sa valise vide, dans les nuages. Il savait bien qu’il fallait qu’il s’active auquel cas jamais il ne serait prêt pour le train…
Prenant sur lui, le futur troisième année commença à examiner les nouveaux livres qu’il avait acheté sur le chemin de Traverse. Ils lui paraissaient gros et vraiment instructifs mais le garçon n’avait guère envie de s’y attaquer de suite, d’autant plus qu’il fallait qu’il termine cette stupide valise. Il souffla d’exaspération et se dirigea vers ses tiroirs. Le blondinet en sortit trois uniformes et son chapeau de sorcier qu’il regarda avec nostalgie pendant quelques minutes. Il avait vraiment passé de bonnes années à Poudlard et s’était fait quelques bons amis qu’il garderait peut-être toute sa vie. Noah sortit un petit sac, qu’il garderait avec lui pour pouvoir se changer dans le train, et fourra un des uniformes dedans ainsi que sa robe de sorcier. Le bleu et bronze retourna à sa penderie et prit quelques pulls, son écharpe et son bonnet aux couleurs de Serdaigle, qu’il fourra ensuite dans sa valise. Il prit également une dizaine de caleçons, de même pour les chaussettes et attrapa quelques tee-shirts avant de tout laisser tomber dans sa valise.
Il était 23h40 lorsque le jeune garçon termina de ranger toutes ses affaires dans la valise et souffla de soulagement avant de trainer son corps jusqu’à son lit qui l’appelait désespérément depuis 22h. Avec un petit soupir de bonheur, le troisième année tomba dans les bras de Morphée et se mit à ronfler bruyamment.
Le future troisième année se réveilla en sursaut le lendemain matin, des mains le secouant vigoureusement. Le garçon retira les mains de sa mère qui étaient posées sur ses épaules et rouspéta, en marmonnant. Evelynn insista un peu plus en chuchotant à son fils, ce qui le ferait sauter au plafond, elle le savait.

« Mon chéri. Il est 10h30… »

Le garçon sauta en effet de son lit en criant à sa mère de sortir tout de suite de sa chambre pour qu’il puisse s’habiller. Il rentra ainsi dans un jean et enfila sa chemise en coupe vent tout en essayant de descendre les escaliers en même temps. Il manqua de se casser la figure plusieurs fois mais se rattrapa à la rambarde. Dans la cuisine, Noah piqua une tranche de pain et remonta en vitesse dans sa chambre pour descendre sa grosse valise à la vitesse de la lumière. Quand il fut sûr de tout avoir, il était 10h40…
L’enfant s’engouffra dans la voiture en priant qu’ils arriveraient à l’heure et la famille Blodwell roula à fond jusqu’à la gare KingCross où ils arrivèrent à 10h50. Le jeune garçon quitta la voiture en 5 secondes chrono et partit en tirant furieusement sa valise derrière lui. Lorsqu’il arriva devant le mur qu’il avait déjà passé deux fois, il fut impossible de le passer. Noah, les larmes aux yeux, se retourna et regarda la grosse horloge de la gare. « 11h ». Tapant du pied furieusement pour s’empêcher de pleurer, le jeune garçon dégaina le portable qu’il avait toujours sur lui et appela sa mère.


« Maman, j’ai raté le train ! »



Image

Code couleur : #002E9A
Love story turns easily into a tragedy - James et Rosalys
Adieu mes amis <3