Rayonnages

Inscription
Connexion

 La Coupe de Feu  Réconfort entre époques ...

Voici un récit tiré des conditions qui m'ont été données dans le jeu "La Coupe de Feu".
Personnages imposés : Echoe Caterwool, Hermione Granger, Wilson Kingson
Epoque : Scolarité d'Harry Potter
Style d'écriture : Libre
Genre : Histoire d'amitié
Mots a placer : parlementaire, putride

Titre : Réconfort entre époques
Contexte et précisions : C'est la fin de l'année et les élèves s'apprêtent a repartir chez eux. Les bulletins viennent d'être envoyés et certains élèves commencent a recevoir le retour de leurs parents.
Hermione Granger a reçu le sien. C'est la fin de sa Premiere Année.
Echoe Caterwool est, elle aussi, a la fin de sa Première Année. Hermione va la faire transplaner dans son époque accidentellement.
Wilson Kingson est a la fin de sa Deuxième Année et est préfet de Serpentard a l'époque d'Harry Potter.
L'histoire se déroule la nuit. Le lieu principal est les toilettes des filles.

Comment te dire, ou te faire comprendre, que la Vie n'était qu'un simple Songe ? Un Mensonge, que la Vérité Ronge.
Rire à m'en déchirer les abdos. Brûler nos complexes et nos vieilles pulsions d'ados.
Absente jusqu'au 18 août

 La Coupe de Feu  Réconfort entre époques ...

[center]CHAPITRE 1[/center]

Hermione se tournait et retournait, à la recherche du sommeil. Elle voyait ses voisines de dortoir dormir paisiblement, d'un sommeil profond. Elle entendait ses deux compatriotes du fond ronronner et, énervée de ne pas parvenir à s'endormir, sortit de son lit. Elle s'extirpa difficilement, ayant le corps engourdi, et s'habilla en silence. Elle souleva la lourde porte en bois et la referma délicatement derrière elle. la jeune fille dévala les étages et arriva dans la Salle Commune, qu'elle vit déserte, sans surprise évidemment. Elle sortit et descendit précipitamment, refoulant les émotions qui arrivaient en passant devant les salles de classe. Depuis cette lettre, toutes ses émotions étaient décuplées et exacerbées, ce qui ne lui arrivait jamais d'ordinaire. A l'habitude, elle avait une maîtrise de soi-même en toutes circonstances et ne laissait jamais ses sentiments déborder mais après la lettre, tout son esprit avait été chamboulé.

Chère Hermione,
Nous avons reçu ton bulletin, et nous avons remarqué que ta moyenne est d'Optimal. Même si nous ne sommes pas experts sur les notes sorcières, nous espérions que tu obtiennes un Effort Exceptionnel, ce qui témoignerait de ton implication en cours. Il est évident que le fait que tes résultats soient optimaux est une très bonne chose, mais nous espérions que ton bulletin refléterait de nombreux efforts, que tu n'as apparemment pas fournis. Nous sommes déçus de ces résultats en baisse depuis ton entrée à Poudlard. Nous pensions que ton engouement pour cette école te permettrait de garder des notes exceptionelles, ce qui n'est visiblement pas le cas. Nous avons hâte de te retrouver, peut-être nous éclaireras-tu.


Elle se réfugia dans les Toilettes et pleura en silence. La Gryffonne avait beaucoup travaillé et avait donné d'elle, du temps et de l'énergie pour obtenir cette moyenne excellente, mais cela n'avait pas suffit. Un excès de colère la prit et elle donna un violent coup dans la porte battante de sa cabine, provoquant ainsi un grand bruit. La coupant dans ses réflexions pessimistes et sa rage naissante, des pleurs retentirent. Énorme, encombrant. Elle n'avait pas entendu les pas de l'arrivante, ce qui la surprit, mais ne s'y attarda pas. Elle se demanda qui étais-ce et, ne réfléchissant pas plus longtemps, ce qui différait de d'habitude, prit son courage à deux mains pour aller voir discrètement.

Comment te dire, ou te faire comprendre, que la Vie n'était qu'un simple Songe ? Un Mensonge, que la Vérité Ronge.
Rire à m'en déchirer les abdos. Brûler nos complexes et nos vieilles pulsions d'ados.
Absente jusqu'au 18 août