Rayonnages

Inscription
Connexion
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

 FanFic  The wolf

Chapitre 1: Sortie nocturne.


Nathan se souviendrait toujours de cette nuit fatidique, cette nuit qui avait tout changé dans sa vie. Il n’avait alors que cinq ans et sa mémoire n’était pas au maximum de sa capacité, mais chaque seconde, chaque instant, étaient ancrés dans sa tête à jamais. Du moment où son père leur demandait d’être prudentes jusqu’à celui où elle se réveillait et qu’on lui avait annoncé la nouvelle qui avait tout changé. Tout était là dans ses moindres détails.

« Soyez prudents. On ne sait jamais ce qui se cache dans les bois, lors des pleines lunes. »

« Nous le serons comme toujours, mon chéri. Ce n’est pas la première fois que nous allons marcher. »

« Je sais. Je suis simplement inquiet ; j’ai entendu des moldus parler d’hurlements étranges la nuit et d’une forme suspecte qui se déplaçait rapidement. »

« Ce sont des moldus. Ils voient et entendent des choses étranges partout. Nous y allons, maintenant. Viens, Elena. »

Nathan savait que son père avait raison d’être inquiet et elle savait qu’il regrettait amèrement de ne pas les avoir retenues, ce soir-là. Elle lui répétait sans relâche qu’elle ne lui en voulait pas et qu’elle était heureuse de ce présent que la vie lui avait fait, mais son père ne démordait pas et s’en voulait toujours autant, ainsi que sa mère. Elle qui avait entrainé son fils dans une promenade dangereuse, sans rien pour les protéger, pas même sa baguette.

« Regarde, maman, la lune est toute ronde. Pourquoi la lune n’est pas toujours comme ça, maman ? »

« La lune passe son temps à recommencer sa vie, ma chérie. Elle nait, toute petite, puis elle grandit jusqu’à devenir entière. Puis, fatiguée, elle vieillit et rapetisse jusqu’à mourir. Le cycle recommence encore et encore. »

Un hurlement long et à glacer le sang, un frisson qui parcourt la colonne vertébrale, se fit entendre.

« C’était quoi ça, maman ? »

« Je ne sais pas, Nathan . Rentrons à la maison. »

Si Nathan avait su ce qui avait poussé ce hurlement, il se serait probablement enfuie à toute jambe. Aujourd’hui, il était heureuse que l’inconscience caractéristique des gamin de cinq ans l’ait poussé à prendre son temps pour s’arrêter regarder un joli faucon.

« Nathan, je t’en prie, cesse de regarder ce faucon et dépêche-toi, pour Merlin ! »

« Maman, pourquoi on doit rentrer maintenant ? »

« C’est dangereux. »

Comme pour souligner les dires de la mère inquiète, une grande forme inconnue aux deux humaines apparut. Hideuse et monstrueuse, elle poussa un hurlement à faire fuir les plus courageux. Ses yeux brillaient dans le noir, rouges comme le sang. La mère de Nathan cherchait à emmener sa petite en sécurité, mais ce dernier était comme ancrée dans le sol, hypnotisée par la créature devant lui[/b].

Chaque fois qu’il se remémorait cette scène, il riait. Inconsciemment, il souhaitait déjà le cadeau que cette créature, dont il savait dorénavant la nature, pourrait lui offrir.

Puis, un cri. Plusieurs cris, le noir total, des formes qui bougeaient de partout, le silence, des halètements, un hurlement. En quelques secondes, la mère était inconsciente, allongée sur le sol. Nathan était toujours debout, un air horrifié sur le visage. La créature approchait, montrant ses longues canines à l’enfant terrifiée. Une morsure sur son flanc, un hurlement de douleur et c’était terminé. Nathan était allongée sur le sol, lui aussi inconscient.

Le lendemain, il était à l’hôpital, son père à son chevet.

« Mon garçon, tu es réveillée ! Tu vas bien ? »

« Oui. Que s’est-il passé ? »

« Mon enfant, tu sais que dans notre monde, les loups garous existent. »

« Oui, je sais. Ils sont très dangereux. »

« Exactement. Étrangement, l’un d’eux t’a attaqué, mais ce n’était pas un loup-garou comme ceux que nous connaissons. Il n’avait pas la même forme, ni le même comportement. »

« Papa, j’ai peur. Dis-moi ce qu’il m’a fait. »

« Il t’a mordu. »

Un loup-garou. Voilà ce que Nathan était, finalement.

Un loup-garou, mais pas n’importe lequel.