Rayonnages

Inscription
Connexion

 FanFic   Nouvelle génération

Bonjour à tous,

Voici ma Fanfic qui raconte la vie à Poudlard d'Hugo et Rose Weasley, et Lily, Albus et James Potter.
J'espère que vous prendrez autant de plaisir à la lire que j'en ai eu à l'écrire.
N'hésitez pas à me faire part de vos avis et critiques, par hibou ou dans le sujet approprié.
J'essaierai de publier un chapitre par semaine, mais je ne promets rien.



Chapitre 1




-Je peux entrer ?

La petite tête d'Hugo Weasley passa à travers la porte du compartiment. Elle ne se montrait pas, mais tous les adolescents du compartiment se doutaient que Lily Potter était cachée derrière lui.
Le plus grand, un sorcier à l'air malicieux et aux cheveux noirs décoiffés, lui répondit.

-Si tu me prie à genoux, oui.

Tous les adolescents éclatèrent de rire, y compris Hugo et Lily, qui vinrent s'asseoir aux places libres.
Les sorciers et sorcières assis dans ce compartiment allaient à Poudlard, la célèbre école de magie, certains pour la première fois, d'autres pour la troisième. Les plus grands se souvenaient avec émotion de leur premier voyage dans le Poudlard express. Ils venaient tous d'une famille de sorciers, et n'avaient pas été surpris de découvrirent qu'ils étaient des sorciers, contrairement aux sorciers nés moldus. Ils étaient tous les descendants d'une génération de sorciers et sorcières très célèbres, ceux qui avait vaincu Voldemort et les Mangemorts. Dès leur arrivée à Poudlard, ils avaient joui d'une grande popularité. James, le plus grand était très affligé de devoir écoper de retenues malgré sa célébrité. C'était un véritable fauteur de troubles, et toutes les filles étaient dingues de lui. Il ne faisait jamais ses devoirs et avait découvert tous les passages secrets de l'école pendant son premier mois passé à l'école. Son père, Harry Potter, s'amusait souvent à dire qu'il faisait honneur à son second prénom, Sirius, qu'il avait hérité du parrain de Harry, décedé lors de la deuxième guerre contre Voldemort. James Potter était tout le contraire de son frere cadet. Albus Severus Potter était un élève très studieux, qui obtenait souvent des 0ptimals, et était horrifié à l'idée du nombre de retenues dont James était le possesseur. Malgré son caractère de rat de bibliothèque, Albus était doté d'une grande beauté, et attirait autant de filles que son frère, qui en était même jaloux.

Lily prit la parole.

-J'espère que l'on va être à Gryffondor, dit elle d'un ton inquiet.

Elle avait dit cela seulement pour alimenter la conversation. Lily détestait le silence, il la mettait mal à l'aise.


-On sait Lily, dit James d'un ton las, ça fait vingt fois que tu nous le dit.

-Ce sera la vingt et unième alors,
répondit elle avec une nuance de défi dans la voix.

De tous ses frères, sœurs, cousins et cousines, elle était la seule à tenir tête à James, qui en était profondément agacé.


-Que fera t-on si l'on est à Serpentard ? Demanda Hugo d'un ton paniqué.

Se retrouver dans la maison de Salazar Serpentard était la hantise de tous les jeunes sorciers assis dans ce compartiment. Heureusement, ils étaient tous allés dans la maison de Godric Gryffondor, là ou il le souhaitait. La répartition dans les différentes maisons de Poudlard se faisait avec le Choixpeau, un vieux chapeau à l'air décrépit, mais qui angoissait tous les jeunes sorciers. Il contenait l'esprit des quatre fondateurs de Poudlard, Salazar Serpentard, Godric Gryffondor, Helga Poufsouffle, et Rowena Serdaigle. Chaque maison a ses qualités et ses défauts.
Une dame toqua à la porte du compartiment, coupant net Rose Weasley qui voulait rassurer son jeune frère. C'était la fille d'Hermione Granger et Ron Weasley, et elle était très intelligente. Elle s'entendait à merveille avec Albus, car ils avaient le même caractère, mais aussi le même âge. Ils faisaient souvent leurs devoirs ensemble, mais il était hors de question qu'ils partagent leur réponses. L'amitié à des limites tout de même.


-Vous voulez quelque chose les enfants ?


C'était la dame qui distribuait les friandises magiques. Elle était déjà là du temps de son père, et James fut tenté de lui demander son âge, mais il ne trouvait pas ça très respectueux. Il se contenta donc de choisir ses bonbons préférés et de conseiller les autres.

-Prends des chocogrenouilles, tu vas adorer,
suggéra t-il à Hugo.

Une fois leur choix fait et la dame repartie, ils s'attaquèrent aux friandises. Leurs bonbons préférés étaient les chocogrenouilles, mais il fallait prendre garde à ce qu'elles ne s'échappent pas. Tous faisaient une collection de cartes de chocogrenouilles, et ils commencèrent à se les échanger. James avait déjà fini sa collection et en commençait une deuxième.
Soudainement, un cri se fit entendre.

-C'est tonton Ron ! S'était exclamé Lily.

James sourit.


-Oui il y a aussi tante Hermione et papa, lui dit-il, je ne te les ai jamais montrés ?
-Non, répondit-elle, très impressionnée.

Cela était étrange de voir le sourire habituel de son oncle sur une carte de sorcier célèbre.
Pendant que James et Lily conversaient, Hugo avait glissé dans sa bouche une dragée surprise de Bertie Crochue. Ses traits se crispèrent puis prirent une expression horrifiée.


-Oh non ! Je suis tombé sur le goût crotte de nez.

Ils éclatèrent de rire. Eux-mêmes avaient une longue expérience dans les goûts vraiment répugnants des dragées surprises de Bertie Crochue. Albus en avait eu goût poubelle, et Rose foie et tripes. Mais jamais ils n'avaient songé à cesser de les déguster. C'était justement la surprise qui était drôle. James se demandait souvent comment étaient réalisés les arômes, mais il jugeait préférable de ne pas chercher à le savoir. Lorsque leur fou rire se fut arrêté, les deuxièmes années décidèrent de sortir leur baguette pour impressionner les plus jeunes. James ne voulait pas les imiter, car il avait peur de se rendre ridicule à côté de ses deux premiers de la classe. Mais il ne l'avouerait pour rien au monde. Quand Lily lui posa la question, il répondit qu'ils s'en sortaient très bien tous seuls. Rose demanda quel sort ils voulaient la voir exécuter. Lily avait très envie de voir le sort Multicorfors, elle qui adorait s'habiller et se costumer, et Hugo tenait absolument à voir le sort de désarmement, Expelliarmus. Albus et Rose se firent face et levèrent leur baguettes. Tous avaient les yeux rivés sur eux. Albus ouvrit la bouche, mais Rose fut plus rapide et le désarma en une seconde. Lily et James applaudirent, et Hugo la hua. Albus demanda sa revanche, mais Lily tenait absolument à ce que Rose se change avec un sortilège. Cette dernière sourit, puis prononça la formule, et se retrouva avec une robe de sorcier à la place de ses habits moldus. Cette fois, tous applaudirent. Rose, un peu gênée, se rassit pendant que les autres se changeaient à la main, sauf Albus qui était un peu vexé de s'être fait battre par une fille. Alors, Hugo poussa un cri.

-Poudlard ! On arrive !

Toute l'angoisse qui s'était évaporée revint alors aussi vite qu 'elle était partie. Lily et Hugo déglutirent bruyamment.
Ils descendirent tous du train, leurs camarades s'écartant sur leur passage comme pour une famille royale, ce qui les gênait tous, sauf James, qui y prenait plaisir et faisait des signes aux filles qui le dévisageait d'un air gourmand. Albus leva les yeux au ciel. Lily et Hugo espéraient pouvoir suivre leurs aînés, mais ils furent séparés, car les premières années rejoignaient l'école en barque et les plus grands en diligence. Cela augmenta leur angoisse. C'est à cet instant qu'une géant main s'abattit sur leurs épaules, et força leurs jambes à se plier. Rubeus Hagrid les salua.


-Vous voila vous deux ! Vous ne pensiez quand même pas m'échapper, leur dit-il en souriant.


Les deux premières années lui sourirent à leur tour. Il n'avait jamais vu Hagrid, mais avait l'impression de le connaître, car leurs aînés leur parlait souvent de lui. Hugo s'apprêtait à le saluer à son tour, mais Hagrid les poussa dans une barque avec deux autres premières années. Lily, qui était très sociable engagea la conversation.


-Bonjour, vous vous appelez comment ? Moi c'est Lily, et lui Hugo. Nous sommes cousins. Vous avez quel âge ? Je suis bête, vous avez le même âge que nous puisque vous allez à Poudlard en barque ! Vous voulez être dans quelle maison ?

Parler détendait Lily, même si elle avait conscience d'avoir un peu effrayé ses interlocuteurs. Voyant qu'elle attendait une réponse, l'un d'eux prit la parole.


-Moi c'est Ethan. Et lui je sais pas. Moi je voudrais bien être à Serdaigle, j'adore étudier !

L'autre première année se contenta d'un.

-Antoine.


Hugo lui adressa un regard entendu, signifiant que lui aussi trouvait sa cousine vraiment bizarre. Lily reprit.

-Serdaigle, c'est pas mal, mais moi je voudrais être à Gryffondor, répondit-elle sans qu'on lui ait posé la question, et comment est ta baguette ?

Ethan semblait un peu plus détendu, et lui dit.


-Elle est en bois de noisetier avec du ventricule de dragon à l'intérieur. Et toi ?

-Du crin de licorne, et du bois de noisetier, comme toi
, précisa t-elle, comme si Ethan était incapable de faire le rapprochement. Tu as des frères et sœurs ?

-J'ai une sœur jumelle, qui est dans une autre barque, dit-il en montrant du doigt une embarcation similaire à la leur. Et toi ?

-Moi j'ai deux grands frères, Albus en deuxième année et James en troisième. Il ne fait que des bêtises,
dit-elle en riant.

Ethan et Antoine écarquillèrent les yeux.

-Tu es Lily Potter ! S'exclamèrent-ils à l'unisson.

Lily fut très surprise, mais également très fière. Elle ne pensais pas être autant connue.

-Oui c'est moi. On arrive !

Effectivement, les barques s'étaient arrêtés et les élèves commençaient déjà à descendre. Ils firent de même et levèrent les yeux. Le château était encore plus impressionnant vu d'aussi près. Un professeur vint les chercher et les amena a l'entrée. Lily et Hugo saluèrent Hagrid avant de le perdre de vue et suivirent le groupe.

-Restez ici et ne bougez pas, leur recommanda le professeur. Sauf si vous voulez vous faire dévorer par les monstres de la forêt.

Aucun élève n'était assez naïf pour croire aux contes pour enfants, mais ils se doutaient bien qu'il y avait d'autres créatures bien plus effrayantes dans la forêt interdite. Ils patientèrent quelques instants, puis le professeur revint les chercher.

-Entrer sans faire de bruit et placez-vous en file devant le chapeau.

Les élèves obéirent, beaucoup trop terrifiés à l'idée de leur répartition qui arrivait à grands pas pour désobéir. Le silence se fit à leur entrée. Le professeur prononça un bref discours, puis le Choixpeau se mit à chanter.


Mon devoir est chaque année
De déceler la vérité
En chacun une qualité
Un défaut, un objectif
Vous pouvez être chétif
Si vous êtes intelligent
A Serdaigle, vous irez sûrement
Si vous avez du courage
Tout le temps, à tout âge,
Vous avez l'âme d'un Gryffondor
Si vous êtes sympathique,
Que vous avez des sens pratiques,
A Poufsouffle vous irez
Vous verrez, vous adorerez,
Si vous êtes très rusé,
Mais aussi très obstiné
Serpentard est votre maison,
C'est votre destination.


Tous les sorciers et sorcières applaudirent, sauf quelques premières années, qui étaient bien trop angoissés et n'avaient même pas écouté la chanson du Choixpeau. Les applaudissements s'éteignirent d'eux-mêmes, puis le professeur commença à appeler les jeunes premières années.

-Albove, Antoine !

Maintenant, Lily comprenait pourquoi Antoine était si tendu. Passer le premier était tout bonnement terrifiant. Antoine s'assit sur le tabouret, et le professeur posa le Choixpeau sur sa tête. Celui-ci parut réfléchir quelques instants, puis annonça.

-Serpentard !


Un grand sourire illumina le visage d'Antoine. Il rejoignit la table des Serpentards qui l'applaudissaient en courant. Lily applaudit avec les autres, mais elle était déçu qu'Antoine soit allé à Serpentard, car leur amitié serait impossible. D'autres premières années furent appelés et répartis dans diverses maisons, puis ce fut le tour de Lily.


-Potter, Lily


Tous les regards se braquèrent sur Lily à la mention de son nom. La pauvre était déjà terrifiée, et les centaines de regards qui la dévisageaient accentuaient son angoisse. Elle alla s'asseoir, vraiment pâle, puis on lui posa le Choixpeau sur la tête. Ce fut sans hésitation que celui-ci déclama.

-Gryffondor !

Lily retrouva instantanément ses couleurs naturelles, et se dirigea vers la table des Gryffondor, ou Albus, James et Rose l'accueillirent avec des immenses sourires. Hugo baissa la tête et tenta de se détendre. Il n'entendait même plus dans quelle maison étaient répartis les autres. Enfin, il fut appelé. Il tenta de garder une contenance, et s'assit. Il sentit un poids sur sa tête, puis une voix.

-Alors, ENCORE UN WEASLEY ! MAIS VOUS ÊTES COMBIEN ? Bon, tu vas aller à GYFFONDOR !


Hugo sentit la pression accumulés disparaître, et il rejoignit sa table, la répartition n'étant plus qu'un lointain souvenir. Le banquet de début d'année commença. Albus leur présenta tous les professeurs sans exception, ne tarissant pas d'éloges sur chacun.


-Là c'est Mr Grant, le sous-directeur, celui qui vous à escortés. Il est un peu sévère, mais je l'adore. C'est le directeur de Serdaigle. Et à côté de lui, c'est Mme Tzaum. C'est la directrice de Gryffondor et le professeur de vol. Je ne suis pas très doué en Quidditch, c'est plutôt James et Rose.

James était l'attrapeur de Gryffondor, et Rose sa gardienne. James venait d'être nommé capitaine de l'équipe. Les deux dernières années, l'équipe de Gryffondor avait gagné tous ses matches. Albus reprit.

-Et tout à droite, c'est Mr Blair. C'est le seul professeur que je n'aime pas. Il est vraiment exécrable. C'est avec lui que j'ai eu la seule retenue de ma vie. Il est professeur de sortilège, mais il est vraiment nul, personne ne comprend rien à ses cours. Le professeur d'histoire de la magie est à côté de lui. Je l'adore. C'est le directeur de Poufsouffle. Et le directeur de Serpentard, c'est le professeur de potions. C'est la petite dame au milieu avec un grand chapeau. Ces cours sont excellents.

Pendant qu'Albus leur présentait leurs futurs professeurs, James et Rose avaient commencé à dévaliser les mets succulents disposés sur la table. Hugo, qui se désintéressait du discours d'Albus, s'empara d'une cuisse de poulet très prudemment, de peur qu'elle ne lui saute à la gorge. La soirée fut animée par l'arrivée des fantômes, et Lily commença tout de suit une conversation avec Nick quasi sans tête, alias Sir Nicholas. Elle fut très intéressée par le fait d'être quasi-sans tête, ce qui agaça Sir Nicholas. Tout le monde savait qu'il aurait préféré que sa décapitation soit fini pour pouvoir accéder au club des chasseurs sans têtes. Lorsque tout le monde eut mangé à sa fin, le directeur, Mr Russel, prononça un discours sur la joie d'être réunis autour d'un bon repas, et ils chantèrent l'hymne de Poudlard. Enfin, le préfet de Gryffondor vint les chercher pour les emmener à leur dortoir. James leur proposa de passer par l'un de ses passages secrets, et Hugo accepta. Lily connaissait trop bien son frère pour se douter qu'il s'agissait d'un piège. Ils se mirent en route, et Lily discuta avec presque tous les tableaux avant d'arriver au dortoir. Elle trouvait fascinant les escaliers qui bougeaient, contrairement à ses camarades qui se cramponnaient à la rampe pour ne pas tomber. Ils arrivèrent dans la salle commune de Gryffondor, et le préfet leur montra le chemin de leur dortoir. Lily fut surprise de découvrir James et Hugo affalé dans un pouf près de la cheminée, car elle pensai que James laisserais Hugo coincé dans un passage secret toute la nuit. Soit il n'avait pas voulu lui gâcher son premier jour à Poudlard, soit Hugo avait été assez malin pour ne pas se laisser piéger. Lily parierait plutôt sur la deuxième proposition. Elle monta dans son dortoir, ou sa valise avait déjà été amenée, se changea, et s'effondra sur son lit. Sa première journée à Poudlard avait été merveilleuse.

Un sens interdit, en somme ce n'est qu'un sens autorisé, mais pris à l'envers.
Pierre Dac