Terrain d’entrainement

Inscription
Connexion

 RPG++  Des Pies devenues Frelons  PV 

*DRRRRIIIIIIIIIIIIINNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNGGGG*

D'un geste rageur, Cal abattit durement son poing sur son infâme réveil, mettant fin au supplice de la sonnerie. Les yeux encore collants et la bouche pâteuse, il se laissa mollement retomber sur son matelas de plumes, dans un état assez proche de ce qu'on pouvait assimiler au bout de sa vie. Il jeta un rapide coup d'oeil au lit de ses camarades, tous vides, ces derniers étant sûrement déjà en train de déjeuner. La journée de la veille, ou plutôt la soirée, avait été enflammée, et le rouquin se prenait le retour de bâton en pleine figure. Mais quelle journée magnifique ! Les bras en croix, vêtu seulement d'un bas de pyjama rayé bleu et blanc, il s'en remémora les événements...

Tout avait commencé dans la salle commune en fin d'après-midi, ou un attroupement s'était formé autours du grand panneau d'affichage des Poufsouffle. Cal, curieux, et déjà tout sourire grâce à l'obtention d'un optimal à son devoir de botanique, s'était approché de la grappe agglutinée formée par les jaunes et noirs. Alors qu'il avait entrepris de se frayer un chemin jusqu'aux informations suscitant tous ces remous, il avait reçu une multitude de tapes dans le dos, un camarade de classe allant même jusqu'à lui ébouriffer les cheveux. Son excitation était alors montée graduellement, jusqu'à devenir palpable.
*Se pourrait-il que ce soit... nan nan ça ne doit pas être ça, pas de faux espoirs Cal* s'était-il alors dit... alors que c'était exactement ce dont à quoi il pensait. En effet, le parchemin placardé la était bien les résultats des sélections de Quidditch de milieu d'année, annonçant l'équipe qui affronterait Gryffondor en fin de trimestre. Ils étaient enfin la... Cal, ne se sentant plus très bien, s'était alors avancé et, marquant du doigt sa lecture, avait pris connaissance de la liste. *Baxrendhel.. Montmort.. Sifferlen.. Huet, la formation classique, et les remplaçants.. Lyn.. Hunter.. Malfia...*. Les bras du rouquin étaient alors tombés le long de son corps, ballants, et il s'était senti tout faible. A côté de tous ces noms écrits à l'encre émeraude se trouvait le sien. Lui, Calum, avait été sélectionné dans l'équipe, et ce dés sa première année.
La suite des événements, il n'en avait que des flashbacks. La surprise et l'incrédulité avait vite laissé place à la joie. Il se souvenait s'être jeté dans les bras de Jeff, son camarade et ami également sélectionné, et ils avaient sauté partout en criant leur joie. Puis il s'était organisé une petite fête improvisée dans la salle commune, à base de jus de citrouille, de chocogrenouilles et de dragées surprises, pour fêter les nouveaux sélectionnés. Ils avaient tous beaucoup ri, puis la "fête" s'était déplacée dans les dortoirs, dans le cas de Jeff et Cal dans celui des garçons, et avait duré jusque tard dans la nuit. Beaucoup trop euphorique, il n'avait quasiment pas fermé l’œil de la nuit, et il se retrouvait maintenant plus fatigué que jamais, peinant à sortir de son lit.
Cette conclusion désolante mit fin à sa rêverie, et il se tira tant bien que mal de ses draps, d'humeur maussade malgré sa sélection. En effet, même si il était un joueur de quidditch maintenant, il n'en était pas pour autant dispensé de cours. Il s'habilla au ralenti et, son livre d'Histoire de la Magie sous le bras, se dirigea d'un pas traînant vers la Grande Salle. Alors qu'il s'asseyait sur les longs bancs de bois de la table des blaireaux, sur le point de prendre son petit déjeuner, il se souvint soudainement de la promesse qu'il avait fait à Jeff, avant de monter dans les dortoirs. Le rouquin avait en effet rendez-vous avec ce dernier après sa classe du matin pour un tout premier entrainement entres coéquipiers ! Surexcité, il déjeuna a toute vitesse, manquant de renverser son lait sur un troisième année, et quitta en hâte l'immense pièce. C'était maintenant un Calum revigoré et plein d'énergie qui se dirigeait vers la classe de monsieur Heltowni.

L'heure de cours passa horriblement lentement. Le rouquin n'avait pas arrêté de jeter des coups d’œil par les fenêtres, essayant d'apercevoir le stade qu'il occuperait très bientôt. Il avait bien repéré Jeffrey au deuxième rang, mais, ayant peur de se faire attraper en train de roupiller, avait préféré s'isoler dans le fond. Lorsque le professeur les libéra enfin, Cal se précipita hors de la salle, n'attendant même pas son nouveau coéquipier, trop excité, et attrapa au passage les devoirs pour la semaine prochaine. Il courut aussi vite que ses jambes le lui permettaient jusqu'au terrain d'entrainement, et pénétra dans un dérapage magnifiquement contrôlé dans le vestiaire des Frelons, son nouveau vestiaire. L'Euphorie de la veille le regagna subitement. Il se mit à longer le banc, ou les équipements des nouveaux membres avaient déjà été disposés. Il arriva enfin au niveau du sien. Au dessus de sa case était écrit son nom, en lettres d'or dans le bois. Il s'y installa et commença à s'équiper avec émotion. Les protections, toutes neuves, sentaient bon le cuir. Une fois paré, il enfila une des robes d'entrainement de Poufsouffle, et sortit au grand air. La météo avait choisi d'être clémente avec les deux garçons. Le ciel était en effet dégagé, et il n'y avait presque pas de vent.
Cal, après réflexion et à défaut de ne pas l'avoir attendu à la sortie du cours, avait choisi d'attendre Jeff pour choisir un balai, et il s'assit alors en tailleur au centre du terrain, les yeux rivés vers l'entrée du celui-ci.
Dernière modification par Calum MacKinnon le 30 mai 2018, 1 h 25, modifié 6 fois.

Joueur de Quidditch pour les Frelons
Première année RP
MacKinnon AVEC UN A ENTRE LE M ET LE C

 RPG++  Des Pies devenues Frelons  PV 

Jeffrey griffonnait d'un air distrait sur son parchemin, le regard un peu éteint. Le jeune garçon avait passé une bien trop courte nuit pour pouvoir se concentrer sur son cours d'Histoire de la Magie, pourtant une de ses matières préférées. Les minutes semblaient s'étirer en heures et Jeffrey du réprimer une forte envie de bailler. Il faut dire que trois heures de sommeil n'étaient clairement pas suffisantes pour la journée qui l'attendait, avec sa première session de Quidditch au programme...

Hier en fin d'après-midi Jeff était rentré de ses cours et avait vu un attroupement autour du tableau d'affichage de la salle commune. C'était toujours le signe d'une nouvelle fraichement affichée. Mais cette fois ci le jeune Poufsouffle perçut une certaine fébrilité et excitation dans l'air.
Son cœur sembla descendre en rappel et remonter aussi sec quelque part au niveau de sa pomme d'Adam. Il avait oublié... Comment cela était il possible, lui qui y pensait tout les jours depuis quelques semaines ? Oublier que les nouveaux membres de l'équipe de Quidditch seraient annoncés ce jour lui sembla improbable, surtout après des jours d'attente et de stress. Rapidement Jeffrey essaya de se frayer un chemin vers le tableau, sa grande taille lui permettant de s'imposer plutôt aisément pour un première année. En tant normal il aurait attendu patiemment son tour mais là... Là il s'agissait de Quidditch : sa passion, son rêve... La bouche un peu sèche et la respiration bloquée Jeffrey arriva enfin à lire le fameux parchemin.

Les yeux de Jeffrey lisaient à toute vitesse. Le blabla habituel... Ok... Les titulaires par ordre alphabétique... Oui évidemment ils sont au top... Les remplaçants...  - Nouvelle descente en rappel de son cœur - Hunter, Jeffrey / Lyn, Eden / Malfa, Wendy / McKinnon, Calum... Jeffrey resta impassible. Il reprit la lecture de la ligne, une fois, deux fois, trois fois même ! Lui, un membre des Frelons, dès sa première année ? Il devait s'agir d'une farce...
Etonnamment calme Jeffrey ne parvenait pas à savoir comment réagir. L'information lui était depuis longtemps parvenue mais il se refusait d'y croire. Ce n'est que quand il vit Calum, lui aussi inscrit sur la liste, se jeter dans ses bras et radieux qu'il commença à accepter l'idée. Toute l'émotion contenue jusqu'alors explosa. En compagnie de son camarade ils sautèrent et crièrent alors de joie dans la salle commune, indifférents aux rires alentours.

Chez les Poufsouffle tout était prétexte à la fête. L'annonce de quatre nouveaux Frelons était bien évidemment une occasion en or de faire la fête. Jeffrey avait reçu de nombreuses félicitations et accolades. Contrairement à d'habitude il n'était pas resté auprès de son cercle d'amis proches mais il avait plaisanté avec tout le monde, désinhibé par cette grande nouvelle qu'était sa sélection dans l'équipe de Quidditch.

Une fois arrivé dans les dortoirs Jeffrey et ses camarades du dortoir débriefèrent longuement l'évènement, parlant, riant, plaisantant, mangeant des friandises... Quand il se coucha enfin il fallut longtemps à Jeff pour que l'excitation redescende. Autour de lui tout le monde, même Calum lui semblait il, dormait. Le jeune Poufsouffle lui ne trouvait pas le sommeil, il pensait à son père.
Gilmore Hunter avait fait des merveilles comme poursuiveur des Poufsouffle pendant ses études. Il avait ensuite intégré la réserve des Frelons de Wimbourne et était promis à un brillant avenir avant de se blesser gravement. Demain Jeffrey lui annoncerait la nouvelle, il avait hâte de le rendre fier, de partager sa passion avec lui. Il avait aussi de l'appréhension. Il faudrait être à la hauteur, ne pas décevoir. Depuis quelques années déjà son père plaçait de grands espoirs en son fils pour qu'il prenne la relève. Qu'il réussisse là où il avait échoué...

DrrrrrriiiiiIIIIIIIIIIIiiiiiinnnnnnnngggggg !


La sonnerie de fin de cours venait de retentir, tirant Jeffrey de sa rêverie. La moitié des élèves sortaient déjà de la salle. Il reprit rapidement ses esprits et se leva d'un bond, comme électrifié. Il était l'heure du Quidditch ! Jeffrey prit son devoir avec une pointe de culpabilité, il n'avait pas écouté grand chose... Chassant de son esprit cette préoccupation - il s'en occuperait plus tard - Jeffrey se rendit rapidement au terrain d'entrainement. Calum devait déjà être parti, il ne l'avait pas vu dans la salle de classe après la sonnerie.

Jeffrey accéléra le pas, traversant le parc en direction du terrain d'entrainement, chaque pas faisant un peu plus monter l'excitation. Il arriva dans le vestiaire, Jeffrey essayait de tout regarder à la fois, les casiers, les douches, le tableau des stratégies... Il n'aurait pas su expliquer comment ni pourquoi mais il se sentait déjà dans son élément, comme chez lui. C'était une chose étrange chez Jeffrey. Dès qu'il se faisait du sport il n'était plus le même. Fini la timidité, les doutes et la peur de mal faire. Il devenait déterminé, confiant et positif. Il était une autre personne, le sport était son univers et le Quidditch n'échappait pas à la règle.

Se sentant formidablement bien, Jeffrey fut ravi de voir les nouveaux équipements. Ils étaient magnifiques, aux couleurs de sa Maison avec toutes les protections nécessaires. Le sien se trouvait dans sa case, où était tracé HUNTER. J en lettres d'or. Jeffrey regardait la batte sous tous les angles... Il voulait devenir batteur plus tard, pour les Magpies de Montrose idéalement. La même équipe que Calum. Cal... Son équipement n'était plus là, ce qui voulait dire qu'il devait l'attendre...

Jeffrey se changea en toute hâte, désireux de ne pas trop faire attendre Cal. Il se précipita dehors et il vit en effet son camarade assis au centre du terrain dans l'herbe. Jeffrey s'approcha pour l'aider à se relever, lui tendant la main, et dit :

« Salut Cal ! Désolé j'espère que tu n'as pas trop attendu. J'ai hâte de commencer, c'est cool qu'on puisse se faire une petite séance entre fans des Magpies. On va choisir les balais ? »

Le temps était clément, le terrain d'entrainement vide, pour eux seuls et ils étaient entre amis. La journée parfaite en somme.

Membre de l'équipe de Quidditch des Frelons

 RPG++  Des Pies devenues Frelons  PV 

Cal perdu dans ses pensées, n'avait pas vu Jeffrey entrer dans les vestiaires. Complètement déconnecté de la réalité, les yeux perdus dans le bleu du ciel, le jaune et noir se voyait déjà sur les terrains au prochain match. Le scénario était clair : après être rentré quelques fois à la place de sa gardienne, chaque fois avec un arrêt décisif, il voit le match partir sur des penaltys. Les rouges et or et eux-même se disputent la Coupe sur cette séance de tirs au but, et sa capitaine, le voyant en confiance, décide de l'aligner devant les anneaux, faisant ainsi reposer les espoirs de toute une maison sur ses épaules. Il laisse passer le premier, parce que quand même faut rester réaliste, puis réalise une magnifique parade sur le deuxième. C'est alors au tour des Frelons de tirer, pour la victoire. Cal vole vers sa capitaine, plus confiant que jamais, et lui lance un "laisse moi tirer celui-là" ma foi très charismatique. Après une légère hésitation, elle acquiesce, et le rouquin s'envole à nouveau, prend le souafle que l'arbitre lui tend, et part aux buts. Puis tout se ralentit. Cal, yeux dans les yeux avec la gardienne adverse, ne respire plus. Il part à droite, et, feintant son vis-à-vis, envoie un magnifique tir croisé dans l'anneau des 17m. La scène, semblant tout droit tirée d'un film, voit la balle rouge se loger parfaitement dans le cercle d'or. Puis tout devient flou. Le stade explose, ses coéquipiers se jettent sur lui, et..

- Salut Cal ! Désolé j'espère que tu n'as pas trop attendu.

Tiré de sa rêverie, le gamin baissa les yeux sur Jeff, des yeux écarquillés de surprise, ne l'ayant pas le moins du monde entendu arriver. Son camarade se tenait la, harnaché comme il fallait pour une séance d'entrainement en règle. Cal se releva alors promptement, s'épousseta le derrière, et tendit énergiquement sa main à son compère, qui la serra en retour.


- Hey Jeff ! Excuse moi je divaguais, fit-il en rigolant, et oh t'inquiète, on est pas à deux minutes près !

Il était obligé de lever la tête pour regarder son ami dans les yeux, ce dernier faisant une bonne dizaine de centimètres de plus que lui. Il l'observa néanmoins dans son ensemble. Jeff revêtait également un tout nouvel équipement, qui lui donnait plutôt fière allure, malgré une robe un peu courte pour sa grande taille.

- J'ai hâte de commencer, c'est cool qu'on puisse se faire une petite séance entre fans des Magpies. On va choisir les balais ?

L'enthousiasme de son camarade était au moins aussi grand que celui de Cal, promettant un entrainement du tonnerre. Il répondit par l'affirmative, et les deux bambins se dirigèrent d'un pas enjoué vers le local, ou étaient entreposés tous les balais que l'Ecole mettait à disposition pour les cours, mais aussi pour les équipes de quidditch. Et il y en avait beaucoup plus que ce que le jeune poufsouffle imaginait initialement, beaucoup, beaucoup plus. En effet la pièce, pourtant spacieuse, en devenait presque oppressante du fait du nombre important de balais. Pas pour les deux jaunes et noirs cependant, qui avaient soudain l'impression d'être au paradis. Lâchant un soupir d'extase, ils se mirent à examiner les balais sous tous leurs angles. Il y en avait plus d'une cinquantaine, de pleins de marques différentes. Cal passa vite en revu la partie réservée aux cours, n'étant constituée que de vieux Brossdurs. Il arriva au râtelier dédié aux équipes de quidditch, et des étoiles se mirent à briller dans ses yeux. Les balais se trouvant la n'étaient évidemment pas les plus chers du marché, ni même les plus récents, mais tout de même ! Des Etoiles Filantes, des Nimbus, et même des Manchevifs étaient entreposés aux côtés de modèles plus modestes, tels que les Comètes. Un en particulier attira l'attention du jeune garçon. Le balai en question était un Nimbus 1001, grand frère du célèbre Nimbus 2000. Il s'en saisit, admirant par la même occasion le nom du modèle gravé en lettres d'or sur le bout du manche. Il n'était pas tout neuf, mais pas non plus abîmé au point d'avoir à le polir, ou même le tailler. Cal en jaugea les mesures, et se réjouit de voir qu'il était parfaitement à sa taille. Il se tourna vers Jeff, encore en train de chercher son bonheur.

- Eh, je sais pas toi, mais moi je pars sur du classique, dit-il, en exhibant fièrement le balai tout noir, qu'il trouvait magnifique, aller dépêche toi, je t'ai déjà assez attendu ! finit le rouquin, en lançant un clin d’œil malicieux à son coéquipier.

Il sortit en courant du local, puis, incapable d'attendre plus longtemps, enfourcha le Nimbus et décolla.

Joueur de Quidditch pour les Frelons
Première année RP
MacKinnon AVEC UN A ENTRE LE M ET LE C

 RPG++  Des Pies devenues Frelons  PV 

Jeffrey venait visiblement de tirer Calum d'une profonde rêverie car ce dernier mit quelques instants à réaliser qu'il n'était plus seul. Apparemment ses pensées étaient des plus agréables car il paraissait très relax avant de s'adresser à Jeffrey d'un air amusé.

« Hey Jeff ! Excuse-moi je divaguais. Et oh t'inquiète, on est pas à deux minutes près ! »

Après avoir aidé Cal à se relever les deux garçons prirent la direction de la remise à balais, sous un soleil éclatant. Ils riaient aux éclats pour un rien, signe de l'enthousiasme et de l'euphorie qu'ils ressentaient. Jeffrey connaissait et fréquentait souvent Calum dans les dortoirs et en cours. Les deux garçons s'appréciaient et plaisantaient souvent ensemble. Ils s’étaient même découvert un point commun : tous deux étaient des supporters des Pies de Montrose et de leur jeu spectaculaire.

Malgré tout leurs discussions ne dépassaient jamais de ces sujets. Passés les rires et plaisanteries ils ne se livraient pas outre mesure l'un à l'autre, chacun menant sa petite vie à Poudlard de son côté. Peut-être cela allait-il changer maintenant qu'ils étaient coéquipiers. La soirée de la veille semblait déjà avoir renforcé leur complicité.

Arrivé au local Jeffrey se servit de sa baguette magique pour ouvrir la porte. Il dû ensuite étouffer une exclamation. Le jeune Poufsouffle n'avait jamais vu autant de balais devant lui ! Des dizaines de vieux Brossdurs tout abimés étaient entassés, ces balais servaient pour les cours.
Jeffrey s'avança davantage dans le local et fut époustouflé par le choix possible. Ce n'était certes pas les derniers modèles mais il avait envie de tous les essayer. Calum avait déjà choisi son Nimbus 1001 tandis que Jeff observait encore. Cela représentait bien le caractère des deux enfants : Calum le fonceur et Jeffrey plus observateur.

Etonnamment les postes rêvés des jeunes garçons étaient à l'opposé de leurs caractères : le poste de gardien souhaité par Cal nécessitait du recul et du sang froid tandis que celui de batteur visé par Jeffrey exigeait de la spontanéité et un côté impétueux. C'était la beauté du sport : pouvoir sortir de son tempérament habituel, montrer autre chose de soi-même et repousser ses limites...

« Eh, je sais pas toi, mais moi je pars sur du classique. Allez dépêche-toi, je t'ai déjà assez attendu ! »

Jeffrey fut tiré de sa rêverie par son camarade qui sortit en courant du local, décidemment débordant d'énergie. Il s'activa donc dans sa réflexion et finit par opter pour un très joli modèle, un Comète 260, qui possédait de bonne caractéristiques et que le jeune garçon avait hâte d'essayer. Il contempla quelques instants l'élégance et l'aérodynamisme de ce balai profilé puis se souvint que Calum l'attendait. Il sortit à son tour en courant du local, après avoir pris un souaffle, et ne fut pas surpris de trouver son camarade dans les airs.

A son tour Jeffrey enfourcha son balai et décolla, laissant le souaffle dans l'herbe. Les leçons de vol lui avaient donné de l'assurance et il agissait désormais assez naturellement. A peine élevé du sol il ressentit une formidable sensation de bien-être et de liberté. Lui d'ordinaire peu aventureux ne ressentait aucune crainte dans les airs, comme s'il était dans son élément.

Il fit quelques accélérations autour du terrain, profitant de la puissance et la vitesse de son Comète 260. Jeffrey prenait plaisir à prendre la position la plus aérodynamique possible, sentant le vent fouetter son visage et ébouriffer ses cheveux. Il n'en revenait pas d'avoir une telle chance, d'intégrer l'équipe de Quidditch de Poufsouffle si tôt dans sa scolarité. Le néo-frelon effectua plusieurs changements de direction assez osé et il s'extasiait intérieurement des prouesses dont étaient capable ce balai. Après quelques tours il rejoignit Calum, le sourire aux lèvres, et lui dit joyeusement :

« Ca va vraiment être super, le temps est idéal ! On s'y jette ? On pourrait se faire des passes pour commencer ? Même si j'ai hâte d'essayer de renvoyer des cognards. »

Jeffrey avait pour l'instant laisser la batte et la caisse des cognards dans le local. Il revint brièvement au niveau du sol pour récupérer le souaffle laissé dans l'herbe et redécolla aussi vite que possible, se plaçant à plusieurs mètres de son camarade. Il n'était cependant pas aisé de voler avec un souaffle encombrant sous le bras. Tout aussi impatient que lui, Jeffrey s'exclama :

« Prêt Cal ? Attrape ! »

Jeffrey lança alors avec application le souaffle en direction de son coéquipier. Commencer par des passes ferait un bon échauffement.

Membre de l'équipe de Quidditch des Frelons

 RPG++  Des Pies devenues Frelons  PV 

Dès lors que ses pieds quittèrent le sol, une intense bouffée d'euphorie gagna le jeune garçon. Voler, c'était vraiment quelque chose d'unique, d'incomparable. Cal ne s'était jamais senti aussi libre que sur un balai. Cela réveillait des émotions insoupçonnées, sauvages. Cette impression que le monde vous appartient, cette excitation, mais également cette adrénaline à chaque accélération ou virage brusque. Il n'y avait rien de tel.
Ses longues boucles -même si le tout s'apparentait plus à des ondulations qu'à des boucles- rousses, déjà pénibles au quotidien, étaient un calvaire dans les airs. Mais Cal avait depuis longtemps trouvé la solution pour pallier au problème : son bandana fétiche. Il l'avait demandé à sa mère dès ses premiers vols afin de dompter sa chevelure rebelle, et l'avait porté à chaque match qu'il jouait contre ses amis dans les forêts de Montrose. Il n'avait rien de très spécial ce bandana, à part sa couleur noire unie et la capacité d'être bien utile, mais peut-être que maintenant qu'il était dans l'équipe il y broderait leur emblème, ou son numéro de robe... Après l'avoir bien serré en dessous de la masse de ses cheveux, il entreprit d'effectuer quelques tours de chauffe en attendant son camarade.
Le Nimbus qu'il s'était dégoté était incroyable. Le balai réagissait avec une précision chirurgicale au moindre mouvement du garçon, et pouvait être poussé à de grandes vitesses. Le manche, déjà agréable pour les yeux dans son manteau noir ébène, vibrait juste ce qu'il fallait, et l'aérodynamisme était optimal. C'était sans discussion possible un balai de qualité, et le poufsouffle remerciait du fond du cœur celui ou celle qui avait pris l'initiative d'en équiper les joueurs. Au fur et à mesure qu'il tournait dans le stade, alternant vitesse et zig zag, il reprenait doucement ses marques. Cela faisait un bon bout de temps maintenant qu'il n'avait pas volé de la sorte, les cours de vol étant assez restrictif. Il s'y ennuyait beaucoup à vrai dire à ces cours principalement réservés aux débutants, mais Monsieur Sabedja était un bon professeur, et le rouquin s'était toujours montré très sérieux durant ses classes.
Il fallait dire que l'écossais était plutôt bon sur un balai. Il avait reçu son premier vrai modèle, ne comptant donc pas les balais pour enfants en bas âge, lors de son septième anniversaire. Un Brossdur 2, offert par Papy Angus. Il ne s'était ensuite pas passé un seul jour sans que Cal s'y exerce sous l’œil protecteur de sa maman, craignant comme tout bonne mère pour la sécurité de son rejeton. Elle lui en avait épargné des bleus, par centaines, se servant de sa baguette dès que le rouquin miniature basculait dans le vide. Ces souvenirs arrachèrent un sourire au jaune et noir, se rappelant comment il faisait parfois exprès de se jeter dans le vide pour se faire rattraper par les sortilèges de sa mère. Il avait bien grandi maintenant, et elle pouvait être fière de lui, sa maman. Après tout, cette place au sein des Frelons, c'était un peu -beaucoup- grâce à elle.

Alors qu'il se rôdait encore, virant tantôt à droite, puis brusquement à gauche, son camarade fit lui aussi son apparition sur le terrain. Il avait eu la bonne idée de faire ce que Cal, dans la précipitation, n'avait pas fait : prendre un souafle, beaucoup plus pratique pour jouer au quidditch. Le rouquin se positionna en vol stationnaire au centre du terrain afin d'observer les techniques de vol de son coéquipier. Même si il semblait un peu raide dans ses virages, ce dernier était au moins aussi fort que Calum. *On va être redoutable* pensa-t-il pour lui même, un sourire plein de défi sur les lèvres.
Une fois son échauffement fini, Jeff lui proposa des passes, ce qu'il accepta tout de suite. L'heure était venu d'enfin commencer l'entrainement. Son premier entrainement sous les couleurs des Frelons. Même si ce n'était pas une séance officielle dirigée par Ambre et impliquant tous leurs autres coéquipiers, l'émotion était au rendez-vous.
"Attrape Cal !" s'exclama son camarade, avant de lui adresser une passe parfaite. Une poignée de secondes plus tard et la balle était sous le bras du rouquin. Ce souafle la, d'un beau rouge carmin, était sans conteste bien mieux que la vieille balle rapiécée et déformée que les gamins de Montrose utilisaient lors de leurs rencontres. Il se décala vers la droite et propulsa à son tour la sphère vers Jeff, qui dut tendre bien plus que normalement nécessaire son bras pour la récupérer. "Excuse moi mec, ça fait un bail que j'ai pas joué si on compte pas les sélections, faut que je me chauffe ! Par contre toi t'es sur de vouloir faire batteur ?" s'esclaffa-t-il tout en faisant des moulinets de son bras fort.
Les deux gamins s'échangèrent ainsi le souafle pendant un bon quart d'heure, avant que Cal décide de passer aux choses sérieuses. Il prononça alors la phrase qu'il avait mainte et mainte fois répété à ses amis durant leurs séances de jeu : "Hey Jeff ! Je sais que t'as hâte de taper le cognard, mais tu veux pas me faire des tirs vite fait ? ". Tout en disant cela, il s'était positionné devant les trois grands anneaux représentant les buts. Le fait qu'étant petit il ait décidé d'être gardien était plutôt discutable, surtout parmi ceux qui connaissaient un minimum le quidditch. N'ayant en effet pas encore vraiment une imposante carrure ni une grande taille -à l'instar de Jeff par exemple-, on le voyait généralement plutôt attrapeur à cause de sa vivacité, ou poursuiveur. Ce dernier rôle lui allait bien aussi, mais gardien était son destin, il le sentait au plus profond de lui-même. Il avait toujours préféré sauver son équipe d'une parade décisive plutôt que de mettre le but qui leur assurerait la victoire, c'était dans sa nature. Et de ce fait, il comptait bien être l'exception qui ferait taire les critiques, et qui révolutionnerait le poste de portier à haut niveau.
Quoiqu'il en était si il voulait devenir le titulaire des Frelons, son objectif passant déjà par la, il lui fallait bien s’entraîner aux parades.
"C'qu'on va faire si tu veux bien c'est que tu vas m'annoncer l'anneau que tu vises pour les premiers tirs, j'suis un peu rouillé eheh, après t'essaieras de marquer sans rien dire, si tu l'peux" lança-t-il à son coéquipier, un rictus provocateur imprimé sur son visage tout blanc.

Joueur de Quidditch pour les Frelons
Première année RP
MacKinnon AVEC UN A ENTRE LE M ET LE C

 RPG++  Des Pies devenues Frelons  PV 

Actions de Calum approuvées par lui-même

Jeffrey effectua donc son premier lancer en direction du rouquin. Malgré le poids surprenant du souaffle Jeff parvint à effectuer une passe précise en direction de son pote. Ce dernier lui renvoya aussitôt la sphère rouge avec entrain. Trop d'entrain même. Jeff dû tendre grand les bras pour rattraper la balle de justesse et eu peur de perdre l'équilibre.

« Excuse moi mec, ça fait un bail que j'ai pas joué si on compte pas les sélections, faut que je me chauffe ! Par contre toi t'es sur de vouloir faire batteur ? »

Jeff se garda bien de charrier Calum. Lui aussi n'avait pas joué sauf pour les sélections et son expérience en Quidditch était encore un peu limitée car le jeune garçon habitait en périphérie d'une grande ville, à Nottingham. Il était donc difficile pour Jeffrey de voler sur un balai sans attirer l'attention des moldus.

Ses vols sur balai et petites parties de Quidditch, Jeffrey les avaient fait chez sa grand-mère qui habitait dans le petit village de Bulcote, non loin de chez son petit-fils. Ce petit hameau se trouvait dans la campagne et la maison de sa grand-mère était plutôt bien abritée par la forêt, ce qui en faisait un terrain idéal pour voler à l'abris des regards. Là il avait pu apprendre à voler en compagnie de son père, qui en tant qu'ancien joueur très prometteur avait été un bon professeur. Mais il n'avait jamais eu d'ami avec qui partager cette passion et réellement s'amuser. Maintenant il avait Calum...

« Pas de soucis Cal, je suis plus que rouillé aussi. Et puis à part les sélections je n'ai jamais réellement joué au Quidditch. A part avec mon papa. Du coup c'est cool qu'on s'entraine ensemble ! »

Jeff adressa un sourire à Calum avant de répondre à sa question.

« Et bien batteur ça correspond bien à mon gabarit. Comme je suis grand pour mon âge, mon père dit que je serai assez costaud même si pour l'instant il dit que je suis un peu maigrichon encore. » Il éclata de rire avant de poursuivre. « Et puis ça correspond bien à mon tempérament. Je suis plutôt calme mais sur un terrain de sport je deviens beaucoup moins timide, je sais pas pourquoi. J'adore les batteurs car c'est fun et il faut être très stratégique. Anticiper la trajectoire du cognard et en même temps celle de l'adversaire, identifier la cible prioritaire. Contrairement aux idées reçues c'est très cérébral comme poste... »

Et voilà... Comme à chaque fois qu'il parlait Quidditch, Jeffrey devenait un vrai moulin à paroles car il connaissait beaucoup ce sport et il en était passionné. Il avait grandi là-dedans, notamment avec les magazines dans lesquels son père rédigeait des articles. Il allait fréquemment voir des matchs de la Ligue et était quasiment incollable sur les différents équipes.

Jeff avait l'impression que Calum avait l'air d'être intéressé par ce qu'il disait mais il préféra s'adresser au rouquin. Il avait envie d'en apprendre davantage sur son copain de dortoir et ne voulait surtout pas monopoliser la parole, même s'il se sentait en confiance pour parler avec lui.

« Et toi ? D'où te vient ta passion pour le poste de gardien ? »

Les enfants continuèrent à se passer la balle en discutant un certain temps. Puis Calum voulu entrer dans le vif du sujet.

« Hey Jeff ! Je sais que t'as hâte de taper le cognard, mais tu veux pas me faire des tirs vite fait ? » Voyant que Jeffrey acceptait, le rouquin reprit : « C'qu'on va faire si tu veux bien c'est que tu vas m'annoncer l'anneau que tu vises pour les premiers tirs, j'suis un peu rouillé eheh, après t'essaieras de marquer sans rien dire, si tu l'peux. »

Jeffrey s'exécuta, annonçant les anneaux qu'il visait. Bien qu'aidé Calum était doué et il ne rata pas un seul arrêt. Son style était peu conventionnel mais il avait un certain style, la patte Calum en quelque sorte.

Voyant qu'il était désormais en confiance Jeffrey lui annonça qu'il allait désormais tirer normalement, en utilisant les trois anneaux et sans annoncer la destination. Calum débuta par une parade très spectaculaire, arrachant un léger Wahou intérieur à Jeff, qui fut impressionné. Sans doute Cal était encore en train de revivre son arrêt précédent car au tir suivant il mordit dans la feinte de Jeff et encaissa le but. L'exercice continua un bon moment et le copain de dortoir de Jeff s'avéra très prometteur en réalisant pas mal d'arrêts malgré quelques ratés de temps à autre.

Après avoir rendu service à Cal pendant un moment Jeffrey voulu lui aussi s'entrainer sur son poste de prédilection, même s'il s'était bien amusé et qu'il avait rendu service avec plaisir.

« Hey Cal ! J'aimerai taper du cognard ! Je te propose de voler un peu avec le souaffle en faisant des tirs. Moi je t'escorterai en repoussant le cognard. »

Jeffrey descendit vers la boite renfermant les cognards et en relâcha un. Il s'éleva si vite dans le ciel qu'il frôla le visage de Jeff, imprudemment placé... Il était dangereux pour un premier année de jouer avec un cognard mais en même temps il était un joueur maintenant, et il devait s'entraîner pour ce poste. Il songea qu'il aurait peut-être été plus sage de demander l'aide de l'expérimentée capitaine des Frelons, Ambre Baxrendhel. Mais il était trop tard, le cognard était libre.

Jeffrey remonta vite sur son balai. Au bout d'une trentaine de secondes le cognard arriva et Jeff le frappa en direction opposée de Calum. Il fut content de réussir son coup mais la violence du choc le désarçonna légèrement sous l'effet de la surprise. Jouer tout un match comme cela devait être éreintant !

Le jeune Poufsouffle s'entraina ainsi pendant dix petites minutes et il s'avéra plutôt doué malgré quelques frappes hasardeuses. Il commençait déjà à avoir quelques idées des choses à faire et ne pas faire et prenait un peu d'assurance. Il rata une seule fois le cognard en plaçant sa batte trop basse. Heureusement sans conséquence car Calum parvint à esquiver.

Jouer comme batteur serait certainement génial, même si pour l'instant il n'avait aucune chance de jouer dans l'immédiat, tant Ambre était talentueuse. Au moins il apprendrait plein de choses à son contact...

Après avoir volontairement envoyé le cognard très haut dans le ciel pour gagner du temps, Jeff fit signe à son coéquipier de vite descendre au sol. Une fois à terre il vit le cognard lui foncer dessus. A la manière d'un gardien de but il amortit le choc autant que possible mais eut quand même le souffle un peu coupé. A grand peine et avec l'aide de Calum il parvint à ranger le cognard dans sa boîte. Jeffrey s'était montré imprudent, ce qui ne lui ressemblait pas. La prochaine séance avec des cognards il la ferait avec sa capitaine, c'était plus sage...

S'essuyant son front ruisselant de sueur Jeffrey adressa un sourire ravi à son compère. Il lui dit alors gaiement :

« Super séance non ?! On va ranger le matos et on se douche ? Je meurs de faim là ! Oui je sais... encore ! »

Puis il éclata de rire. Un rire franc et sincère, du genre qu'on ne pouvait que partager avec un ami.


Fin du RP pour Jeff, merci Cal ;) 

Membre de l'équipe de Quidditch des Frelons