Terrain d’entrainement

Inscription
Connexion

 RPG+  Bon courage Mcwood...  privé 

Mars 2044
salle commune de Poufsouffle et dortoir de filles
entre 8h et 8h30

@Cassandre Mcwood


Il y avait beaucoup de changement dans la vie d’Aliénor en ce moment, tout avait basculé et même s’il y avait de nombreux signes avant-coureurs, elle se sentait prise au dépourvu. Mais au moins aujourd’hui elle avait quelque chose de prévu depuis longtemps. Ça, ça n’avait pas bougé et ça faisait du bien même si elle redoutait un peu cette rencontre entre elle et Cassandre. La dernière fois n’avait pas été des plus fructueuses, mais elle avait l’air d’être motivée à la fin. C’était déjà ça de pris. Aliénor se réveilla vers 8h ce dimanche-là elle partit en direction de la grand salle pour aller faire le plein de fruits comme d’habitude. Elle s’installa pour boire un jus en discutant un peu avec les personnes présentes puis elle remplit la poche ventrale de son sweat avec 5 ou 6 fruits. C’était son braquage habituel, comme ça elle avait sa dose pour la journée.

Elle prit sa douche et, encore les cheveux mouillés mais changée, elle se dirigea vers le dortoir de Cassandre. Tout était calme, elle entra doucement et aperçu une fille debout en train de se changer discrètement. Aliénor lui demanda où était Cassandre et elle lui indiquât un lit parmi les autres. Aliénor s’en approcha et tira violement la couverture.

-Cassandre debout, aujourd’hui on vole.

Pour être sûre d’avoir une réaction elle essora ses cheveux au-dessus de sa camarade avec un sourire en coin. Ceci provoqua un cri puis le rire d’Aliénor face à Cassandre.

-Bon, au terrain d’entrainement dans moins de dix minutes !


Elle se retourna triomphante alors que l’autre fille la dévisageait comme si elle venait de faire un meurtre. Aliénor arqua un sourcil et haussa les épaules avant de sortir du dortoir. Elle pouvait bien penser ce qu’elle voulait, elle devait motiver Cassandre et elle avait sa propre méthode.

Terrain d’entrainement
8h40


Aliénor attendait Cassandre, assise en tailleur son balai posé devant elle les cheveux commençant à sécher avec le vent frais de Mars. Elle faisait jouer sa pièce entre ses doigts. Elle la regarda un instant. *Pile : j’y vais doucement ; Face : on lui rentre dans le lard* Elle lança la pièce au-dessus de sa tête avant de la rattraper et la plaquer contre le dos de sa main. Face. *Bon courage Cassandre*. Elle releva les yeux et ceux-ci se posèrent sur la silhouette de Cassandre. Aliénor ne fait pas vraiment attention au physique des autres, mais il était visible que Cassandre avait un peu maigri. Aliénor se leva avec la grâce d’un pachyderme avant qu’elle n’arrive à sa hauteur.

-T’as pu manger ?

Elle lui tendit une pomme, elle n’avait pas vraiment envie de gérer un malaise.

 RPG+  Bon courage Mcwood...  privé 

Tu faisais un beau rêve. Un beau et doux rêve avec un garçon dont l'identité resterait secrète pour des raisons évidentes. Pelotonné sous ta couette, tu bougeais à peine, la respiration calme et détendue. Un vrai sommeil réparateur que visiblement, la batteuse ne semblait pas avoir en considération. Lorsqu'elle ouvrit le rideau de ton espace et tira violemment sur ta couverture, tu poussas un piteux gémissement de douleur en te retournant dans l'autre sens et en râlant. Tu espérais vainement te rendormir, mais s'était sans compter sur la ténacité de la jeune fille qui s'essora littéralement les cheveux sur ton visage. Désormais "humide", tu n'avais d'autre choix que d'ouvrir les yeux. De tout petit yeux encore ensommeillé alors que tu voyais Aliénor fuir le dortoir l'air pour le moins satisfait par son entrée en la matière.

Toi qui espérais faire une grasse matinée aujourd'hui, c'était plutôt raté. Dans son nid, Aizon avait pointé le bout de sa tête et à présent réveillé lui aussi, il te sauta dessus en grattant un peu partout à la recherche de nourriture. Tu lui donnas une friandise tout en t'étirant. Aliénor ne serait sans doute pas satisfaite que tu ne la rejoignes pas dans les temps, c'est donc avec des gestes encore tous ensommeillés que tu entrepris de passer une tenue de jour. Simple, mais efficace. Un pantalon moulant mais permettant une parfaite liberté de mouvement, ainsi qu'un sous-pull et un pull-over en laine aux couleurs de ta maison par-dessus. L'air de rien, tu te regardas dans le miroir disposait en face de ton lit pour te passer un peu de crème avant d'enfoncer sur ta tête ton bonnet jaune et ton écharpe aux mêmes couleurs que la maison. Un soupir s'échappa d'entre tes lèvres alors que tu te penchais vers ton lit pour tirer de sous ce dernier la boite vernis qui contenait ton balai. Tu le sortis de son écrin et te redressas avant de tendre la main vers Aizon qui ne semblait pas avoir envie de passer sa journée dans le dortoir aujourd'hui. Tu lui accordas cette petite faveur, car dernièrement, tu prenais grand soin à l'empêcher de sortir de là pour éviter qu'il ne cause plus de ravages qu'il n'en avait déjà fait à ce sujet dans le dortoir des garçons. Il fallait d'ailleurs que tu ailles voir le professeur Becker à ce sujet pour avoir des conseils avec ce dernier. Mais pour l'heure, tu pouvais bien lui accorder un peu de liberté.

Le petit animal s'était déjà niché au creux de ton cou, alors que tu descendais lentement les escaliers menant jusqu'au parc et finalement, jusqu'au terrain d'entraînement ou Aliénor était assise dans l'herbe, regardant dans sa direction et jouant avec une pièce. Tu l'observas avec curiosité tout en continuant ta marche avant de déposer ton balai au sol alors qu'elle te demandait si tu avais mangé. Comme si tu avais pu avoir le temps. Tu secouas la tête en émettant un bruit négatif alors qu'elle te lançait une pomme que tu rattrapas au vol. Aizon sortit immédiatement de sa cachette en sentant l'odeur du fruit et se dirigea vers ton bras pour grignoter un morceau de ce dernier. Tu affichas un regard d'excuses à la joueuse de quidditch :

"Il ne nous gênera pas ne t'en fais pas !"

Tu croquas à ton tour dans la pomme avant de déposer cette dernière au sol en même temps que ton boursouflet, laissant ainsi à ce dernier le loisir de se délecter du fruit pendant que tu te redressais en regardant Aliénor :

"Alors ? On commence par quoi chef ?!

Tu venais de tendre la main au-dessus de ton balai en lui intimant l'ordre de se lever. Étrangement, ce dernier avait répondu instantanément.

Le Poufsouffle est Méchant, Le Poufsouffle est Sournois ! Le Poufsouffle Mord, griffe ! Il a les crocs !
3eme Année RP - 5ème Année Devoirs
Membre de la LSE

 RPG+  Bon courage Mcwood...  privé 

Le regard de la fillette fut de nouveau happé par l’écrin verni dans lequel reposait le magnifique balai de Cassandre. Quel gâchis d’avoir un balai de ce genre et de ne pas savoir voler correctement. Aliénor envoya la pomme que Cassandre rattrapa sans trop de problèmes. Bien, elle était bien réveillée. Alors qu’Aliénor se retournait pour commencer, une boule de couleur sorti des cheveux de la Poufsouffle. Aliénor arrêta son geste et regarda l’animal visiblement satisfait de voir si près de lui de la nourriture.

Cassandre lui assura qu’il ne le dérangera pas et pour toute réponse Aliénor haussa les épaules. Si elle a besoin de sa peluche vivante pour bien voler grand bien lui fasse. Aliénor se fichait bien de la méthode, ce qui importait était le résultat.
Elle se plaça aux côté de son balai et lui ordonna de s’élever. Il se plaqua avec force contre la paume de la fillette et quand celle-ci tourna la tête vers son élève du jour, elle fut surprise de voir exactement le même phénomène se produire avec Cassandre. Voilà qui s’engage mieux que la fois dernière. Elle avait l’air plus motivée que jamais et un sourire naquit sur les lèvres de la petite Delphillia. Elle se détendit de plus belle ce qui eut pour influence d’agrandir son sourire naissant.

On va y aller doucement pour commencer, comme tu te sens mal quand in vole haut, on va d’abord rester à 1 mère seulement du sol. On va quand même pouvoir faire des tas de trucs. Aliénor avait ses petites idées en tête et elle était persuadée que ça pouvait donner quelque chose de bien. Elle enfourcha son balai et tapa du pied sur le sol pour s’élever à quelques centimètres du sol. Ses pieds touchaient presque le sol et elle les balançait dans un rythme de sa tête. Elle regarda Cassandre avant de commencer à parler.

-Je pense que le mieux c’est qu’on commence à voler tranquillement à cette hauteur. T’as qu’à me suivre. Au début on ira doucement puis on accélèrera. Tu cris si tu ne te sens pas bien.


Aliénor marqua une pause en se remémorant leur premier « cours ».

-Ah oui, évite de t’écraser. Tu cris avant de t’écraser.

Ses yeux cherchaient autour d’elle, elle voulait trouver les bons mots mais il n’y en avait pas vraiment pour exprimer ce qu’elle voulait dire à sa camarade.

-En fait le mieux c’est que t’évite de faire des gestes trop brusques pouvant te mener à une situation dangereuse.

Mouais ce n’était pas dingue, mais c’était tout ce qu’elle avait en stock pour lui dire d’éviter de mourir sans trop lui faire peur. Sans plus de commentaires, Aliénor s’inclina un peu sur son balai pour me mettre en mouvement et à une vitesse assez lente elle commença quelques virages larges. Elle comptait bien corser l’exercice et elle lui réservait même un petit cadeau, mais d’abord elle devait être en confiance. En regardant derrière elle à intervales réguliers, elle s'assurait que Cassandre était toujours derrière. Elle n'allait pas tarder à rentrer dans la phase "on lui rentre dans le lard" Faute au hasard...

 RPG+  Bon courage Mcwood...  privé 

L'exercice allait pouvoir commencer à présent. Satisfaite d'avoir vu ton balai s'élever dans les airs pour atterrir dans ta main comme si cela était une parfaite habitude, tu ne perdais pas ton sourire.

Aliénor expliqua très rapidement ce que vous alliez faire à présent et voilà que déjà elle s'élevait doucement dans les airs à une petite hauteur. Tu lui souris avant d'approuver d'un hochement du visage ses paroles :

"D'accord !"

Tu te penchas alors pour laisser Aizon sauter de ton bras et gambader sur l'herbe du terrain de quidditch tout en continuant à déguster sa pomme. Tu l'observas un moment, juste pour vérifier qu'il ne s'éloignait pas trop et une fois rassuré par cela, tu reportas une nouvelle fois ton attention sur ta professeure improvisée. Il était temps à présent de rentrer dans le vif du sujet et tu regardas le manche de ton balai avant de pousser un profond soupir et d'enjamber ce dernier. Il fallait se jeter à l'eau, mais pas trop vite non plus. Tu attendis à nouveau quelques petites secondes avant de consentir à donner un coup de pied du sol, doucement, pour t'élever de quelques centimètres. Tout du moins assez pour que tes pieds ne touche plus le sol.

Ton balai vibra doucement entre tes mains. C'était un balai de compétition, pas un balai de débutant et comme un cheval fougueux, tu pouvais sentir la tension qui s'échappait de ce dernier, comme s'il avait envie de bondir en avant et de libérer toute sa puissance. Cela t'effraya légèrement et tu essayas de canaliser ta peur en te rappelant des consignes que tu appliquerais en temps normal si tu t'étais trouvé sur un cheval. Tu respiras profondément et à plusieurs reprises pour calmer les battements de ton cœur. Puis, tu te redressas et tu basculas légèrement tes épaules en arrière pour trouver une position d'équilibre. Il fallait absolument que tu trouves un moyen de contrôler ton assise et t'imaginer qu'un balai était un peu comme une monture équine était une bonne façon de trouver une position connue où tu te sentais en sécurité. Tu appuyas fort sur les étriers du balai, enfonçant tes talons le plus possible vers le sol avant de basculer ton bassin vers l'avant.

Cela te rassura encore plus, car là, tu sentais que tu savais ce que tu faisais, et même si le balai vibrait de puissance, là, tu savais comment le contrôler et surtout, comment ne pas perdre l'équilibre.

C'est le moment que tu choisis pour redresser la tête et observer ta camarade. Tu parvins même à lui sourire avant de lui demander :

"Je te suis !"

Il fallait avancer à présent. Tu laissas le balai basculer en avant, juste assez pour qu'il avance, un peu comme si tu relâchais les rênes de ton cheval pour lui permettre d'aller de l'avant.

Le balai commença alors à glisser dans le ciel. Tu n'avais pas peur et tu te mis à suivre ta camarade de classe, te surprenant même à te porter jusqu'à sa hauteur et non plus derrière elle.

Le Poufsouffle est Méchant, Le Poufsouffle est Sournois ! Le Poufsouffle Mord, griffe ! Il a les crocs !
3eme Année RP - 5ème Année Devoirs
Membre de la LSE

 RPG+  Bon courage Mcwood...  privé 

Alors que la fillette s’efforçait d’y aller un minimum doucement pour que Cassandre prenne ses marques, celle-ci, visiblement bien plus à l’aise que la dernière fois, vint se placer à côté d’elle.

Aliénor arqua un sourcil puis lui envoya un sourire en coin dont elle avait le secret. Elle se pencha sur son balai pour accélérer tout en restant à la même hauteur. Elle slalomait dans le vide puis elle commença à enchainer tonneau, vrille, elle tenta même un looping. Visiblement Cassandre se débrouillait bien, même si maintenant Aliénor était bien devant, elle avait l’air assez à l’aise, même avec ses quelques figures plus complexes. Aliénor était bien, heureuse d’être ici même si elle savait bien qu’elle n’était pas ici pour s’amuser toute seule. Mais le vol lui procurait cette sensation étrange de bien-être et d’oubli incroyable. Elle ne pensait plus à ses parents qui l’avaient laissés ici, non, plus rien n’avait d’importance.

Mais son idée avait germé dans sa tête cette nuit, elle voulait vraiment montrer à Cassandre que ses peurs étaient infondés tant qu’elle gardait le contrôle. Il suffisait de connaitre ses limites. Même si Aliénor avait une fâcheuse tendance à les repousser, elle savait qu’à partir d’un moment, la fatigue prenait le dessus et qu’elle devait s’arrêter.

Elle jeta un coup d’œil derrière elle, Cassandre la suivait toujours ce qui fit sourire la fillette. La petite Delphillia pila net avant de faire un demi-tour rapide. Le regard fixe sur une Cassandre qui ne devait pas y comprendre grand-chose, Aliénor rapprocha sa poitrine du manche de son balai et accéléra en direction de sa camarade. Elle avait peur de tomber, ben elle allait l’expérimenter pour s’en accommoder. Aliénor arriva comme une balle à sa portée et attrapa la taille de Cassandre pour la faire chuter de son balai. Déséquilibrée par ce mouvement, Aliénor se retrouva sous son balai la tête à l’envers. Elle se redressa rapidement pour voir comment allait Cassandre. Certes la chute n’était que de quelques centimètres, mais l’impact avait quand même été un peu dur.

Aliénor arrêta son balai au chevet de sa camarade en se massant l’épaule qui l’avait attrapée. Elle pencha la tête sur le côté pour essayer de mieux discerner le visage de la seconde année, mais elle n’y parvint pas vraiment.

-Cassandre ? Pas trop mal ? Tu vois que tomber ça tue pas. Maintenant il faut juste se relever et remonter.

Aliénor manquait certainement un peu d’empathie à certains moments. Mais ce n’est pas pour autant qu’elle en était dépourvue. Même si dans ce cas-là, elle ne faisait pas vraiment de cadeau à Cassandre, mais elle était persuadée que c’était bien pour elle.

 RPG+  Bon courage Mcwood...  privé 

Si tu avais eu auparavant de l'angoisse, pour l'instant elle n'était pas présente. Tu suivais Aliénor sans ressentir de réelles difficultés pour le moment même si l'angoisse restait malgré tout terrée au fond de ton estomac.

Soudain, la jeune batteuse se tourna vers toi pour te sourire avant d'accélérer, faisant alors une démonstration de son talent en exécutant accélérations fulgurantes, des slaloms ainsi que tonneaux et des vrilles.

Sans pour autant perdre ton équilibre, tu l'observas en continuant à la même allure comme si tu n'étais pas le moins du monde déstabilisé par la démonstration de sa maîtrise qu'elle venait de te faire. Hors, intérieurement, tu te demandais si elle allait te demander de réaliser les mêmes prouesses qu'elle ? Cela te semblait envisageable de la part de la jeune fille au vu de son esprit légèrement loufoque parfois. Mais il était un peu trop tôt de ton côté. Chaque chose en son temps.

Pourtant, lorsque ton regard croisa celui d'Aliénor au moment ou elle retrouvait une attitude un peu plus stable sur son balai. Tu sentis comme un mauvais coup arriver et tu ne t'y trompas pas.
Lorsque tu la vis faire demi tour aussi rapidement et foncer dans ta direction, tu eus à peine le temps de crier :

"Nonnnn !!! Nonnn ! Aliénor arr…"

Trop tard. La jeune fille t'avait heurté de plein fouet au niveau du ventre, te happant dans ta course et te renversant au sol.

Ton corps heurta durement le sol et tu eus le souffle coupé. Tu ne te sentais pas capable de te redresser pour le moment. Tu restas de longue seconde allongé sur le sol, la main posait sur ton ventre à l'endroit ou Aliénor t'avait heurté. Tes poumons refusaient de se remplir d'air et tu commençais à paniquer quand soudain, la situation sembla se libérer d'elle-même. L'air envahit tes poumons d'un coup et tu te redressas, te mettant en position assise tout en te tenant le ventre. Ta tête te tournait légèrement, mais tu parvins à porter un regard sur ta camarade, en faisant la grimace alors que cette dernière cherchait à capter ton regard.

Finalement, elle te demanda comment tu allais. Tu la regardas avec des yeux furibonds :

"A ton avis !!"

Une insulte aurait pu suivre, mais tu te retins tout en observant autour de toi les gradins en continuant de te frotter le ventre. Malgré tout, la jeune fille essayait de te démontrer quelque chose. Cela ne faisait pas si mal que ça de tomber ? C'est vrai qu'à y réfléchir, tu avais fait des chutes beaucoup plus violentes et dangereuses à cheval. Tu soufflas un instant en réalisant cela avant de te mettre à genoux, puis de te relever tout en te massant le ventre :

"Ouais … Ta raison !"

Et puis se relever et remonter… Ça aussi s'était vrai. Tu cherchas du regard ton balai avant de te diriger vers ce dernier et l'enfourcher une nouvelle fois, t'élevant à la même hauteur que précédemment tout en revenant vers ta camarade :

"Bon … T'évites de me refaire la même ce coup-ci d'accord ? Je crois que j'ai compris ce que tu voulais dire !"

Pour sûr ! Tu avais même assimilé la chose. Peut-être qu'il était temps d'essayer de se lâcher un peu plus !!

"J'aimerais bien essayer de refaire le parcours en extérieur qu'il y a non loin de la forêt… si ça te dit bien sûr ?"

Ce fameux parcours dont la plupart des troisièmes années parlaient régulièrement. Celui la même que vous aviez découvert un peu plus tôt dans l'année comme "initiation" par le professeur Saunders. Une véritable catastrophe pour toi vu que tu avais préféré le parcourir à pied que sur un balai !

Le Poufsouffle est Méchant, Le Poufsouffle est Sournois ! Le Poufsouffle Mord, griffe ! Il a les crocs !
3eme Année RP - 5ème Année Devoirs
Membre de la LSE

 RPG+  Bon courage Mcwood...  privé 

Aliénor releva les yeux alors que sa camarade se relevait. Elle était plus solide que ce qu’on pouvait le croire… Bien évidement elle râla et protesta, mais la suite rendit fière la petite Delphillia. Elle se releva pour remonter sur son balai. Aliénor se tourna vers elle et avec un léger sourire elle acquiesça d’un signe de tête devant l’ordre de sa camarade de ne plus refaire ce genre de chose. De toute façon à quoi bon recommencer si elle avait compris ? Maintenant que sa peur était exorcisée Aliénor n’avait plus besoin d’en arriver à de telles extrémités. D’autant plus que Cassandre avait fait de vrais progrès depuis la dernière fois.

Cassandre proposa de réaliser le parcours dans la forêt, celui de la course d’obstacles. Aliénor haussa les épaules alors que son regard déviait vers le lieu où les installations rustiques étaient disposées. Rustiques mais efficaces.

-Ok, on peut faire ça. On y va doucement au début, je n’ai pas envie que tu t’abime plus que tu ne l’es déjà. Sauf si tu te sens d’attaque pour quelque chose de plus costaud.

Aliénor lui lança une œillade de défi suivit d’un sourire en coin avant de commencer à voler en direction du petit parcours. Aliénor en avait entendu parler et elle s’était même aventurée dedans quelques fois. Mais elle ne l’avait jamais fait sérieusement alors en soi c’était un peu une première pour elle aussi. Même si l’année prochaine elles allaient le voir de près aux dires des troisièmes années. Peut-être qu’avec cet entrainement en amont Cassandre pourra en étonner plus d’un. Enfin lors de l’initiation Aliénor s’était un peu amusé avec tous les obstacles mais avait aussi fait un peu n’importe quoi. Elle sourit en se remémorant ses quelques cascades autour des rondins de bois et quelques branches servant d’obstacles. Un parcours servant à améliorer l’habilité et l’équilibre sur un balai. Ça pouvait être très bien pour Cassandre.

-Je te propose un truc, on le fait une fois toutes les deux tranquillement pur se familiariser avec les obstacles et ensuite on le refait mais en faisant une course ?

A l’idée de faire une course de balai, les yeux de la fillette pétillèrent de malice et de joie. Si jamais Cassandre ne voulait pas, elle le ferait seule juste pour s’amuser un peu et voir ce dont elle est capable. Tester ses limites c’est une vrai habitudes chez Aliénor, elle qui veut toujours être plus forte, sur un balai elle remet toujours tout en cause.Elle va plus haut, plus vite, plus loin. Elle aurait aimé faire une course de balai autour du château, mais au vu des derniers évènements ce n’était pas vraiment conseillé, autant se calmer un peu et rester un minimum sage. Un minimum pour Aliénor c’est un vrai minimum, elle veut toujours réaliser tout ce qui lui passe par la tête, mais essayer d’être plus discrète.

 RPG+  Bon courage Mcwood...  privé 

À la remarque de ta camarade concernant le fait que tu étais déjà bien cabossé, tu fis la grimace avant de lui tirer la langue telle une enfant. Cette séance d'entraînement se passait plutôt bien. Voir même, plus que bien. Tu avais réussi à dépasser tes peurs et à rester sur un balai. Tu avais même réussi à faire un tour complet du terrain, mais tu avais encore un peu d'angoisse à l'idée de prendre de l'altitude. Cela viendrait sans doute avec le temps.

Pour preuve de motivation, tu avais même proposé à Aliénor de se rendre sur le parcours d'obstacles qui se trouvait aux abords de la forêt interdite afin de pouvoir t'entraîner à effectuer des mouvements divers et variés. Monter, descendre, s'arrêter, prendre de la vitesse, tout cela était très nouveau pour toi, mais pour vivre heureux, la nouveauté semblait un bon parti pris. Tu tournas le regard vers ta camarade et pour toute réponse à sa proposition, tu lui souris :

"Doucement pour commencer s'il te plaît ! Je ne l'ai fait qu'à pied donc je ne sais pas ce que ça va donner !"

C'est ainsi que vous prirent toutes les deux la direction de ce fameux parcours. Tu suivais Aliénor qui allait à une allure plutôt lente pour elle, mais suffisamment confortable pour toi. Il ne fallut que quelques minutes pour rejoindre le lieu souhaité et tu te mis à observer la forêt avec une certaine angoisse, mais sans perdre ta motivation.

Tes mains serraient toujours ton balai avec une certaine hargne pour preuve de ta motivation et tu écoutas ta camarade avec attention, jusqu'à ce qu'elle te propose une petite course. Au tout début, cette idée t'angoissa et tu baissas les yeux en rougissant, t'apprêtant à refuser. Mais tu étais ici pour te dépasser non ? Ton balai était cent fois meilleur que celui d'Aliénor et si tu te faisais un peu confiance, peut être que tu pourrais gagner ? Il fallait se battre dans la vie non pour avancer ? Mais ça ne t'empêchais pas de rester prudente.

Après un moment de réflexion, tu choisis donc de répondre avec une certaine candeur à ta camarade :

"On fait un tour doucement et on voit comment ça se passe pour savoir si je fais ou non la course avec toi !"

C'était peut-être mieux ainsi non ? Il était temps de commencer. Suivant ta camarade doucement, tu amorças les premières épreuves du parcours d'obstacles et en y réfléchissant bien, une nouvelle fois, tu trouvais des similitudes avec ton sport de prédilection.

Passer sur un tronc, entre des racines formant un espace restreint, emprunter des courbes serrées, descendre dans des fossés. Ce fut étrange de constater à quel point la comparaison te rendait l'exercice beaucoup plus facile qu'à l'accoutumé.

Tu descendais à présent dans un ravin au cœur de la forêt avant de voir soudainement ta camarade accélérer et te semer. L'enthousiasme l'avait sans aucun doute gagnait, mais tu préférais continuer à ton rythme. Tu te sentais en sécurité maintenant que tu avais compris, et cela, malgré son absence. Et puis cela te donnait l'occasion d'observer le terrain pour éventuellement la faire cette petite course non ?

Lorsque tu arrivas sur un terrain dégagée où tu retrouvas la batteuse des frelons, un petit sourire illumina ton visage et tu demandas alors timidement :

"On la fait cette course ?"

Le Poufsouffle est Méchant, Le Poufsouffle est Sournois ! Le Poufsouffle Mord, griffe ! Il a les crocs !
3eme Année RP - 5ème Année Devoirs
Membre de la LSE

 RPG+  Bon courage Mcwood...  privé 

La fillette sourit à la réponse de Cassandre, elle était d’accord pour une course ce qui ravissait Aliénor, mais dans un premier temps, elles allaient faire le parcours ensemble et ce doucement. C’était une vrai épreuve pour Aliénor, à chaque virage elle voulait accélérer, passer au plus près des obstacles pour perdre le moins de temps, profiter d’une descente pour prendre plus de vitesse et d’une montée pour avoir des infos sur la course. Mais elle se retenait allant à une allure plus que correcte à ses yeux pour Cassandre. Ses mains serrant son balai pour canaliser cette envie de semer sa camarade. Envie qu’elle ne put réprimer devant le ravin quasi final du parcours. Aliénor se laissa totalement aller ce qui fit naitre sur ses lèvres un grand sourire. Sentir le vent balayer ses cheveux et les faire claquer au vent l’entendre siffler dans ses oreilles, et sentir les larmes couler sur ses joues à cause de cette agression d’air, voilà ce qui faisait vibre la fillette.

Elle souffla une fois arrivée à la fin faisant demi-tour pour regarder Cassandre arriver. Elle avait hâte de se donner à fond dans la petite course qui allait avoir lieu. Aliénor n’était pas du genre à faire attention à sa sécurité et ce d’autant plus quand il y avait un enjeu. Aliénor trépignait d’impatience quand elle vit le magnifique balai de Cassandre pointer le bout de son nez.

-Un peu qu’on fait cette course !

Aliénor se mit en place aux côtés de sa camarade avant de lancer le compte à rebours. Elle savait bien que sur la vitesse pure et dure c’était Cassandre qui était avantagée. Mais Aliénor avait confiance en ses capacités de vol, elle prendrait des risques pour gagner de la vitesse et surtout raccourcir le trajet au plus.

-3, 2, 1, partez !

Aliénor se penchant d’un coup sec pour partir comme une balle en direction du parcours. Mais elle sentait bien que Cassandre n’était pas loin. De toute façon elle ne comptait pas sur ça, elle voulait faire abstraction d’elle et juste gagner en se faisant plaisir et un peu peur. L’adrénaline, ou la drogue d’Aliénor. Dès le premier virage, Aliénor prit la corde en accélérant son genoux frôla l’écorce rugueuse de l’arbre, mais elle n’en avait vraiment rien à faire. Se prendre des branches dans la tronche n’était rien contre sa détermination et son envie de se donner à fond pour cette course qui n’avait aucune importance. Elle passa avec habilité sous un tronc avant de slalomer entre des poteaux. En prenant un peu trop de vitesse, Aliénor se prit le dernier poteau dans l’épaule ce qui lui arracha une grimace. Mais elle n’allait pas s’arrêter pour si peu, tiens tu voulais être plus forte alors râle pas.

Aliénor accéléra de plus belle pour se pas penser à la douleur qui la lançait dans l’épaule gauche et surtout pour ne pas perdre plus de vitesse que ce qu’elle venait de perdre avec cet accrochage. Elle serra les dents avant d’arriver au ravin où là, elle se laisserait juste prendre de la vitesse. Mais ayant toujours un peu mal, avec cette vitesse, Aliénor eut du mal à garder le contrôle de son balai. Arrivant devant la prairie pour la fin, son balai piqua vers l’avant le manche de celui-ci toucha le sol ce qui propulsa Aliénor en avant. Elle s’étala de tout son long sur le sol. Les yeux fermés, elle calmait sa respiration ne sachant pas encore si elle avait mal quelque part. Vraiment, si elle n’avait pas gagné c’était le pompon.

 RPG+  Bon courage Mcwood...  privé 

Ta proposition avait au moins eut le don d'enthousiasmer ta camarade et de faire ressortir son côté sportif. Cela te fit sourire alors que tu te positionnais gentiment à sa hauteur pendant qu'elle énonçait le top départ de la course.

Sous tes doigts, tu sentais ton balai vibrer comme-ci lui aussi ressentait ce frisson de plaisir. Le même plaisir qui semblait à cet instant parcourir chaque membre d'Aliénor. Au top, elle démarra telle une fusée, et cela, beaucoup plus rapidement que tu l'espérais. Même si ton balai était puissant, tu ne te sentais clairement pas encore en mesure de le laisser dévoiler toute ta puissance. Tu partis à ton tour, aussi vite que tu pouvais, mais déjà, tu ne distinguais plus que la poussière soulevé par le passage de la batteuse. Tu poussas alors un soupir, t'engageant dans la forêt en évitant les premiers obstacles avant qu'une idée ingénieuse, mais à tenté, je germe dans ton esprit.

Dès lors, tu fis demi-tour en conservant l'allure la plus rapide que tu te sentais capable de prendre. Tu ressortis de la forêt et l'air de rien, tu volas en suivant le contour de la forêt jusqu'à arrivée au niveau de la sortie du parcours d'obstacle que vous deviez emprunter.

Aliénor n'allait pas tarder vue la vitesse qu'elle avait prise pour gagner cette course. Il fallait te la jouer fine. Tu descendis de ton balai juste devant la sortie et l'ai de rien, tu t'appuyas sur ce dernier, comme-ci tu l'attendais avec un ennui certain.

Elle arriva … Encore plus vite que tu ne le pensais et elle sembla comme perdre l'équilibre avant de s'écraser lamentablement sur le sol dans une sacré glissade.

Inquiète, tu te précipitas vers elle afin de l'interroger :

"Aliénor ? Tout va bien ?"

Tu te penchas vers elle pour l'aider à se redresser en avouant assez naturellement :

"Je t'ai vue arriver ! Je me suis inquiétée en te voyant tomber !"

Tu la jouais naïve pour le coup, pas sûr que cette façon de faire passe, mais peut être bien que si. Aliénor était avant toute chose une grande compétitrice et comme tous les sportifs, elle n'aimait pas beaucoup perdre. Tu te demandais bien qu'elle serait sa réaction lorsqu'elle réaliserait qu'elle avait "perdue" ? Intérieurement, tu en jubilais d'avance, car cette petite blague était des plus sympas.

Tu t'installas alors à ses côtés en position assise, essuyant une goutte de sueur sur ton front et continuant ta tromperie :

"C'était quelques choses cette course ! Tu as vue comment j'ai abordé le visage après le ravin ?"

Tu la jouais bien, car bien entendu, jamais ta camarade n'aurait vu cela. Tout simplement parce qu'elle-même était trop absorbée par sa course. Tu la regardas doucement changer de contenance avant d'exploser de rire, lui dévoilant ainsi la supercherie dont-elle venait d'être la victime. Levant les mains en signe de défense comme pour te faire pardonner, tu proposas :

"Si tu veux, je te prête mon balai pour essayer de la refaire ?"

Le Poufsouffle est Méchant, Le Poufsouffle est Sournois ! Le Poufsouffle Mord, griffe ! Il a les crocs !
3eme Année RP - 5ème Année Devoirs
Membre de la LSE

 RPG+  Bon courage Mcwood...  privé 

Le sifflement de son souffle se calma quand la voix de Cassandre arriva à ses oreilles. *Elle est déjà là ?* Aliénor ouvrit les yeux en grimaçant puis bougea un à un ses membres pour s’assurer que toute le monde allait bien. Elle se redressa en regardant autour d’elle alors que Cassandre continuait de parler. Alors en plus de ça, elle lui était passé devant sans même que la fillette ne s’en rende compte ? La petite Delphillia fit craquer les vertèbres de sa nuque avant de se lever pour aller récupérer son balai. Elle l’inspecta un moment pour vérifier qu’il n’avait pas souffert de cette chute. Mais visiblement tout allait bien à part quelques éraflures en haut du manche. Alors que sa main courrait le long du bois, Aliénor se mordit la lèvre inférieure.

Elle avait perdu cette course et en plus n’a même pas sur la finir proprement. Elle se sentait nulle, pourquoi, en prenant les risques qu’elle avait pris, elle avait réussi à prendre. En plus face à Cassandre qui avait peur sur un balai. Aliénor souffla lourdement avant de se retourner vers Cassandre le balai toujours en main.

-Bravo.

Elle s’avança vers Cassandre et son regard s’attarda sur le balai de Cassandre. Elle était vraiment prête à refaire la course ? Aliénor avait tout donné et n’était plus vraiment capable de faire quoi que ce soit de trop complexe sur un balai. Elle passa une main sur son visage pour essuyer la sueur et la poussière qui y était encore collée. Elle arqua un sourcil vers Cassandre. Il y avait quelque chose d’étrange, elle était toute propre, toute fraiche alors qu’Aliénor avait des feuilles dans les cheveux et était toute transpirante. Son regard se durcit un instant alors qu’elle tournait autour de sa camarade pour l’analyser. Quelque chose n’allait vraiment pas.

-T’es endurante hein… Tu l’as négocié comment ce virage, tu l’as pris au large dès le début ou serré à l’entrée ? Et le slalom ça a été, tu l’as pris au près, pas facile avec la vitesse et la fougue de ce balai.

Aliénor s’était arrêté en face de Cassandre, son regard planté dans le sien. Elle avait vraiment du mal à y croire c’était trop, elle ne pouvait pas l’avoir battue si aisément. Mais elle ne voulait pas juger les gens trop rapidement, elle voulait des preuves de la triche de Cassandre quel qu’elle soit. Elle soupira en déviant son regard vers le parcours qu’elles venaient de réaliser. Elle ferma les yeux un instant, si Cassandre lui répondait n’importe quoi elle le saurait bien tôt.

-Bon allons chercher ta boule de poils, je ne veux pas qu’elle trouve un moyen pour rentrer dans les vestiaires.

Aliénor haussa les épaules en lançant un regard mauvais à sa camarade. Il ne manquerait plus que sa terreur trouve un moyen pour mettre le bordel dans les vestiaires… Sans façon. Elle enfourcha son balai pour partir en direction du terrain d’entrainement qui n’était pas si loin. Elle vola rapidement vers celui-ci et dès qu’elle arriva, elle descendit de son balai et attendit Cassandre de pied ferme.

 RPG+  Bon courage Mcwood...  privé 

Ta supercherie avait marché à merveille et le moins que l'on puisse dire, c'est que tu sentais la nervosité, mais surtout la colère de ta camarade de classe se répandre tout autour d'elle. Lorsqu'elle te questionna sur le virage, tu compris qu'elle avait deviné que tu n'avais pas fait la course et tu te contentas de lui répondre par un grand et beau sourire provocateur avant d'avouer :

"Je voulais te faire une petite blague pour voir si tu marcherais et comment tu réagirais !"

Tu lui fis un clin d'œil et comme pour détendre l'atmosphère, tu lui tendis ton balai :

"Aller arrête de bouder ! Tiens ! Essaye-le !"

Un balai, c'était personnel, mais quand même beaucoup moins qu'une baguette magique et puis, tu n'attachais pas la même importance à la chose qu'Aliénor, sans aucun doute.

Ton visage se fit donc plus doux, plus encourageant alors que tu lui tendais le manche du balai de course en espérant qu'elle accepte ta proposition. Ne serait-ce que pour te rassurer et surtout qu'elle comprenne que ton intention n'était pas méchante, loin de là.

Malgré tout, Aliénor avait déjà enfourché son propre balai et prenait la direction du terrain d'entraînement :

"Hey !! Attends !"

Tu t'élanças derrière elle en courant, avant de prendre la décision de monter une nouvelle fois sur ton balai, volant avec ce dernier et donnant un peu de puissance à ce dernier pour tenter de la rattraper. Ce fut bien entendu une peine perdue. Elle semblait vraiment en colère et lorsque tu atterris au milieu du terrain ça ne fut que pour recevoir un regard mauvais de cette dernière. Tu soupiras :

"C'était qu'une blague Aliénor ! Ne le prends pas aussi mal !"

Tu tournas alors la tête, légèrement vexée ce coup –ci par l'attitude de la jeune fille, à la recherche d'Aizon. Tu le repéras facilement grâce à sa couleur fluo, en train de jouer avec un papillon. Aussi, sans attendre la réponse de la jeune fille, tu te dirigeas dans sa direction pour le prendre dans tes bras, le laissant se percher sur ton épaule à sa convenance avant de revenir vers ta camarade de maison :

"Bon allé ! Ça suffit ! On arrête de se chamailler ! Je pue la sueur ! Tu m'as bien fait travailler et je crois que j'ai beaucoup progressé grâce à toi aujourd'hui ! Maintenant, tu sais ce qui me ferais plaisir ?"

Tu tournas la tête une nouvelle fois pour observer le reste du stade avant de chuchoter :

"Prendre une douche ! Et au passage en profiter pour laver Aizon ! Il pue !"

Sans attendre sa réponse, tu te dirigeas vers le vestiaire des Frelons. Il y avait bien des douches non dans cette partie-là du château ! Et puis, c'était aussi un moyen de faire pénétrer Aizon dans les vestiaires ! Le paradis de la sueur hummm qu'elle bonne idée.

Tu poussas la porte sans attendre la réponse de ton ami et tu te dirigeas vers les douches ou tu mis directement Aizon dans un lavabo en dépit de son mécontentement.

Le Poufsouffle est Méchant, Le Poufsouffle est Sournois ! Le Poufsouffle Mord, griffe ! Il a les crocs !
3eme Année RP - 5ème Année Devoirs
Membre de la LSE

 RPG+  Bon courage Mcwood...  privé 

Une blague ? Une blague ! Le cerveau d’Aliénor était en boucle alors que Cassandre arrivait avec elle de nouveau au terrain d’entrainement. Pff si elle la faisait se lever à 8h un dimanche pour faire des blagues, Aliénor resterait à dormir. Mais non elle se lève, fait de son mieux pour être patiente et elle, elle s’amuse. La voix de Cassandre résonnait dans la tête de la fillette, elle se sentait autant stupide qu’en colère. Elle avait vraiment cru qu’elle avait gagné durant quelques secondes elle ne se sentait plus à sa place dans son équipe de Quidditch, déclassée par une fille qui avait peur de la hauteur et qui peinait à contrôler son balai. Qu’elle humiliation cela aurait pu être. Mais non, c’était une blague ! La fillette avait encore du mal à en revenir.

-Je le prends pas mal.

Sa voix trahissait clairement la colère qui montait en elle-même si elle essayait au mieux de la dissimuler. Depuis quelques temps, elle avait de plus en plus de mal à gérer sa colère, elle l’avait toujours eu en elle, ce personnage sombre, le même que sur ses dessins, mais elle en avait peur. Mais maintenant, ses deux parties d’elle-même n’en faisait qu’une et elle ne pourrait pas dire si c’était bien ou non.

Elle souffla bruyamment et leva les yeux au ciel quand Cassandre attrapa son boursouflet. Toujours boudeuse, Aliénor savait bien que cette colère était inutile et pas vraiment justifiée. Peut-être était-ce la fatigue ou alors juste ses hormones qui faisaient des siennes. Peu importe, Cassandre revint vers elle. Aliénor la toisa alors qu’elle arriva devant elle, son animal sur l’épaule. Inutile boursouflet. C’est vrai, ça sert à quoi ces trucs, à part faire des pantoufles ? Ben à rien.

-De rien. Et ouais une douche ne ferait pas de mal.

Son ton égal, sans émotion. Elle arrivait de mieux en mieux à ne pas faire transparaitre ses émotions aussi aisément qu’à son arrivée au château. Elle lança tout de même un regard en biais à la boule de poils inutile sur l’épaule de sa camarade.

-Tant qu’il ne fait pas de bêtises… J’ai entendu parler de sa mésaventure dans le dortoir des garçons…

Aliénor arqua un sourcil avec un sourire en coin en effet, elle en avait entendu parler et ça l’avait bien fait rire, elle-même n’aurait pas pensé à mieux. Mais Cassandre entrait déjà dans les vestiaires. Amusée Aliénor haussa les épaules avant d’aller déposer son balai et d’aller prendre une douche rapide. Autant ne pas s’attarder trop longtemps. Elle jeta cependant un regard à l’essai d’un bain pour se boursouflet de malheur dans le lavabo. Ça n’avait pas l’air simple cette histoire… Non vraiment, Aliénor n’aurait pas la patience pour s’occuper d’un animal, quel qu’il soit. Sauf peut-être s’il lui était très utile et encore, il y a quoi comme animal si utile ?

Fin du RP pour moi, merci Cassandre!

 RPG+  Bon courage Mcwood...  privé 

L'air de rien, tu observais la jeune Blaireau du coin de l'œil. Cela se sentait qu'elle était en colère… Voir même qu'elle t'en voulait. Tu poussas alors un profond soupir tout en faisant mousser doucement le shampooing sur la toison d'Aizon.

Les Poufsouffles ne devaient t'ils pas être Humbles ? C'était pourtant l'une des qualités requises pour intégrer cette maison non ? Faire preuve de loyauté, être gentil, humble et bien sûr ! Aimer la nourriture !

Tu émis un petit rire à cette simple pensée et finalement, tu te tournas vers ta camarade :

"Je pense que ça devrais aller pour lui ! Je suis là et je le tiens fermement le petit garnement !"

Tu continuas à frotter l'animal avant de le laisser en plan sur une serviette, pour qu'il s'égoutte et sèche. Un bon moyen pour toi de te faufiler jusqu'à l'une des cabines de douche où tu entrepris de te débarrasser à ton tour de toute la sueur qu'avait engendrer cet entraînement. Au final, il s'était plutôt bien passé et avait même était fort sympathique si on omettait la bouderie de ta camarade en fin de parcours. Tu soupiras tout en sortant de la douche, enroulais dans une serviette de bain avant de lui demander, l'air de rien, et toujours dans le but de détendre l'atmosphère :

"Mes parents m'ont envoyé pleins de bonbons ! Il y a des chocogrenouilles, des plumes en sucres, des dragées surprises de Bertie Crochut et des Patacitrouilles. Cela te dirait qu'on partage la chose ?"

Tu rougis légèrement tout en entreprenant de frictionner tes cheveux dans une serviette de bain avant d'avouer à la jeune fille :

"C'est … C'est pour te remercier de tout ce que tu as fait pour moi ! C'était vraiment sympathique de prendre de ton temps personnel pour essayer de m'apprendre à voler sur un balai et de me sauver de cette situation !"

Aujourd'hui, tu avais fait un grand pas et tout cela grâce à la jeune fille. Tu ne savais pas vraiment comment la remercier pour tout ce qu'elle venait de faire. Et puis ce n'était que le commencement après tout. Tu te demandais bien si elle serait ok pour que vous vous retrouviez à l'occasion d'un autre entraînement éventuellement ? Peut-être avec d'autres personnes ce coup-ci ? Tu tentas la chose.

"On pourrait peut-être se refaire ça un de ses jours ! Et promis cette fois-ci, je ne te ferais pas de blague en te faisant croire que je t'ai doublé lors d'une course !"

Une façon de détendre l'atmosphère, cependant, entre deux éclats de rire, tu ne pus t'empêcher d'ajouter :

"Enfin ! Je te doublerais vraiment quoi !"

Tu lui dis un clin d'œil. La journée commençait bien décidément !


Merci madame ^^

Le Poufsouffle est Méchant, Le Poufsouffle est Sournois ! Le Poufsouffle Mord, griffe ! Il a les crocs !
3eme Année RP - 5ème Année Devoirs
Membre de la LSE