Salle de répétition

Inscription
Connexion

Une Poésie prit dans les cordes  J.Lili Martinez 

Image
[Partie 1]
Image
Dimanche 7 février 2044, Quelques instants avant l’aube.
Quatrième étage, Salle de Répétition
Les derniers mois étaient particulièrement compliquer pour le jeune Serpentard, une répartition hasardeuse, une amitié compliquée, des retrouvailles avec sa famille musclée et pour terminer, d’innombrable rencontre. Poudlard est un endroit merveilleux, mais on ne l’apprécie jamais à sa juste valeur, ce préoccupant plus de nos sentiments. Rien est simple dans la vie, surtout à onze ans, on ne s’aperçoit de ce bonheur que lorsque qu’il n’est plus là. Les mots du père de Kevin résonnaient dans sa tête comme un écho. Kevin ouvrit alors une porte, celle d’une salle qui ne penserait jamais trouver dans un tel endroit.

Kevin arriva dans une grande salle lumineuse, malgré le fait que le soleil n’était toujours pas présent dans ces lieux, la salle éblouissait les yeux du jeune garçon. Après avoir admirait la gigantesque rangée de chaise sur sa gauche, il vit un nombre incalculable d’instrument. Une salle de musique à Poudlard ? Je savais qu’il y avait une chorale, mais de la une si grande salle de répétition. Kevin était stupéfait, parcourant la pièce avec ses yeux, le jeune garçon vit alors des petits canapés dans le coin à droite de la pièce. On aurait dit un petit salon privé, ce que Kevin trouvait particulièrement charmant, ce lieu était surplombé par divers marque laissais par les artistes de la chorale.

Kevin commença à se balader dans l’immense salle, laissant ces yeux se promener sur différent endroit de la pièce. Il s’arrêta devant un poster, celui représentait une mélodie avec des accords de guitare. Kevin resta figer dessus, il ne comprenait pas les notes, néanmoins il semblait subjugué par les paroles de la musique. Je comprends rien, heureusement que les paroles sont écrite en bas. Kevin regarda attentivement la pièce, il aperçut un nombre surprenant de guitare, elle avait plusieurs formes. Laquelle prendre, on dirait que je suis en train de chercher une fourchette à salade parmi des dizaines de fourchette, s’amusa-t-il à penser.

Kevin pris alors une guitare dans ses mains, elle était identique à celle que son père lui avait envoyée au mois décembre. Il se rappela ce moment où il avait joué un air à Lili, avec une guitare quasiment identique, il avait d’ailleurs poussé la chansonnette. C’était plutôt pitoyable Kéké, comme représentation ! Kevin eu un petit sourire après ces révélations. Mais il avait néanmoins réussi à faire plaisir à son amie pour son anniversaire et ceux, malgré qu’il ni connaissait rien à la guitare. Heureusement que tu m’as appris quelques air papa.Il ramassa une guitare, l’avantage avec celle-ci, c’est qu’il n’avait pas besoin d’ampli à régler, il lui suffisait simplement de accorder. Il avait vu son père le faire tant de fois, qu’il pensait que sa serait facile. Mais une chance pour lui, celle-ci était bien entretenue et par la même occasion, parfaitement accordé, une chose de plus que le jeune Serpentard devra apprendre.

Kevin parti s’installé avec la guitare, il se posa près d’une fenêtre afin de profiter de la couleur du lever de soleil. Il la déposa sur ses genoux, comme le faisait son père et il se mit à jouer quelques notes en répétition. Il ne cherchait pas à faire de mélodie, mais simplement à jouer ses quelques notes pour se détendre. C’était les premières notes que son père lui avait appris, une sorte de début de mélodie, qui n’avait jamais était abouti. Mais que son père aimait toujours joué lors des feux de camps entre mec dans le domaine. Kevin était satisfait, même si c’était loin d’être parfait, néanmoins le bruit de la guitare avait quand même réussi à détendre le jeune garçon.
S’imaginant être accompagné par un piano, le jeune garçon essayait d’imaginé ce que se morceaux pourrait donner dans les mains de personne compétente.

Papa ! C’est notes pourrait devenir une magnifique mélodie. Tu as raison, elles sont capables de faire vibrée une âme, néanmoins je ne suis pas sûr qu’elles puissent rapprocher cœur. Enfin surtout si c’est moi qui les joue. Hahaha…
Ses avec les larmes aux yeux, que le jeune Serpentard continuer à répéter les même notes. Décidant de fermé ses paupières afin de ce retenir, jusqu’au moment où il entendit un bruit sourd retentir dans la pièce.

Kevin Alexanders, alias "l'amis des Pouffys"
Membre des Amis du Chaudron
Pour savoir qui tu es, regarde ceux qui t'entours

Une Poésie prit dans les cordes  J.Lili Martinez 

Avec des problèmes amicaux, scolaires et personnels, Lili se devait de rester forte, même si cela n'était pas toujours facile. En effet, depuis quelque temps, ses notes à l'école étaient disons... désastreuses? Enfin, ce l'était pour la jeune fille qui était très sévère envers elle-même. Lili avait même envoyé un hibou à ses parents pour leur raconter ce qui se passait dans sa vie. Dans sa lettre elle était quelque peu alarmante, bien que la jeune Martinez n'avait écrit que quelques mots. Il n'y avait même pas de mots de politesse, rien. Cela ressemblait plus à un message de détresse. Ses parents s'inquiétaient vraiment pour leur petite fille, mais ils ne firent rien, ayant confiance en la vie. 
Pourquoi suis-je une sorcière? Pourquoi, papa? J'aurais tellement aimé vivre une vie normale...
La jeune fille, désespérée de n'avoir aucune réponse traîna un peu partout dans l'école. Elle passa quelque temps à la bibliothèque, puis retourna dans la salle commune de Poufsouffle. Cependant, elle ne resta pas longtemps, puisqu'elle n'aimait pas voir ses camarades rire alors qu'elle n'allait pas vraiment bien. Quand elle était avec ses amis, elle oubliait tous ses soucis et vivait comme avant. C’était le chemin qu’elle prenait toujours quand elle voulait être seule.

Par contre, c'est quand elle était seule que cela se gâtait un peu. Elle n'était pas totalement là, à moitié absente. Lorsqu'elle s'apprêtait à dormir, Lili essayait de faire le vide, mais cela n'était vraiment pas chose facile.

Après s'être levée, la jeune fille erra un peu dans les couloirs. Elle touchait les murs, les entendait parler. Enfin, c'était un grand mot, mais Lili était en communion avec l'école qu'elle aimait tant. La fillette les sentait bouger. Elle fit un rapide tour dans la toilette des filles, mais revint rapidement sur ses pas puis s'arrêta devant la porte de la salle de répétition... Cela faisait tellement longtemps qu'elle y était allée.

Elle retourna donc en octobre 2043, quand elle venait presque tout juste d'arriver à l'école. Elle avait découvert cette salle, son Monde. Jouant de la guitare et du piano depuis longtemps, c'était la pièce qui lui fallait. Lili s'ennuyait beaucoup de ses pratiques quotidiennes et recommencer à en faire l'avait vraiment détendue. Peut-être que cela pourrait l'aider pour remettre de l'ordre dans ses pensées.

En rentrant dans la salle, elle se détendit comme par magie. Elle explora un peu la pièce, puisque cela faisait longtemps qu'elle n'y était pas allée. C'était comme si elle redécouvrait un Monde, qu'elle avait, dès lors, oublié l'existence. Pourtant, en octobre, elle s'était promis de revenir plus souvent. Ce ne fut finalement pas le cas.

Elle effleure du doigt les guitares et les autres instruments. Lili alla finalement jouer un peu de piano et elle revit à travers ce qu'elle jouait. Cela lui faisait un bien fou. Il FALLAIT qu'elle revienne. Ce serait sa résolution pour l'année 2044, même si elle savait qu'elle n'allait pas la respecter...

Pensant que se serait dur de retourner dans ses morceaux favoris, sans ses partitions, elle commença tranquillement. Puis, voyant qu'elle n'avait pas perdu l'habitude, elle fit des pièces de plus en plus difficiles. Lili étai stressée au moins une bonne demi-heure dans la salle de répétition. La jeune fille avait oublié tous ses tracas.

Quand elle s'apprêta à partir, elle ne vit pas qu'un garçon était entré dans la salle. Mais oui! C'était Kevin Alexanders! Que faisait-il ici? Il semblait qu'il ne jouait pas de musique! Pourquoi Lili avait-elle l'impression de s'éloigner à ce point de son meilleur ami? La jeune fille laissa ses appréhensions de côté, puis alla le voir. Elle ne parla pas trop fort, de peur de lui faire peur.

- Kevin, que fais-tu ici? Depuis quand joues-tu de la musique toi? Tu sembles avoir de la difficulté! Veux-tu que je t'aide?

J. Lili Martinez

Une Poésie prit dans les cordes  J.Lili Martinez 

Après avoir fait un tour pour découvrir cette nouvelle salle, Ne remarquant pas son amie cacher à quelques pas de lui, Kevin s’était alors rapproché d’une des guitares et l’avait pris avec lui. Le jeune garçon avait alors commençais à jouer quelques notes que son père lui avait enseignées. Alors qu’une part de peine l’envahissait, le garçon ferma les yeux continuant de jouer ses notes. Puis soudains, un bruit sourd retenti, ou plutôt des paroles.

Kevin, que fais-tu ici?

Ouvrant les yeux, il en avait oublié la raison pour laquelle il les avait fermées. C’est avec les yeux remplis de larmes, que le Serpentard regardait son amie. Totalement abasourdie par ce que celui-ci voyait, la jeune fille continua ses paroles devant son ami complètement désemparé.

Depuis quand joues-tu de la musique toi? Tu sembles avoir de la difficulté! Veux-tu que je t'aide?


Lili ? Repensant aux mots de son père, il regarda la guitare qui était entre ses mains. J’ai l’impression que je faisais vibrer mon âme… Heu pardon, je pensais tout haut. Que fais-tu ici ? Ah non !!! C’est toi qui me posais cette question.

Kevin était complétement perdu, il ne s’attendait pas à retrouver quelqu’un ici, surtout pas à cette heure-ci. Mais il était bien plus surprit par le fait de voir Lili, sur des millions de possibilité, il était une fois de plus tombé sur son amie. Ces derniers temps, Kevin s’était pas montrer particulièrement agréable devant à son amie, pourtant rien n’arrivait à ce mettre en travers de leur amitié. Kevin repris alors ses esprits, son amie était toujours face à lui.

Pardon, je me baladais dans le château et je suis tombé sur cette pièce. Je sais pas pourquoi, j’ai pris alors une guitare, regarde ! On dirait celle de mon père, tu te souviens la guitare avec laquelle je t’avais joué un morceau pour ton anniversaire. Kevin mit sa main droite dans ses cheveux, il semblait être gêner. Enfin des quelques notes et des paroles désastreuses. Hahaha

Kevin repensa à l’anniversaire de Lili. Il avait pris la guitare, parce qu’elle lui faisait pensé à son père, au feu de camps, mais également à cette journée de Décembre. Une journée, où le jeune garçon s’était montré des créatifs pour faire plaisir à son amie. Kevin remarqua alors ses larmes et les essuya, faisant du mieux qu’il pouvait.

Pourquoi es-tu toi ? Il est super tôt ! Kevin fit voir le lever de soleil à Lili. Çà me rappel les couchers de soleils, lors de notre balade et dans notre « formidable soirée » dans la tour d’Astronomie. Alors? que dirais-tu de regarder un lever de soleil pour une fois. Combien de chance avions-nous de nous retrouver ici pile pour le lever du soleil ? Kevin tendit sa main à la jeune fille, espérant qu’elle ne soit pas trop fâchée contre lui, pour ce qu’il lui avait dit quelques jours plus tôt.

Oh faite, je m’excuse. J’ai entendu ta question que fais-tu ici ? Mais je n’ai pas suivis les autres. Kevin lui fit un magnifique sourire. Désolé j’étais surprit de te voir ici, c’était quoi les autres questions ?

Kevin Alexanders, alias "l'amis des Pouffys"
Membre des Amis du Chaudron
Pour savoir qui tu es, regarde ceux qui t'entours

Une Poésie prit dans les cordes  J.Lili Martinez 

La jeune fille était tellement surprise de voir son meilleur ami là! Et apparement, lui aussi. Au point de bégayer, ce qui ne lui arrivait presque jamais. Il était toujours en contrôle de la situation. Ah non! Pas quand il était avec Lili par contre! La jeune fille avait le don de lui faire perdre tous ses moyens! Elle en était bien fière, en fait! Elle pouvait accéder à une parcelle de son âme à laquelle elle seule pouvait y avoir accès! C’était génial, selon ses dires.

- Lili ?  J’ai l’impression que je faisais vibrer mon âme… Heu pardon, je pensais tout haut. Que fais-tu ici ? Ah non !!! C’est toi qui me posais cette question. 

- Euh, oui. En effet! Ahaha! Tu es trop drôle! Je te demandais ce que tu faisais là, tu n’as jamais fait de musique... Serait-ce pour une fille que tu veux impressionner?

Lili dit cela sur le ton de la défensive, mais avec un petit ton ironique que Kevin aimait bien quand elle blaguait. Le jeune garçon ne dit rien par rapport à son petit commentaire, mais il répondit à sa première question, au plus grand bonheur de Lili. 

- Pardon, je me baladais dans le château et je suis tombé sur cette pièce. Je sais pas pourquoi, j’ai pris alors une guitare, regarde ! On dirait celle de mon père, tu te souviens la guitare avec laquelle je t’avais joué un morceau pour ton anniversaire. Enfin des quelques notes et des paroles désastreuses. Hahaha

Son meilleur ami semblait vraiment gêné, mais cela rappela de beaux souvenirs à Lili. Son anniversaire... Cela ne faisait qu’environ deux mois, mais c’est comme si c’était il y a un siècle. Imaginez sa rentrée à Poudlard alors! Lili ricana un peu à cause de son image. Kevin la sortit tout de même vraiment rapidement de ses pensées. 

- Pourquoi es-tu toi ? Il est super tôt ! Çà me rappel les couchers de soleils, lors de notre balade et dans notre « formidable soirée » dans la tour d’Astronomie. Alors? que dirais-tu de regarder un lever de soleil pour une fois. Combien de chance avions-nous de nous retrouver ici pile pour le lever du soleil ?

- Ah! Kevin, pas obligé de me rappeler la soirée d’astronomie! Et ce n'était PAS une formidable soirée! Eh bien moi, je réfléchis, comme d’habitude! Tu le sais bien! Je n’arrivais plus à dormir, alors j’ai décidé de faire un petit tour de Poudlard! Et c’est la que je suis tombée sur toi! Nous n’avions presqu’aucune chance de se retrouver ici!

- Oh faite, je m’excuse. J’ai entendu ta question que fais-tu ici ? Mais je n’ai pas suivis les autres. Désolé j’étais surprit de te voir ici, c’était quoi les autres questions ?

- Ahh! T’es perdu! C’est incroyable! Je ne me répète pas! Ahah! Je blague! Mais écoute-moi s’il te plaît! Je suis simplement venue faire un tour, puisque je ne m’endormais pas! Coudonc, je te fais de l’effet ou quoi?

Kevin regarda Lili, surpris. C’était tellement rare qu’elle parlait avec aussi peu de filtre! Il ne dit cependant rien, ce qui fit rire la jeune fille encore plus! 

- Alors, tu veux que je t’aide? Je suis bonne, sans me vanter!

Elle lui fit un clin d’oeil, puis lui ordonna de se lever de son banc. Lili imita alors une Professeure faussement fâchée et découragée par son élève.

- Kevin! Tu n’as qu’un banc! Ça ne doit pas être confortable! Tu dois aussi avoir un repose-pied!

Son ami la regarda avec un air d’incompréhension dans les yeux. Lili se sentit donc dans l’obligation de s’expliquer.

- Mais oui! Quand tu joues de la guitare, tu as la jambe droite plus basse que la jambe gauche! Pour bien maintenir celle-ci, tu dois mettre ton pied gauche sur un repose-pied! Tu comprends?

La jeune fille sourit à son meilleur ami, puis continua un peu ses explications. Elle était tellement contente de pouvoir transmettre sa passion à quelqu’un qu’elle aimait de tout son  coeur!

J. Lili Martinez

Une Poésie prit dans les cordes  J.Lili Martinez 

Cet air rapproche les cœurs Kevin ! Il ne faut pas de belle parole ou de jolie mélodie, quelques notes suffisent pour dire ce que l’on ressent. C’est comme dans la vie, il faut savoir dire les bons mots au bon moment, pas besoin de longue discourt. Crois-moi, il ma fallut que ces quelques notes pour rapprocher ta mère de moi. Ces mots persistaient encore dans la tête de Kevin, depuis que Lili était intervenue devant lui.

Je te demandais ce que tu faisais là, tu n’as jamais fait de musique... Serait-ce pour une fille que tu veux impressionner?

Une fille ? Cela l’amusa. Tu sais je ne cherche qu’à plaire celle qui est en face de moi. Mais ce n’est pas avec 6 cordes que j’y arriverais hahaha.


Puis après que le Serpentard eu expliqué que sa présence en ses lieux était simplement un hasard, la jeune fille lui imposa d’une manière assez douce de ne plus parler de la soirée à la tour d’Astronomie. Kevin semblait d’accord, observant le lever de soleil, il se tourna vers Lili. Tu as raison, ce n’est plus qu’un souvenir. Après avoir perdu son sommeil, la jeune fille avait décidé de partir à l’aventure dans les couloirs de l’école, avant de tombé miraculeusement sur le jeune garçon.

Ahh! T’es perdu! C’est incroyable! Je ne me répète pas! Ahah! Je blague! Mais écoute-moi s’il te plaît! Je suis simplement venue faire un tour, puisque je ne m’endormais pas! Coudonc, je te fais de l’effet ou quoi?

Kevin était perdu, surement à cause du manque de sommeil ou de l’attitude de son amie. Elle était drôle, souriante, peut-être un peu trop. Alors, tu veux que je t’aide? Je suis bonne, sans me vanter!

Un peu oui… Hein ! Attend je parlais du coup de main, pas du fait que tu me fais de l’effet ! Ou que tu sois bonne. Ahhhh !!! Mais non, ce n’est pas ce que je veux dire. Kevin se plaqua la main sur le visage, celui-ci était pris des nuances de couleur chaude.

Tu me fais craquer! Oui je veux bien un coup de main. Enfaite tu parles de me donner un coup de main à quoi ?


Il n'avait même pas fait attention à ses dernières paroles, il avait simplement une fois de plus perdu le fil de la conversation.

Lili prit des grands airs, Le Serpentard n’avait pas tout de suite saisi, puis il remarqua que son amie jouer au professeur et elle gronda même son ami, elle ordonna également à celui-ci d’allé chercher un repose-pied avant tout. Au lieu de se la jouer rock, une bonne position était de rigueur pour apprendre la musique. Elle lui expliqua l’importance d’avoir un repose-pied, afin de maintenir sa guitare dans un bon angle, ainsi il sera bien plus alaise pour jouer. J’ai bien joué debout dans la volière à son anniversaire ! Kevin jugea que c’était mieux de garder ce commentaire pour lui, il était à fond dans son rôle. Elle s’était bien décidée à lui donner un cours de musique, mélangeant sévérité et une attitude branchée, Kevin la trouva parfaite et ce petit côté autoritaire lui aller bien, pourtant il s’en moquer un peu d’apprendre la musique. Mais celui-ci se laissa tenter par les paroles de Lili, il y avait un bon côté à apprendre la musique, il pourra passer un moment seul avec son amie. Cela intéressa bien plus le jeune garçon, qu'il voulait se l'avouer. Après tout la musique c'est cool!

A votre ordre Professeur Martinez ! Kevin avait la main dans les cheveux avec un air désolé. C’est quoi un repose-pied ? Il explosa de rire, après tout l’art de la musique était bien loin de celui des livres… Mais une chose, Lili n'était pas sortie de l'auberge!

Kevin Alexanders, alias "l'amis des Pouffys"
Membre des Amis du Chaudron
Pour savoir qui tu es, regarde ceux qui t'entours

Une Poésie prit dans les cordes  J.Lili Martinez 

Lili se moqua bien de la réaction que son meilleur ami eut quand elle lui demanda si c’était pour une fille qu’il apprenait la guitare. Il avait fait le saut et ce fut ce qui fit le plus rire la jeune fille. Elle était presqu’au bord des larmes. Mais bon, la jeune Poufsouffle se calma rapidement, fidèle à ses habitudes.

- Une fille ? Tu sais je ne cherche qu’à plaire celle qui est en face de moi. Mais ce n’est pas avec 6 cordes que j’y arriverais hahaha.

- Je crois que oui! Tu peux y arriver n’importe comment! J’ai foi en toi! Mais je blaguais, t’inquiètes pas! Ahah!

Bien averti par la fillette, il se tut concernant la soirée à la tour d’astronomie. Kevin écouta Lili et appuya même ses propos.

- Tu as raison, ce n’est plus qu’un souvenir.

- Oui, en effet. Et il est inutile de revenir sur quelque chose qui s’est passé il y a environ un mois, selon moi. Je crois que nous avons réglé une bonne partie de tous ces problèmes. Aujourd’hui, c’est maintenant, et je suis bien avec toi.

Kevin était visiblement très mélangé, puisqu’il bégayait un peu. Lili lui demanda alors si elle lui faisait de l’effet, puis s’il voulait de l’aide ce à quoi il répondit :

- Un peu oui… Hein ! Attend je parlais du coup de main, pas du fait que tu me fais de l’effet ! Ou que tu sois bonne. Ahhhh !!! Mais non, ce n’est pas ce que je veux dire.

- Ahaha! Tu sais très bien que ce ne serait pas grave si je te faisais de l’effet! J’arrête de blaguer, je vais te rendre encore plus mal à l’aise que tu ne l'es déjà! Ahaha! Je suis contente que tu veuille de mon aide! Je suis plutôt bonne alors je te serai utile!

Lili dit cela en faisant un clin d’oeil à Kevin et celui-ci prit des couleurs à une vitesse phénoménale. Il semblait vraiment gêné et sa meilleure amie trouvait cela très drôle. 

- Tu me fais craquer! Oui je veux bien un coup de main. Enfaite tu parles de me donner un coup de main à quoi ?

- Oh! Je te fais craquer! Ben je te propose de l’aide si jamais tu veux apprendre des notes! Avant de commencer une chanson ou une pièce, il me semble que ce serait plus facile de bien connaître le solfège, non? Et bien, même si tu ne veux pas, je vais tout de même t’apprendre et cela nous fera même une petite activité entre meilleurs amis.

La jeune fille rougit en disant cela! Elle eut peur que Kevin l’interprète d’une manière complètement différente. Cependant, il ne dit rien par rapport à cela, mais commença une phrase complètement différente. 

- A votre ordre Professeur Martinez ! C’est quoi un repose-pied ?

- Ohh! J’aime bien ce nom! Signe que je suis peut-être faite pour être enseignante, qui sait! Enfin. Je viens de te l’expliquer! T'étais là ou non? Même pas la peine de me répondre! Un repose-pied est un truc en métal qui te permet de mettre ton pied gauche dessus afin de ne pas te fatiguer quand tu joues. Ta jambe gauche est donc toujours plus haute que celle de droite.

Kevin fut dans l’obligation de se lever afin de laisser la place à Lili. Celle-ci voulait lui faire une démonstration. Elle joua donc une petite pièce, installée de la bonne manière.

- Voilà! C’est tout! Veux-tu essayer maintenant? Que pour la position. On regardera les notes ensuite.

Pendant que son meilleur ami se pratiquait, Lili réfléchissait à un petit plan de cours qu’elle pourrait faire. La jeune fille était vraiment fatiguée. Elle n’abandonna pas cependant.

- Tu l’as! Maintenant, regardons où sont les notes sur une portée! Ça te dit?
Dernière modification par Julia Lili Martinez le 18 février 2019, 19 h 16, modifié 2 fois.

J. Lili Martinez

Une Poésie prit dans les cordes  J.Lili Martinez 

Kevin était sous l’emprise de son amie, menant le Serpentard à la baguette, Lili lui lança un pique sur le faite qu’il lui ait dit les mots « tu me fais craquer », le jeune garçon avait simplement voulut lui dire que son amie s’amusait à le faire tourner en bourrique, mais il n’avait pas fait attention au double sens de ces mots, mais de toute façon, le Serpentard était déjà rouge comme une salamandre.

Lili lui parla du repose-pied, l’importance d’avoir une bonne position pour jouer était une des notions de base. Kevin s’exécuta et après avoir ramené l’objet métallique, Lili prit sa place et commença à jouer un petit morceau. Elle se mit dans une position parfaite, pour montrer à Kevin comment ce tenir, puis elle laissa sa place à son ami et celui-ci commença à s’exercer.

Le Serpentard plaça ses mains sur la guitare, ça il s’avait le faire. Il espérait que ses doigts soit bien mit afin que Lili le remarque, lui montrant ainsi qu’il n’était pas un cas si désespéré. Il mit son pied sur le repose-pied et joua le même morceau que tout à l’heure. Le son ne changeait pas vraiment, pourtant Kevin était plus alaise pour déplacer ses doigts. Lili venait-elle de faire un premier miracle?

Tu l’as! Maintenant, regardons où sont les notes sur un écran portée! Ça te dis?

Oui, T’es parfaite Lili ! Des notes sur quoi, pourquoi la musique a-t-elle des noms aussi compliquer de l’informatique moldu ?
Kevin observa attentivement Lili, elle paraissait épuisée. Lili tu vas bien ? Tu es quand même bien pale non ? Tu m’as dit que tu avais du mal à dormir, combien de temps as-tu dormis?

Kevin ne laissa pas vraiment le choix à Lili, ni le temps de répondre d’ailleurs. Il l’attrapa par les épaules et la posa délicatement au sol. Son amie semblait pas comprendre ce que Kevin faisait, celui-ci était déjà parti vers un coin de la salle et alla chercher son sac vers l’entrée de la salle. Heureusement que je prévois toujours ce qui faut. Kevin retira sa veste, puis il sorti une petite boisson et quelques biscuits de son sac. Il arriva devant Lili et lui tendit sa boisson, puis il ouvrit les petits gâteaux et le déposa sur une sorte de petit tabouret devant lui. Pendant que Lili reprenait un peu de force avec ce festin improvisé de Kevin, le Serpentard laissa glisser sa veste sur les épaules de la jeune fille.

Repose toi un peu Lili, s'il te plait Il déposa les notes que la jeune fille voulait lui apprendre près d’elle et se contenta simplement de rejouer, une fois de plus, le même petit air qu’il jouait sans cesse. J’espère que ça va pas finir par l’énerver à force. Afin que la jeune fille reste tranquille un petit moment, le jeune garçon décida de faire comme à son habitude, parler, parler et parler ! Il joua son air et discuta avec Lili en même temps, il savait que son amie restera attentif à ses paroles, ainsi qu’à sa façon de jouer, ainsi elle ne cherchera pas à bouger avant quelques minutes.

Tu sais cet air est de mon père, c’est lui-même qui me l’a appris. Elle a d’ailleurs une histoire, une histoire de magie et de lien invisible, je ne l’avais jamais cru hahaha. Mais il aimait tellement nous racontait cette histoire, que j’ai décidais de la partager avec toi aussi. Kevin espérait que sa plaise à son amie, il voulait lui prouver qu’il continuait toujours à se confier à elle.

Un jour, alors qu’il voulait faire le malin devant les filles, mon père se mit à jouer de la guitare dans le parc de Poudlard. Il jouait merveilleusement bien, enfin c’est ce qu’il voulait nous faire croire à Liam et moi, mais je pense qu’il n’était pas nul pour autant. Donc il jouait, puis prit dans une euphorie, il fit une fausse note. C’est alors qu’une jeune fille, un peu plus âgée que lui, sursauta alors qu’elle était en train de s’entrainer à lancer un sort. Elle fut si perturber par sa faute note, qu’elle lança le sort sur mon père, par accident, enfin c’est ce qu’il m’a dit. Cette fille, c’était ma mère hahaha.

Kevin observait Lili, elle était absorbé par l'histoire de son ami. Il voulut rire, mais se retenait afin de garder Lili en alerte. C'est qui le professeur maintenant *rire intérieur*

Après avoir passé deux semaines à l’infirmerie, pour des problèmes au niveau… enfin il était sacrement bien amoché, il recommença à jouer dans l’infirmerie. C’est alors qu’il vit ma mère venir lui rendre visite, elle s’en voulait pour l’accident, mon père s’amusait à exagéré sa situation pour quelle vienne le voir plus souvent. Puis quand il sorti de l’infirmerie, il ne croisait presque plus ma mère. Il commença à recommencer à jouer de la musique, puis à chaque fois qu’il jouait ses notes, ma mère finissait toujours par apparaitre.

Image

Peut-être qu’elle entendait la mélodie et du coup elle venait, mais mon père était persuadé que c’était autre chose. A quelque fois qu’il jouer, il tomber sur elle. C’est l’histoire de cette mélodie, mon père m’a dit qu’elle avait le pouvoir de communiqué avec l’âme, et que lorsque notre âme se trouver un écho, cette musique était le lien. Que où que tu te trouves, cette musique parlerait à travers toi pour toucher ton écho. Elle a le pouvoir de rapprocher les gens, elle a le pouvoir d’unifier les âmes. Il nous racontait cette histoire à chaque feu de camps hahaha.


Kevin arrêta de jouer et alla s’assoir à coté de Lili et il fit quelques choses, quelques choses qui pensait être impossible avant, il fixa Lili et lui parla directement sans détour. Tu vas me prendre pour un dingue, mais je crois que ma musique t’a appelé à moi ! Kevin était souriant, il souriait de bonheur et de toute ses dents, il était heureux de cette affirmation, d’ailleurs on pouvait lire dans ses yeux, qu’il en était persuadé.

Kevin Alexanders, alias "l'amis des Pouffys"
Membre des Amis du Chaudron
Pour savoir qui tu es, regarde ceux qui t'entours

Une Poésie prit dans les cordes  J.Lili Martinez 

Après que Lili lui ait parlé du repose-pied, son meilleur ami s'installa bien confortablement sur le tabouret qui s'offrait à lui. La jeune fille était impatiente de lui montrer les bases de la guitare, son art, sa vie, l'une de ses raisons pour respirer et continuer d'exister dans ce monde si terrorisant. Quand il fut prêt, elle lui demanda s'il voulait apprendre les notes. Il accepta, bien évidemment.

- Oui, T’es parfaite Lili ! Des notes sur quoi, pourquoi la musique a-t-elle des noms aussi compliquer de l’informatique moldu ? Lili tu vas bien ? Tu es quand même bien pale non ? Tu m’as dit que tu avais du mal à dormir, combien de temps as-tu dormis?

- Ahaha! Je n'en ai aucune idée! Mais c'est ça l'avantage de vivre dans deux mondes! Je connais bien l'informatique! Je te donnerai des cours si tu veux! Revenons aux choses sérieuses : tes leçons. Ne t'inquiète pas, c'est simple à comprendre... Même si cela prend beaucoup de travail, évidemment!

Pardon? Oui, oui! Je vais bien! J'ai dormi 5-6 heures, peut-être. Pourquoi...

Kevin ne laissa pas le temps à Lili de finir sa phrase. Il l'attrapa par les épaules et la posa au sol. La jeune fille put bien observer ses yeux. Ils étaient bruns, une couleur plutôt banale. Mais pas pour Lili. Ils pétillaient de bonheur et la jeune fille ne se gêna pas pour fixer longuement son meilleur ami. Cependant, celui-ci l'interrompit en posant sa veste sur la jeune fille, en lui donnant des biscuits et un boisson. Lili, éberluée, regarda Kevin en se demandant ce qu'il faisait.

- Mais, Kevin!! Je suis correcte!! Pourquoi tu me donnes tout ça!?!?!

- Repose toi un peu Lili, s'il te plait 

- Mais non! Non, non, non et NON!! Ça ne fonctionnera pas comme ça! JE NE SUIS PAS FATIGUÉE!!!

Malgré cela, la jeune fille bailla, ce qui fit sourire son meilleur ami. 

- Bon, ok, peut-être un peu... MAIS je suis ok!!

Tout d'un coup, Lili se détendit un peu, et écouta Kevin jouer de la guitare et parler en même temps. Pour être honnête, elle ne l'écoutait pas trop, mais elle se sentait bien. Ce fut donc à ce moment qu'il commença à raconter l'histoire de l'air de la chanson qu'il jouait.

- Tu sais cet air est de mon père, c’est lui-même qui me l’a appris. Elle a d’ailleurs une histoire, une histoire de magie et de lien invisible, je ne l’avais jamais cru hahaha. Mais il aimait tellement nous racontait cette histoire, que j’ai décidais de la partager avec toi aussi.

Un jour, alors qu’il voulait faire le malin devant les filles, mon père se mit à jouer de la guitare dans le parc de Poudlard. Il jouait merveilleusement bien, enfin c’est ce qu’il voulait nous faire croire à Liam et moi, mais je pense qu’il n’était pas nul pour autant. Donc il jouait, puis prit dans une euphorie,  il fit une fausse note. C’est alors qu’une jeune fille, un peu plus âgée que lui, sursauta alors qu’elle  était en train de s’entrainer à lancer un sort. Elle fut si perturber par sa faute note, qu’elle lança le sort sur mon père, par accident, enfin c’est ce qu’il m’a dit. Cette fille, c’était ma mère hahaha.

Après avoir passé deux semaines à l’infirmerie, pour des problèmes au niveau… enfin il était sacrement bien amoché, il recommença à jouer dans l’infirmerie. C’est alors qu’il vit ma mère venir lui rendre visite, elle s’en voulait pour l’accident, mon père s’amusait à exagéré sa situation pour quelle vienne le voir plus souvent. Puis quand il sorti de l’infirmerie, il ne croisait presque plus ma mère. Il commença à recommencer à jouer de la musique, puis à chaque fois qu’il jouait ses notes, ma mère finissait toujours par apparaitre.

Peut-être qu’elle entendait la mélodie et du coup elle venait, mais mon père était persuadé que c’était autre chose. A quelque fois qu’il jouer, il tomber sur elle. C’est l’histoire de cette mélodie, mon père m’a dit qu’elle avait le pouvoir de communiqué avec l’âme, et que lorsque notre âme se trouver un écho, cette musique était le lien. Que où que tu te trouves, cette musique parlerait à travers toi pour toucher ton écho. Elle a le pouvoir de rapprocher les gens, elle a le pouvoir d’unifier les âmes. Il nous racontait cette histoire à chaque feu de camps hahaha.

Tu vas me prendre pour un dingue, mais je crois que ma musique t’a appelé à moi !

Lili se releva brusquement et parla rapidement, comme si l'histoire de son meilleur ami lui avait redonné de l'énergie. 

- Oh!! J'adore cette histoire!! Eh bien moi, j'y crois! Ça arrive les miracles comme cela! Moi, je crois que mes parents se sont rencontrés, euh... Ah oui! Dans un café londonien il me semble! Bon, c'est plutôt banal, mais ils y retournent chaque année depuis qu'ils sont ensemble! Bon, il y a pas mal moins de magie impliquée, mais ce n'est pas moins magique pour autant.

Tu crois que ta musique m'a appelée à toi? Ça se peut... Et si on était destinés pour se connaître jusqu'à la fin de nos jours ou presque, comme tes parents? Tu crois que c'est un hasard? Enfin, avant cela, crois-tu aux hasards?

Ils dérogeaient beaucoup de leur but principal, la musique. Mais bon, c'étaient ces moments-là que la jeune fille préférait. Elle attendit donc la réponse de Kevin, impatiente.

J. Lili Martinez

Une Poésie prit dans les cordes  J.Lili Martinez 

Kevin avait senti la fatigue de Lili, il n’était pas le meilleur des amis ces derniers temps, néanmoins il connaissait son amie. Il l’avait tant observé, tant écouté et tant partagé, il prit la décision de s’occuper de son amie, même si il se doutait de l’accueil que la jeune fille lui préparerait. Bien entendu la jeune fille se laissa faire, mais ne manqua pas une occasion de se plaindre. Mais elle se calma quand la jeune fille se mirent à Bailler, Kevin cacha un sourire. Il était maintenant satisfait, Lili était posée calmement et Kevin avait alors commencé à jouer et à raconter l’histoire de cette mélodie.

Kevin parla de la rencontre de ses parents, une union qui s’était créé de cette musique. Le Serpentard tenait cette musique de son père, car celui-ci leur avait appris à Liam et lui, quand ils étaient plus jeune. Une fois son histoire termina, le jeune garçon était satisfait de voir que Lili s’était tenue tranquillement depuis un petit moment. Il avait réussi à atteindre son but, d’une manière subtile. Finalement, je suis bien un Serpentard. Jouer la ruse avec ma meilleure amie, franchement ! Kevin lui parla alors de ce qu’il pensait, que cette musique l’avait peut être appelé. Il voulait rire, même si c’est pensées étaient vraiment présente dans son esprit.

Lili se leva d’un bond et déclara. Oh!! J'adore cette histoire!! Eh bien moi, j'y crois! Ça arrive les miracles comme cela! Moi, je crois que mes parents se sont rencontrés, euh... Ah oui! Dans un café londonien il me semble! Bon, c'est plutôt banal, mais ils y retournent chaque année depuis qu'ils sont ensemble! Bon, il y a pas mal moins de magie impliquée, mais ce n'est pas moins magique pour autant.

Bah c’est plutôt romantique et l’amour est une sorte de magie, non ? J’aimerais bien qu’un jour tu me raconte la rencontre de tes parents. Je pense que je vais aimer cette histoire. La jeune Poufsouffle ne faisait pas trop attention à ses paroles, elle était préoccuper par autre chose et Kevin n’eut pas à attendre très longtemps pour le savoir.

Tu crois que ta musique m'a appelée à toi? Ça se peut... Et si on était destinés pour se connaître jusqu'à la fin de nos jours ou presque, comme tes parents? Tu crois que c'est un hasard? Enfin, avant cela, crois-tu aux hasards?

Suite aux paroles de son amie, Kevin avait arrêté de jouer, il se contentait de fixer la jeune fille dans les yeux. Pourtant le jeune garçon avait énormément de mal à fixer le regard de la jeune fille, la cause était ses yeux. Cela lui était arrivé très souvent de bloquer devant le regard d'une jeune fille au yeux vert, mais il avait toujours eu du mal à regarder ceux de Lili, sans rougir. C’est yeux pers était merveilleux et unique, les même yeux étaient connus dans l’histoire pour avoir appartenu à la Déesse Athéna. Kevin essaya de se concentrer sur la question de Lili, mais cette fois-ci, il était perdu. Dans un mélange musical, de beauté et de sentiment profond. Il se contenta de dire.

Toi, tu crois qu’on est destinée à être comme mes parents ? :blush:

Kevin ne s’était jamais posé si il trouvait au hasard, il pensait que le destin joué un rôle dans sa vie. Mais qu’il était qu’un signe annonciateur et qu’à tout moment, il avait le choix de le modifier. Enfin c’est ce qui voulait croire. Mais si le hasard existe, il a un drôle de sens de l’humour ! Pensa le jeune garçon. Mais une chose est sure, si le fait d’avoir rencontré cette fille aux yeux pers était le signe du hasard, il serait prêt à croire aveuglement, même à croire que son père avait raison. Cette musique nous a-t-elle liée Lili à moi ?

Kevin ne le savait pas, il était néanmoins certain que son lien existait avant qu’il la joue, mais si celle-ci avait réellement le pouvoir de liée les âmes, il accepterait le coup de pouce du hasard ou Destin avec joie.

Kevin Alexanders, alias "l'amis des Pouffys"
Membre des Amis du Chaudron
Pour savoir qui tu es, regarde ceux qui t'entours

Une Poésie prit dans les cordes  J.Lili Martinez 

Plus ils avançaient dans leurs leçons, plus les jeunes gens dérogeaient du thème principal de leur rencontre : la musique. Disons que la jeune fille n'était pas contre, mais elle était inquiète pour son ami qui ne pratiquait plus vraiment. Lili voulait vraiment qu'il s'améliore et parler avec elle n'était peut-être pas un super bon moyen... Enfin, ils passaient du temps vraiment précieux ensemble et cela n'avait pas de prix aux yeux de la jeune brune.

En plus, Kevin semblait vraiment prit dans son récit et cela faisait plaisir à la jeune Lili qui adorait se perdre dans les histoires de son meilleur ami. Il contait vraiment bien et il était passionnant. La jeune Poufsouffle, comme plus tôt ne pouvait s'empêcher de se perdre dans ses yeux et le regarder lui sourire. Elle était au paradis sur terre, c'était le cas de le dire. Lili raconta également l'histoire de ses parents, ce à quoi Kevin répondit :

- Bah c’est plutôt romantique et l’amour est une sorte de magie, non ? J’aimerais bien qu’un jour tu me raconte la rencontre de tes parents. Je pense que je vais aimer cette histoire.

- Je crois que c'est tout juste ce que je viens de faire...
Lili le regarda avec un air amusé et, après l'histoire du Serpentard, fit un commentaire qu'elle regretta presqu'instantanément. Elle lui avait demandé s'ils étaient destinés, eux aussi, comme les parents de celui-ci. Peut-être. La jeune fille ne pouvait s'empêcher de parler et réfléchir à voix haute, ce qu'elle détestait au plus haut point. Cela la mettait souvent dans le trouble, c'était le cas de le dire. Cependant, le Serpentard ne sembla pas le prendre trop mal puisqu'il rougit jusqu'à la racine des cheveux avant de demander à son amie :

- Toi, tu crois qu’on est destinée à être comme mes parents ? :blush:

- Je crois que oui! Après, ce n'est que mon humble avis. Non, sans blague, je le pense sincèrement. Tu as vu comme nous nous entendons bien? Même si nous nous chicanons plutôt souvent, on s'adore, oui? Je crois justement que c'est un amour fraternel. Qu'en penses-tu? Le vois-tu comme cela également?

On s'est rencontrés quand on venait tout juste d'atterrir dans ce monde magique. Enfin, surtout pour moi étant donné que même si j'avais un père sorcier, je n'ai jamais vraiment vécu dans le monde de la magie - à cause de ma mère. Je crois que je te l'avais déjà dit. 

Tu as été comme une bouée de sauvetage pour moi, puis tu es devenu bien plus à mes yeux. Mon meilleur ami, mon confident, celui à qui je peux tout dire, même si je n'en ai pas toujours profité. Je ne veux pas revenir là-dessus, mais je regrette amèrement ce qui s'est passé dans la tour d'astronomie et toutes ces petites querelles que nous avons eues.

Crois-tu qu'elles étaient nécessaires pour mieux avancer dans notre amitié? Moi je crois que oui! Je crois qu'on en ressort grandis, même si cela n'a pas toujours été évident. Maintenant, plus que jamais, je veux rester à tes côtés. Sans me séparer de toi. Oui, nous aurons d'autres chicanes, d'autres malentendus, mais c'est normal.

Avec le temps, nous apprendrons à les gérer de mieux en mieux et notre relation va être encore plus solide que maintenant, même si elle l'est déjà.

Après son long discours, Lili rougit. Elle ne parlait jamais autant. Normalement, elle laissait ce rôle à Kevin. Cependant, cette fois-ci, elle sentait le besoin de s'exprimer. Cela lui fit en effet beaucoup de bien. Elle était très heureuse. Ce fut probablement ce regain d'énergie qui la poussa à laisser Kevin seul, pour aller jouer un peu de piano.

- Tu veux m'écouter un peu? Cela te fera une petite pause.

Sans même attendre la réponse de son meilleur ami, elle joua une pièce qu'elle adorait. Du classique. C'était un son divin à ses oreilles et Lili trouvait qu'elle jouait drôlement bien. En effet, la chorale l'avait aidée à reprendre contact avec son monde à elle. Un monde dans lequel Kevin faisait maintenant partie.

J. Lili Martinez

Une Poésie prit dans les cordes  J.Lili Martinez 

La salle de musique était toujours aussi vide, malgré le calme qui résonnait, on pouvait entendre une petit mélodie, celle-ci était jouer par Kevin. Le jeune garçon profitait que son amie se reposer un peu pour lui raconter l’histoire de ses parents et de cette musique, puis Lili se leva d’un bond et parla à cœur ouvert. Suite à ses paroles, ou plutôt cette déclaration, Kevin posa une question à son amie qui n’hésita pas longtemps à donner son avis sur la question.

Lili lui confirma qu’ils étaient surement destiné à être liée l’un a l’autre, que malgré les difficultés et les moments difficiles, ils entendaient toujours aussi bien. Lui déclarant que qu’ils s’adoraient, Kevin fit un geste de la tête pour le confirmé aussi vite, puis continua ses paroles en déclarant : Je crois justement que c'est un amour fraternel. Qu'en penses-tu? Le vois-tu comme cela également?

Fraternel? enfin de compte, pas vraiment ! Je ne pourrais pas mettre de mots dessus enfaite Lili, j’aime mon frère, mais mes sentiments ne sont pas les mêmes à ton égard. Je pense que notre lien est plus fort, mais je n’ai pas encore mis de nom dessus, hahaha.

La jeune Poufsouffle décrivit alors ses ressentis sur leurs vécus, il avait vécu ensemble leur entrée dans ce monde magique, rappelant au jeune garçon ses origines par la même occasion. Kevin comprenait où la jeune fille voulait en venir. Elle lui confia que leur amitié était comme un second souffle, confiant que les actes de la tour d’Astronomie avait forment secoué la jeune fille. Ses paroles devenaient de plus en plus profondes, que Kevin ne savait quoi dire de plus.

Crois-tu qu'elles étaient nécessaires pour mieux avancer dans notre amitié? Moi je crois que oui! Je crois qu'on en ressort grandis, même si cela n'a pas toujours été évident. Maintenant, plus que jamais, je veux rester à tes côtés. Sans me séparer de toi. Oui, nous aurons d'autres chicanes, d'autres malentendus, mais c'est normal.

Je ne sais pas si elle était nécessaire, mais il arrive que mes parents se disputent et mon père m’a toujours dit que c’était normal, quand on tenait à l’autre. Comme si on était obligé à un moment ou un autre, de se libérer pour faire comprendre à l’autre, ce qu’il ne peut comprendre en temps normal. Néanmoins je sais qu’on se disputera encore et encore, après tous mes sifflements t’agace toujours autant, Hahahaha.


Lili confia qu’avec le temps, ils arriveront à mieux gérer leur relation, quelle deviendra de plus en plus solide. Kevin le souhait plus que tout, souhaitant par la même occasion pouvoir la définir, car à l’heure d’aujourd’hui, il ne le savait toujours pas. Pour une fois, c’était le jeune garçon qui gardait silence face à sa meilleure amie, celle-ci le laissa d’ailleurs languir un peu et alla s’installer au piano.

Tu veux m'écouter un peu? Cela te fera une petite pause.

Je n’ai pas besoin de pause, néanmoins je t’écouterais avec plaisir.


Kevin posa la guitare et alla s’assoir sur un tabouret, près du piano à Lili. La jeune fille avait déjà commencé à jouer un morceau de Classique, celui-ci était particulièrement bien joué par son amie. Il observait particulièrement les mains de celle-ci, repérant la bague que son amie Akira lui avait offerte par la même occasion. Mais il était plus surprit par la façon dont Lili bougeait ses mains sur les touches du piano. Le jeune garçon essayait de comprendre les notes du livre, par rapport avec les gestes de Lili. Kevin n’avait jamais appris à lire les notes, ou à comprendre les gammes et encore moins regarder à quoi pouvait ressemblait une tablature pour guitares, il s’était simplement concentrer sur le faite de reproduire les mouvements de son père. Voilà comment il avait connu les quelques morceaux qu’il jouait sans cesse. Il ne savait pas que placer ces doigts sur tel endroit pouvait faire tel note, il savait simplement reproduire et non jouer.

C’est vrai que tu ne te débrouille pas trop mal. Kevin regardait Lili dans les yeux, avec toujours le même sourire joyeux sur le visage. Lili savait bien que le jeune garçon ne cherchait qu’à la taquiner. Bon quelle est l’étape suivante Professeur ?

Kevin Alexanders, alias "l'amis des Pouffys"
Membre des Amis du Chaudron
Pour savoir qui tu es, regarde ceux qui t'entours

Une Poésie prit dans les cordes  J.Lili Martinez 

Les deux jeunes enfants dérogeaient vraiment de leur sujet principal, la musique. Ils parlaient maintenant de leur amitié. Chose très importante, bien sûr, mais quelque peu hors sujet. Cela faisait longtemps qu'ils avaient eu une discussion complètement cordiale, sans se lancer de piques. Disons que ces temps-ci, c'était plutôt difficile. Mais bon, ils s'y faisaient et réglaient tout de même leurs petits soucis au fur et à mesure. 

La jeune fille avait comparé leur relation à un amour fraternel. C'étaient ses mots. Cependant, Kevin n'avait pas l'air vraiment d'accord avec cela...

- Je ne pourrais pas mettre de mots dessus enfaite Lili, j’aime mon frère, mais mes sentiments ne sont pas les mêmes à ton égard. Je pense que notre lien est plus fort, mais je n’ai pas encore mis de nom dessus, hahaha.

- Ahah! Tu as raison. Ce doit être parce que je n'ai pas de frère ni de soeur que je dis cela... Néanmoins, maintenant que j'ai Alienor, ça va mieux! Pas avec mes parents ni mes grands-parents, par contre. Malheureusement, ça fait un siècle que je leur ai parlé. Bah, tant pis pour eux. 

Lili parla ensuite un peu d'elle, de ce qu'elle avait vécu depuis son arrivée à Poudlard, notamment. Elle avait caché beaucoup de choses à son meilleur ami, mais la jeune fille s'est rapidement promis de tout lui dire, même s'il ne voulait pas toujours se confier à elle à son tour. Bien évidemment, Lili n'aimait pas cela, mais elle ne voulait pas brusquer Kevin non plus. Après qu'elle ait parlé, ce fut ensuite au tour du jeune Serpentard de s'exprimer, comme il le faisait, généralement. La jeune fille lui parla également de leurs chicanes, de leur possible nécessité, ce à quoi il répondit : 

- Je ne sais pas si elle était nécessaire, mais il arrive que mes parents se disputent et mon père m’a toujours dit que c’était normal, quand on tenait à l’autre. Comme si on était obligé à un moment ou un autre, de se libérer pour faire comprendre à l’autre, ce qu’il ne peut comprendre en temps normal. Néanmoins je sais qu’on se disputera encore et encore, après tous mes sifflements t’agace toujours autant, Hahahaha.

- Oui, tu as raison! Mon père et ma mère se chicanent aussi! Pas régulièrement, mais tout de même. Je crois que cela fait sortir les émotions, et ils sont tellement plus zens ensuite! Je crois qu'ils se disputent souvent à cause de moi. Enfin, pas directement, mais Papa trouve que Maman est un peu trop sévère avec moi, des fois! Elle est catholique, très croyante, alors c'est sûr que ça exaspère un peu mon père. Mais bon, il adore ma mère, bien évidemment!!

Après avoir dit cela, la jeune fille voulait se changer un peu les idées. Penser aux idées de droite de sa mère ne l'aiderait pas à se détendre avec son meilleur ami. Surtout lorsque ces idéologies avaient une influence sur la manière dont la mère élevait sa fille. Ce n'était pas toujours évident. Néanmoins, elles s'entendaient très bien. Il y avait souvent des frictions entre elles. Surtout lorsque Lili habitait chez elle. Maintenant, c'était moins pire. Mais si la religion est contre la sorcellerie, pourquoi Maman reste-t-elle avec papa? Il est sorcier après tout... La jeune fille était un peu perplexe, mais elle proposa à son meilleur ami de lui jouer du piano.

- Je n’ai pas besoin de pause, néanmoins je t’écouterais avec plaisir.

Il semblait aimer cela. Après la petite séance de démonstration, Lili sentait que Kevin voulait réellement jouer, surtout avec ce qu'il lui dit après.

- C’est vrai que tu ne te débrouille pas trop mal. Bon quelle est l’étape suivante Professeur ?

- Mmm, je ne sais pas! As-tu une chanson avec toi? Voudrais-tu qu'on commence celle-ci? Ou alors, voudrais-tu commencer à apprendre les notes? J'ai apporté mes portées et tout! Je suis équipée!

Comme c'était le cours de son meilleur ami, Lili voulait que ce soit lui qui décide, dépendamment de son humeur, de ses goûts, de ce qu'il voulait apprendre. La jeune fille attendit donc impatiemment sa réponse, pressée de lui enseigner son savoir. La brune avait très hâte! Elle était énervée intérieurement. En effet, elle ne voulait pas que cela paraisse, sans savoir pourquoi.

J. Lili Martinez

Une Poésie prit dans les cordes  J.Lili Martinez 

Alors que les deux amis avaient fait une pause dans le cours particulier improvisé du jeune Serpentard, Kevin avait alors échangé quelques phrases avec son amie afin parler de leur lien, dans la conversation, il avait pu avoir des informations sur l’évolution des relations de la famille de sa meilleure amie. Il fut d’ailleurs peiné d’apprendre que la jeune fille était toujours en froid avec ses grands-parents. Pourtant la jeune fille était contente d’avoir sa cousine près d’elle, ainsi que son meilleur ami. Puis la jeune fille pensive s’avança vers le piano pour jouer un air à son ami.

Kevin venait d’écouté l’air de son amie, Lili semblait emporté par la mélodie. Le jeune garçon était fasciné par son habilité, mais bien plus par sa passion, elle semblait apaisée. Un sentiment que Kevin avait déjà remarqué d’innombrable fois quand son amie lui sourirait ou quand elle passé de longue minute à écrire des petites histoires sur des bouts de parchemins à la bibliothèque. Kevin avait l’impression d’être toujours heureux d’observé son amie, que ce soit quand elle étudie, ou quand elle rigole et encore même quand celle-ci le gronde pour une bêtise qu’il aurait commis. Finalement, c’est elle mon gardien et non l’inverse. Une fois revenue à la raison, le jeune Alexanders demanda à Lili la suite des événements.

Mmm, je ne sais pas! As-tu une chanson avec toi? Voudrais-tu qu'on commence celle-ci? Ou alors, voudrais-tu commencer à apprendre les notes? J'ai apporté mes portées et tout! Je suis équipée!


Lili avait apporté ses notes, ce qui voulait dire que la jeune fille contait venir ici pour une bonne raison, mais le jeune garçon ne prononça aucun mots. Kevin regarda les notes et ne comprit rien au symbole dessiné.

Bah peut-être pourrais-tu m’apprend un peu à lire ses trucs la ? Entre les notes et les tablatures, je suis perdu quoi qu’il arrive. Je sais jouer ce que tu me montreras, mais je ne serais pas composé ou lire une mélodie sans savoir ce que cela veut dire.

Kevin connaissais rien à la musique, cela était simplement une passion que son père lui avait transmise. Il avait appris quelques air, mais il n’avait jamais pu créer le sien, Kevin regarda alors Lili le regardait en souriant. Il regarda sa guitare et confia alors à son amie sa nouvelle ambition.

Lili je suis vraiment rentré ici sans savoir ce que j’allais trouvé, pourtant une fois ici, j’ai voulu joué l’air que mon père m’avait appris. Mon père m’a un jour dit, que cette air avait jamais été fini, parce qu’il avait jamais pu la finir. A chaque fois, ma mère arrivée avant qu’il la finit. Il m’a dit alors que dans la vie, certaine chose devront être légué à d’autre et qu’on ne peut rien faire tout seul.

Kevin regarda la jeune pouffy, il avait capté son attention, c’était un art dans laquelle il excédé. Mon père n’a pas pu la finir, car l’arrivé de ma mère l’arrêté dans sa progression. Donc si avec cette musique, c’est toi qui répond à l’appel. Le Serpentard commençait à rougir, à tel point que les mots avaient de plus en plus du mal à sortir des lèvres du jeune garçon. Tu pourrais m’aider à la finir ? Je sais la joué, mais je ne sais pas ce qu’elle veut dire, rajoutons à ça, qu’elle n’a pas de parole, simplement une mélodie. C’est un travail inachevé et pour ce casse-tête, je ne vois que toi pour m’aider.

Kevin connaissait la mélodie, il faillait qu’il apprenne à lire les notes et les tablatures de la guitare, ainsi il pourra crée la partions de la mélodie. Puis une fois cette énorme tache remplis, il pourra avec l’aide de son amie, donné vie à la mélodie avec de belle paroles. Papa, j’accepte de continuer cette tâche et je ne le ferais pas tout seul. Ce sait ce que c'est d’être unis dans la musique!

Kevin Alexanders, alias "l'amis des Pouffys"
Membre des Amis du Chaudron
Pour savoir qui tu es, regarde ceux qui t'entours

Une Poésie prit dans les cordes  J.Lili Martinez 

Lili proposa à son meilleur ami de soit lire la musique, soit l'aider à jouer une pièce. Pour Lili, le plus important était de d'abord savoir lire les notes. Cependant, ce ne sont pas tous les joueurs de guitare qui connaissent le solfège. Beaucoup qui jouaient de la musique populaire ne lisaient qu'avec la tablature. Pour la jeune fille, c'était indispensable. Mais bon, elle voulait laisser la chance à son meilleur ami de choisir ce que lui voulait.

Bah peut-être pourrais-tu m’apprend un peu à lire ses trucs la ? Entre les notes et les tablatures, je suis perdu quoi qu’il arrive. Je sais jouer ce que tu me montreras, mais je ne serais pas composé ou lire une mélodie sans savoir ce que cela veut dire.

- D'accord! Donc tout d'abord, il est important de savoir que la tablature ne peut être utilisée qu'à la guitare. C'est pour cela que j'aime savoir les notes : ça me sert aussi pour le piano. Après, il est vrai que la tablature est beaucoup plus facile à lire. Mais c'est moins polyvalent. Oui, c'est bien pour la musique populaire. Mais pour celle classique, on ne trouve pas vraiment de tablatures! Pour ne pas perdre l'habitude de lire les deux, j'alterne! Donc on peut commencer par les notes!

Kevin acquiesça et continua de parler un peu à Lili avant même qu'elle ne puisse sortir une gamme de do de son sac. 

- Lili je suis vraiment rentré ici sans savoir ce que j’allais trouvé, pourtant une fois ici, j’ai voulu joué l’air que mon père m’avait appris. Mon père m’a un jour dit, que cette air avait jamais été fini, parce qu’il avait jamais pu la finir. A chaque fois, ma mère arrivée avant qu’il la finit. Il m’a dit alors que dans la vie, certaine chose devront être légué à d’autre et qu’on ne peut rien faire tout seul.

Mon père n’a pas pu la finir, car l’arrivé de ma mère l’arrêté dans sa progression. Donc si avec cette musique, c’est toi qui répond à l’appel. 

Tu pourrais m’aider à la finir ? Je sais la joué, mais je ne sais pas ce qu’elle veut dire, rajoutons à ça, qu’elle n’a pas de parole, simplement une mélodie. C’est un travail inachevé et pour ce casse-tête, je ne vois que toi pour m’aider. 

- Oui! Bien sûr! Avec plaisir! Voyons donc tout d'abord les notes. Après, nous regarderons leur position sur la guitare. Parce que oui, elles ne sont pas en ordre sur le manche. Ce n'est pas comme le piano, par exemple! D'une certaine manière, apprendre les notes est peut-être un peu plus difficile!
Image
- Donc voilà! En haut ce sont les notes graves et en bas, les notes aigues. Tu t'y retrouves? Maintenant, sur la guitare, le do est là.

Lili lui montrait au fur et à mesure jusqu'à temps qu'il puisse faire la gamme tout seul. Ce n'était pas compliqué. Le plus dur était de tour retenir. Quand la jeune Poufsouffle arrivait devant une nouvelle partition, elle paniquait, littéralement. Mais en avançant, elle remarquait que ce n'était peut-être pas si pire de cela. Son cerveau s'habituait graduellement.

- Alors, maintenant que côté notes tu es bon, veux-tu me montrer ta partition s'il te plaît? Enfin, celle de ton père! Je peux voir ce que je peux faire! Il va falloir que la mélodie concorde afin qu'il n'y ait pas un gros contraste. À quoi t'attends-tu comme fin exactement? Nous pourrons la composer ensemble, mais je veux tout de même avoir une petite idée de tes attentes afin d'aller dans la même direction que toi.

Lili était plutôt bonne pour le travail d'équipe. Elle savait communiquer avec ses coéquipiers et cela était toujours très pratique. La jeune Poufsouffle avait très hâte de se mettre à la tâche et donc, d'aider son meilleur ami. Cela lui faisait réellement plaisir! Elle attendit donc que Kevin lui parle avant de commencer à examiner la partition attentivement. 


J. Lili Martinez

Une Poésie prit dans les cordes  J.Lili Martinez 

Écoutant les propositions de son amie Lili, le jeune Serpentard avait alors choisi d’apprendre à lire les notes et les tablatures. Après tout, Kevin recherchait a pouvoir retransmettre les notes qu’il connaissait en texte, afin de pouvoir savoir quelle notes il jouait exactement. La jeune Poufsouffle commença alors à parler de la tablature et des notes de façon générales. Puis le garçon lui confia le nouveau but qu’il venait de se fixer et demanda de l’aide à son amie.

Oui! Bien sûr! Avec plaisir! Voyons donc tout d'abord les notes. Après, nous regarderons leur position sur la guitare. Parce que oui, elles ne sont pas en ordre sur le manche. Ce n'est pas comme le piano, par exemple! D'une certaine manière, apprendre les notes est peut-être un peu plus difficile!

Lili lui montra alors une feuille sur laquelle était dessiné une rangé de cinq lignes avec plusieurs points dispersés à plusieurs endroits. Les points partaient du bas et monter de plus en plus haut, le jeune garçon compris alors que c’était une variation des tonalités ou quelque chose dans ce genre-là. Puis il remarqua autre chose sur la ligne suivante, les notes portaient le même nom, mais les points étaient situés à d’autres endroits.

Lili ? Pourquoi il y a 3 « DO » et plusieurs notes en double ?

Donc voilà! En haut ce sont les notes graves et en bas, les notes aigues. Tu t'y retrouves? Maintenant, sur la guitare, le do est là.


Kevin lui fit un signe de tête pour confirmer qu’il avait compris ce que la jeune fille raconté, puis il observa Lili lui montrer le premier « do » sur la guitare, puis les autres notes ainsi de suite. Kevin reproduisait chaque note sur sa guitare, comme lui demander son amie. Malgré la panique de son amie, quand elle lui montrait une nouvelle partition, Kevin avait peu à peu assimilé les bases.

Alors, maintenant que côté notes tu es bon, veux-tu me montrer ta partition s'il te plaît? Enfin, celle de ton père!

Kevin ne l’avait pas, son père lui avait appris à la jouer comme ça, sans note. Mais je peux les écrire moi-même maintenant. Il prit une feuille de note vide et plaça ses doigts sur la guitare pour simulé les touches de la mélodie, suivant les mouvements de ses mains sur la guitare, il retransmettait peu à peu les notes sur une feuille de musique vierge. Il fut content d’avoir l’aide de Lili pour cette tâche, car il s’était tromper à quelques reprises, mettant les points au mauvais endroit. Au bout de quelques instants, il termina enfin la partition de la musique de son père, elle n’était pas très longue et il y avait surement quelques erreurs supplémentaires. Donc Kevin joua de nouveau l’air sous les yeux de Lili, pendant que celle-ci corrigeait les quelques erreurs de prise de note que son ami avait fait sur la feuille, elle lui expliqua aussi comment représenté une note longue, d’une note courte, appelé « blanche et noir ».

Je peux voir ce que je peux faire! Il va falloir que la mélodie concorde afin qu'il n'y ait pas un gros contraste. À quoi t'attends-tu comme fin exactement? Nous pourrons la composer ensemble, mais je veux tout de même avoir une petite idée de tes attentes afin d'aller dans la même direction que toi.

Cette musique est une histoire, celle d’une rencontre et de toutes les retrouvailles qui ont suivi. Donc le début est la mélodie doit être la rencontre, mais il devra être représenté plusieurs fois pour symbolisé les retrouvailles, quelque chose qui se jouait alors plusieurs fois. Donc c’est pour cette raison que je pensais à en faire « un refrain ». Mais la mélodie devra être du coup légèrement plus fluide et calme, tout en restant dans le même ton calme.


Kevin réfléchissait au parole de son père mais également à ce qu’il vivait, après tout pour réussir il fallait que le morceau lui soit propre. Il regarda Lili dans les yeux, puis détourna légèrement le regard sur son piano. Une idée lui était alors apparut comme une évidence.

Lili je veux que cette mélodie soit une véritable rencontre. Il faut que ce soit deux personnes qui la raconte, toi et moi ensemble ! La guitare et le piano, créant ainsi une conversation entre nous et entre ma guitare et ton piano ! Faire en sorte qu’individuellement chacun de ses instruments racontent son histoire, mais qu’ensemble, ils racontent la leur !

Kevin Alexanders, alias "l'amis des Pouffys"
Membre des Amis du Chaudron
Pour savoir qui tu es, regarde ceux qui t'entours