Infirmerie

Inscription
Connexion

Contre-coups  Privé 

Nora était assise sur un vieux banc de bois, l'un de ceux disposés dans les vestiaires de l'équipe de Quidditch de Gryffondor. Coudes sur les cuisses et mains sur le front, elle avait fermé les yeux et respirait le plus calmement possible. Ce match avait été exténuant. Cela faisait près d'une heure que la victoire des Griffes Ardentes avait été sonnée. Leur première victoire, et ce dès son premier match en tant que capitaine. Nora était fière. Mais en cet instant, elle n'y pensait pas trop. Elle était trop focalisée sur son corps et ses blessures.

Les tribunes devaient être presque vides, tout comme les vestiaires des deux équipes ayant joué aujourd'hui. Nora vit ses joueurs se changer et quitter les lieux pour retrouver le château de Poudlard. Elle était restée un peu, souhaitant souffler sans que personne ne la voit. Elle n'aimait pas admettre ses faiblesses et les quelques coups de cognard qu'elle avait reçu avaient réveillé de vieilles blessures. La douleur tambourinait dans ses membres, et plus particulièrement dans sa tête et ses côtes. Elle n'osait pas imaginer ce qu'il en était pour ses adversaires, notamment Wendy Stone et Antony Vendrale.

Alors qu'elle se leva et ramassa ses affaires, elle entendit du bruit derrière elle. Elle découvrit Esmée, qui était aussi restée tard dans les vestiaires. La capitaine la regarda d'un air surpris et ne savait quoi dire. Elle devait sûrement se poser des questions sur la santé de la batteuse, à juste titre. Nora ne se sentait pas très bien et un petit tour chez Miss Lloyd ne lui ferait pas de mal, même si elle ne gardait pas un bon souvenir de son unique passage dans cet endroit. Quand il fallait y aller, il fallait y aller. Et le contre-coup du match était dur à encaisser.


« Dis Esmée, tu pourrais m'accompagner à l'infirmerie ? Je crois que j'ai besoin de voir Miss Lloyd. »

Rapides comme le vent et féroces comme le lion.
"Griffes et crocs, Griffes et cœurs, Gryff vainqueurs !"
Ma couleur : #B22222
Vous avez des soucis, besoin d'un intermédiaire ou médiateur, de conseils, de solutions ? Ma volière vous est ouverte !

Contre-coups  Privé 

Après avoir bien fait la folle dans le stade en narguant correctement Wilson, Esmée se rendit enfin dans les vestiaires. Heureuse de pouvoir enfin se retrouver seule, elle entra pour déverser tout son soûl. La gryfone était certes contente d'avoir gagné cette rencontre, mais une chose la chagrinait ... Elle n'avait pas été à la hauteur ... Si les Griffes Ardentes avaient gagné, c'était grâce qu'à ses coéquipières .... Certes, elle venait juste d'être gardienne, mais ce n'était pas une excuse. Elle avait choisi de changer de poste et devait donc en assumer les conséquences. La collégienne était donc à cran et ne pouvant plus se retenir, elle préféra aller s'isoler. Les tribunes commencèrent à se vider et les joueurs étaient partis se changer depuis longtemps. Du coup, la collégienne pensait ne rencontrer personne. N'aimant pas et n'ayant pas l'habitude de se confier, elle avait préparé son coup en allant se changer aussi tard. Elle n'allait ainsi pas craquer devant des gens. Ainsi, quand elle posa un pied dans la tente des larmes de frustrations commencèrent à couler de son visage. Elle ne prit même pas la peine de s'essuyer et alla poser son balais pour se changer.

La collégienne pensait être seule, mais après quelques minutes elle remarqua sa capitaine assise sur un banc. D'un coup, elle prit sa manche et se frotta hâtivement le visage. Ses yeux se posèrent immédiatement vers la sortie. Elle voulut partir sans être remarquée, mais elle remarqua que Nora n'allait pas très bien. Inquiète, elle s'approcha de son aînée. Cette dernière l’aperçut enfin et avant même qu'Esmée lui propose son aide, elle lui demanda de l'amener à l'infirmerie. Interloquée, elle ne put l'épauler immédiatement. Elle avait de quoi d'être choquée aussi ! Sa coéquipière était blessée et elle ne l'avait même pas remarqué ! Quand elle fut disposée à parler sans hoqueter, elle lui répondit :

- Oui, bien sûr ! T'as mal où ? Tu veux t'appuyer sur moi ?

Mon code couleur: #842E1B (Miss Gryffondor 2042 avec le beaux Audois)
Audsée un jour, Audsée toujours !
N'osez pas affronter Jo', la brute est aux aguets

Contre-coups  Privé 

Nora regardait Esmée, qui semblait surprise de la situation et de la demande de sa capitaine. Elle la regarda avec des yeux ronds quelques secondes, puis accepta en lui proposant de s'appuyer sur elle. Un gentille attention que Nora refusa poliment. Elle essayerait de marcher seule, la tête haute. Avouer avoir besoin de soins lui coutait déjà, inutile de se montrer d'autant plus faible. C'était un raisonnement stupide, mais la fierté de la Gryffondor l'empêchait de voir les choses sous un angle différent. Elle se mit donc à marcher, suivie de près par Esmée. Elle veilla bien à tout fermer à clé en partant et à ne rien avoir oublier en chemin. En route pour l'infirmerie !

Durant ce trajet qui lui semblait interminable, Nora gardait ses yeux au sol. Elle remarquait comme le sol humide et gelé s'était transformé en boue avec le mouvement de foule, puis re-solidifié par l'hiver Ecossais. Elle comptait presque les pas, espérant arriver au plus vite et s'allonger. Elle se tenait les côtes mais ne pouvait faire de même avec sa tête. Quand les deux jeunes filles passèrent la grande porte du château, elles se dirigèrent immédiatement sur les escaliers de gauche pour rejoindre le premier étage. Puis elle tournèrent une nouvelle fois à gauche et marchèrent jusqu'au bout du couloir avant d'ouvrir la porte de l'infirmerie. En chemin, quelques élèves avaient regardé Nora d'un œil critique et mauvais. Ils avaient l'air de dire « qu'est-ce qu'elle a, celle-ci ? ». En outre, ils avaient l'air de se mêler des affaires qui ne les regardaient pas. Mais Nora n'en avait que faire, les deux Gryffondor étaient auprès de Miss Lloyd, qui étiquetait des fioles – probablement de nouveaux arrivages. L'infirmière ne s'était pas rendue compte de leur présence. Nora recula d'un pas tout en regardant Esmée d'un air peu serein. Elle savait qu'elle devait rester, pourtant elle avait envie de prendre ses jambes à son cou.

Rapides comme le vent et féroces comme le lion.
"Griffes et crocs, Griffes et cœurs, Gryff vainqueurs !"
Ma couleur : #B22222
Vous avez des soucis, besoin d'un intermédiaire ou médiateur, de conseils, de solutions ? Ma volière vous est ouverte !

Contre-coups  Privé 

La capitaine des Griffes Ardentes se releva, sans sourciller. Elle refusa, distinctement mais sans maladresse, la proposition de la gardienne et se dirigea vers la sortie. Ne savant pas comment agir, Esmée suivit cette dernière, en cachant une main derrière elle, au cas où ...

Durant le trajet, elle ne put s'empêcher de zieuter la malade. C'était quand même la première fois, que la gryfone voyait Nora blessée. Son aînée était, pour elle, un de ses modèles. Esmée n'en avait pas beaucoup … Elle respectait certes plusieurs personnes. Mais les idéals de la collégienne étaient seulement sa grand-mère, Maya, et Nora. Elle n'aurait jamais cru, voir cette dernière dans un tel état. Mais surtout, qu'elle lui demanderait de l'aide. Au fur et à mesure, Esmée s'inquiéta de plus en plus et oublia ses petits traquas de joueuse. Ils n'étaient guère important comparé à cette situation. Il lui suffisait juste de s'entraîner d'avantage pour ne plus être le maillon faible de l'équipe. Ainsi, concentrée à accompagner sa coéquipière, elle ne fit pas attention aux élèves trop curieux.

Quand elles arrivèrent à l'infirmerie, Esmée contempla la pièce . Elle était spacieuse et bien éclairée. C'était la première fois que la gryfone s'y rendait. Elle avait entendu dire, par ses camarades, que Miss Lloyd était très strict et s'énervait souvent contre les élèves. Enfin elle avait surtout retenue une chose, l'infirmière n'aimait pas les visiteurs. Heureusement pour elle, ce n'était pas son cas. Ne voulant pas s'attirer la colère de la Miss, elle arrêta de la fixer. Plus décontractée, Esmée s'avança vers les fenêtres et constata qu'il y avait encore quelques élèves dans le parc. Ce n'était pas vraiment distrayant ... Elle souffla donc et se repositionna à coté de Nora. Silencieuse, elle l'observa et vit enfin la panique dans son regard. Avec quelques difficultés, elle posa sa main sur son dos en lui demandant doucement :

-  Ça ne va pas ? Tu veux t’asseoir ? 

Mon code couleur: #842E1B (Miss Gryffondor 2042 avec le beaux Audois)
Audsée un jour, Audsée toujours !
N'osez pas affronter Jo', la brute est aux aguets

Contre-coups  Privé 

Esmée semblait inquiète de l'état de sa capitaine. Elle vit sa détresse et lui demanda si elle voulait s'assoir. Immédiatement, Miss Lloyd releva la tête vers les deux nouvelles venues d'un regard peu engageant. La voix de la gardienne avait attiré l'attention de l'infirmière, qui avait été si occupée par son étiquetage qu'elle n'avait pas remarqué les élèves. La femme haussa un sourcil, s'adossa à son siège et jaugea ses interlocutrices de ses yeux perçants.

« C'est pour quoi ? »

De toute évidence, elle n'était pas de très bonne humeur. Le son de sa voix avait donné des sueurs froides à Nora, sueurs qui semblaient traverser son dos de haut en bas. Partir vite, voilà ce qu'elle aurait voulu faire. Mais elle ne pouvait plus reculer. Aussi déglutissait-elle avant de s'expliquer, car Miss Lloyd risquait de perdre patience à tout moment. Celle-ci les regardait calmement mais sa respiration semblait se faire plus rapide et impatiente à chaque seconde de silence supplémentaire.

« Je me suis blessée pendant le match de Quidditch. Ça a réveillé une ancienne blessure en fait. Aux côtes et à la tête principalement. » dit la batteuse.

Soudain, elle se demandait quelle tête elle avait. Elle devait avoir le teint pâle et des cernes creusées. Elle se demandait si l'on devinait clairement à son apparence que quelque chose n'allait pas, et où était le problème. Elle regarda Miss Lloyd, qui se leva et lui désignait un lit. Elle regarda ensuite Esmée, l'air de dire « ne me laisses pas ». Puis elle se dirigea vers le lit en question et s'y assit. Elle inspira, puis expira. Elle se félicita d'avoir pris le temps de se changer avant de quitter les vestiaires car soulever un pull et une chemise était hautement plus simple que de se trouver empêtrée dans la tenue réglementaire des joueurs de Quidditch.

Rapides comme le vent et féroces comme le lion.
"Griffes et crocs, Griffes et cœurs, Gryff vainqueurs !"
Ma couleur : #B22222
Vous avez des soucis, besoin d'un intermédiaire ou médiateur, de conseils, de solutions ? Ma volière vous est ouverte !

Contre-coups  Privé 

Esmée ne pu entendre la réponse de Nora. En effet, l'infirmière les interrompit en demandant glacialement la raison de leur venue. Intimidée par l'adulte, la gryfone ne put répondre. Sa capitaine le fit alors. Patientant en se triturant les doigts, elle s'arrêta soudainement : * Nora s'était blessée à la jambe ! * La brunette n'en savait rien. Gênée, elle regarda ses pieds * Ok… Je suis vraiment stupide … *. Elle massa instantanément son coup et son pied droit fit quelques tapes sur le sol. Plus détendue, elle expira en levant sa tête. Nora se dirigeait vers un lit et la regarda avec insistance. La quatrième année était vraiment pétrifiée, ce qui déstabilisa encore plus la cadette. Voir, cette forte tête dans cet état était un réel choc ... Esmée ne bougea que quand Nora fut assise sur le lit. Bégayante et n'étant pas rassurée, elle s'adressa à Miss Lloyd :

- Heu … E'cusez ma. Dit elle en levant la main vers la femme. Plus distinctement mais d'une voix basse elle continua : «  je pourrais rester avec Nora … ». Le regard sévère de l'infirmière ne la rassura pas, ainsi la collégienne termina la phrase en murmurant : «  … Si possible … ». Sa tête se rabaissa vers le sol. Broyant ses doigts, grimaçant, elle observa timidement son interlocutrice. Miss Lloyde la regarda sévèrement. Cependant, d'un signe de tête, elle valida la requête. Elle ne s'attarda pas sur la collégienne et se dirigea vers la convalescente. Esmée comprit les ordres mués de l'infirmière et les accompagna silencieusement. La rumeur était donc vraie, il ne valait mieux pas l'énerver.

Miss Llode se plaça ainsi face à Nora. Ne voulant, sans doute, par perdre de temps. Elle lui demanda directement :

- Pourriez-vous soulever votre teeshirt mademoiselle ?

Esmée était derrière, ni trop proche, ni trop loin de l'intéressé. Posée sur le mur, elle regarda ces dernières sans faire le moindre bruit.

Mon code couleur: #842E1B (Miss Gryffondor 2042 avec le beaux Audois)
Audsée un jour, Audsée toujours !
N'osez pas affronter Jo', la brute est aux aguets

Contre-coups  Privé 

Nora sentait son angoisse s'apaiser un peu quand Esmée obtenu l'autorisation de l'infirmière pour rester à ses côtés. Au moins, elle n'était pas seule dans cette situation peu appréciable. Miss Lloyd se plaça ensuite face à elle et lui demanda de soulever ses vêtements afin qu'elle puisse l’ausculter. Immédiatement, la quatrième année regarda autour d'elle. Elle avait quatorze ans, bientôt quinze, et n'était pas habituée à se changer devant des inconnus. Aussi était-elle assez pudique et réservée, autant qu'elle l'était dans son caractère. D'un coup de baguette, Miss Lloyd tira les rideaux qui entouraient le lit de Nora, isolant les trois sorcières des autres malades. Cette intimité était la bienvenue et rassura un peu plus la blessée.

« Si vous ne me montrez pas vos blessures, je ne pourrais pas vous soigner Miss. » rappela calmement l'infirmière.

A ces mots Nora s'exécuta. Elle enleva son pull, puis déboutonna rapidement sa chemise. Elle regarda ses côtés droites qui, lorsqu'elle s'était changée après le match, étaient rouges. Elle constata avec surprise qu'elles étaient désormais violettes foncées. Un énorme hématome se propageait, si vite qu'on aurait pu croire à une hémorragie. Mais il n'en était rien. En revanche Nora n'aurait pas été étonnée d'apprendre qu'elle avait des côtés cassées. Celles-ci avaient été fragilisées il y a quelques années et n'avaient pas réellement été soignées. Miss Lloyd posa un doigt sur l'hématome de Nora comme pour en déterminer la gravité, ce qui lui arracha une grimace. La douleur se répandait et accroissait au fil du temps, ce qui n'était pas bon signe. L'infirmière fit ensuite des mouvements étranges avec sa baguette magique autour de sa patiente, sans doute pour le diagnostique. La quatrième année n'avait plus qu'à prier pour que ça se soigne rapidement et qu'elle n'ai pas à rester dans cet endroit plus que nécessaire.


« Esmée, c'était quoi ton moment préféré du match ? » demanda t-elle à son amie pour faire passer le temps et se concentrer sur autre chose.

Rapides comme le vent et féroces comme le lion.
"Griffes et crocs, Griffes et cœurs, Gryff vainqueurs !"
Ma couleur : #B22222
Vous avez des soucis, besoin d'un intermédiaire ou médiateur, de conseils, de solutions ? Ma volière vous est ouverte !

Contre-coups  Privé 

Le dos appuyé sur le mur, le regard tourné vers la fenêtre la plus proche, la gryfone commençait à se laisser tomber à ses rêveries. Il se faisait tard, les élèves étaient sans doute en train de manger. A cette pensé son ventre grogna et mécaniquement, elle passa sa main sur ce dernier. Gênée, elle reposa son attention sur Nora, qui semblait être moins stressée. L'infirmière passa ses mains sur les côtes de la convalescente, Esmée découvrit alors les dégâts. Nora avait de gros hématomes violâtres. Ce n'était pas du tout joli à voir. Grimaçant, elle observa sa camarade et voulut lui demander si ça allait. Cependant, avant de prononcer quoique ce soit, elle se ravisa. Ses yeux se posèrent ainsi vers Miss Lloyd. Il ne fallait mieux pas intervenir dans le diagnostic. La tête penchée sur son épaule, la bouche entrouverte elle resta silencieuse. La brunette attendit patiemment en s'inquiétant du verdict médical. Sans sans rendre compte Esmée s'était rapprochée de la malade et observa attentivement sa blessure. Après avoir effectué un pas supplémentaire vers sa capitaine, Nora lui demanda l'air de rien son moment préféré du match. Elle redressa sa tête, referma sa bouche et se mit à réfléchir. Aucune réponse … Rien, que pouvait-elle lui dire ? Après une longue hésitation, la collégienne avoua bêtement :

- Je ... Je ne sais pas honnêtement je préférerais ne pas penser au match pour l'instant.
Son visage se crispa et elle détourna son regard.

Esmée ne savait pas mentir et étant une enfant de 12 ans, elle ne put cacher sa nervosité. Oui, la cadette n'était pas contente de ses performances et ne voulait pas ne plaindre auprès de son aînée. Ainsi, elle espéra que sa capitaine ne s'attarde pas sur ce sujet. Perdu dans ses pensées néfastes, elle sursauta quand elle entendit l'infirmière :

- Vous auriez du me voir plus tôt mademoiselle et ne pas rester sur le banc. Je vais chercher une potion pour soulager la douleur, ensuite je vous examinerez une nouvelle fois pour ne pas aggraver la blessure. Elle se retourna en mettant soigneusement sa baguette dans sa veste. D'un pas rapide, elle se dirigea vers son bureau.

Mon code couleur: #842E1B (Miss Gryffondor 2042 avec le beaux Audois)
Audsée un jour, Audsée toujours !
N'osez pas affronter Jo', la brute est aux aguets

Contre-coups  Privé 

Nora ne pu pas réellement prêter attention à la réponse d'Esmée. Miss Lloyd revenait à la charge concernant son état physique, lui parlant comme si elle n'était qu'une enfant inconsciente. La jeune fille n'était pas en grande forme et ne se sentait pas bien, certes. Mais elle n'était pas sûr le point de mourir non plus. Elle lui ramena aussitôt une potion anti-douleur à base de lait de pavot dilué, puis l’ausculta à nouveau. La quatrième année, gênée de la situation, retint une grimace quand l'infirmière toucha ses côtés. Il s'en suivit dix bonnes minutes durant lesquelles la soigneuse regardait, palpait et prenait des notes. Nora n'osait piper mot, Esmée était également silencieuse. Un silence de cathédrale régnait dans l'infirmerie, si l'on faisait abstraction des toux et gémissements des autres patients. L'atmosphère générale était assez pesante et Nora fut bien contente de ne pas rester très longtemps. Le verdict se fit bien entendre et il était sans appel : très légère commotion cérébrale – mineure selon la femme – une côte cassée et une entorse au poignet. Avec les potions et remède dont ils disposaient, Nora serait sur pieds en deux ou trois semaines grand maximum. On lui conseilla de rester dormir sur place, mais elle répondit bien vite :

« Pas la peine, Esmée va me raccompagner à mon dortoir. Merci beaucoup Miss, au revoir. »

Nora se rhabilla rapidement tout en regardant sa camarade avec insistance comme pour lui signifier qu'elle voulait rapidement déguerpir d'ici. Miss Lloyd eut à peine le temps d'ajouter qu'elle devrait venir chaque jour prendre sa potion de consolidation des os que les deux Gryffondor avaient mis les voiles. Une fois la porte refermée derrières elles, Nora se détendit un peu.

« Piouf, je déteste cet endroit. Merci de m'avoir accompagné, c'est gentil. On retourne en salle commune ? »

Elle joignit le geste à la parole en faisant quelques pas, souriant à Esmée. L'anti-douleur faisait bien effet car elle se sentait déjà mieux. Sacré aventure que voilà !

Reducio
Dernier post pour moi, je te laisse conclure. Merci pour ce moment !

Rapides comme le vent et féroces comme le lion.
"Griffes et crocs, Griffes et cœurs, Gryff vainqueurs !"
Ma couleur : #B22222
Vous avez des soucis, besoin d'un intermédiaire ou médiateur, de conseils, de solutions ? Ma volière vous est ouverte !

Contre-coups  Privé 

Esmée sourit quand elle entendit l'infirmière arriver au galop. Ce n'était certes pas sympa pour sa capitaine, mais bon la brunette n'avait guère envie de parler de ces performances. Nora était maintenant bien concentrée sur les soins de Miss Lloyd que sur la deuxième année. C'était vraiment silencieux ... Trop calme. Esmée commençait à se désintéresser du traitement. Sa camarade allait bien et l'infirmière n'avait pas été alarmante. C'était donc une blessure moche certes, mais facilement soignable pour une sorcière diplômée. Il n'y avait donc pas trop d'inquiétude à avoir. Elle se mit alors à réfléchir au match, à sa famille, à sa fonction, à ses études, aux vacances qui s'approchaient à grands pas ... Le gryfone serra sa robe de sorcière et regarda vite l'heure. Il se faisait tard, elle dirigea ensuite son attention aux deux jeunes femmes et vit qu'elles avaient bientôt fini. Il y avait comme une tension assez gênante, Esmée essaya de faire un sourire amical à son aînée puis chassa la rencontre familiale de sa tête. Miss Lloyd s'adressa à la malade sur le bilan de la consultation et sur les soins. Nora devait prendre des potions pendant trois semaines. Esmée nota cette information dans sa petite tête * Il va donc falloir qu'elle se ménage autant de temps ... Ça va être dur de la retenir * pensa-t-elle inquiète.

Après avoir gentiment refusé de dormir à l'infirmerie Nora s'habilla le plus rapidement possible. Esmée écouta attentivement l'adulte mais Nora s'empressa à la sortie. Elle regarda sa capitaine et voulut lui conseiller de bien suivre les consignes de l'infirmière, mais elle fut, encore une fois, coupée par cette dernière. Son aînée semblait plus détendue et lui confia qu'elle n'aimait pas ce lieu. Esmée ne pouvait pas dire le contraire, elle esquissa donc en souriant.

Les deux gryfones se dirigèrent vers la salle commune. Esmée n'avait pas vraiment été utile ... Mais bon, elle commençait à comprendre que les relations n'étaient pas vraiment son point fort.

Reducio
Rp Terminé.
Merci Nora :)

Mon code couleur: #842E1B (Miss Gryffondor 2042 avec le beaux Audois)
Audsée un jour, Audsée toujours !
N'osez pas affronter Jo', la brute est aux aguets