Infirmerie

Inscription
Connexion

Discussion (très) intéréssante  PV 

Et voilà, ça devait bien arriver. Isaac jouait au Quidditch, il était un peu fatigué, une chute, et voilà, fracture de la jambe. Blessure classique, il était moyennement déçu parce qu'il espérait mieux comme première blessure, mais il s'estimait quand même heureux de pas avoir eu pire. Cette pensée se renforça quand il entra dans l'infirmerie, aidés par ces camarades, en effet il jeta un rapide coup d’œil et il se rendit compte que sa simple fracture semblait déplacée dans se contexte. Il y avait des estropiés, des malades et même un borgne, il y avait d'autres fractures aussi, il ne serait pas le seul comme ça.
L'infirmière arriva pour l'accueillir, elle regarda sa fracture d'un air "j'en ai vu d'autres" ou bien "encore une fracture ?!", puis elle lui dit qu'il resterait toute la nuit ici et que demain tout ira mieux. Elle lui conduisit jusqu'au lit qu'il occupera pour la nuit. C'est un lit simple aux draps blancs immaculés, il y avait une lampe de chevet, heureusement il avait toujours dès livres dans son sac, il se serait ennuyé sinon. Il s'assit et s'étonna, de voir que le lit était aussi confortable qu'il n'en avait pas l'air au départ. Il s'assit donc, et jeta un coup d’œil à ses voisins d'une nuit. À gauche, il y avait une personne, un poufsouffle à en croire ses habits, il s'était cassé la jambe, tout comme lui, et il lisait, il le salua poliment mais il n'eut pas l'air d'avoir entendu, Isaac n'insista pas. À droite, il y avait une jeune fille, une serdaigle, elle devait avoir un an de plus que lui, elle avait une fracture du bras, elle dormait, paisiblement. Le serpentard fit attention, à ne pas faire trop de bruit pour ne pas la réveiller. Il s'allongea et sortit son livre, il testait tous les genres de livre, il en était à la science-fiction, étant donné la rareté des romans de se genre chez les sorciers, il s'était penché sur la littérature moldue, il lisait la série de livre "la longue terre" et il ne s'en lassait pas, il se demandait toujours d'ailleurs pourquoi si peu de monde s’intéressait à la littérature. Il se promit, dans sa quête de la sociabilité, de demander à ses voisins d'infirmerie si ils lisaient. Ce n'était pas la peine de demander à se poufsouffle, il lisait déjà et il avait plusieurs autres livres qui avaient l'air d'être des livres policiers, il n'aimait pas les romans policiers. Il se dit qu'il en parlerait avec son autre camarade, quand elle se réveillerait... Il ouvrit son livre et ne fit plus du tout attention à ce qu'il se passait autour de lui.

" C'était un message du Clan des Etoiles, souffla-t-elle, le regard perdu dans le vague, Seul le feu sauvera notre Clan."

La guerre des clans : Retour à l'état sauvage.

Discussion (très) intéréssante  PV 

Ashley, à qui il était souvent arrivée des blessures avec son cheval et au sport se retrouva une fois de plus à l'infirmerie. Cette fois-ci, elle s'était fait une fracture au bras. Elle était allée voir avec ses amies l'équipe de Serdaigle qui s'entrainait, et en faisant des signes de mains, n'avait pas vu le cognard qui fonçait sur elle et se l'était pris dans le bras très violemment. Ashley tient à préciser que cela fait très mal alors attention aux cognards! Et donc pour en revenir à la petite histoire, Ashley était ensuite allée à l'infirmerie. L'infirmière avait soigné son bras et quand elle avait fini, c'était presque l'heure du diner. Mais heureusement, Ashley n'avait pas faim et mit donc un pyjama et se coucha dans un des lit, pendant que ses amies partaient diner. L'infirmière l'avait prévenu qu'elle devait passer la nuit à l'infirmerie, mais comme Ashley y était aller directement, elle n'avait rien pour se distraire. Elle décida donc de regarder les autres blessés qui étaient eux aussi dans des lits. Elles n'avait personne ni à sa droite, ni à sa gauche mais il y avait, 2 lits plus loin, un jeune garçon qui semblait être à Pousfouffle qui était plongé dans un gros livre et Ashley décida donc de ne pas faire de bruit pour ne pas le déranger. Pourtant, quelques secondes plus tard, Ashley, qui était épuisée par ce qui lui était arrivée s'endormit alors qu'il était encore tôt. cette nuit-là, elle dormit vraiment très bien et ne se réveilla qu'à une heure assez avancée dans la matinée. Dès qu'elle se réveilla, son bras recommença à lui faire un peu mal. Alors elle se redressa et vit qu'un garçon, surement arrivé pendant qu'elle dormait, était coucher dans le lit voisin du sien et dormait paisiblement. Elle ne le connaissait pas mais elle pensa qu'il était à peu près du même âge qu'elle. Elle se dit qu'elle pourrait peut être parler un peu avec ce garçon quand celui-ci sera réveillé. Elle remarqua alors qu'il avait une fracture à la jambe et pensa qu'ils auraient tout le temps pour apprendre à se connaitre. Tout à coup, le jeune garçon s'étira et ouvrit les yeux en battant des paupières. Ensuite, il remarqua que Ashley aussi était réveillée et lui sourit. Ashley lui laissa encore quelques minutes pour bien qu'il se réveille avant de prendre la parole. Alors quand il se pencha vers son sac, Ashley lui dit:

" Bonjour! Moi c'est Ashley. Ashley Roy. Je suis en 2ème année à Serdaigle et toi? Tu as une fracture à la jambe non? Comment t'es-tu fais cela?"

Après avoir dit cela, Ashley se tut en ayant peur d'en avoir trop dit. C'est vrai que la jeune aiglonne est assez bavarde. Elle détourna les yeux du garçon et aperçut son sac avec des livres des parchemins et des plumes. Ses amies avaient du passer après avoir diner mais comme Ashley dormait elle avaient déposé son sac à côté de son lit. Mais soudain, Ashley se rappela qu'elle avait quand même poser une question à son voisin et qu'il attendait peut être qu'elle se retourne pour répondre. Elle tourna vivement la tête en faisant voler ses longs cheveux et regarda son camarade.

"Le bonheur n'est pas dans la recherche de la perfection, mais dans la tolérance de l'imperfection"

Discussion (très) intéréssante  PV 

Le réveil lorsqu'on est libre de se lever à n'importe qu'elle heure est insupportable, Isaac en a fait les frais quand le soleil l'éveilla, en effet, à chaque fois que ça lui arrive, il ne sait pas s'il doit se lever ou non, il se sent trop fatigué pour sortir du lit mais en même temps, il n'a qu'une envie c'est de bouger. Mais Isaac se souvint qu'il n'avait pas à se lever, alors il fit un compromis et se redressa juste sur son séant tout en s'étirant. Il se sentait bien, surtout après la nuit passée sur ces merveilleux lits. Il regarda l'heure, il était beaucoup plus tard qu'il ne l'avait imaginé, il ne fallait pas qu'il passe la moitié de la journée à dormir, il aurait préféré utiliser à meilleur escient le temps de repos qu'il lui était donné, le jeune serpentard considère que trop dormir est une perte de temps monumentale.
Encore tout groggy par le réveil, il se frotta les yeux et battit des paupières, ça ne changea rien. Par conte iI prit soudain conscience que la serdaigle à côté de lui le regardait. Il ne savait pas comment réagir, il lui sourit, il ne savait pas pourquoi mais elle avait une tête à ne pas pouvoir recevoir autre chose que des sourires. Il se souvenait par contre du moment de suspens dans lequel il s'était arrête le jour d'avant à cause de la fatigue, il se pencha donc sur son sac pour ressortir son livre. Sa voisine de lit l'interrompit visiblement dans le but de lancer une conversation, elle lui dit :



Il allait lui répondre mais elle détourna les yeux, il suivit son regard par curiosité, elle regardait son sac remplit de parchemins et de plumes, un sac normal d’étudiant à Poudlard, il n'était pas la hier, surement son sac qu'on lui avait ramené, puis elle se retourna vers lui et, il lui repondit, quoi qu'un peu plus tard car il était perdu dans ses pensées, ça lui arrivait souvent ces derniers jours :

"Ah, ça, une blessure bête, j'était sur un balai, j'ai pas fait attention et je suis tombé. Et sinon toi, comment tu t'es cassé le bras ?"

Il ne savait toujours pas parler aux gens, il n'avait pas trouvé mieux à répondre que "et toi ?", bonjour le sujet de conversation. Le serpy se rendit compte qu'il ne s'était pas présenté, il se rattrapa vivement :

"Au fait je me suis pas présenté, je suis Isaac, je suis en première année. Je suis à Serpentard."

Évidemment qu'il était à Serpentard, ça se voyait sur lui ! Il ne savait pas quoi répondre d'autre, pas de sujet de conversation à lancer, rien, et comme d'habitude, il ne dit rien de plus. Il espérait quand même que la serdaigle continuerait la conversation à sa place, il avait envie de parler se matin.

" C'était un message du Clan des Etoiles, souffla-t-elle, le regard perdu dans le vague, Seul le feu sauvera notre Clan."

La guerre des clans : Retour à l'état sauvage.

Discussion (très) intéréssante  PV 

"Ah, ça, une blessure bête, j'était sur un balai, j'ai pas fait attention et je suis tombé. Et sinon toi, comment tu t'es cassé le bras ? Au fait je me suis pas présenté, je suis Isaac, je suis en première année. Je suis à Serpentard."

Le jeune garçon lui avait répondu. Ou plutôt Isaac lui avait répondu. Ashley aimait beaucoup ce prénom et resta pensive. Pendant ce temps la, le jeune Serpentard avait commencer à sortir son livre de son sac, prêt à se plonger dedans. Ashley le regarda alors plus attentivement et commença à le décrire dans sa tête sans se rendre compte. Il avait de beaux cheveux bruns assez long pour un garçon mais cela ne dérangeait pas du tout Ashley. La jeune aiglonne remarqua aussi qu'il avait de longs doigts assez fins et un joli nez. Mais, ce qui l'étonna le plus c'était ses yeux: Isaac avait de grands yeux violets. Elle n'avait jamais vu personne avec les yeux violets et trouvait cela très beau. Une question de plus à poser au jeune Serpentard si elle se décidait à parler. Ashley ne pouvait pas vraiment se rendre compte de la taille du jeune garçon mais vu la taille de sa jambe fracturée, qui dépassait des draps, il devait être assez grand. Ensuite, Ashley décida de prendre elle aussi, un livre afin de faire passer le temps. Mais alors, elle se rappela qu'Isaac lui avait répondu par une autre question et fouilla dans sa mémoire pour se souvenir de cette fameuse question. Elle lui avait demander comment il s'était cassé la jambe et il lui avait demander comment, elle, s'était cassé le bras. La jeune aiglonne s'empressa de répondre tout en tournant sa tête vers le jeune garçon, son éternel sourire accroché à ses lèvres:

" Enchantée Isaac! Alors moi c'était une histoire très bête: moi aussi cela s'était passer hier sur le terrain de Quidditch mais j'étais dans les tribunes. Alors que je faisais un signe de main à l'équipe de Serdaigle, un cognard a foncé sur moi et m'a casser le bras! Tu es bien à Serpentard?"

Ashley voudrait, en cet instant, se maudire à jamais. Elle n'avait rien trouver de plus intéressant que de demander des informations sur sa maison. Ashley, rougissant un peu, ouvrit son livre, sans peu de difficultés à cause de son bras et commença à lire, n'attendant pas de réponse de son camarade tellement sa question était peu pertinente. Elle ne vit même pas qu'il avait arrêter de lire et la regardait à présent.

"Le bonheur n'est pas dans la recherche de la perfection, mais dans la tolérance de l'imperfection"

Discussion (très) intéréssante  PV 

Ashley se tourna vers Isaac et lui répondit avec un sourire :

Il ne savait pas quoi dire, non pas que ce qu'elle disait ne l’intéressait pas, bien au contraire, c'est juste qu'il ne savait pas quoi répondre. Il pourrait parler de sa maison, mais il n'aimait pas parler de soi. Il réfléchit alors à détourner le sujet pour en apprendre plus sur elle, ou même sur un sujet qu'il maitrisait, il voulait qu'elle le trouve un minimum intéressant. Il la regarda attentivement dans l'espoir de trouver quelque chose. À défaut de trouver un quelconque indice sur un sujet qui puisse l’intéresser, il vit qu'elle avait un livre posé sur ses genoux, il se dit que finalement il s'en tiendrait à son idée de départ lui parler de livres, peut-être qu'il pourrait alimenter la conversation comme ça.

"Oui oui, ça va très bien. J'ai vu que tu lisais un livre, c'est quoi ?"

Le jeune serpentard se demandait si ça arrivait à beaucoup de monde d'avoir envie de s'enfuir en courant à chaque phrase. C'est vrai, il se sentait obligé de se justifier maintenant.

"Je te demande ça parce que j'aime bien les livres, voilà..."

Et il avait fait pire, bravo. Il fallait vraiment qu'il soit plus sûr de lui, ça finira vraiment le perdre.


Isaac se demandait pourquoi il tenait tant à se faire bien voir. D'habitude quand une conversation le gênait, il fuyait. Dans ce cas là, il aurait pu mettre fin à la conversation et se replonger dans son livre. Mais là, il préférait, lui parler, paraître intéressant (en vain), et pas fuir. Il se demandait comment elle faisait pour parler spontanément comme ça avec tout le monde, lui ne parlait que quand on lui adressait la parole, et encore.

Reducio
J'avais pas d'inspiration... :lol: J'ai mis du temps à écrire ça.

" C'était un message du Clan des Etoiles, souffla-t-elle, le regard perdu dans le vague, Seul le feu sauvera notre Clan."

La guerre des clans : Retour à l'état sauvage.

Discussion (très) intéréssante  PV 

"Oui oui, ça va très bien. J'ai vu que tu lisais un livre, c'est quoi ? Je te demande ça parce que j'aime bien les livres, voilà..."

Voila ce que répondit le jeune Seprentard à Ashley. Celle-ci lui jeta un coup d'oeil et vit qu'il n'était pas très à l'aise. Mais cela renforça la jeune aiglonne car Isaac n'avait pas l'air d'être un grand parleur et que si il lui répondait c'est qu'il voulait vraiment apprendre à la connaitre. Ashley lui fit un petit sourire comme pour le rassurer mais cela ne semblait pas trop marcher. Il n'avait pas non plus l'air d'avoir envie de parler de lui et Ashley pensait que c'était surement pour cela qu'il avait détourner la discussion sur la jeune fille. Ashley fut alors très contente de ne pas ressentir la moindre gêne pour parler avec des personnes inconnues ou pas. En effet, la jeune aiglonne était tout sauf timide et voulait tout le temps faire des nouvelles rencontres, parler à des gens pour apprendre à les connaitre. Une fois quand elle était petite, elle était tellement à l'aise pour parler devant toute sa classe que sa professeur moldue l'avait prise à la fin d'un cours pour l'emmener chez la directrice. Là-bas, la directrice lui avait demander si elle voulait bien faire un atelier qui consistait à aider les élèves très timides à s'ouvrir un peu et leur apprendre à parler. Ashley avait bien sur tout de suite accepter et ce fut une réussite absolue. Ashley avait enlever une grande partie de la timidité de nombreux élèves mais cet atelier avait aussi eu des conséquences sur elle même: elle s'était encore plus ouverte et était devenue encore moins timide et plus bavarde qu'avant! Ashley sourit en repensant à ce merveilleux acte qu'elle avait fait. Elle en était très fière! Après ce petit atelier, chaque année, ses camarades l'élisaient comme déléguée pour représenter leur classe. Soudain, Ashley sortit de ses pensées et revint dans le présent. Isaac lui avait posé une question et elle n'avait même pas répondue! C'était quelque chose d'irréparable surtout si le jeune Serpentard était timide! Elle fouilla dans sa mémoire et retrouva la question de son camarade. C'était sur le livre qu'elle tenait dans ses mains. Elle regarda la couverture puis lui dit:

" Je suis en train de lire Percy Jackson, c'est un livre moldu. Tu connais? Moi aussi j'aime beaucoup lire surtout les romans policiers et ceux où il y a du merveilleux comme Harry Potter, Percy Jackson ou Oksa Pollock."

Cette fois, Ashley avait dit une phrase plutôt pas mal puisqu'elle avait vu qu'Isaac aimait les livres et elle espérait donc que si elle parlait de quelque chose qui ne le mettait pas mal à l'aise, la discussion serait plus facile. C'est donc presque dans l'impatience qu'Ashley attendit la réponse de son camarade.

Reducio
T'inquiète pas c''est très bien ;)

"Le bonheur n'est pas dans la recherche de la perfection, mais dans la tolérance de l'imperfection"

Discussion (très) intéréssante  PV 

Isaac finit sa phrase et attendit la réponse d'Ashley, qui ne vint qu'après seulement quelques secondes, mais qui paraissaient une éternité pour le serpentard, qui avait peur (encore) d'avoir dit n'importe quoi. Mais la réponse finit quand même par arriver :

"Je suis en train de lire Percy Jackson, c'est un livre moldu. Tu connais ? Moi aussi j'aime beaucoup lire surtout les romans policiers et ceux où il y a du merveilleux comme Harry Potter, Percy Jackson ou Oksa Pollock."


Isaac, surpris d'entendre des noms qu'il connaissait, fut ravi d'avoir enfin trouvé une sorcière qui aimait la littérature moldue. Il sourit pour la première fois depuis le début de la conversation. Il aimait les livres depuis tout petit. En primaire, avec son meilleur ami, ils allaient lire tout les deux à la bibliothèque, mais ils s'étaient vite lassés car elle n'était que très peu fournie et était adressée à un public soit beaucoup plus jeune, soit à un public moins lecteur. Isaac s'était plutôt dirigé vers les livres de magie, c'est à se moment là qu'il arrêta de voir son meilleur ami car il sentait qu'il y avait une différence entre lui, moldu et Isaac, sorcier. Il s'était promit d'aller le voir un jour, de prendre son courage à deux mains et essayer de renouer avec lui, voir de lui dire qu'il est un sorcier. Mais à chaque fois il se réfugiait dans les livres et prenait la place du héros tellement qu'il vivait vraiment ses aventures, et ne faisait plus attention ni à ses problèmes, ni à son environnement, c'était une sorte de drogue pour lui. Il avait lu de tout que ça soit chez les moldus ou chez les sorciers ; que ça soit des romans policiers ou de la science-fiction en passant par le réalisme et la fantaisie ; des BD, des romans où même des poèmes. Il avait tout lu. Ashley parlait de romans qui lui était famillier, mais il n'avait pas lu
Oksa Pollock, il se nota mentalement de le lire un jour. Mais Percy Jackson lui parlait beaucoup plus, la mythologie grecque est fascinante, et l'auteur l'avait remise au gout du jour en créant des histoires sur la mythologie mais dans le contexte actuel, enfin c'est plutôt vieux comme livre, il est sorti dans les années 2000, 2010, il ne savait pas exactement quand, mais il a bien très bien vieilli, c'est toujours aussi agréable à lire. Mais en attendant, il savait très bien quoi répondre cette fois-ci, il pensa d'abord demander à quel livre elle en était, cette série comptait beaucoup de tomes, il répondit alors avec un plus d'entrain et dit :

"Ah bon ? Moi aussi j'ai déjà lu tout ces livres." Il ne mentionna pas Oksa Pollock. "J'adore tout ce qui est fantaisie et fantastique, ça permet de s'éloigner de la réalité et évoluer dans un monde nouveau." Il se pensa qu'il divaguait trop, il revint sur son idée de départ : "Et sinon tu en est à quel tome de Percy Jackson ?"

" C'était un message du Clan des Etoiles, souffla-t-elle, le regard perdu dans le vague, Seul le feu sauvera notre Clan."

La guerre des clans : Retour à l'état sauvage.

Discussion (très) intéréssante  PV 

"Ah bon ? Moi aussi j'ai déjà lu tout ces livres. J'adore tout ce qui est fantaisie et fantastique, ça permet de s'éloigner de la réalité et évoluer dans un monde nouveau. Et sinon tu en est à quel tome de Percy Jackson ?"

Ashley fut remplie d'une grande joie en l'entendant dire cela. Elle avait enfin trouver un sujet de conversation que son camarade aimait et il commençait enfin à sortir de sa carapace et parler librement avec la Serdaigle. En plus ils avaient des points communs! Point positif. Ashley avait très rarement parler de livres mordus avec des sorciers car ceux-ci n'en lisait pas beaucoup. Isaac avait l'air, tout comme elle, d'aimer les livres de fantastique avec des pourvois magiques et toutes sortes de choses comme ça. Tout à coup, Ashley se pencha sur son bras en retenant un cris de douleur. Son bras fracturé venait de lui faire affreusement mal. Elle se retenu de toutes ses forces de pleurer car elle ne voulait ps que le jeune Serpentard la voit en train de pleurer. Il la prendrai surement pour une petite fille qui pleure pour un oui ou pour un non ou dès qu'elle a une toute petite douleur. Pour faire diversion, Ashley se plongea dans son livre le temps de sécher ses larmes. Mais, dès qu'elle posa ses yeux sur son livre, elle en oublia tout, même sa douleur, et rentra littéralement dans son livre. Elle lut quelques temps puis, se détachant, de son livre, se demanda ce qui l'avait arraché de son histoire. Elle se sentait bizarre. Comme si elle n'avait pas finit quelque chose de très important. Et alors qu'elle levait la tête, elle vit que c'était tout simplement Isaac qui avait changé de position. Elle remarqua qu'il n'avait pas l'air très à l'aise. Soudain, elle se mordit la lèvre: elle, si fière d'avoir trouvé un sujet de discussion, ne répondait même pas! Elle s'empressa donc de regarder la couverture de son livre pour voir quel tome c'était put répondit:

" Je sui en train de lire le tome 2 mais je les ai déjà tous lu. C'est juste que j'avis envie de les relire car la première fois que je les ai lu, j'avais huit ans... Donc j'avais un peu oublié. Et toi que lis-tu en ce moment?"

À ce moment-là, elle se sentait très stupide. Isaac devait surement penser que relire des livres ne servait strictement à rien. Elle rougit légèrement ce qui l'étonna plus qu'autre chose. Normalement, elle était très à l'aise pour parler avec les gens et ne rougissait pas souvent. Ce jeune Serpentard l'intimidait même si lui pensait surement qu'il était plus timide qu'elle et que c'était plutôt Ashley qui l'intimidait. Ashley voudrait bien savoir pourquoi ce jeune garçon la mettait mal à l'aise et pourquoi diable se trouvait elle stupide avec lui qu'avec les autres garçons?

"Le bonheur n'est pas dans la recherche de la perfection, mais dans la tolérance de l'imperfection"

Discussion (très) intéréssante  PV 

Ça faisait du bien à Isaac de parler de choses connues et maitrisées, les livres étaient vraiment sa passion, et puis parler faisait passer le temps, se casser la jambe faisait un peu mal, il se sentait mieux en parlant en tout cas.

"Je suis en train de lire le tome 2 mais je les ai déjà tous lu. C'est juste que j'avais envie de les relire car la première fois que je les ai lu, j'avais huit ans... Donc j'avais un peu oublié. Et toi que lis-tu en ce moment ?"

Il fut d'autant plus heureux qu'Ashley était une connaisseuse, s'il elle a lu au moins autant de livre que lui, les discussion risquait de durer jusqu’à tard dans la nuit. Il se surprit à penser qu'il voulait vraiment discuter jusqu’à tard dans la nuit avec elle, de livres et d'autres choses, peut-être aimait-elle les jeux vidéos ou le cinéma ou même, il avait découvert ça quelque mois avant son entrée à Poudlard, les anime japonais ! Il se nota mentalement de parler de tout ça avec elle si comme l'infirmière le lui avait dit, il resterait dans cette infirmerie au moins jusqu’à l'après midi.
Sa jambe l'élançait, il l'avait totalement oublié, mais il n'en laissa rien paraître, Isaac détestait qu'on s'inquiète pour lui, même s'il savait que c'était par gentillesse ça avait le don de l'agacer fortement. Il détestait d'ailleurs tout sentiment à son encontre de pitié ou de choses comme ça, il avait un peu honte de penser comme ça car des gens s'inquiétait pour lui et car lui-même avait ces sentiments envers autrui sans du tout penser à mal. Il se tourna pour mieux reposer sa jambe, ça fit qu'il se tourna vers Ashley, elle le regardait.

Gêné par ce croisement de regards, il prit un air pensif comme pour réfléchir à sa réponse et en profita pour se rappeler la question. Il lisait la longue terre, un livre de science-fiction, aimait-elle ce genre ? Et tant pis si elle n'aimait pas, elle avait posé une question, il allait lui répondre :

"Je lis la longue terre, c'est une série de livres de sciences-fiction qui raconte une sorte de découverte de mondes parallèles ou l'évolution de la vie sur Terre a été différente." Il ajouta incertain, "Euh, tu aimes bien la science-fiction ? Je trouve que c'est un genre intéressant, il permet, en plus de faire passer des messages d'alertes pour le futur, il permet de montrer un monde qui pourrait exister un jour, c'est plus proche du réel que la fantaisie, mais encore assez loin pour pouvoir s'échapper de la réalité."

Cette dernière phrase le démoralisa un peu, sans le laisser paraître à sa camarade pour éviter ces réactions qu'il n'aimait pas beaucoup, il s'était rendu compte qu'il cherchait à s’échapper dans la lecture plutôt que d'affronter le morne quotidien et les problèmes de la vie réelle, c'était lâche et il le savait. Mais en même temps il ne pourrait jamais s'en lasser, vivre les aventures des héros, leurs joies, leurs peines et même leurs amours, c'était grisant, ce pouvoir de vivre des aventures hors du commun, bien peu de gens se rendent compte de cet échappatoire, pour certain, mais de ce nouveau monde qui s'offre à eux, pour Isaac. Il se demandait pourquoi Ashley lisait, elle, c'était peut-être un peu trop personnel, il venait juste de ce rencontrer après tout.

Reducio
Petit retard
Comment ça petit ?!


, j'ai essayé d'augmenter la qualité du texte en conséquence, j’espère que ça me pardonne au moins un petit peu  :sweatingbullets: 

" C'était un message du Clan des Etoiles, souffla-t-elle, le regard perdu dans le vague, Seul le feu sauvera notre Clan."

La guerre des clans : Retour à l'état sauvage.

Discussion (très) intéréssante  PV 

"Je lis la longue terre, c'est une série de livres de sciences-fiction qui raconte une sorte de découverte de mondes parallèles ou l'évolution de la vie sur Terre a été différente. Euh, tu aimes bien la science-fiction ? Je trouve que c'est un genre intéressant, il permet, en plus de faire passer des messages d'alertes pour le futur, il permet de montrer un monde qui pourrait exister un jour, c'est plus proche du réel que la fantaisie, mais encore assez loin pour pouvoir s'échapper de la réalité."

Ashley fut très contente de sa réponse car même si elle avait du répéter la dernière phrase de son camarade plusieurs fois pour la comprendre, elle voyait bien que ce genre de discussion plaisait à Isaac. On lui disait souvent cela d'ailleurs. Elle avait un don pour mettre les gens à l'aise et parler avec eux de choses qu'ils aiment eux. Parfois comme cette fois avec le jeune Serpentard, elle ne faisait absolument pas exprès car elle aussi, aimait beaucoup cette discussion. Elle ne voyait pas du tout le temps passer tellement elle était captivée, et par son livre, et par sa discussion avec Isaac. Celui-ci semblait s'ouvrir un peu à la jeune Serdaigle. Il commençait à lui dire quelques petites choses sur ce qu'il aimait, ses genres de livres... Même si Ashley avait un peu mal au bras et qu'elle avait envie de se dégourdir les jambes, elle avait envie de rester parler avec Isaac. Elle devait partir à peut près en même temps que lui de l'infirmerie. Ils pourraient peut-être continuer leur discussion une fois sortis de l'infirmerie. En tout cas, Ashley était très heureuse d'avoir fait cette rencontre et était sûre que les deux jeunes gens allaient se revoir. Peut-être qu'au fil du temps Isaac se livrera beaucoup plus sur lui-même.

Ashley avait sentit depuis le début que c'était assez compliquer pour le jeune garçon de se livrer à elle et la jeune aiglonne se dit que la meilleure façon de faire disparaître sa timidité, c'était de parler d'elle! Cela l'inciterait à continuer la discussion pour devenir peut-être de grands amis! Ashley se tourna donc vers son camarade en pensant à ce qu'il lui avait dit, elle répondit d'une voix douce:

" Et bien je ne croit pas connaitre ton livre... 'La longue terre'... Non je crois que je ne l'ai jamais lu mais j'aime beaucoup la science fiction ainsi que les romans policiers. J'aime beaucoup les romans d'Agatha Christie. Il y en a énormément mais ceux que j'ai lu, je les ai beaucoup aimés. Pour moi, lire me permet, parfois, quand je ne vais pas bien, de m'échapper un peu de mon corps et mon esprit. Mais c'est aussi du plaisir! Cela permet de faire le vide des sa tête pour se sentir mieux après."

Ashley avait accompagné ses paroles par des gestes qui lui arrachèrent un petit cri de douleur. Elle était tellement emprise par ses paroles, qu'elle avait oublié son bras. Elle revint aussitôt à la réalité quand une douleur lui traversa le bras. Peut-être en avait elle fait trop...?

"Le bonheur n'est pas dans la recherche de la perfection, mais dans la tolérance de l'imperfection"

Discussion (très) intéréssante  PV 

"Et bien je ne croit pas connaitre ton livre... 'La longue terre'... Non je crois que je ne l'ai jamais lu mais j'aime beaucoup la science fiction ainsi que les romans policiers. J'aime beaucoup les romans d'Agatha Christie. Il y en a énormément mais ceux que j'ai lu, je les ai beaucoup aimés. Pour moi, lire me permet, parfois, quand je ne vais pas bien, de m'échapper un peu de mon corps et mon esprit. Mais c'est aussi du plaisir! Cela permet de faire le vide des sa tête pour se sentir mieux après."

Isaac n'était pas seul à penser de cette façon au final, pouvoir s'échapper de sa morne vie pour pouvoir vivre des aventures comme si on y était. Les livres ont se pouvoir, une bibliothèque de romans est semblable à une porte s'ouvrant sur le monde presque infini de la fiction, une aventure est prête à être vécue dans chacune de ces innombrables pages. Comment ne pas résister à l'appel de péripéties, d'histoires en tout genre, des profondeurs insondables, des démons en tout genres, et cela rien que de l'encre sur du papier.

Ashley le sortit de la réflexion en poussant un petit cri de douleur, de son bras, devina-t-il. "Ça va ?" lui s'inquiéta-t-il. Elle lui répondit oui par un petit signe de la tête. Rassuré il tenta de trouver les mots pour lui expliquer le fil de sa pensée :

"Je pense que c'est là que réside la vraie magie, dans les livres."

Cette phrase résumait l'intégralité de ce qu'il pensait. Mais en même temps, elle ne prenait réellement tout son sens que chez un lecteur de fictions, ce qu'était assurément la serdaigle.

Les fenêtres de l'infirmerie donnait sur l'extérieur, il voyait le parc, il faisait beau, la lumière inondait l'infirmerie. Le parc était verdoyant et même la Forêt Interdite paraissait presque heureuse, des jeunes sorciers folâtraient. Pourtant il voulait rester dans cette infirmerie, le parc ne lui avait jamais fait beaucoup d'effet, une étendue sans rien d'autre que quelques arbres, un coup d'œil suffisait pour la connaître par cœur. Il préférait rester dans son antre de la salle commune. La Forêt Interdite était déjà plus attrayante mais il n'était pas stupide au point de risquer sa vie pour seulement satisfaire sa soif de mystères, il y irait lorsqu'il sera moins sans défenses.Mais en attendant l'endroit qui le plaisait le plus pour le moment était l'infirmerie, là où il pouvait discuter avec Ashley.

Reducio
Bon désolé pour le retard, comme d'hab  :sweatingbullets:

" C'était un message du Clan des Etoiles, souffla-t-elle, le regard perdu dans le vague, Seul le feu sauvera notre Clan."

La guerre des clans : Retour à l'état sauvage.

Discussion (très) intéréssante  PV 

" Je pense que c'est là que réside la vraie magie, dans les livres."

Quand Isaac prononça cette phrase, Ashley la trouva tout de suite très philosophique et elle se demanda intérieurement pourquoi son camarade n'avait pas été réparti à Serdaigle... En effet il avait l'air très travailleur et il aimait beaucoup lire... La jeune aiglonne commençait à vraiment apprécier ce jeune garçon et sa façon de pensée bien particulière mais très jolie. Elle redit cette phrase plusieurs fois dans sa tête pour bien la comprendre et se dit qu'elle était d'accord avec lui, mais pas complètement. En effet, les livres étaient une sorte de magie mais la magie qu'on leur enseignait à Poudlard était aussi merveilleuse. Ashley regarda Isaac et vit qu'il était en train de regarder à travers la fenêtre et elle suivit son regard. Dehors, il faisait un temps magnifique. La jeune Serdaigle aimait beaucoup le beau temps, le soleil et la chaleur. Elle était donc très contente car ces derniers temps, il n'y avait que eu de la neige, du froid, de la givre et même quand il avait fait un peu plus chaud, de la pluie et de la grêle. Elle sourit donc intérieurement et changea de position car elle commençait à avoir des crampes. 

 L'infirmière arriva alors près de leurs lits avec un plateau de thé , du pain grillé et une motte de beurre. Après l'avoir remerciée, les deux jeunes gens burent et mangèrent avec appétit. Ashley ne savait pas quoi dire et son camarade avait l'air d'être dans le même état d'esprit qu'elle. Ils finirent donc leur gouter en silence et reprirent leur lecture. Mais Ashley n'arrivait pas à se concentrer. Elle posa donc son livre sur sa table de chevet et prit son livre de métamorphose. Elle commença à le feuilleter sans rien chercher de précis. Elle voyait toute sorte de métamorphoses de niveau deuxième année mais la jeune aiglonne  avait surtout envie d'apprendre la métamorphose animale. Elle avait en effet lu que les élèves de deuxième année commençaient les métamorphoses animales vers la fin d'année: des oiseaux, des souris... Elle avait également vu qu'il fallait être très concentré lors des examens de métamorphose car même s'il restait juste les moustaches, d'une souris, ça enlevait des points. 

 Une heure plus tard, l'infirmière revint près de leur lit, cette fois pour examiner le bras d'Ashley. Après avoir prononcé quelques formules magiques, elle dit à la deuxième année qu'elle pouvait partir et qu'elle n'avait plus rien. En effet, Ashley ne ressentait plus aucune douleur à son bras et pouvait le réutiliser normalement. Elle se leva de son lit, prépara ses affaires et se tourna vers Isaac qui avait l'air désespéré  que sa camarade parte. En voyant sa tête, Ashley lui sourit gentiment et lui dit:

" Bon ... Ba ... Je crois que je vais partir. Ne t'inquiète pas je suis sûre que Madame Pomfresh va bientôt venir te voir et tu vas pouvoir repartir... Et nous nous reverrons sûrement dans les couloirs. En tout cas j'ai été ravie de faire ta connaissance"

Après avoir dit cela, Ashley s'approcha de lui et lui fit un bisou sur la joue en guise d'en revoir et partit en courant, rougissante de ce qu'elle venait de faire.


Reducio
RPG terminé pour ma part ^^ j'était ravie de l'avoir fait avec toi ^^ 

"Le bonheur n'est pas dans la recherche de la perfection, mais dans la tolérance de l'imperfection"