Infirmerie

Inscription
Connexion

Le borgne  Libre 

Jonathan marchait doucement dans le couloir. Une main sur la figure l'autre posé contre le mur lui permettait de se maintenir debout. Il ne savait plus trop si il allait dans la bonne direction. Depuis le temps qu'il marchait le jeune garçon avait arrêté de pleurer. Maintenant il était juste en colère contre cette petite peste qui l'avait défiguré. Cette naine lui avait sauté dessus comme une sauvage sans qu'il ne puisse rien faire. Résultat, il se retrouvait avec une horrible douleur à l'oeil.

Jonathan trouva enfin la bonne porte et entra dans l'infirmerie. Il était tard mais il y avait encore des places de libre dans la salle. Tout ce que cherchais le jeune homme c'était un lit dans lequel il pourrait s'endormir après s'être vu dans une glace et pourquoi s'être fait soigner. Le rouge et or s'allongea sur un lit et tandis qu'il s'endormait doucement et que la douleur de son oeil disparaissait progressivement son attention fut attiré par la personne allongé dans le lit juste à côté de lui.

Cette personne n'avait pas vraiment l'air bien. En même temps il était à l'infirmerie, mais vous le savez bien maintenant depuis le temps, Jonathan n'est pas très futé. Le jeune garçon hésita à parler. Peut être cette personne voulait juste restait tranquille sans que personne ne vienne la contrarié. A contrario elle avait peut être besoin de parler... Jonathan opta pour la deuxième hypothèse et pris la parole.

"T'es sur que tout va bien ? Pourquoi t'es ici ?"

Esmée marraine et grande sœur <3 Un jour Jonois resplendira.
Champion de Poudlard de Bavboule. Don Juan 2017
Gryffondor du mois de Mars

Le borgne  Libre 

Elwing se promenait dans le parc de Poudlard, elle était seule comme à son habitude depuis qu'elle était ici.  Elle décida de rentrer car elle avait terriblement froid.
Dans la salle commune de Poufsouffle, un garçon qui lui sembla plus âgé lui proposa de jouer à la bataille avec, elle accepta volontiers.
Ils commencèrent la partie, cela dura un petit moment.  Tout d'un coup, le jeune homme s'écarta de la table.  Le paquet explosa à la figure d'Elwing et alla dans son oeil.  Le garçon éclata de rire, on ne pouvait plus l'arrêter, il était tellement fier de sa petite blague.
Elwing sortit en courant, elle pleurait à chaudes larmes.  Elle se jura alors de ne plus faire confiance aux garçons des années supérieures si c'était juste ça qu'il recherchait.  Elle ne savait pas où aller, elle erra dans les couloirs jusqu'à trouver l'infirmerie.  Il n'y avait personne.... Elle s'allongea sur un lit et commença à s'énerver, pourquoi n'arrivait-elle pas à faire des rencontres ici ?!
Elle était fatiguée, alors elle somnola quelque peu

Un garçon entra, lui aussi semblait blessé à l'oeil.

"T'es sur que tout va bien ? Pourquoi t'es ici ?"


La jeune fille fut surprise, quelqu'un s'intéressait à elle.  Elle répondit

" Un jeu de bataille explosif, les mecs sont vraiment inhumains parfois, et si toi tu comptes aussi me faire des blagues débiles, tu peux me laisser tranquille"

Si je suis encore debout, c'est grâce à l'espoir

Le borgne  Libre 

La jeune se tourna vers lui. Jonathan n'était pas sur de la connaitre. En même temps avec la luminosité qui régnait dans la pièce le jeune garçon n'aurait même pas reconnu Audric.

" Un jeu de bataille explosif, les mecs sont vraiment inhumains parfois, et si toi tu comptes aussi me faire des blagues débiles, tu peux me laisser tranquille"

Jonathan eut envie de rire mais il se retint pour ne pas vexer cette fille. Maintenant il était sur d'une chose, c'était bien une première année. Le rouge et or connaissait bien cette blague, il l'avait découverte l'année dernière, à ses dépends. Il plaignait cette petite nouvelle qui se faisait bizuter de la sorte par les deuxièmes années. Jonathan n'était pas du tout de ce style.

"Je suis désolé qu'il t'ai fait cela.
Certains élèves peuvent être stupide. Je comprend que tu sois sur la défensive mais t'inquiète. C'est pas dans mon habitude d'être méchant."

Le deuxième année ne voulait pas que la jeune fille se braque. Son oeil lui faisait super mal mais il ne voulait pas que cette brune reste toute seul toute la nuit avec sa colère. Après tout, Jonathan n'avait pas vraiment grand chose d'autre à faire donc autant l'aider. Le garçon était vraiment gentil avec les nouvelles. C'était innocent, je vous vois venir avec vos arrières pensées...bande de pervers !

"Au fait, j'allais oublier. Moi c'est Jonathan."

Le Gryffondor se redressa sur le lit. Parler allonger sur des lits séparés n'étaient pas du tout pratique. Autant rester assis.

Esmée marraine et grande sœur <3 Un jour Jonois resplendira.
Champion de Poudlard de Bavboule. Don Juan 2017
Gryffondor du mois de Mars

Le borgne  Libre 

"Au fait, j'allais oublier. Moi c'est Jonathan."

"Moi c'est Elwing, j'ai un peu de difficultés à me faire des amis ici...  Mais je suppose que toi, en deuxième année, tu n'as pas envie d'être ami avec une première..."

Jonathan lui sourit, elle avait bien vu qu'il avait failli rire et était d'abord un peu vexée mais elle se rendit compte de l'ironie de la situation.  Elle trouvait le garçon assez sympathique, pas comme cet autre idiot qui lui avait envoyé un paquet de cartes dans l'oeil.  Elle se dit alors que la situation était assez particulière puisque les deux élèves se retrouvaient au même endroit avec la même blessure.  Elwing ne croyait aux "signes du destin" mais cela la faisait toujours sourire, et puis, la magie existe après tout !

"Au fait, je suis à Poufsouffle, et toi ?  Il me semble que je ne t'ai jamais vu !  Le château est si grand, si impressionnant...  Tu verras que je divague souvent quand je parle et le pire, c'est que je le sais !  Mais impossible, je me perds toujours dans mes pensées quand on aborde certains sujets."

Jonathan ne put s'empêcher de rire quelques secondes et la jeune fille en fit autant, elle commençait réellement à apprécier le garçon même sans qu'il ait besoin de parler.  Son regard bienveillant et son respect d'autrui faisait chaud au coeur à Elwing.  C'était une des premières personnes qui se comportaient ainsi avec elle.
Dernière modification par Elwing Silvewand le 12 avril 2018, 8 h 40, modifié 1 fois.

Si je suis encore debout, c'est grâce à l'espoir

Le borgne  Libre 

Je lisais un livre (assez passionnant) en marchant. Bon, on m'a souvent dit de ne jamais faire ça mais...C'est plus fort que moi ! Quand je commence un livre, je ne peut jamais m'arrêter. Généralement, quand je commence un livre, je me dit que à la fin d'un des chapitres, je vais m'arrêter. Le problème avec les livres, c'est que à chaque fin de chapitre, il y a du suspense. Donc je me dis: Allez, encore un petit chapitre! Et au final, je m'arrête de lire le livre quand je l'ai fini! 

 Je descendais tranquillement les escaliers en lisant. Je revenais de la bibliothèque. Le petit problème, c'est que j'étais à un moment très passionnant de mon livre. Dans ces circonstances, pour être sûr de ne pas perdre une goutte de ce qui ce passait dans mon roman, je rapprochait automatiquement ma tête de la page, ce qui m’empêchait de voir ce qui se passait autour de moi...Ce qui devait arriver...et bah...arriva. Je manquais une marche.

Je tombais et fit une magnifique chute du milieu des escalier pour arriver aux pieds d'une personne qui était vers l'entrée de l'infirmerie. Je fini ma chute à plat ventre et pour couronner le tout, mon œil cogna un pied de lit.

En relevant la tête, je vit que je m'était cogné contre de lit de Jonathan !C'était un garçon de ma maison. Je l'avais déjà croisé dans la salle commune !
J'ouvrait la bouche pour lui demander ce qu'il faisait ici, quand je me rendit compte de la douleur fulgurante que j'avais à l’œil. En ouvrant la bouche, tout ce que je réussit à dire fut:

Aie !

À la façon dont lui et une fille sur le lit d'à côté me regardait, je pense que je devait avoir un très joli bleu sur la figure!
Dernière modification par Salomé Grenslow le 17 juin 2018, 18 h 37, modifié 3 fois.

pensées: #8e7cc3~~voix: #134F5C
Membre de la chorale de Poudlard & Année RP
"Perdre n'est pas une option, c'est tu gagnes ou rien!"

Le borgne  Libre 

Elwing fut surprise de l'arrivée mouvementée d'une jeune fille dans l'infirmerie.  Elle avait trébuché et finit sa chute la tête la première sur le lit de Jonathan.  Elle releva la tête.  La jeune fille sembla reconnaître le Gryffondor, peut-être était-elle de sa maison ?  Elle avait un bel oeil au beurre noir et s'en rendit compte visiblement.  Malgré la douleur, Elwing se leva et vint à côté d'elle.

- Tu vas bien ?  Tu es bien amochée en tout cas !  Viens t'allonger à côté de nous.

  La jeune Gryffondor parut reconnaissante et prit place dans un lit voisin.

- Et bien, trois personnes à l'infirmerie et toutes ont un problème à l'oeil...  Il y a de quoi se demander ce qui se passe...  Bref, comment t'appelles-tu ?

  La jeune Poufsouffle se demandait vraiment quelle coïncidence avait bien les amener tous les trois ici.  Il ne manquerait plus qu'un quatrième élève débarque la main sur le visage parce qu'il s'était blessé à l'oeil.  Il y eut un blanc dans la conversation.  Elwing décida de le combler parce qu'elle détestait ça.

- Sinon, vous avez des matières préférées ?  J'aime bien le vol, les potions et les DCFM.  J'ai vécu à moitié dans le monde moldu donc je suis encore assez émerveillée de tout ce qu'on peut faire avec la magie !

Si je suis encore debout, c'est grâce à l'espoir