Infirmerie

Inscription
Connexion

Rencontre tumultueuse  PV 

Nous étions déjà en février, et pourtant Elise avait l'impression d'être revenue ici pour sa deuxième année il y a seulement deux semaines. L'année était passée si vite, bien qu'il ne se soit pas passé grand chose. La Poufsouffle était contente de cette nouvelle à Poudlard, où elle avait pu faire connaissance de nouvelles personnes très intéressantes, même si elle avait eu des moments moins heureux, par exemple l'annonce du déménagement de sa famille en France, la laissant seule au Royaume-Uni...

Elise allait, encore une fois, être en retard à son prochain cours. Mais cette fois, elle avait une raison, selon elle, valable ; en sortant de la salle de métamorphose, elle avait malencontreusement fait tomber son livre de potions - son prochain cours - et ne s'en était rendu compte seulement devant la porte de son prochain cours, et avait donc du refaire le chemin en sens inverse. Elle se dépêcha donc, et une fois le livre reprit, elle couru pour redescendre les escaliers, bousculant au passage quelques fois des élèves, qui, pour la plupart, grognèrent. elle décidé qu'elle n'avait pas le temps de s'excuser, et continua donc son chemin, murmurant comme pour elle même : *Tant pis, je leur dirai pardon une autre fois*. Et elle baissa la tête, pour éviter qu'on la reconnaisse. Pourquoi faisait-elle cela ? Sûrement parce qu'elle avait honte.

*Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe !*

Rencontre tumultueuse  PV 

La journée avait très mal débutée pour Ivy. Elle n'avait déjà pas réussit à dormir de la nuit, comme d'habitude en somme. Le matin venue, elle s'était prise les pieds dans les escaliers menant à la salle commune et avait dû subir les rires moqueurs de ses camarades -ce à quoi elle avait répondu par un regard noir-. Lors du petit déjeuner, la lettre que lui avait envoyé son père était tombée dans son bol de lait et elle avait psycoté  pendant cinq bonnes minutes sur la meilleur façon de cuire ce stupide piaf. Par la suite elle s'était cognée la tête contre un coin tranchant de la table avant  de perdre sa baguette qu'elle avait dû chercher pendant un bonne demi-heure pour finir par la retrouver coincée sous un banc. Et  comme il aurait été trop beau qu'Ivy eut ne serait-ce qu'une minute de chance, elle termina la journée avec un piètre en Défense Contre les Forces du Mal.
Alors quand à la sortie de son cours, cette Pousfouffle la bouscula dans les couloirs sans même  prendre la peine de s'excuser, ce fut la goutte qui fit déborder le vase!
Ivy sortait de sa dernière heure de la journée (qui en soit avait été catastrophique). Elle ne pouvait s'empêcher de broyer du noir. Oh mon dieu ce qu'elle était fatiguée, tous les éléments semblaient s'être acharnés sur elle aujourd'hui et elle aurait vendu son âme au diable pour une sortie dans le parc.
Rasant les murs, elle marchait d'un pas rapide dans l'espoir de regagner sa salle commune le plus rapidement possible. C'est alors qu'elle était arrivée, cette fille aux grands airs. Poussant tout le monde sans ménagement, elle avait écarté Ivy d'un geste brusque de la main, et cette dernière, surprise, était tombée avant de rouler dans les escaliers. Une douleur fulgurante traversa son coxis et un petit grognement de douleur lui échappa.
Elle vit rouge... Comment pouvait-elle cette espèce de garce, laisser les gens qu'elle venait de pousser derrière elle sans même se retourner, sans même s'excuser? Cette journée ne finirait donc jamais? 
Ivy n'en pouvait plus, elle sentait la rancoeur la gagner.
Elle...Ne...Pouvait...Plus

"TU DIRAS PARDON DEUX FOIS DEMAIN TOI! ALORS C'EST ÇA? C'EST ÇA, TU TE PERMETS D'ÉCARTER LES GENS DE TON CHEMIN ET APRÈS TU LES LAISSES MOISIR PARCE-QUE TA PETITE PERSONNE EST TELLEMENT PLUS IMORTANTE? REVIENS VOIR DE QUEL BOIS JE ME CHAUFFE, REVIENS DONC!"

Les paroles qu'Ivy hurlaient n'avaient aucun sens mais elle s'en moquait. Elle en avait assez, elle était harassée, elle n'en pouvait plus. Et la douleur à son coxis ne cessait d'accroître.

Forte baisse de présence jusqu'au 29 juin au soir.

Je te souhaite de marcher sur un Lego (rien de personnel)

Rencontre tumultueuse  PV 

Soudain, Elise sursauta. Une voix féminine venait de s'énerver, et pas qu'un peu. Tous les élèves s'étaient figés, surpris par cette intervention plutôt violente. La deuxième année mit plusieurs secondes pour comprendre que l'on s'adressait à elle.

"TU DIRAS PARDON DEUX FOIS DEMAIN TOI! ALORS C'EST ÇA? C'EST ÇA, TU TE PERMETS D'ÉCARTER LES GENS DE TON CHEMIN ET APRÈS TU LES LAISSES MOISIR PARCE-QUE TA PETITE PERSONNE EST TELLEMENT PLUS IMORTANTE? REVIENS VOIR DE QUEL BOIS JE ME CHAUFFE, REVIENS DONC!"


Elle se retourna lentement, craignant avoir affaire à une personne plus grande qu'elle, voire un professeur. Mais non, les professeurs ne criaient pas comme cela sur leurs élèves, et puis ils devaient tous être dans leur salle de classe à attendre les élèves. Elle dévisagea la personne, et fut à moitié soulagée : ce n'était qu'une première année portant les couleurs de Serdaigle. Mais elle ne devait pas se fier aux apparences : elle pouvait très bien continuer dans sa lancée, et crier encore plus fort. Mais Elise s'en fichait, cette petite bleue la gênait , et allait la mettre en retard. Elle décida que la meilleure chose était de crier encore plus fort, ce qu'elle fit.

"POURQUOI EST-CE QUE JE DEVRAI M'EXCUSER ? OUI, JE SUIS PLUS IMPORTANTE QUE TOI, PUISQUE TU N'ES QU'UNE PETITE PREMIÈRE ANNÉE, ET UNE SERDAIGLE, EN PLUS DE ÇA ! MAINTENANT, LAISSE MOI PASSER, JE DOIS ALLER EN COURS !"

Elle s'était peut être un peu trop emportée, mais elle n'avait qu'à pas la provoquer. La première année n'allait pas mourrir si Elise ne lui disait pas pardon une fois, non ? Et puis, elle ne pouvait pas revenir en arrière, elle s'était énervée, il fallait qu'elle assume, maintenant, même si la Poufsouffle regrettait...

*Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe !*