Infirmerie

Inscription
Connexion

 Oct.43  Blessures internes  Rp+ ft Annie Hawkeye 

[RPG + ]
[En cours]
[ Avec Annie Hawkeye]
@Annie Hawkeye
Image

Poudlard, octobre 2043.

Une marche, une deuxième, une troisième et ainsi de suite avant que cela soit une rangée complète d'escaliers, voilà la cause des maux de la jeune étudiante allongée sur le lit de l'infirmerie dont la jambe était enlacée dans une tonne de bandages.
Elle n'en revenait toujours pas, ruminant énormément et détestant même cette situation dans laquelle elle s'y était fourrée seule, glissant maladroitement sur l'un des pans de sa robe de sorcière comme une malpropre, une moins-que-rien. Pourtant, ce fut la première que cela lui arrivait, alors s'en ressasser l'évènement était une manière pour elle de se dire qu'elle devait être plus adroite la prochaine fois qu'elle prendrait ses escaliers, alors qu'elle le faisait tous les jours pour gravir les étages pour remonter vers le quartier de Gryffondor. Alors pourquoi maintenant ? Personne n'en avait les réponses, pas même ce pied torturé.
Et il ne l'aurait jamais.
Cependant, ce ne fut pas la seule chose de préoccupante dans cette infirmerie. Non, loin de là, le silence était primordial dans ce lieu et il menait souvent les patients dans le monde de l'ennui, un monde que tous semblaient détester, sans pour autant les empêcher de franchir les limites en créant une manière de communiquer des plus ridicules quel qu’il soit. Mais ce n'était pas dans les qualifications de l'apprentie sorcière, non, elle était timide, alors parler pour elle était déjà un exploit alors se sortir de ses tranchées, de sa zone de confort en parlant revenait à accomplir une nouvelle mission impossible. Et pourtant, c'était une mission qu'elle devait réussir parce qu'elle voyait bien les dégâts que cela engendrait. Beaucoup d'élèves s'ennuyaient, se distrayaient et commençaient à discuter à leur propre personne, à croire qu'ils devenaient fous et viraient vers un autre milieu, lointain, imaginaire.

Qu'est-ce que le silence peut être pesant dans cet endroit... Il y fait plus froid que pendant un enterrement, bien que la mort ne fasse pas partie de ce lieu. Aller Taylor, tu ne peux quand même pas te permettre de devenir dingue, de te mettre dans ce genre de situation, bien que je l'ai tout de même mérité, mais zut à la fin...

Ses pensées se perdaient au fil des minutes la laissant se perdre dans la continuité de ses propres idées, de sa propre imagination, sans pour autant voir que devant elle, une élève de Serdaigle semblait dans un état semblable au sien, allongée tout comme elle sur l'un des lits de l'infirmerie, enfin cette absence de vision s'occulta au bout de quelques minutes, car Taylor se mit à la regarder, l'analyser, cherchant à connaître le peu de chose qu'elle pourrait deviner, mais elle n'était qu'une élève ordinaire, elle n'était pas un célèbre détective de roman, elle n'était pas un Sherlock Holmes, et elle n'avait pas d'apporteur de lumière comme l'était John Watson l'acolyte de ce dernier.

"– Euh... Salut..., fit elle pour lancer la conversation. Co-comment t'es-tu retrouvé à l'in-infirmerie ?"

Ça y est Taylor, la bombe est lancée...

Oui, elle l'était, et elle attendait de voir si une contre-attaque lui serait rendue, après-tout, il fallait bien se sortir de l'ennui.

Présidente directrice générale de la société Gryvoirs, et de Sherlock Holmes : Les apprentis détectives (Je vous aime mes filleuls ❤️❤️❤️)
Deuxième année RP en 2044-2045

 Oct.43  Blessures internes  Rp+ ft Annie Hawkeye 

Ce n'était pas la première fois que le beau ciel bleu de Poudlard avait été remplacer par la pluie. Une pluie froide, humide, et d'une tristesse lamentable tombait dehors, les gouttes d'eau ruisselait le long des grandes fenêtres du château. Cette journée n'avait rien d'incroyable, notre petite blonde avait commencé ça journée avec la matière qu'elle aimait le moins... Le cours de potion... Quelle barbe était-ce que de commencer par celle-ci. Le réveil avait été de ce fait long, d'un pas traînant et indécis, elle s'était préparé doucement, sans aucune once de joie sur son doux visage, elle n'avait qu'une hâte, que ce cours passe vite, qu'elle puisse rapidement faire autre chose de sa journée.
Cependant, le sort n'en avait pas décidé ainsi, il avait vu les choses d'une manière différente, à peine rentré dans la salle de classe, Annie se prit les pieds dans sa longue robe de sorcière, commença à tombé doucement, puis trébucha, tête la première sur une des tables de la salle. Le choc fut assez violent, on entendit le bruit sourd de celui-ci dans toute la pièce, notre blondinette se révéla avoir l'arcade sourcilière ouverte, du sang dégoulinant sur son si beau visage, tachant par la même occasion ses cheveux blonds comme les blés. Le professeur en charge du cours, la fit envoyer à l'infirmerie aussitôt, pour que l'on s'occupe de cette vilaine blessure le plus tôt et le plus rapidement possible.

Quelques minutes plus tard, Annie était à l'infirmerie, elle ne savait pas trop si elle devait être heureuse de rater le cours de potion, ou si elle devait être triste de s'être blessé comme une gamine. L'infirmerie, le lieu était froid, calme, même si c'était ici qu'on soignait les gens, cet endroit semblait sinistre, il n'y avait rien à faire, rien de chaleureux, tout était d'un blanc immaculé, soigneusement rangé, il n'y avait dans cette pièce aucune petite fantaisie, aucune réelle nuance de couleur chaude qui apaiserait le moral des personnes en convalescence, l'endroit était ennuyeux... Mais bon, d'un côté, c'est normal, on s'y repose plutôt qu'autre chose, mais notre blondinette n'était pas de cet avis, elle s'ennuyait à mourir, attendant de pouvoir sortir.

Soudainement, elle entendit une petite voix qui s'adressait à elle, Annie releva la tête, regardant à droite puis à gauche, pour au final apercevoir une jeune fille en face d'elle, allongée dans un lit aussi blanc que le sien, elle aussi devait être blessé, sinon elle ne se trouverait pas ici. La jeune fille lui demanda comment elle s'était retrouvé ici à son tour, Annie se sentait un peu gêner de devoir expliqué sa malheureuse chute, mais après tout peut être qu'elle aussi avait été blessé d'une manière "enfantine". Annie la regarda alors, pris lui répondu d'une voix douce.

- Bonjour, bah... On va dire que j'ai trébuché en allant en cours, je suis tombé la tête la première sur le coin d'une table et me voilà ici, mais au moins je rate ce foutu cours de potion, donc c'est donnant, donnant, on va direDit elle en riant, une seconde s'écoula puis, elle posa la même question à la jeune fille. Et toi ? Comment t'es tu retrouvé dans cette magnifique infirmerie.

Au moins, cette petite discussion permettra à notre petite blonde de passait du bon temps, au moins elle ne s’ennuiera pas.

Deuxième année Rp
Si vous demandez jamais vous ne saurez, si vous savez il suffit de demander.

 Oct.43  Blessures internes  Rp+ ft Annie Hawkeye 

"– Bonjour, bah... On va dire que j'ai trébuché en allant en cours, je suis tombé la tête la première sur le coin d'une table et me voilà ici, mais au moins je rate ce foutu cours de potion, donc c'est donnant, donnant, on va dire. Et toi ? Comment t'es tu retrouvé dans cette magnifique infirmerie ?"

Cette phrase fit sourire la jeune Gryffondor, un sourire à la fois gênée et heureuse, heureuse de ne pas être la seule à s'être retrouvée dans cette infirmerie d'une manière ridicule. Alors, elle n'hésita pas, prenant le peu de courage qu'elle avait sur elle et lança un simple regard vers son pied bandé.

"– Oh et bien... Je voulais m-me diriger vers le cours de Bo-botanique, mais je me suis pris le pi-pied dans l'un des pans de ma robe d-de sorcière, et j'ai dévalé u-une bonne rangée d'es-escalier. Si j'étais plus adroite, cela ne serait sans doute pas arrivé... Do-donc, tu n'e-es pas la seule à-à être tombée d-de manière absurde... En-enfin désolée de dire cela co-comme ça..."

Oui, elle était désolée d'avoir formulé la cause de leurs blessures comme étant absurde, mais elle n'avait pas réellement tord, c'était absurde de tomber comme une idiote dans les escaliers, enfin de son point de vue, mais pour ce qui était de sa voisine, l'absurde n'y était que parce qu'elle était tombée dans le cours qu'elle détestait, et pour cela Taylor l'enviait, car elle aurait préféré que cela se fasse pour le cours de métamorphose non parce qu'elle détestait le cours, mais parce qu'elle n'avait pas confiance en ses idées, changeant toujours d'idée et rendant ses métamorphoses un peu désastreuses lors de ses essais. Ce qui pouvait être fortement regrettable avec le temps, une pensée qu'elle effaça assez rapidement.

La rouge et or continuait cependant de regarder sa voisine de chambre et lâcha un simple sourire, bien qu'elle souhaitait parler d'avantage, connaître les lois de cette infirmerie parce qu'après tout, ce n'était que sa première fois dans ce lieu.

"– Sinon... Tu sais pourquoi, c'est toujours silencieux ici ? J'ai l'impression... D'être dans une prison... Enfin... Ouais, c'est ce que je pense en effet... Mais j'en oubli les règles de politesse... Je... Je m'appelle Taylor Bagholmes..."

Oui, partons sur de bonnes bases, ne fais pas n'importe quoi cette fois Taylor... Il ne faut pas qu'elle te prenne pour quelqu'un que tu n'es pas... Tu aimes savoir la vérité, tu aimes connaître les gens avant de t'attacher, mais n'en abuses pas de ce fait.

Les pensées de la jeune fille la prenaient dans tous les sens comme une douce torture, la timidité maladive et ses secrets mélangés ensemble pouvaient faire des ravages et cela ne semblait pas ce qu'elle souhaitait. Tentant de se redresser, la jeune Bagholmes sentit une vive douleur dans son pied, ce qui montrait que cela n'était pas seulement du au choc, mais aussi à une sorte de fracture qui pourtant disparaîtrait dés le lendemain grâce aux potions qu'administrait la figure de soin de Poudlard, et cela serait sans doute de même pour sa camarade de chambre. Enfin, elle l'espérait, elle ne la voyait pas être seule dans cette prison d'infirmerie.

Présidente directrice générale de la société Gryvoirs, et de Sherlock Holmes : Les apprentis détectives (Je vous aime mes filleuls ❤️❤️❤️)
Deuxième année RP en 2044-2045

 Oct.43  Blessures internes  Rp+ ft Annie Hawkeye 

Suite à la réponse de notre blondinette, la jeune fille semblait soulagée, apparemment elle aussi s'était blessé de manière ridicule, voir légèrement gênante. Annie avait trébuché, puis était tombée la tête la première sur le coin de sa table, lui offrant par ailleurs une belle blessure au coin de l'arcade sourcilière, cela lui laissera une petite marque très sympathique. La jeune fille, quant à elle, était tombée dans les escaliers, prenant ses pieds dans le pan d sa robe de sorcière, il semblerait donc que les deux jeunes filles soient donc là pour des raisons qui se ressemblent fortement, d'après leur dire, tout avait commencé par une vulgaire chute. La jeune fille avoua être légèrement, comme qui dirai maladroite, mais cela la rassura un peu de se dire que sa voisine d'infirmerie était également tombé comme une enfant. La jeune fille continuait de regarder la petite Annie tout en esquissant un léger sourire du coin des lèvres, elle semblait quelque peu timide, cela était assez amusant.

Un léger silence s'installa, puis la jeune fille reprit la parole une nouvelle fois, demandant cette fois-ci pourquoi ce lieu était aussi silencieux, l'infirmerie ne donnait pas envie d'y rester, mais il fallait bien avouer que la pièce était affreusement silencieuse, un petit air de musique aurait était sympathique. Pour la jeune fille, cette impression était un peu pesante, elle compara l'infirmerie à une prison, un lieu froid, silencieux, où l'on pouvait rien faire sans autorisation. D'un coté, il faut dire qu'elle n'avait pas tout à fait tord, mais au moins ici on s'occupait bien de nous, pas sûr qu'on s'occuperai d'un simple bobo à Azkaban... Annie n'avait en effet aucune envie que de demander de l'aide à un détraqueur pour qu'il prenne soin d'elle, elle préférait donc nettement mieux être ici, au calme, même si ce calme était à double tranchant.

Soudainement, la jeune fille s'arrêta de parler, puis se présenta, avouant avoir oublié les règles de politesse, cela n'était pas vraiment grave, elle semblait polie et gentille, c'est ce qui comptait le plus après tout. Taylor, Taylor Bagholmes, voici le nom de la "voisine" de notre blondinette, qui d'ailleurs, en profita pour se présenter également.

- Enchanté Taylor, moi c'est Annie. Je ne t'avais jamais vue auparavant, serai tu en première année ? Annie réfléchi un peu. Puis nous ne devons pas faire partie de la même maison, sinon je t'aurais aperçu dans le petit salon, dans quel maison es tu ? Gryffondor ? Poufssoufle ? ou Serpentard. Dit elle d'un ton amusé.

Ce qui était sûr pour Annie, c'est que la jeune fille n'était pas de Serdaigle, elle l'aurait remarqué en même temps que les nombreux nouveaux arrivées en septembre pour la rentrée. Dire qu'eux aussi avait reçu leur lettre, qu'ils avaient dû être aux anges à sa réception, et que désormais les voilà ici, à Poudlard, la plus grande école de magie qui puisse exister en ce monde. Pour Annie, l'obtention de cette lettre comme pour son frère et sa sœur, avait était une vraie bénédiction. Elle était d'ailleurs tellement heureuse d'être de nouveau en ces murs pour ça deuxième année, que de joie que de retrouver ses amies.

Deuxième année Rp
Si vous demandez jamais vous ne saurez, si vous savez il suffit de demander.

 Oct.43  Blessures internes  Rp+ ft Annie Hawkeye 

La jeune Bagholmes hochait la tête pendant la totalité de la durée du discours de sa camarade d'infirmerie. Effectivement, elles ne se connaissaient pas, elles n'étaient pas de la même maison, mais cela n'était pas désagréable pour engager une conversation, voir même un début de relation amicale qui ne pourrait qu'être temporaire, ou au contraire, une amitié un peu solide, malheureusement, espérer entretenir des relations n'était pas une priorité dans ce genre d'endroit. Et cela ne le serait sans doute jamais.
Un soupir interne parcourut alors l'esprit de l'enfant, tout en gardant un contact visuel avec cette jeune fille, elle la trouvait sympathique, enjouée malgré le problème qui lui était arrivée inopinément à la manière d'un accident enfantin.

Oui, je ne viens pas de la même maison que toi, à vrai dire, je suis en première année dans la maison Gryffondor, disait-elle dans un sourire, bien que la maison Serdaigle m'aurait-elle aussi bien plu, comme Serpentard et Poufsouffle, je ne suis pas compliquée. Et toi ? En quelle année es-tu ?

La question était si innocente que son regard était rempli d'étoile bien qu'il fallut rajouter que pour Taylor, cette question fut totalement légitime, elle devait la connaître au niveau de ses études et de sa maison, tout comme Annie l'avait fait avec elle, en se rendant compte qu'elles ne s'étaient jamais vues jusqu'à présent, mais ce n'en était totalement pas une gêne, puisqu'en fin de compte elles apprenaient à se connaître d'une manière ou d'une autre.
Se redressant en silence, la jeune Gryffondor espérait une réponse, même si elle connaissait les risques d'avoir été si "franche" et d'avoir contrebalancé sa légendaire timidité, mais elle s'en contrefichait, elle voulait faire passer le temps, le faire disparaître assez rapidement pour profiter à nouveau de la vie extérieure. Ce qui ne l'empêcha pas pour autant à ressentir une douleur à sa cheville avant de la maudire pour la handicaper de cette manière. Oui, car elle savait qu'elle risquait de rater quelques cours de vol, ce qui ne la dérangeait pas, mais qui la handicapait, car elle ne pourrait pas passer ce temps-là avec ses amies de maison, mais devrait le passé dans la bibliothèque à étudier comme un prisonnier exécutait ses travaux d'intérêt généraux : avec peine, solitude et tristesse. Des sentiments qu'elle ne pouvait supporter plus longtemps.

Combien de temps faudra-t-il pour que tout se passe sans soucis dans ta vie Taylor ? Cependant, il faut l'avouer, tu te trouves toujours un moyen de faire des nouvelles rencontres, la Bibliothèque, ensuite l'infirmerie, et à chaque fois avec des personnes très sympathique. Bravo.

Un sourire se fit bien plus grand, elle se félicitait intérieurement de cette réussite personnelle, bien que rien n'avait encore été réellement confirmée, car oui, seul le destin pouvait en décider les choses.

Présidente directrice générale de la société Gryvoirs, et de Sherlock Holmes : Les apprentis détectives (Je vous aime mes filleuls ❤️❤️❤️)
Deuxième année RP en 2044-2045

 Oct.43  Blessures internes  Rp+ ft Annie Hawkeye 

Toujours allongé sur un des nombreux lits de l'infirmerie, notre blondinette écoutait gentiment les dires de Taylor, la petite brune racontait qu'elle ne venait pas de la même maison, elle n'était pas une Serdaigle, mais une petite Gryffondor. Annie n'avait pas de soucis particuliers avec cela, pour elle, la maison n'avait guère une grande importance, il n'y avait pas besoin de se quereller avec les membres des autres maisons, cela n'avait en effet aucun intérêt. Après tout Annie était une serdaigle, comme sa maman et sa sœur avant elle, son papa et son frère quant à eux était des Pouffsoufle, il n'y avait pas de discrimination à faire, tant que la personne était gentille tout irai pour le mieux. Il se trouve que la jeune fille expliqua t'elle aussi que les maisons n'avait pas une grande importance, le destin l'avait juste envoyer dans les bras de la maison Gryffondor.

Mais revenons en à nos boursoufflets, Taylor était donc en première année, elle venait donc d'arriver à l'école à la rentrée de septembre, cela faisait donc un peu plus d'un mois qu'elle était élève à Poudlard. Annie ne pouvait pas s'empêcher de se rappeler sa première année, c'était vraiment incroyable, tout bonnement fantastique, l'arrivée par le train, le chemin magnifique dissimulant le château à merveille, cette grande porte d'entrée qui lui avait donné la chair de poule, et la découverte de sa nouvelle maison... C'est sur ces doux souvenirs qu'Annie répondit alors à la jeune fille.

- D'accord, j'ai à faire a une petite gryfonne alors haha, dit elle en ricanant légèrement. C'est donc ta première année au château, moi je suis en deuxième année. Quand penses tu alors ? Es-tu contente de ce début d'année ? Tout se passe comme tu l'avait imaginer ? 

Annie était du genre à poser beaucoup de questions, vraiment beaucoup trop de question... Elle était très curieuse et n'avait vraiment pas peur, elle était à des années-lumières de la petite fille sage et timide, sous ses airs de petit ange se cachait un véritable moulin à paroles adorant discuter et blablater durant des heures durant. Elle n'y songeait pas vraiment, mais elle espérait au fond d'elle que cela ne dérangerait pas les personnes en face d'elle. Même si elle avait tendance à beaucoup parler Annie était une jeune fille très douce et compréhensible. L'infirmerie était assez calme, Annie était donc heureuse de pouvoir discuter calmement et faire de nouvelle rencontre, après cette jeune fille était vraisemblablement très gentille, le destin aura voulu que leur chemin se croise, dommage que cela est dû se faire au détour du blessure... Mais bon, au final aucune des deux n'avait quelque chose de sérieux, donc ce n'était pas bien grave.

Désoler pour le retard :) 

Deuxième année Rp
Si vous demandez jamais vous ne saurez, si vous savez il suffit de demander.

 Oct.43  Blessures internes  Rp+ ft Annie Hawkeye 

Touchée et intriguée pendant la totalité de la durée du discours de sa camarade d'infirmerie, Taylor ne pût que hocher la tête dans un mouvement frénétique, incalculable. Effectivement, elles ne se connaissaient pas, elles n'étaient pas de la même maison, mais cela n'était pas désagréable de pouvoir se côtoyer dans une telle situation, cela en était même quelque peu amusant, enfin pour la jeune Gryffondor.
Son sourire, bien sincère, marquait la différence avec la stérilité de ce lieu... Et pourtant...

D'accord, j'ai à faire a une petite gryfonne alors haha, dit elle en ricanant légèrement. C'est donc ta première année au château, moi je suis en deuxième année. Quand penses tu alors ? Es-tu contente de ce début d'année ? Tout se passe comme tu l'avais imaginé ?

Hochement de tête. Réponse positive. Oui, Taylor était heureuse d'être ici, après tout, pourquoi devait-elle en dire le contraire ? Ses grands-parents, ses oncles ainsi que ses parents lui avaient tant parlé de cette école, qu'elle en avait rêvé des scénarios sur ce qu'il pourrait s'y passer pour elle au fil des années, mais devait-elle en parler ? Non, certainement pas.
Dans tous les cas, il était toujours agréable de pouvoir se faire de nouvelles rencontres comme elle put le faire en septembre avec un total de trois personnes, et ce, bien que cela soit particulièrement étrange, surtout en ce lieu, mais cela lui allait, lui plaisait même. Tout le monde pouvait s'entendre malgré les circonstances.
La petite blessée regarda une nouvelle fois son aînée, voulant absolument répondre à la suite de sa question.

Oui, c'est bien, je me suis faite deux amis jusqu'à maintenant... Ça n'a pas été simple, e-et pas toujours d-dans les meilleurs endroits de cette école. Et t-toi ? Tout s'était bien passée pour toi ?

Elle demandait cela par simple respect, un questionnement de retour, et pourtant, elle avait l'impression que cette demande finirait en conseil de survie dans cette école. Mais en était-ce vraiment le retournement de situation ? Personne ne pouvait le confirmer.
Taylor lui laissait le temps de répondre, profitant même quelques secondes pour se remettre correctement sur les draps immaculés de l'infirmerie, inconfortables et pourtant seul moyen de s'y sentir à l'aise, ce qui pouvait paraître contradictoire et vérifiable pour certains, surtout pour elle. Elle qui écoutait patiemment et attentivement sa consœur de chambre, elle voulait les moindres détails, tout ce qui pouvait l'aider à se sentir à l'aise, surtout après tout ce qu'elle savait sur cette école : les guerres des sorciers, les sept années de danger du grand Harry Potter suite à la résurrection du mage noir, Voldemort. C'était difficile à croire, mais elle avait peur de ne pas avoir une scolarité normale, peur que cette école soit à nouveau la cible d'un fou furieux souhaitant détruire le monde sorcier, et ce, en commençant par la source des sorciers : leurs écoles.

Désolée de mon retard à moi aussi, j'avais des soucis IRL et puis j'ai eu de nouveaux RP, désolée ^^"

Présidente directrice générale de la société Gryvoirs, et de Sherlock Holmes : Les apprentis détectives (Je vous aime mes filleuls ❤️❤️❤️)
Deuxième année RP en 2044-2045