Infirmerie

Inscription
Connexion

Une rencontre douloureuse  PV : Rose MOANE 

*Mince, mince, je vais être en retard !*

Suite à une lecture intensive la nuit dernière, Angelo avait eu du mal à se lever ce matin. Pire, il s’était réveillé, mais suite un accord avec sa couette, le garçon était resté 5 minutes de plus dans son lit, sans oublier qu'il y faisait nettement plus chaud qu'à l'extérieur de celui-ci. Pas de bol pour lui, ce temps dura 10 fois plus longtemps ! Se levant en sursaut, il constata avec horreur la nouvelle. Se lavant le visage en vitesse, il s’habilla, prit son sac, sans oublier ses lunettes heureusement, et quitta la salle commune des Gryffondor en vitesse.

Ne pas prendre son petit déjeuner était une idée qui ne lui plaisait pas, étant de mauvais poils sans son jus d’orange et ses céréales le matin, mais c’était inévitable s’il ne voulait pas déchainer la colère de Miss Grayce, la professeure de Potion. Ce dernier était le premier cours de la journée, précisons le. Il fallait faire des compromis dans la vie, et ce n’était pas le seul que le jeune garçon ferait dans sa vie, ce qu’il ne savait pas encore. De toute manière, le destin et les histoires de prophéties ne l'intéressaient pas trop... Le jeune sorcier savait plus ou moins quelles options choisirent plus tard, et, la divination n'était pas trop sa tasse de thé. Mais bon, sous le conseil avisé de son grand-père, avant de faire son choix, Angelo discuterait avec ses professeurs, pour se faire une idée.

En tous cas, ce n'était pas vraiment le moment de penser à ça. En effet, usant de la dextérité acquise lors de la pratique du Quidditch, le sport des sorciers, il esquiva une grande partie des élèves sur son chemin, jusqu'à arriver au dessus des escaliers... où arriva l'erreur fatale ! Et oui, confondre vitesse et précipitation avait un prix ... comme par exemple heurter de plein fouet une pauvre étudiante qui n'avait rien fait de mal, et tomber avec elle. Relevant la tête après la collision, Angelo remarqua que sa vue n'était pas la même que d'habitude, ce qui était normal, vu que ses lunettes étaient sous le fessier de la jeune fille ... Mais qui était-elle ?


"- Euh... désolé....tu vas bien ?"

Une rencontre douloureuse  PV : Rose MOANE 

Petit matin de décembre, avec le froid que cela impliquait. Oh oui il faisait froid, beaucoup trop au goût de Rose. Encore il y aurait eu de la neige, le parc recouvert d'un couche immaculée de blanc, le lac gelé et une bataille de boules de neige en perspective elle aurait eu une bonne raison de se lever. Mais là sincèrement c'était compliqué. Pourquoi quitter son lit pour se les geler et devoir aller en cours alors qu'on pouvait rester au chaud et rattraper la fatiguée accumulée depuis le début de la semaine. Parce qu'on y était obligés, tout simplement. La capitaine des jaunes avait eu beaucoup de mal à se lever, et s'était finalement préparée, habillée, coiffée et avait pris son petit déjeuner en vitesse pour être prête à temps. Ou presque. À quelques minutes prêts elle était légèrement en retard, et être en retard au premier cours de la journée, comme aux autres d'ailleurs, était bien la mauvaise idée pour énerver un professeur la plupart du temps aussi fatigué que vous. Aussi il ne lui restait plus qu'une seule solution, courir. Et bien entendu elle n'était pas la seule dans ce cas, loin de là. Courir dans les couloirs se révélait donc être un slalom d'une extrême complexité, qu'elle traversait plutôt bien grâce à son agilité et il faut bien l'avouer à l'habitude qu'elle avait prise. Seulement, alors qu'elle était presque arrivée à la salle de classe, BAM. Elle venait juste d'heurter quelqu'un. Et de tomber douloureusement sur les fesses en écrasant quelque chose. Bravo Rose, tu viens de casser un truc et de signer officiellement ton retard en cours. Relevant enfin les yeux, elle vit Angelo Tezzi qui lui faisait face. Un gryffondor qu'elle connaissait de loin car il s'avérait être la capitaine de l'équipe de Quidditch des rouges. Son adversaire en somme. Et celui-ci n'avait pas ses lunettes sur le nez, alors qu'il était connu pour ne rien voir sans celles-ci. Lunettes qui vraisemblablement se trouvaient dans un état lamentable sous les fesses de Rose. Pour une rencontre on aurait pu trouver plus agréable et classe, quand même. Toujours est-il que le garçon, visiblement hésitant lui dit :

"Euh... désolé....tu vas bien ?"

Effectivement, ayant détruit ses lunettes et heurté l'autre élève elle aurait du s'excuser. C'était normal, poli, ce qui était attendu. Seulement la jaune et la politesse c'était pas encore complètement ça. Ca viendrait. L'esprit encore influencé par la fatigue et la frustration de ne pas être à l'heure pensait totalement différemment. *Oui oui, j'ai mal aux fesses, je suis en retard, j'ai envie de dormir mais ça va bien dans ma vie.* Il lui restait quand même un minimum de savoir vivre, aussi elle sourit bien qu'il ne le voie pas, avant se lui répondre :

"Oui oui ça va. Et toi ? Au fait désolée et pour les lunettes... Et se rappelant qu'il ne devait pas y voir suffisamment clair pour distinguer qui lui faisait face elle ajouta : Au fait, c'est Rose Moane."

Élève du mois de juillet 2013
Sorcière la plus supporter - Magicawards 2015
Capitaine des Frelons de Poufsouffle
Poète en chef
Fière propriétaire d'Oylegulka

Une rencontre douloureuse  PV : Rose MOANE 

"Oui oui ça va. Et toi ? Au fait désolée et pour les lunettes... "

Oh, cette phrase n'annonçait décidément rien de bon. Son instinct lui disait qu'un malheur s'était abattu sur sa pauvre paire de lunettes rectangulaire, un type de monture qui correspondait à son visage allongé et ses sourcils droits. Rien de bien spécial, en fait. Angelo n'avait jamais été bon pour choisir une paire de lunettes, ni choisir des choses pour lui d'ailleurs. En effet, vu qu'il ne trouvait pas ça super important, la monture pas le fait de bien voir bien sûr, en choisir une ou l'autre, c'était pareil, ce qui rendait le choix final difficile... Et puis voilà, tout lui allait bien, aussi, comme lui disait souvent sa mère chérie. Était-ce la vérité ou les paroles d'une mère qui louangeait son fils ? À vous de voir.

"Au fait, c'est Rose Moane."

La voix lui était familière, ainsi que la blondeur des cheveux de la jeune fille. C'était donc Rose, une brave Poufsouffle et une admirable joueuse de Quidditch, dont elle était le capitaine, d'ailleurs. Angelo l'avait reconnue même sans ses verres, mais ne réussit pas à mettre un nom dessus. Sa mémoire à ce niveau-là était assez étrange, prouvant qu'il n'était pas parfait. Il pouvait reconnaître une personne, mais il se retrouvait parfois dans la situation où le prénom de la personne lui échappait, ce qui était assez embarrassant. Heureusement, cette fois-ci, son interlocutrice fit le premier pas.

"- Ah, ben salut ! Tu fais bien de me le dire, je ne te vois pas ! " *petit rire* " T'inquiète, je connais le sort pour les réparer... "

Mettant les mains dans sa robe, le jeune garçon chercha sa baguette magique, mais sans succès. Fichtre et foutre, il l'avait laissé dans le dortoir ! Bravo Angelo, bravo, bien joué !

"- Euh, je ne l'ai pas ... tu sais lancer le sort pour moi ? C'est Oculus Reparo .... mais relève toi avant, non ?", dit lui en lui tendant la main, histoire de faire preuve d'un minimum de galanterie matinale.

Même s'il voyait flou, l'étudiant distinguait encore les choses, enfin, plus ou moins. Ça allait mieux en forçant sur ses yeux, mais il n'était pas habitué à le faire, et ça lui donnerait un terrible mal de crâne.

Une rencontre douloureuse  PV : Rose MOANE 

Rose s'était présentée à Angelo. Mais elle était en retard et, aussi égoïste que ce soit, elle avait envie de partir en courant. Que voulez-vous elle avait une image à tenir. Elle n'avait jamais été en retard, jamais. Et c'était pas aujourd'hui qu'elle allait commencer. Une telle réputation, claire, limpide comme de l'eau n'avait pas à être tachée comme ça. En tous cas elle ne s'éterniserait pas ici, impossible. Lui avoir donné son nom permit à Angelo d'arrêter de fixer ses cheveux, ce qui était soulageant. On s'imagine pas la stress que ça représente quand quelqu'un vous fixe comme ça. Surtout que ses cheveux blonds n'étaient pas extraordinaire, loin de là. Surtout aujourd'hui où ils n'étaient pas particulièrement propres. Plus jaunâtre que doré. Pas brillant, souples, plein d'éclat. Juste ternes. Comme des pissenlits fanés. Cette couleur misérable, vous voyez. Bref, elle se sentait mieux qu'avant.

"Ah, ben salut ! Tu fais bien de me le dire, je ne te vois pas ! "

Il ponctua sa phrase d'un petit rire, comme si la situation était d'un humour incroyable. Ce qui n'était pas évident aux yeux de Rose, mais passons. Angelo reprit donc.

" T'inquiète, je connais le sort pour les réparer... "

Parlons en des lunettes tiens. Elles étaient bien détruites, à cause d'elle au passage. Ou non à cause de lui, c'était lui qui courait. En tous cas elles n'avaient plus grand chose en commun avec les lunettes d'avant, celles qui tenaient encore en un bloc, et pas en mille morceaux. C'était une bouilli de lunettes. Comme si elles s'étaient prises une longue, très longue série de coups de couteaux, de coups de ciseaux, pour être dans cet état. C'était pas vraiment beau à voir. C'était même carrément moche, sans vouloir être offensante. Pendant que Rose déblatérait sur le sort des lunettes, le gryffondor cherchait énergiquement dans sa poche. Ce qui, avec sa vue peu claire, donnait quelque chose de plutôt humoristique.

"Euh, je ne l'ai pas ... tu sais lancer le sort pour moi ? C'est Oculus Reparo .... mais relève toi avant, non ?"

Cette histoire tournait en vinaigre dis donc. Bien sur que non elle n'avait pas sa baguette, elle avait histoire de la magie. Et personne ne prenait sa baguette pour ça. Ou peut être que si, mais en tous cas pas elle. Ils étaient bien partis dis donc. Effectivement elle pourrait se relever, ça pourrait être une bonne idée. Sauf que sans la main qu'il lui tendait. La galanterie c'est bien, poli, gentil mais pas pour Rose. Ou pas ça. Elle pouvait se lever toute seule quand même. Surtout que sans ses lunettes Angelo avait mal visé où tendre sa main, ce qui n'aurait rien changé au passage.

"Bah j'ai pas ma baguette en fait, j'ai histoire de la magie vois tu."

Clair, net et précis. Par-fait. Maintenant que faire, tenter une autre approche, fuir lâchement... Ou nan mieux quand on n'a pas d'idées. Laisser l'autre agir. Bonne solution intermédiaire. Elle épousseta donc sa robe de sorcier, remit ses cheveux en place, croisa les jambes et attendit que l'autre capitaine se bouge. A son tour.

Reducio
Venez admirer mes non talents artistiques.
Voilà voilà

Élève du mois de juillet 2013
Sorcière la plus supporter - Magicawards 2015
Capitaine des Frelons de Poufsouffle
Poète en chef
Fière propriétaire d'Oylegulka