Infirmerie

Inscription
Connexion

L'infirmerie, quel ennui !  PV 

*L’infirmerie. Rien que ça ! Et pourquoi pas Sainte Mangouste tant qu’on y est ?*

Un mince rayon de soleil traversa la fenêtre qui faisait face à la troisième année. Il traversa la pièce lentement jusqu’à arriver dans l’œil de la Poufsouffle. Cette dernière se laissa alors glisser dans son lit jusqu’à ce que ce rayon de soleil ne l’empêche plus de voir correctement. Couchée, elle tourna doucement la tête en direction du bureau de l’infirmière, Miss Pomfresh, qui se trouvait seulement à quelques mètres de là où on l’avait installé. Ambre poussa un long soupir désapprobateur tout en fixant l’infirmière qui ne tarda pas à lever le nez de ses papiers, lui lançant un regard noir. La troisième année fronça les sourcils en détournant le regard, fixant maintenant le plafond.

*Juste pour un cognard. Comme si c’était le premier !*

Quelques heures auparavant, Ambre était sur le terrain de Quidditch, en train de s’entrainer avec son équipe, les Frelons de Poufsouffle. Mais apparemment, un des cognard en avait décidé autrement puisqu’il l’avait percuté de plein fouet dans le flanc, lui coupant ainsi la respiration pendant quelques secondes et l’obligeant ainsi à faire redescendre son balai, tant bien que mal.

Depuis, elle était à l’infirmerie, sous la surveillance de l’infirmière, un gros bleu se formant petit à petit à l’endroit de l’impact. Et elle s’ennuyait. Elle s’ennuyait royalement. Sa seule occupation étant de demander à Miss Pomfresh, tous les quarts d’heure si elle pouvait retourner dans sa salle commune, puisqu’elle n’avait pas mal. Malheureusement, l’infirmière n’était pas du tout du même avis.

Ramenant les couvertures sous son menton, la Poufsouffle décida que le seul moyen pour faire passer le temps était de dormir.

Les rayons de soleil se faisaient beaucoup plus rares lorsque la troisième année ouvrit les yeux, réveillée par un bruit de porte que l’on claque. Elle tourna la tête vers le bureau de l’infirmière. Vide. Elle tourna alors la tête vers la porte, que l’on venait visiblement de fermer. Personne. Se redressant légèrement dans son lit et poussant les couvertures sur ses jambes elle demanda précipitamment :


« Miss Pomfresh, c’est vous ? »

« Dans la Salle de toutes les rencontres, deux protagonistes partagent un moment, mais connait-on vraiment la nature de leur relation , Amicale, détestable ? »

« DÉFONCE-LES TOUS », Monseigneur Endive • « Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe » • Batteuse des Frelons
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

L'infirmerie, quel ennui !  PV 

Colorado était parti pour l'infirmerie, mais il faut savoir qu'avant tout cette décision es réfléchit parce qu'il avait eu une bousculade dans les escaliers et qu'en ayant éviter que tout le monde, il a glissé dans l'escaliers et c'est malencontreusement casser le poignet enfin c'est ce qu'il croyait, après un petit cachet tout aller mieux. Une simple foulure. Mais il avait assisté à l’entraînement de son équipe juste avant alors tant qu'il était là il voulu en profiter pour savoir elle allait. Un cognard en plein dans son flanc et elle avait dû redescendre de son balai. Il trouvait cela dommage de devoir être enfermer alors que dehors il faisait un temps merveilleux. Il entra en toute discrétion car il ne savait si elle dormait et ne voulait pas la réveiller. Mais en refermant la porte, il ne pu empêché qu'elle fasse du bruit. Mais il pria assez fort pour espéré que cela ne l'avait pas dérangé dans son sommeil. C'est à pas feutré qu'il s'avança petit à petit en cherchant des yeux, Ambre.


« Miss Pomfresh, c’est vous ? »

Voulant faire une petite blague, il réfléchit un petit peu parce qu'il là voyait et qu'elle non apparemment alors il s'arrêta d'avancer et lui répondit:

"Non c'est le fantôme de l'infirmerie, je viens chercher un peu de compagnie cela fait tellement longtemps que je suis seul ici.... Non allez traite de plaissanterie, c'est moi!!! Colorado. Je suis venu te voir parce que je m’inquiète pour toi. Tu vas mieux? " dit-il d'un ton farceur.

Il avança vers elle et s'assis au pied de son lit près a écouter les déboires de sa camarades et un jour adversaire sur le terrain de Quidditch. Mais se jour n'est pas encore arrivé, il était là en tant qu'ami afin de l'aidé si elle avait besoin d'une bricole ou autre chose qui aurait pu lui faire plaisir. Il attendait là il lui semblait qu'elle avait du mal à sortir de son engourdissement qui semblait profond comme couper du monde mais qu'elle pouvait entendre mais si ça se trouve cela n'était q'une impression.


Reducio
Je suis désolé pour ce retard immense :/

L'infirmerie, quel ennui !  PV 

Ambre avait beau regarder partout dans la salle, la balayer des yeux, elle ne voyait personne. Mais lorsqu’une voix s’éleva dans l’infirmerie, elle put voir d’où elle provenait :

« Non c'est le fantôme de l'infirmerie, je viens chercher un peu de compagnie cela fait tellement longtemps que je suis seul ici.... »

Reconnaissant la voix qui lui parlait, la troisième année rigola doucement, laissant la personne sortir de là où elle était cachée :

« Non allez trêve de plaisanterie, c'est moi!!! Colorado. Je suis venu te voir parce que je m’inquiète pour toi. Tu vas mieux? »

Un jeune garçon, d’un an son cadet, apparut devant elle et s’assit sur son lit. Elle lui adressa un sourire en le voyant. Elle l’avait croisé à plusieurs reprises dans les couloirs et la Grande Salle et avaient rapidement sympathisé. Ambre était contente qu’au moins quelqu’un daigne lui rendre visite ! Tout en lui souriant, elle tendit l’index vers son bras et appuya dessus :

« Désolée Colorado, mais je suis aux regrets de te dire que tu n’es pas un fantôme : tu es beaucoup trop vivant haha ! »

Elle ramena son bras sur sa poitrine et continua :

« Beaucoup mieux, j’ai hâte de pouvoir sortir d’ici ! Tu peux pas savoir à quel point Miss Pomfresh est protectrice… »

En général, la Poufsouffle aimait bien l’infirmière du château. C’est vrai, comment ne pas aimer la personne qui vous soigne lorsque vous avez trop mangé au repas de Noël de l’école ? Et ouais les gars, faut pas rigoler avec ce genre de chose quand même. Mais la surprotection de l’infirmière commençait tout de même sérieusement à l’agacer. Et quand elle a une idée en tête l’infirmière, rien ne la fait changer d’avis ! Même Potté et ses yeux tout ronds tout mignons ne pourraient rien y changer. Quelle femme tout de même !

« Au fait, fais gaffe quand elle arrivera faudra que tu ais une excuse en béton pour justifier ta présence ici… »

Car oui, l’infirmière n’aimait pas les visites. La plupart des élèves avaient beau lui dire qu’ils aimaient cela, rien n’y faisait, elle n’aimait pas et comptait bien le faire comprendre à quiconque entrait dans son antre sans avoir besoin de se faire soigner.

*Gargouille Gragouille*

Ambre regarda son ami en faisant la grimace : elle avait faim. Elle s’excusa d’un sourire gêné et se leva. Elle s’approcha de la table de nuit du lit se trouvant juste à côté d’elle et l’ouvrit. Là, elle trouva un petit paquet de dragées surprises. Un large sourire apparut sur son visage. Elle brandit triomphalement le paquet, referma le tiroir et se dépêcha de retourner dans son lit. Avant que Colorado ne la prenne, si ce n’était pas déjà fait, pour une folle furieuse s’amusant à cacher de la nourriture un peu partout dans le château, elle lui dit sérieusement :

« Un Poufsouffle s’est plaint ce matin d’avoir oublié ses dragées surprises dans le lit qu’il avait occupé à l’infirmerie. Alors… Tadaaaaam ! »

Elle ouvrit le paquet et le tendit vers son ami, l’invitant ainsi à en prendre quelques unes, histoire qu’elle ne soit pas seule à en manger.

« DÉFONCE-LES TOUS », Monseigneur Endive • « Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe » • Batteuse des Frelons
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

L'infirmerie, quel ennui !  PV 

« Désolée Colorado, mais je suis aux regrets de te dire que tu n’es pas un fantôme : tu es beaucoup trop vivant haha ! »

Il tait content, il avait arrivé à rire un peu avec Ambre, c'est qu'elle n'était pas si mal en point que ça ou peu peut être que si justement pour rire à ses blagues....

Elle ramena son bras sur sa poitrine et continua :


« Beaucoup mieux, j’ai hâte de pouvoir sortir d’ici ! Tu peux pas savoir à quel point Miss Pomfresh est protectrice… Au fait, fais gaffe quand elle arrivera faudra que tu ais une excuse en béton pour justifier ta présence ici… »

Il savait très bien que Miss Pomfresh n'était pas commode lorsqu'il s'agissait de ses malades. D'ailleurs une fois après avoir rendu une visite, Miss Pomfresh l'avait mis dans un lit et lui avait trouver quelque chose à soigner. Il aurait mieux fait de rester au coin du feu de la salle commune.. Elle lui avait fait boire une solution imbuvable qui l'avait dormir toute l'après-midi et après il était plein d'énergie, même un peu trop... Mais il se demandait d'ailleurs pourquoi elle ne lui en avait pas donné. Même si ce n'est pas très bon, c'était très vivifiant. D'une texture entre l'orange et le marron, au goût de terre mélangé, à moitié à de la pourriture et avec une touche de salade... Rien de très appétissant... Ça donné envie de vomir sauf que l'on dort presque aussitôt.

*Gargouille Gragouille*

L'estomac de la Poufsouffle le sorti de ses pensées, son ami avait faim. Et il n'avait rien sur lui a lui donné... Elle était gêné du bruit mais il savait ce que Mme Pomfresh soignait et qu'elle ne faisait pas la cuisine. Son amie se leva.... *Tu ne devrais pas te lever si elle te voyait tu vas rester quelques temps encore....* Elle se mis a ouvrir les tiroirs de sa table de nuit. Elle en sort un paquet de dragées surprises, apparemment cela allait être son festin du jour vu le sourire qui lui apparut au milieu du visage. Il se posait des questions.... Mais il savait qu'il fallait prévoir le coup avant de venir ici, ou que quelqu'un était passé avant lui mais elle ôta cette idée en lui disant:

« Un Poufsouffle s’est plaint ce matin d’avoir oublié ses dragées surprises dans le lit qu’il avait occupé à l’infirmerie. Alors… Tadaaaaam ! »

Elle en mangeant quelques une avec faim, et lui tendit le paquet il en prit une, caramel il avait eu de la chance. Il se demandait comment il fallait faire pour pouvoir avoir que les bons goût mais après tout, il y en as qui en mange des crottes de nez sans prendre ces boîtes...


"Alors quelles parfums?"

Il ne savait pas vraiment trop quoi lui dire, il ne la connaissait que peu...

L'infirmerie, quel ennui !  PV 

Après que Colorado ait prit une sucrerie, la Poufsouffle plongea à son tour la main dans le paquet et ressorti une belle dragée orange. Vu la couleur, elle devait être bonne. En tous cas, elle en avait tout l’air. Chez les Moldus, un bonbon orange signifiait, la plupart du temps, que le goût était à l’orange. La troisième année aimait beaucoup ce parfum, malheureusement chez les sorciers, elle doutait que cela soit la même chose. Surtout avec les dragées surprises de Bertie Crochue… Leu slogan n’était-il pas « Prenez le risque à chaque bouchée ! » ? C’est avec un peu d’hésitation qu’elle croqua dans le bonbon. Bonbon qu’elle recracha immédiatement dans ses mains. Elle regarda Colorado en grimaçant avant de se rendre compte que ce qu’elle venait de faire n’était pas très propre… Et pas très classe qui plus est.

"Alors quelles parfums?"

Tout en écoutant la question de son camarade, la troisième année se leva dans l’espoir de trouver quelque chose qui s’apparentait à une poubelle. Elle marcha donc en direction du bureau de l’infirmière. S’il devait y avoir une poubelle à l’infirmerie, logiquement, elle ne devait pas être très loin du bureau de Miss Pomfresh.


« Quelque chose entre cire d’oreille et terre… Bref, quelque chose de vraiment pas bon du tout !... Aaaah voilà ! »

Ambre dénicha une poubelle, nichée sous le bureau de l’infirmière. Elle jeta donc la dragée avant de revenir vers son lit où elle se rassit. Là, elle se mit à fixer Colorado dans l’espoir que ce dernier engage la discussion. Les deux élèves ne se connaissaient pas vraiment et leurs rencontres dans les couloirs ne leur permettait pas vraiment de faire connaissance, disons qu’à part le nom, le prénom, l’année et la maison du jeune garçon, elle n’en savait pas plus sur lui. Remarque, Colorado ne devait pas en savoir plus sur elle… En y repensant, la troisième année ne savait pas vraiment pourquoi le Gryffondor était venu lui rendre visite. Enfin, peut-être passait-il devant l’infirmerie et qu’il avait
décidé sur un coup de tête d’aller voir qui était alité, ce qui était possible après tout…

Trouvant que le silence se faisait de plus en plus pesant, la rouquine se décida à engager la discussion. Elle avait entendu, dans les couloirs, ce qui n’était vraiment pas une bonne source, elle en était consciente, bref, elle avait entendu dans les couloirs, que le jeune garçon était devenu capitaine de l’équipe de Quidditch des Gryffondor. N’ayant pas encore eu le temps de vérifier cette information, elle décida de lui demander directement, au moins, ce serait plus clair :


« Dis-moi Colorado, c’est vrai que t’es le nouveau capitaine des Gryffondor ? »

Reducio
Ce RPG a été bloqué car n'ayant pas reçu de réponse depuis plus de 6 mois. Pour demander sa ré-ouverture, vous pouvez contacter vos préfets ou professeurs.

« DÉFONCE-LES TOUS », Monseigneur Endive • « Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe » • Batteuse des Frelons