Infirmerie

Inscription
Connexion
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

L'infirmerie et s'ennuyer, c'est lié !  Pv. Joy 

Ah, le week-end !! Pour beaucoup de personne c’est le moment de la semaine le mieux au monde non ? Plus cour, plus de devoirs à rendre, on ne se lève plus au aurore ! C’est génial non ? Pour Laura se n’est pas vraiment le jour du bonheur… Enfin plutôt se week-end la n’est pas génial, et oui, après une sortie dans le chemin de traverse hier avec ces amies, Laura n’aime plus vraiment les chocogrenouilles ! Elle en à tellement manger que la nuit qui a suivie la rouge n’a pas arrêter de vomir dans son dortoir, Laura n’a même pas put sortir de son lit tellement qu’elle avait mal au ventre. Donc forcément le lendemain, c’est partie pour l’infirmerie ! Et voila c’est partie pour descendre TOUT les escaliers qui sépare la salle communes des gryffond à l’infirmerie !... Entre les escaliers farceurs et les tableaux qui se moquent d’elle, Laura ne va pas se sentir mieux… Mais elle tien bon ! Toujours, un gryffond tien toujours bon ! La rouge arrive enfin devant la porte de l’infirmerie, elle fut soulagé d’être enfin arrivé, elle ouvrit la porte qui fit un énorme grincement. La jeune fille entra dans la pièce, elle n’est jamais entré ici, c’est donc une découverte de la pièce pour la gryffonne. Elle ne vit personne dans la salle, ni adulte, ni élève, cet endroit est désert ! Laura regarda les couloirs pour voir si quelqu’un arrivait, mais personne n’arriva. Laura un peu perdue s’assied sur un lit et attendit plusieurs minutes, elle observait la pièce, la jeune fille avait toujours très mal au ventre et priait pour que l’adulte qui gère l’infirmerie viennent rapidement quand elle entendit un bruit dehors, la jeune fille voulu se relever mais la personne qui arrivait à été plus rapide qu’elle et elle vit une jeune fille qui les couleurs d’un bleu magnifique et plusieurs aigle royaux sur ces vêtement, la rouge comprit tout de suite de qu’elle maison venait la nouvelle venue, elle était quand même un peu dégouter que la personne ne soit qu’une élève, la jeune fille boitait un petit peu quand elle marchait.

« Bonjour, ça va, tu es blesser ? » Fit Laura en regardant la nouvelle venue.

L'infirmerie et s'ennuyer, c'est lié !  Pv. Joy 

Ce jour-là, nous étions un Dimanche d'hiver, un beau jour pour profiter des bienfaits de la saison froide selon la plupart des élèves de Poudlard. Il était difficile d'aller se promener dans le Parc sans recevoir une boule de neige dans le dos lancée par un Serpentard malicieux ou sans voir deux élèves se livrer à une bataille amicale dans la neige. En ce week-end, tout semblait sourire à Joy ; tout le monde était de bonne humeur et était heureux d'être en week-end par un temps si enclin à l'amusement. Elle avait toujours été quelqu'un à qui il était facile de propager sa bonne humeur, et les rires qui fusaient de partout l'avaient décidé à sortir un peu de sa salle commune.

En effet, elle avait passé tout son Samedi enfermée à faire ses devoirs. Elle aimait beaucoup l'hiver, elle trouvait les arbres décorés par le blanc de la neige magnifiques, elle préférait largement le froid à la chaleur, mais elle n'aimait pas beaucoup les jeux que se livraient les élèves de Poudlard les plus turbulents. Alors, elle avait préféré se consacrer à terminer ses devoirs au lieu de sortir. Mais la bonne ambiance générale avait finalement mis fin à ses résolutions ; elle irait faire un tour dehors, ça ne pouvait pas lui faire de mal après tout.

Mais Joy ne croyait pas si mal penser. Elle portait une écharpe, un bonnet et des gants aux couleurs de Serdaigle -c'est qu'il faisait vraiment froid- ainsi qu'un manteau bien chaud et se baladait dans le parc quand, en deux temps trois mouvements, elle se retrouva fesses sur le verglas sur lequel elle avait glissé dans un bruit sourd. Elle jeta des regards anxieux autour d'elle, espérant que personne n'avait vu sa chute remarquable. Heureusement, personne ne semblait vouloir se moquer d'elle ou du moins pas l'humilier. La plupart des élèves étaient trop occupés par leurs jeux, et les quelques-uns qui l'avaient remarquée, s'ils avaient un léger sourire aux lèvres tout de même, ne dirent rien. Joy les remercia mentalement pour leur gentillesse.

Il n'empêche qu'elle avait vraiment mal. Quand elle était tombée, son genoux avait fait un mouvement bizarre et elle se demandait sérieusement si elle ne venait pas de se le déboiter. La douleur était tellement affreuse qu'elle dut se mordre la lèvre jusqu'au sang pour ne pas pleurer. Elle se releva tant bien que mal et se dirigea vers l'infirmerie le plus vite qu'elle put, ne faisant pas attention aux regards qui se dirigeaient vers elle.


Elle poussa les portes de l'infirmerie espérant y trouver Mme Pomfresh mais fut vite déçue en constatant que la seule personne présente était une élève de Gryffondor qui semblait n'avoir pas encore reçu de soins. Elle était assise sur un lit et était d'ailleurs très pâle.

*Elle est probablement malade*, pensa Joy.

Avant qu'elle n'ait pu dire quoi que ce soit, la jeune Gryffondor lui adressa la parole en première.

« Bonjour, ça va, tu es blessée ? »

Joy sourit en constatant la gentillesse de sa camarade. Elle non plus ne semblait pas encline à se moquer d'elle. Elle lui répondit donc avec un sourire aimable, contente de pouvoir engager la conversation avec quelqu'un en attendant l'arrivée de l'infirmière.

« Salut, et bien non je ne vais pas super, je suis tombée sur le verglas. Toi tu es vraiment pâle, tu es malade ? Au fait, je m'appelle Joy, je suis en première année à Serdaigle, et toi ? »

Ils étaient cœur d'œillets, des fleurs face aux fusils,
Enfants du Bataclan, enfants du paradis.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

L'infirmerie et s'ennuyer, c'est lié !  Pv. Joy 

La jeune serdaigle semblait avoir asses mal car elle tenait son genou et se mordait les lèvres de mal surement, elle semblait contente que quelqu’un lui parle juste en arrivant.

« Salut, et bien non je ne vais pas super, je suis tombée sur le verglas. Toi tu es vraiment pâle, tu es malade ? Au fait, je m’appelle Joy, je suis en première année à Serdaigle, et toi ? » Fit la serdaigle amicalement.

Dans la phrase de la jeune fille il y avait deux chose qui choquait Laura, la première est qu’il y a du verglas dehors !! Laura ne l’avait pas vue ! A vrai dire elle n’était pas encore sortit aujourd’hui, donc c’est normal qu’elle n’est pas au courant qu’il y en a… Et surtout la dernière chose qui étonne Laura : Elle est aussi pâle que sa ? La jeune fille n’as pas vraiment prit le temps de se regarder dans la glace se matin, c’est donc peut être vrai…

« Ah, mince, tu n’as pas trop mal ? Et oui je suis effectivement malade, j’ai du manger un peu trop hier… Enchanter Joy, moi je m’appelle Laura, Laura Sombrelune ! Je suis également en 1ère année mais à Gryffondor. » Fit la rouge avec enthousiasme même si son mal de ventre lui faisais de plus en plus mal. Mais se n’est rien face à la jeune fille devant elle, elle s’assied sur un lit à côté de la gryffonne. Elle s’emblait avoir mal elle aussi, avait elle un os cassé ou quelque chose comme sa ? Elle semblait quand même terriblement souffrir ! Laura n’aime pas vraiment la solitude et voulu entamer la conversation plus qu’elle ne « l’était déjà ».

« Dis-moi, tu sais ou est Mme Pomfresh ? Elle devrait déjà être la… » Fit Laura avec une petite pointe de désespoir, son mal de ventre la faisais terriblement souffrir. Je crois que Laura ne va plus manger de chocolat pendant un certain temps ! C’est sur quel à beaucoup abuser sur le chocolat, mais avec Miss Grace dans les couloirs des Gryffonds les chocolats vont vite, très vite disparaitre. En attendant la réponse de sa camarade Laura s’allongea sur le lit et mit ces deux bras sur sa tête. Elle attendais Mme Pomfresh, elle en mettait du temps pour arriver…

L'infirmerie et s'ennuyer, c'est lié !  Pv. Joy 

La Gryffondor ne semblait pas être dérangée par l'arrivée de Joy, au contraire, elle avait l'air heureuse d'avoir un peu de compagnie. Son ton enthousiaste lorsqu'elle lui répondit mit la jeune Serdaigle en confiance.

« Ah, mince, tu n’as pas trop mal ? Et oui je suis effectivement malade, j’ai du manger un peu trop hier… Enchantée Joy, moi je m’appelle Laura, Laura Sombrelune ! Je suis également en 1ère année mais à Gryffondor. »

L'aiglonne se demanda ce qu'elle avait bien pu manger pour être aussi mal en point, mais elle trouva indiscret de poser la question. Si elle ne le lui avait pas précisé, c'était bien parce qu'elle n'avait pas envie qu'elle le sache. Quoi qu'il en soit, Joy était vraiment contente de pouvoir discuter avec un Gryffondor ; depuis qu'elle était arrivée à Poudlard, elle n'avait presque jamais eu l'occasion de parler à ceux de cette maison. Pas qu'elle catégorisait les maisons en quatre personnalités différentes, mais elle n'avait pas envie de rester toujours avec les Serdaigle, même si ceux-ci avaient beaucoup de conversation et étaient très sympathiques. Elle voulait un peu de diversité pour s'intégrer au mieux dans l'école de magie.

Laura avait l'air d'être quelqu'un d'aimable et de joyeux et ce n'était pas sans ravir Joy de faire la connaissance de quelqu'un d'aussi positif. D'ailleurs, la Serdaigle prit un instant pour détailler sa camarade : elle avait la peau pâle -même si c'était sûrement dû au fait qu'elle se soit trop gavée-, des petites pommettes roses claires, des yeux noisettes pétillants et des cheveux relativement longs d'une couleur indescriptible, entre le brun et le noir. D'ailleurs, elle avait une particularité amusante ; des mèches blanches lui tombaient sur sa frange. Joy se demanda un instant si c'était une teinture ou pas. Ce qui était sûr, c'était que ce n'était pas des cheveux de vieillesse, la Gryffondor n'avait que onze ans ! Quoi qu'il en soit, ses mèches blanches lui allaient très bien.


« Non ça va, je n'ai pas trop mal » avait répondu Joy.

Bon, en fait, si, elle avait mal, mais elle n'était pas prête de l'avouer. Elle ne s'abaisserait jamais à se plaindre de sa condition physique simplement après avoir fait une chute ! Bien que ses crispations à chaque mouvement la trahissaient, Joy s'autorisa un sourire et laissa la Gryffondor continuer.

« Dis-moi, tu sais où est Mme Pomfresh ? Elle devrait déjà être là… »

Après ces mots, la rouge et or s'étendit sur son lit de tout son long et cacha son visage avec ses mains. La Serdaigle n'avait pas la moindre idée d'où se trouvait l'infirmière, mais elle se doutait qu'elle ne devrait pas tarder. Elle ne laissait jamais son infirmerie sans surveillance bien longtemps.

« Non, je ne sais pas où elle est mais elle va sûrement bientôt arriver. Sinon, tu t'intègres bien ici ? Tu aimes bien la Magie et tout ça ? »

Bon. Question stupide, c'est clair. Joy elle-même ne savait pas ce qu'elle entendait par « et tout ça » mais c'était la seule chose qui lui était venue à l'esprit pour ne pas laisser la conversation s'éteindre et un silence gênant s'installer. L'aiglonne espéra que la Gryffondor n'était pas adepte du sarcasme parce qu'avec « Tu aimes bien la Magie ? » comme question, il y avait de quoi se moquer d'elle. Elle sourit donc à sa camarade en espérant qu'elle ne la trouverait pas trop stupide.

Ils étaient cœur d'œillets, des fleurs face aux fusils,
Enfants du Bataclan, enfants du paradis.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

L'infirmerie et s'ennuyer, c'est lié !  Pv. Joy 

« Non ça va, je n’ai pas trop mal. » Répondis Joy tout en se tenant son genou fermement sûrement à cause de sa blessure .

Laura n’y croyait pas trop, en est fais la jeune fille semblait quand même avoir très mal. Mais elle semblait pas prêtre pour l’avouer se qui fit sourire de plus belle Laura. La bleu s’autorisa un sourire à la Gryffonne. Se qui fit sourire également la jeune fille au cheveux violet. Alors la Gryffonne continua sa phrase.

« Dis-moi, tu sais où est Mme Pomfresh ? Elle devra déjà être la… » Continua la rouge tout en réfléchissant de où pouvais être l’infirmière

Après ces mots la gryffonne s’allongea sur le lit, Laura n’était jamais allée ici donc forcément elle ne savait pas vraiment quoi faire en attendant l’infirmière.

« Non, je ne sais où elle est mais elle va sûrement bientôt arriver. Sinon, tu t’intègres bien ici ? Tu aimes bien la magie et tout ça ? » Fit Joy avant de retourner dans ces pensé. C’était une question pas vraiment très intelligente, et qu’entendait la jeune fille par « et tout ça », sûrement pour les cours ou les maisons. Joy sourit de plus belle à Laura même si elle n’en connaît pas vraiment la raison.

« Oui ça va, j’arrive bien à m’entendre avec beaucoup d’élève de cette école, même si il y à toujours des exceptions… Pour la magie, mes parents ne m’ont jamais révéler que j’avais des pouvoirs magique, donc forcément c’est un choc pour moi mais oui j’arrive à m’y habitué ! Et toi ? Tes parents sont des sorciers ? » Répondis et questionna la jeune fille.

Après ces mots, Laura ce mit la main sur la bouche. Elle n’avait jamais parlé de ses parents à qui se que soit, enfin appart sa meilleurs amie qu’elle n’a jamais rencontré. Enfin tant qu’elle n’a pas parlé de sa mère tout vas bien. Ce n’est pas qu’elle n’aime pas Joy mais les deux jeunes filles se connaissent à peine donc Laura ne va pas lui révéler toute sa vie. C’est logique après tout ! Laura n’arrive pas à se contrôlé quelque fois, pourquoi à t’elle parler de sa famille, Joy ne lui à rien demander ! Laura sourit également à sa camarde de Serdaigle, pour espérer ne pas parraître égoiste de ne parler que d’elle ou de sa famille, elle ne veut pas paraître comme ça car la jeune fille au yeux violets n'aime justement pas que des personne ne parle que deux ou de leurs famille et c'est justement se que Laura vient de faire à sa camarade de Serdaigle devant la Gryffonne et elle n'aime pas vraiment cela …

L'infirmerie et s'ennuyer, c'est lié !  Pv. Joy 

La Gryffondor sembla un peu perplexe suite à la question de Joy mais elle lui répondit tout de même en souriant aimablement.

« Oui ça va, j’arrive bien à m’entendre avec beaucoup d’élève de cette école, même si il y à toujours des exceptions… Pour la magie, mes parents ne m’ont jamais révéler que j’avais des pouvoirs magique, donc forcément c’est un choc pour moi mais oui j’arrive à m’y habitué ! Et toi ? Tes parents sont des sorciers ? »

Aussitôt dit, sa camarade se mit la main sur la bouche comme si elle venait de proférer une énormité, mais Joy n'avait rien entendu de choquant dans ses paroles. Après tout, elle n'avait fait que répondre à la question qu'elle lui avait posée. La Gryffondor semblait s'en vouloir et la Serdaigle n'arrivait pas à comprendre pour quelle raison.

Peut-être qu'elle regrettait d'avoir abordé le sujet de sa famille ? L'aiglonne savait que beaucoup d'élèves à Poudlard avaient des problèmes avec leur famille, et il était possible que la rouge et or soit dans le même cas. Joy se demanda pourquoi les parents de Laura ne lui avaient jamais révélé qu'elle avait des talents magiques. Pourquoi cacher ce genre de chose à son enfant, ils devraient plutôt être fiers que leur fille soit une sorcière, non ? La Serdaigle hésita un instant à lui demander pourquoi ses parents ne lui avaient rien dit puis se réfracta. Après tout, c'était sa vie privée, et Laura n'avait peut-être pas envie de s'étaler sur le sujet. Ou alors, ses parents étaient tout simplement Moldus et ne savaient donc pas que leur fille était une sorcière, c'était également une possibilité.


« Non, mes parents sont tous les deux des Moldus. Je suis la seule sorcière de la famille, ils ont eu un choc quand ils ont appris que j'avais des pouvoirs magiques ! »

C'était vrai. Quand elle avait reçu sa lettre d'admission à Poudlard, sa mère s'était évanouie et son père avait cru à une blague. Elle-même avait eu du mal à y croire, en fait. Joy sourit en repensant à ce jour qui lui paraissait maintenant si lointain.

De peur que la conversation ne s'éteigne, Joy enchaîna sur un sujet qui n'avait strictement rien à voir.


« J'aime beaucoup l'hiver, je trouve que c'est la meilleure saison, même s'il fait froid, tu ne trouves pas ? »

La bleue et bronze sourit à sa camarade. C'était vraiment agréable de pouvoir discuter avec quelqu'un en attendant que l'infirmière arrive.

Ils étaient cœur d'œillets, des fleurs face aux fusils,
Enfants du Bataclan, enfants du paradis.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

L'infirmerie et s'ennuyer, c'est lié !  Pv. Joy 

« Non, mes parents sont tous les deux des Moldus. Je suis la seule sorcière de la famille, ils ont eu un choc quand ils ont appris que j’avais des pouvoirs magiques ! »

Après c’est mots Joy se mit à sourire pour une raison inconnue pour Laura. C’est vrai que ça doit être étrange pour des parents moldus d’avoir une sorcière… La conversation restait un peu en suspend après la phrase de la bleue. Sûrement parce qu’elle ne voulait pas laisser la conversation en suspend elle continua avec une phrase, certes, qui n’avait aucun rapport mais qui était quand même vraiment digne d’intérêt. Surtout quand on s’ennuie autant que les deux jeunes filles qui sont dans l’infirmerie.

« J’aime beaucoup l’hiver, je trouve que c’est la meilleure saison, même s’il fait froid, tu ne trouves pas ? »

La serdaigle sourit un fois de plus à sa camarade comme si elle se reprochait quelque chose, sûrement pour compenser sa phrase qui n’avait aucun rapport avec les mots des deux jeunes filles d’avant. Il faut dire qu’il est vrai que c’était agréable de discuter paisiblement avec quelqu’un sans que les deux jeunes filles s’entremêlent, en plus, leurs discutions faisait passer le temps, et elle réussissait à ne plus faire penser à Laura, à son mal de ventre horrible.

« Oui, je trouve aussi que c’est une belle saison ! En plus s’il fait froid pour ça ne change rien c’est même mieux ! Comme ça on peut se blottir contre sa couette ! Par contre cette année le verglas ne te réussis pas beaucoup… Tout comme moi pour les chocogrenouille… » Fit Laura avec précipitation, tant bien que même elle sortit plein de mots de sa bouche sans même que la jeune fille aux cheveux et aux yeux violets s’en rendre compte !

Bon, apparemment l’infirmière ne sait pas décider à venir tout de suite donc il faudra continuer à discuter pour passer le temps ! Plus les deux jeunes filles parlaient, moins l’indigestion de Laura lui faisait mal. A vrai dire elle n’y pensait plus donc forcément elle n’avait pas vraiment mal, même si son teint pâle la trahissait énormément. Pour Laura ces friandises ne seront qu’une arme de torture pendant quelque temps… Et pour sa camarade, c’est le verglas son arme de torture !

L'infirmerie et s'ennuyer, c'est lié !  Pv. Joy 

Un des plus gros défauts que Joy avait était celui de plonger dans un univers parallèle en un rien de temps. Elle était en train de discuter comme ça, et de temps en temps, en fonction de la conversation, elle partait dans son monde sans prévenir personne. Bien sûr, elle était toujours consciente, et écoutait d'une oreille distraite ce qu'on lui disait, mais elle était tellement enfouie dans ses pensées qu'elle n'y portait pas grande attention. Les yeux dans le vague, la tête dans les nuages, un air légèrement concentré sur le visage, c'était l'apparence qu'elle prenait dans ce genre de moments. La Serdaigle n'y faisait même plus attention, elle était le genre de fille qui allait et venait dans la lune et elle avait fini par accepter ce fait.

C'est à cause de ce trait de personnalité que, tandis qu'elle était en discussion avec sa camarade de Gryffondor, l'aiglonne se mit à s'interroger. Elle se trouvait actuellement dans une situation où elle s'ennuyait et c'est pour cette raison qu'elle avait commencé à discuter avec quelqu'un, dans le but de passer le temps. Mais pouvait-on vivre éternellement dans la solitude, sans jamais parler à personne ? Sûrement. Bien sûr, il est beau de penser que non, l'Homme a besoin de l'autre pour vivre, mais est-ce réellement le cas ? De l'avis de la Serdaigle, il n'était pas nécessaire de se faire des amis pour être heureux. Il suffit simplement de trouver autre chose que l'être humain pour faire son bonheur. La lecture était un bon exemple. Pour quelqu'un passionné de lecture, cette passion pourrait le contenter toute sa vie. Non, l'Homme n'a pas besoin de contacts humains amicaux pour vivre, Joy en était persuadée. La fillette avait une vision quelque peu pessimiste, mais c'était comme ça.


« Oui, je trouve aussi que c’est une belle saison ! En plus s’il fait froid pour ça ne change rien c’est même mieux ! Comme ça on peut se blottir contre sa couette ! Par contre cette année le verglas ne te réussis pas beaucoup… Tout comme moi pour les chocogrenouilles… »

À l'entente de la réponse de sa camarade, Joy s'efforça de quitter ses pensées pour se concentrer sur ce que lui disait la Gryffondor. Elle haussa un sourcil lorsque celle-ci lui parla de chocogrenouilles. Alors c'était pour cette raison qu'elle se retrouvait à l'infirmerie, pour une intoxication à ces friandises ? La Serdaigle esquissa un sourire en constatant la gourmandise de la rouge et or. Comment pouvait-on s'empiffrer de bonbons au point d'en devenir malade, sérieusement ? Cela devait être dégoûtant après un certain moment. Joy n'avait pas l'habitude d'avaler des quantités de chocogrenouilles à la suite, bien qu'elle les collectionnât.

« Tu es si friande que ça des chocogrenouilles ? Je ne savais pas qu'on pouvait les aimer au point d'en faire une intoxication, tu en as mangé environ combien ? »

L'aiglonne sourit à sa camarade, se l'imaginant en train d'engloutir des centaines de chocolat. Il y en a vraiment qu'on ne refait pas.

Ils étaient cœur d'œillets, des fleurs face aux fusils,
Enfants du Bataclan, enfants du paradis.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

L'infirmerie et s'ennuyer, c'est lié !  Pv. Joy 

La serdaigle semblait avoir comprit pourquoi Laura était ici et surtout elle semblait très surprise de la raison pourquoi la gryffonne. Il est vrai qu’elle avait un peu (beaucoup plutôt) abusé sur les friandises ce jour la. La bleu esquissa un sourire à la rouge et or, elle devait se demander comment Laura avait elle manger tous ces chocolats.

« Tu es si friande que ça des chocogrenouille ? Je ne savais pas qu’on pouvait les aimer au point d’en faire une intoxication, tu es as mangé environ combien ? »

L’aiglonne sourit une fois de plus à sa camarade pendant que Laura se remémorait sa journée passé, combien en avait elle mangé déjà ? En tous cas elle savait qu’elle n’en avait pas mangé beaucoup… Dans sa famille, personne ne mange de chocolat, car personne n’aime cela a par Laura. Elle n’en mange donc jamais et quand elle en mange elle en fait une intoxication… Oui, elle le sait, c’est pitoyable…

La fille aux cheveux violets expliqua à sa camarade se qu’elle venait de repensé quelque secondes plutôt. La serdaigle écoutait le rouge avec attention, il faut dire qu’à part discuter les deux jeunes filles n’avaient pas grand-chose d’autre à faire…. Laura commença à avoir de moins en mois mal au ventre, il faut dire qu’elle n’y pensait plus vraiment, la gryffonne discutait et c’était bien mieux que d’attendre sans rien faire. D’ailleurs, en parlant d’attendre, cela faisait un bon moment que les deux jeunes filles discutaient. Mme Pomfresh aurait elle laisser son infirmerie sans surveillance ? Peut être était enfaîte fermé ? Laura replongea vite dans ses pensé en imaginant les deux jeunes filles attendre ici toute la nuit, ou plein d'autre bêtises dans se genre. Laura est très très forte pour imaginer beaucoup de choses sans intérêts...

Reducio
Désoler pour cette énorme retard :sweatingbullets:

L'infirmerie et s'ennuyer, c'est lié !  Pv. Joy 

La Gryffondor prit quelques instants pour réfléchir, essayant sans doute de compter mentalement combien elle avait ingurgité de Chocogrenouilles. Finalement, elle lui annonça qu'elle n'en avait mangé que très peu mais que c'était mauvais pour son corps parce qu'elle n'avait pas l'habitude du chocolat. Joy hocha légèrement la tête suite à ces explications, se disant que si elle ne supportait pas le chocolat et qu'elle le savait, elle n'avait pas fait preuve d'intelligence et de prudence en les mangeant quand même. M'enfin, c'était son choix.

Un silence pesant s'installa entre les deux fillettes. L'aiglonne cherchait vainement comment le combler, mais elle ne trouvait rien à dire. Pour cacher son malaise, elle se gratta la nuque en dirigeant son regard ailleurs que sur sa camarade. Ce n'était pas dans ses habitudes d'espérer ce genre de truc, mais bon sang, vivement que l'infirmière arrive, il serait grand temps ! Pas que la compagnie de Laura soit si désagréable pour Joy, mais quand on n'a rien à dire, on n'a rien à dire. La petite Serdaigle en arriva même à taper nerveusement du pied, se demandant quand son calvaire intérieur, sa torture psychologique, sa souffrance morale — non, non, elle n'en faisait pas du tout trois tonnes pour rien ! — prendrait fin.

C'était drôle, mais d'habitude, les blancs ne la gênaient pas plus que ça. Elle trouvait ça relaxant, reposant, ça lui permettait de réfléchir et de se détendre, mais là, ça la gênait. Elle sentait que le silence n'était pas naturel, que les deux fillettes cherchaient chacune de leur côté quelque chose à dire mais que rien ne leur venait.

Finalement, lasse de se préoccuper de choses si futiles et de se mettre dans des états de stress intenses pour presque rien, l'aiglonne s'affala sur son lit avec un haussement d'épaules. Si Laura voulait vraiment relancer la conversation, ce serait à elle de le faire.

Ils étaient cœur d'œillets, des fleurs face aux fusils,
Enfants du Bataclan, enfants du paradis.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

L'infirmerie et s'ennuyer, c'est lié !  Pv. Joy 

Le silence avais prit place dans l’infirmerie, un silence pesant. Les deux jeunes filles ne savaient plus quoi dire, elles avaient déjà beaucoup parlé et c’est vrai que dans cette salle plutôt vide. Sa camarade semblait vraiment à cour d’idée pour comblé se silence, Laura aussi cherchait mais apparemment aucune des deux filles ne trouvèrent de quoi répondre. Le silence n’était pas l plus gênant dans cette pièces mais c’est surtout l’ennuie que la gryffonne ressentait. Beaucoup de minutes passèrent lorsque que Joy s’affala sur son lit avec un petit haussement d’épaule. Laura comprit que c’était à elle de relancer la conversation, mais pour la relancer il faudrait peut être qu’il se passe qu’elle que chose parce que la… Sur ses pensé Laura entendit du bruit dehors et en un clin d’œil la porte de l’infirmerie s’ouvra brutalement. C’était Mme Pomfresh, elle avait l’air assez énervé. Pour cela, il y avait derrière la porte une dizaines d’élèves entassé. Peut être qu’il y avait eu un gros incident, c’est sûrement pour cela que l’infirmière avait mit autant de temps. L’adulte s’avança vers les premières années et demanda à la gryffonne se qu’elle avait. La jeune fille lui expliqua son indigestion. Mme Pomsfresh lui répondit qu’il faudra qu’elle arrête les sucreries et que Laura devrait boire beaucoup d’eau pour que sa couleur pâle disparaisse. La gryffonne lui dit un petit merci et un au revoir à sa nouvelle amie et partit aussitôt de l’infirmerie avant de se faire désintégrer par l’infirmière, d’ailleurs celle-ci commença à s’approcher de Joy pendant que Laura partait…

Reducio
Fin de ce RPG, c'était un très bon moment Joy, dommage qu'il y est eu un gros manque d'inspiration :sweatingbullets:

L'infirmerie et s'ennuyer, c'est lié !  Pv. Joy 

Ce fut l'arrivée de l'infirmière qui sauva Joy de son calvaire psychologique. Celle-ci était sérieusement en train de se demander si la meilleure solution n'était pas de s'enfuir à toutes jambes sans plus jamais donner de nouvelles à Laura pour déménager en Amérique du Sud dans les prochaines heures. La solution était un peu extrême, c'est accordé, mais c'est bien connu ; qui panique ou se sent mal à l'aise perd toutes ses capacités de réflexion.

Mme Pomfresh rentra donc en furie, apparemment pas ravie qu'une dizaine d'élèves se tiennent derrière la porte. Elle se dirigea d'un pas empressé vers la Gryffondor et lui conseilla vivement de faire attention à ce qu'elle mangera pendant les prochains jours. Laura hocha la tête en signe d'approbation avant de se diriger vers la sortie en saluant Joy de la main. Cette dernière, qui avait eu le temps de récupérer toutes ses capacités de déduction — Dieu merci —, lui renvoya son signe avec un petit sourire. Tandis que la bleue et bronze se questionnait sur la façon dont se passerait sa probable future rencontre avec Laura, l'infirmière s'approcha vivement d'elle et ne perdit pas une seconde pour l'interroger.


« Et toi ? Qu'est-ce que tu as fait ? »

S'appuyant de toutes ses forces sur ses petites mains pour se remettre en position assise, Joy désigna d'un léger mouvement de tête son genoux droit, avant d'accompagner son geste d'une explication.

« Je me suis fait mal au genoux en tombant. J'avais assez mal en arrivant ici, mais ça s'est un peu calmé depuis. » répondit-elle en rougissant légèrement.

La moindre des choses, quand on s'incrustait dans une infirmerie comme celle-ci, généralement bourrée de monde, c'était d'avoir une bonne raison d'y être. Joy était déjà timide de base, mais si en plus elle se sentait coupable d'avoir fait quelque chose, ça donnait un très mauvais mélange. Si ça se trouve, son genoux n'avait besoin que d'un peu de temps pour aller mieux. Enfin, s'imaginer des scénarios improbables n'avait jamais ni guéri, ni sauvé, ni aidé personne, donc la fillette s'efforça de cesser de paniquer.

« Ah. Des cas comme ça, on en a tout le temps ces temps-ci. Vous pourriez quand même faire plus attention. » commenta Mme Pomfresh en empoignant un petit flacon. « Tiens, prends une goutte de ça deux fois par jour et tu seras rétablie en moins d'une semaine. »

Ni une ni deux, la fillette hocha vivement la tête, prit la fiole que lui tendait l'infirmière, et quitta ce lieu le plus vite possible, avec un léger « Merci » qui, sans qu'elle ne sache trop pourquoi, résonna dans sa tête pendant plusieurs heures.

Reducio
Fin du RPG. C'était un plaisir ^^

Ils étaient cœur d'œillets, des fleurs face aux fusils,
Enfants du Bataclan, enfants du paradis.