Infirmerie

Inscription
Connexion

Un bras et une amitié en miette ?

C’était la première fois que Wendy mettait les pieds dans l’aile de l’infirmerie, et bien qu’elle n’y allait pas en tant que patiente, elle aurait presque préféré. Sa première séance d’entrainement de Quidditch au sein des Crochets d’Argent c’était plutôt bien déroulée, du moins jusqu’à ce qu’elle frappe le cognard en direction d’Anna, sa camarade qui jouait au poste de gardienne. Elle avait senti sa batte résonner sous l’effort intense de sa frappe, mais ce n’était rien à côté du choc qu’avait dû recevoir son amie. La balle furieuse avait percuté le bras droit de celle-ci alors qu’elle plongeait pour protéger ses buts du tir de Wilson. De la distance à laquelle elle se trouvait, Wendy avait vu le bras d’Anna voler dans les airs avec violence, faisant tourner cette dernière sur elle-même.

La séance avait tourné court et le jeune capitaine Wilson s’était dépêché d’accompagner sa jeune recrue à l’infirmerie, apparemment inquiet du drôle d’angle qu’avait pris l’épaule de l’énergique deuxième année. Apeurée, Wendy avait pris quelques minutes dans le vestiaire pour se repasser son premier entraînement en accéléré. Elle avait senti la colère lui monter aux joues lorsqu’Anna lui avait lancé une pique sur sa situation de célibataire, alors qu’après réflexion elles ne s’étaient jamais querellées, preuve que la jeune verte était simplement en train de s’entraîner à déstabiliser les futurs adversaires, chose qu’à l’avis de Wendy elle réussissait parfaitement.

Seulement elle espérait que son amie penserait la même chose concernant la fougue avec laquelle elle avait frappé le cognard dans sa direction, car de loin on aurait pu penser que c’était une simple vengeance. Wendy aurait sans doute pensé ça d’ailleurs, et elle ne pouvait s’empêcher d’avoir une boule au ventre en pénétrant dans l’infirmerie. Elle se rassurait faiblement en se disant que ce serait sans doute un jeu d’enfant pour l’infirmière de rétablir la jeune joueuse.

Elle s’avança timidement dans le long couloir éclairé par les larges fenêtres avec vue sur le parc, à la recherche d’une tenue vert émeraude qui attirerait son attention. Elle aperçut dans un coin de la salle une Gryffonne de deuxième année à la chevelure rose avec qui elle avait eu une altercation et s’empressa de tourner la tête. Des tâches de boues contrastant avec le sol blanc étincelant attirèrent son regard. Elle les suivit arriva jusqu’à un rideau blanc derrière lequel se trouvait Anna, son balai adossé à une petite chaise posée à côté du lit. Celle-ci était absorbée par un magazine de Quidditch, qu’elle tenait maladroitement avec sa main gauche. Son bras droit pendait le long de son corps, apparemment elle n’avait pas encore reçu la visite de Mme LLOYD, à moins que…


« Humm…re ! Comment va ton bras ? Tu as pu voir l’infirmière ? »


Wendy s’était raclée la gorge afin de signaler sa présence et elle avait lancé la conversation d’une voix légèrement plus aigüe qu’à son habitude, pressée de découvrir quelle tournure la situation allait prendre.

Reducio
Ma couleur : forestgreen ;)


Image

*TROISIEME ANNEE RPG* Poudlard 2040*
“- Is this real? Or has this been happening inside my head?
- Of course it’s happening inside your head, Harry, but why on earth should that mean that it is not real?”

Un bras et une amitié en miette ?

Anna faisait semblant de lire un magazine de Quidditch pour montrer à tous les autres élèves présents qu'elle ne craignait pas les cognards et serait une adversaire redoutable au Quidditch, mais en vérite, la deuxième année souffrait atrocement. Il n'y avait pas d'autre mot pour décrire ce qu'elle ressentait. Et pourtant la jeune fille, sous ses airs de petite chose fragile était plutôt une dure à cuire. Elle s'était déjà cassé deux dents, la cheville et ouvert la lèvre en faisant une malheureuse chute dans un escalier. Mais la douleur qu'elle ressentait en ce moment n'était même pas comparable. Même si elle n'avait qu'un os cassé, ce que l'infirmière réparerait en trente secondes, le cognard avait frappé horriblement fort. Anna en voulait à celle qui lui avait envoyé ce cognard sans la moindre pitié,Wendy, même si elle savait qu'elle l'avait cherché. Et puis le Quidditch c'était le Quidditch. En match elle aurait sûrement à subir beaucoup d'attaques de cognards. Quoique, si Wendy état aussi habile à détourner les cognards qu'a les envoyer, elle n'avait rien à craindre.
Et elle savait que lorsque Wendy avait envoyé le cognard dans sa direction, elle était furieuse contre elle. C'est vrai que ce qu'elle lui avait dit n'était pas très gentil. Voir carrément méchant. S'attaquer à l'amour c'était très sadique. Mais c'était dans sa nature de Serpentard de trouver le point qui faisait mal. Elle s'était même découvert un véritable talent pour ça chez les moldus. Plus personne n'osait s'attaquer à son allure de première de la classe depuis qu'elle avait fait pleurer tous ceux qui avaient tentés.
En effet, depuis qu'elle était toute petite, Anna avait des lunettes et elle avait plutôt des bonnes notes, ce qui lui valait une réputation « d'intello » comme on disait. Heureusement certaines personnes savaient que ce n'était pas du tout le cas. La deuxième année était là de ses réflexions lorsque Wendy apparut dans l'infirmerie, son balai traînant piteusement derrière elle.
Elle avait un air tellement contrit et désolé que Anna lui pardonna instantanément. Elle savait ce que c'était de faire des actes irréfléchis lorsqu'on est en colère.
Wendy s'avança et lui demanda.


« Humm…re ! Comment va ton bras ? Tu as pu voir l’infirmière ? »

Anna tenta de se redresser mais son bras la fit souffrir une fois de plus et elle laissa échapper un petit cri perçant.
Toutes les personnes présentes se retournèrent et un première année ricana. Anna le foudroya du regard. Ce n'était pas parce qu'elle avait un bras cassé qu'elle ne pouvait pas saisir son balai et lui en mettre un coup. Heureusement, elle n'eut pas à en arriver là. Le Gryffondor détourné le regard d'un air gêné et un peu effrayé.
Très contente d'elle, Anna sourit à Wendy.


« Très bien comme tu peux le voir,
dit-elle d'un ton ironique. Non, je n'ai pas encore vu l'infirmière, elle est occupée elle viendra me voir plus tard. Elle a dit que ce n'était pas urgent. »

Anna ponctua sa phrase d'une grimace signifiant qu'elle aurait bien voulu voir l'infirmière à sa place. Voyant que Wendy ne savait pas trop quoi dire, la deuxième année continua.

« Vous avez arrêté l'entraînement du coup ? En tout cas je peux te dire que tu es une très bonne batteuse, tu sais parfaitement viser ! »


Anna attendit la réponse de son amie.

Un sens interdit, en somme ce n'est qu'un sens autorisé, mais pris à l'envers.
Pierre Dac

Un bras et une amitié en miette ?

Anna releva instantanément la tête après la question de sa camarade. Elle tenta un mouvement pour se redresser mais sans doute avait-elle oublié pourquoi elle s'était retrouvé allongée dans un lit de l'infirmerie. La douleur lui fit un petit rappel et la jeune sorcière toujours en tenue de Quidditch poussa un petit cri perçant, suivi d'un regard noir envers les personnes présentes qui avaient osé s'en amuser.
Elle retourna son attention vers Wendy, se fendit d'une petit sourire et répondit d'un ton ironique :

« Très bien comme tu peux le voir...Non, je n'ai pas encore vu l'infirmière, elle est occupée elle viendra me voir plus tard. Elle a dit que ce n'était pas urgent. »

Vu la petite moue d'Anna, Wendy se douta qu'elle aurait préféré appartenir à la catégorie "urgences", même si à proprement parler c'était plutôt positif. Anna enchaîna :

«Vous avez arrêté l'entraînement du coup ? En tout cas je peux te dire que tu es une très bonne batteuse, tu sais parfaitement viser !»

Cette fois Anna avait ponctué sa phrase d'un large sourire que Wendy savait honnête, ce qui lui mit du baume au cœur. Elle redressa ses épaules et s'assit sur la chaise libre près du lit de son amie.

" Oui oui de toute façon il ne restait pas beaucoup de temps, et puis à trois on aurait pas pu faire grand chose. J'avoue que pour un premier entraînement il n'a pas été de tout repos ! Mais j'imagine qu'il n'y a pas de match de Quidditch reposant de toute façon ! Dit elle en poussant un petit rire. Sérieusement, je pense qu'entre tes répliques cinglantes et mon coup de poignet on est prêtes à remporter la Coupe de Quidditch !"

Wendy avait illustré ses propos d'un grand coup de batte imaginaire dans l'air, frôlant de peu la tête de son amie. Inquiète de ne pas la blesser davantage elle croisa ses jambes sur la chaise et agrippa les bors avec ses deux mains. Elle se demandait si Anna était au courant...

" Je ne sais pas si tu sais d'ailleurs...Wendy laissa durer le suspense. Wilson m'a officiellement fait rentrer dans l'équipe des Crochets d'Argent ! Je jouerais au poste de batteuse, évidemment, et porterais le numéro 22 ! Alors gare aux épaules des adversaires ! "

Sur ce elle brandit un poing en l'air, faillit tomber de sa chaise et réalisa qu'elle avait quasiment hurlé ses dernières paroles. Toutes les têtes étaient à présent tournées vers leur coin, sourcils froncés. Si Mme LLOYD n'arrivait pas dans les secondes qui suivaient pour la jeter dehors elle pourrait dire qu'elle avait une sacrée chance ! Wendy rosit légèrement mais peu importait, elle était trop heureuse de voir que son amie ne lui en voulait pas et elle avait très envie de partager cette nouvelle avec elle. Pour fêter ça elle fouilla ses poches et en sortir deux chocogrenouilles un peu cabossées. Elle entrouvrit l'une d'elles pour faciliter la tâche à son amie blessée et croqua goulûment dans la sienne.

*TROISIEME ANNEE RPG* Poudlard 2040*
“- Is this real? Or has this been happening inside my head?
- Of course it’s happening inside your head, Harry, but why on earth should that mean that it is not real?”

Un bras et une amitié en miette ?

Wendy s'assit sur la chaise à côté du lit d'Anna, et prit la parole.

" Oui oui de toute façon il ne restait pas beaucoup de temps, et puis à trois on aurait pas pu faire grand chose. J'avoue que pour un premier entraînement il n'a pas été de tout repos ! Mais j'imagine qu'il n'y a pas de match de Quidditch reposant de toute façon ! Sérieusement, je pense qu'entre tes répliques cinglantes et mon coup de poignet on est prêtes à remporter la Coupe de Quidditch !"


Pour ponctuer ces mots, Wendy exécuta un coup de batte dans l'air, qui faillit déboîter la boîte crânienne d'Anna. Heureusement, celle ci baissa la tête, en se disant qu'effectivement, si Wendy faisait ça lors de la coupe de Quidditch, aucun joueur de l'équipe adverse ressortirait indemne du match. La pensée de Wendy terrassant les septièmes années de Gryffondor avec sa batte la fit sourire. Son amie continua, après s'être rassit :

" Je ne sais pas si tu sais d'ailleurs... Wilson m'a officiellement fait rentrer dans l'équipe des Crochets d'Argent ! Je jouerais au poste de batteuse, évidemment, et porterais le numéro 22 ! Alors gare aux épaules des adversaires ! "


Toutes les têtes se tournèrent vers Wendy, en partie parce qu'elle avait crié dans l'infirmerie ses dernières phrases, et en partie car elle était maintenant debout, le poing en l'air, telle une rock star.
Anna rit doucement et les joues de Wendy prirent une couleur un peu rosée.
Ensuite, la première année de Serpentard explora ses poches et ressortit triomphalement deux chocogrenouilles, dont elle ôta le papier à l'une d'elle et le tendit à Anna. Cette dernière la remercia, et mordit dans sa chocogrenouille avec gourmandise, comme Wendy.
Anna était très reconnaissant à Wendy de lui avoir apporté une friandise, car si on avait pensé à l'installer confortablement dans un lit et à lui donner des livres pour patienter, personne n'avait pensé qu'elle était morte de faim. Après avoir fini sa chocogrenouille, Anna prit la parole.


« C'est trop cool ! Félicitations, je suis sûre sue tu feras une formidable batteuse !
On est une super équipe maintenant, les autres maisons n'ont aucune chance ! 
Il me tarde que le championnat commence, pas toi ?
Et dis-moi tu vas acheter un balai ou prendre ceux de l'école ? »


Anna s’interrogeait aussi sur cette dernière question. Elle aurait adoré avoir son balai à elle, ça serait merveilleux ! Mais ses parents ne voudraient sûrement pas investir dans un balai. De toute façon, ils ne dépensaient que le strict minimum pour la scolarité d'Anna. Pourtant, ce n'était pas l'argent qu'il leur manquait.
Anna pensait donc qu'elle devrait se résigner à emprunter un des balais de l'équipe pour jouer, un vieux morceau de bois qui tombait en ruines…
Mais Anna cacha sa déception à son amie et lui sourit en attendant sa réponse.

Un sens interdit, en somme ce n'est qu'un sens autorisé, mais pris à l'envers.
Pierre Dac

Un bras et une amitié en miette ?

Les deux fillettes dévoraient sans aucune tenue leur chocogrenouille respective, savourant l’intensité du chocolat et de leur amitié intacte. Wendy était à présent tout à fait à son aise et accueillit l’enthousiasme de son amie pour le Championnat de Quidditch avec un grand sourire. Elle aussi était impatiente, mais il faudrait avant tout beaucoup s’entrainer, et apprendre avec minutie les règles de ce sport aussi exaltant que dangereux. Elle n’aurait pas pensé aimer autant voler. Elle n’était pas ce qu’on pouvait à proprement parler une fille très courageuse. Lorsqu’il s’agissait de défendre une amie, ou quand on s’en prenait à ses principes les plus chers elle pouvait facilement sortir de ces gonds sans s’inquiéter des conséquences, mais elle assimilait plus ça à de la bêtise qu’à du courage. Enfin c’est ce que lui disait constamment son père du moins.
Anna souleva une question intéressante, pensait-elle s’acheter un balai rien que pour elle ? Elle en rêvait, évidemment, mais même si sa mère était plutôt attentive aux souhaits de sa fille, Wendy n’était rentrée qu’en fin de première année dans l’équipe des Crochets d’Argent, et elle n’avait rien dit à ses parents, elle avait tout d’abord pensé que faire partie d’une équipe sportive aurait soulevé l’intérêt de son père pour le monde de la magie (et donc pour elle), mais elle s’était abstenue en imaginant le sang d’encre que se ferait sa maman en découvrant que le sport en question consistait à voler sur un bout de bois à plusieurs dizaines de mètres de la terre ferme tout en essayant de faire tomber ses adversaires à grand coup de battes et de balles folles.
Elle avait donc gardé secrète son admission dans l’équipe de sa maison. Et qui dit « parents pas au courant » dit « pas d’argent ». Alors non, pour l’instant Wendy n’avait pas l’intention d’acheter un balai par ses propres moyens, d’autant plus qu’elle gardait précieusement ses économies pour acheter une carte du maraudeur chez Weasley Farces et Attrapes.


« Hum… je n’ai pas dit à mes parents que j’avais intégré l’équipe des Serpys, de toute façon ils ne savent même pas ce que c’est, le Quidditch ! Je crois que ma mère aurait trop peur pour me laisser jouer…Et puis j’économise depuis un an pour m’acheter une carte du maraudeur…c’est déjà plus accessible pour moi qu’un balai ! »

Elle chassa sa contrariété d’avoir pensé à ses parents d’un petit geste de la main, et afficha un grand sourire à son amie. Elle était venue pour lui changer les idées, pas lui zapper le moral ! Elle jeta un regard par la fenêtre, le printemps commençait à pointer son nez, et avec lui les nuées de pollen ! L’infirmerie ne tarderait pas à être bondée de jeunes élèves éternuant à s’en déchirer les côtes. Alors qu’elle était perdue dans ses pensées, un écho de voix la fit sursauter :

« Mais qu’est-ce que c’est que ça ?! De la boue ?! Manquait plus qu’ça ! »

Le son de voix se rapprochait dangereusement et Wendy bondit de sa chaise, consciente qu’elle avait souillé le sol impeccable de l’infirmerie et qu’elle ferait mieux de filer sans demander son reste avant de se faire attraper par Mme LLOYD. Elle chuchota à Anna :

« Olala ça va être ma fête si je file pas illico presto ! J’espère qu’elle va vite te remettre sur pied, je repasse après le dîner, courage ! »

Et Wendy disparu à travers les rideaux blancs, laissant quelques trainées de boues supplémentaires sur le sol de l’infirmerie.


Reducio
Fin du rpg pour moi, merci !!!

*TROISIEME ANNEE RPG* Poudlard 2040*
“- Is this real? Or has this been happening inside my head?
- Of course it’s happening inside your head, Harry, but why on earth should that mean that it is not real?”

Un bras et une amitié en miette ?


Wendy lui répondit sans grand enthousiasme :


« Hum… je n’ai pas dit à mes parents que j’avais intégré l’équipe des Serpys, de toute façon ils ne savent même pas ce que c’est, le Quidditch ! Je crois que ma mère aurait trop peur pour me laisser jouer…Et puis j’économise depuis un an pour m’acheter une carte du maraudeur…c’est déjà plus accessible pour moi qu’un balai ! »

Anna comprenait parfaitement ce que Wendy voulait dire. Le regard de son amie se promena par la fenêtre. Une voix la fit sursauter :

« Mais qu’est-ce que c’est que ça ?! De la boue ?! Manquait plus qu’ça ! »

Ouille. Ces cris provenaient de l'infirmière, Mme Lloyd, qui n'avait pas l'air ravie de la nouvelle décoration de l'infirmerie. C'est vrai que cette couleur marronnasse… Anna n'était pas convaincue non plus.
Wendy lui chuchota, l'air inquiète :


« Olala ça va être ma fête si je file pas illico presto ! J’espère qu’elle va vite te remettre sur pied, je repasse après le dîner, courage ! »

« Tu as raison, dépêche toi, où tu vas finir à l'infirmerie toi aussi, assommée par Miss Lloyd !  A plus ! »

Puis Wendy détala de l'infirmerie, en laissant en souvenir un kilo de boue, ce qui fit beaucoup rire la Serpentarde.
La visite de son amie lui avait remonté le moral. Après tout, un bras cassé, ce n'était rien. Les plus grands joueurs de Quidditch avaient sans doute subit bien pire. Mais la jeune fille ne souhaitait pas en savoir davantage. Ce qu'elle ne savait pas ne pouvait pas lui faire de mal, n'est ce pas ?
Elle se replongea dans le magazine de Quidditch qu'elle lisait avant le venue de Wendy.
Ils faisaient l'éloge des nouveaux balais, sur lesquels Anna était en admiration. Malheureusement, ce n'était pas avec ses maigres économies qu'elle pourrait en acquérir un ! Mais les rêves, c'est beau.
Puis, elle passa à la page des figures les plus dangereuses du Quidditch. Rien que de les voir, Anna sentait la douleur de son bras doubler. Ces figures devaient procurer un tel sentiment de liberté.
La jeune fille soupira, posa le magazine et décida de faire un petit somme.
Elle rêva qu'elle s'était transformée en chocogrenouille, et qu'à côté d'elle, Wendy faisait une feinte de Wronski. Était elle vraiment sûre que le cognard avait tapé le bras et pas la tête ?



Reducio
Vraiment désolée du retard ! :sweatingbullets:
Merci pour ce super rp et cette amitié, fin du rp pour moi aussi ! ;)

Un sens interdit, en somme ce n'est qu'un sens autorisé, mais pris à l'envers.
Pierre Dac