Volière

Inscription
Connexion

 PV  Une affaire d'éducation

Fin octobre 2043.
PV avec Ennis O'Belt


Solar relu plusieurs fois ses lettres. Elle s'assurait de ne rien oublier, et puis sa réponse pour Hernando la travaillait un peu. Finalement, la jeune femme se décida enfin à les envoyer. Elle observa quelques minutes les hiboux rejoindre leurs destinataires, n'arrêtant que lorsque les deux disparurent de son champs de vision.
Perdue dans ses pensées, Solar resta encore un moment parmi les hiboux. Elle les observa un peu, analysa leur état machinalement, au cas où l'un d'eux serait blessé. Personne ne devait envoyer de courrier à cette heure-ci, parce qu'elle avait croisé peu de gens jusqu'à la volière. Solar songeait encore à sa réponse. Accepter de revoir son... Plus ou moins ami, elle essayait encore de voir si c'était une bonne ou une mauvaise idée. La curiosité l'avait toutefois emporté.

Solar entendit quelqu'un arriver, et elle se décida à bouger enfin. Elle réajusta sa veste et commença à descendre les marches pour découvrir Ennis O'Belt. Au début, la jeune femme se contenta d'une salutation, et s'apprêtait à continuer son chemin. Mais la veille, le comportement de la jeune fille lors d'un cours de Botanique l'avait intriguée. D'habitude, Solar ne se mêle pas trop de ce qui ne la regarde pas. Mais c'était arrivé dans son cours. Ennis avait paru rigide, peu encline à partager sa table de travail avec une camarade que la jeune femme savait née-moldue. Est-ce qu'il y avait un rapport avec ça ? Ou une simple coïncidence, un mauvais jour pour la fillette ? Solar hésitait.

Elle repensa à sa propre famille, et se décida finalement à remonter les marches pour rattraper Ennis.

"-Ahem, excuses-moi, Ennis ? Est-ce que je pourrais te parler de quelque chose ?

La jeune femme attendit un peu, le temps que réponde l'élève. Puis, elle lui expliqua :

-Hier, j'ai eu l'impression que quelque chose n'allait pas pendant mon cours. Est-ce que tu n'aimais pas l'élève avec qui tu partageais ta table ? Ou il y a une autre raison ?"

En glissant je viens, en rusant je vaincs, le sommet j’atteins.
Kwon, pas Know, pensez-y !

 PV  Une affaire d'éducation

Comme chaque semaine, Ennis montait à la volière pour envoyer une lettre à ses parents. Depuis l'obtention malheureuse de son premier E, en botanique, sa mère tenait à ce qu'elle lui envoie de manière hebdomadaire la copie de chacun de ses cours. S'en suivait plus ou moins régulièrement et par retour de hibou des devoirs surprises supplémentaires. Les matières et sujets étaient aléatoires et Ennis se devait de retourner ses réponses avec le hibou suivant. Autant dire que depuis janvier, les hiboux ne se battaient plus quand ils la voyait arriver pour un envoi. Les paquets étant composés de nombreux feuillets, ils n'avaient pas spécialement la motivation de se rendre jusqu'à Letterkenny en Irlande.

Dans l'escalier qui la mènerait jusqu'aux volatiles, elle croisa sa professeur de botanique. Miss Kown était une professeur assez agréable et Ennis se plaisait à suivre ses cours malgré des travaux à réaliser en binômes tirés au sort. Si elle le pouvait, elle se mettrait systématiquement avec l'un de ses amis. L'un des deux n'était pas spécialement le cador des plantes mais au moins ne s'offusquait pas de la voir lui diriger ses faits et gestes. Il savait que ce n'était pas contre lui et surtout, il savait quand lui poser les questions. Ce qui n'était pas toujours le cas d'autres enfants - essentiellement issus du monde moldu - qui n'avaient pas connu son mode d'éducation strict où l'on obéit sans broncher et l'on ne pose ses interrogations qu'à des moments précis - à savoir quand la tâche est terminée. Pas pendant. Elle ne savait pas trop si ses professeurs dont Miss Kown avaient remarqué ses réticences. Elle faisait toujours en sorte de masquer au mieux ses émotions dans ces moments là mais elle n'était pas encore parfaitement au point pour cacher ses ressentis même si elle avait grandement progresser dans cet art depuis un an.

L'irlandaise passa devant sa professeur avec ses paquets à la main sans plus se poser de questions. Après quelques marches, elle fut étonnée d'entendre l'adulte l'interpeller. Elle se retourna sur la marche sur laquelle elle se tenait, sa professeur s'était arrêter à l'endroit même où elles s'étaient croisées:
- "
Oui bien sûr." Que lui voulait sa professeur exactement? Ses résultats étaient bons depuis septembre, uniquement des O se dessinaient dans l'entame de ses devoirs, pour son plus grand soulagement d'ailleurs.

Mais de toute évidence, ses notes n'étaient pas le problème. Quelque chose qui n'allait pas avec cet élève? Ennis se retint de renifler mais se redressa de façon presque imperceptible. L'élève en question l'avait déjà raillé plusieurs fois parce qu'elle se tenait toujours très droite et ne laissait rien paraître de ses émotions. Elle regarda l'asiatique droit dans les yeux et lui répondit de la manière la plus neutre qu'elle le pouvait:
- "
Rien à voir avec le fait de," elle eut un léger temps d'attente avant de prononcer le mot suivant, "l'apprécier." L'adulte aurait sans aucun doute perçu qu'elle venait de sciemment choisir ses mots pour ne pas mentir sans réellement dire la vérité non plus. Elle n'avait pas envie travailler avec un élève qui premièrement s'était déjà moqué de son maintient et de sa façon de s'exprimer. Ca aurait pu en rester là si elle ne s'était pas aperçu au fur et à mesure du cours, qu'en plus, il ne savait pas grand chose des bases de botanique - où était-il donc l'année dernière? - et qu'il avait passé son temps à lui poser toujours les mêmes questions alors qu'elle venait de lui expliquer quoi faire.

Ennis O'Belt - 3ème année RP
Jo' family - color=#741B47

 PV  Une affaire d'éducation

Solar lui laissa le temps qu'il fallait pour répondre. Cependant, elle avait plus éludé qu'autre chose, ne donnant pas clairement ses raisons. La jeune femme ne comptait pas s'arrêter là bien entendu, et décida d'enchérir.

"-D'accord, mais tu avais l'air peu encline à travailler avec lui. Ce n'est pas un drame bien entendu, mais je préférerais savoir quand quelque chose n'est pas très agréable, pour peut-être régler le soucis si besoin, tu comprend ?"

Elle avait son sourire habituel, ne demandant qu'à comprendre ce qui se passait dans la tête d'Ennis. C'était un peu difficile de la cerner, du moins au niveau des expressions. Solar connaissait un peu les méthodes d'éducation qu'avaient certaines familles. Le genre de chose très barbante et formatée. Est-ce que la jeune fille était très formatée justement ? Sans se demander si c'était vraiment le meilleur moyen d'apprendre à vivre en communauté ? Les temps changeaient après tout. Ainsi, Ennis pouvait bien l'apprécier ou tout le contraire, Solar sentait que quelque chose n'allait pas malgré tout.

La professeure remonta pour éviter de rester toutes les deux dans les escaliers, et être plus à l'aise - si c'était possible avec les odeurs peu agréables de la volière. Elle attendit ensuite la réponse de l'élève, espérant en tirer un peu plus qu'une réponse plutôt évasive. Il lui restait encore suffisamment de temps pour être patiente.

En glissant je viens, en rusant je vaincs, le sommet j’atteins.
Kwon, pas Know, pensez-y !

 PV  Une affaire d'éducation

Sa professeur l'observait avec le sourire qu'elle arborait continuellement. Un sourire naturel mais qui n'était jamais offensant ou moqueur. L'asiatique - qu'elle pouvait bien être sa nationalité exacte ? l'irlandaise n'en avait aucune idée - semblait juste toujours heureuse d'être où elle se trouvait, avec des plantes et quelques élèves. Nul doute que son métier lui plaisait, et qu'elle avait le contact facile avec les autres. Ce qui n'était pas le cas de la Gryffondor qui se tenait présentement devant elle.

La réponse de la dite-élève ne sembla pas la satisfaire. Ennis en fut légèrement contrariée même si elle ne le montra pas. D'habitude cela fonctionnait avec ses professeurs. Elle prit le temps de réfléchir à sa réponse, la suivant des yeux alors qu'elle remontait sur le même palier que la rouge et or. Elle planta de nouveau ses yeux dans ceux de l'adulte comme la bienséance le dictait et formula sa phrase avec soin:
- "
Il m'est difficile de travailler avec des personnes ne comprenant pas ma manière d'être et de faire." Ce qui était pour le moins exact. Même s'il y avait deux lecture à cette phrase, sa manière d'être au quotidien et sa manière d'être en cours pratique. Elle n'avait jamais rien connu d'autre que cela. Bien se présenter et ne poser les questions qu'à un moment opportun. Et surtout, écouter ce qu'on lui disait. Autant dire qu'avec son partenaire de la veille les deux points étaient compliqués même si la fillette avait pris sur elle. Ce qu'elle expliqua avec la phrase suivante:

- "
J'ai pourtant essayer de lui expliquer." Et le pourquoi de son attitude, mais le garçon n'en avait cure elle trouvait, et ce fameux cours de botanique. Mais Ennis n'était pas connu pour sa patience pédagogique. Pour elle ça avait toujours été assez facile d'ingurgiter connaissances et informations. Et elle n'avait jamais eu à expliquer quoique ce soit à quelqu'un de réellement perdu dans une matière. Alors qu'elle ajoutait cette dernière phrase, son maintien ne changea pas, mais la lueur dans ses yeux, si. C'était ce qui était le plus difficile à maîtriser et pour l'enfant de treize ans, ce n'était pas encore complètement acquis. Alors la professeur put voir passer dans son regard de l'incompréhension. Elle ne comprenait pas en quoi son attitude pouvait déranger ce garçon en particulier, et beaucoup de nés-moldus à qui elle n'avait rien demandé le plus souvent.

Ennis O'Belt - 3ème année RP
Jo' family - color=#741B47

 PV  Une affaire d'éducation

Comprendre sa manière d'être et de faire... Solar voyait de quoi elle parlait, mais ne savait pas comment régler ce soucis. C'était un comportement assez difficile à cerner pour les né-moldus, mais la jeune fille ne semblait pas pour autant les voir comme de la bouse de dragon. Juste comme des personnes ennuyeuses car elle ne comprenaient pas assez vite, et elle devait forcément les aider. Chose dont elle n'avait pas l'habitude, sans doute. Solar imaginait déjà les prochains cours, où elle l'obligerait sans le lui dire à travailler avec ce genre de personne. Peut-être qu'à force, elle s'habituerait et se détendrait.

"-Je comprend ton ennui, mais pour quelqu'un qui n'est pas habitué aux familles comme la tienne, avec une éducation comme la tienne, c'est très difficile de comprendre et d'imaginer ce que c'est. Et en plus de ça, ils débarquent dans un monde si différent de celui qu'ils ont connu depuis leur naissance. Ce n'est pas facile pour eux de s'adapter, et c'est sûrement pour ça qu'ils ne peuvent pas être autant habile. Il suffit de se mettre à leur place, peut-être que tu comprendras un peu les difficultés, même en ayant des explications ? Ils n'ont pas autant de connaissances que toi."

Elle avait parlé avec bienveillance, en essayant de montrer à Ennis le contexte de ce genre de situation. Ce n'était pas sa faute, ni celle de son partenaire né-moldu.

En glissant je viens, en rusant je vaincs, le sommet j’atteins.
Kwon, pas Know, pensez-y !

 PV  Une affaire d'éducation

Son paquet de lettres toujours dans les main, Ennis écoutait son professeur qui lui parlait avec bienveillance. Son regard jusqu'alors fixé sur sa professeur dériva un fragment de seconde sur le sol de pierre recouvert de fientes de hiboux, chouettes et autres volatiles. L'irlandaise réprima une grimace à la vue succincte de tant de saletés et reposa ses yeux sur la femme qui se tenait à ses côtés. Ce qu'elle venait de dire était juste, mais ce n'était pas simple à entendre pour Ennis. Toujours on lui avait expliquer comment se conduire correctement, que c'était la règle et qu'elle n'avait pas à la discuter. Alors, même si parfois ça avait été dur à intégrer pour elle. Que ses parents - sa mère notamment avait dû sévir - la châtain avait fini par s'y plier. De fait, il était compliqué pour elle de concevoir que les autres ne s'y fassent pas. Mais comme venait de le souligner sa professeur de botanique, tous les élèves de cette école n'avait peut être pas été éduqués comme elle:

- "
Soit." Dit Ennis sobrement. "Je peux le comprendre." Disons, qu'elle le concevait plutôt. Mais il n'aurait servi à rien de montrer qu'elle aurait préféré que tous utilise les mêmes codes. Ca serait tellement plus simple. Restait un point qui la chiffonnait, qu'ils débarquent dans un monde nouveau était une chose. En oublier de travailler ses cours en était un autre. Et ça, ça ne devait pas être une affaire d'éducation. Si?

- "
Mais..." Ennis laissait rarement des phrases en suspend, cela trahissait encore son impulsivité. Devait-elle vraiment exprimer la suite ainsi. Son regard se porta de nouveau ailleurs une seconde durant avant qu'elle ne poursuive assez bas. "Sauf que ça ne les empêche pas de travailler."

Ennis O'Belt - 3ème année RP
Jo' family - color=#741B47

 PV  Une affaire d'éducation

Solar voyait la difficulté de la chose pour Ennis. C'était dommage que des parents éduquent de la sorte leurs enfants, mais ça ne regardait qu'eux. Elle ne pouvait que faire comprendre à la jeune fille la réalité en dehors de son éducation si étroite parfois. La jeune femme l'observait, remarquant son dégoût exprimé quelques instants pour le sol assez sale de la volière. Sans l'aération relativement importante des lieux, il y régnerait une odeur vraiment répugnante... Il suffisait de sentir les effluves toujours présents pour s'en rendre compte.

Ennis pouvait finalement le comprendre, ce qui rassurait Solar. La professeure préféra tout de même rajouter :

"-Oui, il faut prendre un peu de recul, et ne pas hésiter à s'ouvrir un peu l'esprit. Certaines personnes sont à milles lieux d'avoir eu la même éducation que toi, et eux aussi doivent prendre du recul sur toi. Mais tout le monde doit respecter l'autre au final.

Elle lui offrit un sourire, en espérant que ses mots ne seraient pas que du vent. Dans son école, au Brésil, l'ouverture sur le monde était primordiale. Et pour Solar, ça incluait pas mal de choses.
Certes, ce n'était pas la meilleure pour accepter totalement les moldus, surtout certains, mais elle n'était pas une néo-mangemort pour autant, fort heureusement.
Ennis sembla vouloir ajouter quelque chose, s'arrêtant entre deux mots. Solar comprit ce qu'elle voulait dire, et acquiesça.

-Nous sommes d'accord là-dessus. À Poudlard, tout le monde doit travailler, fournir des efforts. Que ce soit les élèves d'origine magique, ou ceux moldus. Dans ce cas précis, est-ce que tu affirmes que ton camarade se tourne beaucoup trop les pouces la plupart du temps, lors des cours ? Et pas qu'en Botanique, je veux dire."

Parce qu'il fallait aussi éviter toute accusation hâtive. Seulement, Solar imaginait bien que certains élèves ne travaillaient quasiment pas, se fichant pas mal de l'avenir... Sauf que dommage pour eux, lorsque ce dernier se présente à eux de manière concrète, ils peuvent bien souvent regretter de ne pas avoir réellement travaillé.

En glissant je viens, en rusant je vaincs, le sommet j’atteins.
Kwon, pas Know, pensez-y !

 PV  Une affaire d'éducation

La deuxième année changea son paquet qui devait partir pour l'Irlande de main alors qu'elle réféchissait à ce que venait de lui dire Miss Kown. Prendre du recul. Ouvrir son esprit. Ennis essayait. Ce n'était pas toujours évident tant de différence de fonctionnement, d'adaptation à faire quand on lui avait toujours dit qu'il n'y avait qu'un seul moyen de bien se tenir en société. Et pourtant, l'irlandaise s'était informée. N'avait pas toujours compris mais avait fait attention à ne pas blesser. Pas volontairement du moins. Est-ce que faire attention à ça signifiait les respecter? Oui, selon elle, elle les respectait. Elle respectait leurs différences d'éducation. Même si parfois, ça la démangeait de les reprendre, de leur expliquer qu'ils n'y étaient pas, mais alors, pas du tout. Était-ce suffisant? Fallait-il encore faire plus attention? Voilà que la mise en garde de sa professeur lui posait bien des questions.

Mais elle n'avait pas le temps de réellement trouver les réponses tout de suite puisque sa professeur avait perçue son hésitation. Et avait parfaitement compris sa signification. Ennis qui avait baissé légèrement le regard alors qu'elle réfléchissait aux paroles précédentes redressa aussitôt les yeux. Cet élève en particulier n'était pas des plus travailleur. Pas idiot, juste peu investi. Et c'était ça finalement qui avait le plus dérangé la gamine qui se racla légèrement la gorge avant de parler:

- "
Je ne dis pas qu'il ne travaille pas du tout. Mais je pense que s'il travaillait plus ses cours et ses devoirs ça serait plus facile pour lui." Elle faillit ajouter "et pour moi" mais se retint et dit plutôt "Il serait plus autonome." Tout avait été dans la mesure du propos. Ainsi, la rouge et or n'accusait pas son camarde d'être un tire-au-flanc complet mais plutôt de ne pas travailler suffisamment. Il ne faudrait pas que cette discussion se retourne contre elle. Elle avait déjà assez de difficultés à composer comme ça avec ses parents exigeants - en témoignait son paquet bien trop épais pour n'être que des nouvelles. Pas la peine d'en rajouter.

Toutes mes excuses pour le retard

Ennis O'Belt - 3ème année RP
Jo' family - color=#741B47

 PV  Une affaire d'éducation

Solar nota d'être plus attentive à l'avenir, à propos d'Ennis lors des cours de Botanique. Cependant, elle était consciente que tout le monde avait ses fautes, et décida de garder un oeil sur le camarade maladroit de la jeune fille. D'ailleurs, elle était plutôt d'accord avec la Gryffondor. Travailler dur c'était bien, être autonome aussi. Et c'était parfois même primordial. Plus tard, le monde du travail risquait de demander une grande autonomie après tout.

"-N'hésite pas à l'encourager dans ce sens. Travailler plus, être plus autonome. Bien sûr, les professeurs aussi doivent le faire, mais je sais que parfois, l'appui et l'encouragement de camarades est plus significatif et efficace que celui d'un adulte.

Peut-être que ce serait plus simple pour l'élève après tout. Elle ajusta à nouveau son manteau, peu habituée au froid mordant du pays, et prit le temps de réfléchir. Mais elle ne voyait pas grand-chose à ajouter. Au moins, elle avait pu discuter avec la jeune fille, et s'assurer que tout aille bien. Maintenant, c'était aussi aux jeunes gens de faire l'effort nécessaire. Solar espérait que ça ne soit pas trop compliqué à la longue, pour eux.
Au bout de quelques minutes cependant, elle ajouta :

-Une dernière chose... Il ne faut pas non plus hésiter à aider tes camarades en difficulté. Je ne te dis pas de le faire et de devenir extrêmement attentive à tout ça, mais si tu as l'occasion, c'est très bien. Tous les élèves ne sont pas au même niveau, et n'ont pas tous les mêmes aptitudes. Comme être doué dans une matière, et être moins doué dans une autre."

Elle lui offrit un sourire encourageant. La jeune femme était prête à partir et la laisser tranquille, mais attendait tout de même, au cas où. Peut-être que Ennis avait autre chose à dire, à confier.

En glissant je viens, en rusant je vaincs, le sommet j’atteins.
Kwon, pas Know, pensez-y !

 PV  Une affaire d'éducation

Sa professeure sembla se satisfaire de ses explications. Ou tout du moins c'est ce dont la fillette avait l'impression en étudiant discrètement ses expressions faciales. C'est que la femme n'était pas des plus expressives non plus, et puis, face à une élève rien de plus logique. Et les paroles qui s'en suivirent allèrent dans le sens de cette humble constatation, même si l'irlandaise se demandait bien comment elle allait pouvoir réussir à aider ses camarades. La châtain ne se sentait aucunement l'âme pédagogue, vraiment pas, et ça allait lui demander des efforts sur-humains de trouver comment ne serait-ce qu'encourager ses condisciples. C'est qu'elle n'avait pas que ça à faire en l’occurrence songeait-elle alors que son regard s'assombrissait légèrement. Mais elle assura tout de même à la blonde devant elle qu'elle le ferait:

- "
Je tâcherai d'y faire attention." Comme ça elle ne s'engageait pas spécialement dans une voie qui ne l'enchantait pas sans pour autant refuser l’incitation de Miss Kown qui venait de remonter le col de son manteau. C'est vrai qu'il ne faisait pas une chaleur folle dans les courants d'air de la volière et qu'elles étaient maintenant quasi-immobiles depuis plusieurs minutes. Ennis - très certainement plus habituée que sa professeur au climat britannique - commençait d'ailleurs à regretter de ne pas avoir pris une cape un peu plus épaisse quand la spécialiste des plants ajouta quelques mots sur l'entraide auxquels la deuxième année ne sut quoi faire d'autre que de hocher la tête en signe d'assentiment. Elle ne savait quoi penser du doux sourire qui accompagnait la phrase mais elle n'eut pas le temps d'y songer plus, sa professeur semblait sur le point d'y aller. La petite allait la saluer et chercher un hibou pour faire partir son paquet de lettres quand une question lui brûla les lèvres. Une question qu'elle n'aurait peut être pas dû poser mais il fallait bien que son caractère légèrement impulsif ne revienne de temps en temps. Et puis, la jeune femme l'avait quelque part mise en confiance, qu'elle le reconnaisse ou pas. Elle aurait sûrement pu en parler à son directeur de maison mais il lui aurait rit au nez très certainement, alors que là, après l'observation de la femme lors des cours et cette discussion:

- "
Miss," son regard dévia en direction de ce qu'elle tenait dans les mains - la copie de ses cours et les devoirs supplémentaires de potions et d'astronomie envoyés par sa mère, "vous êtes satisfaits de mon travail?" Le 'vous' impliquait l'ensemble des professeurs, la fillette pensait être un bon élément de sa promotion, pas la meilleure, mais dans le peloton de tête presque sans aucun doute - malgré quelques E et un A accidentels dans certaines matières. Mais le corps professoral était-il de son avis ou plutôt de celui de Cathleen O'Belt qui trouvait toujours que ce n'était pas suffisant?

Ennis O'Belt - 3ème année RP
Jo' family - color=#741B47

 PV  Une affaire d'éducation

Y faire attention était un bon début, bien que ce n'était pas une garantie totale de le faire pour de bon. Mais Solar s'imaginait mal obliger de manière vraiment sévère son élève à faire ce qu'elle ne savait pas vraiment faire à la base. L'éducation de la jeune fille était vraiment difficile à tolérer pour la jeune femme qui trouvait ça vraiment trop rigide. Ennis devait pouvoir se libérer un peu de tout ça à Poudlard, loin des regards de ses parents. Mais en observant ce qu'elle tenait dans les mains et qu'elle comptait envoyer, forcément on ne s'y trompait pas. Des comptes, elle devait en rendre à ses parents régulièrement. Une manière comme une autre de contrôler encore ses enfants loin de la maison.

Ça ne devait pas être rose tous les jours pour la jeune Gryffondor, auprès de sa famille. Mais elle ne semblait pas en souffrir tant que ça. Peut-être un bon point, au fond. Cependant, la pression était sans doute grande, surtout pour poser une telle question. Solar ne connaissait pas l'avis de ses collègues, parce qu'elle ne parlait pas tant que ça de ses élèves. Mais Ennis avait beaucoup de bonnes notes, et son comportement était tout sauf rebelle. Difficile de ne pas être satisfait d'une élève comme elle.

"-J'ignore l'avis de mes collègues, en toute franchise. Mais je trouve que tu es une excellente élève dans l'ensemble."

Peut-être que ça aurait le don de la rassurer un peu. Ou de faire retomber un peu la pression ? Solar attendit encore un peu au cas où, si Ennis souhaitait ajouter quelque chose.

En glissant je viens, en rusant je vaincs, le sommet j’atteins.
Kwon, pas Know, pensez-y !

 PV  Une affaire d'éducation

Ennis attendit l'avis de sa professeur de botanique extérieurement calme mais intérieurement dans un état de stress particulièrement intense. Son cœur battait à tout rompre et elle eut de grandes difficultés à contrôler sa respiration. L'irlandaise eut tout autant de mal à ne pas souffler de soulagement en attendant la réponse de l'adulte aux cheveux presque blancs. Elle avait dit "excellente élève dans l'ensemble". La châtain était quelque peu rassurée, elle ne se faisait pas de fausses idées quant à ses résultats et son niveau. Il ne lui restait plus qu'à faire en sorte de maintenir - voire d'améliorer - le tout pour que ses professeurs glissent de telles appréciations dans son bulletin. Ses parents arrêteraient peut-être de lui en demander en plus des devoirs donnés par les professeurs. Peut être. Ennis hoche une fois et très doucement la tête pour indiquer à Miss Kown qu'elle avait entendu et compris tout en disant:

- "
Merci professeur." Elle inspira en fermant succinctement les yeux pour garder contenance le plus possible et ajouter:

- "
Je ne vais pas vous embêter plus longtemps. Vous devez avoir beaucoup de choses à faire." Elle raffermit sa prise sur son paquet de feuilles qu'elle devait vraiment mettre dans les pattes d'un hibou à destination de l'Irlande sans trop tarder. Histoire qu'elle arrive à temps et que sa ère ait le moins de chose possible à lui reprocher.

Ennis O'Belt - 3ème année RP
Jo' family - color=#741B47