Salle des trophées

Inscription
Connexion

 Animation  Des reflets d'or.

June bannière.png


La jeune June se retrouve souvent dans la salle des trophées, seule. Ce réveillon 2043 ne serait pas une exception. La Serdaigle de quatrième année était d'une mélancolie accablante depuis l'accident de Quidditch de sa cousine Henley. Le fantôme de cette dernière passait son temps à admirer les coupes d'or disposées dans la grande pièce, particulièrement celles portant son nom.

June.jpg


Situation : Des voix mystérieuses s'élèvent depuis l'autre côté de la porte de la fameuse salle des trophées. Qui peut bien trainer dans cet endroit un soir de réveillon ? Et il semblerait qu'il s'agisse d'une dispute.. Vous n'avez pas le temps de vous enfuir que la porte s'ouvre, vous laissant face à une jeune fille en pleurs et un fantôme blanc de colère.

Ce RPG accueillera au maximum 5 personnes. Vous ne pouvez participer qu'à un des trois RPG du Nouvel An. Exceptionnellement, le nombre de mots minimum sera abaissé à 110.

Ce RPG sera ouvert le 1er janvier 2018

Ma couleur : #B22222
Vous avez besoin d'un intermédiaire ou médiateur, de conseils, de solutions ? Ma volière vous est ouverte !

 Animation  Des reflets d'or.

Mad errait dans les couloirs depuis quelques temps : elle avait décidé de s'isoler pour le Réveillon. Elle n'avait pas pour ambition de passer à la Nouvelle Année entourée de ses amis mais bien seule. Elle ne se trouvait pas méritante pour passer de bonnes premières minutes de la Nouvelle Année et elle avait donc décider de s'enfermer dans la solitude, quitte à punir son entourage. Mieux valait se mettre dans une bulle que de tirer la tronche toute la soirée. Elle déambulait donc dans les couloirs, seule bien évidemment, lorsqu'elle passa devant la Salle des Trophées. Elle entendit des bruits de dispute et s'en inquiéta. Elle regarda autour d'elle et ne vit personne. Tout cela était pour le moins étrange pour un soir de Nouvel An. La jeune fille eut sa curiosité piquée au vif et cala donc sa tête contre la porte et écouta ce qu'il s'y passait lorsque des pas se dirigèrent vers sa position et elle roula sur le côté juste avant que la porte s'ouvre. Pas le temps d'entendre grand chose. La Deuxième Année risqua donc une tête à l'intérieur et vit un homme à l'allure fantomatique en position de force face à une jeune fille en pleurs. Mad décide de prendre ses tripes en main et s'approche de la jeune fille. Elle voit une demoiselle charmante qui a l'air d'avoir aux alentours de 15 ans. C'est étrange de la voir si faible mais la Deuxième Année s'agenouilla sans se laisser intimider ni par l'un ni par l'autre et dit, d'un ton tendre et calme :

- Auriez vous besoin d'aide ?

A vrai dire, elle se doutait de la réponse mais elle ne voulait pas que la fille en face prenne pour de la pitié son aide véritable. Elle attendit donc sa réponse tout en risquant un regard noir au fantôme, qu'on ne pouvait remarquer.

Comment te dire, ou te faire comprendre, que la Vie n'était qu'un simple Songe ? Un Mensonge, que la Vérité Ronge.
Rire à m'en déchirer les abdos. Brûler nos complexes et nos vieilles pulsions d'ados.
Absente jusqu'au 18 août

 Animation  Des reflets d'or.

RPG ouvert, amusez vous bien !

Ma couleur : #B22222
Vous avez besoin d'un intermédiaire ou médiateur, de conseils, de solutions ? Ma volière vous est ouverte !

 Animation  Des reflets d'or.

Elise devait absolument envoyer cette lettre à ses parents ! Le problème était que nous étions le soir du réveillon, et que devoir faire cette course jusqu'à la volière n'enchantait pas beaucoup la Poufsouffle, surtout qu'elle aurait put être à ce moment là dans sa salle commune, en train de festoyer. Mais non, elle était là, avec cette maudite lettre à la main, montant les escaliers le plus vite qu'elle le pouvait. Mais soudain, elle s'arrêta: elle venait d'entendre d'étranges murmures provenant de l'étage qu'elle venait de  dépasser. Elle aurait du continuer son chemin et faire comme si elle n'avait rien entendu, mais sa curiosité l'emporta et elle s'engagea à pas de loups dans le couloir à présent très sombre. Là, elle comprit à peu près ce qu'il se passait dans la salle, qui devait être celle qui abritait tous les trophées. On distinguait deux voix féminines, et on comprenait très bien que l'atmosphère de la salle aurait put être plus détendue. Les deux femmes se disputaient, mais pourquoi ? Elise n'en savait rien, et même si elle n'aurait du rien savoir, elle continua d'avancer, jusqu'à se rendre compte qu'elle n'était pas la seule curieuse: elle venait de reconnaître la voix de Mad Mal, une fille qu'elle avait rencontré dans une situation aussi étrange celle-là. La Poufsouffle constata après s'être rapprochée qu'elle était elle aussi dans la salle, à genoux à côté d'une jeune fille d'environ quinze ans, en pleurs. La Gryffondor demanda, d'un ton étonnement calme:

- Auriez vous besoin d'aide ?

Elise se dit qu'elle était totalement inutile en restant ainsi, le bouche ouverte, les yeux écarquillés, pendant que Mad s'occupait de tout. Pourtant, elle ne savait pas quoi faire, et elle se contenta de pénétrer dans la salle, pour aller aux côtés des deux filles. Mais en avançant, elle distingua un fantôme, qui n'avait pas l'air extrêmement content, et elle changea de programme; elle se dirigea d'un pas ferme vers lui, et lui demanda, du ton le plus menaçant que possible -qui ne devait pas l'être beaucoup, vu la peur de la Poufsouffle.

- Que lui avez-vous fait ?


Elle n'avait plus qu'à espérer que c'était bien lui qui était le cause de la tristesse de la jeune fille, et non quelqu'un d'autre - ce qui n'était de toutes façon que très peu probable en cette soirée de réveillon.

*Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe !*

 Animation  Des reflets d'or.

June.jpg


June n'avait pas le coeur à la fête, aussi c'était tout naturellement qu'elle s'en alla passer son Nouvel An avec la seule personne qui comptait pour elle, sa cousine Henley. Alors qu'elle était entrée dans la salle des trophées, où elle était sûre de voir la jeune fille, la réaction de cette dernière ne fut pas celle attendue. Quelques dizaines de minutes plus tard, Henley brûlait de colère et June était en pleurs.

June ouvra la porte pour s'en aller, ne souhaitant plus continuer cette conversation. Elle vit deux jeunes filles sur le pas de la porte. La première lui demanda si elle avait besoin d'aide, la deuxième demanda au fantôme ce qu'elle avait bien pu lui faire. June regarda les deux arrivantes avec de grands yeux embués de larmes. Henley se cacha derrière une étagère. Elle était trop timide pour s'exposer ainsi à des inconnues.


"Non, ça va..." dit June sans grande conviction dans la voix. "Elle ne m'a rien fait, on s'est juste disputé."

Ma couleur : #B22222
Vous avez besoin d'un intermédiaire ou médiateur, de conseils, de solutions ? Ma volière vous est ouverte !

 Animation  Des reflets d'or.

Le fantôme, une fille assez jeune, ne répondit pas à la question d'Elise, mais alla se cacher derrière une étagère. La Poufsouffle l'avait peut être effrayée, mais cette hypothèse était sûrement fausse, car un fantôme ne pouvait pas être effrayé par une petite deuxième année qui n'était elle même pas très rassurée. La fille en pleurs répondit aux deux élèves, d'un ton tout de même pas très sûr:

"Non, ça va...Elle ne m'a rien fait, on s'est juste disputé."

Se disputer avec un fantôme le jour du réveillon ! C'était une drôle d'idée mais bon, elle avait peut être des problèmes plus importants que le réveillon...mais la Poufsouffle, comme toujours, ne put s'empêcher d'en savoir plus,  et elle continua avec ses questions:

"Mais pourquoi est ce que vous êtes allées dans cette salle ?"

*Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe !*

 Animation  Des reflets d'or.

June.jpg


La question de la jeune fille laissa June désemparée et elle ne parvint pas à empêcher les larmes de couler en abondance sur ses joues. Elle baissa la tête pour masquer son visage avec ses cheveux.

" C'est parce qu'il contient des souvenirs", répond-t-elle doucement.

Le fantôme s'agita et traversa la pièce pour se réfugier derrière une armoire plus proche de l'échange. Henley se mit alors à chuchoter d'un ton furieux.

" Ce ne sont pas tes souvenirs, ce sont les miens. Tu n'as rien à faire là. Va t'en."

June se raidit et releva la tête en direction des élèves en face d'elle, ses yeux brillants de colère et de douleur. Elle aimerait dire quelque chose, mais aucun mot ne franchit ses lèvres. 

Poursuiveur des Frelons
*Le souffle des poufsouffles jamais ne s'étouffe*
2eme année RP

 Animation  Des reflets d'or.

Elise n'aurait pas du poser cette question, car la jeune fille recommença à faire couler des larmes, qui s'étaient pourtant arrêtées, et essaya de les cacher par ses longs et épais cheveux, mais la Poufsouffle l'avait vu, et elle s'apprêtait à s'excuse quand l'autre répondit:

" C'est parce qu'il contient des souvenirs"

C'était une phrase assez mystérieuse qu'Elise ne comprenait pas. Quels souvenirs ? Oui, toutes ces coupes étaient en quelque sorte l'histoire de Poudlard, mais de là à se disputer pour cela, elle ne comprenait pas ! Elle voulu reprendre la parole pour demander des explications, mais le fantôme changea soudainement d'emplacement et alla se cacher derrière une armoire plus près de la Poufsouffle, de la Gryffondor et de l'autre jeune fille. Elle chuchota quelque chose, probablement à l'intention de l'inconnue, mais Elise pu quand même entendre quelques mots:

" ...tes souvenirs...les miens...rien à faire...va t'en."


A l'entente de ces mots, qui parurent lui faire du mal, la fille leva la tête vers les deux élèves, et Elise distingua un regard plein de douleur et de rage. Elle essaya de dire quelque chose, mais rien ne sortit de sa bouche. La Poufsouffle essaya de l'aider, mais se ravisa, évitant de la blesser une seconde fois, et lui demanda simplement:

"Ca va aller ? Tu veux que nous partions ?"

*Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe !*

 Animation  Des reflets d'or.

June.jpg


June lança un regard au fantôme avant de s’intéresser à nouveau aux deux élèves. Elle était en colère mais surtout contre elle, contre son impuissance à arracher sa cousine de sa contemplation morbide. Lorsque la jeune fille aux couleurs de Poufsouffle lui demanda si ça allait, elle ne sut que répondre. Et quand elle lui proposa de partir, elle souhaita la suivre. Mais ça aurait été trop facile. Elle planta son regard dans celui, à demi-caché par l'armoire, de sa cousine.

Elle éluda alors l'interrogation de l'élève pour en poser une autre.

"Ne pensez-vous pas que la veille d'une nouvelle année, il faut tout faire pour rester auprès de sa famille ? Même si celle-ci veut vous éloigner ?" demanda-t-elle sans les regarder.

Poursuiveur des Frelons
*Le souffle des poufsouffles jamais ne s'étouffe*
2eme année RP

 Animation  Des reflets d'or.

Avant de regarder les deux élèves, la jeune fille tourna la tête vers le fantôme, puis regarda Elise quand celle-ci posait sa question. L'inconnue jeta un regard envieux vers la Poufsouffle, puis planta son regard dans celui du fantôme, qui était toujours derrière l'armoire. Elle répondit ainsi à la petite rousse, posant elle aussi des questions:

"Ne pensez-vous pas que la veille d'une nouvelle année, il faut tout faire pour rester auprès de sa famille ? Même si celle-ci veut vous éloigner ?"

Elle comprenait, bien sûr, même très bien: elle même ne pouvait pas passer le réveillon avec sa famille, et elle en avait d'ailleurs été rendue très triste. Mais là, il n'y avait personne ! Mad n'était pas de sa famille, à ce qu'elle sache, et elle non plus...sauf si la "famille" dont elle parlait était le fantôme...oui, mais elle ne se disputerait tout de même pas avec elle ! Enfin, tout était possible. La deuxième année questionna encore une fois l'inconnue:

"Ce fantôme fait donc partie de votre famille ?"

Elle alternait entre le vouvoiement et le tutoiement, sûrement parce qu'elle n'était pas très à l'aise: depuis qu'elle était arrivée dans cette salle, elle n'avait pas arrêté de se balancer d'un pied sur l'autre, et de plier sa lettre dans tous les sens...zut ! Il fallait qu'elle l'envoye, sinon, elle n'arriverai jamais à temps ! Oubliant sa curiosité, elle dit précipitamment:

"Je suis désolée, mais il faut que j'y aille...Bonne année !"

Elle était encore plus mal à l'aise, et elle ne savait même plus pourquoi. Elle se retourné, et partit en courant envoyer sa lettre.

*Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe !*

 Animation  Des reflets d'or.

June.jpg


June regardai la jeune fille s'enfuir à toute jambe une lettre pliée et repliée dans à la main. L'évocation de la famille semblait avoir été comme un électrochoc pour elle. D'une certaine façon, cela répondit à sa question. La famille d'abord. Qu'elle soit loin ou fantôme, on se devait d'être présent pour elle. Elle remercia silencieusement son interlocutrice pour le message inconscient qu'elle venait de lui faire passer et referma la porte de la salle des trophées. Elle s'approcha alors de la coupe où le nom de Henley figurait et resta devant en silence. Sa cousine ne saurait la chasser. Et quoiqu'il advienne, elle resterait près d'elle pour cette nuit qui annonçait la nouvelle année.

-------

Merci pour votre participation, j'espère que l'animation vous aura plu.

Poursuiveur des Frelons
*Le souffle des poufsouffles jamais ne s'étouffe*
2eme année RP