Grande salle

Inscription
Connexion

Toast et investigation  PV 

Je me levais et me préparait, extrêmement songeuse. Depuis quelques jours quelque chose me turlupinait et je ne savais pas comment faire. Je ne voulais pas aggraver la situation donc je me taisais mais un jour cela allait mal finir, j’en étais certaine. Alors je prenais mes affaires, je pris ma décision, j’allais en parler à Ambre ou Elina. L’une d’elle saurait m’aider. Déterminée par ma décision, je me dépêchais de descendre dans la Grande Salle pour ne pas les rater, et surtout arrivé avant Maggy, car c’était bien d’elle qu’il s’agissait. Tout en rentrant dans la Grande Salle, je cherchais du regard l’une de nos préfètes tout en cherchant comment j’allais aborder cela, les explications que je donnerais. Soudain, mon regard capta Elina et je me dirigeais vers elle à grands pas pour l’interpeller. Alors qu’elle allait enfourner dans sa bouche un toast avec du bacon, je lui tapotais doucement sur l’épaule pour l’interpeller.

- Elina, excuse-moi de te déranger mais j’ai besoin de te parler de toute urgence.

M’installant à côté d’elle, je lui expliquais toute la situation concernant Maggy. Ses cernes, ses regards derrière son épaule en permanence, les rumeurs qui circulaient, sa tension évidente et surtout mes inquiétudes la concernant. D’habitude Maggy respirait la joie de vivre mais là elle était éteinte, et ce n’était pas normal du tout, du moins à mon humble avis. Et surtout ça m’attristait de la savoir dans cet état snas pouvoir l’aider. J’aurais pu demander à notre DDM ou que sais je, mais je me disais qu’Elina aurait plus d’impact qu’un adulte, et saurait mieux recueillir les confidences de notre camarade à l’apparence malheureuse.

Rédactrice en Chef à l'Hufflepost
Responsable du dortoir fille de Poufsouffle
Le souffle de Poufsouffle jamais ne s'étouffe.

Toast et investigation  PV 

Ce matin là, Elina avait eu un peu plus de mal à se lever qu'à l'accoutumée. Pas de balade matinale dans le parc pour aujourd'hui. Il faut dire que ces dernier temps, les infractions nocturnes s'étaient multipliées l'obligeant à veiller plus que nécessaire. La conséquence de tout ça, c'est qu'elle se trouvait maintenant devant son petit déjeuner et beurrait des toasts avec peu de conviction. Même son chocolat au lait n'avait pas encore réussit à la réveiller totalement. Elle était sur le point de croquer dans un toast avec du bacon quand elle reçu une tape sur l'épaule.

« Elina, excuse-moi de te déranger mais j’ai besoin de te parler de toute urgence. »

Allons bon. Elle n'avait même plus besoin de faire des rondes pour trouver des ennuis. Reposant son toast, elle se tourna vers la personne qui venait de l'empêcher de le grignoter. Il s'agissait d'Isobel qui s'assit immédiatement à côté d'elle. Au vu de son air songeur, il y avait vraiment une urgence. Elle prêta donc une oreille attentive à Isobel malgré son avis d'aller se rendormir. Visiblement, c'est l'attitude de Maggy qui inquiétait sa collègue. Il est vrai qu'elle lui avait semblé plutôt préoccupée ces derniers temps, mais comme elle n'avait pas de cours en commun avec Maggy et qu'elle avait ses propres préoccupations, elle était moins à même de s'en rendre compte qu'Isobel. Malgré tout, Isobel ne connaissait pas la cause de ce changement radical d'attitude. Il ne restait donc qu'une chose à faire.

« Bien, quand elle arrivera, il va falloir la faire parler, sinon ça va nous prendre un temps fou pour savoir ce qui lui arrive. »

Elina lança un regard de regret à son petit déjeuner. Elle n'allait pas pouvoir en profiter comme elle l'aurait voulu. Mais soit, elle se rattraperait une autre fois. Elle pourrait toujours se consoler en tentant d'attraper des caries en s'autorisant une gourmandise en forme de grenouille.

Reducio
Les mots soulignés sont pour le concoure d'avaleurs de chocogrenouilles.

¤ Finisseuse des Frelons ¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤ Sixième année RPG ¤ Rédactrice ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~

Toast et investigation  PV 

Ce matin , les yeux de Maggy étaient comme tous les autres depuis quelques semaines, cernés de gros traits noirs/violets. Ce n'était pas dû aux examens qui étaient maintenant très proches, loin de là. Elle arriva devant la Grande salle. Celle-ci était pleine d'élèves et de professeurs, ravis de prendre leur petit déjeuné. Mais ce n'était pas la cas de Maggy. Elle s'apprêta à faire demi-tour, à aller s'isoler, mais son ventre n'était pas de cet avis. Elle avança donc au milieux des quatre grandes tables en baissant la tête et regardant ses pieds. Ce n'est quand arrivant à la table de Poufsouffle, qu'elle s'autorisa à lever le regard pour regarder vers la table de Griffondor, avec un air dégouté. Elle trouva une place libre en face d'Isobel et d'Elina. Les deux filles semblaient venir de finir une discussion animée. Maggy essaya de paraître le plus enjouée en beurrant sa tartine de confiture. Elle leur demanda :

"Hello ! Vous allez bien ? Je trouve qu'il fait beau aujourd'hui ! J'ai hâte de passer les examens, ils me fatiguent !"

Elle se pencha légèrement sur le côté de façon à pouvoir apercevoir la table de Griffondor. Mais LA personne n'était pas encore présente. La jeune Poufsouffle reporta son attention sur ses deux ainées en souriant. Depuis cet incident dans les couloirs, elle faisait tout pour essayer de ne pas monter son changement d'attitude soudain. Elle souriait presque tout le temps, mais dès qu'elle se retrouvait seule, elle tremblait et sursautait à chaque mouvements inconnus. Elle ne dormait presque plus la nuit et tout ça, à cause d'un simple élève ! Elle ne révisait plus non plus, ce qui était plutôt dangereux à l'approche de ses examens de fins d'année. Elle ne répondait plus aux hiboux de sa famille, bref, elle était en une sorte de dépression, seule et étouffée par ce secret qui était trop lourd pour ses frêles épaules. Elle plongea sa tartine dans sa bouche et commença à manger en attendant la réponses des deux filles.

!Arthur Grimms!
*Le souffle de Poufsouffle, jamais ne s'étouffe!*

Toast et investigation  PV 

Je fus soulagé qu’Elina accepte ma demande, tout en étant gênée de l’interrompre en plein milieu de son petit déjeuner. Il est vrai qu’avec son rôle de préfète elle ne devait pas souvent profiter de moment calme où on la laissait en paix. Maintenant que j’avais mon alliée, il me fallait ma proie, Maggy. Justement celle-ci arrivait, en piteuse état comme ces derniers jours. Je me demandais même si elle n’avait pas le dessous des yeux un peu plus violet qu’hier soir. Je me levais pour la rejoindre quand je vis qu’elle allait faire demi-tour avant de finalement de me rasseoir car elle semblait avoir changé d’avis et se dirigeais vers nous. Je l’observais et grimaça quand je vis qu’elle regardait vers la table derrière nous, celle de Gyrffondor avec un air pas très amical. Ainsi la rumeur était vraie, un Gryffondor l’embêtait un peu trop. Mais je voulais qu’elle nous le dise d’elle-même. Après tout, elle était la principale intéressée. Je me contentai juste de lui sourire quand elle prit place en face de nous, la laissant tartiner sa tartine avant de prendre la parole. Elle regarda encore une fois vers la table des rouges, semblant chercher quelqu’un du regard. C'était clair, notre amie n'avait pas l'esprit libre de toute contrariété.

- Bonjour Maggy. Moi ça va bien mais on ne peut pas vraiment en dire autant que toi. Tu as l’air tellement fatiguée.


Je grimaçais, ne sachant pas comment aborder le sujet sans la brusquer. Elle pouvait le prendre mal qu’on veuille l’aider et se braquer. Sauf que ce n’était pas notre intention première avec Elina. En désespoir de cause, je lançais un regard à celle-ci, lui demandant si elle ne pouvait pas m’aider.

Rédactrice en Chef à l'Hufflepost
Responsable du dortoir fille de Poufsouffle
Le souffle de Poufsouffle jamais ne s'étouffe.

Toast et investigation  PV 

Quand Maggy s'assit en face d'elles, épargnant aux deux jeunes filles de devoir lui tendre une embuscade. Elina pu constater que ses cernes s'étaient encore développées. La jeune fille ne semblait pas au mieux de sa forme, mais elle fit quand même l'effort de paraître enjouée tandis qu'elle beurrait une tartine de confiture ? Drôle d'idée que d'essayer de rajouter du beurre par dessus la confiture... D'autant plus que la tentative n'était pas couronnée de succès. Décidément, quelque chose ne tournait vraiment pas rond.

"Hello ! Vous allez bien ? Je trouve qu'il fait beau aujourd'hui ! J'ai hâte de passer les examens, ils me fatiguent !"

Sur ce, elle jeta un regard vers la table des Gryffondor avant de lâcher un petit soupir de soulagement. *Effectivement, il y a quelque chose qui ne tourne pas rond...* Se retournant vers Elina et Isobel, Maggy leur adressa un sourire avant de commencer à déguster sa tartine de confiture passablement beurrée. Elina adressa à Isobel un regard inquiet. Elle ne s'était visiblement pas alarmée pour rien. Isobel tenta d'ailleurs une première approche.

« Bonjour Maggy. Moi ça va bien mais on ne peut pas vraiment en dire autant que toi. Tu as l’air tellement fatiguée. »

Elina avait l'impression qu'elles tentaient d'amadouer un animal sauvage qui aurait pu mordre et s'enfuir au premier geste brusque. Captant le regard qu'Isobel lui lançait, Elina tenta d'amener la chose aussi doucement que possible.


« Bonjour Maggy. Je compatît, les examens ce n'est jamais une partie de plaisir. Mais tu as l'air vraiment épuisée tu sais ? Tu devrais demander une potion de sommeil sans rêve à l'infirmière si tu n'arrive pas à dormir. D'autant plus que tu ne travaillera pas efficacement si tu es aussi fatiguée. »

Elina avait fait semblant de mordre à l'hameçon en acceptant la thèse de la fatigue dû aux examens. Il lui restait à passer en douceur à ce qui l'intéressait vraiment et à ce qu'elle soupçonnait. A moins que la douceur ne soit pas le meilleur moyen de s'y prendre. Devait-elle tenter de la prendre la main dans le sac ?

« Tu as toujours eu de bonnes notes il me semble. Alors tu ne devrais pas trop t'en faire pour ça. Au fait, il y a un première année qui te cherchait tout à l'heure, mais je crois qu'il vient de partir. »

Maggy allait-elle vendre la mèche ? Allait-elle se trahir ? Tendue comme elle l'était, il ne devait pas être trop difficile de l'amener à dire la vérité, toute la vérité. Elina continua de l'observer tout en croquant finalement dans son toast, attentive au moindre tressaillement. Histoire de ne pas laisser Maggy deviner où elle voulait en venir, elle décida de faire diversion. La préfète farfouilla un instant dans son sac jusqu'à trouver la grenouille qu'elle cherchait. Posant la chocogrenouille devant Maggy elle lui dit :

« Tu devrais manger quelque chose de sucré pour retrouver de l'énergie. Dans ton cas, ce n'est pas de la gourmandise ! Tu peux toujours la garder pour plus tard si tu ne te sens pas bien. »

Ce n'est pas avec une chocogrenouille qu'elle attraperait des caries et savoir ce que cachait Maggy ne suffirait pas à régler le problème. La santé de sa collègue l'inquiétait tout autant.

Reducio
Les mots soulignés sont pour le concours d'avaleurs de chocogrenouilles.

¤ Finisseuse des Frelons ¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤ Sixième année RPG ¤ Rédactrice ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~

Toast et investigation  PV 

Maggy avala sa tartine et trouva qu'elle avait un goût étrange. Elle dégluti difficilement mais essaya de ne rien laisser paraître. Quelle idée de mettre de la confiture puis du beurre ? L'inverse est tout à fait acceptable mais pas cette combinaison là.

"Bonjour Maggy. Moi ça va bien mais on ne peut pas vraiment en dire autant que toi. Tu as l’air tellement fatiguée."

A la suite de ses paroles, Isobel fit une petite moue et lança un regard suppliant à Elina. Quelque chose se tramait entre les deux filles. Elle les regarda, pleine de soupçons. Mais Elina changea de sujet, ce qui fit le plus grand bien à Maggy.

« Bonjour Maggy. Je compatît, les examens ce n'est jamais une partie de plaisir. Mais tu as l'air vraiment épuisée tu sais ? Tu devrais demander une potion de sommeil sans rêve à l'infirmière si tu n'arrive pas à dormir. D'autant plus que tu ne travaillera pas efficacement si tu es aussi fatiguée. »

Elina ne semblait se douter de rien. Elle compatissait avec le faux alibi de Maggy. Celle-ci sourie pour de vrai depuis plusieurs jours. Elina ne la soupçonnait de rien, ce qui était un peu moins le cas d'Isobel mais elle allait réussir à la convaincre. Mais la préfète lui annonça autre chose qui lui enleva directement son sourire resplendissant.

« Tu as toujours eu de bonnes notes il me semble. Alors tu ne devrais pas trop t'en faire pour ça. Au fait, il y a un première année qui te cherchait tout à l'heure, mais je crois qu'il vient de partir. »

Sa dernière phrase fit comme l'effet d'un coup de poing à Maggy. Elle essaya de passer outre pour n'éveiller aucuns soupçons, mais elle était sur que c'était Lui qui était venue la harceler une foie encore. Sa jambe gauche commença à tressauter et elle du se métriser pour que cela s'arrête. Elle espérait que ses deux ainées n'aurait rien vu. Elle essaye de prendre un air détaché mais sa voix rauque la trahie :

"Oui, je pense que je vais passer à l'infirmerie, j'ai vraiment besoin de sommeil. Qui était ce premier année ? Un Poufsouffle? Il faut qu'il me dise se qu'il me voulait."

Elle reprit du pain et, cette foie, tartina le beurre avant d'étaler la confiture de cerise dessus. Elle se servit un peu de thé et porta sa tasse à ses lèvres.

!Arthur Grimms!
*Le souffle de Poufsouffle, jamais ne s'étouffe!*

Toast et investigation  PV 

Apparemment mon idée ne marcha pas car Maggy ne me répondit pas, se précipitant au contraire sur les paroles d’Elina pour y assentir. C’est vrai que nous avions les examens qui approchait, moi ceux de deuxième année alors que Maggy avait les siens de Première Année. Elina semblait bien se débrouiller et en bonne marche pour la faire avouer donc je pris la décision d’assentir à ses propos pour ne pas compliquer la situation. Je faisais confiance à Elina pour receuillir les confidences de notre camarade.

- Oui c’est vrai que les examens sont difficiles. Mais si tu veux comme j’ai déjà passer les miens, je peux t’aider à réviser. Je t’assure, il n’y a rien de vraiment moldu. Et puis Elina a raison, tu collectionnes les bonnes notes donc ça devrait aller je pense.

J’observais la réaction de Maggy à la mention d’un élève qui la cherchait et cela ne manqua pas. Elle se tendit d’un coup et je sentis plus que vis sa jambe gauche jouer des claquettes sous la table. Cependant cela ne dura pas bien longtemps avant que ça se stoppe et qu’elle retrouve un comportement normal, à l’exception de sa voix qui resta rauque, comme s’il avait encore peur. Après tout cela était certainement le cas, on n’en savait rien dans le fond. Et je n’allais pas améliorer tout cela car je corroborais les faits d’Elina. Il semblerais que nous avions touché le point sensible donc il fallait continuer sur cette foulée pour aider Maggy a vider son sac.


- Non, c’était un Gryffon au vue de son blason. Il nous a dit s’appeler Corentin. Tu l’as manqué de peu, c’est dommage. Il avait l’air très pressé de te voir et déçu que tu ne sois pas là.


Je la regardais, l’air sincèrement désolé, même si ce n’était pas pour la même raison. J’espérais qu’elle allait nous avouer ce qui la tracassait. Prenant verre de jus de fruit, j’en bus une gorgée avant de reposer mon verre et prendre moi aussi une tartine que je couvris de confiture.

Rédactrice en Chef à l'Hufflepost
Responsable du dortoir fille de Poufsouffle
Le souffle de Poufsouffle jamais ne s'étouffe.

Toast et investigation  PV 

Comme Elina s'y attendait, Maggy réagit à la mention d'un première année la cherchant. Elle avait beau essayer de garder un air détaché, sa réaction n'échappa pas à la préfète. On aurait pu croire qu'elle avait trouvé une grenouille, bien vivante celle-là, dans son thé. Quand Maggy repris la parole, sa voie roque ne fut qu'une confirmation de plus pour la quatrième année qu'elle avait touché juste.

"Oui, je pense que je vais passer à l'infirmerie, j'ai vraiment besoin de sommeil. Qui était ce premier année ? Un Poufsouffle? Il faut qu'il me dise se qu'il me voulait."

Maggy ne semblait pas prête à lâcher le morceau. Elle essayait de se renseigner tout en faisant mine de partir dans la mauvaise direction. Pour essayer de se donner contenant, elle se remis à tartiner quelques toasts. Selon les règles de l'art cette fois. Pour Elina, cela voulait dire qu'elle était plus attentive et donc davantage sur ses gardes. Tandis que Maggy buvait son thé, ce fut à ce moment la que Isobel passa elle aussi à l'attaque.

«  Oui c’est vrai que les examens sont difficiles. Mais si tu veux comme j’ai déjà passer les miens, je peux t’aider à réviser. Je t’assure, il n’y a rien de vraiment moldu. Et puis Elina a raison, tu collectionnes les bonnes notes donc ça devrait aller je pense. »

Jusque là tout allait bien. Isobel ne l'avait pas ramené sur la défensive et Elina espérait que cela continuerait. Après un temps de silence, son acolyte ajouta :


« Non, c’était un Gryffon au vue de son blason. Il nous a dit s’appeler Corentin. Tu l’as manqué de peu, c’est dommage. Il avait l’air très pressé de te voir et déçu que tu ne sois pas là. »

Elina retint une grimace, elle craignait que Isobel ne soit allé un peu vite et que Maggy ne se referme comme une huître. Le temps de réfléchir un instant à comment forcer les confidence de la première année, Elina avala quelques bouchées de toast et une gorgée de son chocolat chaud. Finalement, la quatrième année décida de garder le silence pour voir comment Maggy allait réagir à la perche que lui avait tendu Isobel. Elina se contenta donc de céder à sa gourmandise et de s'autoriser à ajouter un scone à son petit déjeuner. Ceux-ci ne contenais pas assez de sucre pour qu'elle s'inquiète d'une éventuelle carie.

Reducio
Les mots soulignés sont pour le concours d'avaleurs de chocogrenouilles.

¤ Finisseuse des Frelons ¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤ Sixième année RPG ¤ Rédactrice ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~

Toast et investigation  PV 

Le liquide coula dans la gorge de Maggy et la réchauffa. Elle écouta Isobel parler des examens :

«  Oui c’est vrai que les examens sont difficiles. Mais si tu veux comme j’ai déjà passer les miens, je peux t’aider à réviser. Je t’assure, il n’y a rien de vraiment Moldu. Et puis Elina a raison, tu collectionnes les bonnes notes donc ça devrait aller je pense. »

Maggy était plus que ravie de la proposition de son ainée. Elle lui adressa un grand sourire et attendit qu'Isobel continu. Mais ce n'était pas la suite que la jeune Thompson avait prévue. Elle failli s'étouffer avec son thé et essaya de cacher ça avec un quinte de toux, mais elle savait que c'était trop tard.

« Non, c’était un Gryffon au vue de son blason. Il nous a dit s’appeler Corentin. Tu l’as manqué de peu, c’est dommage. Il avait l’air très pressé de te voir et déçu que tu ne sois pas là. »

Elles savaient. Elles savaient se qui se passait avec Corentin. Maggy allait devoirs leur avouer. Bizarrement, cette pensée l'effraya un peu mais la rassura aussi. Elle allait enfin pouvoir évacuer un petit peu la tension qu'elle avait sur les épaules. Elina ne dit rien. Elle bu son chocolat chaud en silence. Maggy comprit que c'était à elle de parler. Sa vue se troubla légèrement, et les larmes coulèrent sur ses joues. Elle les essuya du revers de la main, elle ne voulait pas se sentir faible, même si elle l'était. Elle inspira un grand coup et pris doucement la parole :

"Vous savez ? Hein? Vous en avez entendu parler ? De toutes façon, tout le monde parle que de lui et de sa ''drague''. Depuis quelques temps, il m'envoie des hiboux comme quoi je suis l'amour de sa vie. Mais ce n'est pas du tout réciproque. A force de vouloir être gentille, il croit que les sentiments sont les même de mon côté, alors qu'ils sont opposés. Mais je me suis renfermée sur ce secret et je l'ai laissé me bouffer de l'intérieur."

Elle baissa la tête, gênée et troublée; En révélant la situation dans laquelle elle se trouvait, un gros poids s'envola. Maggy posa ses coudes sur la table et laissa son front reposer sur ses mains. Elle n'avait pas voulu tout ça. Ce qu'elle voulait, c'est une première année normale avec toutes les nouvelles connaissances qu'elle avait fait, sans embrouille ni couple. Quand d'autres larmes glissèrent sur ses joues, elle ne fit rien pour les arrêter, elle attendait la réaction des filles.

!Arthur Grimms!
*Le souffle de Poufsouffle, jamais ne s'étouffe!*

Toast et investigation  PV 

Je vis Elina retenir une grimace, ne laissant s’échapper qu’un léger rictus. J’avais peut être un peu trop foncé dans le tas en fait. Mais je voulais aider Maggy au mieux donc je pensais que la manière la plus simple était de lui tendre une perche. Et elle saisis cette perche, à ma grande satisfaction. Enfin, en manquant de s’étouffer avec son thé, ce qui est un peu moins bien avouons-le. Ainsi nous allions pouvoir l’aider. Par contre ça m’arracha un peu le cœur de voir Maggy pleurer, je n’avais qu’une envie, la consoler. Avisant la place vide à côté d’elle, je me mis en tête de la rejoindre. Et comme nous étions au milieu de la table des Poufsouffle, il serait trop long de faire le tour. Sortant ma baguette, je me lançais un sortilège de Lévitation, Miss Kieffer serait contente de ma réussite, avant de faire la brasse dans les airs pour passer au-dessus de la table, atterrissant à côté de Maggy que je pris dans mes bras. Durant mon périple je m'attirais des rires et des applaudissements, nos camarades étant amusé par ma performance de haut vol.

- Oui nous savons Maggy. Nous connaissons sa réputation de Don Juan. Et cela se voit que tu es miné par ça.

Je caressais doucement ses cheveux dans un geste d’apaisement avant de la laisser s’appuyer contre la table, me contentant de caresser son dos pour lui montrer que nous étions là pour elle.

- Tu es une personne adorable donc peut-être qu’il pense qu’il a une chance avec toi. Tu lui as dis ce que tu ressentais, cette impression d’étouffement ? Car là tu as mauvaises mine et tes résultats pourraient en patir.

Je lui relevais doucement le visage pour lui sourire, essayant de lui remonter le moral comme je le pouvais. Je n’étais pas très douée pour consoler, du moins je n’avais jamais eu l’occasion de développer ce talent.

Rédactrice en Chef à l'Hufflepost
Responsable du dortoir fille de Poufsouffle
Le souffle de Poufsouffle jamais ne s'étouffe.

Toast et investigation  PV 

Quand Isobel mentionna Corentin, Maggy manqua de s'étouffer avec son thé. Elle eut ensuite l'air paniquée avant de retrouver une expression résolue. Peut-être avait-elle finalement décidé de parler voyant que ses interrogatrices soupçonnait déjà les faits ? Ou alors elle avait pris la ferme résolution de les envoyer paître. Quand les larmes de Maggy se mirent à couler pour dessiner des sillons sur ses joues, Elina reposa son bol. En face d'elle, Maggy avait commencé son récit :

"Vous savez ? Hein? Vous en avez entendu parler ? De toutes façon, tout le monde parle que de lui et de sa ''drague''. Depuis quelques temps, il m'envoie des hiboux comme quoi je suis l'amour de sa vie. Mais ce n'est pas du tout réciproque. A force de vouloir être gentille, il croit que les sentiments sont les même de mon côté, alors qu'ils sont opposés. Mais je me suis renfermée sur ce secret et je l'ai laissé me bouffer de l'intérieur."


Allons bon, c'était donc ça la cause de ce malaise ? Cela pouvait sembler étrange, mais parfois, il valait mieux prendre le risque de blesser quelqu'un pour éviter que la situation ne s'envenime. Cela dit, elle pouvait comprendre que la peur de blesser autrui puisse finir dans une telle impasse. De toute évidence, Maggy était trop gentille pour son propre bien. Le fait de parler sembla alléger un peu le fardeau pesant sur ses épaules. Quand elle mis sa tête entre ses bras et se mis à pleurer pour de bon, Isobel se leva pour prendre la place vide à côté d'elle. Mais comme Isobel ne pouvait pas faire les choses simplement, elle se mit en lévitation pour brasser l'aire au dessus de la table et atteindre son objectif. Cette manière de faire ridicule il faut bien le dire, aurait peut-être le bon côté de rendre le sourire à Maggy ne serait-ce qu'un instant. Isobel ressemblait assez à une grenouille faisant de la brasse. Arrivée à destination, non sans avoir attiré les regard de toute la tablée, Isobel repris la parole en caressant les cheveux de Maggy.

« Oui nous savons Maggy. Nous connaissons sa réputation de Don Juan. Et cela se voit que tu es miné par ça. Tu es une personne adorable donc peut-être qu’il pense qu’il a une chance avec toi. Tu lui as dis ce que tu ressentais, cette impression d’étouffement ? Car là tu as mauvaises mine et tes résultats pourraient en pâtir. »

Ayant laissé à Isobel le temps de s'exprimer, Elina pris de nouveaux la parole :

« Je peux comprendre que tu ne veuille pas blesser quelqu'un, mais si tu laisse les choses dans l'état, ce sera pire et vous serez blessés tous les deux. Explique lui comment toi tu voit les choses. S'il ne veut pas comprendre, alors nous serons là pour t'aider. Mais il serait mieux que ce soit toi qui règle ce malentendu. »

Cela dit, Elina jeta un coup d'oeil peu amène à un autre élève qui semblait ne jamais venir à bout de sa gourmandise et qui émettait des bruits de mastication assez dérangeants. Elle espérait qu'au moins il se brossait bien les dents parce qu'avec toutes les sucreries qu'il ingurgitait, il aurait à coup sûr des caries.

Reducio
Les mots soulignés sont pour le concours d'avaleurs de chocogrenouilles.

¤ Finisseuse des Frelons ¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤ Sixième année RPG ¤ Rédactrice ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~

Toast et investigation  PV 

Ses paumes de mains étaient glacés. Elle hoqueta et essaya de stopper ses larmes. Soudain la place libre à côte d'elle fut occupée. En effet, Isobel avait lévité de sa place, de l'autre côté de la table pour venir s'assoir auprès de la première année. Elle lui caressa les cheveux tendrement. Ce geste fit du bien à Maggy. Sa mère l'avait consolé pendant des heures comme ça lors de la mort de Fatima. Elle réussit à presque refouler ses larmes quand Isobel pris la parole.

"Oui nous savons Maggy. Nous connaissons sa réputation de Don Juan. Et cela se voit que tu es miné par ça. Tu es une personne adorable donc peut-être qu’il pense qu’il a une chance avec toi. Tu lui as dis ce que tu ressentais, cette impression d’étouffement ? Car là tu as mauvaises mine et tes résultats pourraient en pâtir."

De nouvelles larmes roulèrent sur le visage de la jeune Poufsouffle. C'était maintenant des larmes de tristesse mélangées à des larmes de reconnaissances. Et les deuxièmes coulèrent encore plus lorsqu'Elina rompit à son tour le silence (enfin entre les trois filles ).

" Je peux comprendre que tu ne veuille pas blesser quelqu'un, mais si tu laisse les choses dans l'état, ce sera pire et vous serez blessés tous les deux. Explique lui comment toi tu voit les choses. S'il ne veut pas comprendre, alors nous serons là pour t'aider. Mais il serait mieux que ce soit toi qui règle ce malentendu."

Maggy inspira un grand coup et affronta le regard de ses ainées. Tout d'abord, elle regarda sa préfète en chef. Ses yeux étaient d'une couleur indéfinissable. Elle était tombée sur une, non deux belles personnes. Elle se tourna vers Isobel et la fixa de la même façon. Ces deux filles étaient des perles, il ne fallait qu'elles changent. La Thompson avait eu de la chance de tomber sur deux aussi gentilles personnes avec un aussi bon cœur. Elle les remercia avec toute la sincérité dont elle était capable.

"Merci les filles !Ca ma vraiment fait du bien de vous parlez, de me confier. Je vais aller lui parler et mettre les choses au clair avec lui. En tout cas, si vous avez besoin d'aide pour quoi que se soit, n'hésiter pas ! Encore merci!

Elle leur adressa un sourire resplendissant même si ses yeux était emplis de larmes. Elle se leva et partis à la recherche de ce Corentin Heartfire, pour lui expliquer clairement ses quatre vérités.


Reducio
Par décision commune RPG fini

!Arthur Grimms!
*Le souffle de Poufsouffle, jamais ne s'étouffe!*

Toast et investigation  PV 

Cela me blessait de faire pleurer Maggy, mais dans le fond elle en avait besoin. Avec Elina on l'avais certes poussé dans ses retranchements mais ainsi elle s'était confié à nous, avait vidé son sac et on avait pu la confier. Un bien pour un mal, non ? Elina ne tarda pas à appuyer mes paroles, la rassurant comme quoi son comportement était le mieux. Notre Maggy lacha un long soupir, comme pour tout vider, faire le vide et pouvoir repartir de bon pied. Après tout c'est ce qu'elle s’apprêtait à faire non ? Elle allait s'expliquer avec notre Don Juan, ce qui lui permettrais d'oter un poids et elle serait plus sereine. Elle nous observa tour à tour et je lui souris doucement, comme pour l'encourager. Enfin, elle nous remercia avant de se lever du banc, bien décidé à parler à Corentin et lui expliquer la situation. Je me retins de l'applaudir, mais j'était de tout coeur derrière elle, prête à la soutenir mentalement. La regardant partir, j'attendis qu'elle passe les portes de la Grande Salle avant de rejoindre ma place au côté d'ELina, lévitant et nageant à nouveau, ne voulant toujours pas faire le tour de la table pour retrouver ma place. M'asseyant, je fis un calin à ma préfête pour la remercier de son aide. Sans elle, je ne sais pas si j'aurais réussi. Elle avait été beaucoup plus diplomate que moi. Lui souriant, je me levais à mon tour.

- Je vais te laisser finir de manger, on se retrouve plus tard ?

Je saluais d'autre élèves avant d'aller plus loin rejoindre certains camarades qui étaient en pleines discutions. Je devais médire avec eux sur certains de nos professeurs, c'était le rituel du matin.

Rédactrice en Chef à l'Hufflepost
Responsable du dortoir fille de Poufsouffle
Le souffle de Poufsouffle jamais ne s'étouffe.