Grande salle

Inscription
Connexion

Merveilles et pensées à la Table du Déjeuner.  PV : Maya 

Maya avait décidé de se lever tôt ce matin là. Son nouveau réveil-matin fonctionnant à merveille, elle se leva le plus discrètement de son lit à baldaquin pour aller se préparer dans la salle de bain, tâchant de ne pas réveiller la plupart de ses camarades de chambre qui dormaient encore. Une fois prête elle descendit en salle commune, regardant au passage les nouveautés affichées sur le grand tableau. Il y en avait déjà énormément et l'une d'entre elles attira plus particulièrement son attention. Il y était écrit « l'équipe de journaliste est toujours à la recherche de nouveaux membres ! Pour postuler n'hésitez pas à contacter Miss Rose Adams ». *ça à l'air cool de faire partit d'un club de journalisme*, pensa-t-elle. *Et puis cela pourrait me permettre de tisser des liens avec d'autres Serdaigles, qui sait ?* Quittant la salle commune avec cette idée en tête, elle descendit les escaliers, croisant au passage quelques élèves. Maya ne pouvait s'empêcher d'exprimer une pointe de fierté avec son écusson bleu et bronze représentant un aigle, emblème de sa maison. Même le lendemain de la répartition, elle n'en revenait toujours pas d'avoir été répartie à Serdaigle pour son plus grand bonheur. La veille elle avait fait le point des principales caractéristiques pour entrer dans cette maison et avait constaté constaté qu'il lui en manquait une qui, pour elle, était indispensable : l'érudition. Bien que Maya s'était prise de passion pour la lecture depuis son plus jeune âge, si quelque chose l'énervait bien, c'était rester sur sa chaise et noter les cours en attendant que l'heure passe. Maya était intelligente mais n'aimait pas l'école, elle s'y ennuyait et espérait plus que tout que les cours à Poudlard seraient plus mouvementés qu'ils ne le laissaient paraître.

Perdue dans ses pensées, la jeune fille arriva à la Grande Salle qui faisait actuellement office de réfectoire. Apparemment il y avait une dispute entre les préfets de Poufsouffle et Serpentard au sujet du quiditch. Maya n'y prêta pas plus attention et alla s'asseoir à la table de Serdaigle, un peu à l'écart des autres élèves, ne connaissant pratiquement personne de sa maison.
Elle attendait que le déjeuner apparaisse en rêvassant comme à son habitude.
*Il faudra que j’envoie un hibou à Papa et Maman pour leur dire que je suis à Serdaigle et que tout va bien.* se dit Maya tandis que la table se garnissait de plats tous plus appétissants les uns que les autres. *Bah au moins je ne mourrai pas de faim ici !* Rigola-t-elle intérieurement tout en regardant la dispute qui venait de cesser entre les deux préfets.

-Chi troppo vuolfarsi temere, Di rado si fa amare. dit une voix, l'interrompant dans ses pensées.
Que voulait dire cette phrase ? Maya n'en savait rien. Regardant d'un œil interloqué la personne venant de prononcer ces mots, cette dernière ajouta :
-Qui veut trop se faire redouter, n'arrive guère à se faire aimer. C'est Italien. Je me demande comment est-ce qu'ils choisissent leur préfets chez eux !  Expliqua la jeune Serdaigle. Valentina Armani, enchaîna-t-elle dans un sourire, enchantée !
Elle avait l'air sympathique et aussitôt Maya lui répondit du tac au tac.
- Moi c'est Maya Owen ! Puis elle ajouta d'un air faussement dégoûté, Pour choisir les préfets tu dis ? Hé bien j'imagine qu'ils doivent prendre les plus addictes au règlement qui n'éprouvent aucune pitié envers les autres élèves...
Puis elle émit un petit rire en invitant Valentina à s'asseoir à côté d'elle.

-Tu veux de la tarte à la mélasse ? Elle est succulente ! lui demanda-t-elle tout en croquant dans une part bien garnit.

Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent!
De tous les oiseaux, l'aigle est celui qui vole le plus haut -
Ma baguette : 28,4 cm en bois de chêne, contenant une plume de chouette

Merveilles et pensées à la Table du Déjeuner.  PV : Maya 

- Hum ! Délicieux ! S'exclama Valentina. On ne peut pas rêver mieux comme cuisine, on a vraiment de la chance, les Elfes de Maison sont très talentueux ! Sa part de tarte terminée, elle continua : Je ne sais pas toi, mais cet endroit, Poudlard je veux dire (s'expliqua-t-elle aussitôt), m'évoque beaucoup de sentiments heureux.. la sécurité, l'apaisement, la tranquillité.. je m'y sens déjà comme chez moi !

Le fait de se sentir comme chez soi à l'intérieur de ce château, Maya le comprenais parfaitement. Elle même d’ailleurs n'avait pas eu de mal à faire ses marques et à s'imposer au beau milieu des élèves de cette école. Il fallait dire aussi que les Serdaigles l'avaient très bien accueilli. Elle qui pensait que les sorciers de cette maison étaient plutôt froids et antipathiques, elle avait été agréablement surprise de la chaleur qui se dégageait chez les bleu et bronze. L'ambiance en salle commune et dans son dortoir (surtout) ne manquait pas, laissant tout de même place à un peu de sérieux. Après tout, l'excentricité et l'érudition étaient deux caractéristiques à ne pas nier. Cette maison, dans laquelle les sorciers s'entraidaient et travaillaient (dans le principe), ne manquait pas de piquant et cela faisait le bonheur de Maya.

Par contre, que Poudlard soit un lieu sûr et sans danger, cela restait à voir. Les Acromentules, le calamar géant, la forêt interdite remplit de mystères dans laquelle vivent sans doute des loups-garous et d'autres créatures ou encore les différents lieux du château interdits pour des raisons inconnues ne faisaient en aucun cas de Poudlard un lieu sûr. Maya n'avait pas peur de tout cela et était, au contraire, excitée de voir ces recoins et ces monstres qui la fascinaient tant. Et c'était plutôt de cela d'on les autres pouvaient avoir peur, de sa grande curiosité et de son inconscience... La jeune serdaigle avait en effet encore beaucoup à apprendre...

- Malgré la présence de sorciers plus avancés que nous autour pour nous guider, ils ne seront pas toujours là.. C'est pour ça que je pense qu'il est important d'être là pour les autres en Premières Années, de rester soudés...

Soudés. Exactement. C'était ça. Les élèves devaient être soudés, solidaires, un peu comme les Serdaigles.

- Et surtout d'après moi, il ne faut pas que l'on ne reste à notre place de petits nouveaux qui ne savent rien... et d'en apprendre plus que ce à quoi on nous confine.. de découvrir tout par nous-même pour leur prouver que notre génération est proche et que l'on ne compte pas se faire marcher sur la tête par certains qui usent de leurs pouvoirs sur les autres.

En entendant cette dernière phrase, une pensée traversa l'esprit de Maya : Valentina aurait-elle un esprit rebelle ? Cela n'était pas pour déplaire à la jeune fille qui sourit à cette idée. Puis, se versant un bon jus de citrouille bien frais, elle pris un petit moment en le buvant avant de lui répondre.

- Qui usent de leur pouvoir sur les autres ? demanda Maya.

Valentina désigna d'un mouvement de tête, en fronçant légèrement les sourcils, le préfet de la table de Serpentard.


- Sous-entends-tu qu'ils abusent de leur pouvoir ?
La questionna-t-elle de plus en plus intriguée par la tournure que prenait cette discussion.

Elle attendit la réponse de l'autre serdaigle tout en repensant brièvement à sa mère, Cassandra. Elle aurait aimé que sa fille change au cours des ses années à Poudlard et Maya lui avait promit de faire des efforts. Mais voilà que dès le deuxième jour, toutes ses bonnes résolutions tombaient à l'eau. En effet, la jeune fille avait pour don de toujours choisir des personnes de manquant pas de caractère, toujours à défendre leurs idées et à tout faire pour qu'elles se réalisent (quitte à aller faire un tour, voire plusieurs, dans le bureau de Rusard).

- Au fait, tu es originaire d'Italie ? Parce que tout à l'heure tu avais un accent parfait lorsque tu as prononcé ta phrase bizarre. J'aime beaucoup les langues latines tu sais. Lui annonça t-elle d'un trait.

Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent!
De tous les oiseaux, l'aigle est celui qui vole le plus haut -
Ma baguette : 28,4 cm en bois de chêne, contenant une plume de chouette