Grande salle

Inscription
Connexion
  Retour

La rentrée des élèves de première année

Marielle tremblait tellement qu'elle était nerveuse. Elle avait horreur des foules et à présent, la grande salle était remplie de quelques centaines d'élèves. Bien qu'elle a entendu parler de la cérémonie de répartition pendant le voyage à Poudlard, elle n'avait pas trop su à quoi s'attendre. Quand elle réalisa que chacun d'entre eux devait s'asseoir devant l'école entière pour qu'un chapeau magique leur répartissent dans l'une des quatre maisons... Ben, disons qu'elle aurait préféré passer la soirée cachée sous son siège à l'intérieur du Poudlard Express...

Si vous m’trouvez un peu vieilli,
Si vous m’trouvez détérioré,
Sachez que mon ancienneté
Est redevable à la magie.

Ma naissance eut lieu ici-même,
Il y a de cela fort bien longtemps,
Par quatre sorciers très puissants
Dont l’histoire suit dans ce poème.

Il fut un temps où la magie
Ne pouvait pas se pratiquer
Sans se faire mener au bûcher
Et condamner pour hérésie.

Mais c’est alors que quatre héros
Souhaitant mettre à l’abri leurs pairs
Ont choisi de prendre pour repère
Les murs de cet antique château.

Avec nombre de sortilèges,
Ils ont pu faire de ce haut lieu
Une école où le plus dangereux
Serait de glisser sur la neige.

Bien sûr vous connaissez leur noms :
Godric, Salazar et Helga,
Et n’oublions pas Rowena.
Ce soir vous s’rez dans leurs maisons !

Gryffondor accueille les vaillants
Dont le courage est sans mesure.
Tous ceux qui ont soif d’aventures
Rejoindront le Lion flamboyant.

Ceux pour qui le savoir importe
A Serdaigle seront bien lotis,
Car si vous êtes quelqu’un d’esprit,
L’Aigle vous ouvrira sa porte.

Les dévoués et les tolérants
Chez Poufsouffle se rendront sans doute
Car ce que le Blaireau redoute
C’est de perdre amis et parents.

Chez Serpentard pourront rentrer
Les malins et les ambitieux.
Si vous n’avez pas froid aux yeux,
Le Serpent vert sera parfait.

N’ayez pas peur mes chers enfants
Je ne vous ferai aucun mal.
Je vais juste devant toute la salle
Lire votre tempérament.

La chanson lui rendait encore plus nerveuse. Un après l'autre, les nouveaux arrivés étaient dirigés par le Choixpeau vers une des quatre tables. Marielle trouvait que la file devant elle rapetissait bien trop rapidement à son goût. Et maintenant, il n'y avait que trois nouveaux devant elle... ensuite que deux... un....

C'était à son tour. Un des professeurs mit le Choixpeau sur la tête de Marielle. La salle est devenue silencieuse, mais avant qu'elle puisse s'en faire avec tous les yeux tournés vers elle... le Choixpeau lui parla tout bas.

"Où te mettre... Tu serais heureuse à Poufsouffle, j'en suis sûr... Dans cette maison, tout le monde est aussi gentil et tolérant que toi... Pourtant, tu as la détermination et l'ambition d'un Serpentard...
Ah, mais tu aimes les livres, tu pourrais passer des journées complètes dans une bibliothèque... En plus, tu as une grande imagination et créativité... ainsi qu'un soif insatiable pour le savoir...
Que penses-tu de Serdaigle? Oui...? Cela te conviendrai? D'accord.... SERDAIGLE!!" cria le Choixpeau.

Au son des applaudissements, Marielle se leva et courra vers la table de Serdaigle. Elle sourit, pleine de joie, toute timidité disparue pour ce bref moment. Les sourires qui l'accueillaient lui donnait l'impression d'une nouvelle famille accueillante et chaleureuse. Cela lui fondait le cœur.

Une nouvelle vie venait de commencer. Une vie de magie et de merveilles! À la fin de la cérémonie, bien qu'exténuée, Marielle était remplie d'espoir. Elle se sentait heureuse. Le futur lui semblait plein de possibilités merveilleuses.

La rentrée des élèves de première année

Ca y est, après tant d’attente, Christopher était enfin en route pour Poudlard. Depuis qu’il avait reçu sa lettre il comptait les jours. Et depuis bien avant même, son père lui vantait les mérites de son école à chaque occasion et lui donnait envie d’y être. Sa mère avait beau avoir du répondant face à son père en faisant l’éloge de son école de Beauxbâtons, Christopher ne voyait que par Poudlard et il était là dans le Poudlard Express, en route pour ce lieu dont il rêvait nuits et jours.
Dans le train qui filait à travers la campagne britannique, il avait la tête collé contre la vitre, les yeux perdus dans le paysage. Après avoir échangé quelques banalités avec ses camarades présents dans son compartiment, il réfléchissait aux maisons de l’école. Laquelle allait lui être destinée ? Son père était à Poufsouffle et en était fier mais Christopher avait autant hérité de la loyauté de son père que de l’intelligence de sa mère et il se demandait ce qui serait le mieux pour lui. Sa réflexion fût interrompue par son voisin qui lui signala qu’il était temps de se préparer. La nuit était tombée et l’excitation de l’embarquement avait laissé place au calme de l’appréhension. Le train ralentit, dans quelques minutes Christopher et ses camarades seraient au pied du château.
On a beau être prévenu, avoir tout imaginé, on sera toujours impressionné en arrivant devant Poudlard et Christopher ne fit pas exception, l’immensité du château le frappa immédiatement en traversant le lac et l’effet était encore plus grand une fois arrivé à les portes d’entrées. L’une d’elle s’ouvrit, permettant aux élèves de première année de pénétrer à l’intérieur. La sous-directrice, Mrs Almeida, les accueillit avec un discours leur rappelant l’importance de cette soirée et de la cérémonie qui allait suivre avant de les inviter à la suivre.
Le groupe d’élèves arriva devant une grande porte d’où provenait un brouhaha, Christopher comprit qu’ils se trouvaient devant la Grande Salle. La porte s’ouvrit, laissant place à une immense salle, décorée aux couleurs des quatre maisons et où étaient installé l’ensemble des élèves de Poudlard. Les premières années avancèrent, les yeux écarquillés, scrutant le ciel artificiel de la salle. Au fur et à mesure de leur avancée, le brouhaha s’estompât peu à peu. Arrivé devant un tabouret sur lequel était posé le célèbre Choixpeau, Mrs Almeida alla se posté à ses côtés et déclara le début de la Cérémonie de la Répartition. Une fois que le silence fût total, le Choixpeau se mit à bouger et entamât sa chanson.


Si vous m’trouvez un peu vieilli,
Si vous m’trouvez détérioré,
Sachez que mon ancienneté
Est redevable à la magie.

Ma naissance eut lieu ici-même,
Il y a de cela fort bien longtemps,
Par quatre sorciers très puissants
Dont l’histoire suit dans ce poème.

Il fut un temps où la magie
Ne pouvait pas se pratiquer
Sans se faire mener au bûcher
Et condamner pour hérésie.

Mais c’est alors que quatre héros
Souhaitant mettre à l’abri leurs pairs
Ont choisi de prendre pour repère
Les murs de cet antique château.

Avec nombre de sortilèges,
Ils ont pu faire de ce haut lieu
Une école où le plus dangereux
Serait de glisser sur la neige.

Bien sûr vous connaissez leur noms :
Godric, Salazar et Helga,
Et n’oublions pas Rowena.
Ce soir vous s’rez dans leurs maisons !

Gryffondor accueille les vaillants
Dont le courage est sans mesure.
Tous ceux qui ont soif d’aventures
Rejoindront le Lion flamboyant.

Ceux pour qui le savoir importe
A Serdaigle seront bien lotis,
Car si vous êtes quelqu’un d’esprit,
L’Aigle vous ouvrira sa porte.

Les dévoués et les tolérants
Chez Poufsouffle se rendront sans doute
Car ce que le Blaireau redoute
C’est de perdre amis et parents.

Chez Serpentard pourront rentrer
Les malins et les ambitieux.
Si vous n’avez pas froid aux yeux,
Le Serpent vert sera parfait.

N’ayez pas peur mes chers enfants
Je ne vous ferai aucun mal.
Je vais juste devant toute la salle
Lire votre tempérament.


Une salve d’applaudissement suivit la chanson, puis à nouveau le silence. La sous-directrice reprit la parole afin d’expliquer le déroulé de la cérémonie avant d’appeler un à un les élèves de premières années. Après plusieurs répartitions…

« Christopher Martin »

Christopher s’avançât et s’assit sur le tabouret, Mrs Almeida posa le Choixpeau sur sa tête. Christopher le sentit bouger et l’écouta avec attention.

« Je vois beaucoup de qualité ici, une grande fidélité mais aussi beaucoup de fierté. Et surtout une grande soif de connaissance. De belles ambitions. Pour moi il ne fait aucun doute que pour les réaliser il te faut la bonne maison et celle qui convient le mieux c’est… SERDAIGLE ! »

Christopher eut un large sourire, s’il aurait aimé faire plaisir à son père en allant à Poufsouffle, il avait au fond de lui une plus grande envie d’intégrer Serdaigle. Il se leva du tabouret et sous les applaudissements de sa futur maison, alla s’installer à la table des Serdaigle aux côtés des autres premières années qui y avait été répartis, heureux de savoir enfin où il sera les 7 prochaines années.

Vive les Tallirenpher
"C'est si beau ce que tu dis là Chris. Ça m'émeut ! :'( " - Tally Jenkins

La rentrée des élèves de première année

Thalia tremblait en rentrant dans la Grande Salle. Elle avait très peur de la maison dans laquelle elle serait envoyée. Elle se demandait notamment ce qu'elle ferait si elle allait à Serpentard. Contrairement à ses amis et sa famille, elle n'avait pas de préjugés contre cette maison, mais n'avait aucune des qualités demandées pour y accéder. Elle était sûre que, peut importe sa maison, elle serait surement la dernière de sa classe, et était apeurée à cette idée.
Soudain, le Choixpeau magique se mit à chanter. Thalia sourit à l'énonciation de la chanson, mais celle-ci ne fit que la stresser encore plus.

Si vous m’trouvez un peu vieilli,
Si vous m’trouvez détérioré,
Sachez que mon ancienneté
Est redevable à la magie.

Ma naissance eut lieu ici-même,
Il y a de cela fort bien longtemps,
Par quatre sorciers très puissants
Dont l’histoire suit dans ce poème.

Il fut un temps où la magie
Ne pouvait pas se pratiquer
Sans se faire mener au bûcher
Et condamner pour hérésie.

Mais c’est alors que quatre héros
Souhaitant mettre à l’abri leurs pairs
Ont choisi de prendre pour repère
Les murs de cet antique château.

Avec nombre de sortilèges,
Ils ont pu faire de ce haut lieu
Une école où le plus dangereux
Serait de glisser sur la neige.

Bien sûr vous connaissez leur noms :
Godric, Salazar et Helga,
Et n’oublions pas Rowena.
Ce soir vous s’rez dans leurs maisons !

Gryffondor accueille les vaillants
Dont le courage est sans mesure.
Tous ceux qui ont soif d’aventures
Rejoindront le Lion flamboyant.

Ceux pour qui le savoir importe
A Serdaigle seront bien lotis,
Car si vous êtes quelqu’un d’esprit,
L’Aigle vous ouvrira sa porte.

Les dévoués et les tolérants
Chez Poufsouffle se rendront sans doute
Car ce que le Blaireau redoute
C’est de perdre amis et parents.

Chez Serpentard pourront rentrer
Les malins et les ambitieux.
Si vous n’avez pas froid aux yeux,
Le Serpent vert sera parfait.

N’ayez pas peur mes chers enfants
Je ne vous ferai aucun mal.
Je vais juste devant toute la salle
Lire votre tempérament.


Elle pensa alors qu'elle n'avait aucune des aptitudes nécessaires pour rentrer dans n'importe quelle maison. Elle espéra que le Choixpeau démentirait cette constatation.
"Thalia Gil'Sayan !"
Elle s'avança, et une fois que le Choixpeau fut posé sur sa tête, elle l'entendit parler dans son esprit.
"Hum... Tu m'as l'air légèrement courageuse, assez intelligente... Et rusée aussi... Mais que vois-je ici ?! Oh... Mais tu es surtout très loyale à ta famille et tes amis... Alors, sans hésitation :"
Thalia retint sa respiration, pétrifiée.
"Poufsouffle !"
Ouf... Ça allait. Elle aurait préférée être à Serdaigle, mais Poufsouffle c'était très bien. Elle était effectivement loyale, et ferait tout pour rapporter quelques points à sa maison.
Elle se dirigea vers la table des Poufsoufles, un grand sourire sur le visage en entendant les acclamations de ses nouveaux camarades.

« Passé, Présent, Futur. Les Frontières se confondaient. »
Qu'est-ce que le Temps ? Le Temps qui m'approche de toi et qui me sépare ; cette Entité que je n'arrive pas à cerner. Le sable s'écoule dans le Sablier de nos Vies ; Invisible.

La rentrée des élèves de première année

Quand Hakô a franchi la barrière magique de la voie 9 trois-quarts, il lui a fallu quasiment courir et sauter dans le train pour ne pas être retenue par ses parents. Tout les deux moldus, ils avaient une terrible angoisse à l'idée de voir leur fille entrer dans une école de magie. Pour eux, c'était forcément dangereux. La jeune fille est dans l'idée que ça doit l'être presque autant que le monde moldu, mais avait préféré laisser couler. Sa grand-mère maternelle, sorcière de son état, lui avait expliqué quelques trucs, notamment au sujet des maisons. Cependant... Hakô préférait voir par elle-même, que de simplement placer des étiquettes sur chacune. Pas sûre que les serpentard soient content d'être appelés racistes. En plus, ça devait avoir changé ! La jeune fille s'installa dans le train, seule à son grand désarrois. Elle s'était imaginé rencontrer une future amie, ou ami... Non, pas pour le moment visiblement.
Trop excitée par le voyage, et surtout la destination, Hakô n'avait pas réussi à dormir. Elle observa le paysage, tenta de deviner combien de temps il restait pour arriver... Et finalement, la jeune fille ne trouva pas le temps long.

Arrivée à Poudlard, son estomac dans les talons, elle attendit avec les autres la répartition. Malgré son appréhension de traverser le lac en petite barque, alors que les profondeurs d'encre lui semblaient extrêmement dangereuses, Hakô s'était tenue tranquille. Juste trempée jusqu'aux os, gelée jusqu'à la moelle, mais il fallait sans doute passer cette terrible épreuve pour être digne d'étudier ici... Hein ? Curieuse, elle observa la sous-directrice tandis qu'elle les accueillait. Le château semblait légèrement austère et froid par moments, mais les gens, pour une grande partie, étaient plus chaleureux, ce qui la rassura. Même le géant nommé Hagrid ne faisait pas peur ! Ses parents auraient fait une syncope face à lui. La jeune fille esquissa un sourire amusé à cette pensée. Elle ouvrit de grands yeux étonnés et plein d'admiration quand la femme les sécha en un clin d'oeil (coup de baguette surtout). Il fallait AB-SO-LU-MENT qu'elle apprenne ce sort !

Toute contente, Hakô ne tremblait plus. Du moins... De froid oui, cependant le trac commençait à s'incruster avec son pote stress.

« Voilà qui devrait être plus agréable, dit la sous-directrice avec un sourire. Soyez les bienvenus à Poudlard ! Merci Hagrid, ajouta-t-elle en direction du demi-géant qui déjà repartait sous la pluie. »

Les petits nouveaux suivirent la femme jusqu'à une pièce plus petite, à l'écart de la grande salle. Ils se serrèrent un peu plus, aussi la jeune fille était contente d'être sèche et réchauffée plutôt que trempée et collante avec les autres élèves. Le silence pesa légèrement, et Hakô déglutit. C'était bientôt l'heure !

« Bien. Comme certains le savent sûrement, votre première soirée à Poudlard sera décisive pour le reste de votre scolarité. Avant de prendre place dans la Grande Salle, chacun de vous sera réparti dans l'une des quatre maisons de l'école : Gryffondor, Poufsouffle, Serdaigle et Serpentard. Chacune d'elle possède ses propres caractéristiques, ses propres valeurs, et a su montrer au fil des siècles la noblesse dont elle faisait preuve. Votre future maison sera pour vous une seconde famille qui comptera sur vous pour la porter au plus haut ! Pendant votre année, il vous sera possible de faire gagner des points à votre maison, en rendant par exemple de bons devoirs, ou avec une attitude exemplaire. Mais ces points peuvent aussi être perdus si vous enfreignez le règlement, expliqua Isabel en ne cachant pas un ton plus dur illustrant bien qu'ils avaient intérêt à ne pas enfreindre les règles. A la fin de l'année, la maison qui aura cumulé le plus de points remportera la Coupe des Quatre Maisons, ce qui constitue un très grand honneur ! Quelle que soit la maison dans laquelle vous serez, j'espère que chacun d'entre-vous se donnera corps et âme pour elle. »

Il y eu une pause dans ses déclarations, pendant laquelle Hakô compara le système des maisons à un classement entre guildes dans certains jeux-vidéos. La jeune fille comprenait parfaitement les enjeux du coup, et était très motivée à jouer les hardcore gameuse du réel. Puis, Isabel rouvrit la porte avant d'ajouter :

« La Cérémonie de la Répartition va débuter dans quelques minutes dans la Grande Salle. Faites-vous beaux, mettez-vous en rang et suivez-moi ! »

Hakô prit le temps de vérifier que ses vêtements étaient corrects, pas tâchés, pas retournés dans tout les sens avec le vent et la pluie, et suivit la sous-directrice. Ils arrivèrent à une porte gigantesque à l'échelle d'un enfant de onze ans, et à l'intérieur... Beaucoup, vraiment beaucoup de mondes. C'était donc là, la salle pour manger ! La jeune fille nota l'emplacement dans sa tête, et repéra vite les couverts en or posés sur les tables. Bon, ils étaient hélas vides pour le moment, mais son estomac ne s'y trompait pas: de bonnes choses à se mettre sous la dent seront servit ! Normalement, les sorciers se nourrissaient d'aliments à peu près normaux, et rien de peu ragoutant d'après sa grand-mère, ce qui rassurait Hakô. Pas question de manger des limaces, ou de boire du jus de bave de crapaud !

Elle fut surprise par le ciel artificiel représentant le temps orageux, et se retint à la dernière minute de se couvrir avec ses mains contre la pluie. Les bougies volantes l'émerveillèrent un moment, avant que son attention soit accaparée par un tabouret des plus basiques, ainsi qu'un chapeau qui ne donnait pas envie, mais pas du tout ! Il devait être rempli de parasites et de saletés non ? Et quelle vieillesse ! Hakô n'était pas très enjouée à l'idée de devoir le porter. Elle observa les adultes présents, puis s'arrêta avec les autres pour écouter la suite.

« La Cérémonie de la Répartition va commencer. »

La jeune fille s'inquiéta d'entendre le silence se faire peu à peu. Quelque chose allait se passer, c'est certains ! Elle regarda autour d'elle, cherchant un potentiel indice. Et puis le chapeau bougea tout seul. Étonnée, Hakô resta bouche bée, avant de vite la refermer pour écouter la chanson de l'étrange artefact.

Si vous m’trouvez un peu vieilli,
Si vous m’trouvez détérioré,
Sachez que mon ancienneté
Est redevable à la magie.

Ma naissance eut lieu ici-même,
Il y a de cela fort bien longtemps,
Par quatre sorciers très puissants
Dont l’histoire suit dans ce poème.

Il fut un temps où la magie
Ne pouvait pas se pratiquer
Sans se faire mener au bûcher
Et condamner pour hérésie.

Mais c’est alors que quatre héros
Souhaitant mettre à l’abri leurs pairs
Ont choisi de prendre pour repère
Les murs de cet antique château.

Avec nombre de sortilèges,
Ils ont pu faire de ce haut lieu
Une école où le plus dangereux
Serait de glisser sur la neige.

Bien sûr vous connaissez leur noms :
Godric, Salazar et Helga,
Et n’oublions pas Rowena.
Ce soir vous s’rez dans leurs maisons !

Gryffondor accueille les vaillants
Dont le courage est sans mesure.
Tous ceux qui ont soif d’aventures
Rejoindront le Lion flamboyant.

Ceux pour qui le savoir importe
A Serdaigle seront bien lotis,
Car si vous êtes quelqu’un d’esprit,
L’Aigle vous ouvrira sa porte.

Les dévoués et les tolérants
Chez Poufsouffle se rendront sans doute
Car ce que le Blaireau redoute
C’est de perdre amis et parents.

Chez Serpentard pourront rentrer
Les malins et les ambitieux.
Si vous n’avez pas froid aux yeux,
Le Serpent vert sera parfait.

N’ayez pas peur mes chers enfants
Je ne vous ferai aucun mal.
Je vais juste devant toute la salle
Lire votre tempérament.


Hakô ne comprenait pas tout ce que chantait le choixpeau, et n'était pas d'accord avec lui au sujet des fondateurs de Poudlard: eh bien non, elle ne connaissait pas leurs noms jusqu'à maintenant !
À la fin de la chanson, la jeune fille ressentit à nouveau son trac: il allait lire son tempérament devant tout le monde, ça voulait dire quoi exactement ? Machinalement, elle applaudit avec les autres, puis se tourna vers Isabel qui reprenait la parole:

« Le Choixpeau Magique, déclara Isabel Almeida en désignant la relique, se chargera de vous répartir dans votre future maison. Lorsque j'appellerai votre nom, vous viendrez vous asseoir sur le tabouret et je mettrai le Choixpeau sur votre tête. Ne vous inquiétez pas, il ne vous fera aucun mal, ajouta-t-elle face aux regards inquiets de quelques enfants. »

Hakô espérait juste qu'il ne crie pas dans ses oreilles... Et qu'elle n'ai pas une tête trop petite.
L'appel débuta alors. Bien entendu, c'était par ordre alphabétique, et le nom Ashagen arriva très vite. Lorsque ce fut son tour, la jeune fille avait la tremblote, mais prit son courage à deux mains pour s'asseoir le plus naturellement possible sur le tabouret, et laisser la sous-directrice lui mettre le choixpeau. Ainsi, après quelques secondes de silence, où tout les yeux étaient braqués sur elle, l'artefact se mit à parler. Elle n'était pas certaine qu'il lui parle dans sa tête, en privé, ou si c'était bien assez fort pour que tous entendent. Mais tout ces gens qui la regardait... Hakô n'en menait pas large !

« Hmmm... Voyons... Oui, oui je vois bien ce que tu désires. Tu as soif de connaissance, tu souhaites tout découvrir... Tu as des désirs qui collent parfaitement avec une certaine maison, bien que tu sembles au fond de toi très ambitieuse également, et une autre maison pourrait t'aider à faire ressortir ce côté de toi. Cependant, je pense qu'il vaudrait mieux t'envoyer à... Serdaigle ! »

Pfiouh, c'était fait ! Toute contente de pouvoir fuir toutes ces paires d'yeux, la jeune fille se dirigea d'un pas bien décidé vers sa nouvelle famille, portant sa couleur préférée. La répartition continua, tandis que Hakô ne rêvait plus que d'une chose: manger, puis aller dormir !

Taekwondo Réel VS Kung-fu Online ! Qui sera le vainqueur ?

La rentrée des élèves de première année

La rentrée à Poudlard, ce jour que William avait tant attendu ! Il pourrait enfin en apprendre plus sur, bah sur tout ce qu'il y a à apprendre ici. Son cerveau tournait à cent à l'heure, il réfléchissait à comment faire pour ne pas paraître bizarre, comment faire une bonne première impression
Tout d'un coup il se remémora de ce que lui avait dit sa mère : "Soit naturel et surtout, soit toi même, et respecte les conseils que l'ont te donne !. Il souriait en repensant à son départ du train, sa mère pleurant et son père rayonnant de fierté. Mais, sortant déjà un peu de sa rêverie, une grosse goutte d'eau lui tomba sur le crâne, qui lui coûta presque une chute. Il regarda au-dessus de lui, évitant de justesse une autre goutte d'eau, il vit le château de Poudlard, écrasant tout par sa grandeur et vous fait paraître ridicule par rapport à cette œuvre d'architecture ayant survécu au ravagé du temps.
En montant les marchés du château, il observa qu'une femme, au allure stricte, les observait à son tour. Soufflant à cause de la pluie, il remarqua que la jeune femme portait un insigne distinctif, ce qui devait montrer qu'elle avait un grade dans l'école assez élevé. Ayant franchi les immense marchés et l'incroyable porte du château, ils étaient tous trempés, le femme s'approcha, et en agitant ssa baguette, l'eau présent sur eux d'évaporation, sans laisser de bué ni de fumée.


« Voilà qui devrait être plus agréable, dit-elle avec le sourire. Soyez les bienvenus à Poudlard ! Merci Hagrid, ajouta-t-elle en direction du demi-géant qui déjà repartait sous la pluie. »

Une petite pose ! Enfin ! Reprenant difficilement son souffle, la nature ne lui ayant pas donné un bonne constitution. Puis il écouta ce que la femme avait à dire.

« Je suis le professeur Almeida, Sous-Directrice de l'école, et professeur de Soins aux Créatures Magiques. Avant de pouvoir rejoindre le reste des élèves et de partager enfin votre premier festin à Poudlard, je dois vous faire part de quelques détails concernant vos années à venir en ces lieux. Suivez-moi ! »

Elle repartait déjà en direction d'une salle. Comprenant qu'il fallait la suivre, William partit en direction de cette femme, et sachant son grade de professeur de Soins aux Créatures Magiques et Sous Directrice de Poudlard, il fallait mieux lui faire confiance. En allant dans le direction, il vit une frêle jeune fille perdu aux cheveux bruns, et il l'avait aperçu dans le train, il lui tira la manche en lui montrant la bonne direction, et elle le remerci en allant dans le pièce, qu'elle que peu éxigu.

« Bien. Comme certains le savent sûrement, votre première soirée à Poudlard sera décisive pour le reste de votre scolarité. Avant de prendre place dans la Grande Salle, chacun de vous sera réparti dans l'une des quatre maisons de l'école : Gryffondor, Poufsouffle, Serdaigle et Serpentard. Chacune d'elle possède ses propres caractéristiques, ses propres valeurs, et a su montrer au fil des siècles la noblesse dont elle faisait preuve. Votre future maison sera pour vous une seconde famille qui comptera sur vous pour la porter au plus haut ! Pendant votre année, il vous sera possible de faire gagner des points à votre maison, en rendant par exemple de bons devoirs, ou avec une attitude exemplaire. Mais ces points peuvent aussi être perdus si vous enfreignez le règlement, ajouta Isabel avec un ton plus dur. A la fin de l'année, la maison qui aura cumulé le plus de points remportera la Coupe des Quatre Maisons, ce qui constitue un très grand honneur ! Quelle que soit la maison dans laquelle vous serez, j'espère que chacun d'entre-vous se donnera corps et âme pour elle. »

Le Spencer, connaissant déjà un peu le fonctionnement du l'école, grâce à ses parents et aux ragots racontés, ne fut pas si surpris, comparaît aux autres élèves, mais, à l'intérieur, il déglutit difficilement en pensant aux changements que sa vie aurait quand il serait dansune de maisons : Aigle, Gryffondor, Serpent de Jade et Blaireau.

« La Cérémonie de la Répartition va commencer. »

Plongé dans ses pensées, il sursauta quand la Sous-Directrice s'arrêta, se retourna et tonna que la Cérémonie allait commencer. Puis un silence se dis, et le chapeau, q'il n'avait pas remarquer, sur le tabouret d'animation et chanta :

Si vous m’trouvez un peu vieilli,
Si vous m’trouvez détérioré,
Sachez que mon ancienneté
Est redevable à la magie.

Ma naissance eut lieu ici-même,
Il y a de cela fort bien longtemps,
Par quatre sorciers très puissants
Dont l’histoire suit dans ce poème.

Il fut un temps où la magie
Ne pouvait pas se pratiquer
Sans se faire mener au bûcher
Et condamner pour hérésie.

Mais c’est alors que quatre héros
Souhaitant mettre à l’abri leurs pairs
Ont choisi de prendre pour repère
Les murs de cet antique château.

Avec nombre de sortilèges,
Ils ont pu faire de ce haut lieu
Une école où le plus dangereux
Serait de glisser sur la neige.

Bien sûr vous connaissez leur noms :
Godric, Salazar et Helga,
Et n’oublions pas Rowena.
Ce soir vous s’rez dans leurs maisons !

Gryffondor accueille les vaillants
Dont le courage est sans mesure.
Tous ceux qui ont soif d’aventures
Rejoindront le Lion flamboyant.

Ceux pour qui le savoir importe
A Serdaigle seront bien lotis,
Car si vous êtes quelqu’un d’esprit,
L’Aigle vous ouvrira sa porte.

Les dévoués et les tolérants
Chez Poufsouffle se rendront sans doute
Car ce que le Blaireau redoute
C’est de perdre amis et parents.

Chez Serpentard pourront rentrer
Les malins et les ambitieux.
Si vous n’avez pas froid aux yeux,
Le Serpent vert sera parfait.

N’ayez pas peur mes chers enfants
Je ne vous ferai aucun mal.
Je vais juste devant toute la salle
Lire votre tempérament.


Même Will eu peur quand le Choixpeau Magique tonna cette, magnifique sans plus dire, chanson. Quand elle fut fini, il se suirpris à tapoter du pied sur le sol au rythme de la chanson, quand des meilleurs d'applaudissements retentirznt avant de re-laisser place au silence complet, juste découper quand la professeur de Soins aux Créatures Magiques tonna :

« Le Choixpeau Magique, déclara Mme. Almeida en désignant la relique, se chargera de vous répartir dans votre future maison. Lorsque j'appellerai votre nom, vous viendrez vous asseoir sur le tabouret et je mettrai le Choixpeau sur votre tête. Ne vous inquiétez pas, il ne vous fera aucun mal, ajouta-t-elle face aux regards inquiets de quelques enfants. »

La rentrée des élèves de première année

Quand Helena se trouva devant la porte de la Grande Salle, elle senti une immense joie de se retrouver enfin à la prestigieuse école de Poudlard mais aussi une grande appréhension. De nature discrète et réservée, Helena se faisait toute petite parmi tout ces visages inconnus pour elle. Elle suivit tout le monde avant d'attendre sagement la suite.
"J'espère que j'arriverais à me faire des amis et que je vais me plaire ici" se dit-elle en pensant.

Tout à coup la voix de la directrice résonna dans toute la pièce, ce qui l'a sorti de ses pensées et qui l'a fit sursauté légèrement.

"La cérémonie de Répartition va commencer"

Toute la salle était plongé dans le silence. Helena se demanda ce qu'il allait bien pouvoir se passer maintenant, quand d'un coup le Choixpeau magique, posé sur un tabouret en bois commença à chanter sa chanson.

Si vous m’trouvez un peu vieilli,
Si vous m’trouvez détérioré,
Sachez que mon ancienneté
Est redevable à la magie.

Ma naissance eut lieu ici-même,
Il y a de cela fort bien longtemps,
Par quatre sorciers très puissants
Dont l’histoire suit dans ce poème.

Il fut un temps où la magie
Ne pouvait pas se pratiquer
Sans se faire mener au bûcher
Et condamner pour hérésie.

Mais c’est alors que quatre héros
Souhaitant mettre à l’abri leurs pairs
Ont choisi de prendre pour repère
Les murs de cet antique château.

Avec nombre de sortilèges,
Ils ont pu faire de ce haut lieu
Une école où le plus dangereux
Serait de glisser sur la neige.

Bien sûr vous connaissez leur noms :
Godric, Salazar et Helga,
Et n’oublions pas Rowena.
Ce soir vous s’rez dans leurs maisons !

Gryffondor accueille les vaillants
Dont le courage est sans mesure.
Tous ceux qui ont soif d’aventures
Rejoindront le Lion flamboyant.

Ceux pour qui le savoir importe
A Serdaigle seront bien lotis,
Car si vous êtes quelqu’un d’esprit,
L’Aigle vous ouvrira sa porte.

Les dévoués et les tolérants
Chez Poufsouffle se rendront sans doute
Car ce que le Blaireau redoute
C’est de perdre amis et parents.

Chez Serpentard pourront rentrer
Les malins et les ambitieux.
Si vous n’avez pas froid aux yeux,
Le Serpent vert sera parfait.

N’ayez pas peur mes chers enfants
Je ne vous ferai aucun mal.
Je vais juste devant toute la salle
Lire votre tempérament.


Quand il eu fini, toute la salle se mit à applaudir avant de se replonger dans un autre silence.

"Le Choixpeau magique, déclara Mme Almeida en s'avançant et désignant la relique, se chargera de vous repartir dans votre future maison. Lorsque j'appellerais votre nom, vous viendrez vous asseoir sur le tabouret, et je mettrais le Choixpeau sur votre tête. Ne vous inquiétez pas, il ne vous fera aucun mal"

Helena commença petit à petit à stressé. Si il y a bien une chose qu'elle n'aimais pas, c'était de voir tout les regards braqués sur elle.

"Helena Drucalli"

A la suite de son nom, Helena se mit à trembler et parti s'asseoir sur le tabouret face à tout le monde. La sous-directrice lui posa le Choixpeau sur la tête.

"Hummm... je vois que tu es une personne qui sait ce qu'elle veut, tu es déterminée, intelligente, telle un Gryffondor mais tu es aussi une personne rusée et ambitieuse telle un Serpentard. Je vois aussi que tu es une jeune fille courageuse. Voyons... où te sentiras-tu le mieux ? où vais-je te mettre ?"

Suite à l'hésitation de Choixpeau, Helena se senti encore plus stressé qu'avant.
"Pas Poufsouffle, pas Poufsouffle" se dit-elle à voix basse.

"GRYFFONDOR" hurla t'il

Helena fut rassurée de se retrouver à Gryffondor, une maison qu'elle aimait malgré que ce ne soit pas la première de ses favoris, Serpentard, mais resta soulagé de ne pas se retrouver à Poufsouffle. Elle descendit du tabouret et partit rejoindre la table des Gryffondors, un sourire sur le visage, sous les applaudissements et les acclamations de ses nouveaux camarades avec qui elle allait être pendant ces 7 prochaines années.

Aiglon et Gryffon unie par Alma et Helena
Fait ce que tu as envie de faire sans te préoccuper des autres!
C'est ta vie pas la leur.

La rentrée des élèves de première année

Lorsqu'Adélie sortit du Poudlard Express accompagné de sa meilleure amie Anna, elle s'arrêta, bouche bée, devant la splendeur du château. Sa mère lui avait déjà décrit l'école, mais celle ci était encore plus magique que tout ce qu'elle avait imaginé. Grand, majestueux, Adélie s'y voyait déjà, arpentant les couloirs avec ses livres et sa baguette magique toute neuve...Soudain, un garçon de son âge trébucha sur une valise et tomba de tout son long juste devant elle, ce qui eu le don de lui rappeler (allez savoir pourquoi) qu'avant tout cela, elle devait être répartie dans une des 4 maisons de Poudlard... Elle espérait depuis toujours d'être à Serdaigle, comme sa mère avant elle, mais la maison de Gryffondor la faisait aussi rêver... Tout à coup, la large carrure d'Hagrid apparut dans son champ de vision:

"Bonjour les enfants! Bienvenue à Poudlard! Je vais vous conduire dans la Grande Salle ou aura lieu la cérémonie de répartition. Que tous les élèves de première année me suivent. "

Adélie, toujours aussi anxieuse, le suivit, en silence. Anna lui glissa:

"Ne t’inquiète pas tout va bien se passer. Mon père m'a dit que le Choixpeau tenait compte de nos préférences."

Quelque peu rassurée, Elle prit place dans une des embarcations et laissa libre cours à ses pensées.
En entrant dans la grande salle, Adélie poussa un cri d'émerveillement devant l'immense salle qui se tenait devant elle. Le plafond était étoilé, comme si une immense vitre servait de toit et des bougies volaient juste au dessus d'eux. Soudain, le directeur, Aeril Izilbêth, prit la parole:

"Chers élèves, anciens et nouveaux, bonsoir. Je vous souhaite la bienvenue à Poudlard pour une nouvelle année. Maintenant, je laisse la parole au Choixpeau pour la cérémonie de répartition. Une dernière chose: n'ayez pas peur du jugement du Choixpeau, car il sera toujours juste."

Une salve d'applaudissement enthousiaste lui répondit. La cœur d'Adélie battait si fort qu'il semblait prêt à exploser. Lorsqu'enfin le silence se fit, la voix grave du Choixpeau retentit:

Si vous m’trouvez un peu vieilli,
Si vous m’trouvez détérioré,
Sachez que mon ancienneté
Est redevable à la magie.

Ma naissance eut lieu ici-même,
Il y a de cela fort bien longtemps,
Par quatre sorciers très puissants
Dont l’histoire suit dans ce poème.

Il fut un temps où la magie
Ne pouvait pas se pratiquer
Sans se faire mener au bûcher
Et condamner pour hérésie.

Mais c’est alors que quatre héros
Souhaitant mettre à l’abri leurs pairs
Ont choisi de prendre pour repère
Les murs de cet antique château.

Avec nombre de sortilèges,
Ils ont pu faire de ce haut lieu
Une école où le plus dangereux
Serait de glisser sur la neige.

Bien sûr vous connaissez leur noms :
Godric, Salazar et Helga,
Et n’oublions pas Rowena.
Ce soir vous s’rez dans leurs maisons !

Gryffondor accueille les vaillants
Dont le courage est sans mesure.
Tous ceux qui ont soif d’aventures
Rejoindront le Lion flamboyant.

Ceux pour qui le savoir importe
A Serdaigle seront bien lotis,
Car si vous êtes quelqu’un d’esprit,
L’Aigle vous ouvrira sa porte.

Les dévoués et les tolérants
Chez Poufsouffle se rendront sans doute
Car ce que le Blaireau redoute
C’est de perdre amis et parents.

Chez Serpentard pourront rentrer
Les malins et les ambitieux.
Si vous n’avez pas froid aux yeux,
Le Serpent vert sera parfait.

N’ayez pas peur mes chers enfants
Je ne vous ferai aucun mal.
Je vais juste devant toute la salle
Lire votre tempérament.

La sous directrice de Poudlard, Elerinna Niniel s'avança et annonça un premier nom:

"Antoine Saliedon."

Un jeune homme s'avança, suivit d'un autre puis une fille au cheveux châtains, toujours suivie d'un nom et d'applaudissement d'une partie de la salle quand...

"Adélie Caldin."

Elle s'avança, la gorge nouée. Un étrange calme l'envahit et elle se sentie sereine. Elle s’essaya Et Elerinna Niniel lui posa le Choixpeau sur la tête:

"Je vois de la curiosité..., beaucoup de curiosité et oh, du savoir et de la connaissance aussi. Il y a aussi du courage mais de l’orgueil et un manque de confiance en soi..."

Adélie ne respirai plus... Elle n'espérait plus qu'une chose, que le Choixpeau donne son verdict... Et en fin:

"Oui je pense que tu seras parfaite chez... SERDAIGLE!"

Adélie poussa un soupir de soulagement et prit place à la table de Serdaigle où les élèves l'applaudissait à tout rompre. Elle adressa un sourire à Anna qui attendait toujours que la sous directrice prononce son nom.

Adélie Caldin, née-sorcier et magicienne débutante

La rentrée des élèves de première année

Le train était arriver à destination, le cœur battant à tout rompre je descendit du train je vis que la nuit venais de tomber, la température avait chuter, le vent fit son apparition. J'avais tellement froid, je n'avais qu'une envie rentrer au chaud. On nous fit monter dans des barques, on avançais dans l'eau sombre par la nuit pour ce diriger vers un château que je voyais au loin, et qui s'approchais de plus en plus où l'on s’arrêta devant des escaliers qui nous conduisait jusqu'au château qui avait l'air imposant.
Je gravis les marches qui avait l'air interminables et fatiguant, je n'avais qu'une envie rentrer au chaud.
Une fois en haut, on marcha jusqu’à deux immenses portes en bois, une femme se tenais devant nous en nous parlant des maisons et nous fis entrer dans une immense salle et quatre grandes tables se trouvaient . Un tabouret se trouvait sur un estrade au milieu et un chapeau chantonna.


Si vous m’trouvez un peu vieilli,
Si vous m’trouvez détérioré,
Sachez que mon ancienneté
Est redevable à la magie.

Ma naissance eut lieu ici-même,
Il y a de cela fort bien longtemps,
Par quatre sorciers très puissants
Dont l’histoire suit dans ce poème.

Il fut un temps où la magie
Ne pouvait pas se pratiquer
Sans se faire mener au bûcher
Et condamner pour hérésie.

Mais c’est alors que quatre héros
Souhaitant mettre à l’abri leurs pairs
Ont choisi de prendre pour repère
Les murs de cet antique château.

Avec nombre de sortilèges,
Ils ont pu faire de ce haut lieu
Une école où le plus dangereux
Serait de glisser sur la neige.

Bien sûr vous connaissez leur noms :
Godric, Salazar et Helga,
Et n’oublions pas Rowena.
Ce soir vous s’rez dans leurs maisons !

Gryffondor accueille les vaillants
Dont le courage est sans mesure.
Tous ceux qui ont soif d’aventures
Rejoindront le Lion flamboyant.

Ceux pour qui le savoir importe
A Serdaigle seront bien lotis,
Car si vous êtes quelqu’un d’esprit,
L’Aigle vous ouvrira sa porte.

Les dévoués et les tolérants
Chez Poufsouffle se rendront sans doute
Car ce que le Blaireau redoute
C’est de perdre amis et parents.

Chez Serpentard pourront rentrer
Les malins et les ambitieux.
Si vous n’avez pas froid aux yeux,
Le Serpent vert sera parfait.

N’ayez pas peur mes chers enfants
Je ne vous ferai aucun mal.
Je vais juste devant toute la salle
Lire votre tempérament.



Lorsque le chapeau se tut, des applaudissements retentirent dans la salle avant que le silence ne revienne.

Je fus la première à être appeler.

Kellya Delamamre. appela la sorcière.

Je m'avançais jusqu'au chateau, ce dernier fut sur ma tête après quelques minutes de reflexion.

SERPENTARD!

Des applaudissement se firent à une table au fond et pris une place qui était vide et salua en souriant mes nouveaux camarades.

La rentrée des élèves de première année

Après le long trajet du poudlard express,  les autres premières années et moi  prirent des barques qui les menèrent au château.Nous arrivâmes dans une immense salle avec un plafond qui, quand on le regardait, était comme si il n'y en avait pas.(pourtant il y en avait un je l'avais lu dans "histoire de poudlard".)

Quelqu'un nous fit signe d'approcher, ce que nous fîmes.Il y avait un tabouret avec un vieux chapeau posé dessus.C'était le chapeau qui allait nous répartir(mes parents me l'avait dits).
Puis, une grande femme (assez chic avec un petit air impérial, surement la directrice de l'école) dit que la cérémonie allait commencer.

Le chapeau entamât alors sa chanson:

Si vous m’trouvez un peu vieilli,
Si vous m’trouvez détérioré,
Sachez que mon ancienneté 
Est redevable à la magie. 

Ma naissance eut lieu ici-même, 
Il y a de cela fort bien longtemps, 
Par quatre sorciers très puissants 
Dont l’histoire suit dans ce poème.

Il fut un temps où la magie 
Ne pouvait pas se pratiquer 
Sans se faire mener au bûcher 
Et condamner pour hérésie.

Mais c’est alors que quatre héros 
Souhaitant mettre à l’abri leurs pairs 
Ont choisi de prendre pour repère 
Les murs de cet antique château.

Avec nombre de sortilèges, 
Ils ont pu faire de ce haut lieu 
Une école où le plus dangereux 
Serait de glisser sur la neige.

Bien sûr vous connaissez leur noms : 
Godric, Salazar et Helga, 
Et n’oublions pas Rowena. 
Ce soir vous s’rez dans leurs maisons !

Gryffondor accueille les vaillants 
Dont le courage est sans mesure. 
Tous ceux qui ont soif d’aventures 
Rejoindront le Lion flamboyant.

Ceux pour qui le savoir importe 
A Serdaigle seront bien lotis, 
Car si vous êtes quelqu’un d’esprit, 
L’Aigle vous ouvrira sa porte.

Les dévoués et les tolérants 
Chez Poufsouffle se rendront sans doute 
Car ce que le Blaireau redoute 
C’est de perdre amis et parents.

Chez Serpentard pourront rentrer 
Les malins et les ambitieux. 
Si vous n’avez pas froid aux yeux, 
Le Serpent vert sera parfait. 

N’ayez pas peur mes chers enfants 
Je ne vous ferai aucun mal. 
Je vais juste devant toute la salle 
Lire votre tempérament. 


Plus les minutes défilaient, plus j'était stressée.Je n'était ni en début de liste, ni en fin de liste.Mais comme nous étions beaucoup, je dut attendre un certain moment avant que...

<<Salomé Grenslow!>>(c'était le chapeau)

Je m’avançait vers le chapeau essayant de ne pas montrer mon trouble.Quand je fut assise, le chapeau fut posé sur ma tête.Perdue dans mes pensées, pleins de choses me tourbillonnais dans la tête...
Dans quelle maison je serait répartie, si je serait mieux à Gryffondor, Serdaigle,Poufsouffle ou Serpentard...

Quand je daignait enfin sortir de mes pensées, juste à ce moment, j'entendit:

Mmhm...Je vois, je pense que tu serais la bienvenue à Serpentard car tu est très rusée et...tu déteste perdre n'est-ce pas?

Mais tu serais aussi la bienvenue à Serdaigle car je vois que tu est très intelligente...à première vue, tu aime apprendre.

Tu irais aussi très bien à Poufsouffle car je vois que tu n’abandonnerais jamais un être qui t'es cher.

Mais je pense que tu devrais aller à Gryffondor car tu es aussi très courageuse et solidaire.
 
Salomé Grenslow, tu fut un choix difficile...Mais j'ai décidé de te mettre à...GRYFFONDOR ! 

Je rejoignis donc la table des Gryffondors sous les acclamassions chaleureuses de ma nouvelle maison.

                                                                                                                                                                         RPG
Dernière modification par Salomé Grenslow le 1 mai 2018, 17 h 21, modifié 4 fois.

Salomé Grenslow-Deuxième année RP
Membre de la chorale de Poudlard
"Perdre n'est pas une option, c'est tu gagnes ou rien!"
Code Couleur: #134F5C

La rentrée des élèves de première année

Le voyage

Le Poudlard Express avait déjà apporté son lot de magie dans l'aventure de Nova.
Elle était pourtant habituée à cela, ses deux grands frères, Matt et Lancy avaient l'âge de transplaner et d'utiliser la magie, tout comme Java sa grande soeur Auror et Kassy en 5ème année lui faisait toujours voir ses cours malgré qu'elle ne puisse utiliser la magie en dehors de l'école. Son père, Ferdic était souvent en train d'agiter sa baguette pour faciliter la vie de sa famille et avancer les tâches de sa femme à la maison, Cally la mère de Nova. Cette dernière n'avait donc aucune surprise à voir des balais nettoyer le sol par enchantement et les casseroles se mijoter toutes seules.
Dans le train qui mène à Poudlard, Nova ne fût pas étonnée de voir des élèves lancer de petits enchantements pour amuser la galerie; certains faisaient léviter leurs tenues de sorciers faisant croire à un fantôme et d'autre profitaient du chariot de friandise pour faire amplifier leurs cartes chocogrenouilles et en faire des portraits "grandeur nature". Nova était ravie, c'est ce qu'elle avait envie de voir dans son voyage, de la magie et des jeunes comme elle, partis pour apprendre à la grande école de sorcellerie, Poudlard.
Elle avait trouvé une place dans un wagon avec trois autres élèves de 1ère année. Le trajet était passé vite aux yeux de Nova qui ne ressentait pas la fatigue tant l’excitation était grande.
Elle discutait avec ses nouveaux camarades et savourait, non pas sans crainte, des dragées surprises de chez Bertie Crochu; chocolat noisette et... "oeuf pourri" *Hummmmm délicieux!*
Quelques heures s'écoulèrent puis elle enfila sa tenue de jeune sorcière comme ses camarades.
La tumulte dans le couloir empêchait Nova et ses camarades de sortir du wagon. Ils attendirent le calme et sortirent tranquillement pour rejoindre le quai.

Le Lac

Les barques paraissaient brinquebalantes mais Nova était rassurée de voir d'autre embarcations traverser le grand lac noir dans la nuit. Elle monta dans l'une d'elle accompagnée d'autre élèves.
La barque était étonnement très stable et se mit à avancer lentement comme les autres en direction du château, les lanternes se balançant au dessus de la surface lisse de l'eau.
Nova était subjuguée par la beauté du gigantesque château de Poudlard.
<< Qu'elle magnificence... j'ai vu des photos, lu des écrits et l'histoire de l'école mais là.... Voir ce monument en VRAI c'est encore mille fois plus impressionnant... >>

Poudlard

Arrivée à destination aux pieds de l'imposant château de pierre, Nova se tordait le coup pour apercevoir le haut des tours et fît un balayage furtif autour d'elle et vît qu'elle n'était pas la seule à admirer l'édifice. Une voix retentit devant la grande porte et les élèves s'engouffrèrent à l’intérieur.
Nova suivie le pas et rentra dans la demeure.
La chaleur des torches n'étaient sûrement pas responsable à elles seules de la température ambiante des lieux. En effet, dehors, la nuit glaçait leurs visages mais dès les premiers pas à l’intérieur, une chaleur douceâtre leurs réchauffait l'épiderme.
Le professeur en charge de l'accueil des 1ères années leur indiqua la marche à suivre. Ainsi à l'appel de leurs noms, devant l'école toute entière, ils devraient s'asseoir sur le tabouret et coiffer le choixpeau magique qui les répartiraient dans leurs maisons respectives.

La répartition et La chanson

Les grandes portes de la grande salle s'ouvrirent et les 1ères années entrèrent devant tous les autres étudiants et les professeurs. La salle était immense et quatre grandes tables se dressaient verticalement vers la grande table des professeurs au fond de la pièce, assis horizontalement par rapport aux élèves ils avaient ainsi une vision d'ensemble de la pièce.
Nova leva les yeux et aperçue le plafond magique tant décrit dans l'histoire de Poudlard comme une marque de fabrique; la grande salle était connue dans le monde entier pour son plafond enchanté il y a de cela des années en arrière par un sortilège très rare et très puissant.
<< Magnifique! >> pensait Nova, le regard perdu dans les nuages du plafond magique.
Les nouveaux venus avancèrent jusque devant le fameux choixpeau posé sur un vieux tabouret.
Le choxipeau avait l'air aussi âgé finalement, il ressemblait plus à un vieux morceau de tissu rapiécé qu'à un véritable couvre chef !
Quelques minutes s’écoulèrent avant que tous soient réunis.
Le choixpeau se mit alors à se mouver et une large entaille sembla se transformer en une large bouche. Celui ci commença par toussoter et de la poussière s'échappa vers les élèves de 1ère année.
Soudain, la quinte passé, il se mit à chanter:

"Si vous m’trouvez un peu vieilli,
Si vous m’trouvez détérioré,
Sachez que mon ancienneté
Est redevable à la magie.

Ma naissance eut lieu ici-même,
Il y a de cela fort bien longtemps,
Par quatre sorciers très puissants
Dont l’histoire suit dans ce poème.

Il fut un temps où la magie
Ne pouvait pas se pratiquer
Sans se faire mener au bûcher
Et condamner pour hérésie.

Mais c’est alors que quatre héros
Souhaitant mettre à l’abri leurs pairs
Ont choisi de prendre pour repère
Les murs de cet antique château.

Avec nombre de sortilèges,
Ils ont pu faire de ce haut lieu
Une école où le plus dangereux
Serait de glisser sur la neige.

Bien sûr vous connaissez leur noms :
Godric, Salazar et Helga,
Et n’oublions pas Rowena.
Ce soir vous s’rez dans leurs maisons !

Gryffondor accueille les vaillants
Dont le courage est sans mesure.
Tous ceux qui ont soif d’aventures
Rejoindront le Lion flamboyant.

Ceux pour qui le savoir importe
A Serdaigle seront bien lotis,
Car si vous êtes quelqu’un d’esprit,
L’Aigle vous ouvrira sa porte.

Les dévoués et les tolérants
Chez Poufsouffle se rendront sans doute
Car ce que le Blaireau redoute
C’est de perdre amis et parents.

Chez Serpentard pourront rentrer
Les malins et les ambitieux.
Si vous n’avez pas froid aux yeux,
Le Serpent vert sera parfait.

N’ayez pas peur mes chers enfants
Je ne vous ferai aucun mal.
Je vais juste devant toute la salle
Lire votre tempérament."


Tous applaudirent. Le professeur qui les avait guidé jusqu'à lors, à la fin de la chanson du choixpeau, sortie un long parchemin et le déroula jusqu'à qu'il traîne à ses pieds. Puis elle commença l'appel par ordre alphabétique. Nova et d'autre élèves se regardaient et trépignaient d'impatience. La chanson du choixpeau avait séduit tout le monde.

Ce fût bientôt le tour de Nova et celle ci n'avait aucune idée de la maison dans laquelle elle voulait être... Mais en réalité si... << Surtout pas Serpentard.... >> se rabâchait Nova dans sa tête. A défaut de ne savoir quelle maison choisir, elle savait celle qu'elle ne voulait surtout pas intégrer. Malheureusement la réputation de la maison Serpentard souffrait encore de son histoire passée, elle avait fournie bien des légendes obscures et avait formé bien des sorciers et mages noirs !

-" Nova Stronger "

A l'appel de son nom, Nova sursauta puis repris son aplomb. Elle se dirigea vers le tabouret, s'assit et coiffa le choixpeau magique.
Celui ci sursauta immédiatement et la fît sursauter également.

-"Ahahhhh! lança le choixpeau, tu n'a aucune préférence mais surtout pas serpentard n'est ce pas?"

Nova dégluti et attendait le verdict, les yeux braqués sur ses camarades et les regards braqués sur elle, Nova se demandait si le choixpeau était assez farceur pour l'envoyer là ou elle ne le voulait pas ou si celui ci était réellement objectif pour chacun.

-" Pour toi un petit doute, ta bravoure serait bienvenue chez Griffondor, mais ton intelligence te ferait une place de choix chez Serdaigle... Bien que ta persévérance trouverait grâce pour Poufsouffle et ton impatience serait apprécier pour Serpentard.... Hummm.... Le choixpeau hésita, Nova ferma les yeux puis... POUFSOUFFLE ! " s'écria le choixpeau.

Ravie et surtout soulagée, Nova reposa le choixpeau, le remercia puis se dirigea d'un pas joyeux vers la table de sa nouvelle maison. Les Poufsouffles l’applaudirent et lui souhaitèrent la bienvenue avec des "Félicitation!" et des "Bienvenue chez toi", quelques accolades quelques mains serrées et des sourires affichaient la joie d'avoir une nouvelle camarade.
Nova était heureuse d'avoir franchi cette première étape et était fière d'être une Poufsouffle.
Sa nouvelle maison lui promettait un bel avenir à Poudlard, elle en était convaincue.

Poufsouffle un jour Poufssoufle toujours, même le souffle court!


Et maintenant place à l'aventure ! J'ai hâte de commencer ma vie au château !
Dernière modification par Nova Stronger le 8 avril 2018, 17 h 40, modifié 1 fois.

Nova Stronger ~ 2ème année ~ Poufsouffle
Qui s'instruit sans agir, laboure sans semer
Pas d’avatar
Amadalia Enderson  

La rentrée des élèves de première année

Amadalia ne s'était jamais imaginé que la rentrée dans l'école de sorcellerie Poudard serait aussi stressante pour elle. Et pourtant la jeune fille aux yeux vairons voulait quitter cette école, retourner auprès de sa famille et surtout de son frère. Depuis toujours elle rêvait d'étudier à Poudlard, pourtant maintenant qu'elle y était elle ne souhaitait que faire demi-tour. 

Ce n'est que lorsque la jeune fille fut arriver dans le grand hall d'entrée de l'école qu'elle commença à paniquer, et pour cause. Tout était tellement grand ! Et il y avait tant de nouveaux élèves, Amadalia qui était habituée à n'être qu'en petit comité ne s'attendait pas à avoir autour d'elle autant de monde. Mais bon elle devait s''y faire, elle n'avait pas le choix. Elle se voyait mal courir vers la sous-directrice, qui venait de se présenter, Le Professeur Almeida, et la supplier de la ramener chez elle. Ses parents auraient tellement honte d'elle ! Alors que la sous-directrice parlait, Amadalia ne put s'empêcher de réfléchir, en effet elle savait qu'elle ne serait pas seule à Poudlard. Sa meilleure amie d'enfance, Sofia était déjà dans l'enceinte du château depuis un an, elle saurait donc la diriger. La jeune fille était elle a Serpentard et de ce qu'elle racontait dans ses lettres, c'était incroyable d'être à Poudlard. 

Amadalia savait pertinnement que ce n'était que l'angoisse qui parlait. L'angoisse d'être sans son jumeau, d'être dans un nouvel endroit et de rêllement devenir une sorcière. Tant de pression sur ses épaules ! La jeune fille respira un grand coup, essayant de se donner du courage, et se mit à inspecter les personnes autour d'elle. Elle n'était pas la seule à être angoissée, une jeune fille au devant était blanche comme un linge, peut-être allait-elle faire un malaise ? Amadalia espérait que non et reprit son inspection, c'est alors qu'elle croisa le regard de la sous-directrice et décida de l'étudier un peu. Elle avait fière allure et semblait rassurée et confiante à la vue de ces nouveaux élèves. Cette constatation fit automatiquement calmer la jeune fille aux yeux vairons. Tout ira bien elle le savait, ce sera très dur mais tout ira bien, elle ne risquait rien. 

« La Cérémonie de la Répartition va commencer. » Sortant de sa torpeur, elle put entendre le Professeur Almeida prononcer cette phrase d'une voix forte signe qu'il ne fallait pas traîner. A la fin de la phrase, Amadalia put voir les élèves se mettre en marche vers la grande salle. En arrivant dans celle-ci, la jeune fille eut le souffle couper ! C'était tout bonnement magique. « Que j'aime la magie » souffla doucement la petite fille, la personne à côté d'elle rigola doucement semblant elle aussi d'accord avec cette constatation, ce qui fit sourire Amadalia. 

Lorsque le silence ce fit, une chanson se fit entendre dans la grande salle, c'était l'illustre Choixpeau qui chantait ! 
Si vous m’trouvez un peu vieilli, 

Si vous m’trouvez détérioré,

Sachez que mon ancienneté

Est redevable à la magie.

Ma naissance eut lieu ici-même,

Il y a de cela fort bien longtemps,

Par quatre sorciers très puissants

Dont l’histoire suit dans ce poème.

Il fut un temps où la magie

Ne pouvait pas se pratiquer

Sans se faire mener au bûcher

Et condamner pour hérésie.

Mais c’est alors que quatre héros

Souhaitant mettre à l’abri leurs pairs

Ont choisi de prendre pour repère

Les murs de cet antique château.

Avec nombre de sortilèges,

Ils ont pu faire de ce haut lieu

Une école où le plus dangereux

Serait de glisser sur la neige.

Bien sûr vous connaissez leur noms :

Godric, Salazar et Helga,

Et n’oublions pas Rowena.

Ce soir vous s’rez dans leurs maisons !

Gryffondor accueille les vaillants

Dont le courage est sans mesure.

Tous ceux qui ont soif d’aventures

Rejoindront le Lion flamboyant.

Ceux pour qui le savoir importe

A Serdaigle seront bien lotis,

Car si vous êtes quelqu’un d’esprit,

L’Aigle vous ouvrira sa porte.

Les dévoués et les tolérants

Chez Poufsouffle se rendront sans doute

Car ce que le Blaireau redoute

C’est de perdre amis et parents.

Chez Serpentard pourront rentrer

Les malins et les ambitieux.

Si vous n’avez pas froid aux yeux,

Le Serpent vert sera parfait.

N’ayez pas peur mes chers enfants

Je ne vous ferai aucun mal.

Je vais juste devant toute la salle

Lire votre tempérament.
 

À la fin de la chanson, le professeur Almeida reprit la parole : « Le Choixpeau Magique » elle montra doucement du revers de la main la relique « Se chargera de vous répartir dans votre future maison. Lorsque j'appellerai votre nom, vous viendrez vous asseoir sur le tabouret et je mettrai le Choixpeau sur votre tête. Ne vous inquiétez pas, il ne vous fera aucun mal » Aussitôt elle déroula un parchemin et appela plusieurs personnes au bout d'un petit moment, un nom sortit du lot. « Amadalia Enderson veuillez vous approcher s'il vous plait » 

La jeune fille qui venait d'être appelée souffla un petit coup sentant tous les regards braqués sur elle et se tourna doucement vers la table des Serpentard pour apercevoir son amie Sofia, celle-ci lui fit un petit sourire et lui fit un signe de la tête. Amadalia fut rassurée et s'assit doucement sur le tabouret qui lui était désigné. Aussitôt assise, le professeur Almeida lui posa la relique sur la tête, celui-ci ne perdit pas de temps pour parler. 

« Ohhh une Enderson, fille de Adam Enderson je parie » la jeune fille hocha doucement de la tête « Mais que vois-je ? Un coeur pur et remplit de bonté, un caractère bien trempé, tu as du faire preuve de beaucoup de courage pour réussir à te séparer de ton frère. Hum .... Tu iras donc à ... GRYFFONDOR ! »

Perdu après cet échange la jeune fille chercha sa table du regard, elle n'eut pas de mal à la trouver, c'était la table où il y avait le plus de bruit ! Donc c'était ça, sa nouvelle famille ? Cela n'allait pas être de tout repos visiblement ! Pourtant lorsqu'elle quitta l'estrade elle ne put s'empêcher d'avoir un immense sourire qui vint illuminer son visage. Cette maison était parfaite pour elle ! 

La rentrée des élèves de première année

Le poudlard Express arrivait en gare sous une pluie batante, et Laura avait les mains qui tremblait d'exitation et de peur aussi.
Les élèves descendirent du train. Laura était ballotée par le flot et fut soulagée d entendre Hagrid :

-Les premieres années, par ici s'il vious plait !

Elle fendit la marée et une fois tous les élèves autour de Hagrid, il les emmena vers des barques, où ils s'entassèrent.
Les barques, enchantées, avancaient toutes seules mais pas assez rapidement au goût de Laura.
Ils allaient arriver trempés à la cérémonie de la Répartition. Elle discuta avec les autres occupants , à propos des maisons ou de Quiddich
Enfin les premières années débarquèrent, et ils se dirigèrent avec Hagrid vers les grandes portes d'entrée. Il toqua, et une grande femme ouvrit, à l'air bienveillant.Elle sortit et de trempés devinrent totalement secs.
Laura entra et regarda autour d'elle avec émerveillement : que c'était grand et scintillant !

« Voilà qui devrait être plus agréable, dit-elle avec le sourire. Soyez les bienvenus à Poudlard ! Merci Hagrid, » dit-elle.




Elle reprit la parole au bout de quelques secondes :« Je suis le professeur Almeida, Sous-Directrice de l'école, et professeur de Soins aux Créatures Magiques. Avant de pouvoir rejoindre le reste des élèves et de partager enfin votre premier festin à Poudlard, je dois vous faire part de quelques détails concernant vos années à venir en ces lieux. Suivez-moi ! »

La sous directrice nous emmenèrent dans une petite salle. Le stress commença a monter et Laura se mit a se faire une tresse, pour se calmer.
Le proffesseur declara :
« Bien. Comme certains le savent sûrement, votre première soirée à Poudlard sera décisive pour le reste de votre scolarité. Avant de prendre place dans la Grande Salle, chacun de vous sera réparti dans l'une des quatre maisons de l'école : Gryffondor, Poufsouffle, Serdaigle et Serpentard. Chacune d'elle possède ses propres caractéristiques, ses propres valeurs, et a su montrer au fil des siècles la noblesse dont elle faisait preuve. Votre future maison sera pour vous une seconde famille qui comptera sur vous pour la porter au plus haut ! Pendant votre année, il vous sera possible de faire gagner des points à votre maison, en rendant par exemple de bons devoirs, ou avec une attitude exemplaire. Mais ces points peuvent aussi être perdus si vous enfreignez le règlement, ajouta Isabel avec un ton plus dur. A la fin de l'année, la maison qui aura cumulé le plus de points remportera la Coupe des Quatre Maisons, ce qui constitue un très grand honneur ! Quelle que soit la maison dans laquelle vous serez, j'espère que chacun d'entre-vous se donnera corps et âme pour elle. »

Laura n' avait pas d'idée quant au choix de sa maison. Dans sa famille, tous était d'une maison diférente, alors...

C'est que la femme annonça ce que les éleves attendaient le plus :
« La Cérémonie de la Répartition va débuter dans quelques minutes dans la Grande Salle. Faites-vous beaux, mettez-vous en rang et suivez-moi ! »

Les portes de la Grande Salle s’ouvrirent, et Laura vit une ribambelle d’élèves, d'ages différents scruter le groupe et faire des commentaires.
Consciente des ces regards, elle se redressa et marcha d'un pas dynamique.
Ils arrivèrent au bout de la salle, devant la table des professeurs, et un tabouret, avec un chapeau élimé.

« La Cérémonie de la Répartition va commencer. » dit d'une voix forte le sous -directrice.
Aussitot le silence se fit et le choixpeau commença a chanter :

Si vous m’trouvez un peu vieilli, 
Si vous m’trouvez détérioré, 
Sachez que mon ancienneté 
Est redevable à la magie. 

Ma naissance eut lieu ici-même, 
Il y a de cela fort bien longtemps, 
Par quatre sorciers très puissants 
Dont l’histoire suit dans ce poème. 

Il fut un temps où la magie 
Ne pouvait pas se pratiquer 
Sans se faire mener au bûcher 
Et condamner pour hérésie. 

Mais c’est alors que quatre héros 
Souhaitant mettre à l’abri leurs pairs 
Ont choisi de prendre pour repère 
Les murs de cet antique château. 

Avec nombre de sortilèges, 
Ils ont pu faire de ce haut lieu 
Une école où le plus dangereux 
Serait de glisser sur la neige. 

Bien sûr vous connaissez leur noms : 
Godric, Salazar et Helga, 
Et n’oublions pas Rowena. 
Ce soir vous s’rez dans leurs maisons ! 

Gryffondor accueille les vaillants 
Dont le courage est sans mesure. 
Tous ceux qui ont soif d’aventures 
Rejoindront le Lion flamboyant. 

Ceux pour qui le savoir importe 
A Serdaigle seront bien lotis, 
Car si vous êtes quelqu’un d’esprit, 
L’Aigle vous ouvrira sa porte. 

Les dévoués et les tolérants 
Chez Poufsouffle se rendront sans doute 
Car ce que le Blaireau redoute 
C’est de perdre amis et parents. 

Chez Serpentard pourront rentrer 
Les malins et les ambitieux. 
Si vous n’avez pas froid aux yeux, 
Le Serpent vert sera parfait. 

N’ayez pas peur mes chers enfants 
Je ne vous ferai aucun mal. 
Je vais juste devant toute la salle 
Lire votre tempérament.


Des applaudissements crépitèrent, puis dans le silence, les différents premières années furent appelées.
Puis, le tour de Laura arriva :

-Laura Oxford

Elle s'assit ,mit le choixpeau sur la tête, et sursautât, car une voix résonnait dans sa tete :

-Voyons, voyons, Tu es une fille très perspicace,rusée, et tu as de l'ambition ? C'est évident : tu seras à SERPENTARD !

L'emotion de Laura fut grande et c'est avec un sourire éclatant vers la table des verts.
Des cris de bienvenue fusèrent . La nouvelle Serpentard s'assis en bout de table, et engagea une discussion avec les élèves assis autour d'elle.

La rentrée des élèves de première année

Le voyage en train avait permis à Sarah de faire un peu redescendre la pression et l’excitation de cette première et unique journée, celle de son entrée à l'école de sorcellerie Poudlard. Elle avait déjà imaginé des milliers de fois comment ça serait mais tout était encore plus incroyable. La traverser du lac noir en barque avec devant elle le château illuminé n'avait aucune autre chose semblable sur terre, elle en était certaine.
Hagrid non plus ne devait pas avoir son semblable sur terre, mais derrière son immense stature elle le trouvait plutôt sympathique, certes il devait bien se faire respecter de cette meute de première année à la fois enthousiaste et mort de trouille donc il élevé la voix par moment mais rien qui en fasse un méchant.
En arrivant dans le hall, ils grimpèrent un grand escalier et elle pu rencontrer un premier professeur. Cette dernière les accueillit et leur expliqua le déroulement de la cérémonie. Aussitôt son estomac fit un bon car c'était tout de même un peu impressionnant de se dire qu'elle allait être appelé devant tous les autres élèves de l'école pour la répartition.
*Aller ma grande, tout le monde va y passer de toute façon, alors dis toi qu'ils sont tous dans le même état....ou presque. Puis aucun élève n'a jamais été laissé en plan par le choixpeau et inviter a reprendre le train*.

Ainsi rassurée elle pénétra avec les autres dans la grande salle, sa tête basculant aussitôt en arrière pour regarder, totalement admirative, le plafond de la salle qui ce soit représenter la belle nuit étoilée qu'ils avaient pas vraiment pu apprécier depuis les barques, le château ayant attiré totalement l'attention de la plupart des élèves.
Une fois la grande salle traversée elle se retrouva un peu plus serrée aux autres élèves, le choixpeau était là devant eux, c'était une vrai légende pour Sarah. Le silence se fit et le choixpeau chanta :
Reducio
Si vous m’trouvez un peu vieilli,
Si vous m’trouvez détérioré,
Sachez que mon ancienneté
Est redevable à la magie.

Ma naissance eut lieu ici-même,
Il y a de cela fort bien longtemps,
Par quatre sorciers très puissants
Dont l’histoire suit dans ce poème.

Il fut un temps où la magie
Ne pouvait pas se pratiquer
Sans se faire mener au bûcher
Et condamner pour hérésie.

Mais c’est alors que quatre héros
Souhaitant mettre à l’abri leurs pairs
Ont choisi de prendre pour repère
Les murs de cet antique château.

Avec nombre de sortilèges,
Ils ont pu faire de ce haut lieu
Une école où le plus dangereux
Serait de glisser sur la neige.

Bien sûr vous connaissez leur noms :
Godric, Salazar et Helga,
Et n’oublions pas Rowena.
Ce soir vous s’rez dans leurs maisons !

Gryffondor accueille les vaillants
Dont le courage est sans mesure.
Tous ceux qui ont soif d’aventures
Rejoindront le Lion flamboyant.

Ceux pour qui le savoir importe
A Serdaigle seront bien lotis,
Car si vous êtes quelqu’un d’esprit,
L’Aigle vous ouvrira sa porte.

Les dévoués et les tolérants
Chez Poufsouffle se rendront sans doute
Car ce que le Blaireau redoute
C’est de perdre amis et parents.

Chez Serpentard pourront rentrer
Les malins et les ambitieux.
Si vous n’avez pas froid aux yeux,
Le Serpent vert sera parfait.

N’ayez pas peur mes chers enfants
Je ne vous ferai aucun mal.
Je vais juste devant toute la salle
Lire votre tempérament.


Sarah avait tout de même hâte de connaître la maison qui allait l'accueillir. Elle n'avait pas vraiment de préférence, elle faisait confiance au choixpeau, après tout jamais il ne se trompe.
La liste d'élève commençait à défiler, les uns après les autres elle les regarda prendre place sur le tabouret de bois, être coiffé du choixpeau par le professeur Almeida et aller ensuite rejoindre leur maison.
La liste était par ordre alphabétique, il ne restait plus que trois élèves dont elle quand son nom retentit. Elle pris une grande respiration et alla prendre place, le choixpeau étant déposé sur sa tête.

Hum...une chose est sure ça ne sera pas Serpentard. Je vois de la bienveillance, une grande capacité de travail aussi, de l'intrépidité. Voyons, voyons.....oui....tu seras sans nul doute à ta place chez....GRIFFONDOR.

Sarah avait écouté avec attention la réflexion du choixpeau qui visiblement hésité quand même entre trois maisons et finalement c'est chez les rouge et or qu'elle passerait les sept prochaine année. Elle alla alors rejoindre la table qui l'applaudissait et pris place avec sa nouvelle famille.

La rentrée des élèves de première année

Mes premiers sentiments ont été la surprise et l'admiration. En effet, depuis mes premiers pas à Poudlard, je n'avais jamais rien vu d'aussi beau, et je n'exagérais pas du tout ! Je m'étais dit alors :

*Mérites-tu tout ça Anita ? C'est trop beau pour être vrai, non ?*

Après réflexion, je m'étais dit que même avec une imagination débordante, je ne pouvais pas créer de toute pièce autant de détails aussi réels. Peu après, une des professeurs nous accompagna jusqu'à la Grande Salle pour la Répartition. En entendant cela, j'ai pris peur, je me suis demandée :

*Et si le chapeau n'arrivait pas à m'envoyer dans une des maisons ? Question bête, me suis-je alors dit à moi-même. Je pense que ma personnalité m'entraînera sûrement à Serdaigle, après tout ma mère y a aussi été pendant ses 7 années ici. Pas de stress Anita, même si ce n'est pas Serdaigle, au moins j'aurai une maison et puis je pense que les autres maisons sont bien aussi.*

Et puis à force de me rassurer, le moment était déjà venu d'entendre le fameux Choixpeau magique entonner sa fameuse chanson/poème, magnifiquement entonnée d'ailleurs.

Si vous m’trouvez un peu vieilli,

Si vous m’trouvez détérioré,

Sachez que mon ancienneté

Est redevable à la magie.

Ma naissance eut lieu ici-même,

Il y a de cela fort bien longtemps,

Par quatre sorciers très puissants

Dont l’histoire suit dans ce poème.

Il fut un temps où la magie

Ne pouvait pas se pratiquer

Sans se faire mener au bûcher

Et condamner pour hérésie.

Mais c’est alors que quatre héros

Souhaitant mettre à l’abri leurs pairs

Ont choisi de prendre pour repère

Les murs de cet antique château.

Avec nombre de sortilèges,

Ils ont pu faire de ce haut lieu

Une école où le plus dangereux

Serait de glisser sur la neige.

Bien sûr vous connaissez leur noms :

Godric, Salazar et Helga,

Et n’oublions pas Rowena.

Ce soir vous s’rez dans leurs maisons !

Gryffondor accueille les vaillants

Dont le courage est sans mesure.

Tous ceux qui ont soif d’aventures

Rejoindront le Lion flamboyant.

Ceux pour qui le savoir importe

A Serdaigle seront bien lotis,

Car si vous êtes quelqu’un d’esprit,

L’Aigle vous ouvrira sa porte.

Les dévoués et les tolérants

Chez Poufsouffle se rendront sans doute

Car ce que le Blaireau redoute

C’est de perdre amis et parents.

Chez Serpentard pourront rentrer

Les malins et les ambitieux.

Si vous n’avez pas froid aux yeux,

Le Serpent vert sera parfait.

N’ayez pas peur mes chers enfants

Je ne vous ferai aucun mal.

Je vais juste devant toute la salle

Lire votre tempérament.


Au fur et à mesure, par la suite, j'avançais parmi la nombreuse foule des premières années qui attendaintt comme moi de savoir dans quelle maison on allait être placé. Puis est venu mon tour. Dès que mon nom fut prononcé, je commençais à avoir des fourmis dans les jambes, je ne pouvais (ou ne voulais) plus bouger. Et après un effort considérable, je montais sur la chaise au-devant de la salle et portais le Choixpeau. Celui-ci me dit alors :

"Hum, je vois en toi beaucoup de curiosité, un désir d'en apprendre beaucoup et l'imagination fait de toi une personne rêveuse et parfois distraite. J'aperçois également énormément de gentillesse qui fera de toi quelqu'un d'apprécié. Je pense que Serdaigle t'aidera et te guidera vers le bon chemin !

SERDAIGLE !"

Et c'est ainsi qu'une foule d'élève en tenue abordant la couleur bleue de leur maison, de ma maison maintenant m'accueillirent avec joie et bonne humeur. J'étais vraiment soulagée !

*Et bien, quel accueil ! Je suis fière de faire partie de la maison de ma mère !*

Enfin, après la répartition de chaque nouvel élève, on commença à déguster les délicieux mets que les cuisines nous ont préparés. J'ai adoré toute cette diversification au niveau de la nourriture, j'ai même mangé un peu de chaque, c'est pourquoi j'avais le ventre plein à la fin ! Enfin, après le repas, les préfets de chaque maison nous emmenèrent vers nos dortoirs. Quand j'arrivai dans notre salle commune, j'étais vraiment émerveillée par toute cette splendeur : les couleurs (le bleu m'apaise et me réconforte) et la décoration me font penser que le Choixpeau a bien fait de m'envoyer ici, ça me ressemble un peu tout ça ! Soudain, une envie irrépressible de dormir m'envahit. J'ai alors décidé de monter me coucher car toutes ces émotions m'avaient grandement fatigués. Je me suis mise en pyjama et j'ai souhaité des "Bonne nuit" au quelques premières années qui étaient aussi épuisés que moi. Et avant de trouver le sommeil, je me suis repassée ma journée qui a été riche en découvertes !

*Je suis une Aiglonne maintenant, ça va me faire bizarre de me retrouver avec des personnes qui pensent un peu comme moi.*

C'est vrai que j'avais tendance à être isolée du reste des personnes mais maintenant, j'ai une maison et j'avais hâte de faire connaissance avec tout le monde.

*Vivement la journée de demain qu'on commence les cours ! Ca va être génial de tout apprendre ici, je me sens déjà chez moi !*

Et à ces derniers mots et dans un dernier geste, je rabattis ma couverture moelleuse pour m'endormir profondément et faire place aux rêves.

Il ne suffit pas seulement de croire en ses rêves, mais de croire aussi en soi.

La rentrée des élèves de première année

Chris avait entendu pour la première fois parler de Poudlard lorsqu'il avait 8 ans. Et pendant trois longues années, il ne pensait plus qu'au jour où il serait enfin admit dans cette école si particulière. Quand ce jour arriva enfin, il était resté dans une sorte de stupeur jusqu'à ce que le Poudlard Express arrive en gare. Il n'avait pas rencontré grand monde dans le train, n'ayant pas vraiment bougé de sa cabine le long du trajet. Il y avaient quelques élèves avec lui, mais il n'y prêtait pas trop attention, répondant timidement à certaines de leurs questions, mais incapable de se rappeler de leur prénom...

Ce n'est que lorsqu'il rentra dans la Grande Salle qu'il prit soudainement conscience de l'endroit où il se trouvait, et alors il se sentit envahi d'un stress particulièrement désagréable, car son père lui avait tout raconté de la cérémonie du Choixpeau. Hors, Chris détestait pas dessus tout être le centre de l'attention, et c'est ce qui allait se passer lorsqu'il s'avancerait vers le tabouret, face à tous les élèves de l'école. Le Choixpeau se mit alors à parler.

Si vous m’trouvez un peu vieilli,
Si vous m’trouvez détérioré,
Sachez que mon ancienneté
Est redevable à la magie.

Ma naissance eut lieu ici-même,
Il y a de cela fort bien longtemps,
Par quatre sorciers très puissants
Dont l’histoire suit dans ce poème.


Il fut un temps où la magie
Ne pouvait pas se pratiquer
Sans se faire mener au bûcher
Et condamner pour hérésie.


Mais c’est alors que quatre héros
Souhaitant mettre à l’abri leurs pairs
Ont choisi de prendre pour repère
Les murs de cet antique château.


Avec nombre de sortilèges,
Ils ont pu faire de ce haut lieu
Une école où le plus dangereux
Serait de glisser sur la neige.


Bien sûr vous connaissez leur noms :
Godric, Salazar et Helga,
Et n’oublions pas Rowena.
Ce soir vous s’rez dans leurs maisons !


Gryffondor accueille les vaillants
Dont le courage est sans mesure.
Tous ceux qui ont soif d’aventures
Rejoindront le Lion flamboyant.


Ceux pour qui le savoir importe
A Serdaigle seront bien lotis,
Car si vous êtes quelqu’un d’esprit,
L’Aigle vous ouvrira sa porte.


Les dévoués et les tolérants
Chez Poufsouffle se rendront sans doute
Car ce que le Blaireau redoute
C’est de perdre amis et parents.


Chez Serpentard pourront rentrer
Les malins et les ambitieux.
Si vous n’avez pas froid aux yeux,
Le Serpent vert sera parfait.

N’ayez pas peur mes chers enfants
Je ne vous ferai aucun mal.
Je vais juste devant toute la salle
Lire votre tempérament.


Il était en fin de file, et avait l'occasion de voir la répartition de chacun, dans les quatre maisons différentes. Il n'avait aucune idée de celle à laquelle il souhaitait appartenir, son père ayant été à Serdaigle. Malgré les murmures à propos de Serpentard, il n'avait aucun avis particulier sur cette maison. Quand à Poufsoufle ou Griffondor, il ne voyait pas d'avantage particulier à appartenir à ces maisons, par rapport aux autres.

Lorsqu'il entendit son nom, il s'avança, extrêmement nerveux, et s'assied sur le tabouret. Le Choixpeau mit peu de temps à l'envoyer dans la maison rouge et or, et il se sentit soulagé de pouvoir rejoindre ses camarades, au milieu de la foule. Très vite, il se rendit compte de cela fierté qu'il y avait à appartenir à cette école, et la solidarité entre maisons.

Le banquet se déroula délicieusement, et il fit la rencontre de plusieurs élèves. Il se sentit bien plus à l'aise que dans le train, et fut rapidement accepté par ses camarades. À la fin du repas, il se sentit si euphorique qu'il eut une envie soudaine de visiter toute l'école, mais il était temps de rejoindre les dortoirs. Il se lia très vite d'amitié avec ses "colocataires", et trouva naturellement sa place dans le dortoir. Il eu du mal à s'endormir, pensant à mille choses à la fois, à ses parents, à son père qui avait vécu la même chose que lui il y a des années de ça, à sa mère, si fière...

Hidden grandson of Steven probably.
  Retour