Grande salle

Inscription
Connexion

Journée de malheur!  Libre à tous les SERDAIGLE 

Reducio
Ce RPG ce situt juste avant celui des toilettes des filles avec Sophie et Lily…



Ce samedi là, Lumos s'était levée de bonne humeur. Elle était positive, voyait tout du bon cotès... Ce qui était assez rare pour elle qui était de nature plutôt négative.
Rien ne pourrait gâcher cette merveilleuse journée.
Toute la matinée, elle la passa dans le parc, avec des amies, à papoter et à jouer, et quand vint midi, elle alla en sautillant vers la grande salle, tout sourire.

Elle s'assit aux cotés de ses amies, mangea, puis vint l'heure du courrier..

Des hiboux volaient majestueusement dans toute la salle, déposant une lettre à quelques enfants. Ils souriaient au hibou, parfois lui donnais une noise ou une friandises, pour ouvraient leurs lettres tout sourire. Durant 2 minutes, Lumos admira le spectacle silencieusement, observant chaque hibou, chaque enfant qui recevait une lettre, chaque sourire et chaque lettre à l'encre violette, verte ou jenesaisquellecouleure. C'était un spectacle fantastique.

À la fin de la distribution, quand elle se tourna vers sa table, elle vit une lettre à son nom déposé sur son assiette. L'adresse était écrite à l'encre indigo qu'utilisait sa mère pour les textes important.

Un peu inquiète elle l'ouvrit. Et voici ce qu'elle y découvrit :


“Ma chérie, je te transmet une lettre qu'à envoyer ton père pour toi. Je sais que tu vas être surprise, mais ne t'en fait pas. J'ai lu la lettre. Je te laisse choisir.

Gros bisous“


Elle pâlit : son père lui envoyer une lettre ? Lui qui avait tout fait pour couper les ponts avec eux, son père qui les avait rejetés, lui envoyait maintenant une lettre ?
Les mains tremblante, elle ouvrit le papier qui était glissé dans la l'envellope.

“Lumos, tu es maintenant grande, et je pense qu'il est temps pour toi et moi de nous revoir. Je t'invite pour les vacances d'octobre, à passé une semaine chez moi. Tu pourras ainsi me revoir et rencontrer ta belle mère et tes demis frères et demies soeurs.
Répond moi au plus vite.
Ton père“


Elle posa la lettre sur la table.
Pas de bonjour, pas de “est ce que tu va bien ?“, rien...

D'accord il l'invitait à passé des vacances, mais elle ne savait même pas qu'elle avait des demis frères et soeurs ! Et elle ne les connaissait pas ! À vrai dire, elle n'était même plus sûre de connaitre son père...

Et dire que cette journée avait bien commencé !

Sur cette pensée, elle se mit à pleurer.

L.A-W
Serdaigle