Grande salle

Inscription
Connexion

Un retard qui se solde par une rencontre  Pv Hanai/Yuzu 

Rosalys avait travaillé toute la journée. Bibliothèque, salle de classe, salle d'études... Elle n'avait fait que cela et commençait à en avoir marre. Pourquoi ? Parce qu'en plus de travailler toute la journée, il y avait des devoirs.

La sorcière, après avoir soufflé un bon coup, s'était installé à une table dans sa salle commune et avait commencé à étudier. Métamorphose, potions, sortilèges, tout y passa. Si bien que la blonde n'avait pas fait attention à l'heure. Lorsqu'elle ressortit la tête de ses bouquins et regarda la grande horloge en bois verni, elle s'affola. Elle était en retard pour le banquet ! Mais pourquoi, par Merlin, ses amies ne l'avait pas prévenu ?!

Alors qu'elle fourrait en vitesse ses affaires dans sa sacoche en cuir, la jeune fille se rappela que ses camarades lui avait dit de venir manger. La petite Serdaigle les avait envoyé paître en ne leur répondant "Humpf", trop concentrée sur son devoir d'histoire de la Magie. Alors qu'elle traversait en courant la salle commune déserte, elle se surprit à penser qu'elle se sentait coupable envers ses amies. En débouchant sur les couloirs, eux aussi déserts, elle couru, toujours aussi vite, dans les escaliers, manquant de se tordre la cheville plusieurs fois. Après qu'elle eût tourné en ronds dans les escaliers qui "en font qu'à leur tête" plusieurs fois, Rosalys réussit à atterrir dans le Hall. Oui, atterrir. La jeune fille s'était tordu la cheville une fois de trop et cela avait pour résultat qu'elle se retrouve les quatre fers en l'air. Elle se releva et épousseta ses vêtements, maculés de poussière. En vérifiant le contenu de sa besace, elle sautilla jusqu'à la grande porte en bois du réfectoire.

Alors qu'elle était quasiment devant, la Serdaigle rentra en collision avec quelqu'un. Une fois de plus, elle se retrouva au sol, les fesses meurtries. En se relevant et ramassant ses affaires, qui étaient tombées de son sac, elle put voir que la personne qui l'avait bousculé était une jeune fille. En fait, elles étaient deux. Deux filles identiques en tout points. Des copies conformes.
*Elles sont jumelles.* réalisa la blonde. Rosalys regarda attentivement leurs écussons. Rouge, Or, Lion. *Gryffondor* pensa la sorcière. Les joues de la Serdaigle prirent une couleur rouge brique et elle entreprit de se présenter ainsi que de s'excuser.

"Bonjour... Euh non... Bonsoir... Salut ? Je... Pardon ! Excusez-moi. Je ne voulais pas vous rentrez dedans... Je m'appelle Rosalys Lanoblis. Je suis en première année à Serdaigle."

Reducio
Je voulais le faire avant mais j'ai pas eu le temps, désolée... :sweatingbullets:

Code couleur : #002E9A
Love story turns easily into a tragedy - James et Rosalys
Adieu mes amis <3

Un retard qui se solde par une rencontre  Pv Hanai/Yuzu 

Hanai vaquait a ses occupations journalière, elle étudiait, puis s’entrainait, toute sa journée était banal. Après un dernier long effort elle s’arrêta pour ranger sa baguette et sortir de sa salle commune pour chercher sa sœur. il commençait a se faire tard et il était hors de question que celle ci rate un diner. Les deux sœur aimaient trop manger pour en rater un a vrai dire. Elle dévala les escalier d’étage en étage pour aller chercher sa sœur qui devait encore être au Lac pour s’entrainer, c'est pas comme si elle n'avait pas l'habitude de la voir la bas. A peine sortie du château elle put apercevoir sa sœur et avança vers elle.

"tu était ou je t'ai cherchée partout !"


ce n’était pas vrai, elle savait très bien ou sa sœur était. mais elle ne voulait pas le lui dire pour ne pas déranger sa zone de confort. Hanai enchaina donc sur le problème de Yuzu, sa baguette.

"C'est ta baguette qui n’écoute toujours pas ?"

Hanai était triste pour sa sœur, c'était la seule de la famille qui avait était choisi par une baguette qui refusait deux fois sur trois de l’écouter. Elle avait eu de grand espoir quand celle ci l'avait choisi, Hanai se souvenait que sa lors de la cérémonie il y avait un grand nombre de baguettes qui avait était présentée a sa sœur mais qu'aucune ne la choisissait, jusqu’à ce qu'elle possédait actuellement avait décidée de lui répondre. Hanai regarda sa jumelle dépitée par la situation, elle se devait d'aider sa sœur pour ce problème mais elle fut couper par sa réponse avant d'ajouter quelque chose.

Devant la réaction de Yuzu il ne restait plus qu'une chose a faire. Manger ! Si Hanai savait que sa lui remonterait le moral elle ne s'attendait pas a se faire bousculer par une fillette portant l'insigne des bleus. La petite était désorientée et complétement gênée, Hanai la regarda et esquissa un léger sourire tandis que Yuzu... Comme a son habitude, La fillette donna un coups de coude a sa sœur pour l'interpeller sur sa réaction. Hanai se perdit dans ses pensées avant de d'entendre sa sœur prendre la parole. C'était assez drôle de voir sa sœur jumelle être aussi ambivalente dans une situation, quoi que Hanai pouvait l’être aussi, surtout quand quelque chose la contrarié, a dire vrai en faite c'était comme sa jumelle, disons que les différences apparaissaient sur ce qui était capable de les contrarier. Actuellement ce qui pourrait venir contrarier Hanai serait de ne pas manger ce soir, elle fit donc comprendre a sa sœur de se dépêcher d'inviter cette pauvre première année qui avait l'air traumatisée par les jumelles a se joindre à elles.

Un retard qui se solde par une rencontre  Pv Hanai/Yuzu 

Yuzu était au lac pour s'entrainer encore et toujours à l’exécution de certains sortilèges. Sa baguette faisant des caprices légendaires aujourd'hui elle conclut par un arrêt de son entrainement et rangea sa baguette avant de se remettre en route pour le château. Pourquoi sa baguette était aussi capricieuse ? pourquoi il fallait que ce soit elle qui l'a choisisse, si c'était pour ne pas l'écouter après. Enfin bref ... la japonaise se plongea dans ses pensées et fini par arriver sous le clocher plus vite que prévu. Elle tomba nez à nez avec le reflet d'elle même qui n'était en réalité que sa sœur. Elle s'empressa de prendre la parole.

Tu étais ou je t'ai cherchée partout ?

Il ne fallut pas longtemps à Hanai pour comprendre ou elle était et pourquoi, a moins que celle ci le sache deja, se qui ne surprendrait pas vraiment Yuzu


C'est ta baguette qui n'écoute toujours pas ?


Sa jumelle fit un petit mouvement de tête pour acquiescer, avant de reprendre fièrement.

"Elle finira par m'écouter mais je ne comprends pas pourquoi elle m’a choisi si c'est pour faire la capricieuse." Yuzu marqua une pause avant de reprendre. "J’en parlerais a un professeur si j'ai pas d'amélioration le mois suivant."

Il commençait à être tard et la faim se faire ressentir alors la jumelle rentra par la grande porte et se mis en direction de la porte en bois avec sa sœur. Arriver presque devant celle-ci une fillette leurs rentra dedans et commença à s'excuser avec panique.

"Bonjour... Euh non... Bonsoir... Salut ? Je... Pardon ! Excusez-moi. Je ne voulais pas vous rentrez dedans... Je m'appelle Rosalys Lanoblis. Je suis en première année à Serdaigle."

Yuzu la regarda froidement comme elle avait l'habitude de faire mais prit un coup de coude de la part de sa sœur. Elle se tourna alors vers elle et souffla en changeant son expression de marbre par une expression de fatigue avant de se présenter très formellement.

Bonsoir, Yuzu Ame première année à Poudlard et voici ma sœur Hanai Ame.

Yuzu ne se présentait plus comme une gryffondor depuis peu, jugeant que ça ne faisait qu'accentuer les conflits et puis de toute façon elle portait encore de la rancœur depuis son escapade dans les couloirs. Cela n'avait pas plus d'intérêt elle demanda à la Serdaigle si celle-ci avait mangée et rajouta qu'elle était la bienvenue à leur table si ce n'était pas le cas. Elle en profita pour demander à Rosalys pourquoi elle était si pressée. Après sa réponse elle l'invita à passer la porte de la grande salle pour aller se mettre à table. Yuzu avait faim et il était hors de question de rater le repas. L'heure tournait et les filles n'étaient pas en avance. Si par malheur Yuzu ratait le diner elle ne se le pardonnerait jamais. Bon elle avait bien quelques Baguettes réglisse pour calmer sa faim, ou encore quelques friandise en forme de crapaud que celle ci avait reçut la veille par hibou de la part de sa mère. Enfin Yuzu était plutôt déprimée en ce moments alors elle tentait de cacher son air maussade du mieux qu'elle pouvait, et seule la nourriture soulagé son cœur. Fort heureusement que la japonaise ne grossissait pas, sinon en un an a Poudlard elle ne rentrerait plus dans ses bottes et dans toute autre vêtements que celle ci possédait. Elle fini par passer la main dans sa poche pour sortir un petit bout de parchemin complétement illisible, l'encre avait du s'effacer a cause des pluies automnal qui tombait régulièrement en grande Bretagne. Elle n'y prêta pas plus d'attention et le jeta dans une poubelle avant de se mettre en route vers une table.


Reducio
en soulignée la mission 3 de novembre

Code couleur : #469277
*Picasso 2017, Peeves 2017, Gryffondor et élève du mois de Janvier 2018*
Ma lumière divine vous aveuglera tous !

Un retard qui se solde par une rencontre  Pv Hanai/Yuzu 

Rosalys s'était excusé rapidement et avait décliné son identité. De quel droit cette fille se permettait-elle de la regarder avec autant de dédain et de froideur ? Avant que la blonde ne lui dise sa façon de penser, le double de Mademoiselle-Malpolie donna un coup de coude à cette dernière. Celle-ci soupira et se composa un masque de fatigue, beaucoup plus chaleureux que le précédent. Elle se présenta, avec prestance et formalité.

« Bonsoir, Yuzu Ame première année à Poudlard et voici ma sœur Hanai Ame. »

Cette Yuzu allait droit au but et ne s'embarrassait pas de futilités, c'était le moins que l'on pouvait dire... Hanai avait une aura plutôt calme et gentille qui lui donnait des airs d'ange. *Un démon et un ange. Jumelles... On aura tout vu...* pensa la sorcière. Soudain, la Serdaigle se souvint qu'Hanai et Yuzu ne s'étaient pas présentées comme des Gryffondors. Étrange fût le seul mot qui vint à l’esprit de Rosalys. La Gryffondor demanda alors à la petite blonde si elle avait mangé et lui dit que, si ce n’était pas le cas, elle pouvait se joindre à elles. Yuzu en profita pour demander pourquoi la Serdaigle était si pressée.

« Et bien, je… Mes amies m’ont prévenues qu’il était l’heure du banquet mais j’avais décidé de continuer à travailler encore une bonne dizaine de minutes et puis je me suis rendue compte qu’il était un peu tard alors voilà…. Sinon, je veux bien manger avec vous. »

Sur cette réponse, Yuzu poussa la porte de la Grande Salle et invita sa soeur puis la Serdaigle. En se dirigeant vers la table des Gryffondors, Rosalys regarda Yuzu jeter un bout de papier dans une poubelle puis cette dernière se dirigea elle aussi vers sa table. Elle avait un air assez sombre qui s’illumina quand elle posa les yeux sur la nourriture. Les jumelles s’assaillirent à leur tour en face de Rosa pour Yuzu et à coté pour Hanaï. Au loin, les amies de la Serdaigle faisaient de grands gestes, espérant que celle-ci vienne. Cette dernière fit fi de ses camarades et se concentra sur Hanaï. Elle ouvrit la bouche, espérant engager une conversation.

« Alors… Comme ça, vous n’êtes pas d’ici. Je veux dire, d’Angleterre. Vous êtes chinoises, ou japonaises ? Vous avez déménagé quand ? L’habilitation n’a pas été trop dur ? Je me souviens encore quand j’ai quitté la France »

La française savait bien qu’on l’observait. Les gryffondors la regardait comme si elle était un extraterrestre. Pour se donner une contenance, elle se servit une assiette de ragout.
Dernière modification par Rosalys Lanoblis le 11 janvier 2017, 19 h 18, modifié 1 fois.

Code couleur : #002E9A
Love story turns easily into a tragedy - James et Rosalys
Adieu mes amis <3

Un retard qui se solde par une rencontre  Pv Hanai/Yuzu 

Ceci expliquait donc son retard, Yuzu ne pouvait rien dire et de toute façon elle ne voulait rien dire, bien trop occupée par sa baguette a l'heure actuel. Alors que les trois élèves commençaient a manger la petite Serdaigle prit la parole afin d'engager la conversation.

« Alors… Comme ça, vous n’êtes pas d’ici. Je veux dire, d’Angleterre. Vous êtes chinoises, ou japonaises ? Vous avez démangé quand ? L’habilitation n’a pas été trop dur ? Je me souviens encore quand j’ai quitté la France »

Elle avait vue juste effectivement les sœur venait de l'orient, bon si Yuzu regarda un moment Rosalys avec froideur après avoir entendu le mot "Chine", Hanai elle affichait toujours un sourire. enfaite les jumelles n’était pas arrivées depuis longtemps, elles avaient atterri à Londres fin Aout, ce qui avait laisser très peu de temps aux filles de s’accommoder à la culture. Si Hanai semblait plutôt bien s'en sortir, pour Yuzu cela était pour le moins compliqué. son tempérament ne facilitait pas les choses, la gryfonne était froide et inexpressive, alors que son clone était chaleureuse et souriante. Vue que Yuzu ne voulait pas tant que ça prendre la parole c'est Hanai qui le fit afin de répondre le plus sympathiquement à la bleu.

"On est Japonaise, on vient d'un endroit un peu au nord de Tokyo, on est arrivée fin Aout du coup c'est encore un peu dur pour...nous" Hanai tourna la tête en direction de Yuzu avant de se stopper net, sa sœur semblait totalement désintéressée de la conversation, préférant de loin se perdre une nouvelle fois dans ses pensées. Hanai saisi la cravate de sa sœur avant de tirer dessus "hein Yuzu !" celle ci manqua de s’étouffer avant de rétorquer légèrement agacée "Ne me refait plus jamais ça !" elle marqua une pause avant de se tourner vers Rosalys, puis après un soupire elle confirma et continua la discutions. "oui, et toi tu viens de..." compliquer de restituer une conversation quand on écoutait à moitié. Elle fini par ajouter "Pourquoi tu n'as pas fait ta scolarité la bas"

Si Hanai avait réussi a faire sortir Yuzu de ses pensées, ce qui n’était pas chose aisé, celle ci c'était finalement résolue a converser avec la nouvelle connaissance. Son air ne changeait pas pour autant, il y avait bien de temps en temps cette inexpressivité qui s’effaçait au profit d'une émotion difficilement reconnaissable de bonne humeur. Une chose était sur c'est que les deux sœur paraissait très proche, une proximité que seule des jumelles devait connaitre en vérité et malgré les quelques petit accrochage qu'elle avait de temps en temps cela ne durait jamais et les deux s'aimait réellement.

Code couleur : #469277
*Picasso 2017, Peeves 2017, Gryffondor et élève du mois de Janvier 2018*
Ma lumière divine vous aveuglera tous !

Un retard qui se solde par une rencontre  Pv Hanai/Yuzu 

La fillette, après avoir terminé de se servir en ragout, se concentra sur le visage de la personne en face d'elle, soit Yuzu. Cette dernière regardait la Serdaigle froidement, comme si elle lui en voulait pour quelque chose. Qu'avait-elle fait encore ? Hanaï, elle, avait toujours son sourire aux coins des lèvres. C'était agréable d'avoir quelqu'un de bonne humeur près de soi. Rosalys attendait toujours une réponse à sa question et, comme elle s'y attendait, ce ne fut pas Yuzu qui répondit, mais sa soeur qui était, soit disant passant, bien plus aimable qu'elle.

"On est Japonaise, on vient d'un endroit un peu au nord de Tokyo, on est arrivée fin Aout du coup c'est encore un peu dur pour...nous."

La blondinette comprenait ce que la rouge et or lui disait. Après tout, la Serdaigle l'avait vécu. Ses premières années en Angleterre avaient été horribles. Quant au fait que les jumelles Gryffondor soient japonaises, Rosalys était contente de voir qu'elle avait eu raison en affirmant que les deux fillettes venaient d'Asie.
Soudain, Hanaï tourna la tête vers Yuzu et tira sur la cravate de cette dernière en disant avec colère.


"hein Yuzu !"

La demoiselle, qui n'avait pas ouvert la bouche depuis que les fillettes s'étaient installées, s'étouffa légèrement avant de répondre à sa soeur, légèrement agacée.

"Ne me refait plus jamais ça !"

Le démon marqua une pose avant de se concentrer entièrement vers Rosalys. Yuzu confirma rapidement, après un soupir, les dires de sa soeur avant de dire d'une voix lasse et trainante.

"oui, et toi tu viens de..."

La demoiselle ne termina pas sa phrase. Elle n'avait surement pas écouté le début de conversation. Cela ne fit que confirmer les impressions de la blondinette à propos de la Gryffondor. Sa soeur était un amour comparé à cette fille. Cette dernière ajouta après quelques minutes de silence.

"Pourquoi tu n'as pas fait ta scolarité la bas ?"

Finalement, la Gryffondor s'intéressait un temps soit peu à la Serdaigle. La fillette ne savait pourtant pas comment elle devait prendre cette question. Yuzu lui disait-elle implicitement qu'elle aurait du rester dans son pays d'origine ? Rosalys haussa les épaules. Après tout, on ne pouvait jamais vraiment savoir ce à quoi pensait une personne quand elle parlait. C'est pour cela qu'elle consentit à répondre avec un semblant de sourire coincé au coin des lèvres.

"À cause de problèmes familiaux. C'était pas la joie chez moi alors on a déménagé en Angleterre. Du coup, Beaux-Bâtons ne pouvait pas me recevoir."

Rosalys avait baissé ses yeux tristes vers son assiette lorsqu'elle avait terminé sa phrase. Elle ne voulait pas vraiment parler de ses drames personnels. Ils étaient bien trop ennuyeux pour les raconter. Et surtout, elle ne voulait en aucun cas parler aux deux jeunes filles alors que la fillette ne les connaissait pas encore assez bien. C'est pour cela que la Serdaigle se dépêcha de se remodeler un masque de joie, afin de dissimuler sa peine. Yuzu, depuis quelques minutes, regardait la jeune fille étrangement. Comme si elle avait de la compassion pour elle. Peut-être avait elle remarqué la tristesse de la blondinette ?
La bleue et bronze trouvait cela bizarre étant donné que la Gryffondor semblait la détester. La première année haussa cependant les épaules et se concentra sur Hanaï avant de poser une question aux jumelles.


"Et vous ? Pourquoi avoir quitté le Japon pour venir en Angleterre ?"

La Serdaigle se demandait si, comme elle, Yuzu et Hanaï avaient quitté le Japon pour raisons personnelles. Seule leur réponse le dira.

Code couleur : #002E9A
Love story turns easily into a tragedy - James et Rosalys
Adieu mes amis <3

Un retard qui se solde par une rencontre  Pv Hanai/Yuzu 

"À cause de problèmes familiaux. C'était pas la joie chez moi alors on a déménagé en Angleterre. Du coup, Beaux-Bâtons ne pouvait pas me recevoir."

Elle avait une bonne excuse elle au moins, Yuzu avait déménager pour soit disant voyage culturel, mais elle n'y croyait pas une seule seconde. On aurait dit que les jumelles avaient été envoyées ici pour échapper à quelque chose, mais à quoi ? La japonaise chassa ses pensées pour se refocaliser sur la française. Cela devait être aussi dure pour elle que pour les deux oriental. Yuzu cachait toute ses émotions, souvent qualifier de coeur de pierre elle avait néanmoins beaucoup d'empathie envers ses pairs. Yuzu prit le temps de réfléchir tandis que Hanai était tournée vers sa soeur guettant une réaction non appropriée. Ce ne fut pas le cas, Yuzu ne bougeait toujours pas, *Beaux-Bâtons* pensa la fillette à l'allure neutre. Elle avait rattrapée son retard dans la conversation faisant le rapprochement. Yuzu comprit que cette Rosalys venait de France, elle resta silencieuse ne sachant que dire. Hanai souffla de soulagement, sa soeur n'avait pas faite de bourde. Elle continua d'aficher son sourire pour rendre tout ceci plus agréable écoutant la petite Serdaigle qui reprenait la parole.

"Et vous ? Pourquoi avoir quitté le Japon pour venir en Angleterre ?"

Contre toute attente c'est Yuzu qui prit la parole en première, d'une façon calme, toujours inexpressive pour cacher ses émotion, mais cette fois son timbre ne pouvait pas être ressenti comme agressif, non sonnait plus comme une de ces personne sage quand elle prennent la parole.

"Ma mère nous a dit qu'elle avait des contrats international à régler et qu'on pourrait profiter de notre double nationalité pour faire nos étude ici, dans l'école ou elle avait étudiée elle" Elle marqua une pose, posant délicatement son regard sur le plafond avant de prendre une inspiration pour reprendre "mais je n'y croit pas"

Hanai se senti obliger d'intervenir

"Moi j'y crois"

"Parce que tu es trop naïve" dit Yuzu toujours très calmement à sa soeur.

Hanai se tourna vers Rosalys comme pour expliquer ce comportement qu'elle jugée non approprié devant une nouvelle rencontre

"Excuse là, on a pas eu la même éducation, elle est plus "guerrière" " dit t'elle avec amusement bien que cela soit parfaitement vrai.

"Cela n'à rien avoir, et je pense pouvoir présenter mes excuses moi même Hanai... tu ne trouve pas qu'il y avait quelque chose de louche dans notre départ toi ?" Dit t'elle avec un détachement presque parfait, le timbre de voix guider par son accent japonais lui donnant un air mélodieux. Hanai ne dit rien, elle savait au fond que sa soeur ne disait pas que des bêtises mais elle voulait croire que sa mère avait un raison valable pour les avoir faite déménagé. La situation devait être gênante pour Rosalys qui se retrouvait au milieu d'une sorte de règlement de compte, bien que ça n'en était pas. Yuzu paraissait plus qu'en difficultés avec ce que l'on pouvait appeler fourchette, elle sortie donc une paire de baguette et commença à manger le riz qui servait d'accompagnement au poulet avant de reprendre.

"Je me demande comment est la France...ma mère nous ramène de temps en temps des croissants et des...truc fourré au chocolat" Yuzu avait perdu son mot, ça lui arrivait quand elle était anxieuse ou dans un état émotionnel intérieur qui n'était pas en adéquation avec elle même. "Elle te manque pas ? La France ?"

Code couleur : #469277
*Picasso 2017, Peeves 2017, Gryffondor et élève du mois de Janvier 2018*
Ma lumière divine vous aveuglera tous !

Un retard qui se solde par une rencontre  Pv Hanai/Yuzu 

Lorsque Rosalys avait posé sa question, elle ne s'était pas du tout attendu à ce que ce soit Yuzu qui réponde. La rouge et or ne montrait toujours pas ses sentiments mais son ton était devenue plus gentil, plus doux.

"Ma mère nous a dit qu'elle avait des contrats international à régler et qu'on pourrait profiter de notre double nationalité pour faire nos étude ici, dans l'école ou elle avait étudiée, elle."

La Serdaigle acquiesça à l'entente de cette phrase. Il était courant que les gens déménagent pour leur travail. Du moins, c'est ce qu'elle pensait. La première année allait demander à Yuzu le métier qu'exerçait sa mère mais elle fut coupée par cette dernière. Apparemment, ce n'était pas tout. Peut-être la gryffonne voulait-elle se confier ?

"mais je n'y crois pas"

La jeune enfant fronça les sourcils. Selon Yuzu, il y avait une autre raison à leur départ... Rosalys plaignait ces deux filles. Elle au moins savait pourquoi elle avait quitté la France... Bien qu'elle ne savait toujours pas pourquoi sa mère avait choisi la Bretagne... Hanaï intervint alors de sa voix claire et aimable, rebondissant sur la phrase de sa soeur.

"Moi j'y crois"

Là, Rosalys commençait à croire qu'une bataille entre jumelles se profilait. L'ayant elle-même vécu plusieurs fois, la fillette savait que cela pouvait être explosif... En effet, mieux ne valait pas rester ici... C'est alors que Yuzu répondit à sa soeur, toujours aussi calmement et de la même voix claire et distincte mais dénuée de sentiments humains qu'elle utilisait depuis le début de ce repas. Ce dernier commençait d'ailleurs à peser lourd sur l'estomac de la jeune et jolie Bleue et Bronze. Il ne fallait cependant pas qu'elle devienne malade.

"Parce que tu es trop naïve"

Ok... C'est un règlement de compte familiaux, il y a pas d'autres mots... Pourquoi donc maintenant ? Pourquoi Rosalys se retrouvait toujours dans des situations abracadabrantes ?! Cela commençait d'ailleurs à lui courir sur le haricot. Hanaï répondit alors en se tournant vers Rosalys pour s'excuser de la tournure de situations.

"Excuse là, on a pas eu la même éducation, elle est plus "guerrière"


Selon le ton de ses excuses, elle trouvait particulièrement drôle que sa soeur puisse réagir de cette manière. La fillette tilta alors. Comment ça, pas la même éducation ?! Yuzu aurait elle été élevé avec un sabre à la main tandis qu'Hanaï avait une fleur ? Yuzu répondit, un peu irritée.

"Cela n'à rien avoir, et je pense pouvoir présenter mes excuses moi même Hanai... tu ne trouve pas qu'il y avait quelque chose de louche dans notre départ toi ?"

Hanaï ne répondit étrangement pas. La fillette ne put s'empêcher de se dire mentalement que les japonais étaient des personnes étranges. Chez eux, il y avait énormément de non dit. Tout comme l'Angleterre. Les habitants de ces deux pays étaient quelques peu coincé. Ils n'osaient pas vraiment dire ce qu'ils pensaient.
Soudain, Yuzu, qui avait du mal à manger avec sa fourchette, se débarrassa de son couvert et sortit une paire de baguettes. Elles étaient différentes de celles en bois jetables dans les restaurants de sushis que l'on trouve beaucoup en France. Elles étaient magnifiques, toutes gravées et en ivoire. Yuzu parla enfin.

"Je me demande comment est la France...ma mère nous ramène de temps en temps des croissants et des...truc fourré au chocolat"

Pour toute réponse, Rosalys sourit. Son pays était le plus beau au monde ! Quand aux "trucs fourrés au chocolat" parlerait-elle des éclairs... Ou des pains au chocolat ?Yuzu continua sa phrase.

"Elle te manque pas ? La France ?"

Rosalys baissa la tête et entreprit de répondre en faisant fit de sa gorge soudainement serré. Le même phénomène se passait lorsqu'elle entendait parler de la France ou qu'elle devait, elle-même en parler.

"Je... Oui, elle me manque... Plus que tout... Mais on retourne dans notre maison en Été."

Rosalys avait vraiment de la chance de ce coté. Oui. Beaucoup de chances. Elle, au moins, retournait dans son pays.

Code couleur : #002E9A
Love story turns easily into a tragedy - James et Rosalys
Adieu mes amis <3

Un retard qui se solde par une rencontre  Pv Hanai/Yuzu 

"Je... Oui, elle me manque... Plus que tout... Mais on retourne dans notre maison en Été."

Hanai écoutait tandis que Yuzu était absorbée par un mouvement dans la pièce. Tendant toujours l'oreille elle avait cependant écoutée la réponse. Un premier sentiment s'emparer de Yuzu qui était elle un peu jalouse d'entre que la française retrouvait son pays pendant les vacances scolaires. Néanmoins les jumelles n'avaient aucune idée si elles allaient rentrer au japon cet été. Ceci dit elle n'avait jamais eu l'opportunité de visiter réellement le japon, c'était plus ça maison, ses habitudes qui lui manquaient, peut être même son père qui, bien qu'ambivalent vis à vis de Yuzu, cette dernière y était très attachée. Yuzu se leva en prenant appuie sur la table, devant son assiette presque pleine tout en prononçant d'une voix calme et assurée.

"Je vois...passez une bonne soirée" Yuzu tourna les talons et prononça "Je t'aime quand même petite sœur"

marchant lentement vers la sortie, la japonaise passa sa main dans les cheveux avant de disparaitre dans le montant de la porte. Hanai restait elle assise à table regardant la scène comme si tout était parfaitement normale, comme si elle avait l'habitude de voir sa sœur agir ainsi. La copie physique de la fillette venant de sortir souffla un long soupir plein de sens. Elle se retourna bien en face de la Française avant de se remettre à manger. Hanai ne savait plus vraiment quoi dire elle était extrêmement gênée par la situation. Afin de pallier à ce silence pesant elle prit néanmoins son courage à deux mains pour lui demander dans quelle région de France celle-ci vivait.

Reducio
toutes mes excuses pour ce retard indécent.

Code couleur : #469277
*Picasso 2017, Peeves 2017, Gryffondor et élève du mois de Janvier 2018*
Ma lumière divine vous aveuglera tous !

Un retard qui se solde par une rencontre  Pv Hanai/Yuzu 

Rosalys, après sa phrase, remarqua que le visage de Yuzu se tordait légèrement. La fillette ne savait pas vraiment ce que cela signifiait mais une chose était sûre, la japonaise était une fille étrange. La Serdaigle décida de cesser de la regarder et de se concentrer sur sa voisine qui lui semblait bien plus amicale que sa jumelle. Alors que la jeune blonde allait engager la conversation avec la gentille Hanaï, Yuzu se leva de table et leur dit d'une voix assurée qui horripilait très profondément la bleue et bronze.

"Je vois...passez une bonne soirée."

La Gryffondor commença à tourner les talons lorsqu'elle dit par dessus son épaule, ne daignant même pas regarder ses deux camarades qu'elle abandonnait alors que son assiette était encore pleine.

"Je t'aime quand même petite sœur."

Pas un seul mot gentil pour la petit Serdaigle alors que cela aurait été la moindre des politesses. Décidément, Rosalys ne cernait pas du tout le personnage de Yuzu Ame ! Cela la dérangeait fortement et le petite se promit bientôt de découvrir le secret de la jolie japonaise, quoi qu'il en coûte. Elle se devait de comprendre pourquoi elle ne ressentait pas d'animosité alors que la rouge et or était aussi... insupportable ?

C'est aussi à ce moment là que la bleue et bronze comprit. Elle se retrouvait toute seule en compagnie d'Hanaï, qu'elle trouvait gentille mais pas aussi intéressante que sa soeur, et par dessus tout, elle était à la table des Gryffondors. Comme si elle avait senti son malaise, la japonaise demanda à Rosalys de quelle région en France elle venait. La blondinette haussa les épaules et dit d'une voix monotone. Elle n'avait guère envie de s'attarder.


"Lyon."

Sur cette courte réponse, la jolie blonde entreprit de finir rapidement son assiette et sourit faiblement à la japonaise. Elle se leva de table et dit gentiment à sa camarade.

"Merci de m'avoir permis de manger avec vous. C'était cool de vous rencontrer."

La jeune fille mima un baiser envoyé dans les airs avec un clin d'oeil et sortit de la grande salle, sur les pas de Yuzu Ame, la première fille que Rosalys ne parvenait pas à cerner.

Reducio
Merci pour ce rpg. C'est fini pour moi

Code couleur : #002E9A
Love story turns easily into a tragedy - James et Rosalys
Adieu mes amis <3