Grande salle

Inscription
Connexion

Carambolage et lecture interrompue  Libre 

Mary était de bonne humeur aujourd'hui, certes elle n'avait toujours pas autant d'amis qu'elle le voudrait, mais elle était au moins comblée sur le plan des cours n'ayant depuis le début que des bonnes notes. C'est alors avec un grand plaisir et un grand soin qu'elle c'était préparer en cette belle journée ensoleillée. C'est ensuite avec le sourire aux lèvres qu'elle c'était rendue dans la grande salle, afin d'y prendre un petit déjeuner, avant d'aller se rendre à son cour préféré : la métamorphose. Comme toujours, la grande salle était somptueuse et les tables remplies de délicieuses choses qui donnaient toutes plus envie les unes que les autres. "Comment ne pas finir en surpoids avec toute cette nourriture", c'était-elle dit.
Comme elle en avait prit l'habitude depuis le début de l'année, elle ce m'était en pleins milieux de la table, ainsi elle pouvait être au milieu de tout le monde. Elle s'installa tranquillement, comme toute personne normal, se servi un peu de tout, mais surtout le plus calorifique, car c'est ce qui avait encore de meilleure au monde, et puis elle avait encore le temps de profiter sans se soucis d'un quelconque poids. Une fois son assiette confectionnée, elle changea de position et fit quelque chose de curieux, mais qu'elle adorait. Elle se mit a califourchon sur le banc pouvant être ainsi entre la table et entre le reste de la salle. Ainsi, tout en étant tranquillement installée pour pouvoir manger, elle pouvait tout aussi regarder tout le monde.
Elle adorait ça regarder les gens, même si certaines personnes semblaient gênée en croissant le regard de la jeune fille qui elle ne cillait pas. A la fin de son petit déjeuner qui se fit en silence, mais passionnant à regarder la façon dont les personnes vivaient, Elle décida de se mettre dos à la table, d'étaler ses jambes et de lire un peu, en profitant des derniers instants qui lui restaient.
Complètement passionnée par son livre sur les animaux magiques, elle n'entendit pas les pas précipités d'une personne qui avançait dans la ranger, et n'entendant donc pas, elle ne pu penser à retirer ses pieds de la zone. En quelques instants, elle sentie une coup sur ses jambes. Enervée d'être ainsi extraite de sa lecture et de s'être par la même occasion prit un coup, elle s'apprêtait à exprimer son mécontentement, mais lorsqu'elle releva les yeux de son bouquin et vit que la personne c'était prise les pieds dans ses jambes et que par la même occasion, c'était retrouvée par terre, elle se sentie mal.


"Pardon ! -même si ce n'était pas totalement sa faute, car la personne ne devait pas regarder ou elle allait, elle se sentait obligée de s'excuser. Je ne t'avais pas vue arriver et j'ai oubliée de retirer mes jambes... Tu ne t'ai pas fait mal ? - dit elle tout en lui tendant une main pour l'aider à se relever."

Carambolage et lecture interrompue  Libre 

Luttoria marchait tranquillement avec son livre des créatures magiques dans les mains, il était incroyable ! " Jamais connu un livre aussi bien " se répétait sans cesse la jeune Serpentarde. Elle était plongée dans son merveilleux livre quand elle sentit quelque chose entre ses jambes. Elle regarda... un chat ! Il y avait un tout petit chat roux qui lui caressait les jambes. Luttoria continua son livre puis elle répéta " Jamais connu un livre aussi bien "... Le chat était toujours autour de ses jambes, il avançait en même temps qu'elle. Luttoria avançait toujours puis le chat s'arrêta d'un coup. Luttoria tomba donc...

-Pourquoi je suis toujours interrompu dans mes lectures ?

Luttoria continua encore de lire jusqu'à que ses jambes touchent celles d'une autre personne. Elle était très maladroite alors elle en tomba à la renverse et lâcha son livre. Elle entendit :

-Pardon ! Je ne t'avais pas vue arriver et j'ai oubliée de retirer mes jambes... Tu ne t'ai pas fait mal ? demanda Mary CAPENHAUSEN.

-Non... Je crois que tout va bien... C'est pas vraiment de ta faute, j'étais plongé dans mon livre, un merveilleux livre d'ailleurs...


Luttoria cherchait du regard son livre, il avait disparu ! Elle hésita à lancer " Mon livre, où es tu ? " mais elle ne devait pas montrer qu'elle était une petite folle à l'intérieur. Elle se contenta d'un :

-Sais tu où est mon livre ?


Mary lui tendit quelque chose, Luttoria regarda... C'était la page quatre-vingt-dix-sept de son livre, elle lui tendit aussi la page trente-deux et beaucoup d'autres... Luttoria regarda sa camarade dans les yeux comme si c'était de sa faute. Luttoria lança très sèchement :

-J'adore ce livre et par ta faute il est abimé... Je t'en voudrais pour toujours !

Luttoria s'empressa de prendre toutes les pages qui trainaient dans la salle. Pensant toutes les avoir, elle reconstitua son livre mais il lui manquait trois pages... Elle ne pourrait jamais finir son livre si il lui manquait trois pages. Elles parlaient peut être de ses animaux préférés alors c'était une grosse perte. Luttoria fusilla du regard Mary. Celle ci n'avait pas continué son livre... Mary devait avoir un grand cœur se dit Luttoria.

-C'est pas tout ! Il me reste quand même trois pages à retrouver...

Mary hocha la tête et se baissa sur le sol pour les chercher. Cette fois, Luttoria n'en croyait pas ses yeux... Finalement, Luttoria ne lui en voudrais peut être pas pour toujours...

Même le plus petit des serpents a du venin !
Bonne année, bonne santé et meilleurs vœux !
Rédactrice en chef de Serpentard !
Merci à vous tous d'être ce que vous êtes !

Carambolage et lecture interrompue  Libre 

-Non... Je crois que tout va bien... C'est pas vraiment de ta faute, j'étais plongé dans mon livre, un merveilleux livre d'ailleurs...

C'est a ce moment la, que Mary se rendit compte que pleins de pages étaient éparpiller un peu partout devant elle. La jeune fille paraissait encore un peu sonner, alors pendant qu'elle reprenait ses esprits, Mary ramassa les feuilles du pauvre livre. Ce n'était vraiment pas beau a voir, surtout lorsqu'on aime les livres... Elle porta de nouveau son regard sur la jeune fille qui commençais à s'affoler.

-Sais tu où est mon livre ?

En reposant de nouveau ses yeux sur le livres démembré, elle ne pu s'empêcher d'avoir un pincement au coeur en lui tendant son précieux bouquin. Lorsque la jeune serpentarde prit ce qui restait de son livre, elle fusilla du regard Mary qui elle était rester figée devant cette scène. Si un regard pouvait tuer, Mary serait morte a l'heure qu'il est.

-J'adore ce livre et par ta faute il est abimé... Je t'en voudrais pour toujours ! C'est pas tout ! Il me reste quand même trois pages à retrouver...

La jeune Mary savait très bien ce que pouvait ressentir la jeune fille, elle ne sais pas comment elle réagirai si son livre se retrouvait dans cet état là. D'un tempérament plutôt attaquant, Mary aurait d'habitude réagi face a la façon dont la serpentaire osait lui parler, mais là elle ne pouvait pas et donc se lançait à la recherche des pages disparues. Elle ne pouvait pas être bien loin ! Finalement quelques minutes plus tard, elles retrouvèrent les pages. La jeune fille dont elle ne savait même pas le prénom, paru soulager quelque peu.

- je suis vraiment désolée pour ton livre... Je n'aurais jamais voulue qu'une telle chose arrive, mais je sais qu'il y a un sort assez simple pour réparer les objets, reparo je crois... Il faudrait que je vérifie à la bibliothèque... Au faite je m'appelle Mary !

N'ayant aucune réponse, surement dû au faite que la jeune serpentarde ne devait pas savoir si elle devait l'apprécier ou la détester. C'est souvent l'effet qu'avec Mary sur les autres. Mais elle n'allait surement pas se démonter pour si peu, pour une fois qu'elle rencontrait une fille qui partageait sa passion !

- Ton livre, qu'est ce que c'est ? Moi je suis en train d'en lire un magnifique, sur les animaux magiques, tu connais ?

Carambolage et lecture interrompue  Libre 

- je suis vraiment désolée pour ton livre... Je n'aurais jamais voulue qu'une telle chose arrive, mais je sais qu'il y a un sort assez simple pour réparer les objets, reparo je crois... Il faudrait que je vérifie à la bibliothèque... Au faite je m'appelle Mary !

Luttoria regardait sa camarade droit dans les yeux alors qu'elle avait sauvé son livre si merveilleux... Elle aurait voulu dire " Moi c'est Luttoria et je ne t'en veux plus, plus du tout même " mais son côté un peu démon aurait voulu annoncer " Moi je ne te dis pas mon nom, il est trop beau pour que tu l'entende. Au fait mon livre, tu devras me le racheter." Luttoria avait toujours eu un côté d'ange et un côté un peu démon.

- Ton livre, qu'est ce que c'est ? Moi je suis en train d'en lire un magnifique, sur les animaux magiques, tu connais ?

Luttoria était bouche bé ! Cette fille aimait lire les mêmes choses qu'elle. Là, elle était obligé de de lui pardonner mais son côté un peu démon recommença malheureusement à prendre le dessus de son corps. Pourquoi venait il juste au moment ou il ne fallait pas ?

- Connais pas. Pas la peine de vouloir me changer les idées, je veux MON LIVRE !

Mary ouvrit grand la bouche car elle était très étonné de la réaction de Luttoria... Luttoria mis ses mains sur sa bouche, elle n'aurait jamais du dire ça. Elle se douta que Mary devait être très triste car elle avait essayé de lui remonter le morale. Luttoria pensa qu'elle avait assez fait de dégâts comme ça alors elle récupéra son livre et se dirigea vers la bibliothèque. Par chance, celle ci était encore ouverte. Elle chercha les livres de sortilèges et elle en trouva un. Elle signala à la bibliothécaire qu'elle avait emprunté un livre et elle couru dans la grande salle. Mary s'était assise sur une chaise et elle pleurait. Luttoria couru vers elle et lança :

-Désolée pour tout à l'heure... Tiens voilà le livre, je ne suis pas très forte en sortilège alors tiens, fais le...

Même le plus petit des serpents a du venin !
Bonne année, bonne santé et meilleurs vœux !
Rédactrice en chef de Serpentard !
Merci à vous tous d'être ce que vous êtes !

Carambolage et lecture interrompue  Libre 

- Connais pas. Pas la peine de vouloir me changer les idées, je veux MON LIVRE !

La jeune serpentarde fut surprise de l'agressivité de la réponse de la jeune fille. En effet, elle avait tout fait pour la mettre a l'aise, pour être gentille et agréable, ce qui était déjà un effort sur humain pour elle, mais la elle lui en demandait trop ! Soudain, elle vit que la jeune serpentarde était surprise des mots qui venaient de sortir à l'instant de sa bouche et Mary eu même l'impression qu'elle le regrettait ! Ce qui atténuait quelque peu son énervement. Puis la jeune fille partie avec son livre sans un mot.
Mary n'en revenait pas de ce qui venait de ce passer en seulement une dizaine de minutes... Elle regarda sa montre, il lui restait une petite demi-heure tranquille avant son cour. Elle en profiterait pour remettre ces esprits en place. Elle était vraiment chambouler, car malgré tout ces efforts elle n'arrivait tout de même pas a ce faire d'ami... Ce n'était pourtant pas bien compliqué ! D'habitude elle n'avait même pas besoin de faire d'effort et là c'était comme si quelque chose l'empêchait d'en avoir... Elle regardait autour d'elle et vis pleins de groupes différents, tous joyeux, en train de rigoler ou simplement de parler ensemble. Soudainement c'est comme si elle c'était prit un coup de couteau ! Elle posa sa tête dans ses bras, complètement affaissée sur la table. Ce n'était clairement pas digne d'elle, mais elle s'autorisa juste cinq minutes de faiblesse. Une fois ce temps passé, elle releva la tête, une larme c'était laissée coulée sur sa joue et contrastait avec sa peau si clair. Rapidement elle l'effaça. Puis elle reprit ces esprits et ce dis que si ce n'était pas cette jeune fille, se serai une autre ! Elle s'apprêtait à ce lever pour aller se balader dans les couloirs lorsqu'elle vu la jeune fille qui était revenue avec un livre supplémentaire.


-Désolée pour tout à l'heure... Tiens voilà le livre, je ne suis pas très forte en sortilège alors tiens, fais le...

Mary pensa qu'elle n'avait décidément aucun culot. Après la façon dont elle lui avait parlée, elle osait lui demander un service ? Elle eu un mouvement de dédain et s'apprêtait à partir sans un mot tout comme la jeune serpentarde l'avait fait plus tôt, mais en voyant le regard suppliant de la jeune fille, elle se réinstalla et poussa un long soupir. Elle prit les deux livres et les posas sur la table. Puis en voyant le titre du livre tout abimé, elle eu un rire nerveux.

- Tu ne connaissais pas mon livre, hein ? Au faite, je ne sais toujours pas comment tu t'appelle !"

Pendant qu'elle disait tout ça, la jeune seprentarde avait d'hors et déjà ouvert le livre de sortilège a la bonne page. Elle sortie sa baguette et commença à avoir un peu la pression, mais bien sûr elle ne laissait rien paraitre, elle voulait assurer. Elle avait déjà pratiquer ce sort quelques fois vu qu'il était très utile pour réparer les choses. Après quelques tours de baguettes, le livre était de nouveau comme neuf, comme si de rien était. C'est alors avec un grand sourire qu'elle tendit le livre à la jeune serpentarde.

Carambolage et lecture interrompue  Libre 


- Tu ne connaissais pas mon livre, hein ? Au faite, je ne sais toujours pas comment tu t'appelle !


Luttoria avait réussi son coup, elle l'avait fait ! Elle avait pu redonner le sourire à sa camarade. Là, elle se rendit compte que Mary et elle allaient peut être devenir de grandes amies pour toute la suite de sa scolarité. c'était même joué d'avance car elles avaient un peu les mêmes goûts pour la lecture... Elles ne se connaissaient que depuis une dizaine de minutes alors Luttoria n'avait pas encore découvert le caractère de sa camarade. " Espérons qu'elle me corresponde, espérons qu'elle me corresponde " murmurait la jeune Serpentarde...

- Je ne connaissais pas ton livre, il a l'air fabuleux... Peut être même mieux que le mien... Tu me le prêteras quand toute cette histoire sera terminé ?

Mary la regardait avec un petit sourire et Luttoria se douta que cela voulait dire " Bien sur ! ". Elle aurait voulu lui annoncer d'une voix extrêmement calme " De toute façon pour mon livre... Si la situation empire, tant pis. Je préfère que se soit ce stupide livre plutôt que toi." Malheureusement, elle n'en eu pas le courage, elle avait déjà dit trop de méchanceté à sa camarade pour lui dire de nouveau un simple pardon. Mary regarda Luttoria, elle voulait être sure que Luttoria ne change pas d'avis au dernier moment comme d'habitude. Luttoria prit quelques instants de réflexions puis elle hocha la tête. Luttoria ferma les yeux pour s'imaginer elle même la scène dans sa tête. Elle imaginait Mary brandir sa baguette magique et lancer le sortilège pour réparer son livre abimé. Ce fut plus rapide que prévu car Luttoria sentit une petite tape sur l'épaule. C'était Mary qui lui rendait son livre. "Une petite inspection s'impose" pensa Luttoria, elle regarda la couverture, les pages bien reliées... Au moment où Mary se leva pour partir, Luttoria lui prit le bras et lui dit avec une voix douce :

-Merci beaucoup Mary, tu as été si bonne pour moi. Au faite, moi c'est Luttoria et tu peux m'appeler Lulu si tu veux...

Même le plus petit des serpents a du venin !
Bonne année, bonne santé et meilleurs vœux !
Rédactrice en chef de Serpentard !
Merci à vous tous d'être ce que vous êtes !

Carambolage et lecture interrompue  Libre 

-Merci beaucoup Mary, tu as été si bonne pour moi. Au faite, moi c'est Luttoria et tu peux m'appeler Lulu si tu veux...

Cette phrase eu un retentissement bizarre dans la tête de Mary. Elle ne s'y attendais tellement pas... Mais cela lui fit extrêmement plaisir ! La jeune serpentarde avait du caractère, mais pouvait être gentille quand il le fallait et Mary trouvait ça super comme tempérament. Finalement, peut être pourraient-elles être amie ! Mary le voulait vraiment, car malgré tout, Luttoria était un peu comme elle et pas seulement que pour les livres ! Et puis toute les deux étaient de la même maison et même si Mary n'était en aucun cas dérangé d'être amie avec des personne d'autres maisons, une personne de la même qu'elle était quand même bien pratique ! En regardant la jeune fille attendre, Mary voulait lui répondre quelque chose, mais rien ne venait. Le silence commençait à vraiment devenir pesant, elle le sentait bien et le sourire de la jeune sepentarde commençait à devenir inquiet. Soudain, elle eu une illumination et lui fit un grand sourire.

- Enchanté Lulu ! Peut-être que nous pourrions faire une sortie toi et moi un de ces jours ? Ou juste se retrouver dans le château et discuter ?

Mary espérait qu'elle serai d'accord et que les signes qu'elle avait crue décelé étaient bien les bons et qu'elle ne c'était pas trompée, mais elle en doutait fortement. Elle savait analysé les personnes et savait exactement comment elles étaient en un seul regard, ce qui lui était vraiment utile. La jeune serpentarde regarda sa montre et hallucina en voyant que le temps passait si vite. Elle releva la tête vers Luttoria en attendant sa réponse et ensuite elle devrait filer directement en cour. Elle avait un cour de métamorphose, son préféré, elle ne voudrait en aucun cas être en retard et être mal vu de son professeur.