Grande salle

Inscription
Connexion

Invitation au Bal de Noël  PV : Rosalys LANOBLIS 



Le jeune sorcier blond descendait le Grand Escalier tout excité. Les préfètes venaient d’annoncer que le Bal de Noël 2041 se préparait ! James était très excité de cette nouvelle et était sorti en trombe de la salle commune de Poufsouffle pour aller dans la Grande Salle déjeuner. Il croisait sur le chemin quelques tête qu’il connaissait mais ne s’arrêtait pas plus d’une seconde. Il avait une idée en tête, et personne ne pouvait l’arrêter. Il fallait qu’il trouve quelqu’un, quelqu’un avec qui il avait déjà partagé quelques moments. Il avait une personne bien précise en tête.

Son cœur battait la chamade pendant qu’il descendait les escaliers, qui n’en faisaient toujours qu’à leur tête. Les tableaux le saluaient, mais James ne répondait pas et ceux-ci se vexaient alors. A vrai dire, le jeune garçon guettait depuis la mi-novembre si un bal allait avoir lieu cette année. Son frère Niels lui avait tout raconté et James se rappelait qu’il avait eu une extrême envie d’y aller. Maintenant, ce qu’il attendait depuis un an allait se réaliser…si la personne qu’il avait en tête accepterait de l’accompagner au Bal.

James arriva dans le Hall d’entrée, essoufflé. Après avoir repris sa respiration, le blondinet pénétra dans la Grande Salle, magnifiquement décorée. Des sapins trônaient à chaque coin de la salle, ornés de guirlandes, de boules de Noël et de neige. Le plafond magique laissait tomber des flocons qui disparaissaient lorsqu’ils atteignaient cinq mètres au-dessus du sol. Les chandelles habituelles avaient laissé place à d’autres chandelles décorées sur le thème de Noël. Tout cela emplit James d’une euphorie inimaginable.

Le garçon se concentra sur la table des Serdaigle et chercha la personne qu’il avait en tête. Il aperçut la tête blonde et un sourire se dessina sur son visage.


Image

Love story turns easily into a tragedy - James et Rosalys

Invitation au Bal de Noël  PV : Rosalys LANOBLIS 

Rosalys était sortie de son dernier cours, la faim lui ravageant le ventre. Remontant les couloirs en adressant de légers sourires aux tableaux, elle discutait avec ses amies. La blondinette les quitta pour remonter dans la salle commune de Serdaigle afin de poser ses livres. Arrivée dans la pièce bleue, la sorcière se précipita dans son dortoir. Elle déposa sur son lit ses cours et caressa le chat d'une de ses camarades. En descendant, elle vit une feuille rouge et blanche, plastifiée et agrafée sur le tableau en liège des annonces. Rosalys s'approcha et eut la surprise de sa vie en découvrant qu'il y avait un bal de Noël. Elle sortit, toute excitée, de la salle commune et prit la direction de la Grande Salle.

En dévalant les escaliers, la blondinette réfléchit à ce qu'impliquait réellement un bal. Déjà, il fallait venir au bal à deux. Avec un garçon. Ou entre amies. Cependant, ça ne serait surement pas la seconde option puisque Rosalys partait du principe qu'à un bal, c'est une fille ET un garçon. Point barre. La fillette sourit à cette pensée et se rendit compte qu'elle était devant la grande porte en bois qui donnait sur le réfectoire. En pénétrant dans ce dernier, Rosalys se dirigea vers la table de Serdaigle où ses amies semblaient l'attendre. En allant s'asseoir, la sorcière continua sa liste mentale. Trouver un cavalier. Une robe de soirée.
Voici un autre problème. Question look, Éléonore avait toujours été la plus douée. Rosalys avait hérité d'un style bien particulier, celui de son père. C'est à dire, aucun goût vestimentaire. Un comble pour la fille d'une journaliste de Mode...
Et enfin, le dernier point de la liste. Le seul que maitrisait la jeune fille. La danse. Ah ! Pour ça, au moins, elle était douée !

Soudain, Rosalys buta contre le banc en bois et découvrit qu'elle était juste devant ses amies. Essayant de rester digne, elle s'essaya la tête haute à sa place et prit une tranche de gigot. En sentant l'odeur délicieuse que dégageait celui-ci, la blondinette se souvint qu'elle avait très faim. Elle engloutit la viande aussi vite qu'un crapaud gobant une mouche. Ses amies, ahuries, la regardait avaler son poids en nourriture. Lorsque la Serdaigle eut fini son repas, elle releva la tête de son assiette et ria devant la mine que faisaient ses camarades.

Soudain, Rosalys sentit qu'on l'observait. Des yeux brulants fixaient son dos inlassablement. Légèrement en colère, elle se retourna pour croiser le regard d'un Poufsouffle qu'elle connaissait bien. Faisant un grand signe de la main à James, elle se leva de table et courut jusqu'à son ami. S'arrêtant à quelques mètres de lui, elle écarquilla les yeux. Le voilà, son cavalier ! Qui d'autre que James pouvait lui faire passer une bonne soirée ? Personne !

La Serdaigle avait juste un léger problème. Elle avait lu dans plusieurs livres que c'était le garçon qui invitait la fille et c'est aussi comme cela que ça se passera pour elle. Là-dessus, elle n'en démordra pas ! James devait l'inviter, un point c'est tout ! Elle lui parla donc d'un voix mielleuse qui ne lui allait guère.

"Bonjour Jamesie... Comment vas-tu ? Tu es au courant pour le bal ?"

Bon ok, Il y a des manières de le dire avec plus de tact... Mais que dire, Rosalys était stressée et elle a tout simplement paniquée !

Code couleur : #002E9A
Love story turns easily into a tragedy - James et Rosalys
Adieu mes amis <3

Invitation au Bal de Noël  PV : Rosalys LANOBLIS 

Rosalys se tourna vers James, l'air tout d'abord de mauvaise humeur, puis elle lui fit un signe de la main quand elle le distingua. Elle se leva et courut à lui, excitée. Elle écarquilla les yeux, comme si elle venait d'avoir une révélation. Lui, James, avait eu sa révélation tout à l'heure. Il adorait tout ce qui était de coutume, les traditions, et comptait bien ne rien gâcher. Le jeune garçon avala sa salive, prêt à sortir toute une tirade qu'il avait préparé auparavant. Rosalys le devança de peu et prit la parole.

"Bonjour Jamesie... Comment vas-tu ? Tu es au courant pour le bal ?"

La jeune fille avait l'ait un peu paniquée. Elle souffla lentement et James fit de même avant de répondre. C'était le moment fatidique. Le jeune Poufsouffle attendait cet événement depuis que son frère lui en avait parlé. Il lui parut une éternité avant qu'il arrive à répondre quoi que ce soit à cause de son stress, qu'il avait essayé de dissimuler jusqu'à présent.

"Salut Rosa... Moi ça va... Je suis au courant...pour le bal...et figure-toi que..."

Le garçon, en train de bagayer, fut interrompu par une personne qui lui tapota l'épaule de manière familière. James reconnut tout de suite son frère Niels, qui était en Deuxième Année. Il soupira d'un air las. Alors qu'il allait commencer sa longue tirade, il était encore interrompu ! Surtout que c'était le moment le plus important de la scène : celui où le garçon demandait à la fille de l'accompagner à cette fameuse soirée, et ou la fille acceptait à bras ouverts... Mais James ne connaissait pas l'avis de Rosalys, Si ça se trouve même, elle ne s'attendait pas du tout à ce que James lui fasse une telle demande. Le jeune sorcier n'en savait rien, en fait. Peut être qu'elle déclinerait son invitation... Mais d'un autre côté, il avait le pressentiment de me pas se tromper.

"Salut James ! Tu n'aurais pas vu... Je te dérange peut-être ?"

Le jeune Poufsouffle sentit la honte planer au dessus de sa tête alors qu'il voyait les copains de son frère en train de se moquer derrière lui. Niels se retourna et marcha dans leur direction en rigolant à son tour. Une certaine rancoeur envers son frère venait de naître de James. Ni une ni deux, celui-ci le rattrapa et le prit par le col de sa chemise, laissant Rosalys sur la touche. En effet, cette histoire ne la concernait en rien, et il ne voulait absolument pas la mêler à ça.

"T'aurais pas pu choisir un autre moment !? Jamais tu ne cesseras de m'embêter ? La prochaine fois que tu me fais un truc pareil..."

"Quoi ? Qu'est-ce que tu vas me faire ? Me lancer un mauvais sort ?"
dit-il en ricanant.

"Tu paies rien pour attendre..."

Malgré sa petite taille, James mit son poing dans la figure de Niels, n'arrivant plus à contrôler sa colère. Le Deuxième Année trébucha en arrière et tomba en grimaçant. James regretta aussitôt son geste en pensant aux élèves et aux professeurs pas très loins. Le jeune sorcier ne daigna pas regarder Rosalys de peur qu'il lise dans ses yeux autre chose que de la compassion, et il sortit de la Grande Salle en courant. La jeune Serdaigle s'approcha de Niels. Des larmes perlaient sur les joues de James. Il enfouit son visage dans ses mains, et pleura, une des seules fois de sa vie. Il s'assit par terre et s'adossa à un mur du Hall d'entrée, étendant ses jambes. Son idiot de frère venait de tout gâcher !

Love story turns easily into a tragedy - James et Rosalys

Invitation au Bal de Noël  PV : Rosalys LANOBLIS 

Rosa souffla doucement, en espérant que James ne la voit pas, pour évacuer son stress et se donner du courage. Elle remarqua à peine que le jeune garçon faisait de même de son côté. Elle ne sembla pas non plus prendre en compte le léger silence qui s'était installé entre les deux sorciers. Ce fut James qui le brisa, avec une voix peu assurée.

"Salut Rosa... Moi ça va... "

La sorcière entendait à peine ce que son ami lui disait. Un garçon un peu plus âgé, surement d'une année leur ainé, venait vers eux, un étrange sourire aux lèvres. Ce rictus, elle le connaissait que trop bien. C'était celui que faisait sa soeur auparavant quand elle allait martyriser la pauvre Rosalys. C'est avec appréhension qu'elle regardait ce sorcier les rejoindre. À coté d'elle, James continuait de parler, ne se voyant surement pas la soudaine peur qui était apparue sur le visage de Rosalys.

"Je suis au courant...pour le bal...et figure-toi que..."

Voilà... Le sorcier était arrivé et venait de tapoter l'épaule de James d'une manière assez familière. Maintenant que Rosalys le voyait de plus près, ce garçon ressemblait beaucoup trop à son ami pour que ce soit une coïncidence. La Serdaigle mit sa cervelle en marche et répondit toute seule à sa question muette. Ainsi donc, voici Niels, le frère de deuxième année à Poufsouffle. Vu la tête qu'affichait James quand il découvrit son frère derrière lui, leur relation ne devait pas être aussi fusionnelle que l'était celle des jumelles Lanoblis, du moins avant... Niels ouvrit la bouche, ne s'étant pas rendu compte qu'il venait d'interrompre une conversation de la plus haute importance !

"Salut James ! Tu n'aurais pas vu... Je te dérange peut-être ?"

La Serdaigle se retint à grande peine de lui balancer ses quatre vérités. Bien sûr qu'il les dérangeait ! Mais comme elle avait été bien élevée et qu'elle ne voulait pas paraitre grossière, elle se contenta de jeter un coup d'oeil désapprobateur au frère de son camarade. Jetant un coup d’oeil au dessus des deux blondinets, la sorcière vit les amis de Niels se moquer d’eux. Elle tourna la tête vers James, espérant qu’il ne les ai pas vu. Peine perdu.
Niels se détourna des deux amis et rejoignit son groupe. C’était sans compter James qui le prit par le col en s’éloignant un peu, laissant la Serdaigle au milieu de la salle. Les yeux étaient tournés vers eux et Rosalys fut tenté de partir en courant vers sa table. Là-bas, elle ne serait pas la cible de tous ces regards curieux. Prenant sur elle, la sorcière tendit l’oreille afin de saisir les propos que tenaient les deux frères.


"T'aurais pas pu choisir un autre moment !? Jamais tu ne cesseras de m'embêter ? La prochaine fois que tu me fais un truc pareil..."

*Oh oh, ça sent le roussi* pensa la Serdaigle. Elle comprit ensuite les paroles de James. Niels l'avait apparemment de nombreuses fois taquiner d'une méchante manière. Et aujourd'hui, James saturait. Il en avait marre. Comme Rosalys le comprenait... Être enquiquiné par sa famille, c'est vraiment horrible. Elle était bien placée pour le savoir. Elle regarda ensuite Niels d'une toute autre manière. Ce dernier répondit d'ailleurs à James d'une voix irritante pour les oreilles.

"Quoi ? Qu'est-ce que tu vas me faire ? Me lancer un mauvais sort ?" termina-t-il, ricanant.

*Mais quel...* Rosalys n'eut pas le temps de terminer sa phrase qu'elle entendait un léger:

"Tu paies rien pour attendre..."

Ouvrant grand les yeux, elle vit James, le garçon le plus gentil au Monde, mettre un coup de poing à son ainé. Ouvrant la bouche, hébétée, elle vit son ami courir hors de la Salle sans un regard pour son frère au sol.
Se remettant de sa surprise, elle courut jusqu'au deuxième année pour s'assurer qu'il allait bien. Elle examinait son visage lorsqu'il la prit par le poignet. Essayant de se dégager, elle ne put résister quand il tira d'un coup sec vers lui. Allongée en travers de Niels, la Serdaigle se redressa et le Poufsouffle en profita pour lui glisser à l'oreille.


"Tu sais, tu es drôlement mignonne. Ça te dirais de devenir ma petite amie ? Je pourrais prendre soin de toi. Pas comme mon idiot de frère. James est violent, tu l'as bien vu..."

Se dégageant de manière sec, Rosalys regarda Niels comme si elle regardait une larve. Elle répondit d'une voix glaciale dont elle seule avait le secret.

"Devenir ta petite amie ? Plutôt mourir ! Et James est un garçon formidable ! Tu devrais prendre exemple sur lui ! Tu es détestable !"

Se relevant, elle regarda les professeurs qui étaient muets face à cet hargneux échange. Avant de rejoindre en courant James, elle leur dit:

"Ce jeune homme a besoin d'aller à l'Infirmerie. Et pas seulement pour coup et blessures. Pour sa bêtise aussi..."

Se hâtant de sortir, Rosalys de dirigea vers la porte en bois et regarda autour d'elle en pénétrant dans le Hall. James était assit par terre, les jambes étendues et la tête dans les mains. De petits bruits comme des sanglots retenus étaient audibles. Il pleurait. La Serdaigle s'accroupit à ses côtés et lui enleva les mains du visage. Un petit sourire compatissant aux coins des lèvres, elle embrassa le jeune garçon sur la joue droite et lui dit.

"C'est pas grave, tu sais. Et puis... Il n'a eu que ce qu'il méritait. Arrêtes de pleurer, s'il te plait. Mon Jamesie est souriant et croque la vie à pleines dents !"

Joignant le geste à la parole, elle tira sur les extrémités de la bouche de James. Quand elle lâcha ses lèvres, un petit sourire timide était gravé sur le visage du Poufsouffle. Elle reprit la parole.

"Alors ? Tu voulais me dire quoi avant... Tout ça ?"

Discrètement, Rosa croisa les doigts derrière son dos. Elle espérait vraiment que James l'invite au bal...

Code couleur : #002E9A
Love story turns easily into a tragedy - James et Rosalys
Adieu mes amis <3

Invitation au Bal de Noël  PV : Rosalys LANOBLIS 

James était toujours assis, adossé au mur, lorsque Rosalys sortit en hâte de la Grande Salle. Quand, elle entendit ses pleurs, elle se retourna et s'approcha. La jeune Serdaigle le traita un peu comme aurait fait sa sœur Elena. Elles se ressemblaient beaucoup d'ailleurs, pas physiquement, mais plutôt au niveau du caractère. La blondinette souria, embrassa James sur la joue droite et elle ouvrit la bouche pour parler.

"C'est pas grave, tu sais. Et puis... Il n'a eu que ce qu'il méritait. Arrêtes de pleurer, s'il te plait. Mon Jamesie est souriant et croque la vie à pleines dents !"

La jeune fille essaya de faire sourire James. Il s'étonnai lui-même qu'il puisse esquisser une simple risette. Ses sanglots cessèrent presque aussitôt et Rosalys reprit la parole.

"Alors ? Tu voulais me dire quoi avant...tout ça ?"

Le coeur de James s'emballa à nouveau. La conversation reprenait son fil, malencontreusement coupé par son stupide de frère. Il chercha ses mots pendant une bonne minute. Il eut l'impression que ce fut une éternité. Chaque seconde se transformait en heure. Les paroles qu'il débita étaient incompréhensibles. Rosalys fit une mine décomposée et le Poufsouffle dû répéter plus distinctement.

"Je disais que mon frère - Niels - m'avait raconté le bal de Noël de l'année dernière. Et j'étais très excité lorsque j'ai appris qu'il y en avait un cette année. Et je me demandais si...si tu...si tu voulais aller au bal avec moi..." Il avait dit ces derniers mots plus bas que les autres.

James rougit tout de suite après ses dires. Il fallait maintenant espérer qu'elle accepte. S'il elle ne voulait pas, James se sentirait un peu ridicule et il avait peur qu'elle croit à ce moment-là qu'il était sans ami... ce qui était un peu le cas... En fin de compte, il ne connaissait presque personne à Poudlard à part Rosalys, Elesya - qu'il n'avait plus croisé depuis des jours -, Alison, et Ana. Le jeune garçon crut que la réponse de Rosalys ne viendrait pas. Et si tout ça n'était qu'un rêve ? Le fruit de son imagination ?


Reducio
Tu écris super bien !!! Tu as beaucoup de vocabulaire ! :) :smile: :D :P

Love story turns easily into a tragedy - James et Rosalys

Invitation au Bal de Noël  PV : Rosalys LANOBLIS 

Alors que le silence s'installait progressivement et tentait de s'installer définitivement, Rosa se demandait réellement si elle avait bien fait de demander à James de lui dire ce dont il voulut lui parler. Après tout, il venait de frapper son frère et devait être encore un peu choqué par son propre geste. Une sorte d'embarras commun était venu se faufiler entre les deux sorciers et la Serdaigle n'appréciait pas du tout la situation. Ce silence gêné la mettait dans tout ses états. Elle cherchait une solution pour combler ce vide... Et seule une discussion pouvait les sauver. Mais parler de quoi ? La jeune fille avait vu sur l'horloge du Hall qu'une seule petite minute était passée. *Le temps est une chose tellement subjective...* Pensa la fillette. Après ce qu'il lui semblait une éternité, la fillette vit avec ravissement que James s'apprêtait à prendre la parole. Ce qu'il disait n'avait aucun sens et la plupart des mots étaient mâchés, le tout restait très rapide. Au fur et à mesure qu'il parlait, Rosalys sentit son visage se décomposer. Plus aucune trace de sourire... Juste des yeux écarquillés et des sourcils froncés. James réitéra l'expérience et parla cette fois plus distinctement.

"Je disais que mon frère - Niels - m'avait raconté le bal de Noël de l'année dernière. Et j'étais très excité lorsque j'ai appris qu'il y en avait un cette année. Et je me demandais si...si tu...si tu voulais aller au bal avec moi..." termina-t-il avec une légère baisse de ton lorsqu'il prononça la dernière partie de sa phrase.

James rougit juste après avoir finit sa phrase. Rosa n'avait entendu que la moitié de sa phrase mais vu la façon dont son ami la regardait, cela ne pouvait qu'être une invitation. Le Poufsouffle serait-il vraiment en train de l'inviter au Bal de Noël ? La sorcière n'en était pas sure mais elle espérait que ce soit le cas. Elle préféra donc demander, au cas où ?


"Tu es en train... De me demander de venir au Bal avec toi ?"

Elle rajouta avec une petit voix, espérant ne pas se tromper sur ce qu'elle avait entendu.

"Dans ce cas... C'est oui..." fit-elle en rougissant comme une tomate.

Après la réponse de James, elle changea de sujet, n'aimant pas trop la discussion qu'elle trouvait un peu gênante...


"Au fait, j'aimerais bien te présenter quelques amies à moi. Je pense que vous pourriez bien vous entendre... Tu connais Kaya Ethawee ? Ou Lexie Campbell. L'une est la journaliste en chef de Gryffondor. Elle est super sympa. L'autre est ma préfète. Elle est super gentille mais c'est une fan de ragots. On s'amuse bien avec elle. Tu veux les connaitre ? Je peux organiser un truc."

Soudain, elle vit un Niels débarquer comme une furie dans le Hall et regarder autour de lui. Il semblait furieux. Devant cette tête, Rosa ne put se retenir et éclata de rire. James la regarda un peu comme une extraterrestre. Ne voulant pas créer des problèmes, Rosa embrassa son ami sur la joue et partit vers le parc, toute guillerette. Quand elle passa près de Niels, elle lui tira la langue à la manière d'une enfant insouciante. La blondinette regarda la tête de celui-ci et cela redoubla son hilarité. Son expression était mémorable. Lorsqu'elle passa la porte d'entrée et qu'elle sentit le vent frais sur sa peau, elle ne put s'empêcher de déclarer à voix haute.

"Quelle bonne et belle après-midi en perspective !"

Et riant aux éclats, elle se jeta tête baissée dans la neige qui était tombée pendant la nuit.

Reducio
Merci beaucoup ! Tu écris toi aussi très bien ! ^^

Code couleur : #002E9A
Love story turns easily into a tragedy - James et Rosalys
Adieu mes amis <3

Invitation au Bal de Noël  PV : Rosalys LANOBLIS 

"Tu es en train...de me demander de venir au Bal avec toi ? Dans ce cas... C'est oui..."

James montra avec joie son acquiescement. Enfin ! Il était parvenu à demander à Rosalys de l’accompagner au bal de Noël. Ce n’était pas comme s’il lui demandait de sortir avec lui, mais même s’il osait dire les choses franchement, cela ne l’empêchait pas d’être gêné dans ce type de situation ! Tout s’était bien passé, à part la malencontreuse prise de tête avec son frère… Rosalys avait aussi l’air gênée et elle changea de sujet de conversation.

"Au fait, j'aimerais bien te présenter quelques amies à moi. Je pense que vous pourriez bien vous entendre... Tu connais Kaya Ethawee ? Ou Lexie Campbell. L'une est la journaliste en chef de Gryffondor. Elle est super sympa. L'autre est ma préfète. Elle est super gentille mais c'est une fan de ragots. On s'amuse bien avec elle. Tu veux les connaitre ? Je peux organiser un truc."

"Oui ! J’aimerais bien rencontrer tes amies ! A vrai dire, je ne connais pas beaucoup de monde ici, à part toi, Elesya et quelques Poufsouffle. J’ai entendu parler de Lexie, la préfète de Serdaigle, mais je ne connais pas du tout Kaya. Je suis ravi !"


Quand James eut fini de parler, Niels débarqua dans le Hall d’entrée, toujours courroucé. *Qu’est-ce qu’il veut encore ?* Rosalys se mit à rire. Ne sachant pas pourquoi, James lui lança un regard plutôt étrange. Elle l’embrassa sur la joue, et s’en alla vers le parc en passant près de Niels.
Le sorcier de Poufsouffle se leva, et prit la direction de sa salle commune. Il se dit qu’il allait faire ses devoirs de Métamorphose et de Potions. Il alla prendre ses affaires de cours dans son dortoir, et s’installa dans un fauteuil près d’une table en bois. Il neigeait dehors, et James entendait le vent qui soufflait. Il travailla toute l’après-midi, dîna en moins de deux, et retourna à la salle commune. Il s’assit sur son lit à baldaquin et sortit de sous son matelas un carnet, ancien et noir, et commença à rédiger la première phrase. Qu’écrivait-il dedans ? Personne ne le savait à ce moment-là…


FIN


Reducio
Merci, mais parfois j'ai un peu l'impression d'écrire de manière banale, je veux dire que j'ai pas l'impression d'avoir un style particulier...

Love story turns easily into a tragedy - James et Rosalys