Grande salle

Inscription
Connexion

Mission en Rouge !  PV 

*Ah ! Enfin Noël !* Pensa la jeune Gryffondor en se levant ce samedi matin là et en regardant les flocons déposer doucement leur manteau cotonneux sur le paysage magique qui entourait Poudlard. C'était un moment de l'année qu'Athéna aimait tout particulièrement et ce matin là en descendant manger dans la Grande Salle, elle se réjouit à l'idée du fastueux petit déjeuner qu'elle allait s'offrir pour fêter le début de ses vacances. Mais elle devait faire attention quand même, entre Noël, le Jour de l'An et le Réveillon, si en plus elle se goinfrait ce matin, elle allait prendre du poids ! Et puis après elle irait faire une promenade autours du Lac Noir, histoire de se dégourdir les jambes et d'éviter de prendre des kilos indésirables pendant ces vacances qui s'annonçaient riches... en calories ! Repensant à son devoir de Défense Contre les Forces du Mal qu'elle devait rendre à la rentrée, la première année eut un moment d'hésitation mais elle chassa bien vite ces pensées,après tout elle avait toute la durée des vacances de Noël pour faire son devoir, c'était largement suffisant, surtout qu'elle adorait cette matière. Ce n'était pas comme les Sortilèges, c'était une matière tellement ennuyante ! Surtout qu'elle n'aimait pas la professeur, Miss Peters lui était antipathique pour elle ne savait quelle raison. Peut-être car elle était la Directrice de Maison des Serpentards ? Non, bien sur que non, elle connaissait deux filles très gentilles qui étaient de Serpentard, il fallait arrêter les idées reçues !

Ainsi plongée dans ses pensées, la Gryffonne arriva dans la Grande Salle et s'installa sans même prêter attention à la décoration soignée de cette dernière. Puis, tout en bavardant joyeusement avec sa voisine de table qui n'était autre que la nippone Yuzu Ame, ses yeux se posèrent sur la nappe qui traversait leur table en long, pour remarquer distraitement qu'elle n'était pas Rouge et Or comme de coutume mais bleue et Or. Détournant le regard...
*Bleue et Or ?! Mais c'est quoi ça ?! Depuis quand notre table n'est plus rouge ?!* S'interrompit Athéna brusquement. Un peu vexée mais surtout intriguée de ne plus voir sa couleur fétiche orner la nappe de sa maison, elle leva les yeux afin d'observer leur bannière qui attirait tout les regards, autant moqueurs qu'intrigués car... Elle était Violette et Or ! Fronçant les sourcils face à cette étrangeté, elle posa son regard sur le sapin qui ornait un des coin de la Grande Salle pour découvrir que toutes les boules rouges et les lumières qui rougeoyaient avec autant de gaieté et de chaleur habituellement avaient été remplacée par des lumières de couleur différentes. Saisie d'un effroyable pressentiment, la Gryffondor baissa ses yeux sur sa robe, prête à découvrir l'impensable, et... Oui ! *Oh misère de misère ! C'est du grand n'importe quoi si même mon écusson devient vert !* Elle n'arrivait pas à y croire, elle ressemblait presque à une Serpentard avec ça ! Outrée par cette constatation, la première année fit part de sa découverte à sa voisine de table, espérant qu'elle partagerait son désarroi et serait prête à faire quelque chose pour changer cette blague de très mauvais goût :

"- As-tu remarqué cette absence de rouge dans la salle depuis ce matin ? La nappe est bleue, notre bannière violette et mon écusson vert ! Posant ses yeux sur la robe de Yuzu, elle ajouta Et le tiens est orange ! C'est vraiment du grand n'importe quoi ! S'enflamma l'ex-Rouge et Or.

"le bonheur est un choix, pas un résultat !"

Mon code couleur :#DC143C

Mission en Rouge !  PV 

L'hiver était la, le froid, la neige se déposant par le biais de flocons, il ne manquait plus que les fêtes, en somme noël et jour de l'an. Fêtes auquel Yuzu ne participerait pas. Bien trop occupée à s'échapper de poudlard afin d'éviter les heures de retenue que celle ci avait durement gagnée il y a de ça quelque temps.

C'est tout naturellement que Yuzu se leva fatiguée elle qui d'habitude se levait plutôt aux aurore ce fut beaucoup plus difficile pour ce matin. Elle s'habilla normalement avec ses habits moldu, soit petit tailleur, cravate couleur émeraude et collant au couleur de sa jupe et son veston remplacant ses chaussettes d'uniforme, sans oublier ses chaussure qui était tout à fait normale si on enlevait le fait que celle ci était en cuire. Elle fini par enfiler un Haori noir avec le logo de poudlard, ressemblant beaucoup aux capes de sorcier. La Japonaise se sentait bien dans cette tenue et rien au monde pour ait être plus agréable en matière de vêtement si ce n'est peut être un kimono.

Une fois prête elle se mis à suivre la piste des autres élèves matinaux afin de rejoindre la grande la salle, le petit déjeuner était sacré et Yuzu ne le rater ait pour rien au monde. Tout en marchant ses pensées défilait donnant une trame narrative à sa journée comme le ferrait une plume pour un écrivain. Patins à glace, igloo, suivre les empreintes des petites créatures et pour finir le chocolat chaud en récompense. Certain se protégeait du froid avec un châle ou encore des manteaux bien chaud mais Yuzu se contentait d'un simple bout de tissu en soie à l'apparence d'une cape, préférant accepter le froid en disciplinant son corps et son esprit, ce qui marchait plutôt bien jusqu'à présent.

La Gryffone arriva très vite dans la grande salle laissant ses pensées de côté pour se concentrer sur son repas afin de ne pas avoir de petit creux pour ses futurs activités. Certaines Chouettes déposaient déjà des lettres voir même des paquets, rien de bien intéressant pour Yuzu qui était occupée à decendre le banquet matinal comme si il était questions de vie ou de mort. Aujourd'hui elle prenait des petit cornet fourré d'une farce inconnue mais étonnamment délicieux. Les minutes passaient et une camarade rouge et or de Yuzu s'assit à côté d'elle et entama la discussion, auquel la japonaise prit part de celle ci par politesse et respect pour sa camarade
. *olé?..* pensa Yuzu devant l'absence de plat comme le poulet aux truffes...ha non c'était le soir, décidément la japonaise était loin d'être réveillée ce matin.

Chose qui se confirma quand sa camarade piquant un véritable scandale sur une histoire de couleur, comme quoi le rouge était disparu au bataillon. *hein?..* pensa la fillette qui n'avait même pas remarquée que le rouge n'était plus de ce monde. Si il y a bien une chose que Yuzu ne faisait pas attention c'était aux maisons et à leurs couleurs. Ne sachant que dire elle se contenta de répondre à la Gryffone révolté.

...ça va passer sinon, tu peux toujours mener l'enquête...

Code couleur : #469277
*Picasso 2017, Peeves 2017, Gryffondor et élève du mois de Janvier 2018*
Ma lumière divine vous aveuglera tous !

Mission en Rouge !  PV 

La révolte de la rouquine n'avait pas l'air d'affecter beaucoup sa camarade de maison, au contraire même, elle gardait cette attitude froide et détachée qu'elle paraissait arborer en toutes circonstances, ce qui ne dérangea pas Athéna le moins du monde, la poussant même, a contrario, à redoubler d'ardeur pour encourager sa camarade, qu'elle ne connaissait pas tant que ça en définitive, à l'accompagner dans son indignation, elle qui ne semblait être touchée par rien. Mais la réponse de sa vis-a-vis la laissa sans voix, comme si une masse venait de l’assommer, c'était incompréhensible pour elle de se voir servir ce genre réponses !

Après l'incompréhension et l'ahurissement, vinrent le doute et Athéna dut se retenir pour ne pas sortir une ânerie du style
" Euh... C'est une blague ? " Heureusement elle se contenta de la regarder avec suspicion, hésitant entre passer à autre chose ou insister, peut-être la japonaise finirait-elle par se ranger à son avis ? L'esprit de famille qui pouvait être ressenti envers sa maison allait de soi à ses yeux et que sa camarade soit aussi indifférente, apathique, la sidérait. Fronçant les sourcils, elle finit par se décider pour la seconde option, Yuzu ne pouvait pas ne rien ressentir du tout pour sa maison, et surtout, si elle ressentait quelque chose, que son amour ne se traduise pas par la défense des couleurs, du blason et/ou de la devise. C'est donc avec toute l'énergie qui la caractérisait que la rouquine répondit :


"- Oui parfaitement ! Je vais mener l'enquête et tu vas m'accompagner ! En tant que Gryffonnes, c'est à nous d'arrêter cette mauvaise plaisanterie avant que l'honneur de notre maison en soit taché !"


La conviction avec laquelle la Gryffonne avait prononcée ces paroles était belle à voir, c'était presque si l'on n'entendait pas sa voix faire des vibratos sous le coup de l'émotion ou des larmes perler aux coins de ses yeux gris, tant l'ardeur qu'elle y avait mise était palpable. Sortie de son élan de lyrisme, Athéna eut l'envie de voir briller la même flamme passionnée qui l'animait dans les yeux de sa camarade, mais elle craignit, après sa réaction première, de sortir de la grande salle pour mener son enquête, seule. Bien sur elle n'allait pas lâcher l'affaire immédiatement mais tout l'entêtement du monde ne lui ferait pas oublier son éducation, et si elle voyait qu'elle pourrait s'énerver face aux réactions ou qu'elle embêtait trop son vis-a-vis elle pourrait arriver à s'arrêter, néanmoins elle n'allait pas se décourager ainsi pour quelques signes négatifs face à son caractère que certains auraient pu qualifié d’exubérant. Tournant un visage chargé d'espoir vers la japonaise, elle tenta de mettre tout l'amour qu'elle avait pour la maison de Godric Gryffondor dans ses yeux pour convaincre, ou du moins toucher la Rouge et Or qui ne s'inquiétait apparemment pas plus que ça de voir disparaître la couleur fétiche de leur maison.

Mais qui avait bien pu oser faire un tel affront à leur maison ?! Sa volonté de trouver le ou les coupables d'une telle ignominie ne s'en trouva que renforcée lorsqu'elle vit les Serpentard ricaner entre eux face à la déconvenue qui affligeait la maison du courage. Prête à s'engager dans cette mission de la plus haute importance, elle se trouva complètement assurée par le fait qu'elle devait faire participer la nippone. Ne prêtant plus attention aux reliefs d'un petit déjeuner qu'elle avait pensé fastueux, Athéna s'était mise à regarder avec suspicion tout ceux ou celles qui ricanaient dans la salle, ils étaient tous de potentiels coupables de la disparition de sa couleur préférée dans la Grande Salle. Prise d'un doute, la jeune fille se promit de convaincre vite fait bien fait sa camarade pour aller vérifier son intuition, espérant bien sûr se tromper.

"le bonheur est un choix, pas un résultat !"

Mon code couleur :#DC143C

Mission en Rouge !  PV 

Une chose était sur pour la petite japonaise, c’était qu'en aucun cas elle ne prendrait part d'une quelconque façon a cette enquête jugée idiote et sans intérêt. Elle balaya la grande salle du regard, prenant cette fois pleinement conscience que effectivement une couleur primaire si l'on se réfère au système additif avait bel et bien disparut, ce qui n'était pas vraiment une mauvaise, Yuzu n'aimait pas le rouge et quelques bananières avait étaient changés au profit du vert qu'elle adorait bien plus. Surtout que l'on ne parlait pas de vert pomme ou de vert bizarre mais d'un vert émeraude léger qui se laissait apprécier en toute circonstance rendant une nuance a la base horrible en couleur tout a fait élégante. Même vert qui d’ailleurs était porté par une autre maison de Poudlard, Yuzu essaya de se souvenir quelle était cette maison...*Serpentine ?...Serpentia? hum aucune importance* finit elle par conclure, celle ci n'aimait pas de toute façon ce concept de maison alors que ça en déplaise a qui voudra mais elle écorchera surement le nom de ces maison pour un petit moment encore. Athéna fini par briser le silence de manière très engagée, elle était aux antipodes de Yuzu a vrai dire, une véritable chauvine qui mériterait sans aucun doute un magic awards. C'est a dire que la jeune Gryffondor, mangé Gryffondor, dormait Gryffondor, enfaite, elle vivait Gryffondor.

"- Oui parfaitement ! Je vais mener l'enquête et tu vas m'accompagner ! En tant que Gryffonnes, c'est à nous d'arrêter cette mauvaise plaisanterie avant que l'honneur de notre maison en soit taché !"

Ho non ! voila que celle ci voulait embarquer Yuzu dans son enquête, se prenant a coup sur pour Sherlock Holmes, voulant savoir ou était passé le rouge. Yuzu se contenta de souffler tout en se levant, prenant bien soin de s'appuyer sur la table. Elle plongea son regard dans celui de Athéna avec une froideur sans égal, toute notion de joie semblait définitivement perdu ou avait disparut. D'habitude elle était froide, même inexpressive mais on pouvait déceler sans pouvoir dire que c'était de la joie ou autre, qu'en terme générale Yuzu allait bien ou mal. Aujourd'hui elle avait atteint un point ou son inexpréssivité était tout simplement parfaite, à cela elle ajouta a l'attention d'Athéna


Non je ne t'accompagnerais pas

La japonaise tourna les talons pour sortir de la grande salle, marchant d'un pas rapide vers la porte attentive a tout ce qui pourrait être un signe d'agression ou autre affin de pouvoir le contrer. son Haori flottait gracieusement derrière elle, la scène était plutôt impressionnante vue de l’extérieur mais Yuzu s'en amusait elle aimait bien mettre en scène justement toutes ses interaction social. Une chose était sur c'est que pour l'embarquer dans son aventure Athéna devrait redoubler soit de force brute, soit d'astuce pour rallier la "fausse" Gryffone a sa cause.

Code couleur : #469277
*Picasso 2017, Peeves 2017, Gryffondor et élève du mois de Janvier 2018*
Ma lumière divine vous aveuglera tous !

Mission en Rouge !  PV 

Après sa tirade engagée qui ne parut ne faire ni chaud ni froid, comme d'habitude lui direz-vous, à celle qu'elle aurait bien aimé appeler sa "compatriote" en d'autres circonstances, elle avait la cœur qui battait, pressée d'endosser sa casquette de détective pour partir à la recherche du superbe rouge rubis qui ornait habituellement leur cher château et qui semblait avoir totalement disparu. Quand elle y repensait, son cœur repartait de plus belle, aussi indigné qu'elle-même face à cette plaisanterie de mauvais TRÈS mauvais goût. Si elle avait été plus jeune elle aurait croisés ses bras sur sa poitrine et se serais mise à bouder, prête à afficher sa mine renfrognée où qu'elle aille et dans quelques circonstances que ce soit, manifestant ainsi son désaccord, une sorte de grève de la bonne humeur en quelque sorte, elle qui pourtant se forçait à afficher cette bonne humeur et cet entrain partout où elle allait. Mais elle avait grandi un peu depuis cette époque et maintenant elle jugeait qu'elle était assez grande pour prendre en main cette affaire qui relevait du blasphème pour la rouquine.

Mais définitivement, la japonaise qui lui faisait face n'était pas de cet avis. Elle avait promené un regard qui, loin d'être concerné se posait plutôt en constat sur cette salle commune que le rouge avait déserté. Si son visage ne s'était pas efforcé d'être aussi impassible,
*Elle a peut-être peur des rides ?* Ironisa Athéna mentalement, la nippone aurait sans doute relevé un sourcil moqueur que la rouquine ne se gêna pour faire à sa place, expression de sa petite pique mentale qu'elle se retint quand même de dire à voix haute. Elle était moqueuse, et ça horripilait au plus haut point Athéna. On ne se moquait pas de la Noble Maison de Godric Gryffondor ! Encore moins lorsqu'on en faisait partit ! Ce fait était totalement aberrant pour la première année qui s'empêcha tout de même de laisser tomber sa mâchoire et d'ouvrir de grands yeux globuleux sur celle qu'elle avait cru pouvoir être sa "compatriote".

Puis, une fois le constat définitif que la rouge n'était plus de cette salle, Athéna avait remarqué avec agacement que le regard complètement dénué d'expression de la brune était resté plus longtemps fixé sur leur bannière, elle reposa son attention sur la jeune Gryffonne qui lui faisait face, un air de défi dans les yeux. Le visage toujours aussi impassible, tel un masque, elle se leva, posa ses phalanges sur la table et fixa ses yeux dans ceux de sa vis-à-vis et dit, distinctement et clairement :



" - Non je ne t'accompagnerais pas.


Cette réponse ne l'étonna qu'à moitié en revanche, cette sortie théâtrale, avec son kimono qui volait derrière elle, kimono sur lequel était brodé de très jolis et fins motifs agréables à regarde, désabusa Athéna. *Ridicule !* Pensa la rouquine. Elle pouvait être impressionnée par une voix, une attitude et souvent une expression, mais l'agacement qui montait en elle face au comportement de cette japonaise la rendait insensible à toute forme d'intimidation. D'ailleurs elle ne se gêna pas pour fusiller du regard ces morceaux de soie qui volaient derrière la nippone. Exaspérée face à ce comportement, la Gryffonne hésita à partir seule faire son enquête, *Je suis assez grande pour me débrouiller seule quand même* S'indigna l'ex-Rouge et Or, c'est ce qu'elle allait faire d'ailleurs lorsqu'elle se levais du banc où elle avait posée ses fesses de VRAIE Gryffondor, mais elle ne put s'empêcher de tenter le tout pour le tout, après tout, ces dernières paroles prouveraient bien si Yuzu méritait ou pas, finalement, d’appartenir à leur noble maison, même si elle ne défendait pas ses valeurs avec la même énergie et la même virulence qu'Athéna. Se dirigeant donc vers la sortie, elle lança négligemment à la nippone, espérant la faire tout de même réagir :


- De toute façon je savais que tu aurais peur ! "

"le bonheur est un choix, pas un résultat !"

Mon code couleur :#DC143C

Mission en Rouge !  PV 

Tout mouvements s'étaient arretés, La japonaise se stoppa comme ci celle ci devrait combattre. Le long Haori qui flottait doucement au rythme de la marche commença a redescendre dans un mouvement léger. Avait t'elle laissé supposer que Yuzu avait peur ? peur de quoi ? de qui ? La japonaise souffla en baissant la tête, elle ne pouvait pas s’empêcher de penser que c'était ridicule. Pourquoi Athéna s'obstinait autant pour des couleurs qui finirait par revenir dans quelques jours. La fausse Gryffondor se tourna et plongea un regard distant dans les yeux de la véritable gryffone, qui défendrait sa maison contre vents et marais si elle le devait. *tss franchement* pensa Yuzu avant de prendre la parole très calmement

Athéna...ceci n'a rien a voir avec la peur, je ne trouve pas l’intérêt. En plus je n'accorde pas d'importance aux maisons, tu devrais le savoir...

elle se contenta dans un premier temps d'observer la réaction de sa camarade, celle ci lacherait l'affaire ? Impossible de savoir. La japonaise souffla et sortie un Rubiks Cube, comme pour passer le temps, aucune des couleur n'était rangées, le cube était totalement mélangé. Yuzu fini par survoler les couleurs rapidement, les jaunes formait un L, tandis que les carrés Bleu une autre forme. A vrai dire seule les petit carrés vert étaient plutôt bien mis, peut être qu'elle devrait commencer par là ? dans un mouvement elle fit tourner le cube et elle s’aperçut que tout les rouge avaient disparut. Une fois de plus un grand soupir pouvait être perçut. Elle rangea le cube avant de s'adresser une nouvelle fois a Athéna.

Ok... je te suis....mais je le fait pas pour Gryffondor. Je le fait pour toi

Elle se dirigea a nouveau vers sa camarade puis attendit que celle ci donne une direction. La motivation que Yuzu avait pour cette "enquete" venait de monter d'une marche sur un escalier, elle était passé de 0 à 1. Rien qui pourrait engager la Gryffondor comme sa camarade mais c'était juste suffisant pour l'accompagner. Il faut cependant avouer que le Cube fut un déclencheur particulier de cette motivation soudaine, sans pour autant cacher que Athéna lui rappelait son petit frère, Kaoru, aussi engagé que la rouge actuellement, toujours a pousser Yuzu dans ses retranchements pour "jouer" avec lui. Si le cube était le déclencheur c'était surtout pour faire plaisir a Athéna que celle ci partirait avec. Pourquoi d’ailleurs ne lui avait t'elle tout simplement pas demander "hey tu veux venir avec moi ? ça me ferais plaisir" bien que cette phrase aurait gênée la japonaise elle aurait accepter sans faire de chichi. elle regarda une nouvelle fois Athéna comme pour demander "alors par ou on commence?"

Code couleur : #469277
*Picasso 2017, Peeves 2017, Gryffondor et élève du mois de Janvier 2018*
Ma lumière divine vous aveuglera tous !

Mission en Rouge !  PV 

Immédiatement après sa phrase, les soies du kimono s’arrêtèrent et commencèrent à retomber mollement autours de la japonaise qui se retourna en soupirant. *Enfin une réaction visible ! C'est pas trop tôt !* Approuva mentalement la rouquine, avec un léger sourire, ignorant complètement le fait que cette émotion soit de l'agacement. Elle était fière d'elle, elle avait su tirer sur la bonne corde pour faire réagir la première année, quelle satisfaction ! Et en plus Yuzu avait eu une réaction VISIBLE ! VISIBLE ! Athéna était aussi fière d'être l'auteur d'une réaction de la part de ce modèle d'impassibilité qu'étonnée d'avoir pu atteindre un tel résultat. Fixant ensuite son regard dans celui de la rouquine, Yuzu déclara :


" - Athéna...ceci n'a rien à voir avec la peur, je ne trouve pas l’intérêt. En plus je n'accorde pas d'importance aux maisons, tu devrais le savoir...


Trop occupée à songer avec satisfaction au fait que la Japonaise s'avérait bien être dans la bonne maison, l'idée qu'on puisse supposer qu'elle ait peur la révulsait, quoi de mieux pour prouver qu'elle faisait bien partie de cette maison, elle ne capta le reste de la phrase de la première année. Son sourire qui était apparu depuis que Yuzu s'était retournée s'élargit sur ses traits volontaires. Athéna allait répondre quelque chose, sans doute de plutôt ironique la connaissant, lorsqu'elle vit la nippone chercher quelque chose dans sa poche et en sortir un Rumik's Cub. La née-moldue reconnu tout de suite ce casse-tête que l'on trouvait uniquement chez eux. Donc la brune n'était pas née de parents sorciers ! Cette déduction finit par faire totalement disparaître l'agacement qu'elle avait pu avoir contre la Japonaise lorsque celle-ci avait montré aussi peu d'intérêt pour la disparition de leur couleur fétiche. Se souvenant que l'on trouvait du rouge sur ce genre de jeux, la rouquine examina les faces pour remarquer, une fois encore, que le rouge était absent. Les sourcils froncés, elle releva le visage vers celui de sa vis-a-vis qui laissa échapper un nouveau soupir en rangeant son cube dans sa poche.


- Ok... je te suis....mais je le fait pas pour Gryffondor. Je le fait pour toi. Indiqua Yuzu en s'approchant d'elle et en paraissant attendre qu'elle donne la marche à suivre.


Cette affirmation finit de faire s'épanouir le sourire rayonnant d'Athéna sur son visage. Hochant vigoureusement la tête, elle prit la main de celle qu'elle avait maintenant décidée d’appeler sa "compatriote", ignorant sciemment le passage où elle signifiait clairement que c'était uniquement pour lui faire plaisir qu'elle se retrouvait à ses côtés pour chercher le ou la coupable. C'est donc d'un pas énergique qu'elle l'entraîna en l'informant :



- Viens, on va voir si tout le château est privé de rouge ou si c'est seulement la Grande Salle !"

"le bonheur est un choix, pas un résultat !"

Mon code couleur :#DC143C