Grande salle

Inscription
Connexion
Pas d’avatar
Elaïna Greenwood  

Rencontre au petit-déjeuner  PV Margot BELLE 

Elaïna entrait dans la grande salle, les yeux remplis d'admiration. Cela faisait quelques jours que la rentrée était passée, mais elle était toujours autant subjuguée par la grandeur et la magie de cette pièce.
Les rires, les voix, les bruits de couverts cognant contre les assiettes... comme à chaque repas, l'effervescence de la salle l'enchantait, elle avait l'impression que tout le monde se connaissait et était une grande famille...
Bon. Certes, la première année ne s'était pas vraiment fait d'amis encore. Elle avait échangé quelques mots avec de nombreuses personnes pendant les cours ou bien encore au dortoir. Mais elle n'avait lié aucune amitié encore, et là était son soucis, elle qui détestait autant être seule...

Mais, la jeune Serpentard, avait à l'instant présent d'autres préoccupations. Les bras remplis d'une pile de livres qui cachait la moitié de son visage, elle avait comme intention de s'instruire. Oui, bon, Elaïna était loin d'une élève modèle et ce n'était pas avec la plus grande joie qu'elle avait découvert ses nombreux livres et surtout, l'épaisseur de chacun.
Mais voilà, malgré un père sorcier, Elaïna avait vécu comme une simple moldue. C'était avec envie qu'elle écoutait les conversations de ses camarades sorciers. " Mais par Merlin, on va être en retard ! ", " Arrête de te moquer de moi ou tu retrouveras avec des poireaux à la place des oreilles "... elle aussi, elle voulait pouvoir changer des oreilles en poireaux, ou réparer une assiette cassée d'un simple reparo.

Plongée dans ses pensées, elle ne remarqua pas qu'un groupe de quatrième années se dirigeaient vers la sortie. Elle se prit un des élèves de plein fouet, manqua de perdre l'équilibre et vacilla sur quelques mètres avant de retrouver son aplomb.
Elle entendit les rires des quatrième années, qui s'amusaient gentiment du ridicule de la situation. La rousse voulut leur lancer un regard noir, mais se ravisa à la dernière minute et, honteuse, continua son chemin. Quelle belle Serpentard ! Caractère et courage, hein.

Elaïna s'installa finalement à sa table, et dans un bruit sourd, posa sa pile de livres. Bien sûr, elle aurait pu aller dans un endroit un peu plus silencieux pour faire sa lecture. Mais la jeune élève avait une faim de loup ce matin-là, et cela lui donnerait des forces pour s'attaquer au travail monstre qui l'attendait.
Avant de commencer sa lecture, elle entreprit de remplir son assiette de toute cette nourriture qui avait l'air succulente: bubble and squeak, œufs brouillés, bacon, baked beans et toast. Elle qui adorait les petits déjeuners typiquement anglais que sa mère lui préparait à la maison était aux anges.
Malheureusement pour elle, lorsqu'elle voulu se servir d'un jus d'orange, son coude cogna dans sa pile de livre qui se renversa derrière elle.
Se retournant pour les ramasser, elle remarqua que le pied d'une pauvre Serdaigle s'était retrouvé sous les livres. Gênée, elle commença à ramasser les livres à la hâte en se confondant en excuses.


" Je suis vraiment désolée, je voulais attraper le jus d'orange... et... et mes livres sont tombés, tu n'as pas trop mal ? "

Rencontre au petit-déjeuner  PV Margot BELLE 

Margot venait tout juste de partir de sa salle commune . Elle essayait de ne pas se faire voir car elle ne voulait pas qu'on la voit se diriger vers le parc et si on la voyait on lui dirait de revenir dans la grande salle pour qu'elle aille manger son petit déjeuner , or Margot ne voulait pas manger . Elle voulait sortir car elle trouvait que le château était étouffant ,et le parc serait le meilleur moyen pour qu'elle puisse s'apaiser . En vérité le meilleur moyen d'apaiser Margot était de lui faire amener le petit loup domestiqué qui vivait dans la forêt familiale . La rouquine adorait le caresser et cela lui faisait beaucoup de bien lorsqu'elle avait des problèmes .Mais le louveteau n'était pas là et la meilleure option était d'aller dans le parc pour éviter l'agitation étouffante du château . Au moment ou l'aiglonne allait passer la grande porte elle s'arrêta , se rendant compte que la porte était fermée . *Génial il ne me reste plus qu'a retourner dans la grande salle et faire comme si de rien était ...*Pensa Margot tout en sachant bien que l'on remarquerait qu'elle s'était habillée comme pour sortir , car elle avait en effet mit ses gants , enfin sa deuxième paire car elle avait perdu un gant au début de l'année . Malheureusement pour elle c'était son gant préféré car il avait un petit dessin de chat fait avec des paillettes sur le dessus . Encore le gants ça allait , cela ne se voyait pas trop mais elle avait aussi mit sa cape d'hiver , et ça si on ne la remarquerait pas ça tenait du miracle . Car elle allait en plus arriver en retard ...


Plongée dans ses pensées elle fut ramenée à la réalité par les rires d'un groupe de 4ème année qui avait l'air de se moquer d'une serpentarde car elle avait un peu perdu l'équilibre . *Quelle bande d'idiots ...*Margot ne supportait pas de voir des personnes se moquer d'une autre . C'était vraiment irrespectueux ! Mais bon ce n'était pas ses affaires et elle ne voulait perdre son temps avec des idiots il fallait tout prix qu'elle trouve un moyen de ne pas se faire remarquer car la plupart des élèves avaient finis de manger . Il restait des groupes d'environs 20 personnes à chaque table . Pour une fois , la rousse ne voulait pas retourner à la table de Serdaigle . Elle voulait du calme , bien sur dans la grande salle ce n'était pas facile mais elle trouverait bien un moyen d'avoir le calme ... *Mais oui ! Il y a des tables par là bas ou il n'y a pas beaucoup de monde !*


Margot se précipita pour essayer d'avoir une table ou elle serait seule mais ne put continuer sa course car sans qu'elle sache comment cela était arriver son pied se retrouva coincé sous une grosse pile de livre . L'aiglonne se retint de pousser un petit gémissement de douleur et leva la tête pour reconnaitre la jeune fille rousse de tout à l'heure . Celle ci lui dit d'air plutôt gêné :


" Je suis vraiment désolée, je voulais attraper le jus d'orange... et... et mes livres sont tombés, tu n'as pas trop mal ? "


Bien sur qu'elle avait mal mais elle ne voulait pas le dire à la serpentarde car cela là gênerait considérablement mais Margot décida de finalement lui dire la vérité :

"J'ai du me faire une entorse mais c'est pas grave ! Je m'appelle Margot mais tu peux m'appeler Mag . Et toi tu t'appelles comment ?"
En attendant la réponse de la serpentarde Margot regarda la table qu'elle avait voulu avoir mais se rendit compte que celle si était à présent occupée par un groupe d'élèves qui parlaient de choses sans importance : de strapontins , à quoi ça sert . Margot poussa un soupir exaspérée par le manque d'intelligence de ce groupe d'élèves …

L'aiglonne essaya de se relever mais ne put car sa cheville la faisait trop souffrir ,c'est alors que Margot sentit une bonne odeur d’œuf , elle adorait ça !


Reducio
les mots en violet sont pour la cabane de cristal !

Ne néglige pas les gens autour de toi car c'est quand ils ne sont plus là que tu vois que tu les aimais.
Avatar de Hiba tan !
Pas d’avatar
Elaïna Greenwood  

Rencontre au petit-déjeuner  PV Margot BELLE 

Avec horreur, Elaïna devina que la fillette victime de sa maladresse avait véritablement mal, puisque que son visage se crispa légèrement sous la douleur. Les doutes de la Serpentard furent fondés lorsque la bleue lui avoua qu'elle s'était peut-être fait une entorse.
Bien joué Elaïna ! Elle venait de blesser une élève à qui elle adressait la parole pour la première fois. Comme meilleure approche, elle n'aurait pas pu rêver mieux, vraiment. Elle qui avait hâte de se faire des amis au sein de Poudlard, ce n'était pas comme ça qu'elle imaginait la rencontre idéale. La fillette s'était plutôt projetée en train de sauver un pauvre élève sans défense des griffes d'une brute ou secourir une personne alors qu'elle était sur le point de se blesser... Et non être la cause de la souffrance d'une autre élève.
À l'école primaire, elle avait fait tomber une amie dans la cour de récréation, et les représailles avaient été dignes de la plus haute trahison qui soit. Elle espérait vraiment que la Serdaigle n'était pas aussi détestable et rancunière que ne l'avait été l'écolière, sans quoi Elaïna pouvait dire adieu à sa tranquillité jusqu'à la fin de sa scolarité dans cette école.


" Une entorse ?! Je suis vraiment désolée... je... tu devrais t'asseoir un peu pour te reposer ! Moi c'est Elaïna, mais tu peux m'appeler comme tu veux. ", répondit la rousse en posant les livres sur sa table, prenant soin de les poser loin du bord.

Elaïna prit doucement le bras de la dénommée Margot et l'aida à s'asseoir, avant de prendre place à l'endroit où elle était assise plus tôt.
Elle ne put s'empêcher d'imaginer la douleur que ressentirait la pauvre Serdaigle pour se rendre d'une salle à une autre. L'école était tellement grande, et les escaliers tellement nombreux. Ce devait être l'enfer pour quiconque souffrait de douleurs dans les pieds. C'était déjà fatiguant pour la plupart des élèves qui étaient pourtant jeunes et en bonne santé.
Malheureusement, Elaïna n'était qu'une première année fraîchement arrivée à Poudlard, et elle avait été éduquée comme une moldue. Elle ne connaissait donc aucun sort permettant de soigner une entorse ou, qui pourrait au moins calmer la douleur.
Si seulement il y avait un endroit pour pouvoir soigner ses blessures dans l'enceinte de l'école... mais, qu'est-ce qu'elle était bête, bien sûr qu'il y en avait un. Comme toute école qui se respecte, Poudlard était doté d'une infirmerie.


" Tu devrais te reposer un peu, mais si tu veux je peux t'emmener à l'infirmerie après ! Je suis qu'en première année alors je connais pas de sort qui pourrait t'aider, désolée... "

Rencontre au petit-déjeuner  PV Margot BELLE 

Margot vit avec soulagement que la verte commença à dégager les livres qui étaient sur sa cheville , celle ci la faisait énormément souffrir mais elle ne jugeait pas nécessaire d'aller à l'infirmerie juste pour ça ... Cela dit si l'état de sa cheville continuait à empirer comme ça elle ferait peut être une toute petite visite préventive . Avec l'aide de la dénommée Elaïna très joli nom passant elle réussi à se relever pour s'assoir à côté de la verte . En parlant d'elle , elle avait l'air vraiment désolée . Cela dit Margot ne lui en voulait pas , car avec cela elle avait fait une rencontre , dans des circonstances peu agréable peut être mais ça restait une rencontre tout de même ! En d'autre termes Margot lui aurait sans doute lancer un regard glacial en lui disant qu'elle ne pouvait pas faire attention et elle serait partie dédaigneusement pour aller se renfermer sur elle même et dire à ceux qu'elle connaitrait de se méfier d'une élève qui ne faisait pas attention à ses affaires . En réalité , Margot avait arrêter de faire cela le jour ou elle même avait fait tomber ses affaires et que la personne sur qui les affaires étaient arrivées lui avait fait cette attitude , et c'est alors que la rousse s'était rendue compte de la méchanceté de ce qu'elle faisait . Depuis elle était réconciliée avec les personnes avec qui elle avait eu cette habitude . A présent Margot n'avait plus le même caractère que quand elle était petite : haineuse . Maintenant elle avait un caractère plutôt calme , elle était douce et gentille . Mais parfois son ancien caractère resurgissait quand elle pensait aux choses que son père avait faites , dans ces cas elle essayait d'être seule . Soudain se rendant compte que Elaïna lui parlait elle se sortit de toutes ses mauvaises pensées pour pouvoir écouter la serpentarde . Celle ci lui disait de se reposer , et que si elle voulait elles pouvaient aller à l'infirmerie . Pour l'infirmerie Margot y avait déjà pensée ... Elle entendit la dernière partie de la phrase ."...Je suis qu'en première année alors je connais pas de sort qui pourrait t'aider, désolée... " Un sort ? Peut être que Margot en connaissait un ! Mais elle eu beau chercher dans sa mémoire elle ne trouva nul trace d'un sortilège qui pourrait soigner sa cheville . En parlant d'elle , elle commençait à gonfler ! Ce qui expliquerais la douleur qui augmentait au fur et à mesure que le temps passait ! Margot , inquiète voulu confirmer son idée , et demanda à Elaïna si ce qu'elle pensait était bien vrai .
" Elaïna ! Je me trompe ou elle est en train de gonfler ma cheville  !Et aussi je veux que tu saches que je ne t'en veux pas pour ça !"
Margot ,pour atténuer la douleur prit une serviette sur laquelle elle mit un peu d'eau pour la rendre plus froide , et elle enroula la serviette imbibée d'eau sur sa cheville . Encore ça allait Margot avait connu pire , quand elle avait environ huit ans elle était montée sur le plongeoir de la piscine et avait sauté ... Pas assez loin , ses pieds s'écrasèrent sur le béton tandis que le reste de son corps atterrissait dans la piscine . Résultat ses deux chevilles brisées sur le coup . Elle avait du se déplacer en fauteuil roulant pendant six mois puis faire de la rééducation pour ses jambes qui n'avaient pas marché pendant six mois . La douleur avait été insupportable et n'est pas prête de sortir des souvenirs de la rousse .

Ne néglige pas les gens autour de toi car c'est quand ils ne sont plus là que tu vois que tu les aimais.
Avatar de Hiba tan !
Pas d’avatar
Elaïna Greenwood  

Rencontre au petit-déjeuner  PV Margot BELLE 

Sa camarade s'asseyant, Elaïna profita de cet instant pour la regarder un peu plus. Les deux filles partageaient manifestement un point commun, leur longue chevelure flamboyante. Il était fréquent qu'Elaïna rencontre d'autres rousses dans l'enceinte de l'école. La couleur qui était pourtant réputée rare, était représentée avec fierté à Poudlard. C'est ce qu'Elaïna aimait dans cette école: la diversité. Les moldus et sorciers se mélangeaient en général sans soucis, et chaque catégorie était représentée par des personnes de toutes classes sociales et de toutes origines. Ainsi, une des camarades d'Elaïna venait de France, comme le père de la Serpentard, mais elle n'avait jamais parlé avec cette dernière.
Il lui semblait que, peu importe avec qui elle parlerait, elle aurait matière à discuter de points communs comme de différences. Pour la petite campagnarde du Oxfordshire, c'était une vraie source d'intérêt.

Margot ne semblait pas rancunière, et c'était un vrai soulagement pour la Serpentard. Ce n'était vraiment pas son but d'être détestée par d'autres élèves.
Elle jeta un coup d'œil sur la cheville de sa camarade, qui, d'après les dires de Margot, enflait peu à peu. En effet, la cheville avait doublé de volume et rougissait à vue d'œil.
Si on lui avait dit qu'une entorse pouvait être provoquée à cause de livres, elle n'y aurait pas cru. La fillette qui ne touchait que très rarement de livres, n'aurait pas pensé une minute qu'un accident pouvait arriver.


" Elle enfle et en plus elle devient rouge... ça doit faire trop mal... "

Alors qu'elle prononça ses mots, un énorme gargouillement s'échappa du ventre d'Elaïna. Elle s'était rendu ici parce que son ventre criait famine, et elle n'avait pas touché à son assiette. Elle se tourna vers celle-ci, attrapa sa fourchette remplie d'œufs brouillés et l'enfourna dans sa bouche.
Non seulement elle avait envie de remplir son estomac vide, mais elle espérait qu'elle pourrait orienter la discussion vers quelque chose de plus agréable pour les deux fillettes, honteuse.


" Mainchnant que chu es là, chu devwais mancher... ", dit-elle avant d'avaler." La nourriture est vraiment super bonne ici, tu trouves pas ? C'est presque meilleure que les petits déjeuners de ma mère et ma grand mère. "

Rencontre au petit-déjeuner  PV Margot BELLE 

Pour essayer de se concentrer sur autre chose que sa douleur la rousse regarda autour d'elle et vit que tout le monde mangeait tranquillement , à la table de serdaigle ses camarades discutaient joyeusement des nouveautés apparus dans leur salle commune il y a peu . D'ailleurs Margot se demandait si , dans les autres salles communes il y avait autant d'entente et de bonne ambiance car il y avait parfois des disputes qui éclataient mais rien de grave . La rousse se demandait à quoi ressemblait la salle commune de serpentard car chez serdaigle tout était de couleurs bleu et bronze , le plafond était de nuit parsemé de petites étoiles et la statue de Rowena Serdaigle dominait avec bienveillance les élèves qui avaient été choisi par le Choixpeau pour aller à serdaigle . Margot pensait que la salle commune de serpentard était un peu comme celle des serdys , décorée avec les couleurs respectives de leur maison et il devait sans doute avoir une statue de Salazar Serpentard mais après Margot n'en savait rien ! La rousse était à présent perdue dans ses pensées , ce genre de situation lui arrivait de plus en plus souvent d'ailleurs . Mais l'aiglonne fut bien vite tirée de cet état par une douleur provenant de sa cheville et elle ne put réprimer une grimace de douleur . En fait se serait peut être bien qu'elle aille à l'infirmerie car sa cheville n'était pas belle à voir ... Mais d'abord , elle devait manger , elle n'avait rien avalé depuis son réveil . l'oeil de Margot fut instantanément attiré vers l'assiette pleine d'Elaïna . Margot voulu prendre la parole pour lui demander si elle pouvait se servir un tout petit lorsqu'Elaïna la devança en lui disant qu'elle devrait manger . Margot lui fut reconnaissante et dit enfin .

Merci , tu es vraiment très gentille et je suis heureuse de t'avoir rencontrée malgré les circonstances ! Si ça ne te dérange pas , pourrais tu m'accompagner à l'infirmerie après ?

Après avoir dit ces paroles Margot prit un petit peu de pain et mit de la confiture par dessus et commença à le manger . C'est que la verte avait raison la cuisine de Poudlard était vraiment délicieuse . Tous les plats , quels qu'ils soit étaient préparés avec soin et avaient un gout , exquis . Bon ça ne valait quand même pas la tarte aux fraises de sa mère mais c'était quand même très bon !

Ne néglige pas les gens autour de toi car c'est quand ils ne sont plus là que tu vois que tu les aimais.
Avatar de Hiba tan !
Pas d’avatar
Elaïna Greenwood  

Rencontre au petit-déjeuner  PV Margot BELLE 

Elaïna ne pouvait le nier: niveau circonstances, il y avait mieux comme rencontre. Mais une nouvelle connaissance n'est pas à négliger dans une école aussi peuplée que Poudlard. Il fallait bien l'avouer, n'apercevoir aucun visage connu dans les couloirs, c'était pesant. Ne pas savoir vers qui aller lors du petit-déjeuner l'était tout autant. Il était bien évidement impossible de devenir ami avec toute l'école, mais si au moins Elaïna pouvait mettre un nom sur un visage de plus, elle n'en était pas mécontente. Une Serdaigle, en plus. La rentrée était fraîche, et la première année ne connaissait que des Serpentard encore.
Certains élèves n'adressaient la parole qu'aux camarades de la même maison pendant toute leur scolarité. La rousse désirait avoir des amis dans chacune des maisons.


" Moi aussi je suis contente, même si j'aurais aimé ne pas te faire mal dès notre rencontre... bien sûr, on fini de manger et je t'y amènes ! "

Sur ces mots, Elaïna engouffra dans sa bouche le contenu de son assiette d'une traite. Les joues gonflées, elle avait vu trop gros: elle avait du mal à mâcher la quantité de nourriture impressionnante fourrée dans sa bouche.
Si sa mère et sa sœur avaient été là, elles l'auraient sûrement grondé en lui disant qu'elle n'avait aucune manière, qu'on aurait dit une enfant de 3 ans et qu'elle devait prendre son temps pour manger; profiter du repas que les cuisiniers avaient préparé avec soin.
Mais elle avait une bonne excuse; elle n'avait pas le temps. Sa tentative de changement de conversation avait échouée et Margot avait l'air de souffrir. Elaïna n'avait d'autre choix que de se dépêcher de l'emmener à l'infirmerie à fin qu'elle se fasse soignée.
Heureusement, elle savait où l'endroit était.

La Serpentard déglutit finalement, avalant le contenu de sa bouche. À nouveau, elle but le reste de son jus de citrouille cul-sec, et s'essuya la bouche avec une serviette.
Une fois sa camarade rassasiée, Elaïna se leva d'un bond. Elle s'apprêta à aider Margot, avant que son regard ne se pose sur ses livres. Comment allait-elle faire pour les porter et aider Margot en même temps ?


" Dis, Margot, tu peux prendre ses livres avec toi ? ", demanda-t-elle donnant quelques livres à Margot.

Ainsi, les deux fillettes prirent chacune des livres qu'elles coincèrent entre leur bras et leur buste. De son bras libre, Elaïna prit la Serdaigle par la taille pour l'aider à marcher. Claudiquant, Margot rejoignit donc l'infirmerie avec Elaïna.


Reducio
Fin du RP pour moi. Merci à toi pour ta participation LOL

Rencontre au petit-déjeuner  PV Margot BELLE 

Margot était plutôt heureuse d'avoir rencontrée Elaïna car elle était vraiment gentille et de plus elle était à serpentard la maison ou elle avait rêvée d'aller mais finalement elle s'était retrouvée à serdaigle ou, maintenant se sentait vraiment bien ! Elle essaya de marcher toute seule qour ne pas l'embêter mais n'y parvint pas . Elle retourna auprès d'Elaïna ou en marchant avec difficulté elle prit un petit bout de pain resté à l'endroit ou elle s'était assise auparavant . Elle revint avec la Serpentarde et vit le nombre de ses livres et compris ce pourquoi il y en avait qui lui étaient tombés dessus car elle même n'aurait pas été capable de porter tous ces livres en une seule fois ! Elle s'assit une nouvelle fois et vit Elaïna les joues toutes gonflées, Margot allait lui dire de ne pas trop se presser mais une douleur vive comme un éclair venait de transpercer la cheville de Margot comme un poignard et cette fois Margot ne pu retenir un cri de douleur et elle aussi commença à manger à toute vitesse car il le fallait, fallait qu'elle aille à l'infirmerie !

La Serpentarde s'était peut être rendue compte du cri échappé de Margot car elle se leva, mais elle fut comme dépitée de voir qu'elle devrait porter une nouvelle fois ces livres alors elle demanda d'en porter quelques uns à Margot qui bien sur accepta. Elle essaya tant bien que mal à les coincer entre ses bras et son buste et une fois ces livres embarqués Elaïna entoura d'un bras la taille de Margot pour la soutenir qui reconnaissante lui adressa un petit signe de la tête . Et les deux nouvelles amies montèrent doucement les escaliers de Poudlard


Reducio
Fin du rp merci à toi !

Ne néglige pas les gens autour de toi car c'est quand ils ne sont plus là que tu vois que tu les aimais.
Avatar de Hiba tan !