Grande salle

Inscription
Connexion
Pas d’avatar
Margot Belle  

Un coup de vent peut tout changer...  PV Sally Criswald 

Depuis quelques temps, Margot était renfermée sur elle même et ne parlait à presque plus personne et avait du mal à supporter la présence d'autres individus que ces camarades de chambres. Lorsqu'on lui parlait, elle répondait par des réponses brèves en leur signifiant clairement qu'elle n'avait aucune envie de leur parler. Au fur et à mesure des jours, son état se dégradait, elle n'allait pas bien… A force de garder tous les malheurs qu'elle avait du subir pour elle, elle ne pouvait avoir une vie normale avec ce poids continu. Elle aurait du le partager depuis longtemps mais, elle détestait avoir besoin des autres. Elle se sentait supérieur aux autres par la douleur qu'elle avait subie . Un père qui l'abandonne laissant une mère dévastée ne s'occupant presque plus de sa fille, et enfin sa grand-mère, qui était tout pour elle qui mourait ! C'était trop pour une jeune fille de douze ans.
Chaque jour, Margot se repassait ces épisodes en tête, la meurtrissant un peu plus à chaque fois.

C'était une journée plutôt chaude, bon nombre d'élèves étaient sortis dehors pour aller s'amuser en profitant de ne pas avoir cours. Margot n'était pas de ceux là, elle préférait rester dans la fraîcheur du château, elle appréciait ces journées là car c'était calme et elle pouvait se détendre elle aussi sans avoir à supporter le bruit des autres élèves.

Elle devait travailler aujourd'hui, encore travailler, toujours cette même routine. Cours, travail, sommeil…
Margot n'aimait pas travailler où plutôt en avait marre, pourquoi elle avait été répartie à Serdaigle ? Elle était une Serpentarde manquée, elle même se définissait ainsi, elle se sentait plus proche de la maison des serpents que celle des aigles pourtant ! Mais bon, le Choixpeau avait choisi et on ne pouvait pas changer…

En soupirant, Margot attrapa un livre ainsi qu'un parchemin, sa plume et son pot d'encre. Elle cala le parchemin sous le petit pot et descendit les escaliers du château en faisant attention à ne pas renverser l'encre . Elle était maintenant dans le hall et entra dans la Grande Salle, elle regardait le plafond enchanté pour voir comment il était aujourd'hui. Il était d'un bleu profond, comme les yeux de Margot plongés dedans…
Par cette inattention, son parchemin et sa plume s'envolèrent en un coup de vent sans que Margot le remarque.

Un coup de vent peut tout changer...  PV Sally Criswald 

C'était un beau jour. Il faisait exceptionnellement chaud pour une journée de novembre. Si on allait dans le parc, on croisait bon nombre d'élèves profitant du beau temps. Si on s'aventurait dans les couloirs, on croisait des élèves en direction du parc, pu d'un autre lieu plaisant. La bonne humeur régnait, un sourire flottait sur la plupart des visages.
Sally était touchée par la bonne humeur contagieuse. Depuis qu'elle s'était levée le matin, elle avait passé une excellente journée. Elle souriait à tout le monde, dans les couloirs, et partout où elle allait : à ses camarades de chambre, aux professeurs, aux autres élèves, même inconnus. Elle était radieuse. Son uniforme était bien ajusté, et elle le portait fièrement. Elle ne laisserait rien ternir sa bonne humeur. Rien.
Elle se dirigeait en sautillant vers la Grande Salle. Elle bondissait joyeusement, et les élèves se retournait sur son passage. Mais ils ne faisaient aucun commentaire, et poursuivaient leur chemin. Chaque fois que la fillette s'élevait dans l'air, elle avait l'intention de voler. Mais cela ne durait qu'une seconde, c'est pourquoi elle recommençait inlassablement.
*C'est certainement puéril de penser ça, mais j'aime avoir cette impression. Voler... J'aimerais tant être un oiseau.*
Oui, elle était vraiment de bonne humeur. Cela la rendait même bizarre.
Sally avait toujours eu un tempérament relativement joyeux, mais, ce jour là, elle battait ses records.
Donc, elle se dirigeait vers la Grande Salle. Soudain, dans les escaliers, tandis qu'elle était perdue dans sa bulle, elle percuta une autre élève. Celle-ci ne tomba pas mais lâcha le parchemin et la plume qu'elle tenait à la main.
*OH NON !!!!*
La jeune fille qu'elle avait percuté été rousse et avait le yeux d'un bleu... Comme le plafond de la Grande Salle. Elle tranchait avec Sally qui était brune avec des yeux noisette. Elle portait d'ailleurs l'uniforme de Serdaigle. Sally l'avait déjà croisé mais elle ignorait son nom...
Sally s'exclama, dans réfléchir :
- Oh, je suis VRAIMENT désolée !!!! Je n'ai pas fait exprès !!!
Elle se rendit compte trop tard qu'elle avait crier ses paroles. En tout cas, elle espérait que sa camarade n'allait pas trop se fâcher...


Reducio
Sally est en deuxième année dans ce RPG

VIVE SERDAIGLE !!!
*Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre.*
*Le divertissement est le meilleur régime contre le poids de l'existence*
Franck Dhumes

ABSENTE JUSQU'AU 30 FÉVRIER !

Sally le fantôme du passé revenu d'outre-tombe
Pas d’avatar
Margot Belle  

Un coup de vent peut tout changer...  PV Sally Criswald 

Perdue dans de sombres pensées, les yeux perdus dans le vague, Margot fut bien vite ramenée à la réalité par un choc brutal qui lui fit tomber sa plume et son parchemin.
Qui OSAIT la percuter ! La deuxième année se tourna, les yeux brillants de colère pour savoir qui avait fait ça.
Elle aperçut une fille qu'elle avait déjà croisée mais avec laquelle elle n'avait jamais parlé, une serdaigle. La rousse la regarda d'un air hautain du haut de ses 1m59. Alors c'était elle, la fille si maladroite qui lui avait fait perdre ses affaires, affaires qui d'ailleurs attendaient bien sagement sur le sol d'être ramassées. Sans quitter la brune de yeux, elle se baissa pour récupérer ses affaires, une fois relevée elle épousseta son parchemin et se tut attendant de l'autre une parole.

Elle fut surprise lorsque la brune lui cria presque au visage qu'elle était désolée et qu'elle ne l'avait pas fait exprès. Pourquoi avait-elle crié ? La rouquine était peut être hautaine mais n'était quand même pas un monstre. Elle croyait quoi, que Margot allait se mettre à la taper ? A cette simple idée, un mince sourire se dessina sur les lèvres rouges de la rouquine. Contre toute attente l'autre serdaigle avait réussi à trouver le semblant de gentillesse qui résidait encore en Margot.
Son regard s'adoucit mais il ne fallait pas s'attendre à ce qu'elle oublie tout d'une seconde à l'autre !


Pas la peine de crier hein ! Je ne suis pas un monstre...

Margot hésita mais continua d'une voix claire ne laissant transparaitre aucune des émotions telle que la gentillesse à travers ses paroles.

Je m'appelle Margot Belle, deuxième année à serdaigle.

Et sans attendre elle s'élança dans la grande salle, s'assit à une table, déposa ses affaires et attendit que la brune la suive. Margot ne l'aurais pas quittée aussi séchement voyons.
Et puis cette fille l'avait intrigué car elle avait réussi à lui voler un de ses rares sourires qui lui restait. Si même sans la connaître la brune arrivait à cela,ça voulait peut être dire qu'une amitié était possible entre Margot et elle.

Et Margot, avait terriblement besoin d'une amie...