Grande salle

Inscription
Connexion

Les pantins fragmentés  Mission Cabane 

Le mois de décembre était arrivé très vite, sans que la Serpentard n’ait vraiment eu le temps de réaliser. Cette période s’accompagnait de préparatifs en vue des fêtes de fin et début d’année et le château de Poudlard était connu pour voir les choses en grand lors de cette période. Phœbe en savait quelque chose sachant qu’elle avait vu récemment Hagrid transporter les grands sapins dans la Grande Salle. L’adolescente avait par la même occasion eu l’occasion de rencontrer Druelo, un elfe de maison qu’elle trouvait attachant, et avec qui elle jugeait être en d’assez bons termes. Ainsi, quand il avait s’agit d’aider à la décoration des lieux avec des artifices magiques, la petite Swan n’avait pas refusé, n’ayant pas trouvé d’excuse assez bien construite pour rejeter la proposition. La jeune fille n'y avait pas vraiment vu d'objection.

Ainsi, en cette journée d’hiver, l’élève se trouvait devant des morceaux de bois supposés constituer, une fois bien assemblés, des lutins qui seraient à même d’aider à la mise en place du décor festif que la période annonçait et exigeait. La sorcière verte et argent n’était pas seule, mais accompagnée de deux autres étudiantes volontaires, appartenant chacune à une autre maison que la sienne. Alors qu’elle piochait sans vraiment y prêter garde deux petits objets dans le contenant, l’adolescente se surprit à demander :

« Vous vous amusez ? Qu’est-ce qui vous amène ici ? »

La construction d’aides magiques n’était pas forcément une activité des plus passionnantes, et pourtant elle avait attiré ses adeptes. Enfin… simple façon de présenter les choses. Phœbe était présente en souvenir de sa précédente entrevue avec l’un des elfes des maisons de Poudlard, ce qui lui avait donné la motivation d’apporter un soupçon d’aide, à sa toute petite échelle.

~ Verdoppelte sich der Sterne Schein, Das All wird ewig finster sein.~
Lâchée en 2029 dans ce Monde
Jetée en 2040 entre ces Murs de Pierre

Les pantins fragmentés  Mission Cabane 

Confortablement installée près de la cheminée du Petit Salon de Serdaigle, Milenka mettait un point final à son devoir d'Histoire de la Magie avec un soulagement non dissimulé. Il s'agissait, en effet, du dernier devoir à rendre avant les vacances de Noël et elle allait enfin pouvoir penser à autre chose que ses cours pendant quelques jours. Bien-sûr, elle n'avait pas été imperméable à la douce ambiance qui s'était mise en place depuis plusieurs semaines. Elle avait bien vu les 1ères années, des étoiles pleins les yeux, ébahis devant la magnificence des sapins de la Grande Salle ; les élèves, tous âges et toutes maisons confondus, se lançaient dans de grandes batailles de boules de neige. Certains professeurs s'y mettaient aussi d'ailleurs. Mais, travaillant dur pour obtenir sa moyenne d'Optimal, elle n'avait pas voulu réduire cela en cendres pour quelques heures de vaine distraction.
Toutefois, cela appartenait au passé car elle était maintenant en va-can-ces ! Et elle comptait bien en profiter et se laisser envahir dès maintenant par l'esprit de Noël. Armée de ses moufles et d'une deuxième paire de chaussettes bien chaudes, car la jeune fille était très frileuse, la préfète avait pour projet d'aller flâner dans les allées du marché de Noël dont elle avait entendu parler. Mais ayant croisé un élève avec un bras cassé suite à une glissade non maîtrisée sur le verglas, elle se ravisa et décida de se rendre dans la Grande Salle.

Le nez levé vers le plafond enchanté, la 3ème année ne remarqua pas tout de suite les elfes de maison. Ceux-ci semblaient s'affairer autour d'un grand sac. Curieuse, Milenka s'approcha et, après avoir été mise au courant, décida de participer à la constitution de ces petits lutins. Après tout, c'était parfait pour se mettre dans l'ambiance, non ? Le sourire aux lèvres, elle s'installa auprès de deux autres élèves, que la Serdaigle connaissait de vue, et se mit à piocher des morceaux dans le sac. Le travail s'effectuait en silence et, alors que Milenka allait prendre la parole, elle fut devancée :

« Vous vous amusez ? Qu’est-ce qui vous amène ici ? » 

L'Aiglonne se tourna son regard vers Phœbe, une élève de Serpentard plus âgée. Milenka ne la connaissait que de réputation : la jeune fille était en effet une bourreau de travail et enchaînait sans relâche les devoirs. Milenka était donc une peu étonnée de la retrouver là mais, après tout, chacun était libre de faire ce qu'il souhaitait. Encore plus en période de fêtes ! Puis, constatant que Phœbe attendait toujours sa réponse, elle dit :

«  Euh, s'amuser est peut être un peu trop fort comme verbe. Disons que je passe un moment agréable. C'est sympa, je trouve, d'aider les elfes. Au départ, je voulais aller voir le marché de Noël, tu sais dans le Parc. Mais, finalement, il fait trop froid : j'irai plutôt demain en début d'après midi. En plus, c'est un peu pour nous aussi car les lutins vont aider pour les festivités donc plus il y a de lutins, plus le château sera beau pour les fêtes. Et... Puis s'apercevant qu'elle parlait pour ne rien dire, comme d'habitude, elle préféra conclure par un petit : Et toi... ?

Les mots soulignés font partie d'une mission de la Cabane de Cristal

Couleur: #2f4f4f

*-*-*-* Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent *-*-*-*

Les pantins fragmentés  Mission Cabane 

Les fêtent de Noël étaient en approche, depuis quelques jours déjà, on pouvait observer des décorations de Noël qui commençaient à être installées dans tout Poudlard, on pouvait aussi voir des elfes travaillant d'arrache pied pour donner à cette immense château un air de fête, et vu la taille de celui-ci, ce n'était pas une mince affaire. 
Partout où la blonde posait les yeux, elle était émerveillée par ce qui l'entourait, après tout, c'était son premier Noël dans l'enceinte de Poudlard. Tout ce qu'elle voyait l’impressionnait, mais ce qui l'avait le plus marqué était le sapin immense qui se trouvait dans la grande salle, à côté de celui-ci, le sapin qu'elle avait l'habitude d'avoir chez elle pour les fêtent paraissait vraiment minuscule et ridicule. 

Kiara avait entendu parler que pour préparer les fêtent de Noël, les elfes de maison se faisaient aider par des lutins magique en bois animés par la magie, elle décida donc d'aller voir, si les elfes n'avaient pas besoin d'aide pour créer ces lutins. Elle aurait bien aimé aider à décorer le château, mais elle ne savait pas vraiment si c'était possible, donc se serai un bon compromis que d'aider les elfes à créer ces lutins de bois. 
En arrivant dans la grande salle, elle repéra tout de suites des elfes de maison autour d'un sac, la blonde se dirigea donc vers eux et comme convenue, elle leur demanda s'ils n'avaient pas besoin d'aide. Ils avaient l'air ravis qu'elle propose son aide, la jeune Pouffy s'installa donc sur un banc et commença à fabriquer des lutins. 
Elle fut étonnée lorsqu'elle remarqua qu'elle n'était pas seule, une Serpentard plus âgée qu'elle était aussi installée, c'était Phoebe SWAN.
Jamais la blonde n'aurait pensé trouvé quelqu'un d'autre ici, elle pensait pour tout le monde aurait préféré aller s'amuser dehors plutôt que d'aider les elfes. Juste après son arrivé, une autre jeune fille se joignit à elles, cette fois-ci, c'était la préfète des Serdaigle, Milenka ALDER. 

Aucune d'entres elles ne parla. Kiara était un peu intimidé de se retrouver en face de deux élèves plus âgées qu'elle et sa timidité n'arrangeait rien, alors pour le moment, elle préféra ne rien dire et se concentrer sur sa tâche. 
Ce fut la Serpentard qui brisa le silence, en leurs demandant si elles s'amusaient et se qu'elles faisaient là. C'était Milenka la première à avoir répondu. Cette dernière voulait aller au marché de Noël mais à cause du froid avait préféré venir aider à la fabrication de lutins. 

- Si je suis venus aider, c'est parce que j'avais envie de participer à la préparation de Noël, mais comme je ne savais pas vraiment si on pouvait et que j'ai entendu parler de ces petits lutins, dit-elle en regardant celui qu'elle tenait dans la mains, je me suis dis que ça serait un bon compromis. Comme ils vont aider à la préparation de Noël, c'est un peu comme si j'aidais aussi.

La fin de sa phrase était à peine audible, parler de ses motivations, l’avait rendu mal à l'aise, elle c'était bien rendu compte que cela pouvait paraître légèrement idiot mais elle était comme ça.

Duo de choc mais pas en toc, Mina et Kiara sont là !

Les pantins fragmentés  Mission Cabane 

Avec le minimum d’attention requise pour ne pas passer pour une personne impolie, Phœbe écouta la réponse des deux autres filles. Pour résumer, elles souhaitaient participer à la préparation de Noël, mais reconnaissaient qu’il y avait plus passionnant. Ce devait être à son tour de parler. Elle regrettait presque d’avoir engagé la discussion, mais savait qu’il aurait été désagréable pour ses interlocutrices d’être plongées dans un silence gênant pour tout le temps que durerait leur tâche. La Serpentard s’en serait accoutumée sans soucis, mais voulait profiter de cette rencontre pour élucider un mystère, celui de Kiara. L’adolescente commença par continuer sur le sujet avant de dévier :

« Je suis venue aider parce que je suis sensible au travail fourni par les elfes, et si j’ai le temps, autant l’utiliser pour ça. Ils ont déjà tant à faire, déjà pour la confection de friandises telles que les sucre d’orge, le pain d’épice ou même les bûches. Les pauvres sont surchargés et se donnent pour nous, je me décharge de la culpabilité germant de l’inactivité en construisant des lutins de bois. »

Le regard gris de la petite Swan dévia sur l’étoile fixée sur le sommet de l’un des sapins décorant la Grande Salle, tandis que ses oreilles essayaient d’ignorer l’écho des chants de la chorale qui résonnaient. La sorcière ne savait pas quoi rajouter et se dit que confectionner un Élixir d’Euphorie était certainement le seul moyen pour elle de tenir une conversation avec liberté et sans hésitations. Finalement elle posa la question qui lui tenait tant à cœur :

« Nous avons le même nom de famille, Kiara… Est-ce une simple coïncidence ou… »

En réalité ce nom était d’une banalité sans nom et il était plus que probable qu’aucun lien les unisse, mais Phœbe avait préféré tout de même demander. En même temps, elle confia deux morceaux de bois pour en attraper d’autres dans le sac. Lorsque ses yeux se perdirent sur le plafond enchanté, la sorcière verte et argent s’imaginait encore enfant, regardant les rênes volant dans le ciel qui n’était qu’une illusion que ses parents maintenaient pour la faire rêver.


En gras des mots pour un défi.

~ Verdoppelte sich der Sterne Schein, Das All wird ewig finster sein.~
Lâchée en 2029 dans ce Monde
Jetée en 2040 entre ces Murs de Pierre