Grande salle

Inscription
Connexion

Premiers pas  RP+   PV 

Image


1 septembre 2040

Sur le chemin les enfants se bousculaient violemment. Mais la bataille se situait au centre. Las-bas des cris, des injures, des coups de coude se distinguaient fortement. Ne pouvant plus ignorer ce raffut, le géant essaya de les calmer, mais son arrêt provoqua un grand remous.


- Aiiiee hurla la petite. Mécontente, elle toisa l'écraseur de pied en l'injuriant. Fais attention imbécile.
La blondinette, victime du désordre, baissa la tête. Cette réaction fit culpabiliser Esmée, cependant elle ne s'excusa pas pour autant. Sa nervosité lui fit abstraction de toute sympathie, même envers les petites blondes. Elle lui répondit par un souffle d'exaspération puis essaya de se créer un chemin en poussant les gêneurs. Ce n'était guère facile et elle leur faisait comprendre avec des aboiements qui devenaient faibles au fur et à mesure, dû à l'épuisement.

Après cette longue bataille, elle se retrouva au bord d'un lac. Esmée regarda la troupe incrédule. Le géant se redressa, toussa un bon coup et annonça fortement :  Pas plus de quatre dans les barques !

Elle regarda ensuite au loin et vit ses camarade monter sur les barques. * Oh non ! * Furieuse, elle tapa au sol. La sorcière avança malgré tout, même si elle n'avait qu'une envie : faire demi-tour. " Pff, ils n'ont rien trouvé de mieux ... Et ça se dit sorcier ... Il est loin leur satané château mmff " marmonnait-elle à bout de chant. Quand soudain une petite fille pouffa, Esmée se retourna pour voir l’intéressée. Elle était assez petite, ayant quasiment la taille d'Esmée.  Pour une fois qu'elle n'avait pas besoin de lever la tête! Elle l'observa donc et lui dit:

- Je te fais rire ? Une réplique pas bien utile, mais qui permet de créer un contact.
- Oui. Lui répliqua-t-elle en rigolant.

Gênée, la brunette passa sa main sur ses cheveux en baragouinant.

- Moi c'est Aria. Aria Fawkes ! Souriante, elle lui tendit la main.
- Esmée Peterson. Elle retira sa main pour serre la sienne convenablement.

Aria s’esclaffa et la tira vers une barque libre. La petite se laissa faire. Aria lui rappelait Rosalys. Enfin, elle n'était pas blonde et n'était pas aussi mignonne, mais elles avaient le même sourire. Un sourire où on ne peut dire non. Quand les élèves furent tous dans les barques, le géant grogna : En AVANT ! Après ces mots, les rafiots avancèrent touts seuls.

Sur le trajet, Aria parlait comme une pie, Esmée avait du mal à la suivre.  Mais elle avait compris, qu'elle était américaine et que sa famille était de bons sorciers. Elle était assez extravagante, dans ses gestes, dans sa façon de parler , ça amusait beaucoup la brunette. Elles arrivèrent ensuite dans un tunnel bien sombre. N'aimant pas trop le noir, Esmée agrippa la barque. D'un coup, le rafiot s'arrêta. La brunette ne se fit pas attendre et y sortit rapidement. Aria, elle descendit sans se prendre la tête avec un petit sot assez distingué. À son atterrissage, la fillette grimaça, s'accrocha à la robe d'Esmée et sautilla vers ses camarades.

Une femme les attendait. Elle observa la troupe puis les dirigea vers les escaliers.  La brunette était assez stupéfaite du lieu et ne put s'empêcher de regarder les moindres détails. Puis, elle aperçut Noah. Elle lui sourit puis baissa le regard. La remarque du gêneur, qu'elle avait rencontré dans le train, n'avait toujours pas était digérée. La femme les arrêta devant une grande porte et se présenta. Elle se nommait Almeida et était la sous-directrice. Esmée ne fit pas trop attention aux remarques dites par la dame, préférant étudier ses futurs camarades. Et là, elle vit le gêneur ! Il était en train de ricaner avec son acolyte. Énervée, la sorcière le défia du regard. Ce dernier la remarqua et lui lança un sourire moqueur. Quand Miss Almeida partit pour prévenir l'arrivée des nouveaux élèves, le garçon se moqua ouvertement d'Esmée :

- Bah alors vous vous êtes séparés ?
- Arrête Helmet ! Railla le stupide roux.

Esmée rougit et rétorqua : t'as pas fini de glousser toi ! 
Aria lâcha la robe de la brunette et regarda le spectacle avide de comprendre ce remue-ménage. Tandis que le trio s'observa nerveusement prêts à se jeter dessus.

Mon code couleur: #842E1B (Miss Gryffondor 2042 avec le beaux Audois)
Audsée un jour, Audsée toujours !
N'osez pas affronter Jo', la brute est aux aguets

Premiers pas  RP+   PV 

Dès qu'il posa le pied sur le quai, Noah fut entrainé par la foule d'élèves qui se pressaient dans la direction du château. Le jeune garçon s'apprêtait à les suivre mais il entendit très vite une voix qui attira son attention. Un homme, ou plutôt un géant, Noah ne connaissait pas réellement le mot pour décrire cette personne, indiquait aux premières années de le rejoindre. Le petit garçon regarda autour de lui pour savoir si il avait bien compris et lorsqu'il vit un petit groupe de jeunes le rejoindre, il se décida à le faire aussi. 

Tout en marchant, il essayait de repérer sa cousine, il ne l'avait pas revue depuis qu'il était sorti du compartiment et cette dernière était sûrement inquiète. Il hésita à retourner voir dans le compartiment où ils s'étaient trouvés mais il avait peur de se retrouver tout seul en sortant du train. Il ne pouvait pas imaginer pire scénario pour sa première journée dans cette école. Il espéra donc que sa cousine n'était pas en train de le chercher et qu'ils se retrouveraient bientôt. Noah prit donc l'initiative de suivre le groupe de premières années.

Au bout de quelques minutes le groupe arriva sur la rive d'un lac et Noah était de plus en plus perturbé. Il se demandait où les emmenait le géant, où était sa cousine et à quoi il allait faire face dans quelques heures. Le géant leur indiqua de monter dans les barques quatre par quatre et Noah profita de ce moment pour tenter un nouvelle fois de trouver sa cousine en vain, cela commença sincèrement à l'inquiéter. Il remarqua cependant la fille qu'il avait croisé dans le train mais ne préféra pas la rejoindre, cela aurait été trop gênant.

Il monta donc dans une barque avec des inconnus pour qui il dut paraître très froid car il ne décrocha pas un seul mot. Noah pensait toujours à sa cousine et il n'arrivait pas à prendre part aux conversations de ses pairs. Il prit cependant le temps de les détailler. Il y avait deux autres garçons et une jeune fille blonde. A ce qu'il put comprendre, la fille et le blond assis en face étaient jumeaux et espéraient aller  Gryffondor. L'autre garçon devait être un ami rencontré dans le train mais il n'était pas d'accord avec le choix des jumeaux, il voulait aller à Serdaigle et serait extrêmement déçu si il n'allait pas dans cette maison.

Comprenant que Noah était loin dans sa tête, les élèves n'insistèrent pas et bientôt le jeune garçon n'exista plus pour eux. Après ce trajet que Noah trouva interminable, les barques entrèrent dans un espèce de tunnel creusé dans la roche et elles s’arrêtèrent rapidement. Ils prirent le chemin du château en montant un escalier et très vite ils se retrouvèrent dans une grande pièce qui devait être le hall du château. Une jeune femme se tenait dans le hall et se présenta rapidement. C'était la sous-directrice de Poudlard et elle leur expliqua qu'ils allaient bientôt assister à leur répartition.

Noah n'écoutait que d'une oreille car il ne trouvait toujours pas sa cousine et il cela devenait très inquiétant. Mais il fut très vite interrompu dans ses recherches. Il croisa le regard d'Esmée qu'il avait rencontré dans le train. Elle lui fit un sourire discret mais très rapide. Noah n'eut pas le temps de lui rendre son sourire, elle avait déjà baissé les yeux. Noah comprit cette réaction et alors qu'il allait retourner à ses recherches, il entendit: 

- Bah alors vous vous êtes séparés ?
- Arrête Helmet ! Railla le stupide roux.
- T'as pas fini de glousser toi ! lui rétorqua aussitôt Esmée.

Noah ne préférait pas intervenir, il avait peur d'empirer les choses. Il se douta que le fameux Helmet n'avait pas remarqué qu'il était juste derrière. Il resta donc à cette position mais sur le qui-vive, prêt à réagir si c'était nécessaire. Malgré lui, Noah sentit la colère s'emparer de lui, il serra les points et fit tout pour rester à sa place. Helmet ne perdit pas de temps pour répondre à Esmée:

- C'est trop mignon! Tu rougis quand on parle de lui, c'est bizarre qu'il ne soit pas auprès de toi, il se cache?