Grande salle

Inscription
Connexion

 Cabane de Cristal  Galettes ensorcelées

La déception avait envahi le jeune garçon alors qu’il ne faisait qu’à peine toucher à sa part de galette des rois. Lui qui pensait être au dessus de tous avait une nouvelle fois eu la confirmation qu’il était bien loin de la vérité lorsqu’il avait tenté d’utiliser le sortilège de Gonflus en cours. Nils avait même attendu un certain temps avant de se décider à croquer en plein dans son gateau. Le pauvre avait eu l’espoir qu’on remarque sa tristesse mais ses camarades n’étaient plus vraiment dupes, ils savaient que le jeune Serpentard n’en faisait qu’à sa tête pour attirer l’attention.

- Aïeuuuuh !

Nils en avait rajouté des caisses mais ressentait tout de même une petite douleur au niveau de sa gencive et pour cause ! Dans un mouvement de recul, le jeune homme avait reçu un coup de poing des plus virulents d’un petit être qui venait de sortir de sa bouche. Il s’agissait d’une fève en lutin de Cornouaille, bien que moins rapide que son homologue vivant, ce dernier semblait particulièrement agile tout de même. Il s’ébroua avant de prendre la parole de la voix la plus stridente qu’il lui avait été donné d’entendre.

- Nan mais ça va pas !? Tu t’es cru chez ta tante p’tit... tu vas me le payer !

Regardant à droite et à gauche, Nils reporta finalement son attention vers le petit être magique et ne put qu’être émerveillé. Depuis ses débuts dans le château, il avait pu observer mille et unes merveilles magiques… aujourd’hui ne faisait pas défaut à ce qu’il avait maintenant l’habitude de cotoyer quotidiennement. Bien que méfiant, le jeune homme approcha son doigt pour savoir s’il s’agissait bien d’un lutin de Cornouailles vivant ou bien d’une fève animée.

- Aïeuuuh !

Quelle erreur de débutant ! La fève s’était animée une fois de plus pour mordre le doigt du jeune sorcier avant de commencer à détaler sous la table. Les autres Serpentards regardèrent Nils d’un œil distrait sans forcément lui prêter attention. Après tout, il cherchait une nouvelle fois à attirer l’attention, non ?

- Non… ne fais pas ças ! Avait alors susurré le jeune élève.

Devant lui, le lutin semblait avoir un sourire radieux et tenait dans sa main une boule aussi grosse que lui de frangipane. Si Nils ne l’arrêtait pas à temps, ça allait être une magnifique boule qui partirait en direction de la table des Poufsouffles.

D’un bond, le jeune sorcier s’élança pour attraper sa fève mais la boule de frangipane partit tout de même. Nils n’était en réalité parvenu qu’à se cogner la tête sous la table : sans savoir comment, le lutin avait profité d’un instant de faiblesse de Nils pour lui nouer les lacets ensemble… comment avait-il fait ?