Grande salle

Inscription
Connexion

Bienvenue à l'École des Sorciers !  Pv 

CE RPG EST PRIVÉ (TAYLOR HAWKINS). 


Image


*********

***

John avait passé un bon moment à bord du train qui les menait, lui et les autres élèves, vers l'une des plus grandes institutions magiques qui existait à ce jour : l'École de Sorcellerie Poudlard. Ce pensionnat pour jeunes sorcières et sorciers dirigé principalement par Kristen Loewy abritait mille secrets. Le bâtiment, situé sur les collines d'Écosse, était invisible et inaccessible aux personnes ne possédant pas de pouvoirs magiques. Un merveilleux terrain de jeu qui comptait sept étages, plusieurs hautes tours, ainsi qu'un grand parc comprenant un lac, une forêt et plusieurs serres à des fins botaniques. Outre ses nombreuses salles de classes, dans lesquelles des cours de sortilèges, de potions, de métamorphose, d'histoire de la magie ou encore de défense contre les forces du Mal sont dispensés par des sorciers qualifiés, le château de Poudlard regorge de pièces étranges, comme la Grande salle et son plafond magique, les salles communes, la grande bibliothèque, la mystérieuse Salle sur demande ou encore la légendaire Chambre des secrets. Un grand nombre de passages dissimulés, d'escaliers et de portraits de peinture mouvants rendent l'établissement assez mystérieux, voire quelquefois potentiellement dangereux pour des élèves ne respectant pas le règlement. Tant de choses à découvrir durant les années à venir pour notre jeune Hipworth.

Le jeune homme éprouvait à l’égard de la magnificence du château qui se dressait désormais en face de lui, un certain magnétisme et une dose d'excitation. Il avait été assez impressionné par la mise en scène des barques et par le grand monsieur qui était censé être le garde-chasse de l'établissement. Il eut l'impression que le trajet du lac dura une éternité. Finalement, lui et les autres élèves arrivèrent tous dans un couloir qui devait les mener au hall. Le Hipworth sentait l'excitation monter en lui, bien que trop mystérieux, pour que ses futurs camarades s'en aperçoivent.
***

Image


Au bout d'un certain temps, la sous-directrice vint les chercher pour la cérémonie de répartition.
La Grande Salle était vraiment… impressionante. Le plafond qui surplombait les élèves reflétait le temps à l'extérieur et ressemblait à s’y méprendre au ciel de la nuit. De plus, des bougies volantes éclairaient la salle. Il y avait quatre longues tables qui allaient d’un bout à l’autre de la salle, beaucoup d’élèves étaient assis et regardaient le groupuscule de Première Année avec attention.

Au fond de la salle, il y avait la table des professeurs et où se trouvait la directrice, l'ancienne Gryffondor Kristen Loewy, adossée sur sa chaise qui semblait plus haute que les autres, telle une reine au regard impérial. Elle dégageait d'elle un certain je-ne-sais-quoi, quelque chose que John ne pouvait expliquer et qui le fascinait. Son regard était naturellement attiré par elle, ainsi que sur tous les professeurs qui allaient encadrer le jeune Hipworth durant sa scolarité.

John avançait au même rythme que les autres et ne disait rien, il regardait... ou plutôt admiré la grandeur des lieux. À un moment, le groupe d'élèves s'arrêta devant la table des professeurs où se trouvait un chapeau assit sur un tabouret en bois qui se révéla finalement être le fameux Choixpeau Magique. Celui-ci avait le don de Legilimancie, qui lui permettait de lire dans les pensées de celui qui le mettait sur sa tête et de ressentir ses aptitudes ou ses humeurs. Il appartenait autrefois à Godric Gryffondor, et avait été ensorcelé afin de choisir le plus justement possible dans quelle maison irait chaque élève lors de leur entrée à Poudlard.

Enfin, la sous-directrice appela le premier élève de la liste magique où figurait chaque nouvel élève de Première Année. John regarda attentivement les élèves défilés, d'un regard neutre. Il savait pertinemment qu'il ne restait peu de temps avant qu'il ne soit réparti dans l'une des quatre maisons : Serdaigle, Poufsouffle, Gryffondor et Serpentard.

Les rivalités ont toujours été présentes entre ces maisons. Tout d'abord, Serdaigle est représenté par un aigle royal et ses élèves sont reconnus pour leur intelligence et leur vivacité d'esprit. Poufsouffle forme les gens simples, les loyaux et les travailleurs. Gryffondor, cependant, est représenté la fougue, le courage et la témérité. Et pour finir, il y a Serpentard. Cette maison fut longtemps réputée pour avoir formé les plus grands mages noirs de cette époque. Cependant, elle semble bien avoir changé. Non seulement, elle forme les élèves possédant une détermination à toute épreuve, mais bon nombre de grands sorciers sont sortis de cette maison comme, par exemple, le grand Merlin l'Enchanteur. 

Finalement perdue dans ses pensées, l'heure du jeune John arriva.
Lorsque son nom fut appelé, il serra les poings et marcha en direction du tabouret sous les regards étranges des autres élèves. La sous-directrice plaça le Choixpeau sur sa tête et le mystérieux John eu un étrange mal de crâne..

*Hmm... un Hipworth... cela faisait longtemps, n'est-ce pas ? Ta famille possède un lourd passé derrière elle, ainsi qu'un fort héritage... Difficile, oh oui, très difficile... ! Je vois beaucoup de courage, des qualités intellectuelles aussi, tu as du talent... oh oui ! Tu as l'âme d'un Gryffondor à n'en point douté, la vivacité d'un Serdaigle, ainsi que le sens du devoir d'un Poufsouffle... mais où vais-je te mettre... ?* La voix du vieux Choixpeau résonnait dans sa tête. *Hmm.. pourtant, je vois en toi la qualité d'un naturel leadership et aussi un grand désir de faire ses preuves. Tu as de grandes compétences, je le vois, et une seule maison pourrait t'aider à avancer sur le chemin de la grandeur, cela ne fait aucun doute... alors il vaut mieux...* John serra les poings, quand tout à coup, le Choixpeau s'écria : "SERPENTARD !"

En une seule fraction de seconde, la table des verts et argents se leva et leur applaudissement retentirent dans tous la Grande Salle. John rejoignit ensuite la table des Serpentard, réjouis d'avoir passé l'épreuve de la répartition.