Grande salle

Inscription
Connexion

Les ailes brûlées  OS 

╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪
╪╪╪████▓╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪▓███▓╪╪
╪╪███████▓╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪███████╪╪
╪╪█████████╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪█████████▓╪
╪╪██████▓███╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪██▓▓██████▓╪
╪▓█████▓▓▓▓██╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪██▓▓▓▓█████▓╪
╪▓████▓▓▓▓▓▓██╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪██▓▓▓▓▓▓████▓╪
╪▓███▓▓▓▓▓▓▓███╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪███▓▓▓▓▓▓▓████╪
╪▓███▓▓▓▓▓▓█████╪╪╪╪╪╪╪╪▓████▓▓▓▓▓▓▓██▓╪
╪▓███▓▓▓▓▓███████╪╪╪╪╪╪▓██████▓▓▓▓▓▓██▓╪
╪▓██▓▓▓▓▓▓███████▓╪╪╪╪▓████████▓▓▓▓▓▓█▓╪
╪╪██▓▓▓▓▓██████▓██▓╪╪▓▓█▓▓█████▓▓▓▓▓▓█▓╪
╪╪██▓▓▓▓██████▓▓▓█╪▓█╪▓▓▓▓▓█████▓▓▓▓▓█▓╪
╪╪██▓▓▓██████▓▓▓▓█▓▓█▓█▓▓▓▓██████▓▓▓▓█╪╪
╪╪▓█▓▓██████▓▓▓▓▓▓████▓▓▓▓▓▓██████▓▓▓█╪╪
╪╪╪█████████▓▓▓▓▓▓█▓▓█▓▓▓▓▓▓▓██████▓█▓╪╪
╪╪╪████████▓▓███▓▓█▓╪█▓▓▓█▓▓▓▓███████╪╪╪
╪╪╪╪████▓▓████▓▓▓▓█▓█▓▓▓▓▓▓█▓█▓▓████╪╪╪╪
╪╪╪╪╪╪╪╪╪████▓▓▓▓▓████▓▓▓▓▓████▓╪╪╪╪╪╪╪╪
╪╪╪╪╪╪╪▓█████▓▓▓▓▓█████▓▓▓▓▓█████╪╪╪╪╪╪╪
╪╪╪╪╪╪╪█████▓▓▓▓▓█▓█▓▓█▓▓▓▓▓▓████▓╪╪╪╪╪╪
╪╪╪╪╪╪█████▓▓▓▓▓██▓▓▓╪██▓▓▓▓▓▓████╪╪╪╪╪╪
╪╪╪╪╪╪████▓▓▓▓▓▓██╪▓█╪██▓▓▓▓▓▓▓███▓╪╪╪╪╪
╪╪╪╪╪╪███▓▓▓▓▓▓███╪▓█╪███▓▓▓▓▓▓███▓╪╪╪╪╪
╪╪╪╪╪▓███▓▓▓▓▓████╪██╪████▓▓▓▓▓███▓╪╪╪╪╪
╪╪╪╪╪▓███▓▓▓▓▓████╪██╪▓████▓▓▓▓▓███╪╪╪╪╪
╪╪╪╪╪▓██▓▓▓▓▓████▓╪╪╪╪╪████▓▓▓▓▓██▓╪╪╪╪╪
╪╪╪╪╪╪███▓▓▓█████╪╪╪╪╪╪█████▓▓▓████╪╪╪╪╪
╪╪╪╪╪╪▓███▓██████╪╪╪╪╪╪▓█████▓▓███╪╪╪╪╪╪
╪╪╪╪╪╪╪█████████▓╪╪╪╪╪╪╪█████████▓╪╪╪╪╪╪
╪╪╪╪╪╪╪██████▓██╪╪╪╪╪╪╪╪▓█▓▓▓████╪╪╪╪╪╪╪
╪╪╪╪╪╪╪╪▓██████╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪██████▓╪╪╪╪╪╪╪╪
╪╪╪╪╪╪╪╪╪▓████╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪▓████╪╪╪╪╪╪╪╪╪
╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪╪

La chenille est née, elle est terne, elle n'a rien de spécial. Elle vit, elle apprend. Lire c'est amusant, mais elle n'aime pas courir. Son frère est terne aussi, une chenille encore. Elle pense qu'il deviendra papillon avant elle, ce serait logique. Le monde est grand, effrayant mais elle aime laisser son regard courir sur les maisons, les plaines ou les montagnes. La chenille elle habite en ville, tout va si vite dans les rues bondées et grises. Les gens marchent, courent sans faire attention aux autres, sans voir la misère des gens qui dorment dehors, de ceux qui ne peuvent pas avoir les mêmes choses qu'eux. Oui, le monde n'est pas beau, il est laid. Mais c'est le seul que nous avons, et dans la noirceur de l'avenir, il arrive parfois qu'une lumière se détache pour briller plus fort que tous les lampadaires. Il arrive souvent que cette lumière se fane comme une fleur oublié sous la chaleur. Mais elle, elle aime ces lumières, aussi éphémères soient-elles. Parfois, elle rêve. Elle s'autorise à croire qu'elle deviendra l'une des belles lumières qui peuplent le ciel sombre. La chenille, elle rêve de devenir un papillon. Pour devenir plus spéciale que ces gens qui semblent robotisés. Inutiles. Elle, elle veut s'envoler. Mais elle ne peut pas, les gens lui répètent qu'elle ne sera jamais spéciale, même son frère commence à le penser. On s'éloigne d'elle, comme si elle était nocive. Elle pleure au début, mais elle finit par comprendre. Les gens sont idiots. Mais elle, c'est comme si elle était un virus. Elle commence même à le penser. Et son cœur n'est plus joyeux. Non, elle ne pense plus pouvoir devenir un papillon. Pourquoi un monstre deviendrait quelque chose de si beau comme cela ? Non, elle restera toujours une de ces chenilles ternes dont est fait le monde. C'est triste, mais c'est comme ça.

La chenille se change en chrysalide, pour se protéger du monde, des gens. Pour se cacher du monde, que plus personne ne la voit. Elle a peur, elle est triste et elle a mal, mais elle souris encore. Elle est toute craquelée, et elle est perdue. Elle hait le monde qui ne voit pas sa souffrance, poupée brisée qu'elle est. Sur sa branche, il y a une autre coquille. Et à l’intérieur, un magnifique papillon qui n'arrive pas à sortir. Mais le papillon étincelle. Comme les papillons qu'elle admirait quand elle était petite, avec les ailes belles et colorées. Mais ce papillon là ne veut pas sortir de sa chrysalide, il y est bloqué. Pourtant le papillon il l'aide. Le papillon il s'appelle Solenn. La chenille elle, elle s'appelle Cassiopée. Solenn, ça ressemble à Soleil. Alors Cassiopée elle l'appelle son Soleil, parce qu'elle est une lumière, la lumière qu'elle a attendu longtemps. Cassiopée elle est perdue dans la nuit, et Soleil l'appelle la Lune. Cassiopée elle aime bien, et elle veut aider l'autre à sortir de sa coquille. Alors elle essai longtemps, fort. Elle n'y arrive pas du premier coup, mais elle n'abandonnera pas avant de réussir. Pour Solenn qui mérite tellement mieux.

La chrysalide se perce et le papillon sort. Il brille. Cassiopée brille, comme elle a toujours voulu le faire. Oui, elle est spéciale. Et c'est grâce à Solenn. Et Cassiopée elle décide de la tirer vers le haut, comme elle, elle l'a fait. Oui, elle l'aimera assez fort pour percer sa carapace. Elle l'aimera de tout son cœur brûlant. Le papillon s'élève, il s'envole loin, haut. Très haut. Il dépasse les nuages et se brûle les ailes devant le soleil. Il évolue, et des plumes blanches volent autour de lui alors qu'une auréole se brise au dessus de sa tête. L'Ange s'assoit sur un nuage blanc, tellement blanc qu'il brille. Les ailes battent avec force l'air alors que ses pieds se balancent dans le vide. Elle est belle, Cassiopée. Et enfin, elle comprend que, oui, elle a le droit de vivre. Et si elle, elle a le droit, alors ça veut dire que chacun en a aussi le droit. L'Ange disperse ses grandes plumes blanches en traversant le ciel. Oui, elle vit, elle vole. Maintenant, elle a tout pour elle. Et jamais elle ne laissera tomber. Ses frêles bras se passent sous les épaules de Solenn et elle fait tout pour la tirer vers le ciel elle aussi. Elle deviendra un ange aussi, elle s'en est fait la promesse.

Là où son destin a été choisit par un morceau de cuir, les papillons volent dans le ciel créé au plafond. Jamais un songe n'a semblé aussi réel. Et quand elle sort, derrière elle la douce senteur d'un avenir blanc se fait sentir alors qu'une grande plume blanche quitte son dos pour s'élever entre les élèves bruyants. 

Moi ? Je n'fume pas, je n'bois pas, mais je M.L. Chacun son truc.
Mascotte Officielle des Crochets d'Argents, laissez passer s'il vous plait.