Grande salle

Inscription
Connexion
  Retour   Répondre

 sept.2043  La rentrée des 1ères années

Charles Kensington n’était pas vraiment un enfant impressionnable, non. C’était d’ailleurs l’une de ses fiertés secrètes, et il mettait un point d’honneur à ne jamais paraître surpris ou pris au dépourvu. Pendant ses onze courtes années de vie, il avait développé certains réflexes pour paraître toujours maître de la situation.


Aussi lorsque le sous-directeur de Poudlard, qui s’était présenté sous le nom de Marty Lamberts, avait commencé son monologue de présentation devant cette porte ridiculement grande, il avait senti le piège arriver à des kilomètres. Et pendant qu’il déblatérait son discours, Charles s’était préparé et, intérieurement, il avait mis en place toutes les précautions nécessaires pour ne pas paraître surpris lorsqu’il verrait ce qui se cache derrière cette porte, et qui devait être particulièrement impressionnant.


Toute sa stratégie échoua lamentablement sans même qu’il s’en rende compte. Il se contenta de se laisser porter par la foule, tous, la bouche bée devant le spectacle qui s’offrait à eux pour la première fois.
Les immenses tables dressées de part et d’autre de l’allée sur laquelle ils progressaient supportaient la plus grande quantité de nourriture que Charles avait pu voir de sa vie. Il connaissait certains des mets qui y étaient présenté car sa mère était sorcière et son père moldu et ainsi, il avait goûté a un peu de chaque monde. Mais cela n’avait rien à voir avec ce qu’il pouvait voir. Les friandises magiques parsemaient la table, comblant le vide entre les dindes rôties, les pommes de terre dorées, les gobelets remplis de jus de citrouille et d’autres choses encore qu’il eut a peine le temps de voir car son attention fut attiré par un fantôme qui passa entre ses jambe.

Il y eu un murmure dans la foule première année au moment où des fantômes les traversaient pour entrer dans la grande salle et tourbillonner jusqu’à la table de leurs maisons préférée. Certain montèrent haut dans la salle et attirèrent les yeux de Charles jusqu’au plafond, couvert d’étoiles scintillantes auxquelles venaient s’ajouter la multitude de lumières provenant des bougies suspendues en l’air.

Il eut du mal à détacher les yeux de ce spectacle mais il dut détourner les yeux car à sa droite une fille se faisait embêter par un fantôme qui lui tirait les cheveux, avant qu’un fantôme plus grand, avec ce qui ressemblait à des tache de sang sur sa tunique, viennent en flottant de la table tout à droite, recouverte de vert, et, en criant au fantôme qui embêtait la fille, que s’il l’attrapait, il trouverait le moyen de le tuer une deuxième fois.

Son attention se porta maintenant sur la grande table qui était devant lui, avec, en son centre, ce qui devait être Kristen Loewy, la directrice. Elle fixait le petit groupe de première année, comme tout le monde dans la salle depuis leur arrivée.

Puis, devant elle, quelque chose que Charles n’avait pas encore remarqué commença à chanter. Ce devait être le fameux Choixpeau… La cérémonie de répartition allait commencer.
L’on commença a appeler plusieurs personnes par ordre alphabétique, qui devait poser la vieille loque sur leur tête avant de se voir envoyer dans l’une des quatre maisons, après un temps plus ou moins long. Rapidement son nom vint. En marchant vers le Choixpeau, il prit quelques secondes pour se demander dans quelle maison il souhaitait être. Il se rendit compte qu’au final peu lui importait pourvu qu’il n’aille pas chez les Poufsouffles, qui, d’après la chanson du Choixpeau, avaient l’air de béni oui-oui stupides. De toute façon, il se contenterait d’ignorer ses camarades de maison, comme il avait pris l’habitude de le faire avec les enfants de sa classe, avant. Il posa le Choixpeau sur sa tête, et le couvre-chef eut l’air de réfléchir en murmurant à voix basse. Le Choixpeau passa en revu les quatre maisons et lorsque qu’il commença à parler de Poufsouffle, Charles manqua de l’insulter. Le Choixpeau eu l’air de lire dans ses pensées et ne s’offusqua nullement. En guise de réponse, il se contenta de clamer haut et fort « GRYFFONDOR !!» et fut ponctué par un tonnerre de cri et d’applaudissement venant de la table correspondante.

Charles rougit presque de l’accueil que lui fit Gryffondor. C’était stupide, ils faisaient ça avec tout le monde, il le savait, ils les avaient vu avec les précédents « première année », mais il ne put que se sentir bien et pour la première fois depuis son départ il se détendit. Il mangea beaucoup, parla un peu et rigola même. Il ne se l’avoua pas mais il passa ce soir là, l’une des meilleures soirées de sa vie.
...

Le soir, malgré la nourriture dans son ventre qui le poussait au sommeil. Il resta éveillé dans son lit. Il était en colère. Il s’était laissé emporter par la bonne humeur générale et s’était mêlé avec les autres. Il trouvait même leur compagnie…agréable ?

C’était inacceptable et il se jura que cela ne reproduirai pas.

Charles Kensington #1ere année RP
"Poussez vous de mon chemin!"

 sept.2043  La rentrée des 1ères années

Sibylle regardait autour d'elle, émerveillée. Elle venait à peine d'entrer dans le château mais était déjà comblée. La grande porte par laquelle elle venait d'entrer, les tableaux qui s'agitaient autour d'eux, ... Tout l'impressionnait, même l'escalier de pierre qui se tenait derrière le Sous-directeur. Ce dernier aussi l'intimidait, si bien qu'elle resta impassible pendant tout son discours, contrairement à certains élèves qui chuchotaient discrètement autour d'elle.

Lorsque Marty Lamberts leur annonça que tout irait bien, Sibylle se calma légèrement et entra dans la Grande Salle. Mais à la vue de tout les élèves et professeurs, elle cru s'évanouir. Elle allait devoir enfiler le Choixpeau devant toutes ces personnes ? Heureusement, elle n'eut pas le temps de se poser plus de questions que cela, le chapeau venait de commencer sa chanson et elle ne voulait pas en rater une miette.

Quand il se mis à évoquer les maisons elle se rendit compte qu'elle n'avait pas songé une seule fois à la maison dans laquelle elle se retrouverait depuis qu'elle était arrivée. Elle n'irait jamais à Gryffondor, elle n'avait pas une once de courage. Et bien qu'elle était une fille assez ambitieuse, elle n'était ni rusée ni avide de pouvoir. Sibylle allait donc obligatoirement se retrouver à Poufsouffle ou à Serdaigle. Laquelle de ces deux maisons était meilleure pour elle ? Elle allait le savoir bientôt.

Plusieurs élèves avaient déjà rejoins leur nouvelle maison. Le tour était désormais à Megan Dawson. Sibylle leva la tête rapidement. Un nom de famille en D ? Son tour ne devrait plus tarder. Et elle avait raison. Dès que Megan s'installa à la table des Gryffondor, Marty éleva la voix et dit :

"Sibylle Dubois"

Tout en tremblant, la jeune fille alla s'asseoir sur le tabouret et enfonça le Choixpeau sur sa tête. Elle gardait la tête baissée, elle savait que tout le monde l'observait et cela lui faisait terriblement peur.

"Hum... Je vois une jeune fille intelligente, qui a le goût du travail... À la fois ambitieuse et timide, quel curieux mélange... Tu possèdes un grand nombre de qualité et la maison qui te conviendrait le mieux est évidemment..."

Il s'arrêta de parler pendant une fraction de seconde et Sibylle se mordit la lèvre de peur. Qu'allait-il annoncer ?

"Serdaigle !"

Tout en soupirant de soulagement, la fillette reposa le Choixpeau et se dirigea rapidement vers sa table qui l’accueilli chaleureusement. Oui, le Choixpeau avait fait le bon choix, elle se sentirait bien dans cette maison.

 sept.2043  La rentrée des 1ères années

Le coeur de Clare battait à toute vitesse.
Elle se mit à penser à son voyage dans le Poudlard Express. Elle s'était mis dans un compartiment vide. Elle avait hâte de se faire des amis... Mais Clare ne se laissait pas abattre pour autant. Quand elle avait vu le Poudlard Express, si magnifique, elle avait sentit son coeur enfler de joie. Néanmoins, elle était un peu inquiète. Tout était nouveau pour elle. Le voyage avait été super. Le paysage était verdoyant, et, toute seule dans son compartiment, elle était heureuse de pouvoir l'observer en buvant du jus de citrouille frais, et en mangeant des chocogrenouilles. Et puis elle l'avait vu. Magnifique, avec ses grandes tours , son lac aux eaux noires, ses fenêtres illuminées et son parc.
Poudlard!
Quelques instants plus tard...
Elle était maintenant dans la grande salle.
Elle entendit alors un nom:
-Clare Connor!
Elle se leva, chamboulée, et posa le Choixpeau sur sa tête.
Clare entendit alors une voix douce résonner dans sa tête:
-Je sens beaucoup de courage et également de l'intelligence... Tu aurais ta place à Serdaigle... Un choix difficile, mais...
- GRYFFONDOR!
Soulagée que ce soit fini, elle se dirigea vers la table des Gryffondors, où des élèves plus âgés lui sourirent avec gentillesse.
-"Ouf, c'est fini se dit t-elle. Je ne le ferais plus jamais.
Elle s'assit tranquillement à sa table et découvrit des mets somptueux qui apparaissaient dans les assiettes d'or.
Des gâteaux, des morcaux de poulets... Elle mangea avec appétit.

 sept.2043  La rentrée des 1ères années

La pression était à son comble. Les premières années patientaient désormais debout au beau milieu de la Grande salle. Çà-et-là, les regards terrifiés se perdaient dans ce lieu chargé d'histoire. L'aspect monolithique de la pièce confortait cette atmosphère pesante qui s'était installée au fil des minutes. Chaque nouveau membre de l'institution était appelé l'un après l'autre en fonction de son nom de famille. A ce petit jeu, Caleb faisait partie des plus mal lotis. La dix-neuvième lettre de l'alphabet condamnait le sang-mêlé au sort funeste de subir un tel suspense.

Le temps s'était comme figé dans l'esprit du premier-né Salander. Les images défilaient à une vitesse folle. Son départ du foyer familial, la voie 9 3/4, le Poudlard Express... Et surtout... ce banquet, digne des plus grands festins vantés par les rhapsodes au temps de l'Antiquité, et auquel il ne pouvait pas encore toucher, faute d'appartenir à une maison. La gourmandise n'était pas l'un des péchés mignons du jeune homme, mais la faim rongeait littéralement ses entrailles à cet instant précis. Tous ces mets embrumaient ses narines et redoublaient son sentiment de malaise.


- Caleb Salander !

Plus un son, plus la moindre odeur. Les muscles passablement endoloris, le jeune garçon amorça sa montée des quelques marches qui le séparait du Choixpeau. Tout allait se jouer entre le couvre-chef et lui.

- Je perçois une grande impatience en toi, qui confine presque à de l'impulsivité. Un manque aigu de confiance en toi et en ce que tu renvoies aux autres. Ta mère en souffrait également. Où vais-je te mettre ..?

Sa génitrice avait appartenu à la maison Serdaigle. L'enfant parut pour le moins étonné que le Choixpeau Magique puisse douter alors même qu'il soulignait l'étroite ressemblance entre lui et son ascendante.

- Certainement pas chez Serdaigle. Hmm... Oui, je crois savoir maintenant à quelle maison il te revient d'aller. POUFSOUFFLE !!!

Les applaudissements retentirent comme pour chacune des précédentes interventions du Choixpeau. Caleb ne put s'empêcher d'esquisser un large sourire avant d'aller rejoindre la table de sa nouvelle maison. De grands noms avaient appartenu à cette maison. Nul ne remettait ceux-là en question. Qu'ils aient connu la célébrité comme Norbert Dragonneau ou une fin tragique comme Cédric Diggory, le nouvel entrant comptait bien leur faire honneur.

 sept.2043  La rentrée des 1ères années

Lorsque Mia entra dans la Grande Salle, elle fut directement émerveillée par le décor de la salle et en particulier par le plafond magique et les bougies flottantes qui bougeaient de haut en bas et de bas en haut. Elle regardait soudain devant elle, quand elle comprit que les autres premières année étaient déjà plus loin. Elle avançait à son tour pour se retrouver devant une estrade. Elle se trouvait en face dans la table des professeurs et les regardait tour à tour.

Soudain Lamberts frappa des mains à deux reprises. Le claquement sourd se répercuta entre les murs de la salle, et le silence se fit rapidement. Cela fit également sursauter notre jeune Mia qui était dans ses pensées.

“La Cérémonie de répartition va pouvoir débuter”, dit-il d’une voix claire.

A ces mots, le tissu du vieux chapeau se mit à bouger, et l’un des plis s’ouvrit pour former une bouche. Le Choixpeau magique allait débuter sa chanson de rentrée.

Il y a des centaines d'années et quelques mois,
Godric, Rowena, Salazar et Helga,
Me créèrent pour que je répartisse avec sagesse,
Les nouveaux élèves plein de courage, de ruse, d'esprit ou de gentillesse.


Il vous suffit de me poser sur votre tête,
Pour que je puisse deviner, sans être malhonnête
La maison dans laquelle vous apprendrez au mieux,
Celle où vous serez le plus heureux.


Si vous êtes audacieux et valeureux,
Vous irez dans la maison des Courageux,
Les plus hardis, les plus braves et les plus forts,
Trouveront leur place chez Godric Gryffondor.


Ceux qui chérissent la culture et le savoir
Se plairont parmi ceux qui ont le sens du devoir,
Je trouverai ceux dont l'esprit est rempli de "pourquoi ?"
Et les emmènerai dans la haute tour de Rowena.


À ceux dont le coeur est rempli de sincérité,
Sachez qu'à Poufsouffle, votre loyauté sera appréciée,
Chez eux, la persévérance et la patience sont rois,
Nulle tentative de déréliction ne provoquera leur désarroi.


Ruse, ambition et pouvoir,
Sont ce à quoi aspirent les Serpentard,
Si vous voulez viser toujours plus haut,
Vous serez les bienvenus chez ceux qui aiment porter le flambeau.


Mais n'oubliez jamais, fiers représentants de Poudlard
Que c'est ensemble que vous ferez face aux roublards,
C'est donc aux quatre maisons réunies
Que je souhaite un bon appétit.


Quand le Choixpeau eut fini de chanter son hymne, il y eut un tonnerre d'applaudissements. J’applaudis très fort à m'en faire mal aux mains tellement j'étais contente d'être ici à Poudlard.

“Quand je vous appellerai, débuta l’homme d’une voix forte après quelques secondes pour faire retomber le bruit, vous viendrez vous asseoir et je poserai le Choixpeau sur votre tête pour qu’il vous répartisse.”

Plusieurs élèves de première année passèrent et ce fut vite mon tour
Marty dit d'une voix claire:
Mia Ackerman

Je m'avançais doucement jusqu'à l'estrade puis m'assis sur le tabouret, Marty me mit le Choixpeau sur la tête. Et celui-ci dit: Tu es une personne douce et attentionnée. Intelligente et plutôt curieuse

Serdaigle !

L'homme enleva le Choixpeau de sa tête et Mia descendu les marches de l'estrade pour aller rejoindre ses camarades de Serdaigle. Elle regarda le reste de la répartition avec les autres élèves.
Dernière modification par Mia Ackerman le 1 décembre 2018, 18 h 08, modifié 1 fois.

 sept.2043  La rentrée des 1ères années

PREMIER COMMENTAIRE RPG.

"Ça y est j'y suis."
Voilà la phrase qui tournait en boucle dans la tête de Ladonna Percy.
Malgré tout ce que ses parents lui racontaient a propos de l'école, toutes les descriptions et les images, elle ne s'attendait pas a quelque chose d'aussi merveilleux.

Elle se tenait là, debout, aux côtés de parfait inconnus de son âge, pas pour autant différents d'elle.
"Pas différents d'elle..." ces mots faisaient énormément de bien a la première année.
Elle qui ne c'est jamais sentie réellement a sa place, elle qui se sentait différente, venait de retrouver enfin ses semblables.

Ladonna écoutait avec patience le discours de son nouveau sous directeur, des étoiles pleins les yeux et le cœur battant a cent a l'heure.
Une fois arrivée dans la Grande Salle, elle était émerveillée.
"Par Merlin, ce que cette salle porte bien son nom !" Se disait t-elle.
Comme tous les premiers et premières années, elle s'avançait vers le Choixpeau en attendant patiemment qu'on l'appelle.

Le choixpeau... Ses parents lui avait raconté beaucoup de choses sur lui. Apparemment, il ne se trompait jamais.
Ladonna espérait de tout cœur se retrouver a Gryffondor. C'était la maison qui lui correspondait le plus. Du moins, c'est ce qu'elle pensait !
La jeune fille écouta avec un sourire la chanson si connue du Choixpeau. Elle aurait pû l'écouter des heures en boucle sans jamais s'en lasser !

Et puis vint ensuite le moment des répartitions. Sa respiration se faisait longue et son cœur battait vite.
Beaucoup trop vite.
"Ladonna Percy !"
A l'Entente de ces mots, elle s'avança doucement vers le taroubet.

"Ok ok, du calme, on se détend. Ça va aller."
Une fois le Choixpeau posé sur sa tête, ce dernier déclara :

"Hum... Je vois... Un grand désir de faire ses preuves, beaucoup de courage et un cœur sincère... Avec toi pas d'hésitation... GRYFFONDOR !"

Un tonnerre d'applaudissements se fit ressentir tandis que Ladonna soupira de soulagement.
Elle alla donc déguster ses plats a la table des Gryffondor, le cœur léger.

After all this time ? Always.
Griffes et crocs, Griffes et Coeur, Gryff'Vainqueurs !

 sept.2043  La rentrée des 1ères années

Après le discours de bienvenue du sous directeur de Poudlard Marty Lamberts, les nouveaux élèves de première année fraîchement arrivés avancent en rangs et entrent dans la grande salle. Harold lève la tête et observe le grand plafond dont ses parents lui avaient tant parlé. Époustouflé par la taille de la salle ornée de bougies, il s'installe à une table, impatient avec un peu d'appréhension.
Soudain, le sous directeur, frappe des mains deux fois. Si fort que la cape d'Harold se lève et que et la cacophonie s'arrête sans plus tarder. Le Choixpeau Magique va pouvoir débuter la cérémonie de répartition.
Mr Lamberts appelle un à un les nouveaux arrivant, pose le Choixpeau sur leur tête. Ce dernier réfléchi, marmonne quelques mots, puis il s’exclame en décidant de tel ou tel maison. Certains nouveaux sont déçus, Harold le lit bien sur leur visage. C'est d'ailleurs ce qui le rend si nerveux. Depuis qu'il a mit le pied hors de Cork, ses pensées se tournent vers la maison qu'il va rejoindre. Le jeune Torny souhaiterai être un Serdaigle, comme sa mère ! En tout cas, certainement pas un de ces fourbes de Serpentard.

"Tout compte fait, peu importe la maison, le Choixpeau aura forcément raison ! Du moment que ce n'est pas Serpentard..." se dit-il.
Tout à coup, un nom brise le silence environnant.

"Harold Torny !"
"Ca y est, c'est l'heure de vérité" pensa t-il.
Il se lève, tout les regards sont sur lui. Il sent alors le courage l'envahir, et c'est d'une démarche détendu et assurée qu'il se rend auprès du sous directeur de Poudlard. Ce dernier place le Choipeaux sur la tête du jeune sorcier.

"On dirait presque un chapeau normal" se dit Harold.
Puis l'objet magique commence a prendre vie. Il remue légèrement, marmonne quelques mots inaudible puis annonce
"Gryffondor !". C'est donc soulagé que H se dirige vers la table des Gryffondor où il est accueilli par ses compères.
"Finalement, je ne suis pas chez les Serdaigle, mais je ne regrette rien, vu l'accueil chaleureux des Gryffondor ! Et puis, c'est ici qu'était mon père, je devrais être fier de cet héritage. En tout cas j'ai hâte de commencer les cours." se dit-il.
Dernière modification par Harold Torny le 30 novembre 2018, 19 h 31, modifié 2 fois.

1ère année devoir et RP
Gryffondor, Gryffons forts !

 sept.2043  La rentrée des 1ères années

Après une journée éprouvante mais tout à fait excitante d'achats divers, et un voyage en train fort palpitant, Allison arriva dans la Grande Salle de Poudlard. Pleine d'enthousiasme, elle regardait avec plaisir les décorations et magies de la salle, impatiente de pouvoir exercer ses talents à son tour... Mais elle était plus impatiente encore de participer à sa répartition !

Bien qu'elle soit la première de sa famille depuis longtemps à venir à Poudlard, la petite fille était tout de même issue d'un milieu sorcier, et elle connaissait les grandes lignes, de même que le fonctionnement de l'école. Ainsi avait-elle de premières idées sur les maisons qui la composaient.

Distraite pendant le discours de bienvenue, Allie réfléchissait : quelle maison serait celle qui lui conviendrait le mieux ? Dans laquelle trouverait-elle des connaissances avec qui partager cours et péripéties ?

Elle se trouvait assez gentille et amicale pour être bien à Poufsouffle, mais elle avait l'impression qu'il lui manquerait quelque chose de... piquant, d'excitant, si elle s'y retrouvait. Serdaigle aurait sûrement répondu à sa curiosité et son envie de connaître tout sur tout, mais elle n'était certainement pas une assez bonne élève pour y être bien, pensait-elle. Gryffondor l'attirait bien par la camaraderie et le goût de l'aventure qui s'en dégageaient... mais Serpentard la fascinait davantage.

Car derrière ses airs d'enfant joyeuse et bien élevée, Allie cachait une peur terrible : celle d'être impuissante. Elle avait toujours eu cette angoisse, depuis toute petite, entrant dans des colères désespérées lorsqu'elle ne pouvait accomplir ou obtenir quelque chose. Et après un incident fâcheux quelques temps plus tôt qui n'avait rien arrangé, Allison avait développé, intérieurement, secrètement, le désir profond de devenir aussi puissante qu'il lui serait possible.

Et d'après ses recherches, Serpentard semblait être la maison qui lui donnerait les meilleurs moyens d'y parvenir : entre les valeurs de grandeur et d'ambition, et les grandes familles et mages qui étaient passés par là, Allie espérait bien y trouver son compte.

Mais pour l'heure, la petite fille était sujette à une excitation bien plus heureuse que ces sombres pensées, tandis qu'elle écoutait la chanson du célèbre Choixpeau Magique. Lorsque ce fut son tour, Allison grimpa sur le tabouret et attendit, un peu anxieuse, le verdict...

"Serpentard !" clama enfin l'artefact.

Dans un soulagement qu'elle ne chercha pas à masquer, Allie sauta du siège et se dirigea vers la table de sa nouvelle maison avec un immense sourire sur le visage, et une lueur satisfaite et déterminée dans les yeux.

 sept.2043  La rentrée des 1ères années

Charlie était très anxieux , il était arrivé après avoir fait le passage en barque et se tenait maintenant avec les autres premières années devant l'immense porte de la grande salle , il était pensif ,il allait être répartit il se demandait dans quelle maison il allait atterrir , serait-t'il gentil avec lui ? Ou serait-t'il des gens cruel comme certains Serpentard.
Charlie essayait de se dire que ce n'était que des préjuges que les serpentard n'étaient pas tous comme sa mais cette idée le terrifiait , à ce moment là la grande porte s'ouvrit et Charlie prit sa place en l'attente de son passage sur le choixpeau


Plus le temps passait plus les gens passait , Charlie se dit qu'il passerait dans les derniers sont nom commençant par un W il avait raison , quelques personnes restaient et le moment arriva.

Charlie Wolf ?
dit le professeur qui s’occupait de la cérémonie.

Charlie approcha plus en panique que jamais mais il le cachait , il s'assit sur la chaise et le choixpeau lui fit poser sur la tête , un long moment passa le choixpeau hésitant entre Poufsouffle et Gryffondor et après il moment il clame GRYFFONDOR.
La table des Gryffondor applaudirent de toutes leurs forces comme pour les derniers qui sont partit dans cette maison.
Charlie partit s'installé à la table de sa nouvelle "famille" et le banquet commença après quelques minutes étant l'un des derniers à avoir été appelé

 sept.2043  La rentrée des 1ères années

Alexandre descendit de la braque dans laquelle il se trouvait lors de la traversée du Lac Noir. Il regarda à gauche et à droite observant les autres élèves de première année. Certains étaient déjà sorti des barques tout comme lui tandis que d'autre peinait encore à en sortir. Il porta alors son attention sur le gros Monsieur qui les avait conduit vers les barques. Celui-ci les regardait tous en attendant que les élèves de premières aient tous les pieds sur la terre ferme. Quelques instants plus tard, il se racla la gorge et prit la parole:

*Bruits de raclement de gorges*

-Ecoutez moi bien tous... Je vais vous accompagnez jusqu'aux escaliers que vous prendrez seul. Le sous-directeur vous attendra au sommet de ces marches pour vous expliquez la suite.

Suite à ces mots, il invita les élèves d'un geste de la main à le suivre. Il pénètrent ensuite dans le château. Alexandre regarda les vieilles pierre de la bâtisse. Soudainement, ils s’arrêtèrent tous face à une première volée de marche.

-C'est ici que je vous laisse les enfants. Vous n'avez qu'à prendre les escaliers en face de vous. Bonne chance.

A ces mots, le gros Monsieur parti laissant les élèves seuls. Ils gravirent donc tous ensemble les marches. Arrivez en haut, un homme les attendait. Il commença alors par se présenter

-Bienvenue à tous à l’école de Poudlard. Je suis Marty Lamberts, votre sous-directeur pour cette année scolaire.

Ensuite, l'homme continua avec un discours qu' Alexandre avait déjà entendu au sein de sa famille lorsque sa propre mère lui racontait sa vie à Poudlard ainsi que dans divers livre qu'il avait lu traitant de l'école de sorcellerie.

Une fois son discours finit, le sous-directeur ouvrit les portes de la grande salle derrière laquelle s'échappait un grand brouhaha émanant des diverses discussion des élèves des années supérieurs entre eux. Les premières années quant à eux emboîtèrent le pas du sous-directeur. Le brouhaha s'estompa peu à peu. Alexandre pour sa part était d'une part époustouflé par la beauté et la grandeur de la grande salle ses yeux se perdant quelques peu dans l'infinité du plafond magique ou brillait une voute céleste dans laquelle quelques bougies éternelles flottaient. Mais d'autre part, Alexandre était un peu gêné par le regard insistant des étudiants des années supérieurs zieutant et jugeant les nouveaux premières années. Soudain, ils arrivèrent au bout des rangées de table et le sous directeur s'arrêta devant un tabouret où était posé un chapeau de sorcier qui à priori avait l'air d’avoir subit les épreuves du temps.

Le sous directeur se retourna finalement vers les premières étant juste derrières lui. Soudain, il frappa deux fois dans les mains

*Clap* *Clap*

Et il dit distinctement :

-La Cérémonie de répartition va pouvoir débuter

A la surprise de certains étudiants, le chapeau commença alors à chanter la chanson de rentrée. Alexandre écouta attentivement cette dernière. Il comprit rapidement que le chapeau expliquait de comment il allait procéder afin de dispatcher les premières au sein des des différentes maisons.

Une fois la chanson finie, il eut une salve d’applaudissement et le sous-directeur tenant en ces mains une liste dit d'une voix clair:

-Quand je vous appellerai, vous viendrez vous asseoir et je poserai le Choixpeau sur votre tête pour qu’il vous répartisse.

Il commença alors à citer les personnes par ordre alphabétique. Chacune des personnes citées mettaient le Choixpeau sur leurs têtes et après quelques secondes, le chapeau criait le nom de la personne. Alexandre était impatient, mais aussi stressé, que ferait-il s'il était dans une maison qu'il n'aimait pas ? Et si le Choixpeau n'arrivait pas à faire son choix laissant Alexandre sans maison. Alexandre avait vraiment peur que quelque chose cloche lorsqu'il sera appelé. Soudain , il entendit le sous directeur cité son nom:

-Alexandre Taylor

Alexandre s'avança alors le dos et la nuque raide vers le tabouret d'un pas inquiet. Il prit donc place sur le tabouret et le sous-directeur posa donc le Choixpeau sur la tête d'Alexandre.

Alexandre entendit donc une voix émaner du Choixapeau comme un murmure venu de loin.

-hmm... je vois de grande qualités intellectuelles ainsi qu'une envie de faire ses preuves ainsi qu'une envie d'aider les autres... hmm où vais-je te mettre... hmm...je vois...

-SERDAIGLE. Cria le chapeau.

Alexandre, soulagé, se tourna alors vers la table des Serdaigle qui l’accueillirent à bras ouvert...

Alexandre Taylor, 1er année, Serdaigle

 sept.2043  La rentrée des 1ères années

Cédric était trempé à cause la traversée du Lac de Poudlard. Il pleuvait à grosses gouttes et les élèves de Première Année s'étaient faits éclaboussés. Le jeune garçon se leva et regagna la terre ferme, les yeux plissés car il ne voyait pas bien à travers le rideau de pluie. Il suivit les autres élèves qui marchaient en direction d'un château gigantesque et sombre, qui n'était qu'un tâche noir au milieu des autres. On voyait des lumières allumées par ci par là, surement les fenêtres de l'école. Soudain, il y eut un grincement puis une grande porte s'ouvrit, et la lumière inonda le Parc trempé. Un homme sortit et commença un discours pour expliquer aux enfants certaines choses sur l'école.

Une fois qu'il eut terminé, il fit rentrer les jeunes élèves dans le hall d'entrée. Ced' put enfin sortir la tête du cou, et s'essuyer le visage. Il avait les cheveux et la cape trempés et grelottait. Il tremblait aussi de peur, car il était timide et ne savait pas ce qu'il allait lui arriver. Il savait juste qu'il serait "réparti" dans une des quatre maisons. Il ne savait même pas le nom des maisons. Serrant fort sa baguette magique dans sa main gauche (il était gaucher), Ced' regarda où il était. Apparemment, c'était une petite salle donnant sur une plus grande salle. Des fantômes passèrent au dessus des élèves, et le jeune brun les regarda, ébahi.

Et puis se fut le moment de se faire répartir. Les élèves rentrèrent dans une grande salle, où étaient alignées quatre tables. L'une rouge, l'une verte, l'une jaune et la dernière bleue. Peu à peu la répartition commença, et Cédric se sentait de plus en plus mal. Tous les regards étaient braqués sur eux et il détestait ça. La liste commença aux noms commençant par des "A". Puis ce fut au tour des "B" et le coeur de Blake se mit à battre plus fort. Soudain, le nom du garçon fut crier :

«Blake, Cédric».

Blake déglutit avant de s'avancer courageusement. Il prit le chapeau parlant dans ses mains et s'assit sur le tabouret. Puis il déposa le Choixpeau sur sa tête, qui descendit jusqu'a ses épaules si bien qu'il ne vit plus rien. Une voix retentit dans sa tête :

«Hum... je vois, une âme créative... Tu aimes bien la poésie et l'art, n'est-ce pas ? Mais aussi la solitude et le silence. Erudit et intelligent, tu adore le bleu et la pluie. Je crois savoir quelle maison te va.».

«Laquelle ?», demanda Ced', anxieux.

«Et bien, celle de Rowena. SERDAIGLE !».

Cédric était tout étourdi et il se releva. Il voyait des lumières clignotéer devant ses yeux. Il se dirigea vers la table bleue et s'y assit.

"Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises"
Appelez-moi Ced', c'est plus rapide.

 sept.2043  La rentrée des 1ères années

Eliana Hastings pénétra dans la grande salle en même temps que Marty Lamberts et les autres élèves de première année. A ce moment-là toute les autres personnes déjà présentes se retournèrent afin de les observer et la jeune fille essaya de ne prêter aucune attention à tout ces regards. Ce n'étais guère difficile, car fascinée par le plafond magique, elle regardait principalement en l'air. Des centaines de bougie flottaient et le ciel était magnifique!
Soudain le petit groupe s’arrêta et elle baissa alors la tête. Ils étaient arrivée devant un tabouret sur lequel se tenait un choixpeau, le choixpeau dont lui avait parlé sa mère. Celui qui allait les répartir dans les différentes maisons. Le sous directeur frappa dans ses mains deux fois ainsi le silence résonna, la cérémonie de répartition allait pouvoir commencer.
Puis le choixpeau se mit à bouger et chanter:

Il y a des centaines d'années et quelques mois,
Godric, Rowena, Salazar et Helga,
Me créèrent pour que je répartisse avec sagesse,
Les nouveaux élèves plein de courage, de ruse, d'esprit ou de gentillesse.

Il vous suffit de me poser sur votre tête,
Pour que je puisse deviner, sans être malhonnête
La maison dans laquelle vous apprendrez au mieux,
Celle où vous serez le plus heureux.

Si vous êtes audacieux et valeureux,
Vous irez dans la maison des Courageux,
Les plus hardis, les plus braves et les plus forts,
Trouveront leur place chez Godric Gryffondor.

Ceux qui chérissent la culture et le savoir
Se plairont parmi ceux qui ont le sens du devoir,
Je trouverai ceux dont l'esprit est rempli de "pourquoi ?"
Et les emmènerai dans la haute tour de Rowena.

À ceux dont le coeur est rempli de sincérité,
Sachez qu'à Poufsouffle, votre loyauté sera appréciée,
Chez eux, la persévérance et la patience sont rois,
Nulle tentative de déréliction ne provoquera leur désarroi.

Ruse, ambition et pouvoir, Sont ce à quoi aspirent les Serpentard,
Si vous voulez viser toujours plus haut,
Vous serez les bienvenus chez ceux qui aiment porter le flambeau.

Mais n'oubliez jamais, fiers représentants de Poudlard
Que c'est ensemble que vous ferez face aux roublards,
C'est donc aux quatre maisons réunies
Que je souhaite un bon appétit.


Tout le monde applaudit et la répartition commença. Les premiers noms furent appelés et tour à tour ses camarades s'asseyaient sur le tabouret, revêtaient le choixpeau et allaient s'asseoir à leurs tables correspondante. Eliana devenait de plus en plus nerveuse, elle voulait absolument être à Serdaigle pour suivre les pas de sa mère. Le début du voyage avait assez bien commencé. Elle n'avait pas parlé beaucoup durant le trajet, dans le Poudlard express, et s'était réfugiée dans un de ses livres. Mais elle avait apprécié le voyage en barque et la première vue du château qui se découpait dans la nuit.
Elle était encore plongée dans ses pensées quand elle sursauta: on venait de l'appeler.
Regardant droit devant elle, Eliana marcha en direction du tabouret, s'assit et mit le choixpeau sur sa tête. Il prit alors vie et réfléchit à quelle maison il allait l'envoyer tandis qu'elle priait pour qu'elle soit à Serdaigle.

"mmh... tu voudrais aller à Serdaigle... Mais est-ce que c'est la bonne maison pour toi? je vois de la curiosité et des qualités, mmh oui, tu seras donc à... SERDAIGLE!"

Soulagée Eliana eu un petit sourire, ôta le choixpeau et alla s'assoir à la table tant convoitée sous les applaudissements sa nouvelle maison.

ça va déchirer! (mais pas du papier)
première année RP

 sept.2043  La rentrée des 1ères années

Athéna entra dans la Grande Salle, le regard emprunt de fascination quoique intimidé, sa posture faussement nonchalante et son impatience se faisant ressentir à travers son tic ; iel s'ébouriffe les cheveux quand le stress sonne à la porte.

Néanmoins iel s'efforce de ne pas ressembler à n'importe quoi, déjà que son uniforme est légèrement débraillé, en plus contrairement aux autre filles (qu'iel n'est pas par ailleurs, sauf sur le plan physique et encore !) elle porte un de ces jeans noirs et non ces jupes arrivant aux genoux assortis aux collants qui vont avec.

Puis ses cheveux sont courts et sa carrure, plutôt sportive tout de même, complète ce tableau qu'iel sait insolite ; d'ailleurs c'est une certitude que les autres vont le-a regarder étrangement à la mention de son prénom féminin.

Mais elle aime beaucoup ce prénom ! Elle ne va pas le changer, même si sa mère lui a proposé de faire ça l'été dernier, Athéna lui a dit que le fait qu'elle l'accepte comme iel est suffit à ses yeux, ça et le fait qu'elle le-a genre comme il faut ... iel a de la chance d'avoir une mère comme ça.

Revenant à l'instant présent, Athéna ou ''Then'' pour les intimes, se reconcentre sur la Répartition alors que le Choixpeau déblatère le même discours que chaque années.

''Huuuh, par le caleçon de Merlin il peut pas aller plus vite ce bout de tissu ! J'ai la dalle moi, bon c'est vrai que j'aurais du mieux manger à midi ... mais deux sandwichs et une part de tarte au chocolat c'est pas suffisant !''

"Athéna Williams !" Appelle soudainement le professeur charger de mettre le vieux bout de tissu, qui doit être pourrit, sur la tête des enfants.

Lorsqu'iel sortit du tas des nouveaux élèves, son pari personnel fut concluant : tout les regards sont désormais braqués sur sa personne et quelques murmures d'interrogations se font entendre. S'efforçant de ne pas rougir, baisser la tête ou partir en courant de ce grand château pour retourner chez sa mère, Athéna s'assoit sur le petit tabouret le Choixpeau couvrit littéralement sa vision.

"Que vois-je ici ... ? Un chapeau-flou de trois Maisons de Poudlard, cela est un phénomène rare. Ma chère enfant, ou dois-je dire aussi mon, vous êtes à la fois un-e élève de Serdaigle, de Serpentard et de Griffondor.''


Fichtre ! Pourquoi ne fait t-iel jamais rien comme les autres ?! Et que choisir ... ? Serdaigle aurait pu lui faire plaisir à iel et à sa mère, Serpentard rendrait hommage à son grand-père - qui était un pur produit de cette Maison, la froideur en moins - et Griffondor est la Maison de son idole, Hermione Granger.

"Si cela peut t'aider, sache que chacune de ces Maisons t'acceptera tel que tu est, mais si cela te convient je vais te mettre à ... GRIFFONDOR !!"

La Maison du courage et de la force ? Ok, ça lui allait et rien ne l'empêcherais de se vêtir de l'ancienne écharpe de sa mère, aux couleurs de la Maison des aigles ou de mettre le bracelet en forme de serpents vert et argenté que son grand-père lui a offert.

Sous les applaudissements de ses nouveau camarades, sa nervosité s'en alla vite et un sourire de contentement apparut sur son visage ... puis iel s'ébourrifa les cheveux !

Salut les gens, moi c'est Athéna ou Then pour les intime ^^

 sept.2043  La rentrée des 1ères années

«D’après ce que j’ai entendu, on est réparti dans les maisons par le choixpeau magique…

- Moi j’ai entendu dire que le choixpeau appartenant à Godric Gryffondor en personne…

- Je suis quasiment sûr d’être à gryffondor, la meilleure maison…

- Serdaigle est la meilleure maison, c’est celle de la connaissance…

- Personnellement, je préfère serpentard…

- J’ai peur des serpentard, je veux être à poufsouffle comme mon frère…»

Tandis que les élèves de 1ère année, qui n’était pas encore répartis, entrèrent dans la grande salle et que leurs murmures ne cessaient pas, Daisy restait calme parmi eux. Évidemment qu’elle était heureuse de faire sa première rentrée à Poudlard, cependant elle ne pouvait s’empêcher d’être stressée et d’appréhender ce moment qui déterminerait toute sa scolarité et peut-être même toute sa vie, ce moment où le choixpeau déterminerait quelle sera sa place.

Pour éviter d’être paralysée par la peur, Daisy décida de regarder autour d’elle. La grande salle était vraiment magnifique, ces bougies flottantes illuminaient le faux plafond étoilé de la grande salle. Autour d’elle, les élèves plus âgés et les élèves déjà répartis, les regardaient avec curiosité, certains faisaient des paris en essayant de déterminer la future maison de chacun selon leur physique. D’autres les regardaient avec bienveillance, quand d’autres attendaient clairement le repas.

Alors qu’elle observait, Daisy faillit manquer son nom qui fut appelé par le professeur, les têtes étaient tournées vers elle, et pendant un moment les murmures semblaient prendre fin. Le professeur appela une nouvelle fois son nom ce qui la sortit de sa torpeur et d’un pas raide elle se dirigea vers le tabouret, au milieu de l’estrade, elle s’assit et le professeur posa le choixpeau magique sur sa tête. Dès que le choixpeau toucha sa tête, il prit vie et commença un monologue :

«Hum...hum…. intéressant, je vois que parfois tu peux avoir beaucoup de volonté, même si parfois tu peux être naïve. Tu veux montrer aux autres que tu peux être la meilleure et tu es prête à tout pour faire valoir tes idées, cependant tu ne veux pas que les autres pensent que tu es arrogante, car tu peux être une amie fidèle. Hum...hum… intéressant, je vois que tu aimes l’Histoire de la Magie et plus particulièrement les révoltes des Gobelins, qui ont su faire preuve de bravoure selon toi. Par ailleurs, tu n’aimes pas quand les gens manquent de bravoure, mais tu sais le plus courageux n’est pas celui qui affronte toujours ses peurs, je pense que tu le découvriras par toi-même, si je te mets à GRYFFONDOR !»

Daisy ne pouvait pas le croire, elle qui pensait être à Serdaigle ou à Serpentard, mais devant l’enthousiasme avec lequel les autres gryffondor l’accueillirent, elle ne put empêcher un sourire d’étirer ses lèvres. Peut-être qu’après tout, être à Gryffondor peut s’avérer être une chance incroyable.

Ma grand-mère m'a toujours dit : «si tu ne sais pas qu'elle est ta place, dessine ta propre case»

 sept.2043  La rentrée des 1ères années

Les pas du garçon semblaient légers tandis que son cœur était lourd d’émotions, il descendait enfin du train posant son regard sur le nouveau monde qui l’entourait. La voix d’un adulte retentit et à sa vue Ori frissonna : En face de lui se tenait un géant, il ne connaissait nul homme aussi grand que celui qui se trouvait devant, Pourtant l’aura qui émanait de lui n’était pas imposante mais bienveillante. Ori se sentit directement en sécurité, puis tous se dirigèrent vers les barques en direction de Poudlard.

Assis sur sa barque couleur bronze, de ses grands yeux d’or il ne voyait que brume d’argent s’étendre à l’horizon.

Son cœur battait à la chamade, que pourrait-il découvrir derrière ce paysage troublé par les caprices de la météo ? Les minutes s’écoulaient tandis que la patience du jeune sorcier tarissait jusqu’au moment où… Oui ça y est ! les premières lumières de Poudlard se dévoilaient timidement jusqu’à ce que le château apparaisse entièrement ! Le cœur d’Ori reprit son rythme normal, il était émerveillé face à cette vue idyllique semblant embrumer son esprit : Il était comme entré dans un rêve d’où il ne sortirait jamais.

*C’est donc ici ma nouvelle maison…* pensait-il tout en se remémorant sur un léger fil de sa pensée la solitude, le rejet et le fin voile qui semblait constamment le séparer des autres, du monde… Des mondes. Vint ensuite le moment de sortir des flots, Ori l’esprit toujours vague tanguait encore un peu en sortant de la barque. Les élèves arrivèrent face à un Monsieur qui se tenait au pied d’un grand escalier qui après un petit moment d'observation commença à parler :

- Bienvenue à tous à l’école de Poudlard. Je suis Marty Lamberts, votre sous-directeur pour cette année scolaire, Derrière ces portes se trouve la Grande Salle où se déroulent tous les repas ainsi que les cérémonies importantes. Ce soir, celle de la Répartition vous permettra de connaître votre future maison. Tous les autres élèves ainsi que vos professeurs sont déjà présents comme vous l’entendez, alors préparez votre entrée. Mais ne vous inquiétez pas, tout ira bien.

A son émerveillement lors de l’ouverture des portes, à ses yeux étincelants qui semblaient capturer en leurs sein les innombrables lumières qui décoraient la salle, aux histoires de son grand père qui remontaient à son esprit, à sa timidité habituelle face à tant de monde lorsque son prénom se fit entendre.


"Ori Luwh !"

Ori s’approcha, curieux et un peu craintif vers ce qui semblait être un chapeau magique, une fois qu’il était sur sa tête l’introspection commença :
"Tu as des yeux d’or, Je vois... Tu accordes beaucoup de valeur à ce qui t’entoure."
-Juste à cause de ce détail physique, beaucoup ne me parlaient pas et me regardaient simplement de loin, comme si je n’étais pas assez bizarre pour les autres comme ça.
"Tu aurais voulu naître différemment ?"
Ori hésita un petit moment puis se résigna à répondre :
- Non.
"Excellente réponse ! Je vois en toi… une grande curiosité, Ton esprit vagabonde énormément. Tu ne manques pas d’imagination, Serdaigle te siérait bi... Oh ! Je vois une lune brillante dans une nuit… vide de sens ? C’est ainsi que tu te vois ? Beaucoup de solitude en toi jeune Ori, je ressens une envie de te faire énormément d’amis. Des parents souvent absents Hm ? Et ton grand père… intriguant personnage. Ne t’en fais pas pour tout ça tu trouveras ici ce qui te manque, devrais-je t’envoyer à Poufsouffle ? Hmmm... Gryffondor ?"
- Je ne me sens pas l’âme d’un héros, je ne suis pas très courageux.
"Cela ne semble pas te déranger, pourquoi donc ?"
- Eh bien, mon père m’a dit un jour que je n’avais peut-être pas le courage de supporter le poids des évènements mais…
"...Que tu avais la sagesse d’aimer les autres et de voir chaque chose à sa juste valeur."
Ori ne répondit pas, un peu étonné même s’il savait que le Choixpeau était capable de lire en lui.
"Tu valorises ce qui t'entoure et tu as un grand cœur, mais ne t’oublies jamais Ori, tu découvriras un monde encore plus grand observé à l’intérieur qu’à l’extérieur, tu as autant ta place que les autres ici bas et tu trouveras toujours chapeau à ta tête, car même la lune est entourée d’étoiles…"

« SERDAIGLE »


Il y eut un tonnerre d’applaudissement à la table des Serdaigle, Ori se joint à eux d’un pas vif, un sourire qu’il était incapable de maîtriser se dessina sur son visage, il avait trouvé une nouvelle maison et s’apprêtait à vivre et découvrir tant de choses dans un univers magique !
Dernière modification par Ori Luwh le 5 décembre 2018, 16 h 28, modifié 1 fois.
  Retour   Répondre