Grande salle

Inscription
Connexion

 SERDAIGLE  Réaction au ch.14 : Nid de serpents

Reducio
Ce RP est réservé aux Serdaigle, il s'agit d'un post de réaction à un chapitre du contexte, chapitre que vous pouvez suivre ici. Ce RP fonctionne comme les tables et tribunes du Quidditch :  l'enchaînement libre, en solo ou à plusieurs. Attention à respecter le contexte de l'événement et à ne pas aller dans le futur même de quelques minutes, on ne sait jamais Mrs Loewy ou Dai Hong Dao aura peut être décidé de supprimer tout le monde de la pièce ;)


4 Mars 2044


Irene s'installa tranquillement sur la place la plus proche de l'entrée de la Grande salle. En ce périodes de repas, elle aimait bien être en bout de table pour avoir de la place, ne pas être trop entourée et pouvoir s'enfuir vite s'il le fallait. Etre parmi les premiers à sortir lui évitait les angoisses que la foule que la fin du repas induisait systématiquement. Toujours la première ou toujours la dernière à sortir. C'était son objectif.

lle mangeait, silencieuse, perdue dans ses pensées quand un silence pesant se fit ressentir dans la Grande salle. D'abord discret puis pernicieux, la moindre mouche pouvait être entendue. Surprise, Irene redressa la tête et regarda autour d'elle d'où pouvait provenir cette agitation. Enfin, ce manque d'agitation. Les regards de ses camarades eurent tôt fait de lui indiquer l'endroit pouvant répondre à ses questions. Un objet doré, Irene était trop loin pour comprendre ce que c'était, venait de s'arrêter pile en face de la directrice.

Deux coups. Deux coups puissants. Deux coups de tonnerre. Deux coups dont la triste augure résonna dans l'ensemble de la grande salle. Un coup d'oeil vers ses camarades indiqua à la fillette qu'ils étaient aussi perdus qu'elle. La tension était épaisse, palpable. La grande sorcière prit la parole, injonctant à l'ensemble des sorciers présents de sortir leur baguette. La petite rousse cru sentir un moment de flottement avant qu'une grande partie des personnes présentes ne s'exécutent. Elle même, dans un raclement de son banc, se leva, une certaine appréhension commençant à poindre au creux de son ventre.

Sa baguette pointée, tremblotante, inutile à cette distance, la fillette observa la suite, à présent face à la table des professeurs. Que se passait-il ? Etaient-ils en danger ? Des souffles apeurés, des respirations coupées, quelques gémissements indiquèrent à la fillette qu'elle était loin d'être la seule avec cette appréhension. De loin, à l'invitation de Mrs Loewy, quelqu'un ou quelque chose annonça la venue d'une "Calamité". L'anxiosité gagna d'un cran le corps d'Irene. Si elle semblait pouvoir peut être rattacher le nom qu'elle avait entendu aux événements de l'année précédente avec la délégation chinoise, elle était loin de reconnaître le nom cité. Peut-être n'y avait-il aucun lien ?

Deux créatures énormes et blanches, des tigres peut être, surgirent. Leur agressivité augmenta encore la fébrilité et la peur que ressentait Irene. Cette dernière ne pu pourtant pas s'empêcher de penser, non sans culpabiliser, que si les tigres décidaient de faire un casse-croûte dans ce réfectoire, ils auraient le temps d'être rassasiés bien avant de la rejoindre.

Tallyrenpher, à l'attaque ! / Spid'Irene
Irene s'écrit sans accent, merci ! ^^
3ème année RP, 3ème année devoir

 SERDAIGLE  Réaction au ch.14 : Nid de serpents

Tally leva sa fourchette jusqu’à sa bouche. Un repas banal dans une routine banale. L’humeur était morne. Rien ne venait troubler l’entraînement que la jeune Serdaigle s’imposait jour après jour. Les paroles de Mei continuaient à résonner dans son esprit, à se graver dans son cœur, toujours plus durablement. Elle mangeait seule, le nez dans son assiette, ruminant sa journée et celle du lendemain. Ruminant sa dernière défaite au Quidditch, son incapacité à maîtriser son équipe. Jusqu’à ce qu’un bruit vienne la tirer de ses sombres rêveries. Un drôle de heurtoir venait d’apparaître au centre de la Grande Salle. Loewy avait bondi et leur demandait maintenant de sortir leur baguette. Une forêt de bras s’éleva, Jenkins en faisant évidemment partie. Le cœur tambourinant, elle était prête à bondir sur ses jambes au moindre mouvement. Elle se plaça à califourchon sur le banc lorsqu’une forme se déploya de l’objet magique.

Puis, elle se sentit vaciller. Le nom de l’arrivante se répercuta de toute part. Dans son être, dans son cœur, jusqu’aux tréfonds de son cerveau. Il ne lui fallut qu’une fraction de seconde pour comprendre la parenté qui liait Dai Hong Dao et Tran Hong Dao… la grand-mère de Mei Ling. Mei Ling. Sa Mei. Son cœur rata un battement. Son cerveau marcha au ralenti alors qu’elle manquait l’arrivée de Qiong. Ses poumons peinaient à ses remplir et sa main se dirigea automatiquement vers la pièce qui ne la quittait jamais. Son porte-bonheur. La pièce de Mei qui ne s’usait pas malgré les heures passées dans les mains de Jenkins.

Une autre voix bien connue la ramena violemment à la réalité. Qiong. Cette fois-ci, son pouls fit un véritable sprint. Tally n’était plus assise, mais elle n’était pas non plus debout. Des milliers de scénarios faisaient rage dans sa tête. Où étaient Mei et Chu-Jung ? Pourquoi Qiong avait-elle risqué une apparition ici ?! Et pourquoi diable était-elle avait les parents de sa Mei ?! Tally haletait, les yeux écarquillés, ses poings serrés sur le manche de sa baguette et autour de la piécette. Mais non.

Qiong annonça au milieu du brouhaha la mort de Biao Xixia. Le cœur de Tally lui joua un nouveau tour. Les images du vieil homme et des quelques moments partagés avec lui sautèrent à la rétine. Elle se sentit triste, mais pas dévastée. Elle plaignit Qiong mais n’avait de pensée que pour Mei. Alors, quand la petite aveugle annonça que Mei l’attendait pour l’entraînement, son cœur chavira totalement. Elle manqua le banc et s’étala de tout son long sur le part terre de la Grande Salle. Déroutée, elle rampa un instant avant de se ressaisir. Mei rigolerait si elle la voyait ainsi. Elle déglutit. Elle était autant au bord des larmes que de l’implosion.

Mei était vivante. Mei allait bien. Mei était en sécurité. Mei s’entraînait. Mei devenait plus forte. Mei.

Elle frappa du poing sur le sol. Et elle, elle se traînait, rampante, contre le carrelage.

La suite de la conversation entre les deux adultes lui échappa. Elle n’entendit pas que Qiong avait renié ses origines pour se consacrer à la magie noire. Elle manqua même l’information la plus importante de la soirée : la confirmation de la fameuse rumeur, Kristen Loewy était au moins en partie une sorcière noire. Ça, elle l’apprendrait sans aucun doute quelques jours après lorsqu’elle comprendrait que la tante de Mei logeait pour quelque temps au château.

Mais, pour l’heure, elle tituba en se relevant, l’image de Mei s’imposant sans cesse à son esprit. Puis, mue par une force nouvelle, elle quitta la Grande Salle. Elle s’était leurrée en pensant que Mei prenait le temps de se reposer. Elle deviendrait plus forte. Et c’était pas en mangeant le nez dans son assiette que ça allait se faire.

4ème année RP |
#Aïe aïe aïe | Honneur, force et persévérance.
Tallaze et Blally le couple naze en carton

 SERDAIGLE  Réaction au ch.14 : Nid de serpents

Un repas des plus classiques dans la Grande Salle rien qui ne laissait présager une quelconque perturbation et pourtant d'un coup les rumeurs des conversations qui provenaient des tables se turent. Comme les autres Christopher regardait ce qui avait troublé l'animation de la Grande Salle, un heurtoir en or qui remontait l'allée vers la table des professeurs devant laquelle il s'arrêta. S'ensuivirent deux coups assourdissants qui firent frémir l'aiglon. Qu'est-ce que c'était que ça?

Répondant à la demande de la directrice Christopher ainsi que bons nombres de ses camarades saisit sa baguette et la pointa vers le heurtoir, certains avec plus d'assurance que d'autres. Les plus âgés avaient déjà eu leur lot de surprises à Poudlard. Si une chose était à retenir c'est qu'il était préférable de suivre les conseils de Mrs Loewy.

L'aiglon observa la scène, l'ouverture du heurtoir puis l'arrivée des deux tigres blancs. Il vit l'un deux passer à ses côtés en montrant ses crocs. Seuls l'appel de leur maîtresse qui venait d'arriver les calma. Dans le même instant, comme contrôlé par cette voix, Christopher abaissa sa baguette. Il écouta l'échange qui se déroulait sous ses yeux. L'annonce des nouvelles en provenance de Zhuangyán, la mort du doyen de l'école chinoise annoncée par Quong Xixia, puis les paroles de Dai, ces mots adressés à Mrs Loewy à voix basse. Qu'est-ce qu'elle lui a dit? Ca ne devait pas être rien puisque la directrice accepta alors l'invitation proposée par Dai d'étudier la magie de Zhuangyán. Une magie obscure et puissante.

Christopher regarda Dai Hong Dao prendre la direction de la sortie, elle avait pris le pouvoir sur la directrice... Une fois les deux femmes sorties les conversations reprirent timidement. Le blond demeurait silencieux, se demandant ce qui allait se passer, quelles incidences cette histoire pourrait avoir sur Poudlard.

Vive les Tallirenpher / 141265 / Christortank
-3ème année et Préfet RP / Boute-en-train de l’année 2018