Grande salle

Inscription
Connexion

Carambolage devant la Grande Salle  Libre 

Meilla s'était levée de bonne humeur ce matin-là. Elle ne s'était pas levée particulièrement tard, et même plus tôt que d'habitude; A une heure où la plupart des élèves commençaient à émerger de leur longue (ou plus courte pour d'autres) nuit de sommeil. On était samedi. Aucun match de quidditch, ni sortie, ni rien. La jeune fille s'était avancée pendant la semaine pour ses devoirs, aussi, elle n'avait rien de prévu pour toute la journée. Elle pensait se promener dans le parc car il faisait beau, mais peut être qu'elle allait lire à la bibliothèque, ou alors rester dans sa salle commune.

Mais pour l'heure, elle était en direction de la Grande Salle pour aller prendre son petit déjeuner. D'ailleurs, en chemin, son ventre décida de faire un petit concert gratuit. Elle devait vraiment se dépêcher. Elle se mit donc à marcher de plus en plus vite, et finit presque par courir. Elle savait bien que les quelques élèves qu'elle croisait devaient la trouver bizarre, mais elle s'en fichait. Tout ce qui comptait c'était son ventre qui criait famine!
Juste avant d’arriver dans la Grande Salle, elle comprit que courir n’avait pas été forcément la meilleure idée de sa vie. Ce qui devait arriver arriva, elle fonça dans quelqu’un. Sous le choc, elle fut projetée trois mètres plus loin et se retrouva la tête contre le sol. Elle entendit une voix lui dire :


« Oh mais tu ne pourrais pas faire attention quand tu marches ?! Enfin quand tu cours ?! »

*Aïe! J'ai mal moi! Et puis je ne suis pas la seule responsable dans cette histoire! Bon d'accord je courrais mais ce n'est pas une raison pour me crier dessus!*
D'ailleurs, la jeune fille ne se fit pas prier pour rétorquer à la personne, dont elle ne connaissait toujours pas le nom puisqu'elle était toujours face contre terre.

"Oui bah peut être que je courrais mais je n'étais pas la seule à ne pas regarder où j'allais!! Alors avant d'accuser les gens et de dire des bêtises, tu pourrais réfléchir!!"

*Et pan! Moi aussi je peux crier et me défendre! Ce n'est pas parce que je n'ai que 11 ans que je vais me laisser faire!! Non mais!*

Meilla se releva, s'épousseta, et se prépara psychologiquement à se retourner pour voir qui l'avait agressé ainsi mais aussi pour voir les conséquences de sa phrase. Il y aurait peut-être des conséquences, par exemple si l'autre personne était un professeur ou un officiel. La rousse n'avait pas pu déterminer grâce à la voix qui était sa "victime". Aussi, prit-elle un temps avant de regarder. Elle ne voulait pas que les conséquences s'abattent aussi brusquement sur elle. Enfin, la Serdaigle se retourna et vit sa "victime".
Dernière modification par Meilla Primard le 5 décembre 2014, 7 h 23, modifié 3 fois.

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.

Carambolage devant la Grande Salle  Libre 

Rhéa venait de prendre un repas absolument délicieux dans la grande salle avant une journée de cours qui promettait d’être riche en émotions. Le programme était particulièrement chargé et elle s’était levé bien trop tôt. Malheureusement, il lui avait été impossible de se rendormir et elle avait fini par se diriger vers son petit-déjeuner, la faim la tiraillant déjà de bon matin. Chaque jour, les menus proposés émerveillaient les papilles de la sixième année et elle avait toujours beaucoup de mal à s’arrêter de manger. Son estomac la stoppait malheureusement bien trop tôt. Souvent, le moine gras passait au-dessus de sa table et lui chuchotait en passant quelque chose comme « les yeux plus gros que le ventre… » et, à chaque fois, la demoiselle pensait que vu le ventre qu’il avait, elle était heureuse de s’arrêter de manger tout de même. D’ailleurs, elle n’avait jamais l’impression de gâcher, car le fantôme engloutissait toujours les restes d’assiette. Quoi qu’il en soit, une fois ce repas englouti légèrement goulument, la jeune fille décida de prendre la direction de sa salle commune pour aller chercher ses affaires de cours.

Le nez en l’air, la demoiselle avançait hors de la grande salle, récitant mentalement un cours sur les êtres de l’eau en vue de son prochain cours de soins aux créatures magiques qui ne tarderait plus tant. Elle repensa alors au jour où elle les avait rencontrés, dans le fond du lac de Poudlard et s’émerveilla à nouveau de la beauté de cet endroit divin. Peut-être un jour demanderait-elle l’autorisation à son professeur d’y retourner afin d’explorer à nouveau ces habitants merveilleux et leurs habitations exquises. Et puis surtout, elle voulait revoir Brad, mais cela, elle préférait le taire. Perdue dans ses pensées, elle ne remarqua pas une jeune fille en train de foncer à toute allure à travers le hall et l’impact ne put être évité. La bombe humaine fut catapultée un peu plus loin et s’étala à plat ventre contre le sol froid de la pièce. Rhéa, quant à elle, se massa l’épaule sur laquelle la jeune fille venait de se jeter.


« Oh ! Mais tu ne pourrais pas faire attention quand tu marches ?! Enfin quand tu cours ?! » S’exclama Rhéa sous le choc, d’autant plus surprise d’avoir prononcé de telles paroles.

« Oui bah peut-être que je courais, mais je n’étais pas la seule à ne pas regarder où j’allais ! Alors avant d’accuser les gens et de dire des bêtises, tu pourrais réfléchir ! »rétorqua immédiatement la jeune fille, avant même de se relever.

Rhéa leva un sourcil sans s’en rendre compte, d’autant plus étonnée par cette réponse. Avait-elle une voix si puérile que la jeune inconnue se permette une telle réponse ? Sans doute l’avait-elle prise pour une première année. Pourtant, sa taille aurait dû l’alerter, car, pour son âge, la jeune métisse était certes de taille moyenne, mais elle dépassait quand même d’une bonne tête une élève de première année – du moins soupçonnait-elle que cette inconnue soit si jeune. En général, les premières années étaient toujours petit(e)s. Quoi qu’il en soit, une fois ces réflexions achevées, la jeune fille dévisagea celle qui serait responsable, d’ici peu, d’un bel hématome au niveau de son épaule, mais se ravisa bien vite en se disant que vu le vol plané qu’elle venait de faire, elle n’était sans doute au pas meilleur de sa forme. D’instinct, elle jeta un coup d’œil à ses genoux afin de voir l’état dans lequel ils étaient.


« Est-ce que ça va ? » S’enquit alors Rhéa dont la colère passagère liée au choc était passée. « Où courrais-tu comme ça ? » Demanda-t-elle, sans vraiment sans animosité, étonnée par cette course si rapide et cherchant la raison de la douleur grandissant dans son épaule.

Laissant son regard parcourir la jeune fille qui se trouvait devant elle, elle remarqua la marque des serdaigles sur sa robe et ne fut s’empêcher de penser * sans doute se rendait-elle à la bibliothèque !* Effectivement, c’était un cliché, mais dans sa tête, les serdaigles étaient associés au savoir et elle imaginait que tous les bleus passaient leurs journées à dévorer des livres et à enrichir leurs connaissances. Quoi qu’il en soit, elle saurait bientôt la vérité – du moins si la jeune fille voulait bien le la lui dire.

« Même le plus petit des Serpents a du venin ! »
Élève et Serpentarde du mois de Janvier 2014
~> Championne de Serpentard <~

Carambolage devant la Grande Salle  Libre 

Meilla avait déjà aperçu la jeune fille qu'elle avait percutée, mais elle ne la connaissait pas plus que cela. Elle pouvait voir le blason de Serpentard sur son uniforme mais ne pouvait pas savoir quel âge elle avait. Au vu de sa taille, elle devait sûrement être en cinquième ou sixième année. La rousse se rendit alors compte du ton qu'elle avait employé et elle se sentit un peu mal... Elle n'avait vraiment pas l'habitude de parler ainsi à tort mais ce n'était pas elle qui avait commencé... Et puis de toute façon, maintenant il était trop tard pour recommencer leur rencontre, ce qui était fait était fait et on ne pouvait pas revenir en arrière! (Bon sauf avec un retourneur de temps mais on n'utilise pas cet objet pour un rien! Et une rencontre qui a mal commencée n'est pas une bonne raison pour utiliser un tel objet!) De plus les choses allaient peut-être s'arranger, si Meilla arrêtait de parler de cette façon.

*Je dois arrêter de me comporter de façon aussi puérile; surtout avec une jeune fille de cet âge! Sinon je risque d'avoir des problèmes!*

La Serpentard avait d'ailleurs l'air étonnée de la réponse de la Serdaigle. Qui, c'est vrai avait été cinglante et sèche, sans aucune raison valable puisqu'elle ne connaissait pas encore l'identité de la personne à qui elle parlait quand elle avait lancé cette réplique. Mais bon, passons! Meilla avait décidé de recommencer à zéro et au vu de ce que la vert et argent dit, elle-aussi en avait décidé ainsi!

"Est-ce que ça va? Où courrais-tu comme ça?"

*Où j'allais, où j'allais c'est évident non? Dans la Grande Salle! Pour manger!*

C'est d'ailleurs sur ces pensées que la jeune fille répondit à la cinquième ou sixième année que oui ça allait et qu'elle allait dans la Grande Salle pour manger! Mais elle le fit d'un ton plus doux et sans aucune ironie ou pointe d'hostilité. Elle s'était levée tôt (pour une fois) et avait tellement faim, qu'elle n'avait pas pu attendre d'arriver en marchant, alors, elle s'était mise à courir! Et évidemment elle ne pouvait pas courir et regarder devant elle en même temps, c'était impossible! La Serpentard, avait l'air de trouver cela étrange qu'une Serdaigle aille dans la Grande Salle, mais tout le monde avait besoin de manger! Et puis, les Serdaigle ne passaient pas forcément plus de temps que les autres maisons à la bibliothèque!

"Sinon je te demande pardon pour tout à l'heure, je ne voulais pas te répondre comme cela mais je n'ai pas vraiment réfléchi... Au fait tu t’appelles comment? Moi c'est Meilla, Meilla Primard, première année à Serdaigle."dit Meilla avec un petit sourire symbolisant la paix.

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.

Carambolage devant la Grande Salle  Libre 

Rhéa écouta attentivement la jeune fille qui semblait assez partagée entre la colère passagère et la crainte liée, sans doute, à l’âge de Rhéa. En effet, la sixième année avait déjà remarqué que sa stature de jeune femme inspirait parfois crainte et/ou respect aux plus jeunes. La serpentarde ne se souvenait pas n’avoir jamais fait quoi que ce soit pour, mais elle aimait en jouer parfois. L’énervement que la serdaigle avait exprimé un instant plus tôt, alors qu’elle était encore au sol, s’était dissipé et celle-ci lui expliqua calmement qu’elle se dirigeait vers la grande salle et qu’elle comptait aller manger. En réfléchissant l’espace d’un instant, Rhéa se rendit compte qu’elle avait posé une question relativement stupide, mais bon, au moins, elle avait sa réponse. Se prenant pour un sage du haut de ses 5 années de plus que sa cadette, elle lui signala, à tout hasard un proverbe qu’elle affectionnait particulièrement, sur le ton du conseil.

« Tu sais, la hâte est comme l’amour, elle rend aveugle. » Dit-elle avant de rajouter pour elle-même : « Et souviens-toi ; la hâte est la mère de l’échec… »

Ces proverbes et dictons bien connus lui étaient malheureusement trop familiers. Elle se souvint de nombreux moments de précipitations pendant lesquels ses professeurs de Beaubâton lui répétaient souvent, dans un français parfait : « vous savez jeune fille, il ne faut pas confondre vitesse et précipitation ! » Depuis, Rhéa aimait prendre le temps de prendre son temps, tout le temps. Rares étaient les occasions pour lesquelles elle se pressait et à présent, cela l’étonnait toujours de voir des personnes vivre à toute allure. Quoi qu’il en soit, la jeune serdaigle reprit la parole alors que Rhéa s’apprêtait à reprendre sa route en direction de sa salle commune.

« Sinon je te demande pardon pour tout à l’heure, je ne voulais pas te répondre comme cela, mais je n’ai pas vraiment réfléchi… Au fait, tu t’appelles comment ? Moi c’est Meilla. Meilla Primard, première année à Serdaigle. »

Rhéa sourit à la jeune fille. Elle avait oublié cette manière assez cavalière qu’avaient les premières années de se présenter comme s’ils distribuaient des CV. Toutefois la sixième année ne lui en tint pas rigueur et s’amusa à lui répondre.

« Eh bien, je suis enchantée de faire ta connaissance Meilla Primard, serdaigle de première année ! Ne t’inquiètes pas pour tout à l’heure, c’est déjà oublié ! » Ajouta-t-elle en lui faisant un clin d’œil avant de se présenter elle-même en imitant partiellement le modèle. « Je m’appelle Rhéa et je suis en sixième année. » La jeune fille ne trouva pas utile de préciser sa maison, le blason luisant sur sa poitrine ne laissant aucun doute quant à son appartenance à la grande maison des Serpentards. « Je te souhaite un bon appétit ! » conclut-elle finalement en faisant quelques pas supplémentaires en direction de sa salle commune.

Soudain, la jeune fille eut une idée. Après tout, maintenant qu’elle savait que cette jeune fille était en première année, pourquoi ne pas lui proposer… Était-ce une bonne idée ? Sans doute, mais après tout, peut-être pas… Quoi que, cela ne coûtait rien de proposer et cela pourrait sans doute l’aider… Qui sait ? Après quelques secondes de réflexions supplémentaires, Rhéa apostropha finalement la jeune fille afin d’ajouter quelque chose.


« Meilla ! Attends. Excuse-moi de te déranger, je voulais juste te dire que tu as avais des difficultés dans quelque matière que ce soit, n’hésites pas à passer me voir, je donne des cours de soutiens tous les soirs dans une salle du cinquième étage ! » Conclut-elle avant de fouiller dans son petit sac en bandoulière d’un blanc immaculé.

Après une bonne recherche, la jeune fille trouva finalement le parchemin qu’elle cherchait. Il s’agissait des petites annonces qu’elle avait placardées dans toutes l’école afin d’aider les premières années lors de ses longs moments non occupés. Elle pensait que réviser les bases ne lui ferait pas de mal et qu’apprendre à s’occuper d’élèves pourraient être une bonne auto-formation en vue de sa peut-être future carrière de professeur. Quoi qu’il en soit, elle ne devait pas hésiter à faire de la pub si elle souhaitait voir des jeunes débarquer dans sa « salle de classe ». La sixième année fit un sourire resplendissant à sa cadette et attendit une quelconque réponse de sa part.

« Même le plus petit des Serpents a du venin ! »
Élève et Serpentarde du mois de Janvier 2014
~> Championne de Serpentard <~

Carambolage devant la Grande Salle  Libre 

« Eh bien, je suis enchantée de faire ta connaissance Meilla Primard, serdaigle de première année ! Ne t’inquiètes pas pour tout à l’heure, c’est déjà oublié ! »

Meilla se demandait si sa façon de se présenter avait été aussi ridicule aux yeux de la Serpentarde... Si c'était la cas, elle devrait un peu changer sa manière de le faire car franchement, ce n'était pas génial, génial. Mais bon passons, la verte continua de parler pour répondre à la question de la bleue :

« Je m’appelle Rhéa et je suis en sixième année. »

Ainsi, c'était elle la mystérieuse jeune fille, venant de l'école française de Beauxbâtons dont plusieurs personnes lui avaient parler quand elle leur avait demandé si des élèves d'autres écoles étaient déjà venus à Poudlard!

« Je te souhaite un bon appétit ! »

Rhéa se retourna pour partir dans la direction qu'elle avait emprunté quelques minutes plus tôt. Meilla, elle se dirigea vers la Grande Salle pour pouvoir enfin manger!!! Depuis le temps qu'elle attendait cela... Elle avait réellement faim maintenant, et elle ne pouvait plus attendre le moins du monde! Ou sinon, son ventre allait se ratatiner tellement il était vide!!

« Meilla ! Attends. Excuse-moi de te déranger, je voulais juste te dire que tu as avais des difficultés dans quelque matière que ce soit, n’hésites pas à passer me voir, je donne des cours de soutiens tous les soirs dans une salle du cinquième étage ! »

Meilla se demandait quand elle allait enfin pouvoir manger. Elle pensait enfin pouvoir y aller mais elle devait encore répondre à une question! C'est là qu'elle se rendit compte qu'en fait la remarque de la sixième année était en fait une proposition très sympathique et gentille. Alors elle fit un dernier effort, ou plutôt son ventre fit un dernier effort... Elle réfléchit deux minutes avant de trouver que c'était une très très bonne idée. Après tout, pourquoi pas! Après, elle n'aurait pas forcément besoin d'aide mais accepter ne lui coûterait absolument rien! Alors, c'est ce qu'elle fit. Elle accepta en ajoutant cependant qu'elle viendrait si elle en avait besoin! Les deux élèves se séparèrent après un premier échange assez étrange, puisqu'il avait commencé par une engueulade et qu'il finissait par une aide... Mais bon après tout, pourquoi pas! Et de toute manière, il ne s'était passé que 4 minutes et 34 secondes depuis que Meilla avait percuté Rhéa.

En tout cas, la Serdaigle était contente, car elle allait enfin pouvoir manger son petit déjeuner! Il se composa de pancakes au sirop d'érable avec un vers de jus de citrouille (il fallait bien à boire) et un yaourt (pour le laitage). Elle mangea tellement qu'elle n'eu même pas le temps de parler avec qui que ce soit. N'importe qui aurait pu penser qu'elle n'avait pas mangé depuis 3 jours alors que ça faisait seulement 10 heures. Mais la rouquine était en pleine croissance, ne l'oublions pas!


Fin du RPG

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.