Grande salle

Inscription
Connexion
  Retour

 Mission  La Chandeleur

Sur l'une des tables de la grande salle, se trouvaient de nombreux ingrédients que Rhéa avait réuni avec l'aide d'une amie elfe de maison ; Chef. C'était une petite elfe, œuvrant dans l'ombre des cuisines de Poudlard, que la sixième année avait rencontrée un jour au hasard de ses balades dans le château. La table des serpentards était déserte à 16h30 de l'après-midi en ce 2 février. Aujourd'hui était un jour important ; celui de la Chandeleur ! C'était le jour des crêpes et quoi de mieux que de les faire soi-même ! C'est pourquoi un atelier cuisine avait été organisé avec les jeunes gens qui avait été volontaires pour y participer. Sur la table se trouvaient notamment : de gros sacs de farine en toile de jute, de grandes boîtes d’œufs (avec du rab car les œufs ont tendance à casser un peu trop facilement dans les mains des enfants), des bidons de lait en fer, des mottes de beurre, des sacs de sucre en poudre et un sac de sel fin. Les élèves arrivèrent les uns après les autres et Rhéa fit apparaître un parchemin devant chacun d'eux :
Reducio
Image


« Bonjour tout le monde ! Je suis heureuse de vous compter si nombreux, aujourd'hui, nous allons faire des crêpes, vous avez tous une recette. Dans un premier temps, prenez les ingrédients dont vous avez besoin. Chacun d'entre vous trouvera une balance devant lui, faites comme en cours de potions ! »

La jeune fille laissa alors les petits gourmands se servir des différents produits se trouvant sur la table sous la direction de Chef qui prenait son travail de supervision très à cœur et qui n'hésitait pas à aider les élèves en difficulté. Il ne faut pas oublier que la magie des elfes est puissante !

Image

« Même le plus petit des Serpents a du venin ! »
Élève et Serpentarde du mois de Janvier 2014
~> Championne de Serpentard <~

 Mission  La Chandeleur

Amber avait, pour déroger à ses habitudes, une faim de loup. Si d'ordinaire elle n'avait qu'à descendre faire un petit tour aux Cuisines pour satisfaire son penchant pour le grignotage, les Elfes commençaient sérieusement à en avoir marre de la voir faire chuter leurs réserves trois fois par jour. S'ils étaient trop polis pour la virer de façon explicite, ils redoublaient de précautions pour l'empêcher d'accéder aux précieuses pâtisseries et ne se gênaient pas pour la faire tourner en rond pourvu qu'elle ne s'attaque pas au contenu du four. Vexée, la demoiselle au ventre vide arpentait le château à la recherche de quelque chose à se mettre sous la dent. Depuis les trois ans qu'elle étudiait à Poudlard, elle se reposait entièrement sur le travail acharnés des petites créatures pour combler ses besoins faramineux en amuse-gueules, il s'agissait là pour elle de quelque chose d'acquis. Qu'on souhaite lui retirer tout d'un coup ses rendez-vous quotidiens avec la bonne nourriture la plongeait dans une transe morne, presque mélancolique. Qu'allait devenir sa vie sans ses allers-retours paisibles entre les fourneaux ?

Au fur et à mesure de son expédition, elle se heurta à beaucoup de portes fermées. A vrai dire, elle avait bon espoir de tomber sur la Salle sur Demande, cette sorte de légende que beaucoup prétendaient avoir intégré et à laquelle elle croyait secrètement. A tout hasard, elle finit par déboucher dans la Grande Salle, se demandant si par miracle les Elfes de Maison n'auraient pas oublié de débarrasser un petit quelque chose du déjeuner. Son appétit la mena tout droit à la table des Serpentard ou une silhouette longiligne s'activait, entourée de produits frais.

Sa curiosité piquée au vif, la petite Hoover s'approcha et reconnue son amie Rhéa. Immédiatement, une étincelle fusa quelque part dans son cortex cérébral, la verte n'était pas là pour rien, elle avait convié de nombreux élèves - dont elle - à une sorte de crêpe party ou quelque chose du genre. Pour être tout à fait honnête, elle avait complétement oublié cet engagement et remerciait le hasard de l'avoir conduit tout droit où elle était supposée aller. La troisième année la salua joyeusement et partit s'installer sur le banc le plus proche et s'y fit une place confortable. Peu à peu, les élèves affluèrent, les yeux arrondis par la gourmandise.


« Bonjour tout le monde ! Je suis heureuse de vous compter si nombreux, aujourd'hui, nous allons faire des crêpes, vous avez tous une recette. Dans un premier temps, prenez les ingrédients dont vous avez besoin. Chacun d'entre vous trouvera une balance devant lui, faites comme en cours de potions ! », commença la maîtresse de cérémonie.

La jeune fille qui, jusque là, affichait une expression légère et détendue, cilla légèrement à l'évocation des Potions. Le temps d'un instant, elle revit sa place au fond des cachots humides et les longues heures écoulées à compter les toiles d'araignées plutôt que de touiller correctement son chaudron. La grimace passée, elle s'empara de la recette, désireuse de noyer cette vision d'horreur dans une impressionnante masse de sucre.

Même si elle avait conscience que les instructions étaient plutôt simple, pour une novice comme elle, cela relevait surtout de l'exploit. Une petite moue concentrée au visage, elle écarta la feuille et commença à se munir des ingrédients nécessaires, se reportant sans arrêt sur la notice pour être sûre que rien ne lui manquait. Fastidieusement, elle se mit au travail, espérant échanger sa bonne volonté contre un miracle culinaire.

◊ Il n'y a ni bien ni mal, seulement le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour s'en emparer.
Responsable des nouveaux arrivants et journaliste au Sale Hasard.
> Serpentard du mois d'août et d'octobre & élève du mois d'octobre.

 Mission  La Chandeleur

Meilla avait décidé d'aller voir un peu ce qui se passait dans le château. C'est vrai quoi, cet hiver elle avait passé beaucoup de temps dans sa salle commune! Le reste du temps elle était en cours... Mais elle avait décidé de prendre en main sa petite vie simplette et déprimante en allant un peu voir le château! Elle descendit les escaliers interminables (c'est long de descendre d'autant d'étages!) pour se retrouver dans le hall. De là, elle vit que la Grande Salle était ouverte. Même si elle ne descendait pas souvent par ici à cette heure là, elle savait que cela n'était pas normal... Peut-être qu'un concours était organisé? La jeune fille adorait les concours! Pendant sa première année, elle avait participé à des animations de Noël ainsi qu'à une immense bataille de boules de neige! Cela avait été génial!

La deuxième année se dirigea donc vers la porte entrouverte et regarda discrètement à l'intérieur. 4 personnes étaient déjà présentes dans la salle. Elles avaient des ingrédients posés devant elles.


*Ah ça sent la cuisine par ici!*

La jeune fille s'approcha pour voir ce qui allait être préparer... Des crêpes!! Elle ne pouvait pas louper ça! Pour rien au monde! C'était son dessert favori! A chaque fois qu'elle allait voir sa famille française, elle se goinfrait de crêpes! En Angleterre, les crêpes n'étaient pas du tout du même genre... On ne trouvait pas de bonne crêpes, il fallait les faire soi-même... En tout cas, la Bleue s'incrusta dans le groupe. Quelques autres personnes les rejoignirent et la Serpentarde qui avait décidé de faire cette animation expliqua :

« Bonjour tout le monde ! Je suis heureuse de vous compter si nombreux, aujourd'hui, nous allons faire des crêpes, vous avez tous une recette. Dans un premier temps, prenez les ingrédients dont vous avez besoin. Chacun d'entre vous trouvera une balance devant lui, faites comme en cours de potions ! »

La rouquine attacha ses cheveux bouclés en un chignon lâche, dit de "travail" et alla chercher ses ingrédients! Pour elle la cuisine n'était pas très difficile à faire et c'est peut-être de là que venait sa passion pour les potions! Elle alla chercher ses ingrédients, à savoir 6 oeufs, 500 grammes de farine, 200 grammes de sucre, 1L de lait un peu de beurre et un peu de sel. Ca y est! Elle était prête pour commencer sa recette de bonnes crêpes!

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.

 Mission  La Chandeleur

Kaeyann sortit de son cours d'histoire de la magie et grimpa jusqu'à son dortoir à la hâte pour se débarrasser de son sac. Son estomac criait famine (ça lui apprendra à sauter un repas pour terminer son devoir!) et elle savait que cela était en partie dû au fait qu'elle n'avait eut de cesse de penser à la crêpes party qu'organisait Rhéa Cristal dans la grande salle en fin d'après-midi. Quand elle avait entendu parler de l'activité, Kaeyann avait prit sa décision en une milliseconde. Elle était née et avait grandi au Canada, où la Chandeleur n'était malheureusement pas célébrée, mais les crêpes n'en faisaient pas moins partie de son quotidien. Pour elle, le dimanche était le jour des crêpes, peu importe le temps de l'année. Après tout, une nation qui produisait du sirop d'érable tout frais ne pouvait pas sérieusement se passer de crêpes au petit-déjeuner, c'était contre nature! Depuis qu'elle était arrivée en Angleterre, cependant, sa consommation de délices sucrés en général avait considérablement diminuée, et tout particulièrement le matin. Mr. et Mme. Hirondella avaient rapidement adopté les œufs au plat et la saucisse grillée, mais l'estomac de Kaeyann réclamait des crêpes, et voilà que Rhéa les lui servait sur un plateau d'argent. Enfin... pas tout à fait.

La Rouge surgit dans la grande salle au pas de course, et s'approcha rapidement de la table des Serpentards. Elle n'avait pas l'habitude de se diriger vers ce côté de la salle, mais elle était prête à tout pour se régaler. Sur la table étaient étalés tous les ingrédients nécessaires à a préparation de crêpes, ainsi que des ustensiles et des plats, mais aucune nourriture n'était en vue. Kaeyann sentit ses épaules s'affaisser. Elle devait faire les crêpes? Voilà qui allait être.... intéressant. Loin d'être une petite prodige en cuisine, la jeune fille avait plutôt tendance à semer la désolation derrière elle quand on lui mettait une cuillère entre les mains. Et des œufs? Vraiment? Rhéa ne savait pas dans quoi elle s'embarquait.


«Bonjour tout le monde!» dit cette dernière. «Je suis heureuse de vous compter si nombreux, aujourd'hui, nous allons faire des crêpes, vous avez tous une recette. Dans un premier temps, prenez les ingrédients dont vous avez besoin. Chacun d'entre vous trouvera une balance devant lui, faites comme en cours de potions!»

Kaeyann jeta un regard en direction de Meilla Primard, et vit que celle-ci semblait très à l'aise avec la tâche qu'on lui avait confiée. La première année se glissa subtilement près de la jeune fille qui rassemblait ses ingrédients devant elle, et toussota.

«Dis... Je peux regarder comment tu fais?»

.oOo.Kaeyann Hirondella.oOo.C'est dans le brouillard qu'une rencontre est belle.oOo.
Capitaine des Red Lights ~ Préfète ~ Tutrice ~ Gryffon d'Argent
♦ Élève du mois de Février 2014♦
Pas d’avatar
Ancien sorcier

 Mission  La Chandeleur

En ce pluvieux jour de février, Roxane était passablement déprimée, et, comme à son habitude, déambulait au hasard dans le château sans but précis, si ce n'était celui de tuer le temps qui avait la fâcheuse habitude de s'éterniser lorsqu'on voulait qu'il défile, et vice-versa. Elle avait fait le tour une tonne de fois et la seule chose de notable qui lui était arrivée était un Premier année complètement perdu lui demandant de l'aide. Cela lui avait d'abord paru étrange, puis elle s'était rendue compte que, de un, il n'y avait personne d'autre dans ledit couloir, et de deux, tout le monde n'explorait pas le château de fond en comble à ses heures perdues jusqu'à en connaître 98% au bout d'une semaine.

La Serpentarde traînait donc dans un était de léthargie complète lorsqu'une odeur reconnaissable entre mille chatouilla ses narines et la guida comme dans un rêve jusqu'à la Grande Salle, où un groupe d'élèves préparaient de la pâte, à elle ne savait quoi, mais de la pâte. Donc, du gâteau ou une toute autre gourmandise qui aurait peut-être le don de la requinquer pour de bon.

Elle s'approcha avec curiosité, puis à la vue de Rhéa Cristal, comprit soudain qu'elle avait été prévenue de cet atelier improvisé et qu'elle s'était même engagé à y assister. Le temps que ses pensées se remettent en place, on lui avait donné une recette de pâte à crêpes (
*Génial !* se dit-elle immédiatement) et Rhéa avait expliqué tout le blabla d'usage.

Roxane tâcha de ne pas passer pour une cinglée qui avait la salive aux lèvres à la vue d'un futur gâteau et retroussa ses manches, au sens propre comme au figuré. Elle prit un saladier et se plongea dans son travail avec délice. Elle avait toujours adoré cuisiner, et cette activité impromptue la ravissait au plus haut point.
Pas d’avatar
Ancien sorcier

 Mission  La Chandeleur

Caroline avait faim. Normalement, à cette heure si elle ne devrai pas. Vu qu'elle prend un bon déjeuner, elle devrait pouvoir tenir jusqu'au dîner mais le problème c'était qu'elle avait sauté le repas du midi. Et ça n'allait pas du tout. Elle tournait en rond dans son dortoir en cherchant une solution. Elle en trouva plusieurs comme aller chercher de la nourriture en cuisine. Mais elle ne pouvait pas aller voir les elfes de maison et leur dire : "Salut, je viens vous piquer vos plats que vous avez préparé car j'ai faim." Non, vraiment ça ne se faisait pas. Il fallait donc trouver une solution. Caroline sut ce qu'elle pouvait faire quand elle aperçut une affiche que Rhéa CRISTAL avait posé dans la salle commune. Cette affiche parlait de la Chandeleur, d'un atelier de crêpes. La verte s'y était inscrite et allait être en retard si elle ne se dépêchait pas un peu. Cet atelier faisait d'une pierre deux coups : il permettait de la faire patienter et ensuite elle pourrai manger ses crêpes. Super bonne idée ! Parfait. Caroline sortit de sa salle commune monta les escaliers et arriva dans le Hall. Elle entendit des rires venant de la Grande Salle et s'y engouffra.

Les personnes présentes dans la salle étaient toutes dans un bout de la table des Serpentards. Sur celle-ci, des ingrédients étaient posés comme : des œufs, du sucre ou encore de la farine, les ingrédients de base. Mais en soi, la recette des crêpes était très simple. Le plus compliqué c'était la cuisson, surtout quand il fallait retourner la crêpe, là, à chacun sa technique. Enfin, Caroline s'approcha et reconnut les personnes présentes, il y avait : Meila PRIMARD, Kaeyann HIRONDELLA, Roxane MOON, Amber J.HOOVER et Rhéa CRISTAL, l'organisatrice. La première année allait rejoindre Kaeyann, sa meilleure amie mais elle écouta d'abord ce que disait Rhéa :


« Bonjour tout le monde ! Je suis heureuse de vous compter si nombreux, aujourd'hui, nous allons faire des crêpes, vous avez tous une recette. Dans un premier temps, prenez les ingrédients dont vous avez besoin. Chacun d'entre vous trouvera une balance devant lui, faites comme en cours de potions ! »

*Parfait, j'adore les potions car c'est comme la cuisine et la chimie.* Caroline prit la recette dans ses mains, réunit sa recette et demanda à Kaeyann :

"Kaeyann tu veux venir ? Comme ça on pourra s'aider."


*Pourvu qu'elle accepte.*

 Mission  La Chandeleur

Toutes les jeunes filles autour de la table avaient enfin leurs ingrédients, ou presque puisque Kaeyann semblait légèrement désorientée. Rhéa lança un petit regard à Chef et l'elfe décida alors de l'aider d'un claquement de doigts en ramenant devant elle les quantités nécessaires pour chaque ingrédients. Normalement, tout le monde avait à présent devant elle :
- 6 œufs,
- 500 g de farine,
- 200 g de sucre,
- 1 L de lait,
- et un peu de sel.

D'un coup de baguette, Rhéa fit alors disparaître tous les ingrédients de la table des serpentards. Elle regarda l'assemblée avec un sourire et reprit la parole.


" Très bien les filles, maintenant que vous avez tout ce qu'il faut, il va falloir suivre la deuxième partie de la recette, c'est très simple. Versez la farine dans les chaudrons qui sont devant vous, puis les œufs (après les avoir cassés), si vous faites tomber une coquille dans votre chaudron, demandez un coup de main à notre petite chef et elle la fera disparaître en un rien de temps. Elle pourra aussi vous fournir des ingrédients supplémentaires en cas de catastrophe ! " Ajouta Rhéa en riant doucement, persuadée que certaines de ces demoiselles étaient des petites miss maladroites, mais après tout, c'était ce qui les rendaient si attachantes et la sixième année n'avait pas peur des nuages de farine ou des œufs cassés. " Il vous faudra ensuite ajouter le sucre et bien mélanger tout en versant le lait. Si vous avez besoin d'aide, je me ferai un plaisir de vous aider. "

" Moi aussi !!! " Enchaîna une petite voix aiguë à ses côtés.

Chef s'était mise debout sur une chaise pour attirer l'attention des autres. La pauvre petite elfe se sentait bien inutile pour le moment et avait vraiment envie d'aider les petites filles. Rhéa lui adressa un sourire chaleureux, persuadée qu'une des demoiselles lui demanderait probablement un coup de main maintenant qu'elle avait montré sa belle petite voix.


" À vos chaudrons ! "

Le coup d'envoie était donné et les petites allaient pouvoir faire un pas de plus vers la dégustation de délicieuses crêpes !

Reducio
Nota : n'hésitez pas à faire intervenir Chef dans vos RP, cette petite elfe est là pour vous aider et n'attends que ça ! =)

« Même le plus petit des Serpents a du venin ! »
Élève et Serpentarde du mois de Janvier 2014
~> Championne de Serpentard <~

 Mission  La Chandeleur

Meilla était déjà prête pour commencer, elle était à fond! Des souvenirs d'enfance resurgirent soudain. Elle se perdit dans un de ceux-là. C'était l'été avant qu'elle ne rentre en première année. Elle était en France et sa grand-mère faisait des crêpes. Elle sentait leur bonne odeur et elle était à côté de sa cousine Sundra. Elles essayaient chacune de défendre leur future école, Poudlard pour Meilla et Beauxbâtons pour Sundra. Evidemment elles faisaient des hypothèse loufoque puisqu'elles n'y avaient encore jamais mis les pieds. Ah Sundra! Sa cousine lui manquait beaucoup. Elles n'avaient pas pu se voir pendant les grandes vacances! Mais la deuxième année fut interrompue dans ses pensées par Kaeyann :

«Dis... Je peux regarder comment tu fais?»

La Serdaigle allait lui répondre quand Caroline s'approcha et dit à Kaeyann :

«Kaeyann tu veux venir ? Comme ça on pourra s'aider.»

La rouquine aimait bien Caroline mais là elle la trouvais sans gêne! Kaeyann était venue lui demander à elle et la Serpenard s'incrustait avant même d'avoir entendu la réponse de la Bleue! *Et puis quoi encore?! Faut pas se gêner!*pensa Meilla un peu en colère. Elle décida donc d'intervenir :

«Bien sûr que tu peux regarder!»dit la rouquine sans prendre en compte Caroline. Elle avait décidé de faire pareil qu'elle. Elle l'avait ignorée alors elle faisait de même! Meilla avait conscience que son attitude était totalement puérile mais elle ne pouvait pas s'en empêcher! Et puis, elle n'avait que 12 ans! De toute manière le problème des ingrédients pour Kaeyann fut vite réglé puisque la petite elfe de maison fit apparaître d'un claquement de doigts les ingrédients nécessaire.

«Très bien les filles, maintenant que vous avez tout ce qu'il faut, il va falloir suivre la deuxième partie de la recette, c'est très simple. Versez la farine dans les chaudrons qui sont devant vous, puis les œufs (après les avoir cassés), si vous faites tomber une coquille dans votre chaudron, demandez un coup de main à notre petite chef et elle la fera disparaître en un rien de temps. Elle pourra aussi vous fournir des ingrédients supplémentaires en cas de catastrophe ! Il vous faudra ensuite ajouter le sucre et bien mélanger tout en versant le lait. Si vous avez besoin d'aide, je me ferai un plaisir de vous aider.»

«Moi aussi!»couina la petite elfe, chef. Elle avait l'air vraiment gentille et de bonne volonté. Alors Meilla attira son attention vers Kaeyann sans se faire remarquer (enfin au moins par Kaeyann et Caroline). Au moins le petit problème dirons-nous était réglé! Rhéa ajouta :

« À vos chaudrons !»

Bon ben c'est parti, la Bleue commença la préparation de sa pâte. Elle marmonnait :

« Alors la farine... Les oeufs... C'est bon pas de coquille... »

Elle regarda à droite, à gauche et ajouta plus intelligiblement :

« Eh Chef tu veux venir vérifier s'il n'y a pas de coquilles? »Quand la chose fut faite, la Bleue continua sa recette et rien ne pouvait la perturber. Même si quelqu'un avait cassé quelque chose, elle ne s'en serait pas rendue compte. Tous les ingrédients étaient dans sa pâte. Il ne restait plus qu'à tourner.

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.

 Mission  La Chandeleur

Le temps passait et Amber avait enfin réunit la liste d’ingrédients nécessaires au prix de multiples hésitations. Personne n'ignorait sa capacité de concentration proche du zéro absolu, et même suivre la liste la plus simpliste du monde relevait du défi pour elle. La jeune fille faisait à présent face à six œufs, une dose approximative de farine, de lait et de sucre ainsi qu'une pincée de sel. La propreté et l'ordre qui régnait pour le moment sur son petit coin de travail étaient aussi précieux qu'éphémères, elle le savait bien. En effet, les rares fois où elle s'était risquée derrière les fourneaux, elle avait passé plus de temps à nettoyer qu'à cuisiner tellement elle avait le don de salir l'environnement qui l'entourait à cause de la brutalité naturelle dont elle faisait preuve. Entre temps, quatre autres filles qu'elle connaissait toutes plus ou moins l'avait rejoint*Tant mieux*, se dit-elle. *Si je rate, je pourrais toujours leur en faucher*.

« Très bien les filles, maintenant que vous avez tout ce qu'il faut, il va falloir suivre la deuxième partie de la recette, c'est très simple. Versez la farine dans les chaudrons qui sont devant vous, puis les œufs (après les avoir cassés), si vous faites tomber une coquille dans votre chaudron, demandez un coup de main à notre petite chef et elle la fera disparaître en un rien de temps. Elle pourra aussi vous fournir des ingrédients supplémentaires en cas de catastrophe ! Il vous faudra ensuite ajouter le sucre et bien mélanger tout en versant le lait. Si vous avez besoin d'aide, je me ferai un plaisir de vous aider », poursuivit Rhéa.

« Moi aussi !!! », piailla la petite Elfe qui avait été complétement oubliée par les cuisinières en herbe.

« A vos chaudrons ! »

Le top départ étant lancé, la demoiselle jeta sans ménagement la farine au fond du chaudron. A cause de son empressement, un nuage de poudre blanche fut soulevé et partit chatouiller ses narines. Heureusement, la forme circulaire de l'embouchure de l'ustensile avait permis à l'ensemble des personnes présentes de ne pas être trop touchées par sa maladresse. L'adolescente chassa les quelques parcelles immaculées qui jonchaient sa chevelure et ses habits et se remit au boulot avec ferveur. Cela pouvait paraître bien stupide de sa part, mais à treize ans elle ne savait toujours pas qu'il fallait casser les œufs pour les incorporer au mélange. Heureusement que son aînée l'avait précisé, sinon elle se serait retrouvée avec une omelette peu digeste !

Néanmoins, son manque d'expérience l'empêcha de faire les choses bien. Sur six, elle n'en réussit que deux, les quatre autres s'étant écrasés dans une marre de coquilles peu appétissantes dans le fond. Elle allait appeler Chef, mais elle était déjà occupée avec une bleue à la crinière de feu qu'elle connaissait bien pour l'avoir affronté lors d'une mémorable bataille de boule de neiges le mois dernier. Elle attendit donc impatiemment que celle-ci termine pour la héler:


« Hé, Chef s'il te plaît, j'ai besoin d'aide ! Pourrais-tu retirer les coquilles de ma préparation ? »

La créature s'acquitta de sa tâche avec un plaisir visible qui amusa la verte. Une fois que sa mixture redevint impeccable, elle n'eut plus qu'à y ajouter le sucre et le lait. Pour le moment très fière de ce qu'elle faisait, elle commença à touiller méthodiquement, projetant cependant un peu de pâte partout autour d'elle et notamment sur ses congénères, à l'image un tourniquet diabolique.

◊ Il n'y a ni bien ni mal, seulement le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour s'en emparer.
Responsable des nouveaux arrivants et journaliste au Sale Hasard.
> Serpentard du mois d'août et d'octobre & élève du mois d'octobre.

 Mission  La Chandeleur

«Kaeyann tu veux venir ? Comme ça on pourra s'aider.»

«Bien sûr que tu peux regarder!»

Kaeyann regardait alternativement Caroline, qui l'avait rejointe sans qu'elle s'en aperçoive, et Meilla, qui avait répondu à sa question. La jeune fille tournait la tête à gauche, à droite, puis encore à gauche, surprise de devoir subitement choisir entre ses deux amies. Elle voulut répondre à la Bleue que c'était très gentil de sa part de la laisser observer son travail, et à la Verte qu'elle pouvait se mettre près d'elle pour qu'elles travaillent toutes les trois ensemble, mais la petite elfe de maison qui assistait Rhéa fut plus rapide qu'elle pour remédier à la situation. D'un simple claquement de doigts, Chef fit apparaitre devant la Rouge la quantité exacte de tous les ingrédients dont elle avait besoin. Soulagée, Kaeyann soupira puis se tourna vers les jeunes filles qui attendaient sa réponse, postées de chaque côté d'elle.

«Bon et bien on a qu'à s'y mettre. Je devrais réussir à me débrouiller maintenant que j'ai tout, et que vous êtes là toutes les deux.»

Rhéa expliqua la suite des opérations, et elle laissa les participantes se mettre au travail, alors que Chef sautait en bas de la chaise sur laquelle elle s'était hissée pour passer parmi les élèves et leur apporter son aide. Comme il fallait s'y attendre: elle fut sollicitée très rapidement.

Kaeyann se concentra sur les indications qu'avait fournies Rhéa, regardant tous les plats, les ustensiles et les ingrédients qui s'étalaient devant elle.
*Mettre la farine dans le chaudron, oui je veux bien, mais c'est laquelle la farine?* La jeune fille avait rapidement identifié les œufs (elle était nulle en cuisine, mais quand même...) et le lait, mais elle ne parvenait pas à différencier le sucre de la farine, et encore moins du sel. Elle se doutait que ce dernier devait être l'ingrédient qu'elle avait en toute petite quantité, parce que les crêpes n'étaient pas reconnues pour être salées, mais elle demeurait perplexe en ce qui concernait les deux autres. L'une des substance blanche était plus granuleuse que l'autre, mais ça ne l'aidait pas beaucoup parce qu'elle se rappelait avoir vu du sucre en poudre un jour, et la substance plus poudreuse y ressemblait à s'y méprendre. *Oh, je sais, je vais y goûter. Je trouverai bien le sucre!* Kaeyann lécha très légèrement le bout de son doigt et le trempa dans la substance poudreuse. Après tout, elle avait assez faim pour manger toutes les crêpes qu'elle concocterait, alors peu importait qu'elle ait ajouté un peu de salive à la recette? Sa mère n'aurait pas été d'accord, mais ça c'était une autre histoire.

Elle goûta à la poudre blanche et fit la grimace. Ce n'était pas du sucre. Au moins, ce n'était pas non plus du sel, ce qui signifiait qu'elle avait trouvé la farine. Elle attrapa donc le bol et le versa dans son chaudron, veillant à ne pas le faire trop vite, car elle avait aperçu Amber le faire du coin de l'oeil et ne tenait pas à se retrouver avec de la farine dans les cheveux elle-aussi. Elle prit ensuite un œuf et, se souvenant du mouvement rapide et efficace de sa mère, tenta de l'imiter. L’œuf se brisa d'un coup sur le bord du chaudron, éclaboussant légèrement la main de Kaeyann, qui fit à nouveau la grimace. La jeune fille laissa tomber la coquille sur la table, et prit un deuxième œuf. Autour d'elle, les autres participantes avaient déjà terminé de casser les leurs et demandaient à Chef de venir vérifier si elles avaient laissé des bouts de coquille dans la préparation. Kaeyann parvint à incorporer son deuxième œuf à sa mixture sans faire de dégât, et elle continua sur sa lancée en cassant les autres.

La jeune fille pensait bien avoir réussi à ne pas échapper de coquille dans son mélange, et elle décida de passer à la prochaine étape de la préparation, fière comme tout de pouvoir prendre un peu d'avance. Elle ajouta donc le sucre granulé, puis le lait, et saisit une cuillère de bois sur la table pour commencer à mélanger. Les jaunes d’œuf éclatèrent et se mélangèrent à la farine trempée, le sucre se dissolut dans le lait et le mélange se fit de plus en plus homogène. Quand elle eut obtenu une pâte consistante, mais bien liquide, elle se tourna à son tour vers l'elfe de maison.


«Chef, tu pourrais venir jeter un œil à ma pâte à crêpes et me dire si elle te semble satisfaisante, s'il-te-plait?»

.oOo.Kaeyann Hirondella.oOo.C'est dans le brouillard qu'une rencontre est belle.oOo.
Capitaine des Red Lights ~ Préfète ~ Tutrice ~ Gryffon d'Argent
♦ Élève du mois de Février 2014♦
Pas d’avatar
Ancien sorcier

 Mission  La Chandeleur

Caroline s'approcha de Kaeyann pour bien entendre sa réponse quand elle vit que derrière son amie, il y avait Meila. *Mince ! Je ne l'avais pas vu, il va falloir que je m'excuses parce que ça ne se fait pas ce que j'ai fait.* Kaeyann tourna la tête de gauche à droite, de Caroline à Meila, d'une de ses amie à l'autre. Elle semblait perdue, et en même temps, c'était normal, elle devait choisir avec qui elle voulait aller ce qui voulait dire : Qu'elle est mon amie préférée. Un choix difficile que Kaeyann ne devrait même pas faire. Caroline s'en voulut de l'avoir mise dans cette situation. Mais elle allait s'énerver quand Meila dit, juste à la rouge, en évitant soigneusement Caroline :

«Bien sûr que tu peux regarder!»

* Elle s'en fiche de moi et exprès en plus ! En même temps c'est moi qui est commencé...* Caroline attendit que Kaeyann décide ce qu'elle allait faire car c'était la principale concernée. Si la rouge choisissait de rester avec les deux, elle présenterai ses excuses) Meila ; si elle décidai de partir avec la verte, elle ne s’excuserait pas ; et si elle restait avec la bleue, Caroline ferait la tête au deux. Heureusement, la Gryffondore choisit de faire la paix :

«Bon et bien on a qu'à s'y mettre. Je devrais réussir à me débrouiller maintenant que j'ai tout, et que vous êtes là toutes les deux.»

* Parfait. Au moins, il n'y aura pas de jalouse.* Puis Caroline entendit Rhéa donner de nouvelles instructions :

" Très bien les filles, maintenant que vous avez tout ce qu'il faut, il va falloir suivre la deuxième partie de la recette, c'est très simple. Versez la farine dans les chaudrons qui sont devant vous, puis les œufs (après les avoir cassés), si vous faites tomber une coquille dans votre chaudron, demandez un coup de main à notre petite chef et elle la fera disparaître en un rien de temps. Elle pourra aussi vous fournir des ingrédients supplémentaires en cas de catastrophe ! Il vous faudra ensuite ajouter le sucre et bien mélanger tout en versant le lait. Si vous avez besoin d'aide, je me ferai un plaisir de vous aider ."


Puis Chef, la petite elfe de maison qui devait aidé les élèves pour la recette, lança :


" Moi aussi !!! "

*Oh comme elle est chou. Je l’appellerais pour qu'elle vienne m'aider.* Chef avait réussi à rendre le sourire à Caroline. Celle-ci se tourna vers Meila et s'excusa :

"Désolé Meila, je ne t'avais pas vu car je ne voyais que Kaeyann de là où j'étais."

Ensuite, Caroline commença la recette pour de bon. Elle prit son saladier et la farine qui était devant elle. *C'est comme avant, quand j'étais petite, ça me rappelle de bon souvenir.* Puis elle prit les œufs, elle les cassa sans difficulté et sans aucune coquilles. *Un vrai jeu d'enfant.* Ensuite, elle prit le sucre qui était plus blanc et fin que la farine et le sel et le versa dans sa pâte constituée pour l'instant de farine et d’œufs. Enfin, vint le tour de mélanger la pâte et d'y incorporer le lait pour qu'elle devienne liquide. Une fois cela fait, Caroline décida d'appeler Chef pour qu'elle vienne voir comment était sa pâte :

"Chef, tu veux venir voir si ma pâte a été préparé comme il faut, s'il te plaît ?"


En attendant que la petite elfe arrive, Caroline observa ses camarades. Elles semblaient ne jamais avoir fait de cuisines pour certaines. Étonnant.
Pas d’avatar
Ancien sorcier

 Mission  La Chandeleur

Après quelques maladresses, Roxane vit avec soulagement les ingrédients adéquats et en bonne quantité apparaître devant elle. Normalement, elle se débrouillait correctement en cuisine, mais elle avait tellement hâte de dévorer une par une les crêpes qu'elle se retrouvait plus adroite qu'un manchot. Elle regarda sa recette et reprit tout depuis le début, tout en écoutant d'une oreille Rhéa qui expliquait la suite :

« Très bien les filles, maintenant que vous avez tout ce qu'il faut, il va falloir suivre la deuxième partie de la recette, c'est très simple. Versez la farine dans les chaudrons qui sont devant vous, puis les œufs (après les avoir cassés), si vous faites tomber une coquille dans votre chaudron, demandez un coup de main à notre petite chef et elle la fera disparaître en un rien de temps. Elle pourra aussi vous fournir des ingrédients supplémentaires en cas de catastrophe ! Il vous faudra ensuite ajouter le sucre et bien mélanger tout en versant le lait. Si vous avez besoin d'aide, je me ferai un plaisir de vous aider »

Un quart de secondes plus tard, la petite Elfe de Maison qui l'accompagnait intervint comme pour rappeler sa présence, que tout le monde semblait avoir oubliée :

« Moi aussi !!! »

Roxane sourit face à la candeur et l'innocence de la créature, puis remit la tête dans son chaudron. Elle cassa les œufs, qui (miracle !) ne se dispersèrent pas en dizaines de bouts de coquilles dans son récipient, puis ajouta consciencieusement le sucre ainsi que le lait.

Ceci fait, elle observa discrètement ses camarades avec attention. Toutes semblaient avoir réussi, même si certaines galéraient quelque peu avec leurs coquilles d’œuf, ce que Roxane pouvait parfaitement comprendre : il n’y a pas si longtemps, la coquille entière partait avec le jaune, si bien qu’on trouvait parfois dans ses gâteaux des fragments beiges peu agréables, qui n’étaient autre que les bouts qu’elle n’avait pas vu. Mais, petit à petit, elle avait réussi à combler ce défaut, et ses performances en cuisine n’en étaient que plus concluantes, ainsi que ses petits plats qui prenaient peu à peu forme jusqu’à ravir sa famille.

Tout en étant perdue dans ses pensées, Roxane continuait inlassablement à touiller sa pâte, car elle savait que le secret d’une crêpe réussie était l’élimination pure et dure du moindre grumeau. Et de la moindre coquille, bien sûr…

 Mission  La Chandeleur

Rapidement, toutes les jeunes filles de la tablée terminèrent de préparer leur pâte à crêpe avec un succès total grâce à la vigilance de Chef. En effet, la petite elfe était passée vérifier le travail de chacune des élèves et avait, lorsque c'était nécessaire discrètement claqué des doigts histoire de parfaire un peu les contenus des chaudrons. Les papilles des petites n'en seraient que plus ravies dans quelques instants, tout en conservant leur fierté d'avoir réalisé elles-mêmes ces délicieux mets. Venait enfin l'étape que Rhéa craignait le plus... Celle de faire cuire la pâte afin de la métamorphoser en crêpe. Heureusement, la jeune fille - après avoir réfléchi une nuit entière - avait trouvé une solution ! La sixième année fit disparaître tout ce qu'il restait sur la table en dehors des chaudrons de ses pupilles. Coup de baguette suivant ; une poêle et une grande assiette apparurent pour les cuisinières en herbe. Ces poêles étaient spéciales. La serpentarde avait recouvert leur manche d'un par-dessus protecteur en plastique qui éviterait les brûlures. De plus, elle avait demandé à sa petite Chef de lancer un sortilège elfique afin qu'elles ne soient pas chaudes au toucher. Ceci laisserait donc aux enfants tout le loisir de réaliser leurs propres crêpes, sans avoir peur de se brûler.

" Chef, c'est à toi de jouer, je crois ! " Lança Rhéa en adressant un clin d'oeil à sa petite elfe.

Cette dernière ne se fit pas prier et, après un rapide hochement de tête en signe d'accord, elle fit apparaître un grand four à six emplacements alimenté par un feu magique permanent. La sixième année s'amusa à penser qu'un elfe devait avoir sursauté en le voyant disparaître. Quoi qu'il en soit, maintenant qu'il était là, il ne restait plus grand chose à faire. Rhéa s'occupa de beurrer les poêles et donna à chaque enfant un galion avant de donner quelques explications.


" Bon, maintenant, que vous avez toutes une pâte parfaite, il va falloir faire vos crêpes ! D'abord, versez la pâte dans la poêle et étalez-la doucement avec le dessous de la louche. Attendez quelques instants qu'elle chauffe, pendant ce temps, mettez le gallion dans votre main - celle qui tiendra le manche - et, faites sauter votre crêpe ! Tenir un gallion dans sa main à ce moment-là vous promettra un avenir rempli de richesse ! Si les manches de vos poêles sont trop gros ou les ustensiles trop lourds, Chef pourra vous aider. N'hésitez pas à la solliciter ! " Conclut Rhéa avant de circuler autour des jeunes filles, baguette en main, mains derrière le dos, prête à enrayer la moindre catastrophe avant qu'elle ne dégénère. Après tout, on l'avait autorisée à mettre en place ce club de pâtisseries à la seule et unique condition qu'aucun désastre n'ait lieu et qu'elle surveille activement ses émules. Sur ses derniers mots, la petite elfe remonta sur une chaise histoire de dominer la scène et se mit à sautiller, prête à intervenir à la moindre demande. Son sourire émerveillé et son regard emprunt de tant de sentiments de bonté faisait plaisir à voir et la sixième année déposa un baiser sur la joue de la petite elfe afin de la remercier de son aide avant de continuer son tour de garde.

« Même le plus petit des Serpents a du venin ! »
Élève et Serpentarde du mois de Janvier 2014
~> Championne de Serpentard <~

 Mission  La Chandeleur

Les trois copines se mirent donc à la tâche. Kaeyann avait toujours un peu de mal, mais elle se débrouillait plutôt bien pour quelqu'un qui n'avait jamais fait de crêpes. Caroline en avait visiblement déjà fait à moins qu'elle ait un don innée pour faire des crêpes? C'est possible aussi... En tout cas, tous ou plutôt toutes, car il n'y avait que des filles, s'amusaient bien. La petite elfe toute gentille et mignonne vient vérifier la consistance de la pâte. Elle était liquide, sans grumeaux, presque parfaite (La Serdaigle n'est pas non plus une grande cuisinière!). Meilla n'en voulait absolument plus à Caroline, mais la Verte rajouta (un peu inutilement dans le coup) de manière très sympathique et douce :

"Désolé Meila, je ne t'avais pas vu car je ne voyais que Kaeyann de là où j'étais."


"T'inquiètes pas c'est pas grave! On est amies non?"répondit-elle avec un grand sourire.

La troisième partie de la recette pouvait commencer ; la cuisson. Des poêles apparurent, il restait une trace de magie sur le manche, pourquoi? Cela Meilla ne le savait pas. C'était peut-être pour la sécurité? Un grand four à 6 emplacements pour chacune des filles apparut au milieu de la salle. L'heure de la cuisson était arrivée! Avant qu'un d'entre elles ne fassent une catastrophe, Rhéa ajouta quelques instructions :


" Bon, maintenant, que vous avez toutes une pâte parfaite, il va falloir faire vos crêpes ! D'abord, versez la pâte dans la poêle et étalez-la doucement avec le dessous de la louche. Attendez quelques instants qu'elle chauffe, pendant ce temps, mettez le gallion dans votre main - celle qui tiendra le manche - et, faites sauter votre crêpe ! Tenir un gallion dans sa main à ce moment-là vous promettra un avenir rempli de richesse ! Si les manches de vos poêles sont trop gros ou les ustensiles trop lourds, Chef pourra vous aider. N'hésitez pas à la solliciter ! "

C'est drôle, que ce soit chez les Moldus ou chez les Sorciers, ils avaient tous la même tradition, celle de prendre une pièce dans la main qui tenait la poêle. La Bleue se demandait d'où venait cette superstition. Peut-être bien de Bretagne, le pays de la crêpe ou alors d'un pays du nord? Qu'importe! L'important était que les crêpes soient bonnes! La rouquine versa donc un peu de pâte dans la poêle. Sa première crêpe n'aurait pas une très jolie forme mais c'était la première alors c'était normal! Très vite un petit tas de crêpes s'empila à côté du four! L'heure de la dégustation pourrait bientôt commencer! La Bleue fit goûter sa deuxième crêpe à Chef (elle ne pouvait pas lui donner la première) pour lui demander ce qu'elle ne pensait. A priori elles étaient plutôt bonnes!

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.

 Mission  La Chandeleur

Amber ressentait une certaine satisfaction à l'idée de créer elle-même sa nourriture. Si d'ordinaire elle aimait se cantonner au rôle de la fille qui préfère mille fois grignoter les mets des autres que s'embêter à les préparer, elle venait de découvrir que ses a priori étaient peut-être infondés. Pour elle qui avait toujours refusé de mettre un pied dans la cuisine par peur de se heurter à un amalgame de recettes incompréhensibles, longues et impossibles à faire, elle découvrait que ce n'était peut-être pas si compliqué que cela au final. Bon, il ne fallait pas qu'elle s'emballe trop non plus, il ne s'agissait là que de crêpes mais cela lui paraissait déjà être un grand pas dans ce monde inconnu de la gastronomie.

Ensuite, la Serpentard fit apparaître des poêles recouvertes d'un manche à la texture étrange, sûrement une protection de son avis. Immédiatement, la Hoover fut freinée dans les ardeurs chevaleresques et intrépides car était venu le moment qu'elle avait tant redouté, la cuisson. Pour rater à chaque fois ses tartines au grille-pain (oui oui, vous avez bien lu), elle savait à quel point la chaleur, ce merveilleux élément capable de mitonner de bons petits plats, pouvait retourner brutalement sa veste et gâcher ainsi tout le travail accompli. Soudain, la présence du manche lui sembla une excellente idée. Comme l'introspection lui faisait faire grise mine, un énorme four à six places apparut à côté de la table, la machine qui déciderait de la réussite ou non de sa préparation.


« Bon, maintenant, que vous avez toutes une pâte parfaite, il va falloir faire vos crêpes ! D'abord, versez la pâte dans la poêle et étalez-la doucement avec le dessous de la louche. Attendez quelques instants qu'elle chauffe, pendant ce temps, mettez le gallion dans votre main - celle qui tiendra le manche - et, faites sauter votre crêpe ! Tenir un gallion dans sa main à ce moment-là vous promettra un avenir rempli de richesse ! Si les manches de vos poêles sont trop gros ou les ustensiles trop lourds, Chef pourra vous aider. N'hésitez pas à la solliciter ! », poursuivit Rhéa une fois que Chef eut sublimé les contenus de tous les chaudrons.

La jeune fille n'eut même pas le temps d’emmagasiner toutes les consignes qu'on lui fourrait un gallion dans la main. Sa première pensée fut de chercher comment elle pourrait faire pour le chiper sans que cela ne se voit. Comme elle se sentait trop observée pour le fourrer dans sa poche maintenant, elle décida de remettre son méfait à plus tard et de suivre les instructions le plus soigneusement possible. Péniblement, elle souleva son chaudron et entreprit d'en verser le contenu dans la poêle. Mais c'était fichtrement lourd tout de même ! Bien qu'elle arrivait à le maintenir au-dessus de l’ustensile, celui-ci gênait sa vision et elle craignait d'en renverser partout, aussi demanda t-elle une nouvelle fois de l'aide à l'Elfe.


« Chef aide moi à verser la pâte correctement je te prie »

Une fois que cela fut fait, elle s'appliqua à lisser la surface de la pâte à l'aide d'une louche. Pour sa plus grande joie, il n'y avait presque pas de grumeaux. Même si elle ne comprenait pas du tout cette tradition, elle saisit dans sa main droite la pièce qu'elle avait bon espoir de conserver et la tenu du bout des doigts. Puis, elle posa l'objet sur l'une des plaques de cuisson et prit son mal en patience. Lorsque le moment lui sembla opportun, la gamine resserra sa prise sur le manche et envoya valdinguer la crêpe en l'air. Elle la rattrapa in extremis et d'un claquement de doigt, Chef la remit correctement, lui permettant ainsi de faire dorer l'autre côté.

◊ Il n'y a ni bien ni mal, seulement le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour s'en emparer.
Responsable des nouveaux arrivants et journaliste au Sale Hasard.
> Serpentard du mois d'août et d'octobre & élève du mois d'octobre.
  Retour