Grande salle

Inscription
Connexion
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

J'aime les bonbons...  PV-Bulle 

Pendant l'après-midi d'une journée ou elle n'avait absolument rien à faire, Tessa traînassait dans les couloirs. Un paquet de patacitrouilles dans une main, son sac bandoulière battant sur ses jambes, elle arpentait les couloirs à la recherche d'un quelconque amusement ou bien d'une personne à qui parler. N'importe qui aurait fait l'affaire, même quelqu'un qui l'exaspérait! Elle avait même, en désespoir de cause, essayer de trouver sa sœur, mais sans succès.
Ses objets de farces et attrapes avaient été confisqués (encore) et la petite fille n'avait de toute façon aucune envie ce jour de jouer un tour à qui que ce soit. Elle n'était pour autant pas plus motivée pour faire ses devoirs ou apprendre ses leçons. Ses amis étaient tous déjà occupés, ou préoccupés par autre chose. La fillette aux cheveux noirs déambulait donc dans les couloirs sans vraiment avoir d'objectif, mangeant patacitrouilles après patacitrouilles.

Après avoir parcouru le château entier, Tessa se dirigea vers la grande salle. Elle décida que, si elle ne trouvait rien ni personne d’intéressant là-bas, elle irait faire le tour du parc avant de reprendre sa déambulation dans les couloirs. En mangeant la dernière patacitrouille, la petite fille rangea le paquet désormais vide dans son sac et en ressortit un autre, remplit de plumes en sucre pour sa part.
Mais alors qu'elle allait ouvrir le-dit paquet, celui-ci lui échappa des mains et s'écrasa au sol. Elle voulut le récupérer bien sûr : il n'était pas encore fabriqué le paquet de bonbons qui parviendrait à lui échapper! Mais alors qu'elle se penchait, un élève arriva sur sa gauche et, sans regarder devant lui, donna un coup de pied dans les plumes en sucres. Tessa le fusilla de ses yeux gris et se releva. Pendant ce temps là, le paquet de bonbons avait atterrit aux pieds d'une fillette rousse qui avisa le paquet. La serpentarde regarda les yeux de sa camarade : ils étaient noirs, comme ceux de son amie Constance.


"Pardon" souffla Tessa en s'approchant de la rousse. Puis elle désigna le paquet de bonbons au sol. "C'est à moi, un idiot à shouter dedans!"

J'aime les bonbons...  PV-Bulle 

Bulle arpentait les couloirs, l'air morose. La raison de son agacement ? Elle n'avait plus de bonbons ! Plus rien, nada, zéro. La jeune fille avait totalement oublié d'en recommander; Et voilà qu'à présent, elle n'avait plus rien à se mettre sous la dent. Oh, si, peut-être un ou deux paquets de Chocogrenouilles, mais c'était tout.
Pour certains, ce n'était pas grave; Mais pour Bulle, si : C'était une des pires choses qui pouvait lui arriver. Ses bonbons, c'était ses enfants, sa drogue dure, ce qui pimentait sa vie, la rendait si belle. Bon, peut-être pas autant, n'empêche que la jeune fille était de très mauvaise humeur ce jour-là. Elle se dirigea vers la Grande Salle, et s'assit à la table des Poufssouffle. Il n'y avait pas grand monde, cet après-midi là : Et c'était normal, il faisait très beau, et la plupart des élèves était aller profiter du parc à cette occasion.
Elle sortit un bout de parchemin, ainsi qu'une plume et de l'encre, et commença à remplir un bon de commande à l'attention de Honeydukes. La jeune fille avait ses habitudes dans cette boutique, bien qu'elle n'y soit jamais aller. Elle commanda donc une dizaine de paquets de bonbons tous plus divers les uns que les autres, puis indiqua le numéro du coffre de son père pour le paiement à effectuer. La jeune fille n'avait aucun problème d'argent : Son père avait fait fortune dans l'import-export de baguette magique, ce qui faisait qu'elle n'avait jamais manqué de rien.
A peine eut-elle le temps de signer qu'elle sentit quelque chose toucher le bout de ses pieds. La rouquine se retourna et vit alors une jeune fillette brune aux yeux gris qui fusillaient du regard un de ses camarades. *C'est bizarre, son visage me dit quelque chose ... Comment s'appelle-t-elle déjà ?*


"Pardon. C'est à moi, un idiot à shouter dedans!" souffla la jeune fille.

- Oh pardon, répondit Bulle en ramassant le paquet.

Elle le lui tendit avec un sourire, puis hésita à la poser une question. Elle avait peur de paraître impolie. Finalement, la curiosité l'emporta :

- Ce ne serait pas toi, la fille qui a toujours des Bombabouses sur elle ?

~Pouffy’s un jour, Pouffy’s toujours !~
~Le souffle des Poufsouffle jamais ne s’étouffe !~
- Journaliste au journal du blaireau -
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

J'aime les bonbons...  PV-Bulle 

- Oh pardon, fit la rousse en ramassant le paquet de bonbons.

En souriant, elle le rendit à Tessa qui le reprit avec joie, de la même manière que lorsqu'elle retrouvait un objet perdu depuis longtemps et auquel elle tenait beaucoup. Elle l'ouvrit délicatement, faisant attention à ne pas en perdre ne serait-ce qu'une miette.


- Ce ne serait pas toi, la fille qui a toujours des Bombabouses sur elle ?

" Non, c'est ma soeur"

Tessa avait relever la tête rapidement pour regarder l'autre fillette droit dans les yeux. Elle n'avait même pas réfléchit à sa réponse, répondant du tac au tac. En réalité, elle n'avait entendu que la première partie de sa phrase, et s'était défendue comme à son habitude, accusant immédiatement sa jumelle. Ces derniers temps, les gens venaient un peu trop la voir à son goût pour lui reprocher ses farces, et elle avait décidé de faire comme son aînée : lui renvoyer la balle.


"Pardon" se reprit la fillette. "Si c'est moi. Je ne savais pas que j'étais... euh connue? Je m'appelles Tessa, Tessa Bonsorm."

Elle prit deux plumes en sucres qu'elle croqua avec avidité, comme si elle n'avait pas mangé depuis des semaines (ce qui était très loin d'être le cas), puis tendit le paquet dans la direction de la rousse.


"Tiens, tu en veux? Sers-toi! Prends-en autant que tu veux, j'en ai encore plein"


La fillette aux longs cheveux noirs observa un instant l'autre fillette, se demandant bien comment cette dernière était au courant pour les bombabouses, et si le château entier était au courant. Ce n'était pas drôle si il n'y avait plus l'effet de surprise... Peut-être en avait-elle trop fait avec Ned quand ils s'étaient amusés dans les escaliers...
*Note à moi-même : de la discrétion bon sang de la discrétion!*
Mâchonnant ses sucreries, Tessa jeta un œil à la table des Poufsouffle où était assise la rousse juste avant de se lever. Elle vit sur la table un parchemin, et reconnu dessus l'emblème Honeydukes.


"Hey, tu commandais des bonbons?"
demanda soudain la serpentarde sans se préoccuper de la politesse ou de quoi que ce soit d'autre.

J'aime les bonbons...  PV-Bulle 

Reducio
Excuse moi pour cet énorme retard !


" Non, c'est ma soeur"

Bulle regarda la Serpentard avec étonnement. Elle connaissait de vu la sœur de la jeune fille, et elle affichait un air beaucoup plus sérieux que sa soeur. Elle n'avait pas l'air d'être ce genre d'élèves, ceux qui finissent dans le bureau de Rusard parce qu'ils ont lancé des Bombabouses.
* Elle est à Serdaigle, si je me souviens bien ... *
De plus, l'histoire des Bombabouses avaient faits écho dans la Salle Commune des Poufssouffles, et d'après les rumeurs, c'était une Serpentard qui avait fait le coup. Si cette farce avait agacé certains élèves de Poufssouffle, la plupart la trouvaient amusante et inoffensive. Bulle était aussi de cet avis là.

"Pardon" se reprit la fillette. "Si c'est moi. Je ne savais pas que j'étais... euh connue? Je m'appelles Tessa, Tessa Bonsorm."

Bulle sourit. Elle avait raison de se douter de quelque chose ! Tessa ... Ce prénom lui disait quelque chose. Il lui semblait que Ned avait parlé de cette fille - à moins que ce ne soit quelqu'un d'autre ...
La Poufssouffle hésita entre féliciter la jeune fille pour ses farces réussies et se présenter. Finalement, sa camarade lui tendit un paquet de plumes en sucre en s'exclamant :


"Tiens, tu en veux? Sers-toi! Prends-en autant que tu veux, j'en ai encore plein"

Bulle regarda le paquet avec envie. Des plumes en sucre ! Des jours qu'elle n'en avait pas mangé ! Des jours qu'elle n'avait plus senti ce goût caramel et sucré fondre lentement dans sa bouche ... Elle se retint de pleurer. Bulle et ses plumes en sucre, voyez-vous, c'était comme Captain America et Robbin, ou comme Ambre Baxrendhel et sa batte :
I-N-D-I-S-O-C-I-A-B-L-E.
Tandis que Bulle avalait avec avidité quelques plumes en sucre, elle vit Tessa regardait vers la table des Poufssouffles.


"Hey, tu commandais des bonbons?", demanda la Serpentarde, intéressée.

Bulle sourit. Elle aimait les gens directs et francs ; Elle ne supportait pas les personnes qui faisaient des manières. Mais si, vous savez, ces gens qui disent tout dans la nuance, et qui arrivent à vous traiter de noms d'oiseaux sans qu'aucun mot grossier ne sortent de leur bouche.

" Oui, pour tout te dire ... J'adore les bonbons. J'en mange tout les jours, et sans jamais grossir en plus ! Sauf que là, bah, je n'ai plus de bonbons du tout ... J'espère que ma commande arrivera vite !"

La Poufssouffle tendit le paquet à la jeune fille.

" Au fait, je m'appelle Bulle Stevens. Tu dois aimer les bonbons, toi aussi, non ?" dit-elle en lançant un regard aux plumes en sucre.

~Pouffy’s un jour, Pouffy’s toujours !~
~Le souffle des Poufsouffle jamais ne s’étouffe !~
- Journaliste au journal du blaireau -
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

J'aime les bonbons...  PV-Bulle 

Tessa eût du mal à ne pas rire en voyant les yeux de la Poufsouffle se remplir d'envie à la vue des friandises qu'elle lui présentait. Bulle prit quelques plumes en sucre et le mangea avec avidité, un peu comme si elle n'avait pas mangé depuis des jours. Ce qui était presque le cas en conclu la serpentarde en écoutant la rousse.

" Oui, pour tout te dire ... J'adore les bonbons. J'en mange tout les jours, et sans jamais grossir en plus ! Sauf que là, bah, je n'ai plus de bonbons du tout ... J'espère que ma commande arrivera vite !"

Un petit sourire se dessina sur la figure de Tessa. Elle non plus ne grossissait pas vraiment alors qu'elle se gavait de sucreries à longueur de journée, mais ses cousines l'avaient prévenue que ça ne durerait pas. Qu'importe, les bonbons valaient bien les quelques kilos qu'ils donnaient... Malgré elle, la petite fille aux cheveux noirs ne pût s'empêcher de grimacer en entendant Bulle déclarer qu'elle n'avait plus du tout de bonbons. Mais comment pouvait-elle rester si calme? A sa place, la serpentarde n'était pas sûre de pouvoir survivre à un telle épreuve!


" Au fait, je m'appelle Bulle Stevens. Tu dois aimer les bonbons, toi aussi, non ?"

Les yeux gris arrondis par l'effroi, Tessa posa une main amicale sur l'épaule de Bulle en la regardant, l'air inquiète.


"Plus du tout de bonbons? Et ça va aller? Tiens, sers-toi autant que tu veux, j'en ai encore plein dans ma valise je reçois la part de ma sœur aussi. Je ne sais pas comment tu fais pour être aussi calme, à ta place je crois que je serais en panique."


Tessa se calma un peu et ôta sa main de l'épaule de la Poufsouffle. Elle se promis de refaire une commande dès qu'elle serait de retour dans sa salle commune. Ce sera plus utile que de tourner en rond dans le château à chercher désespérément quelque chose à faire. En attendant, elle se demanda quels étaient les bonbons préférés de Bulle, et si elle pouvait lui en fournir un peu en attendant qu'elle reçoive sa commande.
En pensant cela, elle se compara elle-même à une vendeuse de drogues. Elle n'en avait jamais vu en vrai, mais elle en avait beaucoup entendu parler à la télévision.


"Pour répondre à ta question, oui j'adores les bonbons. Tous presque à égalité... les bonbons sorciers ou moldus, je les adores tous. Et toi, quels sont tes préférés?"


La petite piocha dans son paquet de plumes en sucre avant de tendre de nouveau le paquet vers Bulle. Cette conversation promettait d'être intéressante! Il y avait tellement de choses à dire sur les bonbons... Pour Tessa, au départ ce n'était qu'une envie quand elle regardait la télévision avec sa mère et sa sœur. Puis les sucreries avaient finies par prendre une grande place dans sa vie. Enfin, manger des bonbons était devenu vital. Sans eux, elle avait l'impression d'être perdue (et non, elle n'exagère pas).

J'aime les bonbons...  PV-Bulle 

Tessa la regarda avec effroi :

"Plus du tout de bonbons? Et ça va aller? Tiens, sers-toi autant que tu veux, j'en ai encore plein dans ma valise je reçois la part de ma sœur aussi. Je ne sais pas comment tu fais pour être aussi calme, à ta place je crois que je serais en panique."

Bulle sourit. Enfin quelqu'un qui la comprenait vraiment ! Une vraie fana de bonbons, comme elle. La jeune fille se demanda pourquoi la soeur de Tessa ne mangeait pas de bonbons. * Quel curieux personnage*, pensa-t-elle. Les personnes qui déclaraient que les soeurs jumelles étaient exactement pareils avaient torts ! Elle-même se demanda comment aurait été sa vie sans bonbons. * Pas grand chose !*

"Pour répondre à ta question, oui j'adores les bonbons. Tous presque à égalité... les bonbons sorciers ou moldus, je les adores tous. Et toi, quels sont tes préférés?"

Bulle réfléchit avec sérieux à la question. Elle avait mangé des bonbons, comme chaque enfant, mais lorsque ses parents s'étaient séparés, les bonbons avaient pris une place très importante dans sa vie. Elle se souvient notamment de la première fois où elle avait avalé un nid de Cafard avec des amies de sa cousine : Elle n'avait alors que 7 ans, et cela l'avait à jamais dégoûté de ce genre de bonbons. Les bonbons ... Elle les aimait, les choyait ! Autant les bonbons sorciers que les bonbons moldus, d'ailleurs. Elle avait mangé peu de bonbons moldus, mais le peu qu'elle connaissait valait la peine d'être goûté !

" J'aime tous les bonbons ! Côté Moldu, j'aime bien les ... Comment ça s'appelle ? Les Fraises Tadaga, je crois, et les colliers de bonbons. Et côté sorcier, les plumes en sucre ! Je tuerais pour ça !"

La jeune fille avait dit cela en rigolant, pourtant, elle trouvait que cela faisait légèrement ... Psychopathe."Je tuerais pour cela", elle avait l'impression de parler de drogue. Mais finalement, c'était un peu ça ...

" En fait, plus tard, j'aimerais bien tenir une boutique de bonbons, ou créer de nouveaux bonbons ! Ce serait mon rêve ! Pas toi ?"

Bulle regarda Tessa. Ce qu'elle ne lui avait pas dit, c'était que son père s'opposerait certainement à ce choix de carrière : La famille Stevens avait fait fortune dans l'import-export de baguettes, et ils s'attendaient à ce que la petite dernière rejoigne l'entreprise une fois ces études finies. Cela brisait le coeur de la jeune fille de savoir qu'elle allait devoir désobéir, mais elle n'avait pas le choix. Elle ne se voyait pas s'épanouir dans un travail où elle devrait rester assise toute la journée derrière un bureau à surveiller les ventes de baguette. Elle préférait largement le contact humain, là où elle était bien plus douée !

" Et toi, c'est quoi tes bonbons préférés ? Et ta soeur ? Elle ne mange pas de bonbons ?"

Car c'était un sujet qui pertubait beaucoup Bulle : Pourquoi la soeur de Tessa ne mangeait pas de bonbons ? Elle n'aimait pas ça ? Elle ne devait certainement pas avoir goûté les plumes en sucre !
Quand aux bonbons préférés de la Serpentarde, cela ferait surement une bonne idée de cadeau.

~Pouffy’s un jour, Pouffy’s toujours !~
~Le souffle des Poufsouffle jamais ne s’étouffe !~
- Journaliste au journal du blaireau -
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

J'aime les bonbons...  PV-Bulle 

" J'aime tous les bonbons ! Côté Moldu, j'aime bien les ... Comment ça s'appelle ? Les Fraises Tadaga, je crois, et les colliers de bonbons. Et côté sorcier, les plumes en sucre ! Je tuerais pour ça !"

Tessa ne pût se retenir, et éclata de rire en entendant Bulle. Elle même se demandait parfois ce qu'elle serait capable de faire pour avoir des bonbons... Tuer? Elle n'y avait jamais vraiment penser, mais peut-être serait-ce possible. Après tout, les bonbons étaient un élément capital à sa survie, ce serait donc une question de vie ou de mort. Oui, on pouvait clairement comparer les sucreries avec de la drogue, et Bulle semblait être comme elle.


" En fait, plus tard, j'aimerais bien tenir une boutique de bonbons, ou créer de nouveaux bonbons ! Ce serait mon rêve ! Pas toi ?"


Les yeux de la Serpentarde se mirent soudain à briller. Il fallait que cette fille réalise son rêve, elle n'avait pas le choix. Et si elle voulait, elle pourrait même l'aider à créer de nouveaux bonbons. Ou l'aider à tenir sa boutique, qu'importe. Bien que ce serait certainement très dur de voir tous ces bonbons toute la journée sans pouvoir en manger un seul.
Ensuite, Tessa se mit à réfléchir à la fin de la question. Contrairement à la Poufsouffle, elle n'avait encore jamais pensé à son avenir, c'était quelque chose d'encore très vague. Elle aimait tellement de choses, en détestait beaucoup d'autres aussi, tellement qu'il lui était encore impossible de choisir. La seule chose dont elle était certaine c'était...


"Tu as un très beau rêve j'espère qu'il se réalisera! Ne l'abbandonnes pas. Pour ma part, je ne sais pas quel métier je voudrais faire plus tard, mais je voudrais que ce soit amusant. Quelque chose qui soit différent chaque jours, que ce ne soit jamais pareil. Je ne crois pas que je pourrais tenir une boutique de bonbons, je n'aimes pas vraiment être enfermée, et je crois aussi qu'une très grosse partie de la marchandise finirait dans mon estomac... "


Et puis elle voulait un métier qui découlerait de ce qu'elle était : un métier qui toucherait à la fois le monde des moldus, et celui des sorciers. Oui, elle creuserait du côté de cette idée, mais plus tard. Le sujet le plus important à cet instant restait les bonbons!


"J'adores aussi les fraises Tagada et les collier de bonbons. Les œufs aux plats en bonbons aussi, et les pizzas en bonbons... Oh et tous les insectes en bonbons? A Londres j'ai vu une énorme boutique de bonbons où il y avait des bonbons en forme d'insectes et d'animaux de tous les goûts. Les moldus aiment bien créer des goûts étranges, mais ils n'arriveront jamais à la cheville des dragées surprise de Bertie Crochue!"


Ah ça non, aucune chance. Ce matin même, Tessa avait pioché dans l'une de ses boîtes, et elle avait tiré trois dragées : vomi, poubelle et moisissure. Miam! Ou plutôt Beurk. Miamement beurk!

" Et toi, c'est quoi tes bonbons préférés ? Et ta soeur ? Elle ne mange pas de bonbons ?"

Ses bonbons préférés? La réponse était simple : tous! Mais Bulle attendait certainement une réponse... plus poussée. La verte et argent avait bien fait une liste, quand elle avait cinq ans, mais il y avait tellement d'ex-æquo en première et seconde place qu'elle avait fini par abandonner. Elle se creusa néanmoins la cervelle pour savoir si il y en avait pour lesquels elle pourrait faire plus que tuer des gens...


"Je dirais, les chocoballes, et les Tic-Tac à l'orange... Mais c'est dur de choisir, tous les bonbons sont tellement... excellents! Ma sœur? Si elle en mange de temps en temps, à l'occasion. Mais elle n'aime pas le chocolat et n'est pas très friande de sucré. A part le matin au petit déjeuner. Mais ça m'arrange, comme ça je récupère sa part!" s'exclama la maligne petite vipère en faisant un clin d’œil à la rousse. "Et toi? Tu as un frère ou une soeur? Tu partages tes bonbons ou ils sont tous pour toi dans ta famille?"

Au fur et à mesure que les deux fillettes discutaient, le paquet de plumes en sucres diminuait dangereusement. Tessa prit les dernières dans sa main, les croqua rapidement avant de fouiller dans son sac. Elle en ressortit un autre paquet de plumes en sucres, ainsi qu'un sachet de nounours de toutes les couleurs. Vraiment, sorciers ou moldus, les bonbons il n'y a que ça de vrai.
Elle ouvrit rapidement les paquets avant de les tendre tous les deux vers Bulle, la laissant piocher dedans à volonté.

J'aime les bonbons...  PV-Bulle 

Bulle regarda Tessa : Les yeux de la Serpentarde brillaient. Elle semblait enthousiasmé par l'idée de Bulle :

"Tu as un très beau rêve j'espère qu'il se réalisera! Ne l'abbandonnes pas. Pour ma part, je ne sais pas quel métier je voudrais faire plus tard, mais je voudrais que ce soit amusant. Quelque chose qui soit différent chaque jours, que ce ne soit jamais pareil. Je ne crois pas que je pourrais tenir une boutique de bonbons, je n'aimes pas vraiment être enfermée, et je crois aussi qu'une très grosse partie de la marchandise finirait dans mon estomac... "

La Poufssouffle rigola. Si elle ouvrait une boutique de bonbons, elle était sûre que Tessa serait une très bonne cliente ! Elle espérait en tenir une un peu comme chez Honeydukes. Que ce serait amusant de travailler dans cette boutique, ne serai-ce qu'une seule journée !
A tout bien réfléchir, il n'y avait qu'elle pour avoir une idée aussi précise de son avenir. La plupart de ses camarades n'y pensaient pas : Ils étaient bien trop occupés à vivre l'instant présent. Peut-être était-ce le cas de Tessa ... Que pouvait-elle bien envie de faire ? Elle s'imagina la Serpy en Auror, en agent du Ministère, en joueuse de Quidditch ...


"J'adores aussi les fraises Tagada et les collier de bonbons. Les œufs aux plats en bonbons aussi, et les pizzas en bonbons... Oh et tous les insectes en bonbons? A Londres j'ai vu une énorme boutique de bonbons où il y avait des bonbons en forme d'insectes et d'animaux de tous les goûts. Les moldus aiment bien créer des goûts étranges, mais ils n'arriveront jamais à la cheville des dragées surprise de Bertie Crochue!"

Tagada ... C'était le nom qu'elle cherchait ! Ta-ga-da, et non pas Tadaga. Elle rougit légèrement. Elle voulait travailler dans le secteur des bonbons et elle butait sur un simple nom ?
Bulle hocha la tête quand sa camarade parla des dragées surprises de Bertie Crochue. Effectivement, certains goûts étaient véritablement ignobles ! Elle se souvint avoir mangé un bonbon goût couche de bébé... Que c'était mauvais ! Cela dit, elle avait goûté certains bonbons moldus tout aussi dégoûtant !


"Je dirais, les chocoballes, et les Tic-Tac à l'orange... Mais c'est dur de choisir, tous les bonbons sont tellement... excellents! Ma sœur? Si elle en mange de temps en temps, à l'occasion. Mais elle n'aime pas le chocolat et n'est pas très friande de sucré. A part le matin au petit déjeuner. Mais ça m'arrange, comme ça je récupère sa part!" s'exclama la maligne petite vipère en faisant un clin d’œil à la rousse. "Et toi? Tu as un frère ou une soeur? Tu partages tes bonbons ou ils sont tous pour toi dans ta famille?"

Bulle sourit. En même temps, elle prit soin de noter les "Tic-Tac à l'orange". La jeune fille ne connaissait pas et était très curieuse d'y goûté.* Tessa a de la chance d'avoir une soeur aussi gentille*. Si elle-même avait une soeur comme cela, il n'y avait aucun doute qu'elle prendrait sa part, et ce sans aucun scrupule.

" Je suis fille unique, donc je ne partage pas mes bonbons. En fait, peu de monde m'en offre, dans la famille, je me les paie moi-même. J'ai la chance d'avoir une grosse somme d'argent sur mon compte bancaire, du coup, je m'achète moi-même mes sucreries. Si j'ai beaucoup d'argent, c'est grâce à la société de la famille, la société Lumos-Stevens, je ne sais pas si tu connais. Ils importent des baguettes en Angleterre. Et ils aimeraient bien que je continue à m'occuper de leur boutique quand je serais majeure. Mais ça, ils peuvent toujours rêvés !"

Elle avait dit cela sur le ton de la plaisanterie, malgré cela, elle espérait ne pas choquer Tessa. La plupart des gens était généralement assez choqué de voir que Bulle dépensait son argent dans les sucreries.

~Pouffy’s un jour, Pouffy’s toujours !~
~Le souffle des Poufsouffle jamais ne s’étouffe !~
- Journaliste au journal du blaireau -
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

J'aime les bonbons...  PV-Bulle 

" Je suis fille unique, donc je ne partage pas mes bonbons. En fait, peu de monde m'en offre, dans la famille, je me les paie moi-même. J'ai la chance d'avoir une grosse somme d'argent sur mon compte bancaire, du coup, je m'achète moi-même mes sucreries."

Tessa arrondit les yeux de surprises. La plume en sucre qu'elle venait de prendre resta sur le bord de ses lèvres, une moitié dans sa bouche, l'autre à l'extérieur. D'un coup, la vision qu'elle avait de Bulle changea. Elle, petite campagnarde sang-mêlée, était en train de parler à une sorcière dont les parents étaient si riches qu'ils avaient remplis le compte en banque de leur fille unique.
Bon, la fillette aux cheveux noirs n'était pas à plaindre financièrement, son père gagnait bien sa vie au ministère, et sa mère travaillait également à l'école du village. Mais elle n'avait jamais encore entendu des fillettes de son âge dire qu'elles avaient beaucoup d'argent sur le compte, ni qu'elle se débrouillaient pour payer leurs nourriture. Car oui, les bonbons rentraient dans les frais de nourriture pour la Serpentarde.


"Si j'ai beaucoup d'argent, c'est grâce à la société de la famille, la société Lumos-Stevens, je ne sais pas si tu connais. Ils importent des baguettes en Angleterre. Et ils aimeraient bien que je continue à m'occuper de leur boutique quand je serais majeure. Mais ça, ils peuvent toujours rêvés !"


Non, Tessa ne connaissait pas, mais elle ne se souciait pas vraiment du monde en général. Elle n'écoutait même pas son père quand il parlait de son travail, et ne prêtait attention à ce que d'autres nommeraient comme étant des choses sans importances (Le prix des bulles baveuses allait-il augmenter cette année? Les rumeurs sur la composition des nids de cafards étaient-elles fondées? Et si Bertie Crochue décidait d'arrêter de produire ses dragées surprises?).
La fin de la phrase de la Poufsouffle toucha particulièrement la fillette. Ce n'était pas dit clairement, mais à sa façon de parler la Serpentarde en conclut que les parents de Bulle semblaient avoir décidés du futur de leur fille à sa place. Ses propres parents n'auraient jamais pensés à faire cela, même s'ils étaient à la tête d'une grande entreprise comme celle de Lumos-Stevens. Bien qu'Arthuys Bonsorm ait été légèrement déçu qu'aucune de ses deux filles n'aillent chez les Griffondors comme lui, il n'en avait rien fait paraître et les avait encouragées.


La petite fille avala enfin sa plume en sucre avant de répondre à la Poufsouffle. Tout en décapitant trois nounours de couleurs, respectivement rouge, jaune et vert, elle articula :


"C'est étrange à dire mais... Je trouve que tu n'as pas de chance et en même temps très chanceuse de n'avoir ni frère ni sœur. Et que peux de personnes t'en offre, ce n'est vraiment pas juste! D'un autre côté je dois avouer que je t'envie, tu n'es pas obligée d'envoyer ta liste à tes parents comme moi. Si j'en demandes trop souvent chaque mois mon père refuse de m'en acheter. Je ne connais pas la société de ta famille, mais ne la laisses pas te dire ce que tu dois faire! C'est à toi de choisir ce que tu veux faire plus tard."

Oui, enfin c'était plus facile à dire qu'à faire, Tessa n'en avait pas encore conscience. A cet instant, elle n'était encore qu'une fille de 11 ans qui avaient vus trop de dessins animés où les héros devaient se battre pour faire ce qu'ils voulaient. Bien évidemment, ils réussissaient tous, mais elle ne savait pas encore que la réalité était différente. Sa sœur lui rétorquait souvent qu'il fallait qu'elle redescende de son petit nuage, ce à quoi Tessa lui répliquait qu'elle était trop sérieuse.


"Il y a encore tellement de bonbons qui attendent d'être découverts... ou mangés... Quand tu réaliseras ton rêve, si jamais tu as besoin d'un goûteur, penses à moi"
souffla Tessa en faisant un clin d’œil. Elle avait bien insisté sur le "quand", et n'avait pas dit "si tu réalises ton rêve". Peut-être que Bulle changerais d'avis entre temps, mais ce serait parce qu'elle en avait décidé ainsi, du moins Tessa l'espérait. Elle était déjà impatiente de voir les nouveautés crées et vendues par sa nouvelle amie. C'était peut-être présomptueux de sa part, mais la fillette était sûre d'être la meilleure cliente de la Poufsouffle.

"En parlant de Dragées Surprises de Bertie Crochue"
murmura Tessa comme si elle venait de le mentionner, comme si ça faisait moins de cinq minutes qu'elle en avait parlé... "J'ai une grande question. Est-ce que tu préfères tomber sur le goût vers de terre, poubelle ou vomi? Si tu étais obligée d'en choisir un."

Cette question faisait partie de celles qui n'avaient pas beaucoup d'importances pour certaines personnes, mais qui comptait énormément pour Tessa. Son choix était déjà décidé depuis des années, mais elle voulait avoir l'avis de Bulle.


Reducio
Ce RPG a été bloqué car n'ayant pas reçu de réponse depuis plus de 6 mois. Pour demander sa ré-ouverture, vous pouvez contacter vos préfets ou professeurs.