Grande salle

Inscription
Connexion

Un article complexe  PV 

La prochaine édition du journal du Blaireau devait paraître à la fin du mois. Elina s'était donc mise en quête d'un bonne interview à faire. Elle avait déjà interviewé un certain nombre de personnes pour les éditions précédentes et l'équipe avait eu beaucoup de mal à se décider. En tant que Rédactrice en Chef, elle avait coupé court aux délibération et fixé son choix non pas sur une, mais bien sur deux élèves. Pourquoi me direz-vous ? Tout simplement parce qu'Elena et Tessa Bonsorm était sœurs, jumelles de surcroît. Chose surprenante, elles avaient été réparties dans des maisons différentes. L'une appartenait à Serdaigle, tandis que l'autre avait été accueillit par Serpentard. Ces deux jeunes filles offraient un opportunité rare pour une interview. Deux demoiselles aussi identiques que différentes. C'était ce contraste qui avait finis par décider Elina à les interviewer. Cela pouvait s'avérait très intéressant. La jaune avait donné rendez-vous aux deux jeunes filles dans la Grande-Salle. En dehors des heures des repas, c'était un lieu calme, elles y seraient tranquille. Une chose cependant, taraudait la Poufsouffle. Elle ne s'expliquait pas pourquoi les membres de l'équipe du journal avait tant insisté pour qu'elle ne précise pas qu'il s'agissait d'une double interview dans les lettres adressées aux deux sœurs pour leur demander un entretient. Elles risquaient d'être un peu surprise en voyant l'autre arriver mais les journalistes avaient été catégoriques ; pas un mot là dessus dans les lettres aux sœurs sous peine de ne pas avoir du tout d'interview. Elina s'était donc plié à cet impératif bon gré, mal gré. Néanmoins, les journalistes avaient refusés de répondre à ses interrogations quand à cette étrange manière de faire. Ils lui cachaient quelque chose, c'était certain. Mais elle n'était pas sûre de vouloir savoir quoi.

Quoi qu'il en soit, les deux jeunes filles avaient acceptées et l'heure de la rencontre approchait. Elina quitta la salle commune de Poufsouffle son sac sous le bras pour prendre la direction de la Grande Salle. Quelques minutes plus tard, elle s'installait à un bout de table. Posant parchemins, stylo plume et cartouche d'encre. Et oui, cela faisait maintenant presque trois an qu'elle était à Poudlard mais elle ne s'était toujours pas faite aux plumes traditionnelles. Un fois le tout bien disposé, elle s'assit pour attendre les deux sœurs. Elle était parfois tenté de laisser une plume à papote s'occuper de retranscrire les interview mais elle connaissait la fiabilité douteuse de cet instrument. Elle n'avait aucune envie de se retrouver avec un compte rendu de ses pensées de l'après-midi au lieu de l'interview. Elle avait un peu d'avance, aussi, elle pris le temps de relire le fil conducteur de son interview. Elle avait un questionnaire général qu'elle adaptait aux besoins selon son interlocuteur. C'était toutefois la première fois qu'elle allait se trouver devant deux interlocutrices en même temps. Elle devait reconnaître que cela changeait le visage de l'interview. En espérant que tout se passe bien pour autant. Ses deux invitées n'allaient plus tarder maintenant. Elle se mis à scruter la porte de la Grande-Salle, attendant que l'une d'elle la franchisse. Elle espérait que les deux soeurs n'étaient pas du genre à échanger leurs vêtement pour faire une blague car elle aurait été bien incapable de les reconnaître sans leurs écussons.

¤ Finisseuse des Frelons ¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤ Sixième année RPG ¤ Rédactrice ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Un article complexe  PV 

Une interview! Depuis qu'elle avait reçu une lettre d'une certaine Elina, Tessa ne tenait plus en place. Elle, Tessa Daniela Bonsorm première du nom allait être interrogée et cet interview serait posté dans le journal des Poufsouffles. Ses amis lui avaient expliqués que ce n'était pas rare, au contraire c'était une chose commune à Poudlard. Les journalistes de chaque maisons aimaient bien en savoir plus sur certaines personnes, et les lecteurs aussi.
Mais la fillette aux cheveux noirs se moquait bien de ce qu'ils disaient, la journaliste l'avait choisie elle ce jour-là, et c'est tout ce qui comptait. Elle s'était vaguement demandée ce qui pouvait bien intéressé la Poufsouffle, et puis elle avait balayé cette question aussi vite qu'elle était venue. La Serpentarde était certaine d'avoir été choisie pour toutes ses qualités, et tous les exploits qu'elle avait fait jusque là (qui tenait à peine sur une main, et pas parce qu'ils étaient nombreux).
Elina pouvait rayé tout de suite "Modestie" des qualités que la première année s'était auto-attribuée.

Pour la première fois depuis longtemps Tessa était à l'heure au rendez-vous, mieux encore : elle était en avance. Pour beaucoup, cinq minutes ça ne comptes pas vraiment. Pour la petite fille qui était sans cesse en retard en revanche, cela comptait beaucoup. Elle avait passé plus d'une heure à choisir ses vêtements (au cas ou la journaliste la prendrait en photo) et comme elle n'arrivait pas à ce décidé, elle avait opté pour un simple jean, un débardeur gris avec écrit "I love CANDY" de toutes les couleurs. Elle avait attaché ses longs cheveux noirs en une queue de cheval qui lui donnait presque l'air sérieux. En se regardant dans le miroir elle sourit : elle avait l'impression de voir sa sœur et non son propre reflet.
Son insigne de Serpentard était resté dans la poche de son sac, sac qu'elle prit rapidement avant de sortir. Elle n'avait encore jamais parlé avec Elina, et avait peur de ne pas la reconnaître. Elle avait demandé à son ami Poufsouffle Ned Litwick de lui montrer qui était la journaliste alors qu'ils étaient dans les couloirs. Mais il y avait tellement de monde ce jour-là qu'elle n'était pas certaine d'avoir regardé la bonne fille aux cheveux blonds.

C'est en courant que Tessa déboula dans la grande salle. Il n'y avait pas grand monde, l'endroit était tout tranquille ce qui fascina la fillette. Elle venait très rarement en dehors des repas (ce devait être d'ailleurs la deuxième fois), et était plutôt habituée à voir beaucoup de monde, à entendre beaucoup de bruit...
Elle ne ralentit son allure que quand elle aperçut une jeune fille plus âgée qu'elle qui avait de longs cheveux blonds. Elle était assise à l'extrémité d'une table, avec des parchemins et de quoi écrire devant elle. La Serpentarde s'approcha en ne sachant pas trop quoi faire : devait-elle se présenter? Non ce serait un peu idiot, non? La journaliste savait qui elle était, puisqu'elle lui avait demandé de venir.
Elle frotta son bras, faisant bouger ses bracelets multicolores, ce qui était signe de nervosité chez elle.


"Hey, salut! Tu es Elina, c'est ça? C'est bien toi qui m'a envoyé un hibou pour l'interview, n'est-ce pas?"


Sans attendre de réponse (parce qu'elle était presque sure de savoir ce que la Poufsouffle allait dire), la fillette aux longs cheveux noirs s'assit en face de la journaliste, prête à entendre et à répondre à ses questions.

Un article complexe  PV 

Elena n'en avait pas cru ses yeux quand elle avait reçu la lettre d'Elina. La préfète des jaunes voulait l'interroger, elle, la petite fille de première année. Que pouvait-elle avoir d’intéressant à raconter qui susciterait de l'intérêt? La jeune serdaigle avait déjà rencontré la journaliste dans le parc, un jour qu'elle s'était mise en tête de trouver un vieux coffre dont elle avait trouver l'emplacement grâce à un parchemin dans un livre de la bibliothèque. Le-dit parchemin avait pris la voie des airs et tout ce qu'il lui restait c'était des indications sur une plante, ainsi que le désespoir de trouver ce maudit coffre.
La blonde l'avait aidé à trouver la plante grâce à son talent pour dessiner. Bien qu'elle ne trouvait rien à dire, Elena avait décider d'accepter la demande de son ainée, trouvant d'abord qu'elle lui devait bien ça, ensuite parce qu'Elina n'était pas folle, et qu'elle savait ce qu'elle faisait. Elle avait une très bonne raison, et la curieuse première année voulait savoir laquelle.

La fillette aux longs cheveux noirs avait passé son temps libre à la bibliothèque, comme à son habitude. Elle avait pris son temps pour s'avancer dans ses devoirs, notamment sa rédaction sur Rowena Serdaigle et sa fille Helena, pour laquelle elle s'était particulièrement appliquée. Une fois tout cela terminé, et après avoir révisé ses cours, elle avait rangé ses affaires en disant discrètement au revoir à ses amies. Il lui restait encore pas mal de temps pour arriver à l'heure à son rendez-vous avec Elina, en ayant une légère avance.

C'était sans compté son actuel binôme de potions qui vint lui parler en plein milieu des escaliers, parce qu'il n'arrivait pas à lire ses notes en bas de la page. Non seulement môssieurs ne savait pas écrire lui-même les questions des devoirs, mais en plus il ne savait pas lire. Contrôlant avec peine son impatience, Elena expliqua tout au garçon avant de commencer à redescendre.
Cette fois c'était au tour des escaliers de s'en prendre à elle, et de lui couper la route. Ne sachant pas quand ils daigneraient reprendre leur place originelle, ou du moins celle que la fillette aux cheveux d'ébène comptait prendre, la serdaigle décida de continuer sur cette nouvelle route imposée, quitte à faire un détour considérable.

C'est pile à l'heure qu'elle arriva devant les portes de la grande salle. Les cheveux ébouriffés, les joues rouges et le souffle court, la fillette essayait de garder son calme, alors qu'intérieurement elle bouillait de rage. Du coin de l’œil, elle aperçut Elina et s'avança dans sa direction. Elle passa machinalement ses mains sur sa robe de sorcière comme pour essayer de la défroisser... en vain. Elle réajusta son sac sur son épaule, sentant qu'il était en train de glisser tout en gardant les yeux rivés sur le sol essayant de deviner ce qui allait lui tomber dessus. Décidément ce n'était pas son jour.
Et elle n'était pas au bout de ses surprises!

Quand elle arriva à la hauteur de la Poufsouffle, elle releva la tête. Elle s'était calmée, et affichait un grand sourire. Elle appréciait beaucoup la préfète et espérait réellement pouvoir lui venir en aide pour son article. Son sourire se fana immédiatement après avoir vu QUI se trouvait en face de sa camarade. Des cheveux noirs, des yeux gris, bien sûr il y en avait partout dans Poudlard. Mais les deux mélangés qui lui ressemblaient parfaitement? Il n'y en avait qu'une.
Et c'était une de trop au goût d'Elena.


"Tessa? Qu'est-ce que tu fais là?" *Non, non, non! Pourquoi est-elle ici?*

D'un mouvement incontrôlé, Elie glissa sa main gauche dans sa main droite à la recherche de sa baguette magique. Si jamais sa sœur se jetait sur elle comme elle avait l'habitude de la faire, elle allait être bien reçue. La serdaigle maitrisait à la perfection le maléfice du saucisson à présent, sa jumelle risquait de ne pas être déçue du voyage!
Cherchant toujours la raison de la présence de sa cadette ici, Elena posa son regard gris sur Elina. Elle avait peur de comprendre...


"Je refuses de rester si Tessa restes aussi "menaça la serdaigle totalement sérieuse. Et pour appuyer ses paroles, elle replaça une nouvelle fois son sac correctement sur son épaule puis recula de deux pas. Il n'y avait pas moyen, hors de question.

«Je crois que, lorsque vous avez de grands rêves, vous attirez d’autres grands rêveurs» – Dr Robert H. Schuller

Un article complexe  PV 

Elina n'avait pas eu à attendre longtemps. A peine eut-elle fini de s'installer que la première des jumelles fit son apparition. Manque de chance, elle ne vit pas trace d'écusson sur la tenue de la jeune fille. Celle-ci était habillée à la mode moldue. Par conséquent, il n'y avait rien dans sa tenue qui permette de déterminer sa maison. Elle était jolie, avec de long cheveux noirs retenus en une queue de cheval. Le jeune fille eut un instant d'hésitation avant de se diriger droit vers Elina. Tout en jouant avec les bracelets multicolores à son poignet, elle s'arrêta à sa hauteur avant de demander :

"Hey, salut! Tu es Elina, c'est ça? C'est bien toi qui m'a envoyé un hibou pour l'interview, n'est-ce pas?"

Avant même qu'Elina n'ait répondu, elle s'assit face à elle. La jaune hésita. La jeune brune en face d'elle semblait l'avoir reconnue. Peut-être étais-ce Elena dans ce cas ? Elle était la seule des deux jumelles qu'elle avait déjà rencontré. Pourtant, elle ne se souvenait pas de tout ces bracelets. Il lui avait semblé qu'Elena n'en portait aucun lors de leur rencontre mais ses souvenirs étaient quelque peu flou sur ce détail. Avant qu'elle n'ai pu décider si elle devait appeler la brunette Elena ou Tessa, le seconde des jumelles fit son entrée. Cette fois-ci, Elina avait plus de chance. Cette jumelle là, portait sa robe de sorcière et arborait fièrement les couleurs de sa maison. Bleu et argent, c'était donc Elena. Ce qui voulait dire que celle qui était assise face à Elina devait être Tessa. Maintenant qu'elle pouvait mettre un nom sur chacune des deux jeunes filles, Elina était un peu plus à l'aise. Quand elle arriva à leur auteur, Elena arborait un large sourire qui s'évanouit rapidement à la grande surprise de la Poufsouffle.

"Tessa? Qu'est-ce que tu fais là?"


Pour une raison quelconque, la jeune fille ne semblait pas ravie de rencontrer sa sœur. Elina avait la désagréable impression que les membres de l'équipe de journalisme avaient omis de lui faire part d'un détails qui avait, somme toute, son importance. Elle saurait s'en souvenir. Plantant ses yeux gris dans ceux d'Elina, la Serdaigle ajouta :

"Je refuses de rester si Tessa restes aussi "


*Eh bien, les choses vont de mal en pis !* La résolution de la Serdaigle semblait inébranlable et Elina doutait de pouvoir la faire changer d'avis. La jeune fille s'était refermée comme une huitre dès qu'elle avait vu sa jumelle. Elle avait d'ailleurs replacé son sac sur son épaule et reculé vers la sortie de la Grande-Salle. Si elle ne trouvait pas très vite une idée, Elina pouvait faire un croix sur son article. Aussi s'adressa elle en priorité à Elena.

"Attends un instant, si vous me disiez quel est le problème pour commencer. J'ai bien peur qu'on ait ''oublié'' de me dire certaines choses. Si j'avais su que cela posais problème, je me serais arrangée autrement..."

Elle espérait avoir été convaincante. Après tout, c'était la stricte vérité. Il fallait qu'elle parvienne à calmer la tension qui régnait entre les deux sœurs suffisamment longtemps pour comprendre de quoi il en retournait. Pour son article certes mais aussi parce qu'elle aurait préféré ne pas voir la lueur de déceptions qui avait traversé le regard de la Serdaigle. Elle ne connaissait pas beaucoup la Serdaigle mais elle avait apprécié le temps qu'elles avait passé ensemble. Elle avait du mal à concevoir que deux personnes aussi identiques que Tessa et Elena sur le plan physique puisse nourrir une telle inimité. Quelque part, cela l'attristait. Elina n'avait pas de soeur mais si elle en avait eu, elle n'aurait pas voulu que les choses se passent comme ça.

¤ Finisseuse des Frelons ¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤ Sixième année RPG ¤ Rédactrice ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Un article complexe  PV 

Pendant un moment, Tessa se demanda si elle ne s'était pas trompée de personne. Elle avait en face d'elle une blonde, Poufsouffle, qui semblait s’appeler Elina (puisqu'elle ne l'avait pas corriger à ce sujet) mais qui ne semblait pas être la journaliste. En effet sa vis-à-vis ne semblait pas oser lui dire qu'elle se trompait de personne. Ou bien elle ne la reconnaissait pas, peut-être l'avait-elle invitée sans l'avoir jamais vu. Elle avait peut-être entendu son nom dans les couloirs et avait voulu en savoir plus sur cette formidable première année. La modestie semblait fuir la Serpentarde comme la peste, tout comme la parole manquait à la fille assise en face d'elle.
En attendant que la conversation se débloque (ou du moins qu'elle commence) la verte et argent tenta de voir si la journaliste (enfin si c'était elle non d'un Boursouflet) avait posé en face d'elle un questionnaire. La fillette curieuse voulait savoir quelles questions son aînée allait lui posés.

Alors que la petite aux cheveux noirs commençait à s'impatienter, une autre fillette fit son entrée dans la grande salle. Du coin de l’œil, Tessa vit que la personne qui arrivait possédait une longueur de cheveux impressionnante, de la même couleur que la sienne. Voulant savoir qui c'était, elle tourna la tête dans la direction de la nouvelle venue avant de retenir sa respiration un moment.
Elle n'avait pas vue sa sœur en face-à-face depuis le jour où elles s'étaient rencontrées dans la parc avec une Griffondor du nom de Kaeyann. Les jumelles ne faisaient que se croiser dans les couloirs, et la petite fille qui n'avait pourtant pas peur de grand chose (trois en fait) avait commencer à craindre les réactions de son aînée.
D'ailleurs, la réaction numéro un ne tarda pas à se manifester :


"Tessa? Qu'est-ce que tu fais là?"

*Du tricot tu vois bien* Faillit répondre l’intéressée. Elle voyait dans les yeux de sa jumelle toute la déception et l'énervement qu'elle commençait à ressentir après l'avoir vue. Elle vit la main d'Elena se glisser dans sa manche, et ce n'était sûrement pas pour jouer aux esquimaux comme quand elles avaient cinq ou six ans. Pas très rassurée intérieurement, la fillette resta de marbre, ne laissant rien paraître. Elle tenta par ailleurs de faire disparaître cette envie qui l’étreignait chaque fois qu'elle la voyait : serrer sa jumelle dans ses bras pour l'empêcher de disparaître, craignant qu'un beau jour elle finisse par ne plus jamais la revoir.
Puis, sans s'occuper plus que ça de la réponse, la serdaigle se tourna vers Elina tout en se reculant de quelques pas.


"Je refuses de rester si Tessa restes aussi "


Elle semblait sérieuse, et cela ne semblait pas vraiment plaire à la Poufsouffle, sans que Tessa ne comprenne pourquoi.
*Ben, c'est moi qu'elle doit interroger, non? Elie n'a qu'à revenir plus tard.*

"Ravie de te voir moi aussi" ironisa Tessa tout en étant sincère. "Tu ne peux pas savoir combien ça me fait plaisir d'avoir de tes nouvelles par maman et papa, alors que tu vis au même endroit que moi"

Même pour les affaires qu'elle demandait à ses parents, ils avaient finis par faire un courrier spécial pour la cadette Bonsorm, car l'aînée refusait de lui donner sous prétexte qu'elle n'était pas un hibou.
Elina se tourna vers la Serdaigle, avec cet air résolu qu'avaient les gens qui essayaient de comprendre pourquoi les jumelles étaient en froid. Mais voilà le problème : elles s'entendaient bien! Jusqu'à ce qu'Elie face sa crise d'adolescence l'année de leur dix ans et décide du jour au lendemain que Tessa était néfaste et qu'il valait mieux l'éviter comme la peste.


"Attends un instant, si vous me disiez quel est le problème pour commencer. J'ai bien peur qu'on ait ''oublié'' de me dire certaines choses. Si j'avais su que cela posais problème, je me serais arrangée autrement..."

Tessa ne put s'empêcher de ricaner doucement en entendant la phrase d'Elina. Le problème? Le problème s'appelait Elena Margaret Bonsorm. Tout simplement.


"Moi aussi j'aimerais bien connaître le problème" sourit malicieusement Tessa en posant ses deux coudes sur la table, et tenant sa tête. "Déjà plus d'un an que je demandes ce que j'ai fait afin de régler cette histoire. Mais le problème ma chère Elina, c'est qu'il n'y a pas de problème."

Elle n'était pas naïve au point de croire que quelqu'un résorberait ce soucis qui lui pesait particulièrement. Mais elle espérait néanmoins que sa sœur prenne le temps de lui expliquer le nœud du problème une fois pour toute. Même leurs parents n'avaient jamais réussit à lui faire avouer quoi que ce soit.

Un article complexe  PV 

Reducio
Toutes mes excuses pour ce retard


Même si Tessa ne montrait rien, Elena pouvait voir dans ses yeux tous les sentiments qu'elle ressentait à cet instant. Elle ne pouvait pas lire les pensées de sa sœur contrairement à ce que certains racontaient, mais elle la connaissait assez pour savoir qu'elle se retenait de blaguer et de se lever pour se jeter sur sa jumelle. La serdaigle aurait donné cher pour savoir transplaner là, à l'instant précis tout droit dans le dortoir. Puis elle se rappela que c'était impossible dans l'enceinte de Poudlard.

"Ravie de te voir moi aussi. Tu ne peux pas savoir combien ça me fait plaisir d'avoir de tes nouvelles par maman et papa, alors que tu vis au même endroit que moi"

Elie l'ignora superbement. Malgré ce qu'elle disait, sa jumelle ne faisait pas énormément d'efforts non plus pour venir la voir. Quand elles avaient des cours en commun, Tessa ne l'attendait même pas à la sortie de la salle de classe comme elle le pensait au début. La serpentarde courrait dans les couloirs seule ou avec des amis, se moquant bien de bousculer ou de faire tomber qui que ce soit.


"Attends un instant, si vous me disiez quel est le problème pour commencer. J'ai bien peur qu'on ait ''oublié'' de me dire certaines choses. Si j'avais su que cela posais problème, je me serais arrangée autrement..."

Elena ne savait plus comment réagir. D'un côté, elle en voulait à Elina de lui avoir demandé de venir sans la prévenir qu'il y aurait quelqu'un d'autre. C'était la moindre des politesses, non? Surtout quand le quelqu'un d'autre en question était sa propre sœur. D'un autre côté pourtant, elle n'arrivait pas à lui en vouloir. La poufsouffle semblait avoir prit cette disposition après que certaines personnes lui aient parlés des jumelles Bonsorm. C'était ce qu'elle songeait en se répétant la deuxième phrase de la préfète en boucle.
Et puis, bon d'accord elle ne la connaissait pas tant que ça, mais la journaliste ne semblait pas être le genre de personnes à faire ses coups en douce... comme d'autres. L'une de ces personnes justement était assise à la table, posant ses coudes sur la table pour se tenir la tête. Tessa ricana en entendant Elina parler, mais la serdaigle songea que c'était un drôle de ricanement. Il ressemblait au genre de rire que l'on à quand on a très mal à la gorge et qu'on à des difficultés à parler. Comme si elle essayait de cacher un autre sentiment en ironisant la situation.


"Moi aussi j'aimerais bien connaître le problème" sourit malicieusement Tessa. "Déjà plus d'un an que je demandes ce que j'ai fait afin de régler cette histoire. Mais le problème ma chère Elina, c'est qu'il n'y a pas de problème."

Bien qu'elle ne sache pas lire les pensées de sa sœur, la fillette aux cheveux noirs toujours debout, arrivait à lire en elle comme un livre ouvert. Tessa qui s'était battue pendant plus d'un an sans comprendre pourquoi, Tessa qui riait toujours malgré toutes les méchancetés qu'elle lui jetait au visage, Tessa qui haussait les épaules en riant quand les autres lui demandaient pourquoi les jumelles n'étaient pas proches... Cette Tessa là commençait à fatiguer.
La serdaigle comprit même qu'elle comptait sur Elina pour connaître enfin la vérité.
*Tu peux toujours te brosser*

"Le problème? Il est là, devant toi. Cette fille à beau être ma sœur, elle m'énerve, je la déteste. Elle est toujours en train de préparer des coup fourrés, et de me faire tomber avec elle quand elle se plante. N'est-ce pas Tessa? Même ici tu ne peux pas t'empêcher de faire punir les autres à ta place." Elena se tourna de nouveau vers la Poufsouffle, ignorant de nouveau sa sœur comme si elle ne lui avait même pas adresser la parole. "Tessa est trop imbue d'elle même pour voir les ennuis qu'elle attire aux gens autour d'elle, et j'en ai assez de réparer ses pots cassés."

Toutes les personnes à qui elle avait raconté cette version approuvaient ses dires après avoir vu comment était la cadette Bonsorm. Tessa ne cachait pas ses défauts au contraire, elle n'essayait pas non plus de les diminuer ou de les transformer en qualité. elle était comme elle était, et tant pis si ça ne plaisait pas aux autres. Elena était jalouse de cette confiance en soi qu'avait sa sœur.
Ses mensonges semblaient donc bien vrai, mais elle craignait le jour ou quelqu'un y verrait clair et l'accuserait de mentir.


" Écoutes, euh... Comme j'ai dis que j'étais d'accord pour t'aider, je veux bien faire un effort. A moins que tu ne préfères que je reviennes plus tard..."

«Je crois que, lorsque vous avez de grands rêves, vous attirez d’autres grands rêveurs» – Dr Robert H. Schuller

Un article complexe  PV 

Avant même qu'Elina n'ait pu réagir face au brusque revirement de situation qui allait singulièrement compliquer cette rencontre, Tessa apostropha sa sœur.

"Ravie de te voir moi aussi. Tu ne peux pas savoir combien ça me fait plaisir d'avoir de tes nouvelles par maman et papa, alors que tu vis au même endroit que moi"

*Si Tessa n'a des nouvelles de sa sœur que par ses parents, c'est que leurs rapports doivent être plutôt tendus.* C'était peut-être une évidence mais Elina commençait à peine à réaliser où elle avait mis les pieds. L'ironie transparaissait dans la voix de Tessa mais derrière cette ironie, la Poufsouffle ressentait une forte amertume. Restait à savoir d'où lui venait cette amertume. Elina pris la parole pour détendre un peu l'atmosphère qui devenait électrique mais elle fut de nouveau surprise en entendant Tessa reprendre la parole.

"Moi aussi j'aimerais bien connaître le problème ; Déjà plus d'un an que je demandes ce que j'ai fait afin de régler cette histoire. Mais le problème ma chère Elina, c'est qu'il n'y a pas de problème."

Elle laissait entendre que c'était Elena qui avait décidé de mettre cette distance entre elles. Pourtant, lors de leur première rencontre, la Serdaigle lui avait fait l'impression d'une jeune fille posée et réfléchie. Qu'avait donc fait sa sœur qui l'ait amené à réagir de cette manière ? Cependant, elle devait aussi prendre en compte que les deux jeunes filles étaient sœurs. Et quand il s'agit de sa propre famille, on peut aisément perdre ce bon sens que semblait posséder Elena. La jaune n'en savait pas assez pour se faire une opinion précise sur la situation entre les deux sœurs. Il était néanmoins difficile de croire que Tessa ignorait vraiment les raisons de sa sœur. Même si elles pouvaient s'éviter à Poudlard il était loin d'en être de même quand elles rentraient chez elles. Était-il possible malgré tout qu'elle n'aient jamais abordé le sujet ? Ses cogitations furent interrompues par Elena qui répondait à sa question.

"Le problème? Il est là, devant toi. Cette fille à beau être ma sœur, elle m'énerve, je la déteste. Elle est toujours en train de préparer des coup fourrés, et de me faire tomber avec elle quand elle se plante. N'est-ce pas Tessa? Même ici tu ne peux pas t'empêcher de faire punir les autres à ta place." Elena se tourna de nouveau vers la Poufsouffle, ignorant de nouveau sa sœur comme si elle ne lui avait même pas adressé la parole. "Tessa est trop imbue d'elle même pour voir les ennuis qu'elle attire aux gens autour d'elle, et j'en ai assez de réparer ses pots cassés."

En somme, Tessa semblait faire honneur à la maison des Serpentard. Mais un détail fit tiquer la Poufsouffle. Il s'agissait là d'une explication tout à fait compréhensible mais également tout à fait banale. Elena aurait-elle pris la peine de cacher une raison si simple à sa sœur ? Cela ne collait pas.

"Écoutes, euh... Comme j'ai dis que j'étais d'accord pour t'aider, je veux bien faire un effort. A moins que tu ne préfères que je reviennes plus tard..."

Elina réfléchissait à toute vitesse. Elle savait désormais pourquoi ceux qui lui avait proposé de faire cette interview avait été aussi vagues et pourquoi ils avaient entourés cette rencontre de mystère. Les deux sœurs avaient beau être jumelles, elles avaient des caractères diamétralement opposés. Des caractères qui auraient pu être complémentaire sans ces non-dits qui se dressaient entre Tessa et Elena. Par chance, le sérieux d'Elena la poussait à honorer ses obligations alors qu'elle aurait pu fuir cette confrontation. Tessa, quand à elle, semblait trop intéressée de connaître le fin mot de l'histoire pour penser à filer. La Poufsouffle était persuadée que les deux jeunes filles s'entendraient bien mieux sans toutes ces choses qui restaient en suspend entre elle. Ou peut-être bien que cela achèverait des les plonger dans la discorde mais elle préférait éviter d'envisager cette solution. Il restait un problème et de taille ; de quelle manière allait-elle s'y prendre pour faire tomber les masques ? Elle allait devoir faire preuve d'astuce et prendre garde à ne pas se trahir.

"Eh bien, si ça ne vous ennuis pas de faire un essai ensemble... Si vraiment ce n'est pas possible, nous pourrons bien sûr faire l'interview de manière séparée."

¤ Finisseuse des Frelons ¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤ Sixième année RPG ¤ Rédactrice ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~